mercredi 11 mai 2022

Lettres d'Italie (8) : de Bergame à Sirmione

 « Et juste à côté de Milan, dans une ville qu'on appelle Bergame, je te ferais construire une villa »



Les paroles de la chanson de Diane Tell me trottaient dans le coeur en montant à la ville haute. La « citta alta » et ses tours grandioses. La ville a quelque chose de profondément romantique et mystérieux, sans doute à cause de l'ombre d'Arlequin dont elle est le berceau. Mais je l'ai trouvée moins belle que dans mes rêves. 
Le spectacle était dans la rue. Beaucoup de couleurs et de bruit sur la Piazza Vecchia. Des collégiens braillards en voyage scolaire, des jeunes filles accoutrées de manière voyante, enterrant leur vie de jeune fille, beaucoup de touristes.
Le temps d'un spritz, la boisson reine à la robe orange vif, sous un soleil devenu très généreux, et nous quittâmes Bergame.
La fantastique cité de Sirmione nous attendait en fin de journée, au bord du lac de Garde.
Cette citadelle  inouïe, est le point d'orgue inattendu d'une étroite presqu'île en forme de point d'exclamation. J'y ai retrouvé l'ambiance d'Arcachon, des pins, de somptueuses villas, et une grande douceur de l'air. J'ai aimé en faire le tour en bateau.

... /...












14 commentaires:

  1. Ah, le lac de Garde . .... endroit magique s'il en est qui ne me rappelle, hélas, que de mauvais souvenirs. Tanti baci.

    RépondreSupprimer
  2. Ça ressemble à la majorité des villes italiennes que j'ai connues, accrochées à leur colline et parcourues d'un enchevêtrement de petites rues...

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique Bergame, je trouve, et toi radieuse avec ton petit chapeau, on te sent si heureuse.... magique.... et la dernière photo sur un splendide coucher de soleil ferme la page illuminée par tant de beautés italiennes.
    Merci Céleste pour ces lettres, jour après jour.

    RépondreSupprimer
  4. Ah google.... coucou c'est encore moi.... un instant d'inattention et mon com est parti en "anonyme"...
    c'est Den .......

    Magnifique Bergame, je trouve, et toi radieuse avec ton petit chapeau, on te sent si heureuse.... magique.... et la dernière photo sur un splendide coucher de soleil ferme la page illuminée par tant de beautés italiennes.
    Merci Céleste pour ces lettres, jour après jour.

    RépondreSupprimer
  5. Le lac de Garde ça fait envie...

    RépondreSupprimer
  6. Merci Célestine pour ce voyage vécu par procuration via tes textes et photos.

    RépondreSupprimer
  7. Ciao Celestine, si tu continues vers Venise, après Verone on va se croiser. Francesca

    RépondreSupprimer
  8. Le spritz, cela me rappelle des souvenirs...
    De très belles photos encore sur ce billet, et aussi une très jolie personne (sourire).

    RépondreSupprimer
  9. Coucou. Je suis un peu off sur les blogs ces temps-ci. Mais je vois que tu as fait un très beau voyage. "heureuse qui comme Célestine, a fait un très beau voyage". :-) Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  10. Masques et Bergues à masques, moi je n'ai pas l'honneur de connaître....
    Mais tes photos m'attirent vers la citadelle, la Bergame "haute" (ave l'accent...).
    Je partirais à la recherche de Colombine....
    Merci encore pour les photos

    RépondreSupprimer
  11. Heureuse es-tu dans de si beaux endroits!
    Merci pour le voyage partagé.
    Bises en balade.

    RépondreSupprimer
  12. euh , en regardant les photos je ne trouve pas que ça ressemble à Arcachon, et puis ce serait un comble de faire un si long voyage pour être presque à côté de chez moi ( rire). Allez je galège, tu as juste retrouvé l'ambiance d'Arcachon.
    Sirmione c'est l'Italie, j'imagine la langue qui chante, les dialogues en forme de vocalises.
    Encore merci pour tes récits de voyage. Bonne nuit .

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Célestine, tu fais un voyage de rêve. Tout est beau. Merci pour tes belles photo. De Sirmione, j'ai de très beaux souvenirs.
    Bisous

    RépondreSupprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.