mercredi 9 janvier 2013

C'est la crise (de rire)




Petit Inventaire improbable des métiers à inventer par temps de crise... 

Diskjoker : animateur musical pourvu d'un nez rouge et d'une face de carême, et possédant, en outre, et ce qui n'est pas négligeable, un avantage incontestable dans les parties de gin-rami, dû à un don certain de se faire passer pour quelqu'un d'autre.

Hurologue : médecin animalier, spécialisé dans les affections oto-rhino-laryngologiques, et notamment le coryza, des sangliers et autres bêtes à groin.

Commicerf : fonctionnaire des eaux et forêts reconverti dans la protection du gros gibier par empathie, depuis que sa femme est partie avec le garde-chasse, lui laissant en cadeau l'impossibilité chronique de passer sous des portes de dimensions normales. Contre les prédateurs, notamment ceux coiffés d'une casquette, d'une tenue de camouflage vert militaire et porteur d'un fusil, il ne peut pas grand chose, car il ne possède qu'un simple pied de biche pour se défendre.

Jardiniais : responsable de l'entretien des plates-bandes d'un château n'ayant pas la lumière à tous les étages...

Pro-fesseur : professionnel de la correction à main nue pour jeunes filles en pleurs ayant mérité  sur leur rotondité le châtiment d'une claque vengeresse.

Apothi-Caire : pharmacienne ayant quitté, après une congestion pulmonaire sévère,  les ennuyeuses et froides brumes du nord pour aller établir définitivement son officine au soleil de l' Égypte.

Ecrit-vaine : amatrice de jeux de mots foireux, qui n' a pour seule prétention que de vous faire sourire en ces temps moroses où le chômage et la récession hantent hélas les nouvelles distillées par des médias déprimants.


texte  publié au défi du samedi le 15 septembre 2012

57 commentaires:

  1. le musi-chien est également bienvenu :
    animal ayant de la voix , destiné à monter la gamme en cas de danger imminent.
    -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent! comment n'y ai-je pas pensé...mais avant de donner du boulot aux animaux, il faudrait déjà que tous les gens en aient!
      Bises ^^

      Supprimer
    2. Enfin je voulais dire "en eussent" j'oublie que je suis un chevalier du subjonctif!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. N'est- ce pas? On les regarde d'un autre oeil, après, hein? ;-)
      De toutes façons, l'image de la profession a déjà un coup dans l'aile, alors fichu pour fichu...autant en rire un bon coup.

      Supprimer
  3. :~)))

    Sans oublier ma profession : comment-tâteur, à savoir chercheur des meilleures méthodes pour se les toucher ! :~)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends qu'il y ait beaucoup de gens que ça intéresse de savoir comment tâter...

      Supprimer
  4. Tu as le "Dantiste", aussi ?

    Aller chez lui, c'est un enfer d:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est lui qui fait sauter les Carries au bal du diable, non?

      Supprimer
  5. Il y a aussi planteur de gougnaffes une profession à réhabiliter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que j'ai un bon professeur (en un seul mot) qui m'a expliqué ce que c'et qu'une gougnaffe...parce que sur gougle, on trouve rien. Nada. Macache.
      Donc, si j'ai bien suivi, se faire planter une gougnaffe, c'est se laisser entraîner dans un plan foireux...se faire rouler en quelque sorte.
      Et tu veux réhabiliter un truc qui est pratiqué au quotidien par des centaines de gens...Ah! tu veux dire en faire un métier , reconnu...alors là, d'accord, tu es dans le sujet.;-)

      Supprimer
    2. Wouaou!le trio réuni au complet, et dans l'ordre contralphabétique! Ca fait plaisir!
      Saoul-fifre, mais t'étais où?

      Supprimer
  6. Que de bonnes idées ;-)
    Bisous et belle journée
    •☆.•*´¨`*••♥ Laure ♥••*´¨`*•.☆

    RépondreSupprimer
  7. Et oui, elle est loin d'être résolue... Bises et belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demandais bien de quoi tu parlais! De la criiiiise, bien sûr.
      parce que moi, je suis très résolue à essayer de faire sourire mes lecteurs.
      J'espère y être parvenue...
      Bonne journée, bises à vous deux.

      Supprimer
  8. Superbe idée, Célestine que ces définitions qui me font tellement rire. J'aime surtout les 3 dernières. N'y aurait-il pas derrière "le Pro-fesseur" un léger exutoire de quelques frustrations ? (sourire). Je souscris à l'écrit-vaine qui te décrit bien. Tiens, au fait, moi qui me targue d'être peu mis en échec sur les mots de la langue française et bien ô surprise je ne connaissais pas rotondité dont le sens se devine. Mais ouf! dans le sens décrit ici, mon Larousse me réconforte d'un "terme familier" (sourire!!!). Je t'embrasse Célestine, merci pour le bon moment. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Malou, le mot pro-fesseur était plutôt là pour sonner une note coquine à mon billet...je n'ai jamais eu recours aux sévices corporels dans mon métier.
      Pour rotondité, je dois rendre à César: c'est un emprunt à mon cher Georges Brassens, dans sa chanson "Tonton Nestor" et la claque vengeresse est un hommage à sa chanson "la fessée".
      Voilà, tu sais tout chère Malou.

      Supprimer
    2. Ah! ah! une note coquine voilà qui me plait, navrée de ne pas l'avoir perçue. Quant aux châtiments corporels, loin de moi l'idée que tu aies pu y avoir recours, non juste quelques énervements ressentis intérieurement et une envie bien sûr contenue de mettre sur le postérieur une petite tape bien sentie. Bon, je m'enfonce alors j'en reste là (éclat de rire!!!) d'autant que je me suis fourvoyée dans la compréhension de cette phrase. Je t'embrasse

      Supprimer
  9. un plomb biais , c'est un plombier qui fait tout de travers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon! Tu es drôlement bien inspiré, Petit Singe Vert!
      Tu as compris la consigne de l'exercice...

      Supprimer
    2. sinon Je connais un opticien menuisier, il fabrique des lunettes de WC en bois !

      Supprimer
    3. Oui, bien sûr!il est assez célèbre, celui-là!Il paraît qu'il accepte les chèques en bois.

      Supprimer
    4. C'est une sorte concours où vous brillez!! Bravo d'avoir introduit ça Célestine

      Supprimer
    5. Jouer avec les mots...quel régal toujours renouvelé ! Merci de ton passage

      Supprimer
  10. média déprimant? Ecoute France Inter .... y QUE de la bonne musique en ce moment ;-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'ai entendu ça ce matin, ils sont en grève...Pour une fois, sur France Musique, il y avait...de la musique! Étonnant, non?
      Sinon ta reprise, bien?

      Supprimer
  11. Henri Desterbecqjeudi, 10 janvier, 2013

    Quelques belles trouvailles. Chapeau pour le pro-fesseur. "De mon temps" il sévissait parfois. D'ailleurs avec raison. Comme j'étais un enfant sage(défense de rire) je n'ai pas trop de souvenirs cuisants. Amitiés. dinosaure80.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher Henri. Le pro-fesseur est plutôt attiré par la gent féminine, cela dit.
      Qui penserait à sourire du fait que vous ayez été un enfant sage? De cela je ne doute nullement..

      Supprimer
  12. Je propose : huissier de justesse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent choix, cher anonyme.
      Un huissier qui veillerait à l'application de décisions justes et belles.
      Et dont la voix s'élèverait dans la nuit sans une fausse note...

      Supprimer
  13. Lolll ! Quelle ingéniosité!
    Ou vastu chercher tout ça?
    C'est drôlatique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Vrai? tu le dis pas pour te moquer?
      Ce qui est drôle, c'est d'en chercher d'autres. Tu ne veux pas essayer?
      Je suis sûre que tu serais très doué.:p

      Supprimer
  14. Parce qu'on est pas de trop de se mettre à plusieurs pour former un groupe, quelques pistes (aux étoiles, bien sûr):
    Arpenteur de trottoir, mais à Pantruche, ça semble un métier réservé aux Brésiliens.
    Astrognome: Élève de Célestine ou homme de petite taille regardant les étoiles et accusé pour cela d'être dans la lune au mépris de l'astronomie.
    Agromôme: Dragueur rural
    Terrachier: Spécialiste des WC à compostage.
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Astrognome...oui c'est comme cela que j'appelle mes élèves, comment as-tu deviné?

      http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2011/05/les-etoiles-me-siderent.html

      Quant à l'agromôme... tu regardes "l'amour est dans le pré", toi?

      Supprimer



  15. Calindrier :
 Système de division du temps en baisers, en caresse-moi et en mamours.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop mignon! Bien que ce ne soit pas un métier (hélas) c'est une façon de concevoir l'existence qui me plaît bien...
      Le métier correspondant pourrait être:

      bisoutier: orfèvre répandant autour de lui de l'amour en pierres précieuses.

      Supprimer


  16. Les enfants chahutent. Jeux de mains, jeux de vilains !
    La maman :
    " Arrête d'attaquer ta soeur ! "
    Le petit garçon :
    " Je ne l'attaque pas. Je l'attaquine !"

    Un nouveau verbe-valise : attaquiner.

    Définition. Attaquiner :

    "attaquer avec tendresse et complicité"



    Lechim Authex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement mes élèves pouvaient s'attaquiner au lieu de se chercher des poux dans la tête...

      Supprimer
  17. Wouaouh, quelle belle idée pour une joueuse de mots comme moi, tu me donnes du travail ? chic ! je vais pas trop me lâcher sinon ... :)

    Je te propose parce qu'on en a bien besoin dans notre société, une aide ado-missile ! :) un insistant de direction aussi ! un maestro-physicien ! Imbibe lit ( ou lie devin ) aux Théquères ! ( comment, tu n'es jamais allée en vacances aux Théquères ? !!! ) Un conte roller des fines anses, un chauffe-heure de ta xy ! rires, un clair de mots-taire ( de mottes-air aussi pour aérer l'ambiance des jardiniais ), un cuit si niais aussi pour accompagner ton jardiniais ( qui l'eût cru ? ) ... Des dents-soeurs pour soutenir les métiers de bouche ! Une flemme de chambre ! Un lieu tenant de peau lisse, ah l'impro fesseur d'angle et ... ! Une femme sage ! Le secret taire bien sûr ... Je m'arrête pour ce soir ... !

    Tout le plaisir fut pour moi !
    Veronica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou Veronica! tu te lâches...
      j'adore Le conte roller des fines anses...
      mais mon préféré c'est quand même l'aide ado-missile, tant il est vrai que pour certains parents, cette période tient de la guerre ouverte et du pugilat à mains nus...
      merci pour ta chaude participation!

      Supprimer
  18. Impossible de répondre sous ta réponse.
    Je n'avais pas lu ce billet sur tes astrognomes.
    Comme quoi, les grands esprits........

    Pour l'agromôme c'est en repensant à un billet de SF "Monsieur Larosa** ", où il expliquait comment il avait dragué Margotte. Peut-être a-t-il été l'inspirateur de "l'amour est dans le pré", vas savoir...
    Baci

    ** si je ne me trompe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais sûre pourtant que tu l'avais lu, ce billet.
      Alors là, chapeau monsieur!
      Je vais aller chercher le billet du Souf.

      Supprimer
  19. Excellent comme toujours! On a bien besoin de s'adapter à cette crise avec le sourire, même s'il est parfois un peu forcé... :-)

    Bravo pour la sélection musicale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Edmée...
      Pas une petite idée de métier pour enrichir la collection?

      Supprimer
  20. Faudra que je jette un œil à mon G**gle reader, celui-ci m'avait échappé. Heureusement je l'ai retrouvé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si, tu l'avais lu! Tu m'avais même parlé, en commentaire, de la partie la plus charnue de ton individu...

      Supprimer
  21. Rafraichissant ce billet!

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil, cher Grand-Langue, d'autant que si j'en crois la météo, vous n'avez pas trop besoin d'être "rafraîchi" en ce moment dans votre beau pays. Il vous faudrait plutôt un billet rechauffant, non? ;-)

      Supprimer

  22. @Edmée

    Ah ! Enfin un connaisseur !
    L'interprète est Karen SOUZA. Et voici les paroles, clin d'œil à Célestine :


    When you were here before,
    Couldn't look you in the eye
    You're just like an angel,
    Your skin makes me cry

    You float like a feather
    In a beautiful world
    I wish I was special
    You're so very special

    But I'm a creep,
    I'm a weirdo
    What the hell am I doin' here?
    I don't belong here

    I don't care if it hurts,
    I wanna have control
    I want a perfect body
    I want a perfect soul

    I want you to notice
    when I'm not around
    You're so very special
    I wish I was special

    But I'm a creep
    I'm a weirdo
    What the hell am I doin' here?
    I don't belong here, ohhhh, ohhhh

    She's running out again
    She's running
    She runs runs runs runs...
    runs...

    Whatever makes you happy
    Whatever you want
    You're so very special
    I wish I was special

    But I'm a creep,
    I'm a weirdo
    What the hell am I doin' here?
    I don't belong here

    I don't belong here...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I hope you don't speak about you...are you a creep?

      Supprimer
    2. D'autre part, Edmee est une femme...

      Supprimer
    3. a)
      Am I a creep ? Well, just make your mind !...
      Am I a weirdo ? It's up to you... ;)
      b)
      Edmée est une femme, bien entendu. Fus-je discourtois ?
      ...
      Je viens de comprendre, j'ai évoqué par mégarde "un connaisseur" quand il me fallait dire "une connaisseuse". J'en suis désolé et la prie de me pardonner.
      Les présentations étant faites par votre entremise, merci chère Célestine, Je puis féliciter Edmée que j'aime à imaginer aussi séduisante que le prénom d'élite qu'elle porte.

      Supprimer
  23. Ho!! Merci Célestine pour ce petit moment de sourire... j'aurais dû passer plus tôt... bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas d'heur, tu sais!
      Tu es passée juste au bon moment, puisque c'est celui que tu as choisi!
      Contente de t'avoir fait sourire!

      Supprimer
  24. Alors là j'adore...heu je peux postuler pour Pro-fesseur (de jeunes filles majeures bien sur...) . Le jardi-niais m'a fait bien rire et les autres aussi.
    Comme quoi, la crise , si l'on veut, on s'en sort...

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.