jeudi 31 mars 2011

Racines

J'aime les landes battues par le vent, les paysages tourmentés de vagues et de sel.
J'aime les prés verts et humides de l'Irlande, les châteaux écossais, les tavernes galloises. 
Mon cœur arpente ces bruyères échevelées , ces collines sous un ciel d'encre violette aux nuages effrénés.
Mon esprit vagabonde sur ces collines arrondies sous le poids des moutons à la laine grasse, longe les falaises dominant une mer grise et froide. 
Les cornemuses miaulent au loin, et leur plainte éveille en moi la fibre d'une lointaine ascendance.
Il ne m'en reste que quelques taches de rousseur sur le nez, mais il y a des jours 
où je me sens gaélique jusqu'au bout des ongles.

11 commentaires:

  1. je vibre complètement aux musiques et chansons de la grande et variée famille celtique ... Alan stivell , Loreena ... j'ai fini par me faire offrir une harpe celtique ,lors d'un changement de dizaine, que hélas je ne sors pas très souvent de sa housse : je suis impressionnée par cet instrument mythique pour mon imaginaire et me sens tellement maladroite dans mes essais ...j'attends d'avoir du temps en grandes plages battues par les embruns pour m'y mettre sérieusement..

    RépondreSupprimer
  2. ah j'aime tout ça aussi (mais je ne crois pas avoir des ascendants gaéliques ;-))

    RépondreSupprimer
  3. je suis celte 100 % pur beurre, tous issus de l'île de Groix aussi loin que je connaisse mon arbre généalogique, avec un arrière grand père irlandais, et ce sang coule dans mes veines même si je vis dans le sud .. Bisous et bon week end

    RépondreSupprimer
  4. je ne sais si j'aimerai en ce moment.... J'aime assez la nature sauvage et rude, mais les vents ne me conviennent plus du tout.

    belle journée. :**

    RépondreSupprimer
  5. DE Cork à Killarney

    De la pesqu'île de Dingle à Dublin

    L'Irlande... J'en suis zinzin ];-D

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi j'aime l'Irlande et la musique irlandaise et pourtant je n'ai ni tache de rousseur ni sang gaélique enfin pas à ma connaissance:-)!

    RépondreSupprimer
  7. CELTE IMAGE

    Aux voiles laiteux de longs cumulus
    Accrochés de leur pesant sur le mont
    Ta langue de mer couchée au front
    Du vert que tes prairies accentuent,

    Le mouton, seul, paisible en ton sein
    Oublie au loin sous le serpent muret
    Ses frères enclos posés dans le canapé
    A la pelouse tendre en à faire le plein.

    Et, sous le toit gris d’une maison de pierre,
    Au son plaintif d’une cornemuse pressée,
    L’âme devine le son des chopes choquées
    De bergers chanteurs clamant la brune bière.

    RépondreSupprimer
  8. Qui es-tu, anonyme? Tu n'as pas un petit nom?

    DAMIEN Merci du tuyau, je suis allée m'emplir les oreilles de Loreena: splendide et sauvage.

    Merci BERTHOISE.♥

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour !
    Est ce que tu connais la chanson, sur son dernier disque "je suis au paradis", de Thomas Fersen ,
    Ca n'est pas que je veux absolument insister avec "mon chanteur", mais il se trouve qu'ayant, lui, une maison en Bretagne, il est fortement sur ce disque, influencé par le folklore breton. Et notamment dans la chanson "l'enfant sorcière", (il s'agit de moi), où il y a de la cornemuse, et c'est absolument exceptionnel.
    Je te donne un lien, pour que tu la découvres.

    http://chez-salpiglossis.viabloga.com/news/la-tombe

    Je précise que cette chanson été écrite d'après mon calligramme, qui se trouve ici:
    http://chez-salpiglossis.viabloga.com/news/la-tombe

    Je me permet d'en parler ici, car il y a vraiment un connotation gaellique, fort puissante, comme tu peux le constater.

    RépondreSupprimer
  10. J'irai y jeter une oreille, promis.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.