lundi 14 janvier 2013

Vous êtes merveilleux!

Allez-y, faites les timides, les modestes, prenez des poses, traitez-moi de lèche-bottes, de flagorneuse, de béate, de ravissante idiote, taxez-moi d'angélisme, d'optimisme niais, dites que je cherche le compliment, le consensus, allez-y, allez-y je vous dis, tant pis, ou tant mieux, je suis prête à tout entendre.
Ce soir, j'avais juste envie de vous dire, après vos commentaires sur le billet précédent, combien je vous ai trouvés tous merveilleux.
Combien vous m'avez émue, bluffée, étonnée par vos phrases qui m'ont apporté bien plus que vous ne pouvez l'imaginer. Combien je vous ai trouvés à l'écoute, respectueux les uns des autres, gentils, posés, pleins de conviction, pleins d'humour, pleins de délicatesse.
Je lis et je relis vos participations, et je me dis que j'ai pu, grâce à vous, affiner mon billet, préciser, évoquer, redéfinir,et que c'est formidable!
Une tribune ouverte sur un sujet brûlant, ça peut vite tourner vinaigre. Mais vous, vous avez tous joué le jeu. Vous avez été géniaux.
 Tous. Oui, même ceux du dernier rang, là-bas au fond, qui se cachent tout rouges derrière leur écran. Même ceux qui n'ont pas eu le temps de poser un commentaire mais qui ont lu, et qui ont réagi.
Même ceux qui s'en sont tirés par une pirouette.
Même ceux qui n'ont pas vu dans mon billet la même chose que leur voisin.
Même ceux qui n'étaient pas du tout d'accord avec moi, et heureusement qu'il y en a!
Même ceux qui iront ajouter leur petite pierre dans les jours qui viennent.
Votre bienveillance m'a fait un bien fou, comme un grand bain de soleil au coeur de la nuit hivernale.
Vous êtes ma vitamine D, tiens. Ma cure d'oligo-éléments. 
Ça me conforte dans l'idée que parler d'Amour c'est pas dégueu. Comme dit un pote à moi.Et dans sa bouche, c'est que du bonheur.
Alors du fond du coeur, je vous le répète, je vous trouve 
M E R V E I L L E U X.


72 commentaires:

  1. Merveilleux, wouah! rien que ça mais tu sais, Célestine, je crois qu'on a les amis blogueurs qu'on mérite. Je veux dire par là que tes chroniques ont un ton particulier, ouvertes, profondes, pleines d'humour, de joie de vivre, de sincérité. Les intolérants, les pisse-froids, les belliqueux, les égo-centrés passent leur chemin et s'enfuient tant ici ils se trouvent en terre étrangère. D'ailleurs, à ce propos, je suis très heureuse que la blogosphère m'ait permis de te rencontrer. C'est un joli cadeau. Bises irisées de mes cristaux de sel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la vie est pleine de cadeaux quand on la regarde avec des yeux d'enfant. Ce que je suis toujours un peu, quelque part...

      Supprimer
  2. Moi qui t'ai rencontré, je confirme qu'il y a une bonne part de Mary Poppins en toi d:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant le jour où je t'ai vu, j'avais laissé mon sac et mon parapluie dans la voiture... ;-)
      Merci encore pour tes mails.

      Supprimer

    2. Depuis le jour où j'ai tenté via courriel vous rencontrer - c'était il y a peu - j'assaille le facteur pour savoir s'il y a du courrier pour moi...

      Supprimer
    3. Votre courriel s'est sans doute perdu dans les spams.
      Persévérez, je vais être attentive.

      Supprimer
  3. Les blogues permettent ce genre d'échanges. Je suis d'accord avec malou quand elle dit que c'est en grande partie à cause de votre ton.

    De plus, les échanges écrits forcent la lecture, donc la réflexion alors qu'en personne, l'écoute n'est pas toujours là.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que j'ai toujours une légère meilleure prédisposition pour l'écrit que pour l'oral: les mots écrits installent une distance propice à la réflexion...
      Merci de votre fidélité.

      Supprimer
  4. Supercalifragilisticexpidélilicieux ! :~)

    RépondreSupprimer
  5. Juste un petit passage, un survol anonyme.
    Juste un instant précieux, un rendez-vous rêvé,
    Juste une pensée, un moment, une attente,
    Juste le temps qui passe.
    ...
    Et sous son parapluie s'envole la belle dame.
    Et deux étoiles brillent au fond de ses yeux.
    Deux vraies étoiles, pas entre parenthèses,
    Deux étoiles de feu.
    ...
    Et on parle, et on parle sur le blog de la dame.
    Ce qui se dit est important,
    Mais ce qui est plus doux encore,
    C'est la chaleur qui se dégage.
    ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je disais à Malou que la vie est pleine de cadeaux...
      Que j'aime ces quelques lignes anonymes! Des lignes comme on en trouve
      parfois, au hasard d'une rue, griffonnées à la hâte sur le coin d'un mur
      par une main impatiente et fébrile
      et qui vous laissent soudain tout esbaudi
      comme si le temps s'était arrêté à cet instant précis,
      dans cette rue précise, noyée de soleil et de larmes
      devant l'implacable évidence de la beauté des mots.

      Supprimer
  6. Oh mais tu es notre Mary Poppins !!
    Forcement ça aide !!;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis le morceau de sucre qui aide ta médecine à couler?

      Supprimer
    2. Supercalifragilisticexpialidocious !!!

      Supprimer
    3. Tu connais tes classiques! Bonne journée avec bises comme dirait patriarch...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Une journée qui a commencé sous la neige, et qui a fini sous un grand soleil: celui de votre amitié à tous!

      Supprimer
  8. De Mary Poppins je n'ai vu que les mitaines ! Et une paire de chasses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tous mes amis savent que j'aime ces drôles de petits gants de Cosette...

      Supprimer

  9. Je le savais déjà mais merci pour de me le confirmer ! ;-) JE SUIS MERVEILLEUX !!! (comment ça ça se fait pas de le crier ainsi ?...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mon métier, j'ai appris que lorsque je dis quelque chose en classe, pour que cela passe bien et entre bien dans les petites têtes bien faites et bien pleines de mes schtroumpfs, il faut que chacun ait l'impression que je ne l'ai dit que pour lui... Tu as percé à jour un de mes secrets de maîtresse, et je vois que ça marche aussi avec les grands! LOL

      Supprimer
    2. Yes , I do agree : that's THE SECRET !

      Supprimer
  10. 'purée d'un coup je me sens trop forte ;-)
    Très riche en tout cas ce billet précédent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène. C'est bon de se sentir empli(e) d'amour, non?

      Supprimer
  11. Je fais partie de ceux tout au fond qui ont lu sans laisser de commentaire! Non pas par faute de temps(je serai gonflée de dire ça alors que je suis à la retraite) mais parce que je suis restée sans voix et sans mot surtout, après t'avoir lue, impressionnée comme souvent lorsque je te lis, par cette faculté que tu as à trouver les mots, et quels mots, pour exprimer ce que tu penses et tu ressens sur des sujets parfois difficiles! Moi qui ai plutôt l'esprit scientifique j'en suis hélas incapable!
    Alors je dirai juste que je suis globalement tout à fait d'accord avec toi:-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, mammilou, ton témoignage me touche beaucoup.
      Parce que je crois que c'était un sujet délicat, et que j'ai pu laisser échapper quelques phrases nébuleuses et donc sujettes à contresens.
      Mais la tenue du débat qui a suivi m'a ébloui. Pas une fausse note...

      Supprimer
  12. Tu es trop mignonne et sûrement pas si naïve que ça... je n'ai rien laissé sur le précédent post. Je suis venue un peu tard et puis... je ne comprends même pas que cela déchaîne tant de pour, de contre, de si, de mais, tu as raison, mille fois raison, l'Amour avec un grand A et beaucoup de tendresse d'attention,l'Amour, oui, c'est l'ingrédient principal pour aider à grandir un enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brizou. Non , pas si naïve, c'est vrai, bien que cet adjectif me colle aux basques depuis des années.J'ai au contraire une conscience très aiguë de notre condition, mais je sais aussi que se lamenter sur les problèmes de l'humanité, quand on ne peut rien faire, ne sert qu'à déverser au fond de soi de la boue et du sable qui encrassent la machine et l'empêchent de tourner... Et après on s'étonne de tomber malade... je crois que maintenant j'assume ma part de naïveté.Elle me protège et elle me permet de mieux vivre, et donc de dispenser de l'Amour autour de moi. C'est à dire tout ce qui est Positif. De l'espoir, de la beauté, de la tendresse, de l'amitié, de l'encouragement, de la bienveillance, de la charité, de l'humanité, de l'intérêt, de l'écoute, du partage, de l'enthousiasme, du temps, du don de soi...

      Supprimer
    2. et merci à toi pour tout cela...

      Supprimer
    3. Qui que tu sois Unknown, merci.

      Supprimer
  13. Une citation pour toi : l ne suffit pas d’engranger les récoltes du savoir, du savoir-faire,
    ni de vendanger les fruits du savoir-être et du savoir-devenir,
    encore faut-il accepter de les offrir pour s’agrandir ensemble. ---Jacques Salomé
    :) ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'y emploie quotidiennement chère Ava.
      Merci pour cette jolie citation de quelqu'un qui m'a beaucoup appris.

      Supprimer
  14. Je suis juste passée sur la pointe des pieds sans laisser de mots sur le message précédent... et je suis venir la douceur des mots de celui-ci. Même si je ne suis pas concernée, même si c'est pas pour moi, j'ai pris la douceur de ces mots qui font tellement de bien.
    Des biseS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que c'est pour toi, aussi Ne serait-ce que parce que tu es venue...L'amour ne se divise pas, il se multiplie!
      Je t'embrasse, chère Chabada...

      Supprimer
  15. La vie offre des cadeaux, plein de cadeaux à qui sait les voir. Tu en es un qui brille de mille feux.
    Merci à toi Célestine d'être ce que tu es.
    Blutch.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a pas à dire, ce genre de commentaire, ça fait du bien au plexus solaire...
      Merci!

      Supprimer
  16. J'avais lu ton billet, ainsi que les commentaires, et j'y suis revenu plusieurs fois. Je n'ai pas participé aux échanges parce qu'il se disait déjà beaucoup de choses. J'ai seulement un peu tiqué sur quelques termes autour du concept de "nature", mais là n'était pas le centre du débat puisque c'était plutôt l'amour...

    Je suis généralement allergique au "gentillesses" trop ostentatoires, mais chez toi je trouve que ça sonne juste. Alors je reviens parce que j'aime bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Pierre de ne pas me compter au rang de tes allergies...J'en suis honorée. Crois-moi que ce que tu dis es la chose la plus touchante que l'on puisse me déclarer: que je sonne juste. Sans doute mon tempérament de musicienne apprécie-t-il à sa juste mesure le compliment. ;-)
      Ton grain de sel ne serait sûrement pas passé inaperçu, je te le dis.

      Supprimer
  17. ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

    RépondreSupprimer
  18. ah puis j'oubliais aussi ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

    RépondreSupprimer
  19. Attiré par votre titre, ça fait du bien de s'entendre dire ça!
    Merci pour votre blog, je reviendrais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue le Suricate.J'aime bien votre pseudo. Je vous ajoute à mon totem.
      Oui, on ne le dit jamais trop, aux gens, surtout ceux que l'on aime, qu'ils sont merveilleux.

      Supprimer
  20. Réponses
    1. De rien ma Berthoise! J'espère que tes problèmes de bras vont se tasser. Dur dur le CP pour les pauvres épaules...

      Supprimer
  21. J'ai lu ton article précédent. Que dire. J'ai conscience de détruire la nature à mon niveau (j'ai pris l'avion ce week-end etc...) et vivre l'aventure naturelle extrême comme dans ce livre et ce film merveilleux dont je ne retrouve plus le nom (bon sang je vieillis ) ne me tente pas mais alors pas du tout. On est tout en contradictions. Il n'empêche, j'ai beaucoup de respect pour ce qui est vivant, plantes et animaux et aucun respect pour ceux qui ne les respectent pas, qui ne respectent pas le vivant ceux là sont pour moi des parasites dont hélas il n'existe pas de moyens de se débarrasser. Tu vois, tu as raison, c'est difficile d'aimer non seulement ceux qu'on aime mais aussi son prochain, j'en suis la preuve, on devient vite intolérant...
    Voir un oiseau en cage me rend dingue, offrir des fleurs mortes qui vont sécher lamentablement dans un vase inerte m'attriste...alors qu'elles sont si belles dans un jardin ou dans les champs...
    Bien sur on me dira qu'il faudrait déjà respecter les humains, ça serait bien mais je crois que celui qui laisse ses déchets dans la montagne est incapable de respecter les humains car cela demande bien plus d'efforts que de remporter ses poubelles.
    Bon par ta faute je me lâche un peu...et part un peu en vrille mais c'est bon. Merci.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien, moi, tu devrais te lâcher plus souvent, tu ne dis pas que des bêtises!
      Ta phrase géniale, c'est "On est tout en contradiction"...elle résume à elle seule les kilomètres d'écriture que mon billet a occasionnés.
      L'homme est génial et infect en même temps, immense et mesquin, capable du meilleur comme du pire...C'est ce qui en fait tout la richesse.
      Merci d'être venu poser ton commentaire ce soir. J'ai beaucoup aimé. Tu es merveilleux ...

      Supprimer
  22. Tu as aussi ce talent pour répondre à chacun , modérer , j'admire, mener une vraie discussion , libre et tolérante
    Alors , évidemment , les lecteurs sont courtois ici
    tu es merveilleuse aussi ;)
    merci Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma Jeanne, je m'aperçois que tu as dû être bien déçue en même temps...j'ai zappouillé ton comm! Shame on me!
      Merci de ta merveilleuse patience...
      Pour me faire pardonner, un gros bec? (comme dirait ton amie Pierrot)

      Supprimer
  23. Je n'ai pas lu à l'instant "t" où tu l'as écrit ce billet... Mais j'aime ton merci!
    Ce qui compte avant tout, c'est l'amour. Le reste c'est du décor.
    J'ai eu des parents "normaux", ont-ils su faire mon bonheur?
    Pour une vraie réponse, je dois y réfléchir... C'est que rien n'est vraiment net.
    A bas nos vieux réflexes rassurants.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup d'être passé, Letienne. Tu mets dans ta vie de la poésie, et par ricochet sur celle des autres, qui viennent te lire, et c'est déjà énorme à l'époque où l'on vit. Les poètes sont aussi une minorité un peu méprisée, à l'heure de la performance, de la rentabilité et du profit, être subjugué par la beauté du monde, c'est "has been".
      Mais moi j'aime.

      Supprimer
  24. Merci chère Célestine ...
    Et c'est bien cela qui est si beau, entre nous blogueurs, non, cet instinct d'humanité que l'on poursuit, que l'on recherche, que l'on se donne ... C'est pourquoi l'on demeure ici, par de là les kilomètres qui nous séparent, et c'est beau beau c'est merveilleux !!!
    J'espère que tu m'apprécies autant que je t'apprécie et que j'apprends à te connaître ... :)
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  25. Comment peux-tu en douter? Je sens tellement de petites choses qui nous relient comme autant de petits fils de cœur à cœur, d'âme à âme.
    J'aime beaucoup ta façon de t'approprier les mots. Elle est unique et enveloppante de sa poésie toujours renouvelée. J'adore!
    Tu es merveilleuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on aime, on doute souvent de ce qu'on croit le plus.
      La Rochefoucauld

      J'ai pris cette liberté nouvelle ( trois ans environ ) de "renouveler l'aime haut" car ça s'est imposé à moi en fait, c'est venu de dessous la roche, je l'appelle "le triple vivant", il y a ce qui sourd ainsi de l'inconscient, se mélangeant à la poésie, m'offrant alors son côté "terre happe tiques :)et comme " ça a plu à la galerie" j'ai continué, mais avant tu sais je savais écrire ( puisqu'il s'agit bien d'une langue écrite, à lire, encore que je m'aperçoive que je m'entends parler l'aime haut ) normalement ... grand sourire

      Quel plaisir oui ... :)

      Supprimer
  26. Plus de nouvelles... Je te sens comblée, c'est ce qui compte. Belle nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai envoyé un mail, ne l'as-tu point reçu?
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  27. Bon! ça m' rassure !!! Comme je ne te fais pas toujours profiter de mes commentaires judicieux, subtils et intelligents, je m' inquiétais...
    Un gros bécot, petite Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh un bécot de ma Pierrot! Trop chouette

      Supprimer
  28. Je reviens en tes mots te faire un petit coucou Célestine et te dire combien j'apprécie ton blog. Je ne te vois guère chez moi mais il est vrai que tu as tant d'aminautes fidèles qu'une amie de plus doit être trop chronophage. Je respecte profondément ta liberté bien sûr et cela ne m'empêchera pas de venir, ici, m'abreuver à ta source, avec beaucoup de plaisir. Merci à ce propos de répondre à nos commentaires et ainsi d'enrichir notre réflexion et nos liens relationnels. Je t'enrose (comme dirait Veronica aminaute chère à mon coeur) de bises emperlées de la rosée du matin. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée te répondre chez toi...
      Bises

      Supprimer
  29. C'est l'instinct d'agneau chère Malou ;) plus doux que l'instinct grégaire, non ? dit la femme en faisant sa pleine ( de grâce et de fierté ) ! je plaisante bien sûr. Notre hôte sait charmer d'abord, attirer sûrement, en suscitant la curiosité, par l'intelligence de son verbe et par le vert-bleu de son regard, retenir ensuite, nul doute ...
    Mais à chacun ses secrets, sa magie, sa beauté ...

    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'instinct d'agneau...je n'arrive pas à trouver le jeu de mots...pfiou!je dois être fatiguée, moi!
      Merci en tous cas belle Véronica pour ta description de moi-même, tellement juste et en si peu de mots, bravo. Tu es dessinatrice, non?

      Supprimer
  30. je pensais aux troupeaux qui a l'instinct de se réunir tu sais ... Mais je voulais t'offrir de la laine, quoi de plus doux que l'agneau de lait ... Avoir l'instinct d'agneau ( sans jeu de mot ) serait d'aimer se réunir là où c'est bon, c'est doux pour nous ...
    Pas du tout dessinatrice oh non hélas ! Tu me vois ainsi ? amusant !
    Je n'ai pas autant de talents que toi Princesse ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas autant de talents? Qu'est-ce qui te permet d'en juger?

      Supprimer
  31. Parce que tu es merveilleuse tu ne peux me laisser avec juste ce commentaire trop vague sur ce que la vie t'a dit, je veux plus chère Céleste, dis-moi plus, s'il te plaît ... sourire, j'attendrai le temps qu'il faudra !

    RépondreSupprimer
  32. Oui oui je sais!! Ça fait plusieurs fois que je passe sans laisser de com alors ce soir, ce n'est plus vraiment l'heure mais je dis "d'accord et merci"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a jamais d'heure pour être d'accord et dire merci.
      La bonne heure, c'est quand on le dit!

      Supprimer
  33. Merci pour tes mercis, Célestine
    Tu vas bien arriver un jour à me rendre complètement optimiste !
    Bon dimanche et bisous d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais j'espère bien, chère swapounette. J'espère bien!

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.