samedi 29 janvier 2022

Les Monts du Matin

 



  A l'est du Rhône, à la hauteur de Valence,  des falaises monumentales barrent l'horizon telles des sentinelles. Ce sont les contreforts du mythique Vercors, ce haut-lieu de combats pour la liberté dont on se souviendra longtemps, je l'espère. 
Ici, on les appelle Les Monts du Matin. 
J'aime la poésie de ces mots. On y entend la lumière rose se faufiler entre les rochers, et illuminer l'aurore comme un décor de théâtre. En toute saison, c'est un spectacle changeant et féerique dont on ne peut se lasser. Si vous êtes observateurs, (avec un peu d'imagination) vous distinguerez, vers la gauche, une forme allongée. Les gens d'ici l'appellent la Momie du Vercors. 
Allez, je vous la montre de plus près. Regardez cette mine patibulaire, ce cou décharné, et ce corps bien entamé par l'érosion. Et pourtant, les Drômois l'aiment bien, cette vieille bique.



Je vis là,  à la juste lisière entre plaine et montagne. L'air des cimes vient baigner les soirs d'été de sa fraîcheur bienfaisante, loin de la fournaise de la ville. L'hiver, en revanche, les nuages s'accrochent au relief et nimbent le village de leur brouillard tenace.
Mais qu'importe. J'aime voir, chaque jour, passer les saisons dans ce décor qui me parle au coeur.
Des centaines de sentiers s'élèvent rapidement jusqu'aux plateaux herbeux, longent des à-pics d'où l'on aperçoit toute la plaine. Parfois l'on se retrouve roi du monde au-dessus d'une mer de nuages. Et tout cela, à seulement une demi-heure en voiture...


C'est un paradis de nature, de calme, de beauté.
Les animaux s'y ébattent en liberté, chamois, vautours, gypaètes, renards, et le cerf y brame à gorge déployée chaque automne.
Au détour d'une combe, on peut découvrir une abbaye cistercienne nichée dans la verdure. 






Ou une barque bleue sur un étang gelé.




J'aime cet endroit. Je vous en parlerai encore.


Promis.













•.¸¸.•*`*•.¸¸☆•.¸¸.•*`*•.¸¸☆•.¸¸.•*`*•.¸¸☆










91 commentaires:

  1. Le genre d'endroit que j'adore...
    Merci pour ces images magnifiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime partager les jolies choses de ma vie.
      Merci pour ton enthousiasme, ma Licorne !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. On peut avoir la même chose, sans la neige ?
    Ti bacio Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors...oui, bien sûr ! Il suffit de venir en été.
      On y entend même, depuis quelques années, quelques cigales.
      Ce n'est pas forcément bon signe, d'ailleurs...Mais bon, tout ça pour dire qu'il n'y fait pas que froid.
      Baci etvb
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  3. Il me semble avoir déjà aperçu cette barque bleue...
    Pour le reste, vertigineux ! (rien que d'y penser, la tête me tourne, un peu comme toi... tu vas bien dans le paysage!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle mémoire, mon Boss adoré.
      C'était ICI en effet.
      Trois ans déjà que j'ai découvert cet endroit superbe sous la neige.
      Alors comme ça, je te tourne la tête...rhôô ! ;-)

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. La mémoire visuelle, ça va encore... ce sont les noms propres qui me posent le plus problème(le tien ,ça va, il me suffit de ressortir l'Orteil d'Apollon): je finirai par ne plus me souvenir de Beethoven!
      Quant au vertige, pour tout te dire, les belles grandes dames me font toujours un peu peur : je ne sais trop par quel bout les prendre... :-)

      Supprimer
    3. Par le bout du cœur ça marche bien …
      ♥️

      Supprimer
  4. C'est absolument magnifique. Mieux que les vieilles pierres des cathédrales et que les dorures des musées nous aimons les paysages, tous types de paysages mais ceux-là que tu nous présentes rapidement nous les ignorons vois-tu... Avant de nous diriger vers le Danemark, nous parcourons notre pays qui regorge de vues tout à fait particulières et grandioses, un jour nous irons par tes chemins !
    Comme toi (vous) nous avons choisi notre lieu de vie, c'est dromadairement important le lieu de vie.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois qu'une solution : prendre rapidement rendez-vous pour que vous veniez passer quelques jours ici.D'ailleurs c'est nettement plus beau que le Danemark ! 😂😂😂
      Le lieu de vie, c'est arcachonnement primordial,tu veux dire...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Peut-être, mais le Danemark offre plus de liberté...
      Ti bacio et une accolade à Bleck

      Supprimer
    3. Plus de liberté que dans mon petit coin de paradis ? Là tu attiges !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Mais accolons Bleutch et iamo, accolons !!

      Bleck

      Supprimer
    5. @ Céleste
      La liberté de ton coin de paradis est magnifique, mais elle s'arrête aux portes de la "civilisation", hélas...
      Baci

      Supprimer
    6. Certes. Mais c’est là que je me sens bien… la liberté est dans ma tête et pour l’instant on ne me l’a pas encore extirpée …
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. C'est magnifique Célestine, merci de nous montrer ces photos. :-)
    En espérant que personne n'autorise la destruction de nos environnements. Je pense à un reportage vu récemment sur une future mine d'extraction de lithium au Portugal... Il y a du lithium en France dans nos sous-sols également...
    Sinon en ce moment sur Arte replay : l'excellente série géo stratégique OCCUPIED ; matière à réflexion... En Norvège le premier ministre stoppe l'exploitation du pétrole ; ce n'est que le début... Toutes les compromissions, collaborations s'en suivent. Ni noir, ni blanc, mais gris. Très instructif sur la nature humaine.
    En tout cas je veux bien que tu nous parles encore de ta région et des ses beautés :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a peu de risque que l'on touche à cet endroit, car c'est une réserve naturelle très protégée...
      Mais les hommes et leur folie sont imprévisibles.
      Il faudra peut-être que je retourne m'enchaîner à la route comme dans ma folle jeunesse, quand on se battait contre les centrales nucléaires...
      A bientôt pour d'autres reportages, ma Biche étoilée
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Magnifiques photos d'un paysage sublime! ♥
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cathy.
      Tu aimerais j'en suis sûre.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Ma tante habite Dieulefit, mon frère Avignon et mon autre frère Saint Maurice d'Ardèche...♥

      Supprimer
  7. Merci !!! Quelle beauté, quelle lumière...Tu en parles si bien que je rêve de m'y voir aussi, dans sérénité et la magie que tu révèles de tes mots. Des bibis pétillants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de mettre l'accent sur la lumière : elle y est exceptionnelle.
      Il faut voir les sapins scintiller de givre à la lisière des pâturages où l'on peut apercevoir l'ombre furtive d'un chevreuil au petit jour. C'est grandiose.
      Bisous ma belle

      Supprimer
  8. Merci Célestine pour tes merveilleuses photos. Tu habites une très belle région bien variée. J'adore l'étang gelé et que de belles balades à faire.
    Gros bisous et doux dimanche :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une chance absolue.
      Dans un rayon de deux heures de route maximum, je peux voir la grande bleue caresser le sable des plages, les Aiguilles d'Arve se dresser vers le ciel de Savoie, la chaîne des Puys, les vaches charolaises, la basilique de Fourvières et Notre dame de la Garde, le pont d'Avignon et l'aqueduc du Gard, les bories de Provence et la bastille de Grenoble.
      Et j'en oublie, évidemment...
      Belle journée à toi, chère Denise
      •.¸¸.•*`*•.¸¸❤️

      Supprimer
  9. Le Vercors. La 1ère fois, j'ai entendu ce mot j'étais en primaire sur une lecture mais je ne me rappelle plus de l'auteur et aussi avec le "club des 5" oui bibliothèque rose j'aimais la saga
    Maintenant je sais situer cette région à hauteur de Valence.(il y a plein d'endroits que je ne connais pas en France).
    En somme le Vercors c'est comme une femme, tu parles de dentelle, de brouillard, de paradis, de forme allongée, un décor qui parle du coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vert corps d'une femme, avec ses monts et ses vallées profondes, ses endroits de fin gazon et ses petites pointes dressées vers le soleil...
      Oui, c'est une belle image et je l'adopte avec plaisir.
      Merci Laurent
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. La, tu es à la limite de la censure par les ligues de vertus... :-D

      Supprimer
    3. Oh my gode...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. @Celestine : My Gode... miché ? :D

      Supprimer
    5. Quoi d’autre, étant donné la teneur du propos ? 😉

      Supprimer
    6. C'est une belle région comme le montre les photos.
      C'est bien d'être en communion avec tous les éléments naturels.

      Supprimer
  10. Merveilleux endroit ! vous êtes tenus d'ouvrir au moins une chambre d'hôtes :)
    Mais dites donc Maitresse, vous partagez le même massif montagneux avec l'ami Pierre...
    Et ça c'est chouette, il suffirait que chacun fasse la moitié pour se retrouver là haut sur la crête :D
    Joli billet printanier, et adorable bannière.
    Bon dimanche, pour ce qu'il en reste.
    Bises Celestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chambre d’hôtes est encore mieux que ça : elle est gratuite et tu viens quand tu veux ma chère Julie …
      ( et ceux qui me connaissent savent que ce ne sont pas des paroles en l’air)
      Belle soirée à toi !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. C'est noté :)
      Ta générosité m'honore, merci Célestine !

      Supprimer
  11. Si belle ode à ce paysage majestueux, changeant sans versatilité aucune, oh combien propice à la méditation...
    Est ce la proximité d'un ancien castrum
    montis veneris , qui emballe ta plume
    de pleins et de déliés où vagabondent
    tes pensées primesautieres ...?
    Sentirais tu les frémissements du printemps ?
    Monts et merveilles que j'ai le bonheur de connaître, et pas plus tard que ce soir mon regard, dans la nuit qui souventefois les cerne d'une lueur opale portera sur ces reliefs voisins..
    Merci Celestine de le dire si joliment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est une belle chose que d’habiter un village qui porte un si joli nom : Mont de Vénus …même si, avec la distorsion du temps, Vénus est devenue Vendre comme dans « vendredi »…
      Pour les monts et merveilles je suis d’accord. La lumière du soir est sublime sur les monts du matin…
      Bises chère Lucile
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      PS tu as reconnu la barque bleue, spécial clin d’œil pour toi, bien sûr … 😉

      Supprimer
  12. J’ai senti l’air frais des cimes me caresser le visage en lisant votre très beau texte et en regardant ces photos sublimes.
    Quel bonheur de vous lire, délicieuse !
    Tendres pensées
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bonheur aussi grand que celui d'écrire pour des lecteurs charmants ? ;-)
      Pensées en retour.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. J’ai toujours aimé le Vercors. Ça me rappelle ma fille jeunesse, les colos a Villard de Lans ou à Correncon …qu’est ce que j’ai eu froid en ski de fond !
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauvre Angela...il est vrai que certains souvenirs d'enfance marquent pour longtemps !
      Mais bon, ça ne t'a pas empêchée d'aimer la région...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. Vivre dans un tel décor est un privilège. Ces montagnes sont sublimes et toi tu as la chance de les admirer tous les jours. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai conscience d'avoir énormément de chance dans ma vie...
      Bisous kéa
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Tu en parles aussi bien à l'écrit qu'à l'oral. Tu, il, vous en parlez à l'unisson avec un vocabulaire passionné et très coloré. J'ai la certitude d'avoir été là, d'avoir été présentée à cette Dame rocheuse, d'avoir traversé cette combe avec mon guide.......il avait l'enthousiasme et les cheveux de feu mon guide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme : je ne sais pas parler autrement qu'en mettant du feu...Et je garde un très bon souvenir de notre visite à Léoncel, et du chevreuil furtif...
      Bacio
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. - Belles photos ! Beaux endroits ! Belle plume ! Beaux envols ! Belle contrée !...

    - Vas-y, sors la ta krapoverie pour tout gâcher !

    - ...Bo Derek !

    - Sors, Joe Krapov !

    RépondreSupprimer
  17. julie, mais l'autre de Vichylundi, 31 janvier, 2022

    Merci Célestine pour ces magnifiques photos qui font remonter à la surface les souvenirs d'un temps qui n'est plus...Mes beaux parents avaient la même vue, sur le Vercors, mais de leur jardin et du grand parc...Ils étaient gardiens d'une propriété à Charpey (tu connais ?), pas loin de Besaye et de l'aéroport de Chabeuil....A 5km de chez eux, ça commençait à grimper...Je ne me lassais pas de cette vue (quand les proprios n'étaient pas là)...Mais, jamais plus, je n'irai grimper tout là haut, sur la route de Combe Laval au col de la Bataille...Quand je pense que mon fils a loué un gîte dans le coin il y a 2 ou 3 ans. Quand je pense qu'il a pris cette route, une nuit, rentrant d'une visite de chez sa tante...J'en frémis encore de l'imaginer sur ces routes vertigineuses.
    C'est marrant, à te lire, je m'étais mise dans la tête que tu habitais le sud...quoique, la Drôme, c'est la porte du sud, le climat change dès qu'on a descendu le col de la République, après Etienne..Tout de suite, à Bourg Argental, les paysages changent, les arbres fruitiers apparaissent, on voit le Vercors tout au loin...
    Merci pour les photos...Les Gypaètes ou vautours sont magnifiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Julie de Vichy
      Je te différencie de l'autre Julie parce qu'elle m'appelle « maîtresse », rapport à ce qu'elle aurait aimé être dans ma classe au cm2...
      Charpey, Besayes, Chabeuil...des noms qui me parlent...
      Et Combe Laval, et les Grands Goulets...Voilà des routes impressionnantes en effet.
      Pour le sud, je te renvoies à ma réponse à marine D un peu plus bas (oui je réponds aux commentaires en commençant par en bas...)
      Merci pour ton long commentaire
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. T’as beau pas être laide
    Toi ma planète…..
    Des Antipodes aux monts du matin
    J’suis pas chagrin

    Faut dire qu'il y a quand même
    (J't'aime, t'aime, t'aime)
    Des êtres qu'ont du soleil
    (J't'aime, t'aime, t'aime)
    Dans la tête
    (J't'aime, t'aime, t'aime)

    Sur ma planète
    (J't'aime, t'aime, t'aime)
    Des êtres  qui pensent pas
    (J't'aime, t'aime, t'aime)
    Que c'est chacun pour soi
    (J't'aime, t'aime, t'aime)
    Qui se tendent les bras
    (J't'aime, t'aime, t'aime)
    Sur ma terre à moi
    (J't'aime, t'aime, t'aime)

    Bises étoilées vers les célestes monts

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Petrus Chedid, jolie composition ! Et jolie déclaration en vingt quatre parties... ;-)
      Oui, j'ai du soleil dans la tête, n'en déplaise aux grincheux de la terre.
      Merci mon ami pour ce commentaire musical, l'air va me rester dans la tête toute la soirée :-) :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Tu en parles si bien du pays que tu aimes !Je te croyais côté Provence, plus au sud...
    Elles sont magnifiques ces montagnes du Vercors, si fameuses pour plein de raisons et qui abritent tant de merveilles, oui tu nous reparlera de ses trésors qui ne manquent pas, tes belles photos le prouvent Célestine !
    Ta jolie bannière nous annonce le printemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que tu ne te trompais point. Je suis née en haute Provence, d'une mère niçoise...J'ai toujours vécu au pays des cigales...
      Mais il se trouve que depuis quelque temps (tu t'en es sûrement aperçue) j'ai changé de coin pour suivre un bel inconnu rencontré sur le quai d'une gare...
      Quant à ma bannière, oui, je l'ai trouvée pleine de joie espiègle, celle qui m'habite...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Mais oui Célestine, il faut voir tout ce qui est beau et tout ce qui palpite, tout ce qui parle au coeur....

      Supprimer
    3. "Il est bon", plutôt que "il faut"...
      Aucun devoir là-dedans, que du plaisir... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Quelle chance d'habiter une telle région ! de l'esoace, de l'air pur, des endroits pour méditer et se ressourcer. Moi j'habite au milieu des tours mais j'ai un grand jardin !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jardin et une bibliothèque, et tu possèdes le monde comme disait Cicéron...
      L'important, c'est de respirer large dans sa tête et son coeur...
      Bisous daniel
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer

  21. Pitié Célestine
    Arrêve de vouloir nous faire du Giono !


    L'arène n'est surtout pas un divertissement.



    Il n'y a qu'à la souffrance qu'on ne ment pas.
    Le chant du monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'arène n'est surtout pas un divertissement"
      Joli jeu de mots Gionesque.
      Je fais du Giono ? Ah mais tu ne pouvais me faire plus beau compliment...Si seulement je lui arrivais à la malléole externe... ;-)

      Quant au verbe "arrêver" je ne sais s'il est fortuit ou une émanation de ton génie littéraire, mais je le trouve vraiment délicieux.

      Bises
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer

    2. Il y a dans la sensualité une sorte d’allégresse cosmique.
      Jean le bleu





      Sei uno di quelli, così rari, che riesce ancora a placarmi da questa rabbia che tanto mi divora.

      Anche se non lo sai davvero.

      Perciò ti ringrazio, con tanta tenerezza e con infinito amore, mia bellissima, di avermi permesso, ancora se non finalmente,
      esprimerlo.

      Baciarti Bella



      Supprimer
    3. Quel message émouvant.
      Grazie mille amico mio.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. Je reconnais la barque gelée... J'avais écrit un truc dont j'étais assez fier !
    Pour le reste, ça ressemble assez à un pays de fous...;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens très bien de ce que tu avais écrit
      Petite barque bleue, couleur de tes yeux azurée
      Pausée entre deux eaux, vertes, glacées
      L'âme vagabonde, l'âme effilée, lame posée
      Tu laisses libre cour à tes pensées, chavirée
      Le chavirement te sied à merveille, Célestine !
      Tes mots, libérés d'une bouteille échouée, rayonnent
      Une bouée sur la berge, jetée
      Émerveillé par la beauté enneigée, glacée
      Comme le papier,
      Comme un diamant, dans l'écrin blanc de tes mots argentés


      Et de ce que je t'avais répondu...

      Tu ne t'étais jamais lancé de manière aussi belle dans la poésie. Et cela te va bien.
      Tu es décidément une de mes plus belles réussites, si j'ose utiliser cette expression un peu « objetisante » Non, tu n'es pas un objet, à part celui de mon admiration.
      Je ne me lasse pas de te dire à quel point tu continues à me surprendre.
      Et je t'en remercie profondément.
      Merci pour ce beau texte
      Merci pour ces mots si bien choisis
      Merci pour les images évoquées par cette si belle inspiration
      Bisous enivrés


      Pas une virgule à changer...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Les pierres de cet endroit, un peu à l’écart de la raison, parlent à ceux qui ont le goût du beau. Du vrai. Du puissant. Toi, comme à chaque fois, tu mets tout en chanson en nous offrant tes mots justes et élégants. Le bonheur tient à ça. Des notes colorées viennent alors à notre rencontre. L’air se fait touffu, cosy, accueillant. Je suis passé plusieurs fois dans ce Vercors vertigineux, et je sais que c’est aussi beau que tu le dis.
    Remontent en moi la chaleur de la terre, la blancheur rosée des pierres, la pente des sentiers, les odeurs franches des herbes folles et des fleurs gorgées de lumière.
    Merci Frangine pour ces frissons.
    Bises d’un soir enchanté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus tes photos sont superbes!

      Supprimer
    2. Tu écris vraiment bien, létienne...
      De toi aussi, d'aucun dirait que tu « fais du Giono »... ;-)
      Tes descriptions poétiques me touchent l'âme.
      Merci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  24. Oh oui Miss W. parle-m'en encore. Doit bien y avoir quelque banc de pierre où de viser de visu. Kisses Angel Baby.🌹

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a plein de bancs. Tu aimerais venir t'y asseoir, et contempler la mer de nuages tout en bas, au-dessus de la plaine du Rhône, avec le vol des choucas sur fond d'azur.
      C'est beau comme un tableau.
      Kisses and attb
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  25. Le bonjour dame Céleste. Un petit bout de temps… Que voulez-vous, la vie est faite de remous et des plages plus sereines… Cela dit, je lis tous vos articles.
    Magnifiques paysages ! Tout comme la route qui y conduit.
    Mon fils habitant et travaillant à Valence, je ne pouvais pas manquer de poser un pied au sommet de ce plateau mythique. J’y ai passé quelques jours à l’occasion du réveillon de fin d’année. Du coup j’ai profité pour faire une embardée jusqu’au château de Crussol, dans l’Ardèche voisine. Que du bonheur.
    Le meilleur possible à vous et à vos proches en cette période instable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou ! Cher Rod Lediazec, quel bon vent ?
      Alors comme ça, on a passé des remous ? Et maintenant on serait dans une plage plus sereine ? J'en suis ravie...
      Quand je pense que nous avons été presque voisin l'espace d'un court séjour...
      Le meilleur en retour, cher ami.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. Bonjour Célestine,
    Valence, Vercors, les Monts du Matin, la Drôme.
    Des mots qui chantent, teintés d'un accent méridional qui s'invite inévitablement à leur lecture (en ce qui me concerne).
    De magnifiques photos, des paysages lestés de toute présence humaine, encore plus grandioses ainsi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Rom ! Ça faisait bien longtemps, j'avais perdu ta trace...
      Oui, c'est une région qui chante, et pas que par son accent...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  27. Coucou. J'aime beaucoup le Vercors. J'y suis allée en mars 2017 (ça date!) pour y faire quelques randonnées. Il faisait très beau et le lendemain, de la neige! :-) Vivre dans un tel décor doit être vivifiant. Je comprends que tu aimes, même la vieille bique. :-) Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vis pas dans le Vercors, mais dans un village de la vallée du Rhône situé tout près...
      J'avoue que j'aime quand même avoir un peu de la chaleur de mon midi natal, et sur le plateau, il y fait constamment frais...
      Bises frangine
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Chère Célestine, il me semble bien reconnaître l'abbaye de Léoncel ? et tous ces paysages qui me sont très familiers. Avec le décès des parents, la vente des maisons, nous séjournons moins dans la Drôme, restée très chère à nos cœurs. La semaine prochaine, je serai dans le Queyras, une autre occasion de penser à toi ! je te lis toujours avec grand plaisir, même si je n'écris pas ... Je constate que tes fidèles le sont toujours, cela me rassure, même si je n'en connais aucun. Bien à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, c'est la belle Abbaye de Léoncel, tu as parfaitement raison. J'adore cet endroit particulièrement, même s'il y fait un froid de canard en hiver.
      Ravie de te voir par ici, Anne étoile.
      J'aime savoir que tu vas bien et que tu me lis toujours...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. Ce n'est pas moi qui te contredirai sur les nombreux attraits du Vercors, ses forêts, ses falaises, ses hauts-plateaux constituant la plus grande réserve naturelle de France, au pied du "Gros Raymond" (comme Daniel Pennac aime à nommer affectueusement le point culminant).
    Le "Vaisseau de pierre" qu'est le Vercors, aussi décrit comme "Citadelle de Résistance" eu égard a son passé héroïque, ne laisse pas insensible qui le connaît un peu.

    Bon, tu triches un peu en mettant une photo des contreforts orientaux, toi qui es située du côté occidental, mais tu élargis ainsi le panorama ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça, je triche ? J'ai juste ouvert mes chakras, en ne me cantonnant pas à ce que je vois de ma fenêtre...Le Mont Aiguille, d'ailleurs, pour parler des contreforts orientaux, reste mythique dans mon coeur. Je l'ai découvert quand j'ai traversé le plateau à pied, à l'école Normale. J'avais 17 ans, c'était hier, en somme, et j'en garde un souvenir ébloui...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Comme Walrus j'avais reconnu la barque bleue, et je te suis gré de montrer le chemin de ce billet-là. J'y ai retrouvé les ressentis de notre échange à l'époque .… Mais malheureusement plus accentué. Il ne serait même plus question que je vienne à pied à cheval ou en voiture…
    En moins de trois ans, j'en suis là désormais.
    Alors je tente de profiter au mieux de ce petit « carnet de présence » que constitue ton beau texte du jour.
    C'est à la fois du bonheur et ça me pince le cœur.
    Je suppose que tu comprendras.
    (Et pardon pour un commentaire égocentrique)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très cher Alain
      Bien sûr que je comprends. J'avais d'ailleurs répondu la même chose sur la Barque Bleue.
      Ton très beau commentaire, en authenticité, a inspiré mon nouveau billet. Je t'en remercie du fond du coeur.
      Je comprends mieux grâce à toi pourquoi j'ai envie de communiquer par écrit mes témoignages sur la vie.
      Mais pour les pincements au coeur que celui-ci occasionne chez toi, cela réveille le débat éternel : doit-on s'empêcher d'écrire son vécu et son ressenti en pensant qu'ils peuvent blesser certaines personnes ? je me souviens d'avoir été tancée vertement d'écrire sur le bonheur d'être mère, sans penser au mal que cela pouvait faire à celles qui ne peuvent pas l'être... Il en va de même pour tout. Je sais que tu comprends, toi aussi, ce que je veux dire.
      L'essentiel est de garder l'écoute et le respect d'autrui, de tous ceux qui sont différents, et pourtant comme nous : des êtres humains en quête de sens.
      je t'embrasse très affectueusement.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. débat éternel : doit-on s'empêcher d'écrire son vécu et son ressenti en pensant qu'ils peuvent blesser certaines personnes ?
      Alors, je vais être clair net et précis : ne t'empêche JAMAIS de te laisser écrire ton vécu et ton ressenti, d'autant que tu le fais dans une grande vérité de toi-même.
      J'ai parlé d'un pincement au cœur, et non pas d'une blessure. La volonté de faire mal n'existe pas en toi.
      Et puis la gestion de ce pincement m'appartient. Lorsque j'ai observé en moi ce qu'il en était de ce pincement, j'en suis ressorti grandi dans mon acceptation de ma réalité et ma capacité à me réjouir des joies d'autrui que je ne puis partager. Qu'est-ce que je peux demander de mieux ! Alors merci à toi.
      Je t'embrasse avec douceur.

      Supprimer
    3. C'est ce que j'apprécie le plus dans nos échanges : le respect mutuel. La reconnaissance que les écrits de chacun nous fait progresser, et la gratitude que nous en éprouvons.
      C'est une fortune.
      Merci à toi, cher Alain.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  31. Je suis allée plusieurs fois dans le Vercors mais pas dans ce bel endroit que tu nous décris, c'est magnifique, et je comprends ton amour pour ce lieu. Oui, bien sûr que je veux que tu en parles encore (sourire).
    Beau week-end ensoleillé à toi, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Vercors est très grand et présente une infinité de paysages. Et c'est toujours extraordinaire, quel que soit l'endroit. Falaises, pierriers, chemins escarpés, forêts profondes, plateaux désolés et battus par les vents, carrières romaines, lapiaz...
      C'est juste magnifique
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. Une ode à ton "pays", magnifiquement illustrée.
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  33. Mais quel beau nom ! Et tes photos sont merveilleuses !

    RépondreSupprimer
  34. Je souffre d'envie jusqu'au vertige à voir ces images, je me permets de vous l'exprimer! Amicalement, bien sûr.

    RépondreSupprimer
  35. se réveiller puis ouvrir ses volets le matin dans un tel paysage, ça doit être merveilleux .

    RépondreSupprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.