lundi 28 juin 2021

Clic clac !










Aujourd'hui, je me suis installée à ma table de travail. J'avais envie de participer à mon atelier d'écriture préféré. Je contemplais la jeune femme rousse dans son boudoir, à la recherche de l'inspiration fatale. 
Les persiennes, qu'on laisse soigneusement baissées au coeur de l'après-midi,  laissaient jouer des gouttes de soleil sur la table, on aurait dit un petit banc de poissons blancs bien alignés. C'était joli. Dehors l'été soufflait son vent brûlant, celui qui amène l'orage. Je l'ai entendu grommeler au-dessus du Vercors, quelque part dans les énormes paquets de chantilly que formaient les nuages.
J'avais chaud. J'ai relevé mes cheveux en chignon. 
C'est alors que je l'ai senti arriver derrière moi. Son souffle. Son parfum. 
Oh, regarde, il a dit, tu ressembles au pastel de ton sujet, c'est fou !
Attends, je prends une photo. Clic-clac ! 
D'aucun, qui se reconnaîtra,  trouvera que je suis beaucoup trop hâlée pour ressembler au modèle de Sally Strand, qui est pâle comme un cul. 
Mais Lui, il a craqué. Il faut vous dire qu'il adore quand je relève mes cheveux comme on relève un plat avec du piment. Découvrant le petit endroit doux dans le cou qui rend fou. 

L'amour se construit de ces petites briques toutes simples. Loin des mots creux et emphatiques. 
Ce sont des tas de petits gestes que l'on aime chez l'autre, des parties de soi que l'on croit banales mais dont l'autre raffole, des élans imprévus et délicats. Des fous-rires. Des tâches de lumière. Des riens qui font un tout.
L'amour c'est un dimanche d'été, brûlant et frais à la fois.
L'amour, ce fil d'or ténu et indispensable telle une épingle dans une chevelure. Solide comme un cabestan.
Je me suis dit que j'avais beaucoup de chance de pouvoir le vivre au quotidien. 

***


Pour l'atelier du Goût.





 



75 commentaires:

  1. composition en abyme et jolie nuque, Madame :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci madame Adrienne.
      L'abyme avec un y n'est pas reconnu par mon ordinateur, quelle faute de goût !
      C'est pourtant si amusant, la boîte de Vache Qui Rit et son abyme célèbre !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. Tout est charmant dans ce billet, Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Aldor, même les commentaires de mes lecteurs. ;-)
      Belle soirée à toi.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  3. Belle idée !

    Mais attention, je sens que, devant tant d'empressement...nous risquons d'avoir, pour l'atelier, des tableaux de plus en plus...dénudés... ;-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chut! Tu vas donner des idées au maître de cérémonie, qui est friand de ce genre d'allusions, l'air de rien.
      Je n'irai quand même pas jusqu'à me faire photographier dans la position de ce tableau de Modigliani !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Modigliani, peut-être pas...
      Mais méfie-toi, je le vois bien proposer la "Danaé" de Klimt...;-)

      Supprimer
    3. Oups ! Tu as raison ! je vais me méfier... 😁
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. Belle idée de te mettre en "parallèle"; je n'aurais pas osé dévoiler ce petit creux de nuque où les bisous sont si doux tant pour la personne qui les reçoit que pour celle qui les y dépose ;-)
    Une douce semaine pour toi ma si sensible amie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai osé...uniquement parce que j'ai trouvé la photo très réussie (oups, mon photographe va rougir)
      Douce semaine à toi aussi my Chinou
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. Bien vu !
    Très bien vu !
    On sent là celle qui sait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet te tenait à coeur, je suis heureuse d'avoir participé à ma façon.
      ;-) ;-) ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. L'amour vaste sujet, je crois que même celles qui ne sont pas rousses ont droit à des baisers dans le cou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Ceux » aussi...C'est un plaisir d'embrasser une belle nuque d'homme offerte... :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Joli texte !
    Jolie photo !
    Jolie nuque !
    Enfin, jolie comme Elle !

    RépondreSupprimer
  8. Jolie mise en abyme (je partage la pensée d'Adrienne).
    Longtemps, j'ai estimé avoir aussi cette chance, mais y regarder de plus près, cette chance est méritée. Et partagée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un vaste débat. La chance passe, on la saisit...ou pas. Mais si on la saisit, n'est-ce pas parce que l'on a la chance d'être réactif ?
      Bref, ça me fait penser à Kairos, le dieu chauve

      « Il est un dieu grec dont la chevelure ondule au vent des mers profondes, un dieu furtif que l'on risque de ne pas apercevoir si on garde la tête vers l'ornière du sol.



      Il passe, en silence feutré. Mais on peut le saisir aux cheveux, c'est tout l'enjeu de ce moment unique, opportun. La décision doit être rapide car il n'attend pas. C'est une bonne fortune qui surgit et s'évanouit aussitôt.
      Ce dieu mystérieux, inquiétant, c'est Kairos. 
      Le croiser est une félicité...et savoir prendre sa chance, repérer l'occasion favorable de changer de cap, de virer de bord, de donner un souffle à sa vie, une vraie gageure.
      Je réalise combien fugace a été l'instant où tout a basculé pour moi.
      Cette minute ineffable où le pied a quitté le plongeoir. 
      Je réalise à quel point j'ai eu de la chance.»


      Supprimer
    2. En peinture, le kairos est la dernière petite touche, celle après laquelle on ne touche plus à rien, celle qui nous fait dire que le tableau est réussi. Je dois dire que j'en laisse souvent passer des kairos, dans le domaine.

      Supprimer
    3. Tu m'as appris quelque chose, l'artiste !
      Merci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  9. Ben voilà, et tu t'étonnes qu'il fasse de plus en plus chaud...
    Ti bacio Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'été...
      Caliente !
      Baci caro mio
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  10. Belle opportunité... et nuque splendide !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou c'est gentil. Merci Baroudeuse. Je file voir ta participation !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. Comme tu en parles bien, comme tu parviens à trouver les mots qui sortent des clichés.
    Et ta nuque effectivement très belle, et cette peau si dorée ..... tu es bien plus jolie que le modèle du tableau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rentre d'une semaine au bord de la mer, alors c'est vrai que ça aide à avoir la peau dorée...m'éloignant ainsi du modèle, mais je n'y peux rien : mes ascendances italiennes ont pris le dessus sur mon côté irlandais.
      Merci pour tes compliments, petite miss.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. Voila Célestine, une belle évocation de l'amour au quotidien au travers de ces petits détails qui font tout le charme de l'être aimé.la jeune femme rousse dans son boudoir relève ses cheveux et çà fait de l'effet à son homme et du coup, la vie est encore plus pimentée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien résumé, en somme.
      L'amour, c'est simple quand on ne se le complique pas trop, comme disait Monsieur de La Palice...
      ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. Je n'oublie pas ta belle illustration personnelle ...fort gracieuse nuque, en effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment l'oublier, en effet...Mon imitation du tableau fait le buzz !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. un article empreint de "séduction" ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut bien mettre un grain de glamour dans ce monde de brutes, ma Cathy...
      Ça change des infos de BFMTV...😆
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Et hop ! Une de plus dans mon album ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, le président de mon fan-club !
      Je la trouve plus chouette que d'autres,(on n'est jamais content(e) de son image, tu as remarqué ?) celle-là...mets là en bonne place ;-)
      Bisous cher Boss
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. Ah, bah, là ! Forcé ! Je craque...
    C'est ce que je préfère dans la grâce féminine : la nuque, l'épaule, certains fronts et certains mentons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux sur quatre, on est sur un petit 50 % finalement, c'est pas mal...😁
      Bisous mon titi
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. "50, ma chérie, c'est la Manche, pas nos tailles. Huh, huh !"
      (parole de p*tasse de boutique Parisian-Top-Mod-If-You-pleuaze !).

      Et sinon ?
      Ben, correspondance...
      http://niak65poletique.canalblog.com/archives/2021/06/28/39035087.html

      Supprimer
    3. mouarf mouarf ! ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  17. Un texte en écho à celui du Goût de quoi rendre jalouse la lumière de ses jours. Belle illustration personnelle en plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non elle ne saurait être jalouse …
      Il l’aime tellement !
      Merci délia
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. on regretterai presque de ne pas être rousse........heureusement comme le dit HB la couleur des cheveux bruns ou blonds n'empêche pas d'être aimée pareillement ! :) ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui heureusement !
      L’amour n’a qu’une couleur comme dit Pierre Perret dans Lili
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Et d'insister (des fois que "ma réponse" te soit moins lisible sur "ta réponse" que ce comm') :
    http://niak65poletique.canalblog.com/archives/2021/06/28/39035087.html
    Tu vas kiffer. Si, si. Forcé, pas forcée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puissante, cette nuque, quoi !
      [clip 'manifeste' inclus dans le lien sur mon pseudo]

      Supprimer
    2. Puissante...je ne sais pas si le mot est bien choisi pour désigner mon petit cou fragile...
      Mais oui, je comprends l'idée, quand même, mon cher Titi.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. "Je me suis dit que j'avais beaucoup de chance de pouvoir le vivre au quotidien."...
    Comme je te comprends ! Sûr qu'après "un long désert affectif" et "les miasmes des quatre dernières années", ça doit faire un bien fou !
    La nuque d'une femme est profondément émouvante et j'en sais qui m'ont ému, mais moi ce qui me fascine, c'est le losange de Michaelis. Je me souviens qu'on en avait bien rigolé, il y a beau temps maintenant dans un de tes billets que je n'ai malheureusement pas su retrouver ! C'est un endroit merveilleux propre à faire vibrer les dames... et nous sommes là bien loin de mots creux !... ;o)))
    Bizzzoux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que les mots que tu cites entre guillemets sont les miens.de 2014 à 2018, en effet, j'ai été secouée par toute une série de séismes, dont la mort de mon paternel...
      N'y revenons pas.
      Pour ce qui est du losange de Michaelis, je pense que c'était dans mon billet "Géométrie" que j'en avais parlé pour la première fois.
      Oui, c'est un bel endroit du corps, qui correspond aux ramifications d'un organe féminin injustement méconnu ...
      Bizzoux mon Candidounet.
      Plaisir que de te voir !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  21. Tu as toujours su nous séduire, Céleste, tant par tes mots, que par tes photos,... la ressemblance est frappante... et tu sais si bien parler de l'Amour, de ce qui le constitue vivant ici et maintenant..."l'amour c'est un dimanche d'été, brûlant et frais à la fois". Tu as raison ! Ta nuque est parfaite , heureux homme qui t'insuffle son parfum et révèle ta féminité s'il en est besoin !
    douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es dithyrambique mais tu as une façon tellement personnelle de l'être...j'aime tes mots qui tapent juste, là, au dessous du plexus.
      Merci de tout coeur chère Den
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. Une caresse, un regard, un mot.....Plus c'est simple et plus c'est intense !! J'aime beaucoup ta façon d'imager les choses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel.
      J'essaie de rester fidèle à moi-même...
      belle journée !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Bonjour Célestine,
    comment ressembler à un tableau... Tu fais ça très bien!
    Bises et bonne journée à toi,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est trop gentil, Mo.
      J'avoue que je me suis laissée surprendre par mon photographe attitré...
      j'aurais scratché la photo si je ne l'avais pas trouvée à mon goût. J'ai toujours eu un peu de mal à me voir en peinture, et ça ne fait pas très longtemps que je m'accepte...
      Bisous belle jardinière
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  24. L'Amour. Pas toujours simple pour être toujours dans le cou(p). :-) Bises alpines ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé ! mes lecteurs sont en pleine forme question jeux de mots !
      Je regrette simplement de n'être pas plus réactive.
      Enfin, l'essentiel est que je reviens toujours répondre, comme je m'y suis engagée...
      Bisous frangine, belles vacances à toi.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  25. Eh bien moi, en contemplant ce tableau, point d'inspiration littéraire, si ce n'est que cette petite réflexion que je me suis faite ; je te voyais bien posant ainsi... Et te voilà ! Si ce n'est pas une drôle de coïncidence, ça y ressemble !
    Comme je comprends ton bien-aimé, relever ses cheveux en chignon est plein de sensualité. Il en émane de cette photo en presque effet Droste.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse que tu m'aies appris « l'effet droste »
      Toi qui disais que tu apprenais toujours quelque chose en venant ici, je crois que souvent, tu me le rends bien !
      Merci
      Bises retardataires mais sincères
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. Beau  cou
    Beaucoup
    Beau couple
    Beau couplet

    Comme toi nous nous réjouissons
    De cette image à l'unisson
    Qui provoque le frisson
    Belle chanson

    https://youtu.be/l9lukUxH1N8

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli ton premier quatrain.
      La chanson du crooner apporte de la joie et de l'espoir à la gent féminine. Un rien démago, mais c'est pour la bonne cause.
      Bisous mon Petrus
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  27. Il ronronne dans le doux parfum de ton cou des silences sucrés.
    Dans ces petits cheveux éparpillés, émerveillés, tes mains glissent avec une sagesse délicate.
    J’aime ce geste, purement discret, totalement sensuel.
    Et je me mets à rêver…
    Quelle classe et quelle élégance…
    Heureux soit le photographe.
    Bises clicclac.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le photographe est surtout très doué pour valoriser son modèle.
      mais je prends comme du nectar tes mots de poète.
      Bisou qui claque. ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Eh oui,c'est une chance Célestine, tous ces mots sont bien doux et coulent comme une source...et puis le temps passe et affadit souvent les choses, les amours se transforment, la tendresse demeure, espérons le !
    Bisous du jour qui devrait être beau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Omg ! j'espère que le temps n'affadira pas mon histoire actuelle.
      Je ne suis pas du genre à me laisser affadir, en même temps...Je pense que tu l'as remarqué.
      Bisous ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. ah les roueries de la langue française !
    Au début le chignon, on le caresse, on le soulève, léger comme un crêpe...
    Les années passant, alors le chignon on se le crêpe... |;-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...la finesse de tes interventions, mon Andiamounet.
      Tu sais que je suis très heureuse de te revoir traîner par ici...
      Ti bacio forte
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Même Deibler en rendrait son tablier.
    Je m'excuse encore une fois, hein, ma petite Celle qui es si mignonne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tandis que Albert Camus publiait "l'étranger", Deibler lui publiait "les tranchées".
      C'est minable je le sais mon bon Bof, mais je n'ai pas pu m'en empêcher !

      Supprimer
    2. @Bof
      J'ignorais l'existence de ce personnage. comment peut-on être bourreau ? C'est la question que je me suis posée...
      Merci pour ce commentaire plein d'humour.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    3. @Andiamo
      J'adore !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Ma petite Celle, si je peux me permettre un conseil d'inculte, c'est de lire Michel Folco (j' ai dévoré l'an dernier pendant la canicule, on a prêté aux Choux). Té, demain on déjeune avec eux. Veux tu que je te dise où, si jamais tu veux payer une tournée d'apéros?
      Et mes respects au Doyen.

      Supprimer
    5. Ah oui, ça m'intéresse !
      (le livre, et le lieu de vos agapes)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  31. J'adore cette photo de toi.
    je t'ai toujours trouvée très classe, jusqu'au moindre détail.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô, heureusement que je suis de dos alors, parce que je suis toute rouge !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. Vous avez beaucoup d'élégance, en effet. Dans vos gestes, vos propos, tout votre être.
    Je suis subjugué. Le personnage du tableau semble lourd et empâté à côté de votre grâce aérienne.
    Bien à vous, délicieuse.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'accepte le compliment. L'élégance est une vertu que je possède naturellement, et j'en remercie mes géniteurs.
      Je vous embrasse, cher vous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.