mardi 18 juin 2019

Danser pour dire




« Celui qui danse chemine sur l'eau et à l'intérieur d'une flamme. »
Garcia Lorca.










Des femmes. Fortes. Frêles. Des femmes qui dansent pour dire les femmes, toutes les femmes, leurs combats, leurs espoirs, leurs attentes.
Leurs révoltes. Leurs victoires.

Des femmes libres, légères et bien dans leur corps, qu'elles soient minces ou voluptueuses...
Mais lourdes parfois de chagrin ou de peur. De souffrance aussi.

Une chorégraphie splendide et juste. Entrecoupée de vidéos explicatives sur le féminisme, graves ou drôles. Mais très bien faites.

C'était hier soir, dans la grande salle du casino de Cagnes-sur-Mer. J'avais reçu une invitation spéciale et mystérieuse à m'y rendre. La soirée sentait l'été, le chèvrefeuille et la transpiration dans les coulisses. Celle du trac qui serre le ventre..

La prof s'agitait avec grâce, soucieuse du moindre détail.






J'ai retenu mon souffle hypnotisée par une belle jeune femme qui évoluait sous mes yeux ébahis.

Envahie d'émotion, j'ai pensé que pour en arriver là, à cette perfection d'élégance et de technique, il avait fallu en user, des petits chaussons Repetto, des cache-coeurs en satin rose, des tutus blancs, des guêtres de laine sur les jambes de sauterelle.

Et des heures de répétitions, d'inscriptions, de cours, de trajets après l'école, de couture de costumes, de trac et d'angoisse...



Elle est belle. Elle est libre. Elle brandit sa féminité comme une oriflamme, mais sans ostentation. Sans colère. Sans cette colère que j'ai éprouvée tant de fois. 
Naturelle. Comme évidente.  Elle ne laisse personne marcher sur ses orteils ni sur son coeur. Elle s'affirme. Elle a cette force depuis toujours, quand il m'a fallu des années pour la conquérir. 

J'en suis tellement fière. 
Hier soir, elle avait le premier rôle, mon étoile. Ma fille.







           

115 commentaires:

  1. Aha ! J'adore le message précédent, tellement approprié.

    C'est magnifique Célestine.

    Rien de plus emouvant que le corps dun enfant devenu adulte et qui est plein de grâce et de force. Et rien de plus beau qu'un corps de femme dansant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée j'ai supprimé le message précédent qui était un indésirable troll publicitaire.
      Parler de pornographie quand je parle de la beauté d'un corps qui danse, ce n'était, en effet, pas très approprié. (Tiens tu vois, ça réactive ma colère féminine... ;-)
      Merci pour ton message à toi, qui est tout en sensibilité.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Un corps d'homme dansant, c'est magnifique aussi... La danse rend les corps magnifiques...
      Et ton billet, Céleste, est juste magnifique aussi.
      bref on en prend toujours plein les yeux quand on vient chez toi et ça fait du bien. :)
      Bises
      Angela

      Supprimer
    3. Gemini cricketmardi, 18 juin, 2019

      On en prend plein le coeur aussi, chez Célestine :)

      Supprimer
    4. @Angela

      Tu as raison, un homme qui danse c'est très beau. C'est une discipline mortelle pour les muscles et le corps tout entier, mais quel résultat !
      Merci pour tes mots bienveillants, ma belle
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    5. @Gemini

      Et un coeur de cricket, ça bat fort ! ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    6. Ça bat vite surtout !


      :)

      Supprimer
  2. bravo, toutes mes félicitations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, m'dame ! Je les lui adresse, c'est elle qui les mérite plus que moi. ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  3. Lamieenquestionmardi, 18 juin, 2019

    Cette femme, ta fille, est ton prolongement,prolongement de ta grâce et peut-être même celui de tes envies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci douce amie. C'est certain (je parle de mes envies) 😊. Elle concrétise une sorte d'idéal de liberté et de joie, en tout cas elle s'en approche, et je me dis que l'éducation que je lui ai donnée à porté ses fruits au-delà de toutes espérances.
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. Ton étoile, ta fille, ton amour, ta fierté, la danse, la Vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très joli commentaire en forme d'exclamation. Même ta phrase danse !
      Je savais que ce billet te parlerait, ma Suzame.
      Moi je danse aussi, mais sur un fil de funambule, tu le sais.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. Je ne peux rien dire, juste j'admire.
    (bon, j'ai toujours aimé voir évoluer des femmes dans l'espace mais quand même, j'admire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais comme toi. Admirative pendant deux heures.
      Avec, en plus, cette fibre sensible de mon ventre qui tremblait en voyant cette belle jeune femme, pas tout à fait comme les autres, évidemment...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Voir l'un ou l'autre de ses enfants participer à un spectacle, c'est une grande bienfaisance pour chacun, parents et enfants. Comme un autre regard qui agrandit. Un échange neuf. Un approfondissement.

    Enfin, c'est ce que j'ai pu vivre avec les miens à l'occasion de leurs « prestations » : danse et théâtre. (À l'âge adulte bien entendu).

    Alors je me réjouis pour elle et toi. Et bravo pour le petit reportage ainsi que les photos « parlantes ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est exactement cela : un prolongement de la relation parent/enfant qui fait du bien, qui élargit les possibles et épanouit autant les uns que les autres.
      En tout cas, des moments comme celui-là sont à ne pas manquer.
      merci Alain, pour ton réjouissement. 😀
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Tu as raison d'être fière de ta fille, il faut savoir encore de battre pour s'affirmer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison.
      Rien n’est acquis comme disait Simone de Beauvoir
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. Et tu as raison d'être fière et c'est magnifique d'âtre fière de ses enfants!!! La danse est tellement exigeante pour paraître naturelle et fluide… bizzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une discipline personnelle et un combat contre les tendons, les muscles et une recherche constante de la fluidité et de l'équilibre ...Mais quel résultat !
      Bizou Brizou
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  9. C'est un prolongement de toi mais un peu différent avec sa propre personnalité…….Une belle soirée sans doute !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle et réjouissante sur tous les plans
      Merci Daniel
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  10. Prends garde, sous mon sein la grenade
    Sous mon sein là regarde
    Sous mon sein la grenade

    J'ai beaucoup aime

    Cavalier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore cette chanson. Même si je rêve d'un monde où l'on n'aurait plus besoin de grenade pour se faire respecter...
      Disons qu'elle resterait une arme de dissuasion au cas où...
      Merci d'avoir aimé 🖤
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Danser pour dire et toi ce sont tes mots qui nous prennent par la main

      Supprimer
    3. C'est très joliment dit, Cavalier.
      Merci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. Ta fille, elle a eu un bel exemple à suivre. Même si sa maman a eu des faiblesses, elle a aussi une force incroyable au fond d'elle. Si, si. Foi de Dédé. Bises alpines et félicitations à la chair de ta chair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais quoi ? Dédé me touche. Au coeur.
      Merci frangine
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Ben voilà, Dédé elle est un peu comme le Blutch: elle a tout tellement bien dit ce que je pense que je ne saurais qu'ajouter. Alors je dis tout comme pareil. Sauf que les bises alpines deviennent jurassiennes. Enfin, si tu veux...
      :o)))

      Supprimer
    3. Bien sûr que je veux ... :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. @ Candide
      Mais je n'ai encore rien dit, moi...
      Ce n'est pas que j'en pense rien, mais il me faut le temps de découvrir.

      Je crois que tout l'art d'être bons parents, c'est d'arriver à ne pas transmettre ce qu'on a mal vécu, de pouvoir laisser mourir les interdits dogmatiques, les blocages éducatifs et autres idées préconçues.
      Tu as su traverser tout ça sans en imprégner tes enfants et c'est tout simplement "énorme" comme pourrait le dire Lucchini.
      Ti bacio forte

      Supprimer
    5. Après coup, et compte tenu de ce que tu sais de moi, Blutchiamo, je me demande comment j'ai réussi ce tour de force. la seule réponse c'est l'amour que j'éprouve pour mes enfants, et qui m'a donné toutes les forces et tous les courages. C'est énooorme ! en effet.
      TVB mio caro
      baci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    6. C'est juste que tu es de la race des femmes qui savent donner ce qu'elles n'ont pas reçu.
      Tu as eu ce petit logiciel anarchiste qui permet de trier le vrai du faux. Mais ce n'est jamais de la tarte de concilier les contraires...
      Ti voglio bene anch'io
      Ti abbraccio

      Supprimer
    7. Ah que j'aime cette expression: un petit logiciel anarchiste...
      Et c'est vrai...
      Merci pour cette première phrase magnifique.
      Tvb
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. Je ne doute pas de ton émotion. C'est beau.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci l’ami
      Ce sont des choses comme cela qui font de sentir bien. Vraiment bien.
      Un peu comme toi sur ton vélo en somme... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. C'est beau, la Baie de Somme à vélo :)

      Supprimer
    3. Rhôô ! Gemini !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. Tu étais très émue, on le sent bien à ton article!
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouleversée serait plus juste.
      Tu sais bien que je ne fais jamais les choses à moitié
      Bisous ma belle jardinière
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. Ton billet m'a ému. De la bonne émotion. D'autant plus que je n'ai pas vu venir la révélation finale. Et d'autant plus que je trouve la danse belle mais aussi je ne sais pas pourquoi émouvante en elle-même. Et l'émotion fait avancer.
    Bises Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Patrick.
      L'émotion fait avancer, je suis d'accord avec toi.
      Se connecter à ses émotions, laisser couler ses larmes, ouvrir son coeur.
      Bises
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Vois ses enfants grandir, se construire et s'épanouir est toujours pour les parents une immense cause de fierté et d'émotions. Quand de plus, au travers d'une activité artistique il s'ouvre et se révèle au plus profond de ce qu'il est, on est touché par la grâce. Tu as cette chance inouïe. La danse nous parle de liberté. Cela me rappelle un billet de Coum' qui nous disait sa compassion pour une femme âgée dont le corps, un soir sur la plage, portait le poids des ans. Et qui avait été surprise de sa transformation quand elle s'était mise à danser, resplendissante de vie (Coum', si tu passe par là, ne pourrais-tu nous rafraîchir la mémoire ?).
    Au vu de ton enthousiasme bouleversé, on regrette juste de n'avoir pu assister au spectacle pour partager, au moins un peu, l'émotion !...

    Il est cependant un mot qui me pose question : "elle brandit sa féminité comme une oriflamme..."
    Larousse :
    "Brandir :
    Lever dans la main une arme, un objet d'un geste menaçant : Brandir une hache.
    Agiter un objet en l'air pour attirer l'attention.
    Présenter quelque chose comme une arme : Brandir sa démission."
    Est-ce elle qui brandit, ou toi qui la voit ainsi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brandir, c'est de la poésie, ça ne s'analyse pas à coup de Larousse.
      Au sens figuré, on peut brandir fièrement un drapeau blanc, ou un rameau d'olivier. Ce n'est pas forcément un mot guerrier. C'est le mot qui m'est venu au coeur en la voyant si belle et droite.
      C'est un mot qui a du feu en lui, de la lumière. Et qui rappelle que rien n'est acquis, malgré tout. Les droits obtenus par les femmes sont constamment remis en cause ça et là.
      Une des vidéos passées le soir du spectacle est extrêmement bien faite. Je mets ICI le lien, pour info. Le titre est évidemment provocateur (tout le monde s'en fout) car heureusement il y a plein de gens qui ne s'en foutent pas, du sort des femmes.
      A écouter attentivement, d'autant plus qu'elle est faite par un homme...

      J'ai été en colère, oui, je le suis moins désormais, j'ai appris à la désactiver, mais oui, j'ai été en colère comme on peut l'être quand on a été victime de choses pas bien belles de la part d'hommes pas bien beaux. Et puis je suis extrêmement sensible à l'injustice faite aux femmes depuis des millénaires.
      Mais je n'ai pas transmis cette colère à ma flle et c'est cela ma fierté. Je ne l'ai pas élevée dans un esprit revanchard, ni dans la haine des hommes. Elle est équilibrée et bien dans sa peau, et bien dans sa vie. Et c'est mon plus grand bonheur.

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆



      Supprimer
    2. Voilà une video extrêmement bien faite.
      Il faudrait la montrer dans les collèges. Aux filles et aux garçons.
      Merci pour la découverte.

      :)

      Supprimer
    3. Je suis d'accord avec toi. Tout ce qui peut contribuer à éveiller les consciences est bon à prendre.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Je connais cette vidéo pour l'avoir vue il y a un ou deux ans.
      T'af'd'acc' avec Gemini cricket sans majuscule.

      Supprimer
  16. Erratum: "...ou toi qui la voiS ainsi ?"

    RépondreSupprimer
  17. J'ai deviné avant que tu ne la nommes... Il n'y a qu'une mère pour parler ainsi de la prunelle de ses yeux. Et après coup, elle te ressemble.
    Tu lui a donné ce que tu aurais voulu avoir, mais que tu avais en toi, sinon, comment le transmettre ? Mais tu t'es servie la dernière...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Didier. Une fois de plus touchée par tes mots. C'est un sujet sensible pour moi (je ne suis pas la seule)
      et j'apprécie que l'on en prenne la juste mesure.
      Je t'embrasse
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. Oh quelle jolie note ! Tant d'émotions.
    Et quelle belle étoile... ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les photos prises avec mon téléphone ne sont pas très nettes, mais je vois que cela ne t'a pas empêché d'y puiser plein d'émotion.
      Bisous tout doux ma Sophie
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Comme c'est émouvant et beau. Cette belle et forte personne que ta fille est devenue, c'est un peu toi, ce que tu as transmis, donné, cajolé, rassuré, expliqué et elle t'offre un peu de tout ça en retour. Bises fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien résumé une fois de plus, Miss.
      C'est peut-être cela, le secret d'une éducation réussie : un formidable retour sur investissement...
      Tu verras, quand le Koala sera grand.
      Bisous émus
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Magnifique ! La phrase en exergue "colle" admirablement à la réalité que tu as vécue, à ce cadeau du ciel ! Merci céleste Célestine pour cette Étoile partagée, qu'elle brille longtemps longtemps... Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je cherche des citations, il y en a toujours une qui me parle davantage.
      j'ai trouvé celle-là sublime en effet...Exprimant toutes les ambivalences de force et de fragilité, de fluidité et de rigueur, de souplesse et de rectitude, d'eau et de feu en somme...Tout ce que contient la danse.
      Bisous ma Plume

      Supprimer
  21. Elle est belle fillotte ! Tu vois quand tu t'appliques. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour sûr ! C'est un peu un chef d'oeuvre cette petite...mais chut ! il ne faut pas trop le lui dire... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. séquence fierté et émotion lors du spectacle!!!!!!!!!!!!!!!
    ça doit remuer les tripes d'entendre sa fille applaudie par une foule venue la voir...
    Félicitations à elle mais aussi à toi pour ton partage et tes mots sortis droit du cœur ♥♥
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je parle de ma "vraie" vie, mes mots sortent toujours du coeur...
      C'est là que se love ma plus belle inspiration.
      Merci Cathy
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Les chats ne font pas des chiens et les artistes font des artistes !

    Belle série de photos (et je sais comme c'est dur en intérieur !) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est affreux, surtout avec un Iphone. Mais pourquoi je m'achète pas un bon APN ?
      Merci pour le compliment, m'n oncle !
      Mille bises
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Ca c'est une question qu'elle est bonne ! D'autant que c'est des vidéos que tu aurais pu nous faire partager !...

      Supprimer
    3. Non on n'avait le droit de photographier mais pas de filmer...il y avait un « videaste » officiel pour le spectacle...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  24. La danse permet d'exprimer tant de choses, de sentiments, il suffit simplement de se laisser porter par la magie des pas au rythme de la musique... Bravo à mademoiselle ta fille...
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lui transmets depuis hier tous ces mots positifs, qui la transportent de joie.
      Merci pour elle, belle conteuse.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  25. Bonjour Célestine, tu as bien de la chance d'avoir une fille qui corresponde aux espoirs que tu as mis en elle. Parfois, malgré l'éducation donnée, ce n'est pas l'enfant espéré. Ce matin une amie m'a dit une phrase très juste au téléphone : "on a eu les enfants que l'on voulait mais pas toujours ceux que l'on espérait". Et il y a toujours pire a-t-elle rajouté. Faire avec ceux que l'on a ; peut-être des choses à apprendre d'eux, des remises en question en tant que parents.... Une chose est sûre, je ne juge plus personne pour une éducation donnée qui n'a pas eu les résultats escomptés. Dans une même fratrie frères et sœurs peuvent être tellement différents... Et pourtant ils ont souvent reçu la même éducation.
    Bravo à ta fille ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Biche*, j'ai beaucoup de chance. Tous les matins, en me levant, je me le dis.
      Peut-être que cela influe sur mon caractère, à force...et que les choses finissent par ressembler à mes désirs...
      Bien sûr que l'on a beaucoup de choses à apprendre d'eux. C'st formidable d'avoir créé des êtres humains autonomes capables de penser par eux-mêmes et de discuter avec nous...
      Bisous et merci pour ton passage
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. Magnifique !
    C'est un billet très émouvant et tu m'as mis la larme à l'oeil ❤
    Cette force, elle l'a aussi parce que tu as sûrement su lui transmettre, ou du moins lui enseigner où la trouver, mais tu as raison d'être fière. Sois le d'elle, de toi, de vous. Et je vous souhaite de danser encore longtemps ☀

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ma belle sensible...tu ne pouvais pas rester insensible à tant de grâce.
      Chaque jour, je pense à toi et à ton combat particulier de femme. Et je te souhaite du fond du coeur, et de toute mon âme, de connaître cette joie-là un jour.
      Bisous ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Merci. Nous verrons bien. Je croise fort les doigts de mes pensées !
      Bisous, douce Célestine !

      Supprimer
  27. la danse est un art exigeant. Il faut croire aussi qu'elle est plus que cela parce que malgré les blessures, les souffrances, les supplices infligés à leur corps, les danseuses ont une grâce qui les fait oublier à ceux qui en sont les témoins. Ma nièce danse depuis l'âge de 5 ans 1/2 (dansait, devrais-je dire puisqu'elle a arrêté l'an dernier à 48 ans), j'ai eu le bonheur de lui acheter son premier tutu, sa mère a eu "la chance" de lui acheter pendant de très ombreuses années tout ce qui fait qu'une danseuse a l'air d'une danseuse. Bonjour le budget mais quel bonheur de voir les spectacles de Marie-Laure. Toujours la même émotion lorsque le rideau se levait emporté par la musique, dévoilant les élèves de l'école de danse. Marie-Laure avait beau grandir, je retenais à grand peine un petit sanglot quand je la voyais s'avancer et saluer la foule composée des parents et amis de ces enfants si angoissés, si pleins de volonté à défaut de grâce pour certains. Peu importait, leur innocence, leur légèreté, leurs petits pas nous remplissaient d'une tendre liesse. Comme tu as dû être heureuse et émue. Ta fille est magnifique, et te savoir dans la salle devait la combler de joie. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle belle histoire que celle de Marie-Laure !
      Merci de l'avoir racontée avec tous ces détails. Je trouve juste dommage qu'elle ait arrêté de danser à 48 ans, Mais sans doute est-ce son choix.C'est vrai, c'est un budget, mais cela vaut tellement le coup !
      L'émotion est palpable dans ton texte,Marie-Jo.
      Merci d'être revenue me lire.
      Bisettes

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Le gars n'est pas non plus mécontent de son petit Paulinou.
    La bise, Celle, la bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'enverrais une photo, en privé ?
      Bisous mon petit Bof qui es si gentil.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. J'essaierai quand tu auras résolu la grille de mots croisés que je t'envoyai naguère en privé également. C'est vrai, quoi, je me crève et mes points retraite ne comptent pas double pour autant, ah la la, je te jure...

      Supprimer
    3. Mais je les ai finis tes mots croisés !
      Je ne savais pas que tu attendais mes réponses...
      J'ai bien aimé certaines définitions...et notamment les deux dernières de la lettre L... ;-)
      J'ai appris le mot arsin, que je ne connaissais pas.
      J'ai aimé le discret clin d'oeil à Brassens.
      Le prénom féminin est celui d'une petite nièce trop mignonne.

      Merci et pardon du retard à l'allumage...

      Allez, gros bisous mon petit Bof qui es si gentil.

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. Ah...comme je te comprends ...
    J'ai vécu la même chose avec ma fille...elle aussi, fort douée en musique et en danse (moderne).
    Et moi aussi, je me suis dit : elle est belle, elle est libre, elle est à l'aise dans son corps, agréable à regarder...
    Quelle fierté !
    Mais sur ce sujet précis, je ne sais pas si c'est l'éducation...je dirais : en partie, bien sûr, mais c'est aussi une question de génération...le contexte est différent, les jeunes sont différents... et tous les jours , je me dis (comme toi), que les combats qu'on a eu à mener ne sont plus forcément les leurs...
    Elles (et ils) en auront d'autres, certainement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans doute un savant mélange de l'éducation et de l'époque qui fait que les jeunes sont comme ils sont maintenant. Je pense cependant que les femmes auront encore longtemps le même combat que nous à mener. Car les choses ne sont jamais vraiment acquise en ce domaine, comme disait Simone de Beauvoir.
      je pense à l'avortement, qui est de plus en plus remis en cause, et même dans les pays dits " avancés" comme l'Espagne ou l'Italie, ce n'est pas gagné... Et je ne parle pas de Trump...
      Bisous ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Oui, bien sûr, Célestine, il y a encore beaucoup à faire à ce niveau-là...c'est certain(il y a même parfois des régressions), mais je parlais avant tout des combats "intérieurs"...
      les "luttes intérieures" ne sont plus exactement les mêmes...et la façon dont les jeunes abordent la vie est différente de la nôtre, je trouve...En règle générale, je les trouve plus épanouis et plus audacieux que nous l'étions à leur âge...
      Souvent, ils m'épatent ! :-)

      Supprimer
  30. Magnifique ce message :)
    douces pensées

    RépondreSupprimer
  31. Je comprends ta fierté d'avoir une telle fille. Et tu sais trouver les mots pour en parler. Je les remarque d'autant plus que, de mon côté, je ne saurais exprimer cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis toujours étonnée que tu dises que tu ne sais pas exprimer telle ou telle chose...Tu as une telle finesse d'expression, d'analyse de tes sentiments et ressentis, que j'ai du mal à croire que tu ne parviennes pas à dire, par exemple, ta fierté pour ta fille.
      Il me semble que c'est un sujet qui laisse couler facilement l'inspiration, non ?
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Et bien non, justement, c'est justement un sujet qui n'a rien d'inspirant pour moi. C'est même tout le contraire : il serait plutôt inhibant. Fortement inhibant. La notion de "fierté" suscite chez moi un certain malaise. Probablement parce que j'aurais eu besoin, enfant, d'en recevoir l'expression parentale. Du coup je suis dans une ambivalence : je peux éventuellement ressentir de la fierté, en mon for intérieur, et peut-être l'exprimer discrètement si c'est à l'égard d'un de mes enfants, mais déjà c'est compliqué. De là à l'exprimer *publiquement*, ce serait une toute autre affaire.
      Je pourrais décortiquer ça pour y voir plus clair et il me semble que ça me conduirait vers plusieurs pistes, dont au moins une serait : le malaise que ça pourrait créer chez le lecteur ;)

      Je l'ai quand même fait, au moins une fois, sur mon blog. Je m'en souviens clairement. J'avais intitulé ce texte "Fille adule père" : http://alteretego.canalblog.com/archives/2008/10/28/11122626.html

      Supprimer
    3. J'ai lu avec beaucoup d'intérêt le texte de ta fille (qui te ressemble sur bien des points !)
      Je n'ai éprouvé aucun malaise à cette lecture, ni à celle du texte que tu écris ensuite en analyse. Pourquoi l'expression de la fierté d'un père (ou d'une mère) mettrait les lecteurs mal à l'aise?
      Il faudra que tu m'expliques...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Normal que tu n'aies ressenti aucun malaise puisque exprimer de la fierté te paraît naturel :)
      Nous voyons les situations chacun avec notre subjectivité, notre filtre de perception.

      Donc, si moi je pense au malaise que pourrait ressentir le lecteur... c'est probablement parce que j'ai moi-même développé une sensibilité particulière sur ce point. Et j'imagine que des parents pourraient se sentir mal à l'aise si, par hasard, leurs propres enfants n'ont pas su les rendre fiers d'eux. Ou que des adultes pourraient envier cette expression de fierté qu'eux-même n'ont pas reçue pour bien se construire. Enfin, tu vois, ce genre de choses ;)

      Bises

      Supprimer
    5. Malaise ressenti par ceux qui dansent comme des ballet, dont j'en fais partie :D
      Bon weekend pour vous deux. Bisous.

      Supprimer
    6. Comme des ballets ou comme des balais plutôt non ? :-)
      Ah mince mon but n'était pas de mettre mal à l’aise quiconque...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    7. @Pierre
      Tu pointes là un vieux débat que nous avions eu il y a quelques années à propos d’un billet sur la vieillesse ( j’imaginais quelle petite vieille je serais plus tard) je m'étais fait tancer vertement par deux lecteurs et je m’etais excusee... et toi tu m’avais dit que je n’aurais pas dû m’excuser, parce que de toutes façons, quel que soit le sujet dont on parle, on risque de choquer ou mettre mal à l’aise.
      Depuis, je me suis dit moult fois que tu avais raison : parler de son travail peut mettre mal à l’aise les chômeurs, parler de sport peut mettre mal à l’aise les handicapés.. etc etc.
      Donc je continuerai à exprimer ma fierté quand je suis fière et ma joie de vivre même si ça choque les gens tristes.
      Sinon en fait on ne parle plus de rien...:-)
      Bisous assertifs
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    8. Permets-moi de te féliciter pour cette heureuse décision : écrire ce qui te plaît :)
      Ce n'est pas parce que ce qui est évoqué suscite un éventuel malaise qu'il faudrait le taire. Bien au contraire ;)

      Lorsqu'on peut assumer de susciter un malaise, c'est très bien : c'est là qu'il y a débat, confrontations d'idées ou de représentations, et c'est ainsi que le monde évolue :)

      Et s'il m'est arrivé de me taire, moi, sur mon blog, parce que des sujets suscitaient des réprobations... j'ai eu bien tort ;)

      Et je continuerai à te dire ce qui, éventuellement, me surprend, m'étonne, me mets mal à l'aise, me ravit ou m'enchante.

      Je t'embrasse... sans malaise ;)

      Supprimer
    9. Oui, j'ai fait un peu de chemin comme tu t'en es sûrement aperçu... ;-)
      Et maintenant j'assume fièrement (mouarf ! ) ce que je suis et ce que je pense.
      Ce qui ne m'empêchera jamais de le dire en mettant les formes. le but n'est pas de choquer non plus...
      Bisous ravis
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. merveilleux! et tellement bien raconté! bravo à ta fille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis juste laissé emporter par mon admiration et mon émotion un peu nostalgique...
      Bisous ma belle. j'aime quand tu reviens.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  33. De la poussière céleste naissent les plus brillantes des étoiles... j'ai la chair de poule tellement c'est beau, merci Célestine !
    Bel été et gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bel été ? Est-ce juste une jolie formule, ou bien est-ce à dire que tu nous quittes tout l'été ? Toi aussi, j'aime quand tu reviens (comme Sylvie au-dessus)
      Merci pour ta chair de poule qui prouve (s'il en était besoin) ta sensibilité aux choses...
      Bisous jolie Julie
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  34. Je comprends que tu sois si heureuse et fière, car toi, tu as vu bien plus de choses que la belle performance de ta fille... Tu as vu ce qui était dit sans mots mais que tu sais lire...

    Baci sorellita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais lire entre les lignes de vie, de chance, d'amour qui s'entrelaçaient sur scène ce soir-là...
      Oui c'est vrai, c'est une grande chance.
      Grazie mille bella
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  35. Qu elle est belle ! Et oui cette fierté ! Non seulement belle mais belle personne et ça c’est un merveilleux cadeau pour un parent ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Myo. Le plus beau des cadeaux: voir son enfant devenir une adulte épanouie, heureuse, et surtout une belle personne dans son coeur.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  36. Bravo à ta fille pour sa grâce et à toi pour tes mots :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots sont bien pauvres à exprimer la grâce...
      Mais ils sont venus du coeur.
      Merci l'ami pour ton passage. C'est drôle, sur (ton) votre blog, on se vouvoie, non ?
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Mais ici, chez toi, tu es chez toi et je m'y sens bien :)

      Supprimer
  37. C'est un très bel hommage à ta fille, aux femmes, celles qui savent que rien n'est plus important que leur passion et que la vie chargée d'amour, rien n'arrête cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet l’amour est un excellent moteur pour toutes les activités humaines...
      Bisous chère Marine
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  38. 21 juin, j'ai pensé à toi et ta fille...
    21 juin soir, fête de la musique, quelque part en France un groupe comme il y en des milliers présente des morceaux de variétés françaises et des standards du rock. Du vrai bon boulot pour des amateurs, c'est propre et il y a de l'énergie et de la présence. Quand le morceau s'y prête, certains dansent... Trente-cinq - quarante ans, une grande brune est de toutes les danses, y prend un évident plaisir, elle est dans son truc. Souple, légère, vivante, elle a cette grâce innée qu'on les gens libres dans leurs corps, elle virevolte, elle survole, c'est gracieux, c'est léger et l'assistance se plaît à la voir évoluer.
    Je l'envie: moi, qui après des années d'escalade me croyais libre dans ma carcasse, je me sens comme un fer à repasser qui découvrirait un feu follet. Les gens qui ont cette grâce ne connaissent pas leur bonheur ! Mais j'imagine que comme quand un morceau joué en connivence avec le public nous transporte, ces personnes doivent évoluer dans un ailleurs, sur un nuage... Je comprends ton propos...

    En illustration, moi quand je danse : https://www.youtube.com/watch?v=N6HsS2hstpI

    RépondreSupprimer
  39. La danse est la poésie du corps
    Qui s'évade et s'envole
    Sur les rythmes ondoyants
    D'une liberté reconquise

    Bravo pour ta danseuse de fille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marie. J'en suis très fière...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.