mardi 9 avril 2019

Ma vie est un livre ouvert, ou bleu...






Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.
Sénèque





Julia Blackshaw


J'aime le roman de ma vie. Je l'aime malgré ses hauts, ses bas, ses éclats et ses fêlures, et les ponts de lianes entre les sommets et les abîmes, qui donnent parfois mal au coeur tellement ils tanguent. Chaque matin, je suis curieuse du nouveau chapitre qui va s'écrire.
Depuis quelque temps, ma barque traverse un calme lac scintillant, à la beauté inédite. Les remous et les récifs sont rentrés dans la gorge des crapauds et des serpents d'eau. Vaincus, absorbés par ma persévérance à vouloir m'en sortir. J'ai, pour musique d'âme, les geais, des piverts, les tourterelles et le chant harmonieux des fontaines. Et ce léger crépitement des premières feuilles sous le vent d'avril.
La berge moussue est douce à ma peau. Je m'y étends longuement pour voir passer les écureuils, feux follets de la forêt innocents de la finitude des choses. D'est en ouest et du nord au sud, où que se porte mon regard, les personnages de mon roman se sont apaisés. Ils tracent leur trajectoire de comètes, propulsés par l'énergie de la joie. Mes enfants sont heureux. Ma mère va aussi bien que le lui permettent ses quatre vingt neuf ans. Les âmes grises ou noires se sont tirées loin.
Sibylle grandit, comme grandit un amour, de jour en jour, sur les ailes du chemin.  Je ne me suis jamais sentie aussi bien. Aussi écoutée. Aussi comprise. Tout me paraît plus beau chaque jour, parmi ces mille choses insignifiantes et pourtant tellement pleines de sens qui font le tissu de l'existence.
Je ne parviens plus à m'intéresser aux querelles, aux bisbilles, aux rumeurs sourdes dont s'abreuve le monde, et qui me semblent si dérisoires et éphémères...Est-ce grave ? Le bonheur, tout le monde en parle, mais quand on le vit, on a parfois l'impression que certains nous envient. Ou nous en veulent. A dire vrai, je m'en fiche...
A la fin de la semaine, je fêterai un énième tour de soleil. Bon sang, la terre ne tournerait-elle pas de plus en plus vite ces temps-ci ? Mais cette fois, ce sera heureuse et bien entourée que je soufflerai sur ces flammes symbolisant tellement la vie, fragile et lumineuse. J'ai une telle fringale de ce gâteau-là !
Le réel donne du corps à mes rêves. Je me suis remise en action. J'ai envie de cultiver des tomates, de marcher dans les vignes, de franchir des torrents et de découvrir sans cesse de nouveaux paysages. J'ai mille envies. Comme on découvre le corps de l'autre, émerveillé par des contrées superbes et des parfums étonnants...
Désormais, je n'ai plus le temps de repasser deux fois au même endroit, si je veux préserver celui de flâner, de contempler. Alors je fais des choix. En pleine conscience.
Oui, j'aime le roman de ma vie. Et je lis chaque page très lentement, pour qu'il dure le plus longtemps possible.





97 commentaires:

  1. Aïe, ça va pas être simple de pouvoir t'inviter puisque tu es déjà passé par tous mes lieux de vie... :-)
    Ce Sidi, 'st un bonheur de te savoir heureuse et sreine.
    Molto baci Carrissima

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais c'était une litote...
      Je ferai quelques exceptions pour des amis très chers...
      Molto baci caro. Je suis heureuse que tu sois le premier à m'avoir lu, cette nuit...
      Ti voglio bene
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. Et ce bonheur, tu le partages. Fais soudain moins frisquet ce matin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et un commentaire plein de chaleur, un !
      Le printemps est un peu frileux, ça fait du bien à lire, ce soir.
      Merci l'artiste
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  3. Bonjour Célestine, que ce roman parcoure un après l'autre tous ses chapitres non écrits de la même façon paisible, malgré ce sentiment d'une accélération du temps qui passe : que font les astrophysiciens, assez de discours, faut ralentir notre espace-temps, c'est simple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, les astrophysiciens feraient bien de t'écouter ! Cette accélération est inquiétante ...
      merci de ta visite, JC
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. si tu aimes, c'est bien :-)
    il n'y a que trop d'aigris et de mécontents... et je les plains!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, tu ne fais pas partie du lot, madame Adrienne !
      Et j'aime ça...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. Si si, c'est même très grave, vous êtes nouvellement amoureuse, Maitresse !
    Ton bonheur turquoise (bleu-vert) est contagieux... merci pour le partage :)
    Bonne journée, Célestine. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonheur turquoise, comme c'est joli...et tellement vrai. Le turquoise est la couleur de ma nouvelle vie (cf mon billet « Sourire aux étoiles) j'aime cette couleur qui me va bien aux yeux.
      Bisous belle Julie
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Je l'aurais parié, tu n'es pas de celles qui vont jeter un œil à la fin du livre ou qui pensent que le voyage a un autre but que voyager...
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as très bien cernée mon cher Boss
      Et je te remercie vraiment pour ta fidélité ici, et ta gentillesse.
      Non je ne vais pas voir la fin du livre, je n'aime pas me « spoiler » comme disent les jeunes...
      Bises étoilées
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. C'est beau ce bonheur que tu partages avec nous ! Merci... et le tableau est magnifique de qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien je n'en ai pas la moindre idée...je l'ai pris sur Pint**est
      Merci pour apprécier mon partage Manou
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Julia Blackshaw: 'Take me exploring'

      Supprimer
    3. Merci beaucoup Nina.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. Le bonheur est en soi. Certes il ne va pas de soi pour tout le monde. Mais pour toi desormais il est paré de soie . Ce n'est sutout pas chacun pour soi.
    Mais toi pour lui et lui our toi...
    Alors ici deja je vous souhaite de bons anniversaires. Que cette flamme de joie jamais ne s'éteigne dans vos yeux.

    Bises de joie partagée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolies broderies sur le mot « soi » et son homonyme délicieux, Petrus...
      Merci pour tes bon voeux
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  9. En avant, écris, écris d'autres lignes et paragraphes de cette vie qui est toute à toi, et dans laquelle les relents acides des rancoeurs n'ont pas droit de séjour. Fi des grincheux, envieux, cul bénis, dictateurs...

    Le plaisir d'être là, à pleines brassées!

    Baci sorellita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouoaou quel manifeste pour la vie !
      C'est beau comme une publicité de parfum...
      Sì alla Vita !
      Baci bella ragazza
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  10. Que te souhaiter d'autre qu'une bonne et longue lecture ?
    ah, si, un bon chapitranniversaire à la fin de la semaine !
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah cher Dodo c'est bien toi le roi des mots valises !
      Je penserai à toi en soufflant mes bougies. ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. Quel joli texte. Comme tu as raison le bonheur, on ne le trouve pas, on le fait. Il ne dépend pas de ce qui nous manque mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous possédons... Oui, le bonheur réside dans le simple fait de regarder, d'apprécier, de savourer tous les éléments positifs de notre vie. Et Dieu sait s'il y en a ! Se servir de ce que nous possédons nous rend assurément heureux, optimiste, humain, efficace. Que demander de plus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous possédons
      Quelle belle phrase, et si juste !
      Et cette autre : Le bonheur, on ne le trouve pas, on le fait
      Tu es pleine de sagesse, sister.
      Et tes paroles me réjouissent.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. Heureuse toi qui te sens bien dans ta vie qui a dépassé les nuages noirs, profites-en bien !
    Parfois ils s'amoncellent et on n'y est pas pour grand chose, il faut les traverser avec le peu de courage que l'on possède, et espérer des éclaircies Célestine !
    Bisous du matin

    http://dans-les-voiles.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les nuages que j'ai traversés ces dernières années m'ont secouée comme de gros orages.
      mais je m'en suis sortie, et j'en suis extrêmement heureuse.
      Merci Marine pour le lien vers ta photo magnifique
      Je t'embrasse
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. Je suis si heureux pour toi. Et j'ai peur, Cel, si peur d'être sur le chemin inverse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais que dire, si ce n'est que je suis là, mon ami.
      Loin, mais là, dans un coin de ton coeur.
      Et que je t'encourage à y puiser de la force, car je sais que tu en as beaucoup.
      Attttb
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. Sympa ce texte. Bien sûr je préfère quand tu vas mal mais un peu de bonheur de temps en temps ça reste supportable ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Soudain, tout a pris une autre couleur; les tempêtes qui froissaient le voile rose jusqu'à rendre le panorama d'un blanc laiteux à vomir se sont apaisées et un vent léger agite le voile et lui donne des reflets irisés qui te font voir la vie plus que jamais en couleur. Quelle magie que le bonheur qui gonfle ainsi les voiles :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime quand je stimule par mes écrits la poésie de mes commentateurs.
      Et là, je te trouve merveilleusement inspirée, my sister of heart.
      Les couleurs de ma vie sont vives, et le voile rose n'est plus qu'un souvenir ...
      Kisses
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. Le bonheur, tout le monde en parle dites-vous...
    Mais qui en parle aussi bien que vous ?
    Vos mots se déploient comme des ailes de papillon, un papillon bleu vert comme vos yeux sublimes, comme la couleur de ce billet tout en délicatesse et en pudeur. Et avec votre style poétique indéfinissable, et que d'ailleurs je me garderais bien de définir.
    Qui parle aussi bien que vous de ces mille petites choses qui font le bonheur ?
    Je vous souhaite de vivre ce bonheur-là le plus longtemps possible, délicieuse.
    Je vous embrasse
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que puis-je répondre à cette si charmante déclaration ?
      Que vous exagérez un peu...
      Je garde le compliment sur mon écriture vous savez bien que ça me fait davantage craquer que quand on me parle de mes yeux ...
      Bien à vous, cher ami
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  17. Tu sembles avoir trouvé un certain rythme de croisière et j'en suis fort heureuse pour toi. Le bonheur est fragile, quand il est là, il faut l'arroser tous les jours pour qu'il grandisse et fleurisse encore et encore. Bises alpines.
    P.S. tu me garderas un morceau de gâteau? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien analysé les choses, frangine.
      Et compte sur moi, le morceau de gâteau t'attend !
      Bisous ravis
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. Toujours très agréable à lire, une écriture fluide, comme si elle coulait d'une source...
    Quel don ! Je me demandais si cela te demandait beaucoup d'efforts et de travail d'écriture... parce qu'en te lisant, j'ai l'impression que c'est parfaitement naturel pour toi d'écrire avec cette fluidité et cette magie. Sors-tu parfois un dictionnaire pour écrire, recherches-tu des synonymes de mots etc...
    On ressent plutôt ton plaisir à écrire, non pas une torture que tu t'infligerais en écrivant ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment intéressant ce que tu dis, Biche*
      Aucune torture, j'écris depuis tellement longtemps que c'est devenu une deuxième forme de respiration...
      parfois, oui, je cherche des mots dans le dictionnaire, un synonyme, une figure de style. mais le plus souvent, tout coule de ma plume sans que j'aie besoin de me tortiller les neurones. Surtout quand je laisse parler mon coeur.
      Merci beaucoup pour ces remarques constructives.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Lorsqu'on aime les gens, on se réjouit de leur Bonheur.
    Alors Célestine, je suis heureuse pour toi, infiniment heureuse, ce Bonheur tu le mérites tellement ! :-)
    Très gros bisous, ma douce Amie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tes paroles sont sincères, et qu'elles s'appuient sur la connaissance que tu as eu de mon chemin, pavé de difficultés et d'embûches. Je sais que tu as assisté à toute cette évolution, et je suis profondément touchée par tes mots, car cela veut dire que je fas is partie des gens que tu aimes.
      Tu ne saurais me faire davantage plaisir, à me compter ainsi au rang de tes ami(e)s.
      Je t'embrasse belle d'âme.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. L'amie en questionmardi, 09 avril, 2019

    Tu lis le roman de ta vie tout en le vivant et l'écrivant. Cet enchantement, tu le mérites et il est dommage que tu ne l'ai pas vécu plus tôt . Ceux pour qui le temps passé ne se rattrape guère vivent un présent décuplé; Je suis heureuse pour toi. Je souhaite que cette pluie d'or pénètre au plus profond de ton être , c'est tellement bon lorsque le bonheur ruisselle. Des bises toutes en émotion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de voir l'amie en question poser ses ailes sur mon billet, comme elle l'a fait sur tellement d'alpharêves...Après les tempêtes que nous avons traversées, c'est un grand bonheur cette sérénité retrouvé.
      merci avec beaucoup d'émotion aussi.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  21. Ta vitalité fait plaisir à lire et tu sais quoi ? elle est communicative, du moins dans l'esprit positif qu'elle nous transmet.
    Vis pleinement tes joies et bonheurs et surtout, en avance, joyeux anniversaire chère Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles de vitalité, toi qui en es remplie, et que j'admire pour tant de choses !
      Je te retourne le compliment donc. Tes billets, créatifs, musicaux, poétiques, humanitaires m'emballent et forcent mon admiration.
      gros bisous chère eMmA
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Merci........................

      Supprimer
  22. Bonsoir Célestine,

    Passe un bon tour de soleil supplémentaire bientôt alors... Joyeux anniversaire!
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sous les étoiles de ma nouvelle vie, loin de mes peurs, de mes freins, de mes galères passées...oui, ce sera un bon anniversaire.
      Merci, belle jardinière
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Que dire de plus ? Un billet résolument optimiste !
    Je vois poindre une sérénité méritée. C'est assez beau d'atteindre la plénitude de la vie. La sagesse, enfin... Car oui, la vie est tellement plus agréable à vivre quand on en a l'expérience. Tu accomplis un énième tour de soleil, une révolution...
    La vie n'attend pas et ne repasse pas les plats. Alors Célestine, moi, je te souhaite tous les bonheurs du monde, aujourd'hui comme pour demain, que ton soleil éclaircisse l'hombre...
    https://www.youtube.com/watch?v=dGBQUcQZmYQ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Que ton soleil éclaircisse l'hombre»
      Tu sais que tu es génial ?
      Qu'est ce que tu veux que je rajoute après ça ? ;-)
      Quant à la vie qui ne repasse pas les plats...cela me rappelle une parole que me dit souvent Andiamo...
      Bisous cher commentateur de la nuit. Avec du retard, mais beaucoup de tendresse.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Il n'y a pas grand chose à rajouter. Cette chanson m'est venue à l'esprit, instantanément. Je me suis dis que les paroles collaient parfaitement.
      Bises, chère amie de la nuit

      Supprimer
  24. Merci pour ce paysage magnifique, et surtt, profite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un conseil que je m'empresse de suivre, avec beaucoup d'application, maîtresse !
      Gros bisous ma bulle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  25. « Je m'y étends longuement pour voir passer les écureuils. »
    Alors tu vois ça comme ça, toi ? Je n’aurais jamais pensé à des écureuils… ;-)
    « Désormais, je n'ai plus le temps de repasser deux fois au même endroit, »
    Rassure-toi, on ne repasse jamais au même endroit.
    Et parfois c’est dommage.
    Hélas, les premières fois, c’est une seule fois…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu aurais plutôt pensé aux noisettes ? ;-)
      Ce que je voulais dire, c'est que, quand on découvre un bon restaurant, ou un endroit magnifique, on a envie d'y revenir...mais de cette façon, on se prive d'autres découvertes...
      Bon c'est un peu exagéré, parce que les lieux habituels ont aussi du bon, quand ils sont associés à des souvenirs agréables...
      Le tout, c'est de ne pas sombrer dans la routine, qui me semble toujours aussi mortelle...
      Biz
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. C'est ça le bonheur !! Il faut profiter de ces temps heureux pour se transformer avec douceur et ouvrir encore plus sa conscience. Je te souhaite un bon anniversaire. Le temps passe vite, si vite. Je ressens que lorsqu'on vieillit le rythme de la vie s'accélère. Bon vent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je suis sur le bon chemin, Daniel.
      Il faut dire que j'ai eu d'excellents professeurs, et mine de rien, tu en fais partie... ;-)
      Bisous sereins
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Mais c'est un honneur pour moi !!

      Supprimer
  27. Quelle joie de te savoir dans cet état, heureuse et apaisée et partie pour y rester.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens tu me rappelles une paroles de Cabrel...

      Y'a quelqu'un d'autre dans ta glace
      Entre les potions et les crèmes
      Tous les petits pots qui s'entassent
      Tu vois le temps est passé quand même
      On croyait faire du surplace, ah ça on s'en est donné de la peine
      On se dépense, on se démène et même sous les pas d'une reine
      La grande aiguille se déplace
      On va viser l'éternité
      On est tellement bien ici
      On va tout faire comme si
      On était parti pour rester


      D'ailleurs, je vais le voir en concert pour mon anniversaire, et ça, c'est top !
      Bisous Patrick, et merci pour ta joie qui me ravit.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Bon dieu Célestine, comme c'est beau, comme c'est puissant, enivrant.
    Petit à petit, je te suis, je suis encore loin derrière mais je suis tes pas : déterminée sur ce chemin d'épanouissement.
    Et avec un peu d'avance, je te souhaite un délicieux gateau, une flamme vaillante et encore des centaines de belles pages à écrire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es trop gentille, ma petite miss.
      J'aime savoir qu'après avoir eu des lecteurs phares, qui m'ont aidée dans les moments difficiles de ma vie, je puisse devenir à mon tour un phare pour d'autres lecteurs.
      Cela me fait grand plaisir.
      Et je ne suis pas près d'abandonner l'écriture de ce livre magique qui s'appelle la Vie.
      Bisous émus ma miss
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. Encore des mots superbes, et une magnifique éloge de la vie.
    Sans méchanceté aucune, oui, tu suscites l'envie. Car je t'envie ton regard grand ouvert qui voit plus que le mien, et mieux. Je t'envie tes exercices de plume funambule sur le fil de la poésie humaine. Et parce que, par la magie de tes mots, tu renforces cette envie d'être en vie, j'essaie d'apprendre à te suivre, en apprivoisant toujours plus cette philosophie, en attendant de trouver mon chemin.
    J'espère que cette chance printanière va durer pour toi et les tiens.
    Des bises, et merci pour cette éclaircie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'émeus, et je te suis, moi aussi, pas à pas, dans ta recherche de vérité.
      Elle sera longue et parfois ardue, mais au final, quel bonheur !
      Merci d'aimer mes écrits, et d'en parler si bien.
      Je n'ai pas toujours eu ce rayonnement intense, mais j'ai travaillé dur pour être là où je suis. Et franchement, je me sens hyper bien à ma place.
      Crois en ta lumière, elle est importante et merveilleuse.
      Je t'embrasse fort
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Belle ode à la Vie, à Ta Vie ré-échantée.
    Que cette journée d'apogée de ton soleil personnel soit remplie d'amour, de douceur, de joie, d'amitié, de légèreté.
    Bises constellées d'étoiles pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as des mots de fée, Suz-âme...
      Et je te souhaite de ré-enchanter ta vie de la même façon. Je sais que cela va arriver pour toi. Parce que tu es une belle personne.
      Bisous émus
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  31. Comme c'est beau ce que tu vis, comme c'est doux de t'entendre être heureuse!!! Je t'envie juste une petite (?) chose… l'envie justement, les envies. J'en manque et ce n'est pas aujourd'hui que je m'en aperçois. J'aime ma vie telle qu'elle est, je n'ai plus envie de courir le monde. Je regarde avec admiration les pays découverts par d'autres mais je me découvre de plus en plus casanière… Bises à toi et à Sybille qui va son chemin…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que tu as encore beaucoup d'envies...et je n'ai pas que des envies de voyages, comme tu as pu le constater dans les exemples que je donnes en fin de billet. La vie simple et tranquille, en alternance avec quelques découvertes vibrantes, cela me va aussi.
      En fait, quand on vit en harmonie avec soi-même, tout est beau et vibrant / même faire cuire des haricots verts dans une poêle et les déguster devant un feu.
      Bizou ma Brizou
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. Une note qui fait plaisir à lire... Rajoute un baiser chantilly sur le gâteau pour moi. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une farandole de baisers chantilly pour toi !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  33. Eh bien, je te souhaite déjà un bel anniversaire, bien entourée, avec des choses délicieuses... Et de te lire faisant pousser des tomates... OU tout autre chose. Bravo pour la petite Sybille... Et tant mieux si ta maman se porte pour le mieux. Je suis toujours émerveillée devant ce que tu écris... Moi, je n'y arrive pas, même quand je parle des choses qui me passionnent, et vrai de vrai, il y en a (ne fût-ce qu'écrire !!!) Et vous lire, tous et toutes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr que si, tu y arrives.
      Et je lis toujours avec attention tes billets, même les très longs...
      Peut-être pourrais-tu travailler davantage la concision, tu gagnerais en « captivation de lecteurs »
      Bisous ma belle
      Et merci pour ta sincérité
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  34. J'aime beaucoup ta bannière... Comme toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je devrais essayer de me renouveler un peu, mais je n'ai plus le temps de dessiner en ce moment...
      Merci quand même, j'apprécie, ma Pivoine
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  35. j'adore cette phrase de Sénèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est fabuleuse, en effet !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  36. Te lire est toujours un plaisir!
    Te savoir heureuse et épanouie en est un aussi, joyeux anniversaire ma douce <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ma Cathy, ces mots sont doux à mes oreilles ! merci !
      Gros gros bisous à ma lectrice-oursonne préférée
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  37. La vie est une plume que le vent délivre :
    un bon grain pour les écrivains
    une forte tempête pour les poètes
    et une brise marine pour Célestine

    >>>


    La chair est triste, hélas ! et j’ai lu tous les livres.
    Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres
    D’être parmi l’écume inconnue et les cieux !
    Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux
    Ne retiendra ce cœur qui dans la mer se trempe
    Ô nuits ! ni la clarté déserte de ma lampe
    Sur le vide papier que la blancheur défend

    Stéphane Mallarmé, Brise marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Well pour ce beau cadeau d'anniversaire. Un poème de Mallarmé, rien que pour moi, et une jolie brise marine qui me chante, à moi, que la chair n'est pas si triste, et qu'elle peut même exulter...
      Bises sincères
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  38. Alors profite de cette parenthèse enchantée. Les moments où tout va bien sont tellement rares et parfois on fait une fixette sur de petits tracas qu'i n'en valent pas la peine.... Le vie est faite de petits bonheurs, il faut savoir les saisir et s'émerveiller de la vie, aide à supporter les mauvais jours!
    Alors souffle sur les petites flammes avec le sourire, elles fêtent la vie ... qui continue et c'est un trésor inestimable!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai soufflé avec bonheur, les bulles ont pétillé, demain est le premier jour du reste de ma vie...
      Et j'adore l'idée !
      Bisous belle conteuse
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  39. Magnifique message
    Je te souhaite un merveilleux anniversaire entourée de tes aimé-es et que le bonheur continue à scintiller
    Des bécots :)

    RépondreSupprimer
  40. Bon ben t'es amoureuse quoi ! Mais tu le dis si joliment ! Fais quand même attention en traversant les torrents...j'en vois par ici et ça remue :D
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voilà...ça doit être ça ! ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  41. La vie est un roman dont on pense être l'auteur. Tourner la page, sans se relire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu importe qui est l'auteur.
      L'essentiel, c'est la qualité de l'écriture... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  42. Passe une merveilleuse journée, belle Amie.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle le fut !❤️
      merci belle d'âme
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  43. Comme ce billet me fait plaisir ! Le bonheur sourd de partout, je l'entends chanter à chaque détour de phrase. L'arrivée de la petite merveille y est pour beaucoup, la vie est tellement plus belle, passionnante lorsque "le cercle de famille (applaudit à grands cris) s'agrandit" ! Elle prend un nouvel essor, elle a une autre valeur, certaines choses n'ont plus la même importance alors que d'autres occupent maintenant tout l'espace. Un espace où l'amour a toute sa place. Oui, notre vie est un roman, à nous d'en remplir les meilleures pages. Quel dommage de ne pas en prendre conscience plus tôt ! Je regrette certains moments perdus à me chercher alors que la route était toute tracée. Mais, comme je le disais à mes enfants et leurs amis que j'avais invités à notre table, juste une heure avant...il ne faut pas s'attarder sur le passé, regarder devant, ce qui est fait est fait, on tourne la page. Petite métaphore puisque, au départ, je parlais de la partie de pelote disputée le matin par beau-père et belle-fille dans le cadre d'un tournoi que j'affectionne. Ce qui vaut pour un point perdu, vaut bien pour le reste de nos actions ! Enfin...presque ! lol
    Bisous à toi, à ta famille, à la petite Sybille si mignonne et si aimée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En matière de bonheur, tu es intarissable chère marie-jo
      Et tu as raison, la petite merveille est pour beaucoup dans mon nouveau bonheur, mais pas que...
      De nouvelles étoiles brillent dans mes yeux...
      je t'embrasse de tout coeur.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  44. Très bon anniversaire à toi, Céleste nièce !

    Cette chanson t'est dédiée !

    https://youtu.be/_JmWGw0bc5s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne résiste pas au plaisir de publier le texte : joli cadeau que tu me fais là, mon oncle.
      je suis très émue

      Si je m'arrête un instant,
      pour te parler de ma vie
      juste comme ça tranquillement
      dans un bar rue st-denis
      j'te raconterai les souvenirs
      bien gravés dans ma mémoire
      de cette époque où vieillir
      Était encore bien illusoire
      quand j'agaçais les ptites filles
      pas loin des balançoires
      et que mon sac de billes
      devenait un vrai trésor
      ces hivers enneigés
      à construire des igloos
      et rentrer les pieds g'lés
      juste à temps pour passe-partout
      et au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
      de la p'tite école et d'la cours de récré
      quand les avions en papier ne partent plus au vent
      on se dit que l'bon temps passe finalement
      comme une étoile filante
      si je m'arrête un instant,
      pour te parler de la vie
      je constate que bien souvent
      on choisit pas mais on subit
      et que les rêves des ti-culs
      s'évanouissent ou se refoulent
      dans cette réalité crue
      qui nous embarque dans le moule
      la trentaine, la bedaine
      les morveux, l'hypothèque
      les bonheurs et les peines
      les bon coups et les échecs
      travailler faire d'son mieux
      n'arracher s'en sortir
      et espérer être heureux
      un peu avant de mourir
      et au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
      de not' ti passage dans ce monde éffréné
      après avoir existé pour gagner du temps
      on s'dira que l'on était finalement
      que des étoiles filantes
      si je m'arrête un instant,
      pour te parler de la vie
      juste comme ça tranquillement
      pas loin du carré st-louis
      c'est qu'avec toi je suis bien
      et qu'j'ai pus l'goût d'm'en faire
      parce que tsé voir trop loin
      c'pas mieux que r'garder en arrière
      malgré les vieilles amertumes
      et les amours qui passent
      les chums qu'on perd dans brume
      et les idéaux qui se cassent
      la vie s'accroche et renait
      comme les printemps reviennent
      dans une bouffée d'air frais
      qui apaise les coeurs en peine
      ca fait que si à soir t'as envie de rester
      avec moi la nuit est douce on peut marcher
      et même si on sait ben que toute dure rien qu'un temps
      j'aimerais ça que tu sois pour un moment
      mon étoile filante
      et au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
      et au bout du ch'min dis-moi c'qui va rester
      que des étoiles filantes

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  45. A l'échappée de ton âme d'aube-épines, Âmie cachée, tu écrivais tes sanglots tes larmes tes douleurs sur l'ardoise du temps perdu ou de l'âge qui cherchait, jusqu'au jour où l'amour attendu t'attendait, et t'a pris par la main gommant ses tours ses égarements.. depuis tu ne pleures plus et t'enivres rieuse ou silencieuse et tisses un nouveau nid dans l'intimité de tes creux où tu découvres le chemin du ciel repeint à la couleur de tes yeux amoureux qui regardent à présent les hauts-mâts envoûtant les marins et les poètes qui t'apprécient. Avec un peu de retard (!) je crois...je te souhaite un bel univers-serre, rempli d'amour, d'étoiles scintillantes et ne recueille plus à présent Céleste, que les jolies notes de la vie, celles que tu préfères, les perles, les fleurs parfumées, chaque chose, ici et main-tenant... . Danse entre les nuages et les rais ensOleillés, dans ta robe virevoltant au vent... les collines bleues de ta région enchantées, rient dans un brin de leurs branches, heureuse de te savoir radieuse. Comme nous d'ailleurs.

    Gros bisous, et un grand merci d'être qui tu es du haut de ton soleil qui nous illumine.

    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle merveille ce long poème
      Merci beaucoup Den
      Je reviens très vite
      Gros bisous

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.