jeudi 20 décembre 2018

La danse des jours

Amoureuse ! Amoureuse de Paris, la ville aux mille surprises.
Oublieuse de tout ce qui fait la réalité crue et poisseuse, le découragement des jours sombres,  je me suis concentrée sur les bonheurs de l'existence le nez au vent, et je vous offre dans les jours qui viennent un petit bouquet tumultueux et étonnant de ces quelques pépites d'expérience brute.
Merci à vous tous qui m'aviez si bien aiguillée ICI.






Il s'appelle Mickaël Gorghi. Il est peintre à Montmartre depuis quarante ans, et sous ses airs de vieil original pétillant, de bel homme qui a traversé vaillamment chaque paysage de la vie, il cache des trésors de culture et d'histoire, une humanité goguenarde, un sourire pour chaque souffrance. 
Le voilà embarqué à raconter le monde à travers ses yeux d'Egyptien copte, un monde complexe où la musique chaude de son pays coule comme un fleuve de sang. Transcendant la technique ancestrale des icônes pour en faire des tableaux d'une belle eau abstraite.
Il dit sa fierté d'avoir été photographié par un célèbre photographe américain et d'avoir fait la une d'un concours d'images. Sur cette photo, c'est vrai qu'il ressemble à Hemingway. Etonnant. Lumineux.
Et puis il parle de la France. Il dit son inquiétude de voir menacées les valeurs essentielles de la République. C'est toujours revigorant et plein d'espoir d'entendre parler de la France par des gens qui l'aiment parce qu'elle leur a ouvert les bras. 


Musique : A cool wind is blowing
Djyvan Gasparyan

51 commentaires:

  1. Une grande partie de la beauté de la vie réside dans ces rencontres rares et fréquentes ensemble, dans ces échanges, même si elles passent, de personnes merveilleuses dans leur humanité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, elles sont rares, et en même temps fréquentes pour ceux qui savent ouvrir leurs sens au vent qui passe...
      C'est une belle preuve que l'humain est capable du meilleur.
      Bisous
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. Quelle jolie idée qu'une série sur Paris. Le premier volet est un très beau portrait humain, un de ceux dont vous avez le secret.
    J'attends la suite, déjà, avec impatience.
    Je vous embrasse
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La suite arrive, cher ami impatient !
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  3. Quelle chance tu as eu de rencontrer un tel personnage… quel trésor précieux!!! Merci de nous faire partager ta visite de Paris. Belles et joyeuses fêtes à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai de la chance de savoir écouter le murmure de la vie...
      Merci Brizou.
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. Je suis comme Lorenzaccio, j'attends la suite avec impatience.
    Je suis d'accord avec toi : moi qui suis fille d'immigré, j'aime la France qui a accueilli mes parents.
    Et je m'y sens bien.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'on a encore le droit de s'y sentir bien, ma belle.
      Je me souviens d'une rencontre il y a deux ans et demi, elle s'appelait Valentina et adorait la France...
      Bises
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. La vie est remplie de trésors, de perles, de belles rencontres, de belles personnes quand on sait ouvrir les yeux comme tu sais si bien le faire, ma chère Célestine, en écoutant, en regardant, en t'imprégnant.... merci pour ce magnifique partage, cette beauté toujours originale, cette humanité que l'on croise parfois aux détours d'une ruelle, d'un chemin escarpé, d'un boulevard.... jolie visite au coeur de notre capitale, de Montmartre, accompagnée de ce peintre devenu sage, qui semble avoir traversé le temps jusqu'à nous.
    De gros bisous et heureuses fêtes avec les tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai bien aimé ce séjour et j'ai envie d'en partager quelques impressions...
      Et je trouve que la musique va très bien avec le personnage dont je parle ici.
      merci Den pour tes mots toujours adorables.
      Bisous et belles fêtes toi aussi.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Au plaisir de lire tes déambulations funambules,tes émotions sincères.
    Bisous bretons joyeux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Suzame, que j'aime tes bisous joyeux !
      Ça me fait grand plaisir, et je suis heureuse que tu aimes mes déambulations funambules, comme tu le dis.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Merci pour la musique. Paix sacrée .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est splendide, et elle me calme quand je perds ma sérénité (eh oui, ça m'arrive encore parfois 😉)
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. C'est tout à fait ça, ville aux mille surprises, pour qui veut bien se laisser surpriser.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui me l'as appris, à me laisser surpriser !
      Alors j'ai musé le nez au vent et qu'est-ce que c'est bon !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Et nous on se laisse "surpriser" par toi, avec plaisir !
      :)

      Supprimer
  9. Bonsoir Célestine
    J'ai remarqué que certains récemment installés sont parfois plus attachés aux valeurs de la France que d'autres prétendûment français depuis longtemps...
    Bisous
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai remarqué aussi, et je me suis souvent posé la question :
      Mais pourquoi donc certains français détestent-ils à ce point la France ?
      Une question hélas sans véritable réponse...
      Bisous belle jardinière
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Beaucoup d'étrangers peuvent nous envier sur le laisser faire des autorités françaises.
      A défaut de pouvoir vraiment influer sur la gouvernance du pays, on a au moins le droit de la critiquer, tant que ça n'impacte pas "l'unité nationale" ou l'intérêt des puissants ce qui n'est pas évident dans plus de la moitié du Monde où l'intolérance doctrinaire et/ou religieuse musèlent le peuple.
      Ti bacio Cara mia
      Mickaël Gorghi ne peut en effet que se réjouir de la permissivité de la France en regard de ce que vivent les Égyptiens en général et les Chrétiens Coptes en particulier.

      Supprimer
    3. Il y a critiquer, et il y a détester.
      Rien que pour cette raison que tu évoques, il me semble que l'on ne devrait pas détester la France, le pays des Libertés, même si elles sont bafouées parfois...
      C'est compliqué, hein ?... ;-)
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Ce qui m'inquiète c'est le sentiment que Coluche avait raison en disant que la démocratie (française), c'est "cause toujours"...

      Lorsqu'il y a détestation, je crois que c'est surtout les faces politique et administrative de cette royauté élective. Que le pays, le peuple et sa culture ne sont pas concernés.

      Mais tu as raison, c'est compliqué un peuple qui attend tout du gouvernement, y compris la neige en hiver et le soleil en été, mais qui rechigne à partager.
      La tolérance est dans une chute continue depuis les années 80-90. Mais ça, c'est mondial, hélas.
      Il y a, par contre, émergence d'une société parallèle qui s'affiche et revendique sa différence pour faire envie, valeur d'exemple et montrer d'autres possibles que le consumérisme. Conscient de ça, je ne peux pas être pessimiste.

      Supprimer
    5. Entièrement d'accord avec toi, les têtes gouvernantes sont détestables...
      Mais je connais des gens qui détestent aussi tout ce qui fait notre identité et notre culture, et ça, ça me les brise menu menu...
      Par contre, qu'est-ce que c'est bon, de s'inscrire peu à peu dans un autre paradigme !
      On aime se lever le matin en se disant que l'on ne va pas consommer inutilement...
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  10. La place du tertre serait vide sans lui mais ciel , que cette place a changé depuis que j'y suis allée il y a xx années (oui....tant que çà) . Il a raison, la France est généreuse et sait ouvrir ses bras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu la place du Tertre complètement vide samedi soir, sous la pluie.
      Et je l'ai revue lundi, les peintres étaient revenus, mais ils étaient clairsemés...Les récents événements à Paris ont dû effrayer les touristes... ;-)
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. Alors tu es venue à Paris !
    C'est beau, hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super beau, et on y fait plein de belles rencontres ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. Cela ne me surprend pas que aies fait cette belle rencontre, tu es réceptive, curieuse, porteuse de belles valeurs.
    Belles images au son du duduk..... Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es gentille, eMmA, je suis touchée.
      C'est beau, le duduk, je ne connaissais pas le nom de cet instrument.
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. Mon souvenir de la place , de Montmartre, ou plutot mes souvenirs sont de mille et une couleurs...
    Peut etre l'ai je aperçu ce peintre dont tu nous tires le portrait....
    Enfant c'est un artiste qui avait découpé le mien en un instant avec ses ciseaux....un premier coup de ciseaux....Lol

    Belle promenade parisienne
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est possible que tu l'aies aperçu, vu qu'il est là depuis quarante ans...
      j'ai vu les artistes qui font ton portrait en silhouette avec une simple paire de ciseau.
      Ils sont super doués !
      Bises cher Petrus, merci de ton passage
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. L'avantage d'être de passage dans une ville, c'est qu'on rencontre des gens, que celui qui vit là toute l'année, ne voit pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent le cas : on ne voit plus ce que l'on a tout le temps sous les yeux !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Son nom et son allure nous font imaginer un sacré personnage. Qui viendrait nous chanter la diversité, des origines, des cultures, celle qui seule peut nous faire avancer.
    Une belle musique relaxante grâce au duduk. A cool wind is blowing inside white a hard wind is blowing outside.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ta phrase en anglais, Patrick.
      ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. Ah, ça c'est bien toi ! Tu cherches fortune à Montmartre le soir et tu la trouves ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et sans chat noir, s'il vous plaît !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  17. Un bouquet de pépites d'expériences brutes et parisiennes.
    Que peut-on espérer de mieux comme cadeau de fin d'année !
    Merci pour cette première boule de vie artistique montmartroise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alain.
      J'espère être à la hauteur de ton enthousiasme...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. Même si ça tangue fort, je suis bien content de vivre en France. C'est un beau pays où les libertés sont préservées…..Et ça c'est inestimable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait du bien de l'entendre et de le lire, Daniel.
      Merci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Coucou frangine. Que j'aime ces rencontres, qui nous font entrevoir que l'humanité est belle. Oui! Bises alpines pluvieuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des gouttes d'espoir dans un océan de morosité...
      J'aime danser que veux-tu...
      Bisous pluvieux ici aussi
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Merci pour ce beau portrait de ce peintre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir, chère Sabine.
      J'en profite pour te souhaiter de bonnes vacances !!!
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  21. Quel bonheur ce partage que tu nous offres généreusement...
    avec toi je voyage
    avec en prime Djivan Gasparyan!
    Milles bisous chère Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis aussi amoureuse de cette musique qui vient de lointaines contrées mystérieuses...et qui est si évocatrice !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Oups ! Mille bisous à toi ma Jak !

      Supprimer
  22. Manifestement, tu sais appeler les belles rencontres...
    Il est plus agréable de fréquenter des artistes qui te font ta silhouette avec une simple paire de ciseau, que de côtoyer ceux qui peuvent te tailler un costard en moins de temps qu'il faut pour le dire. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joli comme expression « appeler les belles rencontres »
      Un peu comme si je les attirais à moi...
      Pour te deuxième phrase, je suis d'accord ! C'est moins cruel pour l'égo...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Ce photographe américain est Bob Coates.

    https://successful-photographer.com/press-releases/

    http://ppofohio.org/ted-linczak

    Si tu perds tes clés, ou plus, appelle-moi.

    Par contre, tu n'as toujours pas trouvé l'auteur de l'incipit revisité
    sur mes pages (Billet : incipit)

    RépondreSupprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.