vendredi 1 juin 2012

Trop vite


Berceau de nacre et d'opaline.
Front blond.
Odeur de lait.
Sorti de moi. Espoir. Bonheur.
Ongles minuscules. Dodus bras roses. Rire cascade.
Si doux bébé, si doux bébé ! Joues abricot. Sourire d'ange.

Serré si fort. Si fort poitrine ! Soupir. Frisson.
Moi vouloir toujours toi garder...
En un éclair. Dix-sept années.
Une fraction d'éternité...
et...ô mystère !
Une voix d'homme. Immense corps.
Pieds de géant.
Émue. Troublée. Fierté de mère.
Où parti,  l'ange ? Envolé ? 
Sur la photo de toi bébé,
Disant que je n'ai pas rêvé,
Une plume d'ange oubliée....
Moi pas pleurer.


(A mon fils qui va fêter son anniversaire le jour du bac...)

Pour le défi du samedi n° 196  l'inspiration était libre à propos de cette photo...
Allez découvrir les autres textes....




17 commentaires:

  1. très joli, Célestine! très doux...
    bon anniversaire à ton fils!

    RépondreSupprimer
  2. Comme la plume au vent, l'enfance est volage : on la croit à soi pour toujours, elle est déjà partie faire son nid ailleurs... Tant-Bourriquet, du haut de ses huit ans et demi, a pile-poil la moitié de l'âge de ton (déjà) grand. Est-ce pour ça que j'ai un œil qui rit et un qui pleure ?

    Bon anniv' au fiston... et bonne réussite au bac ! :~)

    RépondreSupprimer
  3. C'est si bon d'y penser..... Bises et belle journée

    RépondreSupprimer
  4. Hé oui! Les pieds qui poussent, la voix qui mue, le rasoir dans la salle de bain, le permis de conduire..les filles...Mais l' oubliera pas sa môman, ce p' tiot là!

    RépondreSupprimer
  5. Joyeux anniversaire à ton fiston ♫♫
    Le mien a eu 25 ans!

    RépondreSupprimer
  6. Bonne chance à lui pour les épreuves ... Un bel hommage, teinté de nostalgie ? Ou bien c'est la musique qui veut ça ...
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Et cet étonnement sans cesse renouvelé: "C'est vraiment moi qui ai donné naissance à cette merveille ?"
    Parce qu'ils sont tous aussi merveilleux ces enfants depuis le jour de leur naissance, avec leurs défauts, leurs maladies, leurs handicaps, leurs colères, leurs rejets mais aussi leurs sourires, leurs rires, leur amour....

    RépondreSupprimer
  8. ah là là, encore des pleurs d'émotion.. Là, j'attends mon fils pour un week end de joies ♥
    Je sais ce qu'est d'être né(e) en juin !:)) pour ma part, j'avais eu 18 ans le jour de la philo (14 juin), ensuite, on a plus célébré le bac que mes 18 ans, mais c'est vraiment pas grave ces trucs !:)) bon courage à ton fils !:) Bisous et très bon week end à toi ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  9. Très émouvant Célestine tes doux mots de maman:-)

    Bonne journée
    Bisous ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  10. Comme toi Célestine , il m'arrive de repenser aux pyjamas tous doux , aux doudous qui trainaient dans le canapé , et ...
    feuilleter des albums , revoir l'ange , et lever le nez , c'est bel et bien fini

    la bac , déjà le début des épreuves , j'avais oublié cette histoire là
    bonne chance à lui , profitez encore de ces moments là , il a besoin de toi Célestine

    RépondreSupprimer
  11. Magnifique et très touchant! C'est vrai que le temps passe vite et que nos bébés deviennent trop vite grands!Mais ils resteront toujours quelque part nos tout-petits:-)!
    Bon courage à ton fils pour les dernières révisions du Bac!

    RépondreSupprimer
  12. Désolé de ces mauvaises manipulations. Si vous retrouvez le commentaire que j'ai rédigé à votre intention, n'hésitez pas à le publier et supprimez celui-ci. Merci.

    RépondreSupprimer
  13. Et bien au fiston on lui dit M.... !
    Personnellement, Pour passer le bac à m'n'âge une obole suffira !

    RépondreSupprimer
  14. On était bien tout les deux à boire notre lait !!! Petit Chéri d'amour à sa tatie !!!

    RépondreSupprimer
  15. chataigneraie58samedi, 02 juin, 2012

    ton filston est "un bébé" de l'année de notre mariage...le temps passe trop vite! ne pas se laisser haper, prendre des photos, garder des anecdotes..mais aussi les coleres, les maladies..comme dit maman "la roue tourne"..oui mais on aimerait pouvoir la mettre en pause pour profiter plus encore de ces moments "quand tout va bien", quand on est tous là apres il est plus difficile de regarder derriere soi quand il manque du monde...moi aussi la nostalgie me mange!
    beau billet!
    bonne fete des Meres

    RépondreSupprimer
  16. Tu me fais des frissons dans le coeur.....

    RépondreSupprimer
  17. Un défi que tu as magnifiquement relevé !
    Maman est fière et elle peut l'être.
    Je souhaite bonne chance au petit ange mais il n'en aura sûrement pas besoin. Il tient de sa mère et le bac ne sera qu'une formalité ;-)

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.