lundi 12 mars 2012

L'Arlésienne

Un jour,depuis le temps que je noircissais des pages de cahiers, je me suis dit:  "Et pourquoi ne pas tenter l'aventure de l'Edition?" Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent: c'est un parcours du combattant que d'écrire. Surtout quand c'est la première fois. C'est une école de doute et de patience.  
De doute, parce qu'on se dit que l'on ne vaut rien, que l'on ne plaira jamais à personne, que l'écriture est un sable mouvant où l'on s'enfonce.
De patience, parce que mon petit éditeur belge  me fait poireauter depuis des lustres pour concrétiser mon rêve. D'ailleurs, la phrase qui nous accueille sur le forum n'est là  que pour nous exhorter à ne pas nous décourager. 
... la paciènci es lou cepoun de la sapiènci. (Frédéric Mistral) 
Une phrase écrite dans la langue de l'Arlésienne, bizarrement...
Alors voilà. Régulièrement, je crois tenir le bon bout, je reparle de ce roman que j'ai écrit comme ça, pour m'amuser, il y a plus de deux ans, et qui est né sans être né. Et je vais encore décevoir mes éventuels lecteurs. Parce qu'après toutes les étapes, quand vous recevez votre premier carton rempli d'exemplaires tous neufs, vous vous dites: "Ca y est!" 
C'est compter, une fois de plus, sans la sacro-sainte bureaucratie qui impose le "référencement" à tout livre mis sur le marché. Comme le numéro matricule que l'on grave sur le bras d'un prisonnier, mon livre attend son "ISBN".  Je pensais que ce serait pour cette fois. Il va me falloir attendre encore. Un mois, deux mois, six mois ?  Là-bas, en Belgique, le temps ne s'étire pas à  la même échelle qu'ici...et personne ne sait me donner un ordre d'idée pour m'aider à patienter. 
En tous cas, je vous rassure, elle existe bel et bien, cette Arlésienne. Même si je n'ai pas encore le droit de le vendre, ni même d'en parler, il finira bien par sortir, ce livre...
"L'espoir fait vivre" disait ma grand-mère...

20 commentaires:

  1. toutvientapointquisaitattendre. bonne nuit Célestine ! Petit Singe Vert s'est endormi devant Salocin Ysokras !!!

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations, Célestine, je suis fier de toi.
    Ne perds pas espoir, une personne de qualité finit toujours par se faire reconnaître à sa juste valeur.
    .

    RépondreSupprimer
  3. En tout cas elle doit être belle cette Arlésienne ...tu as une superbe écriture Célestine, une écriture généreuse,qui nous fait du bien c'est un bonheur de te lire
    Je croise les doigts pour toi ...

    RépondreSupprimer
  4. Oui, pressons, Messieurs les Belges, parce que sinon cela finira par sentir le vieux book ! Et nous, on va devenir chèvres ! :~)

    RépondreSupprimer
  5. Qu'est ce que le temps ? On saura patienter (à moins que l'on obtienne le livre "sous le manteau" de façon illicite et qu'on ait en plus le plaisir de l'interdit.) "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" aurait dit un de nos amis communs.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Tu as encore un peu de temps: les prix littéraires, c'est à l'automne !! :)

    RépondreSupprimer
  7. Ouh là là ... Comme je te comprends gente Célestine, amie de coeur, de mots et d'impatience ...
    Douce journée ensoleillée

    RépondreSupprimer
  8. C'était un peu téméraire aussi d'intituler "L'Arlésienne" quelque chose que l'on désire voir paraître...

    RépondreSupprimer
  9. Je crois que le référencement peut prendre jusqu'à trois mois, autant ne pas décider que tu ne changeras pas de chemise tant qu'il n'est pas fait, ha ha ha!

    Mais bon... c'est vraiment comme pour les douleurs de l'accouchement: on oublie dès que le bébé référencé est lâché dans la nature, tu verras!

    Courage, encore un peu ....

    RépondreSupprimer
  10. chataigneraie58mardi, 13 mars, 2012

    on patiente avec toi!

    RépondreSupprimer
  11. J'espère que tu ne comptes pas dessus pour vivre.....(Sourires) Bises

    RépondreSupprimer
  12. Tu cites Mistral, souhaitons que ton roman ne soit pas : autant en emporete le vent, allez espéra ];-D

    RépondreSupprimer
  13. Comme quoi l'auto édition a du bon !

    RépondreSupprimer
  14. Un exemplaire sans ISBN me suffira grandement d:)

    RépondreSupprimer
  15. Mais c'est une super nouvelle ! Tu tiens le bon bout, savoure, savoure... Pour la Belgique, comment dire, les gens sont beaucoup plus calmes....(sauf au volant). Je le remarque chaque fois que je retourne au pays et parfois je fais ma parisienne, je perds patience à ma grande honte. Avec l'administration, tu peux avoir de belles surprises : tu appelles et paf 4 jours après dans ta boite aux lettres tu as le document. Et puis parfois tu as l'impression d'être en URSS .....

    RépondreSupprimer
  16. Tu peux esayer dei te dire " plus que trois mois!!!" tu es vraiment presqu'au bout du chemin! Je réserve un exemplaire!

    RépondreSupprimer
  17. MARIE MADELEINE allez, je vais me dire ça! De toutes façons je suis une éternelle optimiste malgré quelque accès de découragement parfois...

    MISS ZEN je ne savais pas que tu étais belge! Je pense à tes compatriotes qui sont en deuil une nouvelle fois aujourd'hui...

    SAOUL FIFRE Je te l'envoie si tu me donnes ton adresse postale...

    ALAIN J'y penserai une autre fois. Là, c'était un défi personnel: arriver à décrocher un contrat à compte d'éditeur...Même tout petit.

    ANDIAMO spero

    PATRIARCH Heureusement que non! ce n'est qu'un hobby...

    RépondreSupprimer
  18. CHATAIGNERAIE c'est gentil...merci.

    EDMEE là j'ai l'impression qu'ils ont rajouté les forceps!mais , bon, je survivrai à l'attente...

    WALRUS non ce n'est pas le titre!

    ZENONDELLE mon attente à moi est quand même ridicule à côté de tes affres...plus que 12 jours...je croise les doigts très fort.

    ANTIBLUES Tu es mignon!

    JACQUES pourquoi pas? je vous réponds par mail.

    TANT BOURRIN et c'est quand même le comble pour un bourrin, de devenir chèvre!

    NBC merci je suis toute rouge de confusion (après avoir broyé du noir et quelques bleus à l'âme, ça fait du bien!)

    SKLABEZ ça c'est gentil alors, merci beaucoup beaucoup!

    HUTTE DES BOIS: tu sais que j'ai mis un moment à me demander pourquoi je ne connaissais pas ce personnage sorti tout droit d'un roman de Jules Verne ou de Voltaire...

    RépondreSupprimer
  19. Notre éditeur commun a eu mon manuscrit à ma lointaine puberté, mon référencement m'a fait la surprise d'arriver en compagnie de mon andropause... courage Célestine! Tu verras que lire son propre roman avec les mains qui tremblent, les doigts qui s'agrippent et à l'aide d'une loupe est un pur bonheur!... je plaisante bien évidemment et te souhaite de pouvoir très très vite nous annoncer bientôt la bonne nouvelle...

    RépondreSupprimer
  20. CHER JEAN-PIERRE Merci de me redonner un peu d'espoir parce que j'avoue que je suis un peu découragée...

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.