mardi 13 septembre 2011

Rêverie

Depuis quelque temps, elle fantasme beaucoup sur un être dont elle ne sait rien, sinon qu'il écrit divinement bien. Elle est tellement accrochée aux mots, que ses mots à lui sont un philtre puissant qui l'ensorcelle de jour en jour. Elle aime l'imaginer, loin, dans ce jardin secret dont elle seule a la clé, et penser tellement fort à lui que la tête lui tourne.
Elle est comme ça. Elle a toujours été comme ça. Il lui faut l'ivresse, il lui faut le charme, la chamade et le souffle puissant du rêve éveillé. C'est ainsi qu'elle se sent vivante, charnelle et émerveillée devant les mystères de la vie. C'est ainsi qu'elle avance, en parsemant le chemin de pétales de fleurs.
Elle imagine ses mains, fortes et chaudes d'avoir tenu, d'avoir serré, d'avoir travaillé.
Ses doigts fins de pianiste, ses yeux étoilés de jubilation, sa chevelure qui luit dans la pénombre de sa chambre, parfum d'encaustique et l'eau de lavande. Elle le voit penché sur sa plume, cueillant au creux de ses mots les délicats soulignages des matins frais et bleus, quand les chats rentrent se coucher de leurs nuits d'aventures.
Elle imagine sa voix profonde et légèrement éraillée, une voix de roche tendre qui érafle  la pulpe du bout  des doigts de ses éclats de mica.
Elle imagine son grand corps plié en deux au dessus de sa table de travail, ankylosé par l'écriture, s'étirant de temps en temps en regardant par la fenêtre le jour poindre sur les collines, un sourire de Joconde accroché aux lèvres.
Cette image persistante l'emporte dans une rêverie douce et enveloppante qui lui fait oublier le réel. Et elle se prend à aimer son rêve.

18 commentaires:

  1. Le rêve, c'est ce petit fil qui accroche nos têtes aux nuages et nous aide à tenir debout ! :~)

    RépondreSupprimer
  2. Et elle se prend à aimer son rêve. C'est ainsi qu'elle est devenue un célèbre auteur de romans roses :-)

    RépondreSupprimer
  3. impression fugitive , imagination qui embraye... la musique fait le reste..
    super plan -séquence pour commencer la journée..
    bises!

    RépondreSupprimer
  4. J'adore...(et je l'ai vécu (-;)
    Un peu de rêve que j'emporte aussi dans mon sac pour aller à l'école...
    Très bonne journée Célestine !

    RépondreSupprimer
  5. tu parviens parfaitement à décrire ces rêves secrets dans lesquelles on ose s'engouffrer sans réserve
    Oui , ceux qui prouvent que nous sommes bien vivantes , remplies de désirs
    j'aime vraiment te lire Célestine

    RépondreSupprimer
  6. un rêve éveillé, juste avant de s'endormir pour la suite....

    belle journée sans rêves... Bises

    RépondreSupprimer
  7. J'aime bien les rêveries des dames....
    Enfin, d'une dame en particulier.... ;-)

    Quel beau texte !

    RépondreSupprimer
  8. Le rêve : un peu de miel au fond d'un verre de cyanure. Mais ça je l'ai déjà dit !

    RépondreSupprimer
  9. Ah ces airs de rentrées !!! ça vous tournerait-y pas un brin l'ciboulot ,,;;;::,:;:;,:;;:,???
    Bises ensoleillées et venteuses!
    Zénondelle

    RépondreSupprimer
  10. @tous

    Le rêve, c'est indispensable à ma survie dans ce monde hostile...
    Merci d'aimer mes mots un peu fous...
    Celestine

    RépondreSupprimer
  11. pff..j'en ai marre, on se ressemble trop ! :))) Mais toi, tu l'écris divinement bien.. ♥

    RépondreSupprimer
  12. Je ne fais qu'écrire sous la dictée de ma petite voix intérieure...
    Merci Ella pour ce compliment qui me touche.

    RépondreSupprimer
  13. Ton rêve me plaît aussi.

    RépondreSupprimer
  14. Ho oui le rêve est indispensable pour survivre et affronter le quotidien. Il permet d'échapper à l'ennui et à la mélancolie.
    Ceci dit , en lisant ton texte, j'aimerais beaucoup être ce "lui" qui vit à travers le prisme de cette rêveuse...

    RépondreSupprimer
  15. "Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité.
    Le rêve et la fantaisie sont de belles illusions….
    Il faut rêver très haut pour ne pas réaliser trop bas. "

    J'ai grappillé ces quelques phrases en allant visiter ton blog...on dirait que tu les as écrites pour moi...Ça pourrait être toi, celui du prisme...

    RépondreSupprimer
  16. Hé bien...ma journée de vendredi est déjà sauvée grâce à toi et finalement grâce à nos blogs respectifs....pourtant ça commençait mal. Encore une fois, les mots sont nos vies.

    RépondreSupprimer
  17. J'aime vraiment tes mots Célestine, ils ont le pouvoir de me ramener à mes propres rêves...dont je ne m'éloigne jamais, disons le ! C'est une question de survie ! :)

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.