lundi 8 octobre 2018

Les sirènes du lac








J'ai rapporté de mon dernier périple savoyard une expérience assez étonnante. 
Saviez-vous, chers et adorés lecteurs,  que le chaînon manquant avait été découvert, il y a quelque temps, au fond du lac d'Annecy ? 
Il s'agit de deux squelettes d'hydropithèques enlacés, sortes de singes aquatiques présentant très nettement les caractéristiques d'êtres munis de bras, mais prolongés d'une longue queue de poisson. 

C'est ce que le très sérieux et réputé muséum d'histoire naturelle de la ville se fait fort de nous apprendre, au niveau de la salle intitulée « océanographie et faune sous-marine »  et ce, dans une remarquable scénographie : photos du bateau-découvreur, interview de savants émérites,  vitrines avec reconstitution des deux créatures, que les habitants appellent familièrement « les amoureux du Lac », anecdotes plus vraies que nature ainsi que force explications scientifiques enthousiastes sur l'événement.
Qu'est-ce que c'est que cette embrouille, nom d'un fox à poil mou ? me susurra aussitôt la petite voix de ma raison, au fond à gauche de mon vestibule auriculaire. Des sirènes ? Pourquoi pas le monstre du Loch d'Annecy ? Quel est donc ce mystère, et où se niche l'astuce, quel diable va sortir de sa boîte, saperlipotruc ? 
Les ados présents résumèrent assez bien leur remise en question personnelle, émergeant d'un doute très sain, par une expression synthétique et parfaitement adéquate : « Des sirènes ? What's the fuck ?  » 
Je mis peu de temps à dénicher l'anguille sous la roche, ou la baleine sous le gravier : il s'agissait en réalité d'une installation artistique du créateur espagnol Joan Fontcuberta.  Quel joyeux drille, ce Joan !
Une mise en scène censée faire réfléchir les quidames et les quimessieurs sur la véracité d'une information, surtout quand elle est donnée par un organisme théoriquement au-dessus de tout soupçon. 
Ah...Interroger ses connaissances, croiser les informations, penser par soi-même...Voilà qui est très sain. Et la démarche de ce plasticien va sans doute en ce sens. Réfléchissez ! 
La science évolue continuellement, rien n'est figé bien sûr. Les sirènes n'existent pas, mais seulement jusqu'à preuve du contraire. Bon, c'est un peu dommage pour la poésie, c'est joli, les sirènes, mais quel objectif ambitieux : prendre garde de ne pas céder à celles de la croyance aveugle, et de sombrer dans l'excès inverse en remettant en cause des faits établis et prouvés solidement...
Tels ces illuminés de la communauté Flat Earth, qui pensent mordicus qu'en fait la terre serait comme une grosse pizza plate flottant dans l'espace. Où ceux qui soutiennent en vous regardant au fond des yeux que les dinosaures n'ont pas existé, et qu'on n'est jamais allés sur la lune. 
Ne pas confondre savoir et croire, sera sans doute un des défis du futur. Si toutefois nous en avons encore un, et rien n'est certain...



¸¸.•*¨*•

83 commentaires:

  1. Je t'assure. Adam et Eve... si, si. Elle a mangé la pomme et c'est à cause d'elle que les femmes enfantent dans la douleur. Et puis, je t'assure aussi que les éléphants roses, ça existe, j'en vois passer tous les matins devant ma voiture quand je vais travailler! Comment? tu ne crois pas? pfffffff...
    Bises alpines et belle semaine frangine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les éléphants roses, je pense qu'il y a un petit souci avec ce que tu prends au petit déjeuner, non ?
      En tout cas, cela ne t'enlève pas le sens de l'humour...
      Bisous frangine, belle semaine à toi
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    2. @ Dédé
      Fendant ou Johannisberg pour se rincer les dents? :-D

      Bises et baci à la taulière

      Supprimer
    3. Voilà des vins suisses que personnellement je n'ai pas eu l'heur de goûter...ou alors je ne m'en souviens pas, parce que j'ai pris une cuite avec...
      Tu as raison, il va falloir que j'y retourne... ;-)
      Baci caro
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  2. Pourtant quand je t'imagine nageant toute en souplesse, j'ai bien du mal à penser que les sirènes n'existent pas ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qu'il est mignon tout plein ce Boss !
      J'avoue, je nage comme une sirène...mais une sirène avec une enclume sur le dos, quand même mouarf !
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  3. Comme c'est dommage pour la poésie, c'était bien joli ça "les amoureux du lac". Un couple de sirènes enlacées ça fait plus rêver que "Nessie" tout de même!! Trêve de rêve, tu as bien raison, il faut se méfier de toutes les informations scientifiques, les études de soi-disants docteurs et Jean Passe circulant sur le web… faire le tri, chercher, rêver certes mais ne pas se laisser berner. bisous toute belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est tellement facile de se laisser abuser sans chercher à aller voir derrière les choses...
      mais en même temps, on peut avoir des croyances, de la poésie, des convictions, des pressentiments, toutes ces choses irrationnelles ne doivent simplement pas être confondues avec la science...
      Bisous ma douce Brizou
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  4. et puis il se trouvera bien des quidames/quimessieurs pour mettre le truc sur un des multiples réseaux sociaux, sans source ni légende en bonne et due forme, et hop! allez donc rattraper ça ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, heureusement, il y a des Alexandre Astier pour dénoncer les supercheries comme la « créature de Roswell » par exemple, qui ressemble fort à mes sirènes savoyardes...
      Lui, il rattrape carrément bien les choses !
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  5. Bonsoir Célestine,
    On ne rappelle jamais assez ce qui devrait être évident mais ne semble pas l'être, hélas...
    Tu fais bien de mettre l'accent là dessus!
    Bisous,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parmi les petits métiers originaux que j'ai décrits dans un de mes billets précédents, on peut rajouter « enfonceuse de portes ouvertes » je crois... ;-)
      Mais tu as raison, certaines évidences sont bonnes à être rappelées...
      Bisous belle jardinière
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  6. On me dit que ce sont 2 sirènes de l'Académie des sciences au culte qui auraient inventé l'homéopathie en voyant les huîtres fabriquer des petites pastilles rondes et colorées. Elles auraient par la même occasion inventée le bonbon inoffensif
    Ce qui, il faut bien le dire, est aujourd'hui d'utilité publique et nationale quand on voit la pénurie de dentistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai. D'ailleurs, comme elles ses ont écriées « plat, c'est beau ! » ça a donné naissance au mouvement qui pense que la terre est plate...
      Tout est lié, il n'y a pas de hasard, les forces « au cul-tes» oeuvrent parmi nous ! Par minou ? miaou
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  7. Très intéressante cette installation. L'art moderne qui fait réfléchir. J'aime beaucoup quant à moi street-artistes. Réfléchir à ce qu'on nous dit, ne pas tout prendre pour argent comptant, c'est une bonne chose. Il y en a qui croient qu'il n'y a pas de réchauffement climatique, d'autres dans les théories du complot, comme pour le 11 Septembre.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus les gens sont malheureux ou mal dans leur peau, et plus ils sont prêts à croire n'importe quoi...Les marchands de bonheur l'ont bien compris !
      Bisous cher Patrick
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  8. Fake news ? Sirène d'avril ?
    Amusante l'idée...
    Joli collage...et belle interrogation, source de remise en question, pour ceux (et celles) qui le découvrent...

    Mais comme tu dis, les sirènes n'existent pas...jusqu'à preuve du contraire...!
    Qui sait, si, un jour...une version surprenante d'Arielle ne remontera pas des grands fonds...:-)

    J'incline à croire, que dans tout mythe, il y a une "bribe" de vérité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bribette, alors...une bribounette...
      mais quelque part, les licornes existent, ce n'est pas toi qui me diras le contraire... alors, hein? tout est possible ! ;-)
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    2. Je ne te le fais pas dire... :-)

      Supprimer
    3. Non, et d'ailleurs je ne le dis pas... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  9. Il y a des détails mécaniques qui devraient mettre la puce à l'oreille.
    Et puis t'es drôlement embêté quand un prince tombe amoureux.
    T'as drôlement mal aux pieds.
    Alors tu le plaques et l'histoire tombe à l'eau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui mais l'amuuuur....tujuuurs l'amuuuur...
      On ne peut pas lutter contre, tu sais bien... ♥︎
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  10. Ton billet résonne de ce côté ci du lac : je suis en train de lire un livre emprunté à mon scientifique de beau-fils, Sapiens (le titre du livre, pas le nom de mon beau fils), Et moi de m extasier sur tout ce que j apprends; et l Homme, le sage, de me demander si j’ai recoupé ces informations....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une brève histoire de l'humanité, j'aime bien le sous-titre...
      Je me demande si je ne vais pas me le procurer ;-)
      Kisses my sister
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  11. Infox quand tu nous tiens…
    Quand même, tu diras bien ce que tu veux, mais moi, j'ai la preuve qu'une licorne vient danser dans mon jardin nuitamment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Confidence pour confidence, il m'a été onné de visiter un château avec, à l'intérieur, un véritable et authentique fantôme...Alors tu vois, chère eMmA, nous sommes faites pour nous entendre ... :-)
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  12. Moi je n'ai pas eu ta sagacité, je me suis fait avoir quand je les ai vues cet été...
    C'est vrai que c'est quand même super bien fait, on a envie d'y croire.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, même si la poésie et l'art n'avaient pas tout à fait leur place dans un muséum...quoique...certains savants sont aussi des poètes.
      Je ne savais pas que tu étais allée à Annecy cet été.
      Bisous ma belle,
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  13. Coupez, recoupez..... oui , avec la toile il est facile d'atteindre les limites d'un univers crédible....
    Mais credible ne vaut pas vérité verifiable..... et la nous sommes facilement empêtrés comme mouches et autres Hunsectes au grand bénéfice de l'araignée du pouvoir et ses commmanditaires...

    Bises lacustres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me sens pas vraiment empêtrée comme une mouche...mais il est vrai que j'ai appris à réfléchir, et à me faire mon propre jugement par rapport à un flot d'informations de plus en plus innombrables...
      J'ai passé à dire à mes élèves : « Ne croyez pas sur parole tout ce que l'on vous dit, apprenez à vérifier par vous mêmes ...» la jeunesse a besoin de faire ses expériences pour ne pas tout gober.
      Bises automnales
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿



      Supprimer
  14. Nom d'une queue de Sirène, je suis déçue, j'aurais bien aimé y croire à cette histoire... Mais au fond ( de l'eau) bien sûr, peut être qu'elles existent quand même...Si si! Moi j'y crois! na!
    Bisous ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais rien ne t'empêche d'y croire, ma belle conteuse ...
      Du moment que tu ne dis pas « je sais qu'elles existent » ;-)
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  15. A défaut de sirène, ce midi j'me tape deux filets de hareng pommes à l'huile, avec une bière blonde ça va glisser tout seul !

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage, c'est que personne ne remettra en question l'existence du hareng pommes à l'huile dans l'assiette de l'honnête pêcheur...
      Et puis tu m'as fait sourire.
      Et ça c'est top !
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  16. Unknow c'est moi, j'ai encore zappé tout le tintouin pour publier! ;-( désolée!
    Maryline du petit peuple de papier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avais reconnue, belle conteuse !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  17. Ah ! je reconnais bien là ma grande investigatrice curieuse et qui ne s’en laisse pas compter.

    N’aurions-nous pas quelques gênes en commun (notamment ceux D’Adam et Eve ☺) ou peut-être Charlemagne cher à ton cœur d’enseignante ???

    Ton billet m’a fort ravie.
    Heureusement, il y a encore beaucoup de personnes qui s’interrogent et ne gobent pas tout, (comme peut-être les sirènes-poisson d’Annecy l’on fait et qui en périrent noyées)

    Un apôtre nommé Thomas avait la réputation de ne croire que ce qu’il voyait. Qu’aurait-il-fait de nos jours avec les informations qui fusent de toutes part sur les remparts d’internet ? (Remarque je parle d’Adam et d’Eve et de Thomas, comme si j’en avais la preuve☺) mon athéisme en prend un grand coup !

    En ce moment je ne suis pas trop sur la toile, mais je suis tes billets et je te remercie de commenter avec toujours force élégance mes billets rares.

    Mais promis juré(à moi-même), je vais faire un effort,( c’est en définitif pour mon plus grand bien car j’♥ tout ce que tu écris.)

    Je t’embrasse très chaleureusement.

    Jakseptik

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Jak pour cet immense commentaire, tu sais moi aussi je salue ton brio à écrire tes billets qui ne sont pas si rares que ça !
      Et je suis ravie que ce que j'écris te plaise...
      J'aime beaucoup ce que tu dis ici, et j'admire ton énergie.
      Gros bisous ma chère jak. :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  18. Bon bon bon.
    Ainsi les légendes se croisent... Qui dit sirène d'avril dit poisson de pompiers ?
    Les légendes ont la peau dure, tiens il paraît même qu'il y a un gouvernement !

    Quant à la poésie, elle est indispensable mais je ne sais pas à quoi, disait Cocteau, souhaitant sans doute indiquer qu'elle avait elle aussi sa part de mystère...
    ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la poésie est indispensable, même si on ne sait pas à quoi.
      C'est le meilleur chemin de toi à moi, toujours.
      Bisous mister K !
      J'arrive bientôt sur les impromptus...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  19. Je suis comme vous, chère Célestine, je n'aime pas que l'on me raconte des balivernes avec un air sérieux.
    J'aime les contes et la poésie, parce que j'admets que cela n'est pas vrai. Et puis nous avons un tel besoin de rêver...
    Mais que l'on essaie de me tromper avec des histoires à dormir debout m'a toujours déplu.
    Je vous embrasse, toujours admiratif de votre plume.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'artiste qui a « installé » les sirènes dans le muséum a donc bien réussi son coup : faire réfléchir tout un chacun sur la véracité de chaque chose.
      Partant du principe que la vérité est mieux que le mensonge évidemment...
      Mais ce n'est qu'un postulat.
      parfois, le mensonge est tellement plus séduisant...
      Bises célestes
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  20. Dès la lecture de ce billet, j'ai immédiatement pensé qu'il y avait, ou qu'il devait y avoir anguille sous roche... j'ai toujours beaucoup de mal à croire ce dont on nous abreuve. peut-être une disposition particulière à "sentir" les entourloupes.
    Une sirène, j'aurais bien aimé y croire, d'autant plus que j'en avais dèjà vu une. Elle m'avait poursuivi de ses assiduités et notre rencontre s'était concrétisé par une queue de poisson, c'est dire !
    c'était lors d'une "expédition" qui n'avait rien de scientifique, en plein milieu de la nuit, entre loup et loup. Une voiture siglée "police nationale" nous arrêta, non sans avoir utilisé sa sirène, justement.Pffff, même pas du Mississippi...
    Elle était sympa, elle nous laissa repartir comme nous étions venus.
    Mais quand même, j'avais du mal à y croire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah quel suspense pour conter un simple contrôle de police !
      Tu vois bien que tu es bourré de talent, à défaut d'avoir été bourré tout court ce jour-là, sinon ils ne t'auraient pas laissé repartir... ;-)
      La sirène du Mississipi, je comprends qu'elle t'ait fait fantasmer, car elle était ma foi assez bien faite... Quoi ? Ce n'était pas Catherine Deneuve ?
      Quant à ton sixième sens « anti entourloupes » je pense qu'il a dû te servir plus d'une fois, et au rythme où ça va, il n'est pas prêt à être mis au placard...
      Bisous cher Didier
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    2. Pas vraiment un simple contrôle... Quand il m'arrive de raconter cette histoire à mes compères peinards, eh bien, ils se marrent... aux canards ;)
      N’empêche, j'étais le conducteur et je n'en ai pas mené large. Je nous ai vus finir la nuit au poste. je ne peux pas tout raconter ici, mais j'ai, nous, avons dû notre salut à un savant mélange de têtes sympathiques, de politesse, de cohérence dans les propos, de la compréhension de ces policiers de la "bac", que nous étions le vingt-quatre décembre et que la chance était avec nous, surtout la chance...
      Pfffffffiou, ça fait beaucoup !
      C'est en cela que j'ai eu beaucoup de mal à y croire...

      Pour le talent, je m’améliore, merci.

      Supprimer
    3. Voilà sans doute une histoire que tu pourras raconter sur ton prochain nouveau blog...
      Merci pour ces quelques précisions, je pense que tu pouvais tout raconter ici néanmoins, car je ne crois pas que la Bac viennent lire mon blog...
      Bisous mon cher lecteur talentueux et fidèle
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    4. Je te rassure, je n'ai commis aucun crime ou délit et puis, le délai de prescription est largement dépassé. cette histoire est a "noter" avec d'autres...

      Bises ;)

      Supprimer
    5. Un jour, je ne désespère pas que tu la racontes de vive voix... ;-)
      Bisous très cher Ddier
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  21. En premier lieu, moi je remets toujours en cause la version officielle, celle que l'on veut voir tout le monde adopter... la plus louche à mes yeux. Les "sapiens" ! quelle sagesse ??? kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, les hommes ne sont vraiment pas sages...ils ont eu beau s'appeler sapiens, ça ne leur a pas mis du plomb dans la cervelle... ;-)
      Bises
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  22. Personnellement, j'ai envie de croire au père nöel et alors ? Les sirénes ça m'a toujours fait rêver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je n'aimais pas trop l'histoire de la petite sirène, mais c'est à cause de mon rapport à l'eau.
      Je ne suis pas très à l'aise avec les fonds sous-marins...
      Et puis je trouvais cette histoire très triste, cet amour impossible d'une femme privée de jambes pour un prince...
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  23. J'ai vu également un "squelette de sirène",je me demande si ce n'est pas à l'aquarium universitaire de Liège. Je n'aime pas du tout ces embrouilles qui détruisent le travail sérieux de chercheurs passionnés et donnent du pain béni aux imbéciles... Ciel, et si on nous apprenait "de source sûre et scientifique (par un scientifique américain, certificat de sérieux comme on le sait)" que Trum descend de sirènes???? Attachez-nous vite au mât, et bouchez vous les oreilles. Vous bander les yeux ne serait pas mal non plus :)

    Baci sorellita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais rire, sorellita, avec ton histoire de Trump...
      Il est vrai que dans la série des trucs loufoques, les américains se posent là, entre leur créature de Roswell et leurs tours jumelles piégées...bref, il est facile de faire gober les pires inepties à un peuple, les dictateurs l'ont bien compris...
      Baci bella
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    2. C'est marrant, mais c'est lorsqu'on veut m'asséner une vérité à coup de "Si tu n'y crois pas c'est que tu baignes dans la théorie du complot." que je suis le plus méfiant; alors j'analyse, je dissèque et lorsque je fais la synthèse des éléments trouvés, la version officielle n'est plus qu'un gigantesque flop, comme le "suicide" de Boulin ou du juge Borrel.
      Pour les tours jumelles, je ne mise pas un kopeck sur la version officielle.
      Imagine! deux avions de 300 tonnes, bourrés de kérosène explosent et font s'effondrer deux tours de plus de 300 mètres de haut, et là, parterre et dans l'heure qui suit, un flic trouve le passeport intact d'un des terroristes qui s'est explosé avec l'avion.... Les pires inepties du pouvoir sont là... (et il y en a, sauf erreur, plus de 600 dans le rapport officiel)
      Les gouvernements nous prennent pour des cons...

      Molto baci Cara

      Supprimer
    3. Mais pour les tours jumelles, c'est exactement ce que je disais : on a toujours droit à une version officielle, qu'il est bon de mettre en doute si l'on veut comprendre...
      Mais les tenants et aboutissants de la haute voltige géopolitiques sont tellement nébuleux...qui et que croire ?
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  24. Et bien moi sur la Lune, je n'y ai pas mis que le pied ! ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On t'appelle plutôt Jean de la lune ou plutôt Pierrot ?
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    2. Appelle moi Chauguise, ce nom là n'a pas beaucoup servi, il est tout neuf, tout propre. ];-D

      Supprimer
    3. Ah...le célèbre commissaire Chauguise...Une flopée de souvenirs me reviennent en mémoire...
      C'est drôle comme l'évocation d'un simple mot... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Le passant qui passemercredi, 10 octobre, 2018

    « Et pourtant je t’assure mon ami, elles existent les sirènes.
    J’en fréquente une depuis bien longtemps. Je l’ai approché parfois quelques heures, parfois quelques minutes. Tu ne peux pas imaginer comme c’était bon. Je la tenais dans les bras. Je l’embrassais. Je pouvais même caresser son visage, ses épaules, ses seins... mais dès que nous tentions l’un ou l’autre d’aller un peu plus loin le bas de son corps glissait entre mes mains.
    Il fallait que je sois prudent. Le moindre pas de côté, le moindre mot de travers et je n’arrivais plus qu’à attraper le bas si lisse de son corps qui me glissait entre les bras.
    Je devais alors attendre longtemps de la revoir. Elle me boudait des semaines entières ou c’était moi qui n’osait plus l’approcher de peur d’une nouvelle désillusion.
    Et puis comment te dire ? Un jour nos yeux à tout deux s’ouvrirent. Nous pourrions être complètement l’un à l’autre mais quelques heures à la fois seulement...en cachette des humains. On se donnait rendez vous dans des endroits étranges. Au fond d’une forêt, au bord d’une plage, le long d’une rivière. Dans des endroits cachés. Elle se parait et s’habillait avec élégance. Une longue robe fuseau qui descendait très bas. Un décolleté qui mettait ses seins en valeur. Maquillée avec soin. Terriblement féminine. Je me sentais bien ordinaire. Nous passions quelques heures ensemble. Elle me régalait de sa vie libre. Je lui disais la mienne.
    Elle appelais ces moments...des parenthèses.
    Nous nous découvrions nos corps comme des adolescents. J’arrivais à maîtriser cette longue queue de sirène qui me devenait plus familière mais qui limitait nos engagements amoureux.
    Mais les rêves ont une fin. Elle se lassa de moi. Elle voulait d’abord sa liberté complète. Je la vis de moins en moins souvent. De moins en moins longtemps.
    Et puis elle disparut complètement.
    A l’heure où je te parle. Je ne sais plus si j’ai vraiment rêvé ce temps....ou si ce ne fut qu’un rêve. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les sirènes sont des êtres insaisissables...de vrais vif-argents...
      Et puis, peut-être qu'elle est tombée amoureuse d'un homme poisson, là-bas, dans ses abysses ?
      Peut-être qu'elle a compris que votre amour était sans espoir, sans lendemain ?
      C'est une belle histoire, cependant, que vous nous confiez là cher passant qui passe...
      Une belle histoire qui donne envie de croire aux rêves et aux sirènes...
      Merci
       •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  26. A noter que les sirènes nordiques, mi-femmes mi-poissons, vierges prêtes à se sacrifier pour l'homme qu'elles aiment, s'opposent quelque peu aux sirènes de la mythologie grecque (celles d'Homère) mi-femmes mi-oiseaux, fatales et prédatrices...
    Dans les deux cas, une femme, attirante et libre...

    Bon, un mythe (des mythes), c'est peu ou prou ce sur quoi ce sont construites les religions...

    Le problème, c'est que sitôt qu'on adhère à une croyance, religieuse ou pas, on se ferme aux faits. Et on ne voit dans le réel que ce qu'on croit...

    Mais bon, la rouquine Ariel qui veut partir là-bas, on l'aime tous bien, hein!

    Bises d'automne qui se prend pour l'été

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « sitôt qu'on adhère à une croyance, religieuse ou pas, on se ferme aux faits.»
      C'est ce que je dis: on confond savoir, et croire...
      Les croyances sont quand même un peu le fait de notre humanité. La connaissance c'est une autre façon d'appréhender le réel. Les deux ne sont pas incompatibles à condition que chacune reste dans sa zone. Sinon c'est le grand b...
      Bises carrément estivales ici
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  27. Rohhhhh j’étais presque déçue de cette intox :( Je suis trop naïve et crois à tout ce qui et beau et poétique ou presque !
    Cela me perdra ^^

    Merci pour ce moment de douceur.
    Et qui est en WE ce soir ? C’est moi !!!! :D
    Bon WE à toi chère Blue
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En week end le jeudi soir ? C'est cool ça, dis donc...
      Rien ne nous empêche de croire à la magie, aux sirènes et aux petits lutins dans la forêt...
      Mais juste le temps de retrouver notre âme d'enfant...
      Bisous blue
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  28. Je trouve que c'est une excellente idée qui prouve que, comme d'habitude, on peut nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A nous d'être vigilants...Mais il est vrai que ce n'est pas facile.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  29. Croiser les informations, 100 fois par jour il faut le pratiquer et des châteaux de cartes construits pour faire le buzz ou l’intéressant s'écroulent immédiatement, ces fameuses infox... Mais la poésie et l'art en général peuvent croitre à côté comme des lianes douces ou fantastiques, c'est selon, à nous de ne pas gober toutes les mouches qui volent. Belle journée céleste Célestine, à bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme j'aime ta métaphore poétique !
      C'est vrai, les lianes de l'imagination s'enroulent et nous font voir la vie en trois dimensions, comme à travers un merveilleux kaléidoscope...
      Et les infox, tu as raison, sont des châteaux de cartes pitoyables...
      Bisous ma plume
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer


  30. Oui, c'est vrai, plus rien n'est certain. Mais faut-il avoir des certitudes ?

    A l'instar de Sally Brown et de Pierre Desproges je me suis trouvé une philosophie du moment : "Vivons heureux en attendant de rigoler encore plus demain !"

    Merci de cette visite virtuelle du musée d'Annecy!

    P.S. Est-ce qu'ils conservent là-bas le crâne de Patrick Modiano enfant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ta philosophie desprogesque et brownienne.
      You know what ? I'm happy !
      Par contre il faudra que je leur demande pour le crâne de Modiano.
      Je crains qu'il n'aient pas de chambre assez froide pour la matière grise dudit...
      Au fait, as-tu lu « Crâne » de Patrick Declerck ?
      Bises célestement avunculaires
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  31. Magnifique ta conclusion !
    Et j'adopte illico cette expression " nom d'un fox à poil mou" - j'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé ! j'aime que tu aimes, petite miss.
      En charge d'âmes jeunes et malléables, j'ai toujours veillé à leur faire bien saisir le distingo entre ce que l'on sait, et ce que l'on croit...
      Plus important qu'il n'y paraît pour former de jeunes futurs citoyens libres et éclairés...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  32. Non mais attends, à qui tu vas faire croire qu'il y a lac à Annecy !!! Alors les sirènes et le chainon manquant... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que l'avenir ne te donnera pas raison...mais j'ai bien peur qu'un jour il s'évapore complètement, avec le réchauffement climatique... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  33. "Ne pas confondre savoir et croire", une lutte laïque hard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou joli ! et tellement vrai ...
      Très hard, oui, le combat de toute une vie, pour essayer de faire comprendre aux gens que les deux ne sont pas incompatibles, et que l'on peut être un esprit cartésien tout en ayant une spiritualité.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  34. Bien sûr que ça existe les sirènes, demande à Jean Lefèbvre....
    https://www.youtube.com/watch?v=M_z0ryfLijk
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais quoi ? Je le crois sur parole !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  35. Perso, c'est auprès d'une sirène, d'une femme-poisson, que je reçus de l'amour la première leçon, c'est te dire si j'y crois, à ton histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et que tu avalai la première arête... oui je sais !
      Bien vu mon saouf! tu marques un point.
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  36. Ta dernière phrase est glaçante et juste. En attendant, vivons ! Il parait que maintenant, il faut dire infox, c'est cela? J'ai repris le chemin DE canalblog, j'essaierai d'y être assidue et à tes articles qui donnent à réfléchir aussi.

    RépondreSupprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.