mercredi 15 mai 2013

Tetris!


Je ne vais pas vous faire l'injure d'oser seulement imaginer que vous ne connaissez pas cet inénarrable jeu d'empilement de briques. Mais au cas où vous auriez un fâcheux et inopiné trou de mémoire, sachez que ce jeu fut inventé par monsieur Nain Temps Dos. A une époque où le mot "déesse" évoquait au mieux, pour les puristes une divinité féminine, et au pire pour les amateurs de bagnoles une berline à museau allongé très prisée à une époque par les chefs d'état. 
Les briques répondaient au doux nom de tetraminos. Mais oui, rappelez-vous! les tetraminos, ces diaboliques combinaisons de quatre carrés qui ont fait la joie des petits et des grands dans les années 90...Accompagnés de cette lancinante petite musique à l' accent russe (avec aisance).Voir plus bas.

Mais où veut-elle en venir, Célestoche, avec ses références moisies du siècle dernier?
(enfin, pas tant que ça, si les voitures, elles,  sont devenues des antiquités, le jeu existe toujours en version smartphone, mais il a perdu de son délicieux charme suranné qu'il possédait sur les premières consoles.)

Eh bien, foin des métaphores marines, pour une fois, prenons une cybermétaphore, et veuillez considérer que le travail d'une dirlo d'école en fin d'année ressemble méchamment à un jeu de Tetris.
Mais oui, vérifions, je vous prie, la véracité de ma théorie. 
Chaque tâche administrative représente une brique. Elles tombent régulièrement du haut de l'écran (ici, nous dirons la hiérarchie) dans un ordre aléatoire défiant toute logique  et il s'agit de les caser rapidement afin de constituer une ligne qui pourra ainsi être éliminée. (J'ai nommé mon agenda, où je barre consciencieusement ce qui est fait et qui n'est donc plus à faire)
Le problème est qu'il ne faut absolument pas se laisser déborder, sinon c'est le bug. Restons concentré! Restons "groupir"!
Certaines tâches arrivent vraiment comme un cheveu sur le potage. Et je cherche encore avec perplexité en quoi elles peuvent bien servir l'intérêt des élèves... Eh, les gars, vous avez vraiment peur qu'on s'ennuie ou quoi?
Le pire, ce sont les dates "butoir" avec délai "de rigueur" . Bigre, ça fait flipper! Genre: "A renvoyer à la Direction Académique avant le 29 mai, délai de rigueur" On se demande ce qui se passera dans la nuit du 29 au 30, à minuit précise...J'imagine une armada prête à donner l'assaut, avec un chef genre Attila, entouré des laids de rigueur, perché sur un cheval fourbu dans une morne plaine désolée d'être battue par les vents... 
-Mais non, banane, on a dit date BUtoir, pas BOUtoir!
-Ah oui, mince, c'est vrai...Quoique...
Bon allez, j'y retourne. Et puis si je suis pas contente, j'avais kapla accepter (kapla: un autre jeu de briques...) Après tout, c'est vrai, quoi. Personne ne m'a obligée à  cette mission. Vous savez bien que si je râle c'est pour la forme.(La bonne forme de mon cerveau, je veux dire, et l'entretien de mon esprit frondeur...) Juste pour dire encore et encore, combien on gaspille à mauvais escient les énergies dans l'Education Nationale...
Les grandes douleurs sont muettes, je ne souffre pas tant que ça, donc. Je vous rassure. Je survivrai. L'humour me sauve, comme souvent.




Pour les amateurs, un petit shoot nostalgique de musique 8 bits.
A consommer avec modération.
N'oubliez pas de couper la musique en haut à gauche avant. A cause des voisins...







69 commentaires:

  1. Je me souviens de Tetris, l'original, c'est dire si je suis vieux et de sa musique qui ressemblait à une chanson que nous chantions chez les scouts :
    "Nous aimons vivre fond des bois
    La nuit couchés sur la dure
    La forêt nous dit de ses mille voix
    Lance-toi dans la grande aventure"
    Etc... marrant que je m'en souvienne malgré mon copain Al

    RépondreSupprimer
  2. Raaaaah cette musique!! Pourquoi ai-je cliqué??? LOL

    Les rouages administratifs ont été inventé par des sadiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lancinante, n'est-ce pas, cette petite scie musicale? hihi!
      Sinon, oui, pour les rouages, d'accord avec toi. En tous cas par des gens qui n'ont (plus) aucune idée de ce qu'est le "terrain"...

      Supprimer
  3. Des dates Boutoir pour des demandes foutoir, ça le fait bien, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux dire par là qu'il y a une logique, alors, oui, ça le fait bien.
      L'ennui, c'est que ce n'est pas la mienne. Je serais plutôt à chercher ce qui peut améliorer les apprentissages des enfants, plutôt que de sodomiser ces pauvres diptères qui n'en peuvent mais, à remplir des enquêtes à la manque pour dire combien il y a d'ordinateurs dans l'école.Si au moins c'était pour nous dire: tiens, vous n'en avez pas assez, on vous en rajoute une demi-douzaine, mais même pas. Et les mouches vont continuer à avoir mal au c...

      Supprimer
    2. Tout ça ressemble un peu à cette aïeule qui recompte pour la énième fois ses sous pour savoir si elle peut s'acheter un pain ou seulement une baguette....
      Si tu comptabilises les vieilles bécanes pourraves qui sont à la cave, tu vas améliorer le taux d'informatisation de l'école publique. C'est bon ça pour le bilan politique.....
      Et puis finalement, toutes des pédés ces oestridaes....
      Avec leurs conneries, ce sont les Schtroumps qui l'on dans le c..
      D'un autre côté, s'ils deviennent intelligents, tu imagines le bouzin? Ils seraient capables d'aller cramer les bagnoles des riches...

      Baci

      Supprimer
    3. PS: l'humanité a une faculté de résilience incalculable, c'est ça qui la sauvera au delà de tous les formatages qu'elle subit.

      Supprimer
    4. Ha. Oui, faire des schtroumpfs des citoyens éclairés ...quel programme! Celui de toute ma vie d'enseignante...

      Supprimer
  4. J'pourrais peut-être dev'nir M'dame la dirctrice ... J'adore Tetris, enfin ... j'adorais quand j'étais enceinte ... un jeu sans but, sans raison, du pur hasard, à passer le temps ....
    Bon courage à toi gente Célestine ! Et merci de ton passage, promis, je ne quitte pas la blogo ...
    Bises pluvieuses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'ai adoré Tetris, en son temps. C'était...de la pure poésie pour moi, de voir tomber ces briques colorées...

      Ah voilà une excellente nouvelle, dame Zenondelle!
      Vous me voyiez bien marrie de vous voir quitter céans!

      Supprimer
    2. Ouh Là Là, tu avais une version luxe de Tétris.... Je l'ai connu sur Game Boy, en Noir et gris....
      Mais déjà la petite zizique obsédente.
      Baci

      Supprimer
    3. En fait je les voyais en couleur,parce que je suis synesthète, mais, oui, je jouais sur la gameboy bien pourrie en noir et blanc comme toi.

      Supprimer
  5. merci pour le lien , ouh la la , j'avais joué avec un truc comme ça dans les années 80 , faut que je fasse un billet , j'avais oublié ça !
    J'imagine l'armée déboulant dans la cour de ton école et Célestine , passive , droite comme un I , allez , je vous attends
    Bon , je vois que tu es dans la période " délais et paperasse " , ma pauvre , accroche et trouve les petits bonheur à côté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que je fais. Des petits bonheurs qui forment de grandes joies, et qui me font une carapace de bonheur en acier inoxydable. ;-)
      Merci pour tes encouragements, ma Jeanne.

      Supprimer
  6. Tant de pression ... De nos jours le travail doit être fait pour "hier" et après, on nous juge de par notre faiblesse, mais ne les laisse pas " te presser" et essaye de trouver un échappatoire tout doux :-) le soleil :-) je rigole, pour me faire pardonner je t'envoie pleins de bisous tous doux :-)
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie pour tes mots si compréhensifs...C'est rigolo ce que tu dis: "le travail doit être fait pour hier" c'est un peu vrai!
      Les échappatoires ne manquent pas, et ce blog en est un fabuleux. Quand je suis au clavier, même si je parle de mon boulot, j'oublie tout, et les tensions retombent comme des soufflés...
      Bisous à toi aussi. Tu as vu, j'ai effacé les traces de ta fatigue... ;-)

      Supprimer
    2. Tu es une "pro" de l'informatique :)
      Bisous et bonne journée ... la pluie continue de tomber mais les blogs de mes nenettes, Cathy, Véronica, Colette, Iris ... et je garde le meilleur pour la fin comme on dit "Célestine" (très doux comme prénom, j'aime beaucoup :)) m'apportent le soleil au quotidien ;)
      Marie

      Supprimer
    3. Wouaou le meilleur, ça c'est gentil! Être un soleil, quand on s'appelle Célestine, c'est presque un devoir...

      Supprimer
  7. Ah, Tetris, que de bons souvenirs s'y attachent (au contraire des souvenirs administratifs que tu es en train de te forger)... Remarque, aujourd'hui, j'y joue quasiment tous les jours dans le métro parisien. Non, pas sur mon smartphone : en vrai, quand il s'agit de s'insérer dans la rame !

    (petite précision : Nintendo n'y est pour rien dans la création de Tétris, c'est le premier jeu à nous être parvenu de derrière le rideau de fer, inventé par un informaticien russe. C'était un jeu sur PC qui n'a été porté sur console Nintendo que par la suite. Plus d'info ici...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est génial ces informations! Et ça explique donc pourquoi la musique a des accents russes très prononcés.merci pour toutes ces précisions.
      En y réfléchissant, c'est marrant d'avoir importé après la destruction du Mur de Berlin, un jeu qui consiste justement a empiler des briques pour construire des murs...

      Supprimer
  8. Tetris,tetris,mais tepatris à mourir quand même Celestine?Rassure-moi vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non je suis gaie comme un poisson!

      Supprimer

  9. La superposition - qu'on ne s'attende pas à quelque révélation 'érotico-kàma soutrienne' de ma part - la superposition donc de la mélodie de Brahms avec la musique de Tetris donne un résultat assez surprenant car relativement harmonieux, qui ne devrait pas déplaire aux amateurs de Henri Dutilleux ou de Olivier Messiaen. Faites la tentative (de la musique avant toute chose...)

    On ajoutera à l'intention de notre délicieuse hôte combien on apprécie sa philosophie anti Descartes, telle que cette phrase en atteste et nous ravit :

    "-Ah oui, mince, c'est vrai...Quoique..."


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jubilatoire ce commentaire cher ami.
      Bon, en ce qui concerne le mélange musical, je crains que mon oreille ne supporte pas mais c'est très subjectif.
      Je vois que c'est Verlaine qui vous inspire quand même cette louable intention, ce qui est tout à votre honneur.
      Ravie également que mon anti-cartésianisme transparaisse au détour de simples phrases anodines...
      Revenez quand vous voulez, la porte est toujours ouverte, ou bleue.

      Supprimer
  10. 0uvre la fenêtre de ton burlingue à double battant...
    Respire un grand coup...
    Et là, de ta voix de mezzo soprano (non enrouée)...
    T'agrippant à l'appui de la fenêtre...
    Gueule un grand coup :
    -L'administration me fait chier....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis ton truc "TETRIS" j'ai pas connu, je suis bien trop jeune j'te f'rai dire.

      Supprimer
    2. Ah qu'en termes galants ces choses-là sont mises!

      Supprimer
    3. "Mais quand on est du monde, il faut bien que l'on rende
      Quelqque dehors civils que l'usage demande" déclare notre noble Philinte dès l'acte I, scène 1.

      Aussi icelui, toujours dans l'acte I mais dans la scène 2, appose toutefois une virgule de respiration à la césure (entre 'galants' et 'ces' ainsi qu'un point d'exclamation tout contre le Ah!

      Quant à notre cher atrabilaire amoureux, dès la scène I, il s'exclamait déjà : "Mais la raison n'est pas ce qui règle l'amour."

      Tout ça pour dire que s'il fallait classer nos Molière préférés, nous proposerions :
      1. L'avare
      2 et 3 ex-aequo : Les Femmes savantes et Le Misanthrope ou l'atrabilaire amoureux.

      Molière est incontestablement un génie et une des meilleures nourritures terrestres que nous connaissions. Et youpi !

      Supprimer
    4. Désolée pour la ponctuation que j'ai quelque peu malmenée.
      Dans mon classement, je mettrais les Femmes Savantes en premier, Tartuffe(ou l'imposteur) en deuxième, et L'Avare en troisième.
      Ah! le Sonnet de Trissotin...Faites la sortir quoi qu'on die...
      Mais je vous rejoins sur votre dernière phrase.C'est formi formi formidable d'enseigner la langue de Molière!

      Supprimer

    5. Quel imbécile je fais ! Mais oui, vous avez mille fois raison et même cent mille fois raison puisque nous partageons la même inclination. Sauf que, en raison de mon état de délabrement intellectuel et physique, j'ai écrit L'avare alors que je voulais écrire Tartuffe en N° 1. Quelle ânerie de ma part. De surcroît, je pensais en écrivant ce commentaire à Robert Hirsch vu au théâtre il y a fort longtemps (inoubliable Hirsch qui, cela dit en passant sans me voir joue toujours) et le revoyant entrer en scène (tel l'Arlésienne..) au début du troisième acte (seule pièce de Molière où le personnage principal entre si tard).

      Je maintiens donc mon classement sauf bien entendu pour le N°1 qui de toute évidence est donc Tartuffe. Donc :
      1. Tartuffe ou l'imposteur,
      2 & 3 ex-aequo : Le Misanthrope ou l'atrabilaire amoureux et Les Femmes Savantes,
      4. L'avare.

      Pardonnerez-vous mes confusions picrocholines ?
      Car c'est à vous que je parle, Célestine,
      Le moindre solécisme en écrivant ne vous irrite pas j'espère
      Même si je fais de bien étranges bêtises dont je suis peu fier

      ...


      Supprimer
    6. Ouh! Voilà un joli chleuasme que cette phrase d'accroche!Mais bon, comme dirait mon ami Georges
      "Entre nous soit dit, bonnes gens,
      Pour reconnaître
      Que l'on n'est pas intelligent,
      Il faudrait l'être."


      Savez vous ce que m'inspire votre commentaire? Simplement le fais qu'il est fou et bien hasardeux de vouloir ranger les choses dans un certain ordre, et notamment les œuvres d'art ou de littérature. Comme si les vibrations que l'on éprouve à lire ou à regarder pouvaient être quantifiées, mesurées, soupesées, bref, mises en équations mathématiques. Le génie de Molière est tellement grand qu'au moment où l'on regarde une des ses pièces, on a vraiment toujours la sensation que c'est la meilleure.
      Tout au plus peut-on essayer de classer ses pièces en œuvres majeures et mineures, mais là encore, c'est tellement sujet à caution.Il m'a été donné de voir un jour l'Impromptu de Versailles" un petit bijou en un acte et en prose, où le génie de Molière est là, bien présent, même si cette pièce ne brille pas au même firmament de notoriété que Don Juan ou l'Avare...
      On y trouve le génie de la mise en abyme,d'une pièce dans la pièce, résolument moderne malgré ses quatre siècles...Bref, je ne me plie que très difficilement au jeu consistant à dire: quel est votre .......préféré(e)? Et ce, quel que soit le mot que l'on mette sur ces pointillés.
      Euh, solécisme, c'est de la famille de soleil?
      ^ ^

      Supprimer

    7. ^ ^
      oui, le solécisme est au barbarisme ce que la lune et au soleil quand ils ont rendez-vous et qu'ils (ne) le savent (pas)

      ...cela dit en passant sans me voir...
      "Et ce, quel que soit le mot que l'on mette sur ces pointillés"

      Supprimer
    8. Les nuages sont les messagers entre la lune et le soleil...

      Supprimer
  11. Un jeu magnifique ! je l'adorais et passais des heures à y jouer !
    Merci pour un petit coup de souvenirs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jeu russe, en plus! russe de génie...

      Supprimer
  12. ... En fait plus j'y pense, plus j'ai la sensation que nous sommes toutes et tous dans un jeu vidéo. Tétris et son inexorable chute de briques/choses à traiter... Merci pour ton article qui nous ouvre l'esprit ;-) J'espère juste que nous n'allons pas nous retrouver dans un horrible jeu vidéo de guerre ....

    Coincoins imbriqués :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, pourvu que la folie des hommes ne nous entraîne pas dans cette horreur...

      Supprimer
  13. Tout ce que tu viens de décrire, Célestine, a pour nom: " bureaucratie", elle tue son homme ou sa "femme", à petit feu! On assiste à des inepties comme jamais vues! du genre: "urgence signalée" "au plus tard ce soir à cinq heures" etc.. l'humain est devenu un numéro ou une "brique" comme on veut, et dire qu'on veut instruire et éduquer des enfants pour demain qui ne peut être que morose! l'avenir, nous le dira et il nous le dit bien présentement.Je pense que finalement quelque chose s'est cassée dans cette machine qu'on dit "société" qui dégringole à toute vitesse et que personne ne peut arrêter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si, regarde! Bien sûr qu'on peut l'arrêter...il suffit de mettre de la poésie et de l'humour dans les choses.La bureaucratie ne m'atteint pas. Je suis une très mauvaise fonctionnaire, parce que je fais fonctionner mon cerveau...Mais c'est un devoir citoyen. Les chefaillons, tout chefs qu'ils sont, ne sont jamais assis que sur leur cul.
      Je ne suis pas près de me laisser tuer à petit feu par cette bande de pisse- froid...La suite dans ce billet, que j'avais écrit naguère sur le même sujet.
      Bises et forza la revolucion!

      Supprimer
    2. J'ai lu ton billet sur tous ces hommes qui nous gouvernent, on peut dire que tu n'as pas été de main morte ni avec le dos de la cuillère!Ils en ont pour leurs grades et de quoi leur faire manger leurs cravates!

      Supprimer
    3. j'espère que cela ne t'a pas choqué?
      Quand je m'énerve, parfois, je perds mon flegme britannique.

      Supprimer
  14. Les joies de l'administration, heu oui, je vois un peu même si la mienne n'a rien à voir avec l'éducation nationale...
    Je n'ai pas connu ce jeu, je ne me suis jamais beaucoup intéressé aux jeux vidéo mais j'ai eu une console ATARI quand j'étais gamin...il y a longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, je suis une crêpe en jeux vidéos, mais celui là était vraiment spécial, très prenant et à la fois simple mais pas évident. Bref, on se tapait surtout des bonnes crises de rire quand il est sorti.
      Atari...ça nous rajeunit pas!

      Supprimer
  15. Tetris ?
    connait pas !
    Faut dire que j'ai jamais été "Amich" de ce genre de truc, me demandant bien le plaisir qu'on pouvait y trouver....
    Chez nous il n'y eut aucune con-sol-de-je. J'ai juste joué chez un ami au truc genre tennis sur la TV.... au bout de 5 mn, ça m'a saoulé !
    Bon d'accord j'ai 2 siècles de retard.... ou d'avance, à mon avis...
    D'après le supplément féminin de mon canard régional, le must désormais c'était le bon vieux combiné avec fil téléphone à l'ancienne.... à brancher sur son iPhone ... pour kozer dans la rue ! Non mais Allo Quoi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mon cher Alain, ta pause spirituelle ne t'a pas enlevé ton mordant...ni ton esprit caustique!
      Mais j'aurais bien aimé te montrer quel plaisir on peut prendre à jouer à Tétris (seulement celui là c'est le seul jeu vidéo auquel j'aie jamais joué)afin que tu t'aperçoives que l'on peut toucher à ce "genre de truc" sans être accro, ni amish,(tu veux dire une sorte d'intégriste, I presume?)Je suis sûr qu'avec moi tu aurais aimé.
      Là où tu as cent pour cent raison, c'est pour les jeux de "sport virtuel" rien ne vaut une vraie raquette quand même. A quand l'amour virtuel? ;-)

      Supprimer
    2. Ma chère Célestine,
      tu sais bien qu'avec toi, j'aimerais TOUT !
      Oui, oui, j'ai bien dit TOUT !
      D'ailleurs mon petit doigt m'a dit :
      Avec Célestine, si Tétris, très vite tu ne le seras plus....
      Avec mon amour pour toi, solide comme des briques ...

      Supprimer
    3. Voila qui dément de façon magistrale le vieil adage selon lequel "Pour cent briques t'as plus rien"!
      Moi pour quelques briques de Tétris judicieusement placées, j'ai l'amour entier, intégral et inconditionnel d'Alain X!
      You know what? I'm happy...

      Supprimer
    4. Pour cent briques, tu as déjà une pinte de bon sang.... et de joyeuse immoralité.

      Supprimer
    5. Tu m'expliques? il doit y avoir une référence qui m'échappe...
      ;-)

      Supprimer
    6. Tu n'as pas vu le film? Auteuil et Jugnot qui font un hold-up, ça vaut son pesant de choucroute....

      Supprimer
    7. Ben non. ^^ou alors y a longtemps. Ou bien j'ai oublié...ou ils sentaient pas bon...^^

      Supprimer
  16. Sans compter les évaluations nationales, au choix des enseignants mais fortement conseillées, avec les velléités de chacun (-Moi je les passe pas -Moi si -Moi je ne les donne qu'aux élèves pour lesquels j'ai des doutes sur le LPC que je suis en train de compléter).
    Du tétris, ma chère Célestine, c'est pénible à un moment où la décontraction ramollit nos petits élèves, où la joie se terre sous les semelles de la maîtresse: Entre la fête des mères, la fête de pères et leurs petits découpages, les récréations plus festives malgré le manque de soleil la chaleur tout de même pousse les adultes les uns vers les autres, quelques blagues bonne enafant qui étonnent nos élèves (mince alors nos maîtresses se comportent comme des enfants), les répétitions pour la grande représentation, les mises en formes des œuvres pour le salon du livre local, sans compter les dernières sorties avec une maîtresse qui emmènent son troupeau d'équidés piaffant d'impatience !!
    L'humour oui! L'humour et le rire font exploser, un moment, le poids des obligations bureaucratiques....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, nous avons heureusement à l'école une cohésion dans l'équipe qui est exceptionnelle, et nous nous tapons à chaque récré de bonnes tranches de rigolade qui nous aident à tenir le coup. Ainsi, hier, une collègue nous racontait les chaussettes trouées d'un élève qui se plaignait d'avoir mal aux pieds, et nous parlait de ses pieds " pleins d'ongles" nous somme partis à rire comme des canes... Je te le concède, parfois c'est un rire nerveux, comme on dit, mais ça
      défoule quand même bien les tensions internes!
      E tu as encore raison de préciser que la fin de l'année c'est aussi tout un tas de choses très agréables, les spectacles, la kermesse, les voyages scolaires. Le mien s'annonce très bien cette année puisque nous irons passer une journée a Paris, visiter le Louvre et le centre Beaubourg, sans oublier d'aller dire bonjour a la vieille Dame de Fer...bon courage pour cette période fertile en émotions.

      Supprimer
  17. J'imagine la difficulté de la partie : je fais chaque fois "game over" à ce moment de la partie... sans avoir en charge la direction alors, avec cette mission en plus, je n'imagine même pas !
    Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Détente et professionnalisme distant sont les deux mamelles du non-pétage de plomb.J'entends par la une certaine salutaire prise de distance avec toutes ces fadaises, un grand sens de l'auto-dérision, et savoir repérer du premier coup d'oeil ce qui est important pour les élèves, et ce qui est futile. tout un art... Tu viens quand? Cette année, j'ai un CE1-CE2 à 23 élèves qui attend l'âme soeur...;-)

      Supprimer
    2. 23 élèves, c'est tentant... CE1/CE2 ça l'est moins. Je crois que j'aime les grand ou les petits (GS/CP) et entre les deux, bof bof. Ils m'agacent vite. Va savoir pourquoi !
      Ceci dit, je suis certaine que j'adorerais bosser dans ton école !

      Supprimer
    3. Le prochain CP se libère dans trois ans... si ça te dit!

      Supprimer
    4. 3 ans pour proposer un autre projet de vie à ma troupe (qui va être ravie) et arriver vers chez toi... mais dis-moi, c'est dans quel coin Célestine-city ? ;-)

      Supprimer
    5. Bien sûr, tu connais le chemin !

      Supprimer
  18. J'ai pratiqué le tretris administratif aussi durant 40 ans. J'ai souvent bugué. Aussi pas question de faire une minute de plus dans ce jeu à la con. Ta métaphore est très pertinente!
    Ton image ressemble à celle d'une defrag Windows. Faut dire que c'est une imbrication de clusters aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On voit que tu es un pro de l'informatique! Pfiouuu! tu en sais des choses.
      Je prends avec plaisir ton appréciation positive de ma métaphore.Avoir une bonne note, ça fait toujours plaisir, voir écrit "très pertinent" sur mon bulletin du trimestre, quel pied!
      Sinon, oui, la défrag, ça je sais ce que c'est: ça dure des plombes et ça fait plein de jolies couleurs sur mon écran.
      Je vais essayer de ne pas buguer...

      Supprimer
  19. Dans un tout autre sujet :) n'aurais-tu pas changé ta belle en en ton plus chaud ? Me trompe-je ? Sous vent, j'ai l'oeil paraît-il, même mi hope :)
    Les tons froids te vont bien aussi :) Connais-tu ta colorimétrie ?
    t'es tris te ? non, pas
    t'es gaie ? oh oui !
    rires
    Les voisins n'entendent pas la musique, étant mieux ...
    Pis, maîtresse, en plus d'aime haut, de la zizique, y aura la clim cet été ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'un se tend ... hou, heureusement, tu as bien fée de rallumer le chauffage ! :)
      Bisous entrombés d'haut ...

      Supprimer
    2. Alors, Véronica, tu as un œil averti. En effet, si tu te souviens bien, dans "ce billet", je disais que j'avais rencontré l'artiste. Et puis, des amis blogueurs m'ont dit que les couleurs chaudes de ma photo seraient plus appropriées et je pense qu'ils ont eu raison...l'
      "l'ancienne photo" avait des couleurs beaucoup plus froides...
      maintenant, je ne connais pas ma colorimétrie. Comment on fait ?
      Pour la clim...je vais réfléchir!
      Bises très chère.

      Supprimer
    3. Bien sûr que je me souviens de ton billet récent sur cette oeuvre qui fait ta marque et l'ouverture de ton charmant espace, sans doute est-ce dû à mon vieil ordi, un vieux pc de trente ans qui brouille un peu la vue, mais également à ce que je trouvais "parfait avant tout comme c'était", oh c'est toujours aussi beau, peut-être avais-je une préférence visuelle en couleur "plus froide" mais tout est bien, chère d'âme.
      Pour la colorimétrie, je blaguais ... ! sinon, si tu veux t'amuser à connaître tes couleurs vestimentaires idéales ! tu te mets un bandeau blanc sur la tête pour que tes cheveux ne faussent pas ton joli teint ( pour ne pas faire mentir le teint ) et tu passes juste sous ton menton toute une palette de couleurs dans les tons chauds et les froids, tu t'apercevras ainsi que tel vert te sied mieux que tel autre, idem pour toute la gamme des couleurs. En effet, on a souvent tendance à acheter un vêtement parce qu'il nous plaît mais pas toujours en harmonie avec notre carnation ( plus affaire de luminosité de visage que de teint clair ou mat donc seule la colorimétrie permet de connaître tes couleurs de référence, et cela pour toute la vie ! ) mais tu devais savoir tout ça ...sourire

      Ainsi, c'est avec une couleur froide mais sur un ton chaud et tendre ! que je te souhaite un beau dimanche.

      Supprimer

    4. "Célestine a un joli teint" dit Veronica B.

      Moi je trouve à voir le nombre de ses admirateurs/trices que Célestine a un Beau Teint, un Bottin, un annuaire quoi !

      Bon. Désolé, je sors.

      Supprimer
    5. Pourquoi sortir? J'aime bien, moi, ce jeu de mots, nuage de thé...dans mon bol de lait.
      On vient quand on veut ici,on sort si on veut...et la taulière garde la tête froide (mais le cœur chaud)

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.