jeudi 17 mars 2011

我々はあなた達と共にあります

Nous sommes avec vous
Parce que nous sommes comme vous
Peuple du bout de la terre

地の果てからの人々


La Terre vous a meurtris
La mer vous a blessés
Et notre cœur entend votre peine

私たちの心はあなたの痛みを聞く


Un jour viendra, d'ambre et de miel,
où vous retrouverez la paix
les cerisiers refleuriront

桜の木が再び開花する

18 commentaires:

  1. De bien jolis mots pour mettre un peu de baume sur leurs blessures.
    Merci Célestine.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, souhaitons-leur un avenir radieux plutôt qu'un avenir irradié...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette délicatesse ..
    que faire, de si loin , sinon penser
    de toutes nos forces ..

    RépondreSupprimer
  4. Et que faire pour que cela ne se reproduisent plus...

    Malgré; l'événement en Russie, on a continué à bâtir de ces centrales.....

    Bises

    RépondreSupprimer
  5. La Russie est le pays du secret. On a jamais su les chiffres exacts des pogroms ou des victimes du goulag. Comme on a pas su combien de morts dus à Tchernobyl. Je pense qu'au Japon nous allons savoir et que cela aura un impact sur les mentalités et... sur les votes !

    RépondreSupprimer
  6. Comme ils sont doux et beaux ces quelques mots pour ce peuple du bout du monde si touché par cette tragédie!

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Célestine.
    Oui, je trouve que tu touches, là, ces événements avec beaucoup de délicatesse.

    Mais nous sommes tellement anéantis, nous, devant tant de malheurs, et nous sentons si impuissants...
    Je te remercie.

    RépondreSupprimer
  8. Une pensée pour ce pays si durement touché en espérant que le bilan humain ne s'alourdisse pas dans les prochains jours. Bon week-end Célestine.

    RépondreSupprimer
  9. Petit âne gris18 mars, 2011 19:26

    « Là où il y a volonté, il y a un chemin » disait Lénine

    MAIS
    Il est des chemins si tortueux
    que nulle volonté impose le passant

    MAIS
    Il est des chemins que ni volonté ni autre........,
    seulement vivre en accord avec soi et la nature

    MAIS
    Il est un pas qui, dans ce vert pré à la tendre herbe, marque d'un instant.
    Il est des pas qui, dans ce vert pré à la tendre herbe, tracent le chemin.
    Il est des volontés qui sonnent l'espoir,
    comme les fourmis architectes bâtissent leur cathédrale de paille et de sable.

    Vous êtes Peuple de la Terre,
    nous sommes Peuple de la Terre,
    et mes larmes irrigeront votre terre
    et au noyau de cerise pousseront les branches en fleurs.

    RépondreSupprimer
  10. petit âne gris18 mars, 2011 19:40

    .....n'impose le passant


    .....irrigueront votre.....

    RépondreSupprimer
  11. Un souhait que je partage.
    Si seulement nous pouvions les aider...

    RépondreSupprimer
  12. Après les mille soleils d'Hiroshima, ils n'avaient pas besoin de ça ];-(

    RépondreSupprimer
  13. Ces grandes cheminées
    C'est pour te libérer
    Ces grandes cheminées
    C'est de l'électricité
    Ces grandes cheminées
    C'est pour te chauffer
    Ces grandes cheminées...
    Papa pourquoi s'en aller ?

    RépondreSupprimer
  14. Tu es ma ma voix aujourd'hui. Merci, Cel, c'est magnifique.

    RépondreSupprimer
  15. une belle façon d'orienter nos pensées vers ceux qui souffrent

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.