vendredi 11 janvier 2019

Ton héritage











Il est revenu me voir en songe, à pas feutrés et agiles. Il portait toujours sa cape d'étoiles et son écharpe jaune au vent solaire. Il déchirait toujours la nuit de son rire de cristal...
Il m'a dit qu'il ne comprenait toujours rien à ce monde des hommes, sans tempérance ni sagesse. Vu de là-haut, il lui semblait même de plus en plus fou, ce ramassis bigarré de gilets jaunes, de casques bleus, de pull-overs rouges, de rayons verts, de septembres noirs et d'octobres violets, de luttes ancillaires et intestines, de violences larvées et d'atrocités affreuses, alors que les arcs-en-ciels sont si beaux, à l'automne, au-dessus des osiers et des étangs, lorsque l'arôme des sous-bois parfume l'air.
Une larme perlait à son regard puéril. 
Il semblait absorbé par des pensées moroses et opaques. 
« Les hommes ne voient donc toujours pas avec le coeur ? Pourquoi laissent-ils grimper la température de la terre, et la pollution la recouvrir comme un linceul ? Ne savent-ils pas que la terre est leur héritage, qu'ils sont coincés sur cette minuscule planète et que toute fuite leur sera impossible ? 
Moi-même, je n'en suis parti qu'au sacrifice de ma vie, grâce à la percussion terrible d'une morsure de serpent... »
Ses sanglots m'ont bouleversée.

J'avoue que, moi qui vois pourtant avec le coeur,  je n'ai pas su lui répondre. Je suis trop comme lui, sans doute. 










 Pour l'atelier Treize à la Douzaine

100 commentaires:

  1. Si les hommes avaient la sagesse de canaliser leurs forces et leur énergie vers l'amour et l’entraide au lieu de la dépenser dans la haine et la destruction, ils s'économiseraient 75% d'efforts et 100% de frustrations.
    Le hic étant que cette épargne ne produirait pas de dividendes comptables.... décidément, rien n'est parfait...

    Ti bacio Cara mia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non rien n'est parfait...Les hommes sont dotés d'un cerveau et ne s'en servent que pour s'auto-détruire...c'est ballot !
      Ti bacio caro
      Grazie per essere venuto
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. Ce petit prince m'a fait penser à un autre.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui mais auquel ?
      Bonne journée Ambre
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Peut-être à moi ? Je suis le Prince des Criquets ! ha ha !
      :)))

      Supprimer
    3. Ah ! peut-être bien, chère délicieuse petite bestiole !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  3. Bonjour Princesse !
    J'aurais tendance à ne pas trop faire confiance à un mec qui pourfend la pollution cigarette au bec, mais bon, ce n'est qu'une réaction épidermique face à l'image. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas certaine qu'il pourfende la pollution...C'est juste son titre que j'aime et le texte est beau.
      Mais il est vrai que Benjamin Biolay déclenche pas mal de réactions épidermiques, je ne sais pas pourquoi beaucoup de gens ne l'aiment pas...Je trouve que c'est un super artiste. Mais ce n'est que mon avis...
      Bisous mon Boss
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Comme je l'ai dit, c'est une pure réaction à l'image, en fait je ne connais pas du tout ce chanteur; avec mon grand âge j'en suis resté aux Georges, Jacques, Juliette de ma jeunesse alors...
      Bises à toi aussi ma toute belle !

      Supprimer
    3. Je comprends...c'était moi aussi une réaction épidermique parce que j'aime bien Benjamin Biolay.
      Bon maintenant qu'on s'est bien frotté la peau, ça va mieux ! ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. On comprend mieux « le monde des hommes » lorsqu'on sait que les seconds considèrent que le premier leur appartient.

    Bises venues du coeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes. Malgré tout, on ne peut pas généraliser, il y a quand même des hommes respectueux de la Terre, comme les Indiens qui « empruntent la Terre à leurs enfants » une bien jolie expression que j'essaie de faire mienne le plus possible...
      Bises du même endroit
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Pierre a raison, on comprend mieux. Mais ça n'excuse rien ! :)

      Supprimer
    3. Je ne veux pas parler à la place de Pierre, mais je ne pense pas qu'il excuse quoi que ce soit dans ce domaine...
      Comprendre, c'est déjà énorme. Moi j'avoue que j'ai du mal à comprendre les comportements auto-destructeurs...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    4. Certes, on ne peut pas généraliser. Toutefois la réalité nous force à constater que le groupe constitué par "les humains" a un comportement auto-destructeur. Et cela malgré les Indiens du nord et du sud, les Peuls, les Aborigènes, les Nenets ou tout autre peuple ayant préservé un autre rapport au monde que celui de la civilisation à laquelle nous appartenons. Laquelle spolie ses enfants sans vergogne.

      @ Gemini cricket, il n'y a rien à excuser puisque nous persistons dans nos choix (même si nous ne les assumons pas toujours) :)

      Supprimer
    5. Parfois, ça m'attriste ce sentiment de faire partie culturellement d'une civilisation qui spolie l'humanité...
      J'ai l'impression que quoi que l'on fasse, ce fardeau est inscrit au fer rouge sur nos épaules...

      Supprimer
  5. Une des meilleures de BB, un des meilleurs de St-Ex.
    Merci pour ce beau billet associant deux mecs ciragette au bec : http://www.emmacollages.com/2018/03/le-nouveau-single-de-calo.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis de ton avis. Je ne connaissais pas la chanson de Calogero (encore un chanteur pas trop aimé, dommage)
      Merci pour cette plongée dans les airs.
      Bisous du matin
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Célestine, vu l'état de l'héritage, Petit Prince n'aura de cesse et moult raisons à sortir de son hermitage... il va revenir te voir souvent :)
    Beau texte, l'atelier est honoré, bravo !
    Bon weekend. Bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien les logo rallyes personnellement.
      Je trouve qu'inclure des mots dans un texte est un exercice d'intégration, il faut que les mots aient l'air de ne pas être posés comme des cheveux sur la soupe, et c'est ce qui est passionnant...
      Bisous Julie, bon week-end
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Il n'y a que dans le sacrifice que les hommes quitteront cette planète... C'est évident. Le reste n'est que brassage d'air futile...
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui mais moi, je n'ai pas envie de quitter ma planète...et je me dis que tant qu'il y reste de l'air à brasser, c'est bon signe. Ça fait circuler l'oxygène, et qu'est-ce que c'est bon d'être un peu futile de temps en temps... ;-)
      Bisous célestes
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. J'adore le Petit Prince... Tu as de la chance de l'avoir rencontré, même si ce n'est qu'en rêve...
    J'aimerais bien lui dire deux trois choses qui me défrisent moi aussi... :)
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et quelles choses , chère Angela ? Sois précise !
      lol
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
    2. J'aimerais lui dire que j'en ai marre que la planète soit gouvernée par les businessmans pire que celui de son histoire, que j'en ai marre que mes roses soient empoisonnées au glyphosate, et les renards exterminés par la déforestation...
      J'aimerais bien continuer à voir des couchers de soleil sans peur du lendemain...
      Bises
      Angela

      Supprimer
    3. Tu as raison Angela, et je suis certaine qu'il serait d'accord avec toi sur tes constats...Même s'ils sont implacables et tristes...

      Supprimer
  9. J'ai relu le Petit Prince avec Merveille, je n'ai plus des yeux d'enfants, Merveille non plus, je pense que Saint-Exupéry aurait grandi aussi s'il avait eu le temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah chère Heure-Bleue, moi j'ai toujours mes yeux d'enfant, et je ne sais pas ce que signifie « grandir » ...
      Renoncer à un monde plus juste ? S'accommoder de toutes ces horreurs en se disant que c'est comme ça ?
      Ne pas poser les vraies questions ? Perdre confiance ?
      Je trouve au contraire que le Petit Prince est une oeuvre majeure, profondément responsable, et en avance sur son temps. L'humanité ne survivra que si nous acceptons de devenir des petits princes exigeants, respectueux des roses, des renards, et des volcans et cherchant à tisser des liens, à s'apprivoiser les uns les autres...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  10. Tu noteras que le seul animal à dire "L'Homme est une espèce intelligente" est l'Homme lui-même.
    Pas un seul animal ne l'a remarqué.
    Bon, pour "Le petit prince"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que l'homme est une espèce intelligente. Parmi d'autres.
      Mais l'intelligence est comme la langue d'Esope: à la fois la meilleure et la pire des choses, selon ce pour quoi elle est utilisée...
      Et donc, pour le Petit Prince ? si tu précisais, comme Angela ?
      C'est quoi cette façon de ne pas finir ses phrases ce matin ? Lol ;-)

      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  11. Ah! La merveilleuse chanson que j'ai "dédiée" à ma fille! Je peux l'écouter en boucle, tant elle me correspond. (((je peux quasiment écouter en boucle tout Biolay, à dire vrai, pour des raisons similaires)))

    Tu as raison, être adulte et responsable requiert de ne pas faire taire l'enfant qui est en soi. Cet enfant-là, plutôt qu'oublier son regard, il faut le cultiver. Perdre l'insouciance ne revient pas à perdre l'émerveillement. La capacité d'émerveillement. Sans quoi les générations qui nous suivent ne seront pas meilleures que nous.
    Bises joyeusement impertinentes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une très belle chanson, je ne résiste pas au plaisir de transcrire le texte ici.
      C'est beau et profond.
      La capacité d'émerveillement fait partie des quelques capacités qui ne vieillissent jamais en nous, j'en avais parlé sur mon autre blog, tu te souviens ?
      Il y a des capacités qui ne vieillissent pas en nous :
      La capacité d’être présent(e)
      La capacité d’aimer
      La capacité de s’émerveiller, d'admirer
      La capacité de savourer
      La capacité d’apprendre
      La capacité de transmettre
      La capacité de rire
      La capacité d’observer
      La capacité de créer

      Les cultiver, c'est garder l'énergie vitale au creux de soi

       Bises mutines
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Et la chanson de B.B. en prime::
      Si tu aimes les soirs de pluie 
      Mon enfant, mon enfant 
      Les ruelles de l'Italie 
      Et les pas des passants 
      L'éternelle litanie 
      Des feuilles mortes dans le vent
      Qui poussent un dernier cri
      Crie, mon enfant

      Si tu aimes les éclaircies
      Mon enfant, mon enfant
      Prendre un bain de minuit
      Dans le grand océan
      Si tu aimes la mauvaise vie
      Ton reflet dans l'étang
      Si tu veux tes amis
      Près de toi, tout le temps

      Si tu pries quand la nuit tombe
      Mon enfant, mon enfant
      Si tu n'fleuris pas les tombes
      Mais chéris les absents
      Si tu as peur de la bombe
      Et du ciel trop grand
      Si tu parles à ton ombre
      De temps en temps

      Si tu aimes la marée basse
      Mon enfant, mon enfant
      Le soleil sur la terrasse
      Et la lune sous le vent
      Si l'on perd souvent ta trace
      Dès qu'arrive le printemps
      Si la vie te dépasse
      Passe, mon enfant

      (Refrain:)
      Ça n'est pas ta faute
      C'est ton héritage
      Et ce sera pire encore
      Quand tu auras mon âge
      Ça n'est pas ta faute
      C'est ta chair, ton sang
      Il va falloir faire avec
      Ou... plutôt sans

      Si tu oublies les prénoms
      Les adresses et les âges
      Mais presque jamais le son
      D'une voix, un visage
      Si tu aimes ce qui est bon
      Si tu vois des mirages
      Si tu préfères Paris
      Quand vient l'orage

      Si tu aimes les goûts amers
      Et les hivers tout blancs
      Si tu aimes les derniers verres
      Les mystères troublants
      Si tu aimes sentir la terre
      Et jaillir le volcan
      Si tu as peur du vide
      Vide, mon enfant

      Si tu aimes partir avant
      Mon enfant, mon enfant
      Avant que l'autre s'éveille
      Avant qu'il te laisse en plan
      Si tu as peur du sommeil
      Et que passe le temps
      Si tu aimes l'automne vermeil
      Merveille, rouge sang

      Si tu as peur de la foule
      Mais supportes les gens
      Si tes idéaux s'écroulent
      Le soir de tes vingt ans
      Et si tout se déroule
      Jamais comme dans tes plans
      Si tu n'es qu'une pierre qui roule
      Roule, mon enfant

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. https://www.youtube.com/watch?time_continue=188&v=jgmM0SR_R_k

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie version, avec des arrangements magnifiques !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. Je dois faire partie de la même famille de cœur car en ce moment je me sens bien triste, effarée et effrayée par l'avenir qui s'annonce… ne pas rester dans cet état de désolation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non surtout pas ! Ne pas baisser les bras, et malgré ce qu'en dit Nicolas Hulot, faire sa part. Humblement et sereinement.
      Ce sont les politiques qui répondront du chaos s'ils n'obligent pas ceux qui se croient au-dessus des lois (et au-dessus de la loi de la nature) à faire aussi leur part.
      bisous solidaires Miss
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer

  14. Comment se peut-il que nous soyons impuissants devant tant de tant de sottises, de vilenies, d’ignorances…. Où le bât a-t-il blessé ??? ?
    (je ne parle pas des causes politiciennes)
    Nous faudra-t-il, à notre tour lancer la révolte des indignés ? Sous l’égide du Petit Prince ?
    L’homme est une espèce intelligente ? ah ! pourrions-nous avoir, à ce sujet l’avis des animaux , des végétaux, tout ce qui vit sur terre dans le silence
    Colme j'adhère avec toi de tout coeur chère Célestine.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous ne sommes pas impuissants, mais nous ne le savons pas, parce que certains s'ingénient à nous faire croire que nous le sommes.
      regarde la pétition "l'affaire du siècle" a atteint les deux millions...et ce n'est pas fini !
      L'as-tu signée ? Voilà un moyen de prouver notre puissance : se sentir concernés !
      Je t'embrasse chère jak.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Splendide dessin, et le texte ne l'est pas moins. Vos rencontres oniriques nous font réfléchir encore et toujours à cette humanité si contradictoire.
    Je suis comme vous, navré de voir comment nous scions notre propre branche, et ce sentiment de gâchis va en s'accentuant d'année en année.
    Pour autant, je n'oublie jamais que l'homme est aussi capable de grandes choses, quand soudain, il se reconnecte à l'univers et à sa spiritualité.
    Merci pour ce nouveau chapitre de votre riche activité intérieure, délicieuse.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui l'homme est capable de grandes choses, et c'est sur quoi l'on fonde l'espoir. Sur des Nelson Mandela, Mère Théresa, Luther King et tous ces gens qui se sont mis au service d'une cause juste et humaniste...
      Essayons de voir le verre à moitié plein, toujours.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  16. Ne sommes nous pas nombreux à avoir conscience de ce problème ? Combien d'entre nous se bouge pour informer, faire prendre conscience et avancer les choses. Certains hauts placés sont confortablement installés dans leur fauteuil plus préoccupés par le salaire qu'il auront à la fin du mois que du devenir de notre Mère Planète. Nous sommes tous au courant du problème des pesticides, de la disparition des abeilles, de la pollution des océans etc.....et toute action même infime n'est pas vaine ; cependant as tu entendu parler de manifestations de masse comme celles qui se déroulent en ce moment pour d'autres causes ? et si oui, ont elles le même impact ? REVEILLOOOOONS NOUS ET AGISSONS ! En avant Céleste, tu ouvres une route et avec toi comme porte étendard, outre tes lecteurs tous vont se sentir une âme de Petit Prince. l'étendart, je ne demande qu'à te suiv

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil ma Chinou mais je ne crois pas que j'aie les épaules assez larges pour porter un étendard...Mais j'essaie simplement, et autant que je peux, de sensibiliser les gens à de simples gestes, comme la réduction des déchets par exemple, qui est le fer de lance de l'action écologique.
      En gros, être écologique, c'est ne pas produire de déchets. On en est loin encore, mais la prise de conscience progressive permettra peut-être d'éviter le pire...
      Toute action, même infime, n'est pas vaine, je suis bien d'accord...
      Quant à une manifestation de masse, la dernière en date: la pétition " l’affaire du siècle" en est à deux millions de signatures, et ce n'est pas fini...Tu l'as signée ?
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  17. Les hommes ?
    Ils n'ont plus le temps, donc ils n'ont plus rien.

    Ils courent sans cesse,de la dernière manif à la prochaine
    du guichet de la banque au guichet du chômage
    ils courent chez Apple pour le petit dernier
    ils rézottent devant une plaque de verre animée, en bousculant la vieille dame qu'ils font tomber dans la rue. Ils ne l'ont même pas vue et passent leur chemin sans s'excuser.

    Les hommes ?
    Ils sont devenus des bulles
    d'individualisme solitaire
    ils éclateront en microgouttes , d'un petit «plop » et on oubliera même qu'ils ont existé.

    À moins que…
    qui sait si un jour ils ne croiseront pas un renard…
    il y a tant à apprendre des animaux naturels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ton dernier paragraphe...
      Rézotter ? Tu inventes des néologismes, maintenant ?
      Personnellement j'apprends beaucoup des écureuils et des mésanges en ce moment... Ils me donnent de l'espoir.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  18. Oui, si les hommes avaient la sagesse de... mais nous sommes les hommes, alors montrons l'exemple à ceux qui pensent qu'il n'existe que la violence pour s'exprimer. Critiquer ces hommes, c'est bien, mais leur montrer l'exemple, c'est encore mieux !
    C'est d'ailleurs ce que tu fais, Célestine. Et tant qu'il y aura des personnes comme toi, il y aura de l'espoir. :-)
    Gros bisous, ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est très gentil, Françoise. Tu me touches.
      Ce ne sont pas les hommes en général que je critique, mais juste leur dieu moderne qui s'appelle l'argent, et qui les rend fou, au point de ne plus voir qu'ils vivent dans un endroit merveilleux, et que la vie est un cadeau...
      Gros bisous en retour, belle d'âme
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  19. Magnifique chanson, merci du partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'aime beaucoup en effet. ce n'est pas du Kipling, mais ça a de la gueule quand même...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  20. Bonsoir Célestine,
    J'ai peu de choses à dire parce que ton texte m'a serré le cœur...
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es comme le Petit Prince alors... ;-)
      Bisous, Mo.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  21. Bonsoir Célestine, et comme je comprends que tu n'aies pas su quoi lui répondre. Notre héritage est déjà un monde de fous et , c'est pourquoi j'adore ta description : " Vu de là-haut, il lui semblait même de plus en plus fou, ce ramassis bigarré de gilets jaunes, de casques bleus, de pull-overs rouge" . Tu as une sacrée lucidité qui me plait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fréquentation des étoiles donne une certaine lucidité, en effet. On voit les choses d'un peu haut, et certaines paraissent futiles...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  22. C'est vrai que la colère fait plus de bruit et est plus colorée que la douceur. Mais la douceur existe, plus isolée, plus parsemée, plus discrète, mais toujours là, pour assurer le côté lumière contre le côté ténèbres. J'ai souvent été émerveillée de la beauté du coeur de bien des gens... et c'est à ça que je pense en priorité. Certes, les autres existent, et le font savoir, et je pourrais être leur proie, mais je ne veux pas gâcher mon plaisir de vivre en craignant ce qui ne m'arrivera peut-être jamais. Je fais autant de bien que je peux et dont l'utilité m'apparaît - et est à ma portée...

    Baci sorellita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une sage philosophie, et je préfère en effet rendre heureux quelques personnes autour de moi, comme je l'ai toujours dit, et ne pas ajouter du malheur au monde en râlant et en pestant.
      Mais si j'ai peur, c'est moins pour moi que pour mes enfants et ma petite-fille qui eux vont connaître les grands bouleversements inévitables de ce siècle...
      Ça ne m'empêche pas de goûter le bonheur quand il se présente.
      baci per te
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  23. J'aime le petit prince , bisous marseillais .

    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2019 à toi et aux tiens .
    Santé joie bonheur et argent , le tout va bien ensemble .

    Gros bisous marseillais .
    Renée (mamiekéké).

    http://ekladata.com/qYybu8457nJOt2tfCJmD1bKZgIw/Voeux-Provence.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette jolie carte de voeux qui sent bon la Provence, Renée.
      Gros bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  24. les hommes pensent que ça durera bien "leur temps"... hélas ils se trompent.
    Malheureusement, ceux qui en souffriront le plus ne sont pas ceux qui ont les pouvoirs de décision ou de changement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon que vous serez puissant ou misérable, etc etc... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  25. J'accuse les hommes, un par un et en groupe.
    J'accuse les hommes de cracher dans leur soupe,
    D'assassiner la poule aux œufs d'argent,
    De ne prévoir que le bout de leur temps.

    J'accuse les hommes de salir les torrents,
    D'empoisonner le sable des enfants,
    De névroser l'âme des pauvres gens,
    De nécroser le fond des océans.

    J'accuse les hommes de violer les étoiles
    Pour faire bander le Cap Canaveral,
    De se repaître de sexe et de sang
    Pour oublier qu'ils sont des impuissants.

    De rassembler les génies du néant,
    De pétroler l'aile des goélands,
    D'atomiser le peu d'air qu'ils respirent,
    De s'enfumer pour moins se voir mourir.

    J'accuse

    J'accuse les hommes de crimes sans pardon
    Au nom d'un homme ou d'une religion.
    J'accuse les hommes de croire des hypocrites
    moitie pédé, moitie hermaphrodite,
    Qui jouent les durs pour enfoncer du beurre
    Et s'agenouillent aussitôt qu'ils ont peur.

    J'accuse les hommes de se croire des surhommes
    Alors qu'ils sont bêtes à croquer la pomme.

    J'accuse les hommes. Je veux qu'on les condamne
    Au maximum, qu'on arrache leur âme
    Et qu'on la jette aux rats et aux cochons
    Pour voir comment eux ils s'en serviront.

    J'accuse les hommes, en un mot comme en cent,
    J'accuse les hommes d'être bêtes et méchants,
    Bêtes à marcher au pas des régiments,
    de n'être pas des hommes tout simplement... M.S (1976)

    https://www.youtube.com/watch?v=1yCPWDcZlj0
    http://lhistgeobox.blogspot.com/2018/07/jaccuse-michel-sardoudun-peu-dhomophobie.html

    Assise au clair de la terre, mon amie du soir, tu laisses tes songes t'envahir. Le petit prince, en personne, vient te chuchoter des mots de raison.
    Le bon sens a complétement déserté le cerveau humain. Je ne parle pas du tien, ni du mien, ni de celui d'une majorité de gens, parfaitement conscient que la maison brûle. L'urgence n'est pas de faire payer les moins lotis... Ce ne sont pas eux qui décident de la politique menée... Il y a urgence à changer le mode de consommation, qui pille la planète et la détruit, à grand feu.
    Mais faut-il être c..! Les animaux, que l'on appelle des bêtes, ne le font pas ! Toute l'histoire de l'humanité tient dans cet excellent livre, que je viens de terminer : "SAPIENS, une brève histoire de l'humanité" de Yuval Noah Harari.
    D'ailleurs, il faut que je me laisse le temps de le "digérer", avant de lire la suite. Magistrale, m'a-t-on dit.
    Déjà, l'homme pense à aller souiller une autre planète, abandonnant celle-ci comme une vielle chaussette puante. Assis au clair de je ne sais quoi, l'homme pensera peut-être, avec un peu de nostalgie à ce qu'il fut et se remémorera, tout aussi aléatoirement cette chanson-là.

    https://www.youtube.com/watch?v=aZTC0pEuP5U

    Deux, pour le prix d'une... Un grand et double M E R C I , célestine ♥





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh pinaise ! Quel coup de poing que cette chanson ! C'est tellement exactement ça.
      Et puis ton commentaire, comme toujours tiens, ça valais la peine que j'attende le passage du jour au lendemain, en douceur et au clair de la voûte étoilée.
      Tu me donnes envie de lire ce livre magistral.
      Changer le mode de consommation bien sûr que j'ai, que tu as déjà commencé...mais pour l'instant, on sait juste que l'on aura raison dans quelques années, si la bande de décérébrés qui nous gouvernent n'a pas mis le feu à la planète définitivement...
      Tu as vu que la pétition de l'Affaire du siècle a dépassé les deux millions, c'est de l'inédit : il faut mettre les dirigeants en face de leurs responsabilités, et si j'ose m'exprimer un peu trivialement, en face de leurs couilles...
      Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai envie encore d'espérer qu'il va y avoir un sursaut...
      Je t'embrasse et merci du fond du coeur pour ta présence nocturne mon ami de là-bas.


      •.¸¸.•*`*•.¸¸♥

      Supprimer
    2. Hier j'ai hésité à te conseiller "Sapiens", que je suis en train de lire, et je me réjouis donc de voir Xoulec t'en parler. Il y aurait aussi, dans la même veine, "Cataclysmes", de Laurent Testot. Il en a été question hier, ici : https://reporterre.net/La-nature-de-l-homme-faire-la-guerre-a-la-nature. Et tant d'autres ouvrages et articles...

      Mais je note ta formulation : tu as *envie* d'espérer. C'est pourquoi je n'en dis pas davantage ;)

      Belle journée à toi, ma chère Célestine

      Supprimer
    3. Oh si, dis-en davantage !
      En attendant, je vais lire sapiens ...
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Alors, je t'en souhaite une bonne lecture et je ne divulgacherai rien.

      Supprimer
    5. Ma chère Célestine, ce que je pourrais dire davantage pourrait bien écorner cette espérance qui t'es chère et sans doute nécessaire. Je préfère te laisser cheminer à ton rythme, à ta guise, au gré de tes découvertes. Chaque chose en son temps :)

      Supprimer
    6. Je saurai attendre, alors... ;-)
      La vie m'a appris la patience...
      Bisous philosophes
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. Le monde va mal, et nos yeux n'apportent aucun soulagement à ses douleurs.
    Est-ce normal de mal dormir la nuit?
    Même avec notre regard du cœur, ce monde cultive l’égoïsme sans état d'âme.
    Promis, dès que le brouillard se lève, je cours vers l'horizon pour y allumer la lumière de l'espoir.
    Bises des étoiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne doute pas que ta lumière de poète apportera une goutte d'espoir dans ce monde cruel...
      Bises poétiques
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  27. Moi qui ai fusionné depuis déjà longtemps avec cet etre je ne te contredirai point sur ce qu'il pense de notre attitude sur cette planète.
    Mais son existence est la pour nous tirer de nos pensées negatives, pour nous faire rever.. ...."Je rêvais d'un autre monde....."...

    A nous de l'inventer chaque jour où que nous soyons... Sur mon lit d'hôpital la morphine m'a aidé encore cette nuit a faire des liens virtuels entre des etres , des lieux, des attitudes, des fonctions.....
    Cela avait une nature repetitive un peu obsédante.. ...M'enfin ce n'etait pas cauchemardesque. Et selon mon ami chirurgien cardiaque cela devrait s'estomper.. .....lol

    Ces liens virtuels nocturnes vont donc prendre fin avec le retrait des drains pompe a morfine et autres accessoires.
    Mais je poursuivrai mes reves positifs avec le Petit Prince

    Bises de reve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite encore un prompt rétablissement, cher Petrus. Il est clair qu'il vaut mieux des rêves suscités par le Petit Prince que par une substance hallucinogène comme la morphine...
      Rêvons d'un autre monde, c'est important.
      Ne pensons pas que tout est fichu, c'est ce que je me dis tous les matins, pour ne pas désespérer de la connerie humaine de nos dirigeants planétaires...je n'en voit pas un pour racheter l'autre...
      Bises amicales, petit Prince !
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Ha mais même ici on parle enfin on cite les gilets jaunes...comme quoi. Ceci dit, les couleurs mélangées sont gaies !
    Je n'aime pas trop Biolay mais cette chanson est magnifique...
    Bisous à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien oui, vois-tu, je me tiens au courant de l'actualité, quand même, Mindounet, même si je ne parviens plus trop à savoir sur quel pied danser avec toutes ces couleurs...
      La chanson est très belle, en effet. j'aime beaucoup la mélodie, et surtout le texte.
      Bisous ♥︎
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. Coucou frangine. Je reviens gentiment dans la blogosphère et découvre aujourd'hui ton message. Le monde ne va pas si bien que cela, mais je reste une indécrottable optimiste. Il y a de belles choses, il faut souffler sur les vilaines et espérer. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis comme toi, une optimiste. Malgré tout, le sentiment d'impuissance prend parfois le dessus, même si ça ne dure pas très longtemps, je ne peux m'empêcher de penser à ce que feront mes enfants et mes petits-enfants dans quelques décennies...
      Bises célestes et bon retour chère frangine !
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Quand j'en aurai fini avec les Inventeurs farceurs - mardi en fait - je publierai la photo de sa statue à Lyon - mais tu la connais sans doute puisque vous êtes aussi intimes ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je la connais cette statue de Saint-Ex...
      Tu as raison, on est intimes, depuis le temps que je le fréquente, ce blondinet qui fonctionne tout à fait comme moi, ne renonçant jamais à une question une fois que je l'ai posée...
      Bises cosmiques
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  31. Je suis très inquiet car je ne sais pas où on va.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plutôt serein car je ne sais pas où on va.

      Bleck

      Supprimer
    2. @Binh An
      Sait-on jamais où l'on va, de toutes façons ? l'avenir est un grand point d'interrogation...
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    3. @Bleck
      Je me demande si ce n'est pas l'attitude la plus sage, finalement...
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. l'homme pourra-t-il un jour devenir "respectueux des roses, des renards, des volcans"... moi je ne veux conserver qu'un regard d'enfant qui se pose sur chaque chose, chaque être que je continue de découvrir beaux...même si, comme le Petit Prince je sanglote souvent intérieurement... mais pardon, l'homme le plus souvent ne sait pas réellement ce qu'il fait, et ignore les conséquences de ses actes, et surtout, il ne sait pas ce qu'il perd en ne parlant pas et rayonnant avec son coeur !
    bises du dimanche Céleste à la belle âme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout dit, ma douce poétesse au grand coeur.
      Non il ne savent pas ce qu'ils perdent, tous ceux qui ne font pas rayonner leur coeur...
      Bisous du soir, mon Âmie
       •.¸¸.•*`*•.¸¸♥︎

      Supprimer
  33. Il n'y a plus qu'à espérer ... Et sécher les larmes de ton prince dans une douce étreinte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était la journée de l'hypersensibilité aujourd'hui...
      Le Petit Prince était un enfant comme moi, hypersensible, ouvert aux beautés révolté par les injustices du monde...
      C'est sans doute pourquoi je m'identifie tellement souvent à lui depuis le début.
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  34. Je pense souvent que la Terre pourrait être un paradis…..Mais les humains en ont décidé autrement. A la paix ils préfèrent la violence, au partage l'égoïsme, à la solidarité la division…...C'est un peu con, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est carrément con, oui !
      Ça fait pitié d'appartenir à la même espèce que certains...
      Moi aussi, je pense souvent que la Terre est un paradis que les hommes ont pillé et massacré...
      Il nous reste l'amour, l'espoir, la musique, le yoga...et plein d'autres belles choses qui renverseront peut-être un jour le monde...
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  35. Il y a mille manières de trouver de la beauté dans ce monde si l'on sait regarder avec les yeux du coeur; hélas le Dieu Argent, de plus en plus avide, a sali, a détruit, a offensé la Terre !
    Notre héritage ne sera pas "terrible ", et même si catastrophique que je n'ose pas développer; mais tu as raison, il faut s'entourer d'espoir, d'amour et de fraternité et croire encore ...
    Belle et douce année pour toi, tendre et sereine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les hommes (et les femmes ) de bonne volonté en sont tous là...comme toi et moi, à essayer de voir le beau dans un monde pourri par l'argent...
      Belle année à toi, poétesse
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  36. Le soleil se lève, juste après nos rêves...
    https://www.youtube.com/watch?v=s1E5XPzBSBY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle chanson, my friend !
      Thanks
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  37. Il fait bien de revenir inlassablement avec ses questions. Temps que nous ne mettrons pas en oeuvre leurs réponses.
    J'adore Biolay et cette chanson est formidable.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Formidable oui.
      Elle me prend aux tripes...
      Bisous cher Patrick.
       •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  38. Le petit prince est revenu mais la terre des hommes n'a pas changé!
    Où est cet essentiel qu'on devait voir avec le coeur?
    et si
    - "Si quelqu'un aime une fleur qui n'existe qu'à un exemplaire dans les millions et les millions d'étoiles, ça suffit pour qu'il soit heureux quand il les regarde. Il se dit:"Ma fleur est là quelque part..."Mais si le mouton mange la fleur, c'est pour lui comme si, brusquement, toutes les étoiles s'éteignaient ! Et ce n'est pas important ça ! "
    L'amour, la beau té du monde et ce puits quelque part à chercher dans le désert de nos vies!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, le puits...qui se trouve au fond de soi, et que nous finissons par rencontrer pour peu que nous soyons attentifs à ce qui se passe en nous...
      Un puits de joie qui étanche nos peurs...
      Bien sûr que c'est important...bien plus que ce que veulent nous faire croire les businessmen de tout poil...
      Bisous Marie et merci pour ce beau commentaire
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  39. Tant de poésie dans tes propos pour nous alléger notre cœur, et pourtant le mal est si grand que l’homme doit vite réaliser que le temps presse pour sauver ce qui reste encore à sauvegarder. Le cœur n’y est plus à l’espérance, et pourtant les piqures de rappel sont là à nous admonester pour reprendre la route de la vie, celle du partage, de l’amour, du respect, et de bannir de notre champ de l’existence cet esprit individualiste et mortifère qui nous sape le moral. Et pourtant…et pourtant, tant qu’il y’a de la vie, il y’a de l’espoir et comme le dit Sénèque : « toutes choses peuvent être espérées pour l’homme, tant qu’il vit ».
    Et moi, j’ai espoir !
    Ravi de te lire, tes mots gravitent dans mon cœur et me disent quand même que tout espoir est permis.
    Bisous la rêveuse invétérée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais dire combien ton message me touche...mes lecteurs vont et viennent comme les vagues sur le sable. Mais certains sont comme des vagues particulières que l'on attend et que l'on regrette.
      D'un coup j'ai repensé à ces moments d'échanges que nous vivions il y a quelques années...quelques minutes à l'échelle cosmique...c'était formidable de vivre en poésie !
      Et tes citations de grands auteurs qui me manquent beaucoup...toi, le grand lecteur de l'éternel...
      ;-)
      Bisous d'une rêveuse à un rêveur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Ah! Céleste, comme tes mots me vont droit au coeur ! Une vague particulière mais tempérée, j'espère. Merci de tout coeur.
      Bisous chère amie

      Supprimer
    3. Tempérée, bien sûr, douce et impétueuse à la fois.
      Une vraie vague de poète...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  40. Je m’imagine souvent devoir répondre à cette question posée par un des Mambos. Je ne sais toujours pas quoi répondre…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me retrouve dans la même situation devant Sibylle, mon petit ange...
      Garder espoir me semble la meilleure des choses, mais ce que c'est difficile !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.