vendredi 4 octobre 2013

La Dirlette

Dirlette: N.f. (de dirlo, directeur en argot des potaches) Spécimen femelle d'une espèce particulière de fonctionnaires, appelés directeurs d'école,  caractérisés par une grande capacité à régler les problèmes en majorité posés par l'administration elle-même, et en même temps par une prime mensuelle* ridiculement basse au regard des responsabilités qui leur incombent. 
Dessin Jac

Il ne vous a pas échappé que je passe le plus clair de mon temps (et aussi, parfois, le plus sombre) à diriger tant bien que mal une école élémentaire (qui est l'adjectif idoine, celui de primaire étant abusivement utilisé) Une école que j'appelle mon paquebot. 
Il n'a pas échappé non plus à votre sagacité que cette tâche s'est complexifiée de plus en plus, jusqu'à en être pitoyablement comique. L'humour et la dérision sont devenus plus que jamais des armes précieuses pour se protéger de l'ulcère à l'estomac et de la dépression galopante.

Or, je découvre aujourd'hui que je ressemble à l'héroïne d'un blog humoristique, mais une héroïne plutôt tragique. Car l'auteur de ces dessins mordants et talentueux, qui croque la vie d'une dirlette optimiste malgré les taches pléthoriques et ubuesques dont l'accable l'administration, cet auteur donc connaît bien son sujet, étant lui même directeur d'école. Et c'est justement là que le bât blesse.
L'administration prône de grands principes pédagogiques ambitieux, je cite:

"l’enseignement des processus artistiques aux élèves, tout en intégrant des éléments de leur propre culture dans l’éducation, permet de cultiver chez chaque individu le sens de la créativité et de l’initiative, une imagination fertile, une intelligence émotionnelle, des valeurs morales, l’esprit critique, le sens de l’autonomie, ainsi que la liberté de pensée et d’action. "

Et pourtant la même administration vient de le punir pour son esprit critique,  ses valeurs morales, son intelligence émotionnelle  et  sa créativité, en le destituant de ses fonctions. 
Cher Jac, je suis positivement outrée. Et même horrifiée.  
Elle est sympa pourtant, ta dirlette. C'est vrai que je me retrouve bien dans ses mésaventures quotidiennes au pays d'Ubu et dans sa positivité malgré les épreuves.
 Et c'est vrai aussi que tout ceci se passe en 2013, dans le grand et beau pays de Voltaire, de Rousseau. Un pays où un grand nombre de hauts fonctionnaires sont à peu près aussi perméables à l'humour qu'un pittbull à qui on a pris son os. Enfonçons-nous cela bien profondément dans l'occiput. 

L'infâme blog subversif, c'est ici:
http://www.dirlo.fr/jac/ 

Eh, les amis, si demain il m'arrivait la même chose, je pourrai compter sur vous pour mon comité de soutien ? On ne sait jamais, je pourrais être punie moi aussi...





*(187 € de part fixe mensuelle, + 75 € de part variable pour une école de plus de dix classes, il est bon de le savoir, ce qui explique que si l'on fait  ça pour l'argent, on sombre rapidement dans la prostration et la déprime) 

114 commentaires:

  1. J'ai vu. Ben dis donc, si c'est du subversif inacceptable, je commence à comprendre pourquoi je n'ai eu aucune réprimande sur mon blog.... Ils ont tous été terrassé d'une crise cardiaque avant de relever l'adresse....
    Si tu vis pareille mésaventure, tu peux être certaine que j'organiserai une soupe populaire à ton profit. Mais j'y pense...... tu aurais enfin le temps de visiter tes commentateurs,,, Un sacré tour de France en perspective......
    Baci Bella Ragazza

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en attendais pas moins de toi, caro mio, Une soupe populaire...ben oui, je serai à la rue si un jour je déplaisais à mon inspectrice adorée...
      Pour ce qui est de ton blog, tu oublies que toi, tu as le droit d'écrire tout ce que tu veux: tu ne fais pas partie de la grande famille des fonctionnaires.
      Molto baci

      Supprimer
    2. Ca c'est vrai, mais je ne couperais pas à l'insulte au PDG de la maison Elysée and Co, insulte à représentants du désordre fricardier, et j'en passe et des meilleurs. Par contre c'est vrai qu'il est impossible de toucher à une retraite venant de l'étranger...
      Faut dire aussi que les pseudos sont bien pratiques et c'était bien pour ça que Sarko voulait les faire interdire.
      Ti bacio

      Supprimer
    3. Comment peut-on, concrètement, interdire à des millions de blogueurs de publier sous un pseudo? A part interdire internet, je ne vois pas trop comment on peut faire...

      Supprimer
    4. Techniquement, c'est possible avec les adresses IP.
      Actuellement, tu reçois de façon aléatoire une adresse IP lors de chaque connexion. C'est enregistré que tel jour, de telle à telle heure, cette adresse te concernait (info dont peut disposer un juge). Il est possible de bloquer une adresse sur un raccordement et d'automatiser la signature visible sur les courriels ou commentaires. Big Brothers est plein de ressources.... Comme par exemple de pouvoir dire, avec plus d'une année de mémoire où tu étais précisément le 14 août 2012 à 15H17, grâce à la mémoire de positionnement de ton portable. Et ça, ça dépasse même les délires de George Orwell... :-(
      Explication technique: Toutes les 6 minutes ton portable émet un signal pour se positionner dans le réseau des antennes relais. Ce positionnement est mis en mémoire en cas d'appel afin de ne pas lancer une recherche sur toutes les antennes de France et de Navarre. Seul le dernier signal est utile à l'opérateur. L'astuce policière a été de retarder le délai d'effacement de ces signaux, même s'ils ne servent plus à rien sur le plan technique, afin de suivre à la trace tous les portablonautes de la planète. Tu sais maintenant pourquoi (outre que les ondes de téléphonies ont le même classement OMS que l'amiante et le tabac) mon portable est éteint lorsqu'il ne m'est pas indispensable.
      Baci

      Supprimer
    5. Sûr ! Et je crains que notre ami Blutch ne sache plein de jolies choses réjouissantes comme ça... Il est désormais, et je le crains, définitivement, impossible de se perdre anonymement... Ce qui me semble pire, c'est que certain(s) opérateurs ou fabricant(s) commencent à faire avancer l'idée que seule une transparence totale est honnête, et que si l'on revendique le droit à l'anonymat et à l'oubli, c'est qu'on a a quelque chose à cacher, et qu'on est donc potentiellement coupable : la notion de "présumé innocent" disparaît...

      La dernière phrase de Blutch m'éclaire sur une situation habituelle pour moi, et que je comprends mieux désormais :
      Candide à Madame Candide : "Je 'ai appelé, mais ton portable était éteint..."
      Madame Candide : "Ben oui, on m'appelle jamais !"

      :oDDD

      Supprimer
    6. Personnellement le 14 août 2012 à 15h17 je m'épilais le sourcil gauche.
      Mais je ne sais pas si cela a grand intérêt...

      Supprimer
    7. Cela tendrait-il à dévoiler une orientation politique... les systèmes automatiques d'écoute ont certainement levé le sourcil (droit) en lisant le mot "Gauche" :-D
      Molto Baci

      Supprimer
    8. @ Candide
      Réjouissons-nous, on échappe encore pour un temps au programme RSID de marquer tous les humains avec des puces (électroniques) à chiens.
      Sous couvert de convivialité, les premiers essais sont faits avec la pose de puces sous-cutanées comme laisser-passer dans des boîtes de nuit à la mode. J'ai vu un reportage où un attroupement de décervelés (...ées en l'eau cul rance) brandissaient fièrement leur bras pour le passer devant le détecteur. Pathétique, mais presque (dirait Coluche)
      Concernant la transparence, je me tape royalement de ce qu'ils pensent, ça fait 50 ans que je suis présumé coupable de penser, et là, j'ai pris perpète dans la joie et la bonne humeur.
      Si des cons se laissent bernés par un argumentaire pareil, il faudrait pas s'étonner non plus de l'avènement du nazisme il n'y a pas si longtemps.
      "Lorsqu'on est plus de quatre on est une bande de cons, bande à part sacrebleu et j'y tien...."
      Comment ça "subversif", c'est mieux que "submergé", non!

      Célestoche, fait d'urgence lire George Orwell à tes Schtroumpfs, c'est mieux que les mémoires de guerre de dégueule ;-)

      Supprimer
    9. J'ai un extrait de 1984 que je fais étudier chaque année a mes CM2...j'attends que l'on vienne me le reprocher...

      Supprimer
  2. Purée ! J'avais lu prostitution au lieu de prostration (glop).
    ....Et quand je dis que nos dirigeants ( toutes obédiences politiques confondues) qui n'ont aucun vécu du terrain ne font rien autre que nous em... et nous pourrir la vie en se gavant sur notre dos. On marche vraiment sur la tête.
    Bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et marcher sur la tête, ça peut faire très mal, surtout sur les cailloux...C'est pourquoi je m'évade le plus souvent possible sur la tendre herbe fraîche de ma colline. Pour oublier.

      Supprimer
  3. Je viens de lire quelques billets sur le blog de Jac....Sans rire, il a été sanctionné pour ça ? on nage en plein délire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Coluche est mort, et bien mort hélas...

      Supprimer
  4. J'ignore si le fait que ce soit pareil en Belgique peut t'être d'un quelconque soutien :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'imagines pas comme cela me réconforte: j'avais peur que nous ayons concentré tous les cons sur notre territoire... Mais il semblerait que ce soit ça, la chose du monde la mieux partagée, n'en déplaise à Descartes...

      Supprimer
  5. Oh la la ma pôv' Célestoche ! Quelle belle administration ! Des Jean foutre qui ne connaissent rien à rien, imbus de leurs "responsabilités" qui à la moindre anicroche ne savent que dire "c'est pas moi c'est l'autre" comme tous les politiques dont ils sont les vils serviteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai souvent envie de leur répondre "c'est çui qui dit qui est"...mais n'oublions pas qu'ils n'ont aucun sens de l'humour!

      Supprimer
  6. P'tain ! J'ai lu la citation sur les élèves qui font des dessins ... Wahou !!! Mince alors, je savais pas ! Donc, quand mon petit-fils de 3 ans fait O + O = la tête à Toto, il apporte à l'Educ. Nat. la démonstration d'une imagination fertile, une intelligence émotionnelle, des valeurs morales, l’esprit critique, le sens de l’autonomie, ainsi que la liberté de pensée et d’action ??
    P'tain !!! Mais la France est bourrée de Génies !! Et personne ne le sait, sauf les poules-pondeuses de circulaires????
    Mais que fait Hollande !!!

    Quant au prof suspendu (et bientôt viré...) ... ben... : Un de plus hein !!
    Me souvient plus du dernier en date viré qui avait fait du bruit il y a qq temps, parce qu'il tenait aussi blog disant du mââââââleee de nos Zélites palmées académiquement !

    Si ça t'arrive je donnerai quelques sachets de soupe poulet-vermicelle à Blutchiamo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est beau, hein, la prose officielle et verbeuse de l'éduc. Nat.....ça nous tirerait presque des larmes...
      Pour la soupe, si tu donnais quelques légumes bio je préférerais, plutôt que des trucs tout prêts et pas franchement catholiques, à en croire la composition avec tout plein de mots à rallonge du style bi oxalate de permaganium bifluoré...

      Supprimer
  7. Un peu, que j'en suis du comité de soutien !

    Ils sont gentils nos cadres, j'ai les mêmes... Plus occupés à renvoyer au ministère des montagnes de tableaux conformes aux exigences dudit ministère, à tel point qu'on se demande pourquoi il ne sont pas pré-rempli, qu'à faire savoir que les agents sont en souffrance, plus prompts à ouvrir le parasol quand un agent fait un AVC sur son lieu de travail qu'à se poser des questions sur ses conditions de travail.
    Nous avons aujourd'hui cinq catégorie A (cadres supérieurs) pour une boîte bancale de moins de 200 agents, là où seulement deux menaient sans encombre la même boîte avec 800 agents en 2000. Aujourd'hui, ils savent pertinemment qu'ils sont en surnombre, mais sont très occupés à chercher des pouïèmes d'Equivalents Temps Plein pour faire rentrer les volumes d'heures dans les tableaux... Mais je voudrais pas être à leur place, parce qu'ils vivent dans la peur de leurs responsabilités.

    Alors revenons à nos moutons : si ça t'arrive, on embarque la soupe de Blutch (et Blutch avec, hein, on va pas l'oublier, il est gentils tout plein, spirituel et culturé, et j'aurais plus personne avec qui me chamailler aimablement !), on prend les pompes, les sacs à dos, vun peu de rosé, je t'emmène en montagne avec tous les copains-pines pour admirer les chamois, marmottes et les z'étoiles, puis tu nous emmènes à la mer pour rêver avec les vagues, on refait le monde et avec Jac et plein d'autres on pond une belle école avec un minimum d'administration et plein de projets épanouissants...

    Oah, j'en ai la tête qui tourne !

    Ceci étant, je crois qu'il est des fois où être puni devient un honneur !

    ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les débiles mentaux qui gouvernent l'E.N. feraient quoi si une bonne partie des directeurs d'écoles faisaient la grève des absurdités, avec publication des insanités circulatoires subies?
      D'abord et par essence, une circulaire se mord la queue. De plus, qui se préoccupe d'analyser le contenu des tonnes de paperasses que vous devez remplir? Personne.
      S'il y avait la moindre retombée effective d'une prise en compte, l'école ne serait pas toujours plus éloignée des besoins des élèves.
      Vous vous pourrissez la vie avec ce fatras administratif pour justifier des positions dogmatiques déjà prises. Qui pourrait contester une décision sans pouvoir consulter les millions de fiches, remplies par les profs, afin de dénoncer les mensonges adminstratifs.
      Il faut se rendre à l'évidence, l'E.N. est foutue et cette société avec; alors la solution de Candide me parait raisonnable.
      A lire: Une société sans école d'Ivan Illitch. L'organisation scolaire qu'il préconise est faite pour un pays déjà instruit, pourtant, il a été à la base de l'alphabétisation au Mexique.

      @ Candide
      Simple histoire d'arithmétique élémentaire monsieur Candide: - / - = +
      Traduit en valeur humaine, c'est une belle promotion que d'être l'imbécile d'un con.
      Pour ce qui est d'être à leur place.....
      Ils sont dans le syndrome d'Eichmann.
      Comment pourraient-ils se sentir responsables de quoi que ce soit, puisqu'ils exécutent des ordres... comme Eichmann, comme Barbie, comme Papon. La France est une société verticale où c'est toujours le chef qui a raison, ce qui équivaut à dire qu'elle n'a plus qu'un cerveau (et quelques électrons libres (qu'il faut sanctionner, bien sûr)).

      Supprimer
    2. @ Blutchiamo

      On a fait cette grève pendant des années. Ca s'appelait la grève dure. Et puis un jour, Sarko euh...Zorro est arrivé, et on a été menacé de retrait de salaire. Et on a été appelés "désobéisseurs" l'Education Nationale n'est jamais chiche de néologismes... Et tout le monde est rentré dans le rang. Parce qu'il faut bien remplir la marmite, et qu'on a des gosses et des traites à payer...

      J'y pense: Ivan Illitch, c'est le frère de Vladimir?
      ^_^

      Supprimer
    3. @Candide

      Si je te disais que je préfère ton deuxième paragraphe à ton premier, serais-tu étonné? ^ ^

      Supprimer
    4. Ivan avait un côté anar que ne partageait pas Vladimir.
      Un jour que mon dernier patron m'avait particulièrement chauffé les oreilles avec ses idées à la con, je lui ai dit de se démerder tout seul avec la gestion technique et fabrication dans sa boîte parce qu'il n'y a pas la place pour deux méthodes opposées et que je ne changerai pas les miennes. Il avait une boîte prospère, il l'a mise en déclin, puis en faillite. Par la suite, j'ai repris son activité et je n'avais plus de peigne-cul sur le dos. Un pied gigantesque.....
      La problématique de l'E.N. est différente, c'est vrai. Je n'ai même pas à me demander ce que je ferais face aux conneries hiérarchiques car je n'aurais jamais pu y mettre les pieds (alors imagine la tête...)
      Baci

      Supprimer
    5. Je peux imaginer aisément le pied que tu as pris à botter le postérieur à un patron incompétent et à racheter son affaire...Moi, je prends déjà le mien depuis que je sais que je ne "la " verrai plus...

      Supprimer
    6. @ Blutch : j'aime bien ton histoire !

      @ Cel : c'est à cause du rosé que tu dis ça ?

      En fait, je me demande si on serait pas en train de poser les fondations d'une communauté écolo, subversive et libertaire, là ? T'imagines, on élèverait des carottes, on ferait pousser des chèvres, on ferait du fromage et on chanterait des chansons tous les soirs au clair de l'une ('tain, c'est sibyllin ça...)... Tiens, j'me sens pousser les cheveux !...

      :o))))

      Supprimer
    7. Oui oui, c'est à cause du rosé...j'ai un faible pour les produits naturels...

      Supprimer
    8. J'étais au courant pour l'utilisation des puces RFID à l'entrée des boîtes ou pour payer. Elles servent aussi à marquer les cordes de montagne...
      Et j'ai déjà eu la désagréable occasion de prévenir ma fille pas encore maman qu'elle serait peut-être amenée à refuser que son BB soit pucé. Je vois ça sous moins de dix ans, avec un argument totalement imparable : "Mais Madame, vous n'y pensez pas ! S'il est kidnappé, on pourra le retrouver !"
      Et si elle refuse, on la préviendra que le BB n'aura aucune existence légale : pas né, pas de n° INSEE, pas de sécu, pas d'école, rien quoi...
      Bon, c'est quand qu'on part au fin fons du Kamchatka septentrional pour la créer, cette communauté écolo, subversive et libertaire ?

      Supprimer
    9. Décidément tu aimes les climats extrêmes...après les Kerguelen, le Kamtchatka...
      Ah non, j'ai compris, tu en es a la lettre K...
      Quand tu en es au M, tu me réveilles: il y a les Maldives, les Marquise, l'ile Maurice, Madagascar bref, des endroits ou il fait chaud! Ou Mandelieu la Napoule ?

      Supprimer
    10. @ Candide
      ça se fera beaucoup plus simplement lors d'une vaccination, sans même t'embarrasser avec un problème d'ordre moral. Tu vas à la piquouse anti-tétanos et tu te retrouves pucé comme un clébard.
      Déjà qu'on file dans les seringues antigrippales des saloperies provoquant des avortements... Sur ce point, la vaccination mondiale anti hache un est nain a été un ban d'essai à grande échelle. Merci Bachelot d'avoir été aussi c.. bête, la France a ainsi globalement échappé à l'expérimentation.

      Supprimer
  8. Ma chère Dirlette,
    Ben voui, la Gauche féminise, allons-y ! Y'a la Préfète aussi, et ces jours j'ai eu une "Chevalière" de l'Ordre national de la LH !
    Moi, je suis cheffe du cabinet du rez de chaussée !
    Bon, Célestine, je suis hors sujet par rapport à ton billet. Je m'en vais aller signer la pétition sur FB pour Jac, comme je l'ai fait pour le bijoutier turc à Paris.
    Heureusement, je suis contractuelle, je risque rien de rien, et puis, ils peuvent bien me ficher dehors, le temps qu'ils montent le dossier, je serai partie !

    Ici aussi, les "serviteurs" du ou de la Pdt/Pdte, on ne sait plus bien qui gouverne au CG, enfin si on le sait mais on dit rien, hein, donc les chefs sont des petits soldats ou des marionettes, c'est pareil, pour être gradé, il faut obéir : OUI Chef !!! Y'a pas que chez Bocuse que ça s'dit.

    Faut dire que les conseillers techniques des Ministères sont tous formatés dans le même moule. Et ils sont puissants, super puissants, car le Ministre ne s'occupe de rien dans son ministère, l'a pas le temps de tout voir, tout faire, tout savoir, tout entendre... il parade et fait des concours de coqs avec ses petits camarades à la télé. Même que ça énerrrrrve tout en haut...

    Au fait, j'allais oublier : mes parts fixe et variable sont plus élevées que les tiennes et j'suis pas Dirlette.
    Moi aussi, je soutiens Jac et j'suis prête à envoyer quelques boîtes pour ta soupe populaire !

    Gros bisous
    PS. je mets une fausse adresse, des fois que je serais virée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai quand même reconnue, ma swapounette!
      Mais je ne dirai rien, tu me connais!
      Merci pour ce long commentaire, je n'en attendais pas moins de toi non plus!
      ____________000000______000000______________
      __________0000000000__0000000000______________
      ________00000000000000000000000000_____________
      _______0000000000000000000000000000____________
      _______0000000000000000000000000000____________
      ________00000000000000000000000000_____________
      _________000000000000000000000000______________
      ___________00000000000000000000________________
      _____________0000000000000000__________________
      _______________000000000000____________________
      _________________00000000______________________
      ___________________0000________________________
      ____________________00_________________________

      Supprimer
  9. Tu me diras, j'ai deux IP d'anonymes chez moi, je pourrais m'en servir... elles méritent d'être éjectées aussi pour leur manque de courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Respecter l'anonymat, c'est une règle incontournable. Encore faut-il savoir ce que les gens font de cette armure d'invisibilité...

      Supprimer
  10. C'est tellement vrai qu'ils ont préféré le censurer! C'est dingue!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a que la vérité qui fâche, disait ma grand-mère...

      Supprimer
  11. T'as loupé mon article Célestine :
    http://cathnounourse.blogspot.fr/2013/09/les-2-jacques-koch-et-risso.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai réparé, Cath. Comme je le disais, tu vois la vie d'une dirlette, ce n'est pas toujours compatible avec celle d'une blogueuse invétérée...

      Supprimer
  12. Voyons le bon côté des choses, Célestine : chaque mois, tu peux t'offrir, avec ta prime, une nouvelle superbe paire de chaussures, rouges. Désormais, quand je croiserai en plein hiver une jeune femme en chaussures rouges, je penserai immédiatement : "tiens, une Dirlette !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait! mais je suis restée raisonnable: je les ai achetée en soldes...

      Supprimer
  13. T'affole pas : on t'apportera des oranges ! :~)

    Franchement, y'a des coups de pied là où je pense qui se perdent, histoire de remettre les idées en place à nos crânes d’œufs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salir tes augustes pieds pour botter leurs sales fesses?
      Ce serait un peu comme parler aux cons: ça les instruirait.

      Supprimer
    2. Ton blog pourrait presque s'appeler Célestine, Pierre et Michel, tant les deux derniers sont aussi présents :-D :-D
      Baci

      Supprimer
    3. Pierres alors ( parce qu'il ne faudrait pas oublier qu'ils sont les fondements sur lesquels j'ai bâti mon église a moi, une église certes pas très çatholique, mais fondée sur l'amour de la vie dans ce qu'elle a de plus... Enfin de moins... Enfin, bref!) Dac, Desproges et Audiard...respect! Mais il y a aussi les deux Raymond Devos et Queneau. Et quelques autres...
      Ah et j'oubliais: un raton laveur aussi.

      Supprimer
    4. Merde alors, j'avais oublié le procureur... Si tu les veux tous, ce serait plus prudent de mettre et Cie....

      Supprimer
    5. Desproges, celui des Flagrants délires...

      Supprimer
    6. Ah mais oui que je suis-je bête! C'est que ma vie de dirlette ne m'a pas encore autorisée à me replonger avec délices dans l'écoute dudit tribunal...mais ce ne saurait tarder...

      Supprimer
  14. Mince... on nous parle tout le temps de la liberté démesurée dont nous jouissons tous de façon éhontée mais on ne peut rien faire! Tout est raciste-sexiste-anti-ceci et anti-cela, subversif. S'amuser est une honte! Mais toutes ces restrictions sont, ne l'oublions pas... pour notre bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais récemment, encore s'agit-il , quand on fait de l'humour, de ne pas se tromper de cible: conspuer les travers d'un système ubuesque, c'est faire oeuvre de salubrité publique. Mais se moquer des individus et de leurs différences, c'est moins drôle.
      Quant à l'état sur-protecteur et soi-disant soucieux de l'ordre public, ses décrets sont de plus en plus liberticides, hélas...

      Supprimer
    2. On ne parle jamais tant de liberté que lorsqu'elle manque:-(
      N'oublions pas non plus que l'on grave dans la pierre le nom des morts. Que de stèles a-t-on posé sur les édifices publiques pour rendre honneur aux trois défuntes de la raie publique: Liberté, Egalité et Fraternité. Bref, lorsqu'on ne peut montrer des faits, on se gargarise avec les mots.
      Pour ta dernière remarque, le Français moyen en redemande. Si tu demandes 5 noms de personnes qui ont dirigé la France, il y aura immanquablement Louis XIV, Napoléon, de Gaulle, Sarko. Personne pour citer le plus poétique de tous les Présidents: Paul Deschanel.

      Supprimer
    3. Ben un président avec un nom qui sonne couturier de luxe, ça fait désordre aussi...;-)

      Supprimer
    4. Le désordre, c'est que ce Coco avait disparu dans un déplacement en train (raz le bol, somnambulisme ou simple envie de pisser), il s'est retrouvé en pyjama chez une garde-barrière qui avait pris soin de lui. Il avait du apprécier ce petit impromptu ou/et la garde-barrière, car il ne fut pas pressé de se manifester. Par la suite, tout ceux qui rêvait de devenir calife à la place du calife ont alimenté des ragots sur une prétendue folie, qui le l'empêcha pas de rester académicien et sénateur jusqu'à sa mort.
      Le singulier de son patronyme est venu plus tard, tout aussi singulière, elle aussi...
      Baci

      Supprimer
    5. C'est étrange comme l'on cherche toujours à faire passer pour fous ou hérétiques tous les gens gênants...
      Une triste constante de l'humanité.

      Supprimer
    6. Problème de désinformation...A chaque fois qu'on s'est fait blousé on nous dit que maintenant ce n'est plus possible. Mais pensez donc chère madââme du temps de Pétain, le pouvoir contrôlait tout et censurait la presse, mais maintenant c'est libre... Là, j'en appelle à Zazie pour ne pas te voler ta répartie cul-te.
      Maintenant l'info est dans les mains du pognon, comme les politocards qui gouvernent le monde.de fait, je ne saisis pas quelle pourrait être la nuance... Seuls les électrons libres échapperont à la machine à décerveler, les autres crieront Hourra merdre au cul, vive le père UBU avant de passer à la trappe.

      On en a eu des enfoirades... toujours sur la même recette, et à chaque fois le peuple se laisse couillonner (il doit être maso). Avec la Syrie, Poutine nous a évité le pire en bloquant toute action militaire internationale et Israël peut ranger ses bombinettes atomiques (pour le moment du moins...)
      "Et le singe devint con". Merci Cavanna pour ce résumé expresse de l'histoire de l'humanité.
      Baci

      Supprimer
  15. Il y a quelques années une affaire similaire avait fait grand bruit sur la toile : un enseignant (directeur ou pas, je ne sais plus) avait été révoqué de l'EN parce qu'il tenait un blog sous le pseudo de Garfieldd. Finalement, face au tollé généré, avec nombre de billets consacrés à « l'affaire Garfieldd » et articles dans les grands médias, la révocation a été annulée. Il ne reste plus au'à recommencer l'opération...

    On doit pouvoir trouver trace de tout ça par Google

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai trouvé un texte de Valclair qui expliquait tout ça. Merci Pierre d'être passé alors que tu es en vacances...

      Supprimer
  16. Ah la révolte monte, mais à quoi ça serre ? à se faire du mal ?
    La technologie tue l'homme, mais ce n'est pas une raison de s'en servir pour l'enterrer ... Je m'arrête là, sinon je vais dévier :(
    Je pense fort à toi et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci petite Marie.J'aime bien la façon dont tu as écrit "à quoi ça serre? "
      Tu n'aurais pas un petit peu envie d'être serrée par des bras rassurants, toi?
      Bisous

      Supprimer
    2. Tu es trop gentille comme d'habitude ... J'écris tellement avec " mes tripes" par moment, que j'en oublie l'orthographe ;) (sert) ...
      Mais au fond, peut-être que tu as raison ? Pourtant j'ai un compagnon ... mais ...
      Bisous <3

      Supprimer
    3. Je sais que derrière chaque lapsus se cache quelque chose qui ne parvient pas a s'exprimer...c'est notamment très net chez les enfants...

      Supprimer
    4. En tout cas merci pour ta bannière, elle est sensuelle et pleine de ... Hummm
      Bisous du soir ma douce Célestine :-)

      Supprimer
    5. Ah oui? Pleine de ...quoi?
      Bises Petite Marie

      Supprimer
  17. Cette nouvelle toile d'Evelyne Batier-Genève qui apparait sans crier gare ( en anglais : without shouting station) est un ravissement.Il en émane un érotisme puissant, la chair y éclate fragile et caressante, violente dans sa caresse ou caressante dans sa violence. Batier-Genève nous montre une fois encore qu'elle aime les femmes ou peut-être même les femmes qui aiment les femmes qui aiment les hommes. Cette toile donne, les aplats épais sont très assurés, définitifs en ce qu'ils cachent ou au contraire dévoilent.
    Batier-Genève entretient par son choix de teintes le mystère. Est-ce une danseuse de flamenco ? Fort probable, et alors sa fraîcheur apparente révèlerait qu'elle est entrain de se préparer tant elle nous apparait fraîche. Bref, on comprendra que cette toile dans ces colonnes de Célestine nous réjouit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, Evelyne (je vous autorise à l'appeler par son prénom) trouve en vous un de ses plus ardents défenseurs et critiques...il est vrai que je continue à aimer ses tableaux.
      Je ne pensais pas que quiconque apercevrait mon changement de bannière à une heure si tardive.
      Il faut croire que les nuits sans lune sont aussi fréquentées que les autres par les noctambules.
      Je vous remercie de vos enthousiasmes réitérés de billet en billet, qui murmurent en moi une bien douce musique comme un leitmotiv.

      "without shouting station"...ha ha ha ! j'adore ce jeu. I'm drinking small milk...

      Supprimer
  18. Torride ta nouvelle bannière. Détail bizarre tout de même, les ballerines ne sont pas rouges avec un coeur dessus :-)
    Baci Ragazza

    RépondreSupprimer
  19. Oahhh, tu pourrais prévenir, quand même !
    Imagine : je tape "Célestine" et je tombe sur cette image ! J'ai d'abord cru m'être trompé et avoir tapé "Esméralda", mais non ! Et puis je me suis souvenu de "Troussecotte", et là bien sûr, mon p'tit coeur..., enfin tu vois, quoi... Faut être solide pour te fréquenter !
    Je ne commenterai pas plus avant, je suis en tous points d'accord avec nuageneuf qui l'a si bien fait...

    @Blutch : à propos des ballerines, souviens-toi : "Trop de rouge tue le rouge"... Tss, tsss...
    Mézaufait, tu devrais pas être couché à c't'heure-là ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semblerait bien que Blutch soit rentré dans une ère où les jours et les nuits ne sont plus assez longues pour contenir tout ce que son coeur contient ;-) il se rattrapera ce matin ;-)

      Supprimer
    2. Oui et comme disait un de mes pères putatifs:
      " Se coucher tard...nuit!"

      Supprimer
    3. @ Candide
      Désolée je ne voulais pas te provoquer une crise cardiaque...car enfin, on voit bien pis dans les couloirs du métro, non? Des filles en petites tenues qui se pèlent les miches dans les courants d'air, ça fleurit sur les affiches publicitaires!

      Supprimer
    4. Attend, on en n'est pas à la crise cardiaque quand même, c'est juste qu'y fait des bonds et m'empêche un peu de respirer, coa.
      Quant au métro, tu sais bien qu'il est loin de chez moi. Et c'est pas les vaches du voisin qui peuvent me préparer à ce genre d'émotion !

      ,oDDD

      Supprimer
    5. C'est bien ce que je disais: on voit bien pis ailleurs... :-DDD

      Supprimer
  20. sereine et contemplative ... en petite tenue ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui enfin il ne faut rien exagérer! On n'est jamais à l'abri d'un coup de vent intempestif qui rebrousse les bois, détrousse les toits, retrousse les robes...

      Supprimer
    2. @ Candide
      J'ai une communauté de Pas-Communes dont je me dois de prendre soin, c'est plus astreignant qu'un mandat politique, car dans le cas d'espèce on ne peut pas se prévaloir que l'intention vaut l'acte...
      @ Ambr Ouille ouille ouille
      C'est la valse des pseudos aujourd'hui :-)
      Que serait la télévision si tout le monde allait comme toi se coucher avant l'heure du téléjournal... Je n'ai pas de TV, soit, mais ce n'est pas une obligation non plus d'aller me pieuter avant les poules...
      @ Célestine
      Tu tiens la forme ce matin...

      Supprimer
    3. s'cuse-moi mon Blutch, mais t'es un brin sibyllin là : j'ai rien capté !

      Supprimer
    4. Laisse, Candide, tu peux pas comprendre...c'est des remarques ciblées.

      Je tiens la forme? J'espère que c'est un compliment...

      Supprimer
    5. Abin, me v'là sur la touche !
      Alors com'ça vous avez vos p'tits secrets ? Ch'uis JALOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUx ! ! ! ! !

      Nifff !

      Supprimer
    6. Mais non t'inquiète, rien de secret, juste un peu long à expliquer comme ça dans un commentaire...
      En tant qu'hôtesse du lieu, je me dois de veiller moi aussi à ce que mes invités se sentent tous bien. j'y mets un point d'honneur, personne n'est sur la touche.
      "Beaucoup de finesse et de sensibilité à partager ici, entre hôtes ..." elle a dit Veronica , là, juste en-dessous.
      Bisous

      Supprimer
    7. @ Candide
      Sèche tes larmes, j'explique. La congrégation de mes amies chères à tour à tour été classifiée Fan-club, puis Harem. Aucune de ces dénominations ne pouvant me plaire, j'ai préféré l'appellation de Communauté des Pas-Communes. Voilà.
      Célestine et Ambr Ouille ouille ouille en font partie.
      Bon, avec ça, je ne sais pas si ça va soigner ta jalousinite aigüe., mais ça devrait, car tu as aussi de quoi avoir ton Fan club...

      @ Cél
      Comment pourrait-on interpréter ma remarque autrement....

      Supprimer
    8. On pourrait l'interpréter autrement en étant un peu fatiguée, ou empreinte de ce doute gluant qui parfois empêche de raisonner correctement...
      Mais me voilà rassurée...

      Supprimer
    9. @ Blutch : un Fan Club, Miammm, oû ça, oû ça ?
      Meuhnon, pour ça, faut avoir pignon sur rue, bannière sensuelle claquant au vent, et surtout, de la matière, et la manière...
      Et moi, je n'ai que pignons de pin, quignon de pain et poil à gratter...
      Mais s'il advient que le tiens déborde, je veux bien t'aider à l"administrer. Gratos. ;o))

      PS : j'ai failli partir en sucette sur "poil à gratter", mais faut pas charrier, on est chez une dame bien.

      :oD

      Supprimer
    10. @ Candide
      Là, tu me poses un problème éthique particulier quant à la mixité de la communauté des Pas-Communes.... Vais-je prendre le risque de déclencher une dépravation des mœurs en n'isolant plus ces fraiches jeunes femmes de la concupiscence masculine.
      Après en avoir délibéré avec Monsieur Sautereau**, je pense que je vais accepter ta candidature....
      Pour ton PS:
      Bon d'un autre côté, Célestoche n'est pas contre un peu de provoc non plus...:-D
      Grossier mais jamais vulgaire n'est pas pour lui déplaire...

      ** Voir la vidéo: http://www.blog-humour.net/2012/11/francis-blanche-monsieur-sautereau-youtube/

      Supprimer
    11. Toc toc toc... c'est marrant comme mon cerveau associe "dépravation" et "concupiscence" - aperçus en faisant défiler l'écran - et l'envie de venir lire plus attentivement la conversation dont ces mots sont tirés...

      Supprimer
    12. @ Blutch : ahnon, c'est pas c'que j'voulais dire. Je répondais à la possibilité d'avoir une Fan-Club à moi-tout-seul-que-ch'uis.
      Par ailleurs, je sais bien que notre hôtesse apprécie parfois un brin de provoc', mais là je marche sur des oeuf, car je suis excellent dans le rôle de l'éléphant dans un magasin de porcelaine. Et puis, de même que dans la peinture d'Evelyne, suggérer est bien plus excitant que montrer, j'en ai bien assez dit...
      ;o))

      Supprimer
    13. @ Candide
      ",,,Mais s'il advient que le tiens déborde, je veux bien t'aider à l"administrer. Gratos. ;o))"
      Tu me l'as bien écrit, ça ! ! !
      C'est parce que je ne suis pas pour l'exploitation du peuple par le peuple (mais le contraire) que je t'ai proposé d'entrer dans la communauté des Pas-Communs/es...
      "Un éléphant dans un magasin de porcelaine", je vois déjà que Célestine à l'oeil tout humide d'attendrissement. Je sens qu'elle va craqueeeeeeeeeeeeeer.
      Attends, là, j'ai un problème de coordination avec le tableau: Le modèle d'Evelyne...c'est toi ! J'aurais parié pourtant que ce fut Célestine... Cachotier, va!


      Supprimer
    14. Salut les petits chouchoux! Ça fait plaisir de découvrir vos papotages et vos petits délires pendant que je bosse pour la France!
      Blutchiamo, tu es un chef pour tenir la maison en mon absence, tu distribues la parole, tu me fais parler, tu devines ce que je ressens, tu m'humidifie les yeux...j'ai plus rien à faire. C'est cool non?
      Agrandir les Pas-communes? Tu oublies le danger de dépasser le nombre fatidique de quatre...

      Candide, tu fais ce que tu veux, mais personnellement, tu fais déjà partie de mon Fan-Club ^^

      Stella, je vois que ton oeil n'est pas attiré par n'importe quel mot-clé!

      Supprimer
    15. Quatre, oui mais bon Brassens n'était pas non plus fortiche en arithmétique, en prenant la somme de ses potes connu, il se donnait déjà tort lui même.
      Jeanne, Gibraltar, Puppchen, René Fallet, Ricet Barrier, Ferré, Brel, Moustache, et j'en passe (pas forcément des meilleurs, mais tout de même...) Et puis faut dire aussi que vous êtes déjà 6 dans mes Pas-Communes, alors....

      Supprimer
    16. Je m'incline, vot' Sérenité. Vous avez vraiment réponse à tout. Je suis sûre que vous pouvez me dire le signe zodiacal de monsieur...

      Supprimer
    17. Monsieur est né sous le triple signe du Sagittaire avant de s'en servir, du fox à poil dur et de la nouille au beurre...
      Ouiiiiiii, il a pu le dire.... Applaudissationnez sa serrénissimité, elle est vareuse!
      Ha la tua salute hips

      Supprimer
  21. Huhouhu ! J'essaie de siffler ... sourire
    Quel accueil développant ... !
    Comme j'aime ce rose ce déroulé femme qui se fond avec le décor à l'arrière, la toile est superbe, extrême aimant féminine avec cette petite mer qui des sangs tout bas, le mouvement très doux ne manque pas d'audace, relever lentement ( on sait bien la lenteur, la sensualité douce du geste ) sa robe d'eau pâle ( j'aime la fluidité et l'impression aquatique que je ressens ) serait se révéler lentement aussi à l'autre, à cet échange entre d'âmes.
    Beaucoup de finesse et de sensibilité à partager ici, entre hôtes ...

    Amitié à la dirlette qui n'est pas l'aride rectrice homme ouin ... sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah pour sûr! aride n'est pas fatalement l'adjectif auquel je penserais pour me définir...
      Comme j'aime ta façon de jouer avec les mots! On se sent tout de suite quelqu'un de plus important sous ta plume luxuriante...Merci, beaucoup, chère âmie.

      Supprimer
  22. j'ai fait une séance de rattrappage sur ton blog, heureusement que tu n'as pas la Jeannite et que tu ne publies pas tous les jours !!! (Sourires). L'ère du politiquement correct touche de plus en plus à notre créativité, dans tous les domaines et l'herbe qui dépasse doit être tondue... Bientôt, il n'y aura plus d'herbe mais on tondra quand même !
    Très jolie ta nouvelle bannière, tu nous montres le bas, le dessous des choses, elle te ressemble en tous cas !
    Courage la Dirlette, on devrait demander à rester plus longtemps dans les cours de récré ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mignon la " jeannite" ... Certes, je ne risquerais pas de publier un billet par jour comme Jeanne, je ne sais pas comment elle fait...elle est douée!
      Merci copine pour la bannière. C'est vrai que je suis le modèle préfèré de ma peintre préférée...
      Gros bisous et bonne récré!

      Supprimer
  23. ...Quel cadeau inattendu d'elle hisse yeux sur la page dérivée qui régale vers la cil-alouette nouv'aile irradie de l'hardi à l'haut des cieux imprudent... La sirène est contente aplats- ive en art mots ni eux ni nous ni vous... Mais garderas-tu le coeur fleuri léger sage comme une hymne-âge Célestine !! j'comprends pas tout le verbiage en papotage ! merci de me donner de quoi déficeler tout ça !!!
    Bonne fin de soirée...
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Den! tu es délicieuse toi aussi.
      Je ne saurais t'expliquer tous les papotages, tout ce que je peux te dire c'est que ce blog est un salon où l'on cause de manière très spirituelle et agréable de tout et de rien. Et j'aime beaucoup ça!

      Supprimer
  24. L'obligation de réserve du fonctionnaire...ça rigole pas. Faudrait faire comme Zoé Shépard...elle a osé mais c'est pas si simple à faire.
    Si tu es e capitaine d'un paquebot, tu penses qu'il vaut mieux être comme celui du Titanic ou celui du Costa Concordia?
    Perso, si je suis sur un navire et que je le vois couler, je me casse vite fait...donc je suis plutôt Costa Concordia que Titanic...bon sauf s'il y a Kate Winslet sur le bateau...là ça change tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kate Winslet! rien que ça...Monsieur a bon goût!
      J'espère juste que mon bateau ne va pas au naufrage...Tu m'inquiètes avec tes comparaisons.
      Pour le modèle de capitaine, tu m'as furieusement fait penser à ces quelques vers de Georges:

      C'est une plage où, même à ses moments furieux,
      Neptune ne se prend jamais trop au sérieux,
      Où quand un bateau fait naufrage,
      Le capitaine crie : « Je suis le maître à bord !
      Sauve qui peut ! Le vin et le pastis d'abord !
      Chacun sa bonbonne et courage ! »

      Supprimer
  25. Bien sûr que je te soutiendrai ! Je prendrai le train pour Paris illico presto et j'irai me poster devant le ministère de l’Éducation Nationale avec une grande banderole jusqu'à ce que notre ministre veuille bien te réintégrer! Non! mais:-)! Que va devenir notre monde sans un peu d'humour ! C'est scandaleux ce qui arrive à ce directeur!
    Au fait il est magnifique le nouveau tableau en haut de ton blog:-) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups! je crains d'avoir oublié de mettre un "s" à soutiendrai, prendrai et irai:-)!

      Supprimer
    2. Mais il est très bien au futur, ton commentaire, Mammilou ;-)

      Supprimer
    3. Merci SaoulF' tu es trop bon de passer me voir (quel honneur!)

      Mammilou, il a raison, le futur et le conditionnel se tiennent d'un fil, crois moi!

      Supprimer
  26. Bien sûr que je te soutiendrai ! Je prendrai le train pour Paris illico presto et j'irai me poster devant le ministère de l’Éducation Nationale avec une grande banderole jusqu'à ce que notre ministre veuille bien te réintégrer! Non! mais:-)! Que va devenir notre monde sans un peu d'humour ! C'est scandaleux ce qui arrive à ce directeur!
    Au fait il est magnifique le nouveau tableau en haut de ton blog:-) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour moi...^_^
      l'humour...ah! l'humour...le seul mot qui rime avec amour...

      Supprimer
  27. Je m'adjoins à la somme de tes lecteurs qui saluent le talent d'Evelyne Batier-Genève!!
    Magnifique tableau encore une fois! Cette artiste a le don de susciter des émotions fortes!
    Bravo à elle! Et merci à toi de me la faire découvrir!

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.