vendredi 15 mars 2013

Septième Art




Je pourrais vous dire c’est un homme tranquille. Vous expliquer que, bien sûr, le facteur sonnera toujours deux fois, et que le train sifflera trois fois, avant que je me décide à faire le premier pas.  Mais qu’il m’a fait entrer, tout doucement, dès que je l’ai vu, dans la quatrième dimension. Qu’ avec l’eau, l’air, le feu, la terre, il est le cinquième élément qui manquait à mon souffle, à ma vie. Et que mon sixième sens ne me trompe jamais.
Je pourrais vous jurer que si, après sept ans de réflexion, ou même huit et demi, il me fermait la neuvième porte de son cœur et de sa  poésie, je pourrais mourir de chagrin.
Je pourrais vous confier combien je m’en balance, des dix commandements, et que même douze hommes en colère ne m’empêcheront pas de me coller à lui comme une glu. De respirer son eau et de boire son air. Que là-haut, dans sa tour d’ivoire, en haut des trente-neuf marches, en soixante secondes chrono, il a fait de mon âme une plaine fertile et un lac insondable, et que cent jours à Palerme avec lui, c’est encore trop court.
Je pourrais vous raconter que dans ses bras, je plane à dix-mille au-dessus du sol, et qu’avec lui comme capitaine, je pourrais parcourir vingt mille lieues sous les mers.  Et qu’enfin, puisque je le dis, puisque je l’affirme,  même pour mille milliards de dollars, je ne renoncerais à mon amour pour lui.
Mais je ne vous dirai rien de tout cela.
Je l’aime, et quand on aime, on ne compte pas.

 Au défi du samedi  ça tournait autour des nombres...

Forte récompense au premier qui retrouvera le nombre...de films cités.

73 commentaires:

  1. chère Célestine
    je vais mettre mon grain de sel et te proposer le chiffre 23 qui sait ?? le plaisir de gagner cette récompense qui j'espère est un lien avec toi ??
    mille bisous ta grande soeur♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton enthousiasme pour mon petit jeu fait plaisir voir, chère Katy!

      Supprimer
  2. D'autant plus que je ne te sens pas femme de chiffres. Tu serais plutôt du genre script-girl, je pense ! :~)

    Brillant texte, qui en fout plein la bobine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Script girl, c'est tout fait ça. Je suis celle par qui le clap arrive.

      Supprimer
    2. Tout A fait! pour une script, ne pas se relire, c'est la honte quand même!

      Supprimer
  3. Pour ma part, je n'en ai vu que vingt et un (mais je n'ai pas vu l'assassin qui habite là !). Merci la vie et parlez-moi de vous, je suis sur que vous allez me répondre "vous n'avez rien vu !".
    Tu vas rire je te quitte.
    Allez au revoir et merci
    Avec mes amitiés sincères.

    RépondreSupprimer
  4. et pourtant : " l'amour dure trois ans " !
    Mais peut-être as-tu rencontré ... la huitième merveille du monde, et alors là, bonjour les mille et une nuits ! ! !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est bien avec la fiction, c'est que ça fait rêver...

      Supprimer
  5. Dis donc! Et qu'au risque de te perdre, tu ne le laisserais jamais partir sans lui murmurer "reviens-moi!"....

    Such a powerful lovestory! :-)

    RépondreSupprimer
  6. lu et approuvé au défi du samedi :-)
    (je pense comme Olivier)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Adrienne.
      Je note ta participation...

      Supprimer
  7. J'en compte 26 si je l'affirme est un jeu de mot pour la firme.Et plus je le lis plus j'en rajoute .Bravo pour l'exercice.Lorsque l'on aime on a toujours vainc temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Tchernia qui en trouve plus que moi-même serait le bienvenu sur celestine@orange.fr
      Pour que je constate la véracité de ses dires...

      Supprimer
  8. "Ne le dit à personne"mais ça vaut 20/20. Des comptes de faits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou, 20 sur 20! quand même, ça a de la gueule, à une époque où la note est devenue taboue à l'école.

      Supprimer
  9. Le genre de rencontre qui dure "neuf semaines et demi" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours bon à prendre, non?
      Il y a des semaines qui valent des années en intensité.

      Supprimer
  10. Il n'y a rien à ajouter !!! Sourires !! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié cent mille dollars au soleil...

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Tout dépend de l'endroit où l'on tombe...;-)

      Supprimer
  12. 20 ou 21 ...
    J'ai perdu !
    Un exercice de style très réussi que je relis dans la foulée avec plaisir.
    Sourire
    Vanina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vanina, sympa d'être venue jusque là. Mais tu n'as pas encore perdu!

      Supprimer
  13. 21 je suis sure cette fois
    bisousssssssssssssssssssssssssssssss♥
    katy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le dis.J'attends que l'anonyme alias Pierre Tchernia me dise où il voit les 26, que je ne vois pas moi-même!

      Supprimer
  14. Très belle conclusion à la fin de votre conte Célestine: Quand on aime on ne compte pas! Et je dirais aussi que quand on aime, on a toujours vingt ans! Bonne journée Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le juge a dit à Jules vous aurez vingt ans
      Jules a dit quand on aime on a toujours vingt ans...

      Supprimer
  15. Bonjour Celestine.Ce jeu est un grand classique chez les cinéphiles et je m'y suis souvent confronté.Quelques exemples,La dame d'onze heures,Le treizième guerrier,14 juillet,Quinze jours ailleurs,Sweet sixteen,17 fois Cecile Cassard,18 ans après.On peut aller très loin.Bon dimanche.Bel hommage au vaillant Cinéma de minuit de France 3,auquel je dois bien des (re)découvertes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très classique comme fille!
      Merci pour tes ajouts de connaisseur!

      Supprimer
  16. C'est très sympa même si je m'embrouille dans les nombres, les chiffres, etc... le principal est que toi, tu aies tiré le bon numéro, unique pour toi!!! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brizou. Ce n'est qu'un petit jeu anodin, dont je ne contrôle pas l'issue d'ailleurs...

      Supprimer
  17. henri Desterbecqsamedi, 16 mars, 2013

    Je n'ai pas compté. Je te fais confiance : le compte est bon. Amitiés. dinosaure80.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours préféré les lettres aux chiffres, aussi, pour ne pas me mettre à la torture, ai-je trouvé un subterfuge avec mes titres de films.
      Merci de votre venue, Henri. Un plaisir à chaque fois.

      Supprimer
  18. J' espère ,petite Célestine,qu' à côté des films, c' est du vécu !

    RépondreSupprimer
  19. Sourire. J'ai participé à un défi tout à fait identique il y a quelques semaines!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, c'était où? Qui a eu l'outrecuidance d'avoir la même idée que moi? ;-)
      je reconnais que ce n'était pas très original. D'ailleurs quand je participe à un défi d'écriture, le plus difficile est de trouver l'idée à laquelle personne ne va penser.

      Supprimer
  20. Bon, j'en suspecte 25, mais n'étant pas vraiment cinéphile, je n'y mettrais ni ma tête, ni même un petit doigt à couper.

    Te rends-tu compte Célestine qu'avec mille milliards de dollars, tu pourrais rembourser la moitié de la dette souveraine de la France.... Un peu de patriotisme, voyons!:-D
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 25! c'est plus que ce que j'en trouve moi-même. Oh la loose!
      Tu m'envoies ta liste par mail?

      Supprimer
  21. La vie même fait souvent son cinéma.
    Je ne suis pas trop cinéphile.
    Bon dimanche et gros bisous d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi.
      La vie est un film en technicolor et panoramique.
      Bisous d'oux

      Supprimer
  22. Arfff c'est un jeu, Célestine !
    Heu... Euh... j'en connais pas mal de ces titres, c'est tout pour le moment !

    RépondreSupprimer
  23. jolie performance !
    je ne vais pas très souvent au cinéma et mes choix sont restreints : je n'aime pas la violence qu'elle soit physique ou psychologique, les sujets très sérieux m'emmerdent, les comédies me soulent. Tu vois, je suis très difficile à contenter.
    Le film que j'aimerais voir là c'est "Tout conte fait".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as dit au hasard, ou bien tu sais que c'est un magnifique film d'animation des studios Folimage?
      "Difficile à contenter"...ce n'est pas forcément un défaut. Une exigence de qualité, peut-être...

      Supprimer
  24. Quel bel hommage...j'en ai vus quelques uns, raté beaucoup.
    Je me souviens de ce générique lorsque j'étais gamin.
    J'ai revu Amélie Poulain cette semaine, je connais tous les dialogues par coeur...si je pouvais redevenir cinéphile ça serait bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Amélie Poulain, mon film culte. Je crois que je l'ai vu vingt-deux fois.Et je vois encore des choses que je n'avais pas vu les vingt-et une premières fois...Cinéphile, c'est une façon d'être. Je le suis.Il faudrait que ce fût contagieux!

      Supprimer
  25. Quoi, c'est une jeu? Il faut trouver quoi? La liste des titres cachés dans ce post? Le nom d'un acteur? Le prix des chocolats glacés de la dernière séance...? ;)

    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une paire de lunettes à gagner: pour que tu puisses voir la règle du jeu en bas de mon billet!

      Supprimer
  26. Il fallait le faire, tu l'as fait ! Je ne suis pas très cinéphile mais j'ai réussi à suivre le fil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris soin de les ranger par ordre croissant...

      Supprimer
  27. Pfff... Un jeu, pas une jeu... Quand je veux, je dépoussière mon clavier, aussi... ôÔ

    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ce que je dis: des lunettes...LOL!

      Supprimer
  28. J'veux pas casser l'ambiance mais Maître Capello m'objecte dans l'oreillette et Patrick Brion me confirme que seuls peuvent être pris en compte les titres de films contenant un nombre ou un chiffre dans son titre soit:
    "Le facteur sonne toujours deux fois-Le train sifflera trois fois-La quatrième dimension-Le premier pas-le cinquième élément-Le sixième sens-Sept ans de réflexion-Huit et demi-La neuvième porte-Les dix commandements-Douze hommes en colère-Les trente-neuf marches- Soixante secondes chrono-Cent jours à Palerme-Vingt mille lieues sous les mers et Mille milliards de dollars"soit 16 titres de films.
    Sinon je vote
    Soit 16 titres de film sinon je boude!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal joué, mais même en tenant compte de la restriction capelovicienne (qui n'était pas stipulée dans ma règle du jeu) tu en as oublié un.
      (Allez je t'aide: c'est assez troglodytique comme film)

      Supprimer
  29. Même le deuxième prix me comblerait.
    Rarement lauréat de l'or du podium je suis plus souvent récipiendaire de la médaille d'argent, le fameux plan B de l'amateur troglodyte.

    RépondreSupprimer
  30. Uhhh, ah ouais, j'avais pô vu, c'est comme les CGV, c'est écrit en tout pitit pitit...

    Bon ok, alors à l'arrache, je trouve ça

    L'homme tranquille
    Le facteur sonne toujours une fois de moins que le train ôÔ
    Le trains sifflera une fois de plus que le facteur ôÔ
    Le premier pas
    La quatrième dimension
    Le cinquième élément
    Sixième sens
    Septs ans de réflexion
    Otto e mezzo
    La neuvième porte
    Les dix commandements
    Douze hommes en colère
    Les trente neuf marches
    Soixante secondes chrono
    Cent jours à Palerme
    Vingt mille lieues sous les mers
    Mille milliards de dollars

    Maintenant, je vais chercher mes lunettes pour voir à voir si j'en ai pô oublié en route... ^^

    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Urf! Y'a Dix-mille, aussi...

      Bernard

      Supprimer
    2. C'est bien!
      Et contrairement aux CGV, il n'y a aucune arnaque cachée...

      Supprimer
    3. Oui, ça j'en doute pas ;)

      Bernard

      Supprimer
  31. C'est génial ! Il faudrait un jour que je m'inscrive aux défis mais je suis trop flemmarde.... Et puis, quand je te lis, je suis tout simplement subjuguée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es trop chou!
      Pour moi, c'est un merveilleux amusement...
      Bonne semaine ma Myo.
      Kisses♥♥♥

      Supprimer
  32. J'ai envie de rajouter encore un grain de sel, en parlant de ce titre qui aurait pu aussi figurer dans la liste: Farenheit 451, de Truffaut, d'après le livre de Ray Bradbury. Farenheit 451 est une dystopie décrivant une société future où le peuple, voué à une espèce de bonheur obligatoire, est inondé de divertissements, où la culture n'a plus sa place et où le rôle des pompiers est de brûler les livres... Dois-je ajouter que cette œuvre figure en bonne place dans ma bibliothèque...?


    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, je réponds au commentaire, tant pis, j'en aurai plus de 69 et du coup, le dernier effet de mon billet "l'assassin habite au 21" tombe à l'eau...Mais ce n'est pas grave!
      En son temps, le film de Truffaut m'avait beaucoup marquée!

      Supprimer
  33. Tu aurais pu aussi mettre un homme amoureux, trois hommes et un couffin, le mouton à 5 pattes, les 101 dalmatiens, 1984, 2001 odyssée de l'espace, sans préjudice pour tous les autres....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas "un Homme amoureux" Ce doit être chouette!

      Supprimer
  34. Quel magnifique texte rempli d'allusions au septième art...C'est beau, métaphorique et je m'y retrouve volontiers moi amoureuse de la vie et de 'mon cinquième élément'. C'est très joli et tellement vrai.
    Souvent je parle de la pièce qui manque à mon puzzle, l'élément déclencheur qui m'a fait accoucher de moi-même.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.