lundi 2 avril 2012

Le retour de l'ange

-Dis donc, l'Ange, tu ne la trouves pas un peu étrange, Célestine, en ce moment?
-Hein? Non, je n'ai rien remarqué... Étrange, c'est être ange...
-Moi, je la sens différente, fatiguée, décalée.
-Le petit coup de mou de la fin d'hiver, sûrement,  rien d'inquiétant.
-Ah mais si, moi je trouve que tu devrais t'inquiéter au contraire. Je t'assure, elle n'est pas comme d'habitude. Il a bon dos, le p'tit coup d'mou...
-Bon, c'est vrai que ses derniers billets ne sont pas très folichons. Mais il faut la comprendre, la période est délicate.
-Ah? Que veux-tu dire?
-Eh bien, tu sais, en ce moment, la conjoncture n'est pas gaie. La France est comme en apnée, retenant son souffle avant de s'élancer vers son avenir incertain. Et rien n'est acquis...
-D'accord, mais Célestine est au-dessus de ça, je crois, une véritable optimiste, non?
-Je la sens réfléchir intensément. On dirait que la dimension écologique la tracasse beaucoup, elle se fait du mouron pour les générations futures, ses enfants, ses petits-enfants...Elle a entendu le message de Nicolas Hulot, ce soir,  ça lui a fait un choc.Surtout la phrase: "une société qui n'a pas su avoir des rapports apaisés en période d'abondance a des soucis à se faire quand arrivera la rareté"... Ça lui a fait froid dans le dos, cette annonce apocalyptique d'un nouveau Moyen-Age...
-Il faut lui dire de ne pas trop prendre en charge les soucis de toute l'humanité...Un peu d'égoïsme ne nuit pas!
-Bien sûr. Je crois qu'elle s'emploie quotidiennement à s'émerveiller des petits riens de l'existence, et trouver refuge dans les beautés de la nature. Elle le rabâche même, je me demande si elle ne saoûle pas ses lecteurs avec ses petits bonheurs béats...
-D'où vient alors mon sentiment diffus qu'elle ne va pas très bien?
-Tu sais, il y a mille et une raisons. Le temps qui passe, ses enfants partis, l'avenir du petit dernier, la crise,  la fatigue du travail, ses vieux parents qui lui manquent,  les petits soucis, les tracasseries bureaucratiques, le poids des responsabilités, les déceptions, la connerie de certains, le regret des amitiés perdues, le crabe qui rôde et emporte les gens qu'elle aime, ses hormones qui font des montagnes russes, les lassitudes du quotidien...pas toujours facile!
-Eh, je comprends mieux ce regard parfois sombre et découragé, elle qui a les yeux si clairs au demeurant. Mais tu es là, non, l'Ange?
-Bien sûr! Tiens pas plus tard que ce weekend, je lui ai apporté en cadeau la présence de son fils aîné,  un vernissage avec des rencontres agréables, une soirée paisible en famille, un petit déjeuner au jardin, une sieste au soleil et un billet de son amie Delphine. Tu vois que je me suis déchiré pour lui faire plaisir. Et puis je lui ai glissé dans le creux de l'oreille que les vacances de printemps arrivent dans une semaine, qu'elle va pouvoir souffler vraiment...
-Ah, ça, elle a dû apprécier!
-Oui, je crois que j'ai fait mouche. Elle a beau adorer son métier, il est usant nerveusement, il n'y a que ceux qui ne le connaissent pas qui en parlent comme d'une sinécure. 
-Elle va aller mieux, donc? Tu peux être content, l'Ange!
-Je ne crie pas  victoire, elle est encore fragile. Je l'ai même surprise à pleurer ce soir.
-A moi, elle m'a dit que ça lui faisait du bien: les femmes sont comme ça, il paraît. Elles ont des larmes "bénéfiques"...va comprendre!
-Bon j'y retourne. Il faut que je lui effleure le front avant qu'elle dorme: pour qu'elle oublie ses pensées négatives et qu'elle parvienne à faire de beaux rêves. Quant à ses vieux démons, j'en fais mon affaire.

29 commentaires:

  1. Je ne suis pas un ange... mais j'espère de tout cœur que la nuit t'a été douce !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, oui.
    Mais se savoir soutenue et accompagnée, ça aide.
    Bon courage, Célestine.

    RépondreSupprimer
  3. Bienvenu dans la vraie vie, l'Ange !! Tu ne ferais pas un peu d'angélisme, toi ? ;)
    Tu sais quoi? Tout ce que ressent Célestine, n'est rien d'autre que cette vie qui va. Nous bénéficions encore -pour l'instant- d'un milieu favorisé en France (Toi qui peut voler, tu peux voir ailleurs comment ça se passe!).
    Alors carpe diem !!
    Et comme disait l'autre, dans un pays où une femme "mûre" représente les "Verts", on peut mordre dans la vie à pleines dents :)

    RépondreSupprimer
  4. chataigneraie58lundi, 02 avril, 2012

    continue a garder le meilleurs de la vie, ne t'attache pas trop au reste! bientot les vacances, le changement de rythme, ça ira mieux cel! et puis tu peux venir boire un café...fais signe avant! tu me soutiens tellement dans mes moments difficiles que je me demande si je ne t'épuise pas...bonne derniere semaine

    RépondreSupprimer
  5. à 100 % sur la même longueur d'ondes! le présent politique et économique, l'avenir de la planète et tout ce qui rend notre métier si "prenant"... et on arrive aux vacances complètement épuisé(e) et moralement assez bas
    bon courage, Célestine! tu pourras bientôt recharger tes batteries...
    je t'embrasse comme une soeur :-)

    RépondreSupprimer
  6. Bien ce dialogue avec l'ange , réaliste et parlant pour nous tous je crois
    L'avenir de la planète , oh la la , je vais te faire une confidence , je n'écoute plus , ça me fout le bourdon , impuissante , je vis le moment présent , m'inquiète un peu pour l'avenir de nos jeunes , mais ..on a mis dans leurs mains , dans leur tête et leur coeur des éléments , à eux d'inventer non , même si je sais , c'est quand même très dur pour eux
    Je comprends pour tes parents ...
    ce temps qui passe , pour nous tous , allez , on se donne la main ,et oui , y'a toujours plein de bonheur à contempler , et surtout , une entourage bienveillant , c'est le plus cadeau de la vie je crois
    Bon lundi et bonne semaine avant les vacances

    RépondreSupprimer
  7. Vas parler écologie aux gens, 80% des français disent en être, mais pas plus de 20% le sont dans leur vie de chaque jour. Même chez ceux qui la prône....

    belle journée avec bises

    RépondreSupprimer
  8. J'espère qu'un ange veille...
    ♧♧ Laure ♧♧
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  9. Je vais prendre mes pinceaux et te dessiner le bonheur...
    Tout d'abord une très grosse couche de blanc afin de recouvrir la UNE des journaux
    Puis par petites touches dessiner un sourire
    Juste au-dessus, un oeil ouvert l'autre fermé, un clin d'oeil en somme !
    Un coup de Mistral dans la chevelure, et tout en haut à droite un soleil jaune, comme le dessine les enfants !
    Voilà ça va mieux ?

    RépondreSupprimer
  10. Petit Ange de Célestine: prends bien soin d'elle car nous on l'aime notre Célestine et on ne veut pas qu'elle soit trite et pas très en forme :-)!

    RépondreSupprimer
  11. Je n'en connais qu'un , d'ange, cinq, en fait, et parfois, ils me soufflent ça, pour remonter les zygomatiques... :
    http://www.youtube.com/watch?v=lIDW8yxKFXE

    PS : en profiter pour cliquer sur quelques autres vidéos ;-)

    En espérant avec arraché un sourire bleu, et un petit "super cool" ;-)

    RépondreSupprimer
  12. très touchant ce dialogue, j'aime la douceur à soi que j'y ressens, cette bienveillance qu'on réserve souvent davantage à ceux qu'on aime plus qu'à soi-même. et pourtant... la moindre des choses dans ce monde parfois si rude n'est elle pas de s'accorder à soi un peu de clémence?
    à bientôt!

    RépondreSupprimer
  13. Comme je te comprends...les paroles, hier soir, de Nicolas Hulot m'ont "bousculée" aussi!

    En ce qui concerne les notions de soucis de l'humanité et d'égoïsme, mon coeur balance entre deux "écoles" assez différentes...

    La première, celle du moine vietnamien Thich Nhat Hanh qui dit:
    "Transformer notre conscience individuelle c'est enclencher le processus de transformation de la conscience collective."

    La deuxième, celle des Deschiens:
    http://www.youtube.com/watch?v=CnSHlk_xuPY

    ...Hé oui! ici aussi les fluctuations hormonales mènent le bal... Heureusement, à la fin de la semaine: C'EST LES VACANCES!!!

    RépondreSupprimer
  14. Cher ange, je te prierai de continuer à veiller sur Dame Célestine, car son métier occasionne un stress premanent (on le réalise lorsqu'on fait une pause professionnelle). Aide-là à prendre du repos lorsqu'elle en a besoin, décharge-là de ses évaluations, de ses dossiers, de ses tracas. Décharge-là des choses à faire, oui c'est celà, afin qu'elle puisse vivre sa vie sans trop l'épuiser. Nourris-là de senteurs d'ambre et de rose afin que la joie soit plus forte que la lassitude.
    Je vous embrasse tous les deux.

    RépondreSupprimer
  15. - l' homme — Dis donc l'ange, qu'est-ce que tu foutais lundi soir ? Pourquoi tu as laissé à notre chère Célestine la possibilité d'écouter M. Hulot ? Qui ferait mieux de prendre des vacances ! Ah ah ! Les vacances de M. Hulot !

    - l'ange — Mais je sais, c'était une erreur, j'ai bondi quand j'ai entendu : "une société qui n'a pas su avoir des rapports apaisés en période d'abondance a des soucis à se faire quand arrivera la rareté". Je me suis dit que cela n'arrangerait pas ma petite Célestine d'entendre ce genre de bêtises.

    - l'homme — Ça c'est sûr ! Il a rien compris M. Hulot. Un pessimiste de première ! Un catastrophiste comme savent en produire les écolos… Avec eux, faudra profiter des dernières poches de gaz pour se suicider collectivement…

    - l'ange— Je t'assure, j'ai regretté ! Cela dit j'y peux rien si vous les hommes vous balancez des contrevérités. Car mon expérience d'ange à travers les siècles m'a convaincu du contraire. Plus les hommes ont de l'abondance, plus ils se tapent dessus et se font la guerre pour posséder plus. Ce n'est que dans les périodes de rareté que renaissent les solidarité, les vrais. Mais M. Hulot, il est pété de thunes, il n'a connu que la richesse. Alors il n'ai dit que des conneries…

    RépondreSupprimer
  16. Hulot... le marchand de bain-douche ?

    RépondreSupprimer
  17. Oui, ne jamais aller au lit avec des pensées négatives, mais toujours se coucher avec volupté car là est un glissement divin et protecteur, où la batterie se recharge..
    Ah les vacances.. ce sera sans moi encore.. Heureusement que la vitalité de mon fils et mon projet en route me tiennent debout..:)
    ♥ Douce semaine à toi malgré les vicissitudes et aléas du quotidien ♥

    RépondreSupprimer
  18. Tu as un ange, toi ?
    Ben dis donc !
    La chaaaannnnnnce !!! :-))
    Moi, je vis avec "la Purge" qui me remet sans cesse sur la bonne route (enfin, qui essaie ;-))
    les vacances arrivent. le printemps aussi... j'espère que tu vas en profiter pour te ressourcer !

    RépondreSupprimer
  19. Cher Ange,

    Tu sais bien mieux que moi ce qui convient à Célestine, ce qui lui fera du bien. Je te donne plein pouvoir pour la remettre d'aplomb. Il est des jours (et même des nuits) où l'horizon se trouble et où les pièces du puzzle semble ne plus vouloir se remettre à leur place. Tu sais alors de la-haut nous souffler la vue d'ensemble. alors s'il le faut, petit ange, je te prête le mien d'ange gardien. Prends le avec toi et à vous deux vous saurez faire.
    Nous on a trop besoin qu'elle continue d'aller bien !
    Je te charge de transmettre à Célestine tout ce que je n'arrive pas à dire.
    Bonne nuit à vous tous.

    RépondreSupprimer
  20. Mais alors ? Tu es normale, Célestine ? Tu pleures aussi ? Tu es soumise aux mêmes bouleversements ? Tu es capable de déprimer ? Ouf, tu me rassures... :-)

    RépondreSupprimer
  21. La Vie avec ses hauts et ses bas, tout simplement... Bonne semaine Célestine.

    RépondreSupprimer
  22. Sèche donc ces larmes amères, douce Célestine. Mais si elles se transforment en larmes de joie, ouvre-leur ton écluse et laisse leur flot heureux s'épancher. J'ai eu des pincements au coeur en lisant ce billet à l'image de notre temps et de nos vies, finalement. Je pense bien à toi et à tous les tiens.
    D

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Célestine! Je suis heureuse de ta visite chez moi... J'arrive à la fin du trimestre pour les enseignants (j'ai la chance d'être retraitée de l'enseignement et je connais la fatigue, le stress que peut engendrer ce dur métier mais tellement beau en même temps...)
    Ici, les vacances ont commencé hier... Continue à cueillir des petits bonheurs quotidiens et n'écoute pas trop ce qui se dit à la télé...

    RépondreSupprimer
  24. TILLEUL merci d'être venue jusqu'ici, profite bien de tes (très) longues vacances...

    DELPHINE ma très chère comme je suis heureuse de te voir un peu par ici!J'aurais aimé que tu tombes sur un billet plus gai, sur une période plus faste. mais tu sais aussi que mes petits coups de blues ne durent pas très longtemps...

    PETIT BELGE que seraient les hauts, sans les bas?


    MYOSOTIS eh bien oui, je suis carrément banale même. C'est rassurant, hein, un être humain...

    JACQUES merci d'avoir intercédé pour moi auprès de mon ange, qui de temps en temps fait un peu son paresseux...

    TEB "la Purge" brrr...je préfère mon angelot! ;)

    ELLA merci ma luciole. je vais essayer ce soir d'aller me coucher en oubliant les miasmes de la période...♥

    WALRUS Lui même! un sacré coco, celui-là.

    ALAIN ton petit dialogue m'a remis les idées à l'endroit. Merci! J'étais dépitée par tant de pessimisme.

    ZENONDELLE on sent que tu as l'habitude de tutoyer les anges... merci de ton intervention...

    RépondreSupprimer
  25. A TOUS LES AUTRES à qui je n'ai pas le temps de répondre ce soir (trop fatiguée), je vous embrasse fort. merci pour votre soutien.

    ********CELESTINE********

    RépondreSupprimer
  26. Dis, tu me le prêtes, ton ange?...

    RépondreSupprimer
  27. Mais oui, l'Ange, tu sais bien qu'il parait que les larmes sont des perles sur les joues de Dieu. Je ne sais plus qui a dit ça, mais c'est une belle image. Célestine, tiens bon la barre de ton joli bateau, la mer est immense et les vagues nous entraînent sans qu'on puisse les maîtriser. Ainsi est notre avenir, inquietant et incertain....et pourtant c'est la vie!

    RépondreSupprimer
  28. ça y est!!!!! On est en vacances! Je te souhaite de très belles vacances Célestine, repose-toi bien.

    RépondreSupprimer
  29. Je ne sais pas si je suis d'accord avec Nicolas Hulot. Je crois en fait que c'est dans l'opulence qu'on donne le moins de soi et en temps de disette que l'on presse les pierres pour en sortir de quoi aider les autres, s'entraider, passer la mauvaise période. Et puis une fois le confort revenu, on revient à son nombrilisme inconscient.

    Courage et ... tiens! Une plume! Une plume d'ange? ;-)

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.