jeudi 20 octobre 2011

VDM*

              Aujourd'hui, une collègue me confie  un CD plein de bonnes idées pour enseigner l'anglais, et me demande de les imprimer. J'ouvre.  191 pages! J'en ai pour trois heures...et une cartouche d'imprimante!
              Je dois remplacer au pied levé l'agent de permanence, qui est malade, passer  dans les classes relever les tickets de cantine, préparer le café, gérer les entrées et les sorties des élèves qui partent chez l'orthophoniste ou l'ergothérapeute, appeler les parents de ceux qui ont envie de vomir, essuyer quand ils n'ont pas eu que l'envie, bref, la journée commence bien! Pas de remplaçante  pour elle. Je dois me débrouiller.
               J'ouvre la boîte mail : la conseillère pédagogique a perdu mon dossier de classe de découverte, elle n'arrive plus à rentrer mes identifiants dans le logiciel. Le CMPP* m'appelle: une maman a oublié de venir chercher son fils, ils ne savent pas comment la joindre. Je dois remplir une nouvelle enquête sur un logiciel barbare du nom de BAOBAC*, je dois renvoyer les horaires d'une future AVS* d'ici 11h30 pour que son contrat soit validé, la mairie a égaré la commande d'une collègue qui attend toujours ses manuels depuis la rentrée, le PPMS* est remplacé par le DUER*, des heures de boulot qui partent en fumée!
               Les cours d'ELCO* commencent aujourd'hui et j'ai oublié de prévenir les élèves. pfffffiouuu!!!
              A midi, Conseil des Maîtres, je suis contente: on avance. Je tape le texte de l'avenant au règlement que nous avons voté. Je réussis à faire dans les temps les deux cents photocopies pour les familles. Et je m'aperçois que j'ai fait une faute d'orthographe.          
            L'inspectrice se pointe en début d'après-midi chez une collègue qui est sous-pression depuis une semaine. Après la récré, elle me demande de garder 10 minutes les élèves, finalement l'entretien dure presque une heure.Je leur ai appris trois chansons et chanté deux berceuses, je n'ai pas réussi à les endormir. En partant , L'inspectrice me bassine avec le LPC*, les PPS* et les PPRE*.  
               
                  A dix-sept heures cinq, un collègue me demande de l'aider à voter en ligne pour les élections professionnelles, car il ne maîtrise pas l'informatique.  Le vote s'arrête le 20 octobre à 17heures.
                   Demain,j'ai la même journée, mais avec mes élèves en plus. VDM*...



Petit glossaire non exhaustif à l'usage des profanes:
CMPP Centre Médico Psycho Pédagogique: grosse machine à aider les élèves en difficulté quand les maîtres n'y arrivent pas tous seuls.
BAOBAC BAse d'OBservation des ACcidents scolaires: grosse machine à faire des statistiques sur le nombre d'élèves mal surveillés qui se foulent des chevilles dans la cour de récré.
AVS Auxiliaire de Vie Scolaire: dame précieuse mais très mal payée qui aide les élèves handicapés à trouver la vie moins dure.
PPMS: Plan Particulier de Mise en Sécurité: gros pavé très long et très chiant à remplir  mettant noir sur blanc toutes les procédures qui ne seront pas appliquées en cas de réelle alerte de séisme ou d'accident nucléaire, parce que ce sera la panique.
DUER: Document Unique d'Evaluation des Risques: document qui renvoie aux oubliettes le précédent.
ELCO: Enseignement des Langues et Cultures d'Origine: les enfants disent le cours d'arabe et ils ont bien raison.
LPC: Livret Personnel de Compétences: ramassis d'items saucissonnant les savoirs en "compétences" aussi faciles à évaluer que de savoir à 3 mètres si une mouche est mâle ou femelle.(exercice "institutionnel", donc obligatoire, s'apparentant à la très célèbre "sodomisation des diptères")
PPS Projet Personnel de Scolarisation: papier qui établit qu'un élève handicapé a droit à des aménagements particuliers( on n'y aurait pas pensé sans cela)
PPRE Projet Particulier de Réussite Educative: manière judicieuse et polie  de demander aux parents de faire réciter les leçons à leur enfant...
VDM Vie de Merde (voir le célèbre site d'humour)...

28 commentaires:

  1. je compatis, Célestine!
    et merci pour le glossaire ;-)
    (très jolie, ta nouvelle bannière!)

    RépondreSupprimer
  2. Engagez-vous, rengagez-vous, qu'ils disaient !... Je valide, c'est une VDM ! :~)

    RépondreSupprimer
  3. Pour la sodomisation des diptères il faut le faire en vol sinon ce serait encore bien trop facile ;-D.
    Si seulement "On" nous laissait utiliser toute cette énergie à des fins éducatives.......

    RépondreSupprimer
  4. Encore heureux qu'on va vers l'été.
    Bon courage !

    Jacques

    RépondreSupprimer
  5. c'est les vacances là, non ?....
    ouf !

    RépondreSupprimer
  6. Avant d'être ministre de l'enseignement,ce ministre devrait faire un stage de 6 mois dans une école ou lycée.....

    belle journée tout de m^me bises

    RépondreSupprimer
  7. ben, sacré journée! et dire que certains pensent que les enseignants se la cool douce!!comme les meres au foyer...d'ailleurs!
    de tout coeur avec toi!

    RépondreSupprimer
  8. Gloups...
    Bon courage, et merci pour le glossaire !

    RépondreSupprimer
  9. Et ce sont les impôts qui paient les fonctionnaires chargés de faire fonctionner les acronymes et faire chier ceux qui bossent vraiment? Avant de licencier les enseignants, il faudrait peut-être dégrossir le rang des parasites de l'Education nationale planqués derrière leur ordinateur...

    RépondreSupprimer
  10. C'est quand même incroyable cette manière de surcharger de travail les enseignants…

    Pourquoi ne laisse-t-on pas tranquillement les enfants chez eux ?

    Au moins, l'enseignant aurait tout le temps nécessaire pour lire de manière approfondie les circulaires-briques ( et oui, la brique n'est plus un parallélépipède) de sa vénérable administration ainsi que pour remplir correctement les dossiers en réponse, notamment la numéro 13-OQP, rectifié TKO ...

    Mais que font les syndicats !!
    :-)

    RépondreSupprimer
  11. Allez courage ce soir c'est les vacances:-)!!!

    RépondreSupprimer
  12. Pétard mais tu n'as rien à foutre !
    AH ! On se la coule douce....
    GRMBLLLE ];-D
    Allez une fois n'est pas "costume" comme disait ma bignole d'Aubervilliers : bises...

    RépondreSupprimer
  13. Non mais!!! De quoi tu te plains ??? Puisque tu n' es plus obligée de faire l' évaluation des élèves de Maternelle???? T' as (presque) plus rien à faire .... Au fait, les livrets d' évaluation, c' est parfait pour caler des meubles bancals (bancaux ???...enfin, des qui tinennent mal, quoi !)

    RépondreSupprimer
  14. J'aime beaucoup le glossaire. Je crois que pour tenir le choc et rester motivée, il doit te falloir une bonne dose de dérision et de recul.

    RépondreSupprimer
  15. BERTHOISE Commentaire laconique...je suppose que mon billet t'a perturbée...

    MIND THE GAP oh oui, une sacrée dose! des blagues, des sketches dans la salle des maîtres, des petites bouffes entre collègues, et beaucoup, beaucoup de deuxième degré. Voilà qui aide à tenir.

    PIERROT BATON bah voui, c'est vrai,ou alors, j'ai pensé à redécorer les toilettes avec...

    RépondreSupprimer
  16. ANDIAMO des bises de toi? AAAAHHH je défaille!Le commissaire Chauguise me fait la bise...

    MAMMILOU oui ce soir j'écris en vacances...Ca change tout!

    ALAINX oui,c'est vrai que si on supprimait les élèves, on aurait plus de temps...La plupart de ces circulaires chronophages ne servent strictement à rien, c'est bien ça le plus triste.Quand au plaisir, voire au bonheur d'enseigner, c'est devenu des gros mots. Maintenant il faut faire la gueule et se faire ch...tout le temps pour justifier sa paie.

    RépondreSupprimer
  17. DAMIEN tu as raison, c'est par là qu'il faudrait commencer. Mais tu n'es pas ministre de l'éducation hélas...

    PASTELLE merci à toi. L'éducation nationale regorge de ces acronymes débiles et interchangeables: ça s'appelle le pédagol, c'est un langage abscons, ça rime.

    RépondreSupprimer
  18. CHATAIGNERAIE de toutes façons, on critique toujours ce que l'on ne connaît pas, de l'extérieur. J'invite quiconque parle sans savoir, à venir partager une semaine de boulot avec moi...et on en reparle.

    PATRIARCH c'est clair, le stage devrait être obligatoire...pour tous les décideurs en costard cravate, qui pondent des inepties dans leurs bureaux en cuir...

    K.ROLE youpeeehh!!c'est les wouakansses!

    JACQUES contrairement aux apparences, si mon travail me passionne et me prend du temps, il n'est pas toute ma vie. Mon vrai monde, c'est vous,bien sûr, mes lecteurs, c'est mes êtres chers, mes livres, mon jardin, mon chat, les rencontres, la mer, la montagne, la peinture, la musique...Le travail n'est qu'une composante de mon kaléidoscope personnel.

    CATHERINE Je t'invite à aller relire on billet sur toute cette énergie gaspillée...

    http://celestinetroussecotte.blogspot.com/2009/05/tant-denergie.html

    RépondreSupprimer
  19. TANT BOURRIN et WALRUS on sent l'habitude des amateurs de vdm. Merci de m'avoir validé la mienne!

    ADRIENNE Rien qu'à lire toutes ces manifestations compatissantes, je me sens déjà tellement mieux...

    RépondreSupprimer
  20. Et en plus, je suis sûre que tu allèges ton récit ... par rapport au timing en temps réel ... C'est suffocant, et de mon cher Lauragais où je vis retirée, je n'ai pas le manque de toutes ces corvées (au lycée ce sont celles du PP, le prof principal, et quand les élèves vomissent, c'est dû à la bière ...)
    Bonne vacance !

    RépondreSupprimer
  21. Oui profite de ta retraite (en toi-même!) avant de te replonger dans les affres de la politique du "résultat"...

    RépondreSupprimer
  22. Un jour, il faudra que je comprenne pourquoi j'aime tant ce blog. La grâce de l'écriture...peut-être ! les changements d'humeurs...aussi. Le mystère...certainement.
    Peut-être renoncer à comprendre et se laisser aller au plaisir.

    RépondreSupprimer
  23. Heu... Et vous avez encore le courage d'écrire cette note à 22H 04? Ne le dites pas à votre direction, on va vous redonner du travail supplémentaire.

    RépondreSupprimer
  24. Le mystère de l'alchimie ne s'explique pas cher JACQUES.Il en est de même pour moi. Je ne cherche pas forcément à comprendre pourquoi le pouvoir de certains mots, de certaines sonorités, me fait chavirer à un point inimaginable.Je me laisse tout simplement et tout doucement happer par le plaisir des mots.
    Pour ce qui est des changements d'humeur, je vous laisse découvrir (au bas de la page)un peu de moi dans ces deux billets:
    Célestine et ses petites cyclothymies
    et
    Lunatique
    Douce nuit

    RépondreSupprimer
  25. FEUILLY j'avais hâte de coucher tout ça sur le papier...Je n'aurais pas pu dormir avant.Merci de ce passage chez moi. Bienvenue!

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.