lundi 22 juillet 2019

Pourquoi ?



« Il n’y eut rien qu’un éclair jaune près de sa cheville. Il demeura
un instant immobile. Il ne cria pas. Il tomba doucement
comme tombe un arbre. Ça ne fit même pas de bruit, à cause du
sable. »
 Saint Exupéry




Il n'est pas de réponse à certains « pourquoi ».
L'immensité du dérisoire nous apparaît souvent quand on s'y attend le moins. Pour nous rappeler que la longue dame armée de sa faux se rit de nous, derrière ses dents jaunes et ricanantes.
Elle n'a pas fait dans la dentelle, aujourd'hui. Accrochant son immonde fanion à nos rêves bleus de bonheur, pour les ternir de ses ongles sales, elle t'a emporté, petit prince, en un éclair. 
Mon amour pleure ton départ, dévasté de chagrin.
Tu étais pour lui ce que Sibylle est pour moi : une lumière de printemps, une joie d'innocence.
Tu n'avais que trois ans. Ton soleil s'est éteint à jamais et ce soir, même la lune pleure sous les étoiles en berne.







Je reviens dès que je peux mes chers lecteurs. Prenez soin de vous.

106 commentaires:

  1. Ma douce Célestine, je suis si triste de lire cette horrible nouvelle, de te savoir si triste…
    De tout cœur avec toi et une pensée émue pour la famille de ce petit ange. Bises fort, très fort

    RépondreSupprimer
  2. Aucun mot ne peut consoler une telle blessure :(
    Sincères condoléances aux parents dévastés par cette tragédie...
    Amicales pensées et chaudoudoux pour toi ♥

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi ? Il n'y a pas de réponse à cette question. Je comprends si bien cette douleur et cette injustice, Célestine. La mort d'un enfant est inacceptable, inconcevable. Et pourtant... et pourtant, il nous faut l'accepter, submergés de chagrin et de colère aussi. Je suis avec toi, avec vous, par la pensée. Je t'embrasse fort. Courage à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est, en effet, dans ce lent travail d'acceptation.
      Beaucoup de larmes, et d'incompréhension...
      Mais pas de colère, elle est trop destructrice.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  4. Tu es là, plus apte que quiconque à l'épauler dans son chagrin. Il y a dans la vie de douloureuses et injustes traversées du désert ou l'amitié et l'amour peuvent s'avérer être le meilleur des bâtons de pèlerin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai conscience d'être un refuge et cela me donne une grande force, moi qui ai tant à donner.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  5. Oh mon dieu... quelle tristesse.... de tout cœur avec vous... je t’embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci manou. Je t'embrasse aussi
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  6. Je frissonne de tout mon corps Célestine. Je ne sais vraiment pas quoi dire ! kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots sont déjà beaucoup, Kéa. Comme les centaines de messages que nous avons reçus de part et d'autre...
      Merci à toi
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  7. ... Je n'ai pas de mots. Seulement un tsunami de pensées... et rien jamais ne sera suffisant...
    Mon esprit est avec vous, de tout coeur, et du fin fond de l'âme.
    Courage à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as les mots de ton coeur, et c'est déjà énorme.
      Je t'embrasse du fond du coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  8. Triste et sans voix... De tout coeur avec vous tous.
    Ti abbracio e voglio bene

    RépondreSupprimer
  9. Impossible d'encaisser certains coups. Ça fait tout simplement mal, extrêmement mal, ça ne se décrit pas.

    Nous voudrions souffrir à votre place, vous soutenir, vous soulager mais… il n'y aura que le temps.

    Nous sommes plus que des lecteurs, nous sommes présents, à chaque instant, disponibles. Vous avez toujours été là pour nous, je le sais, laissez-nous vous aider.

    Il est trop tôt pour vous dire que vous irez mieux, je le dis quand même, pour que vous gardiez ces mots dans votre poche et puissiez les ressortir au besoin.

    Grand-Langue (triste)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon ami, c'est très beau ce que vous dites, et cela me laisse sans voix.
      De tout coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  10. Aujourd'hui j'ai envie de te dessiner, de vous dessiner un Petit Prince.... celui dont vous continuerez à lire le sourire dans les étoiles, dans son étoile, celle qu'il vient de rejoindre, vous laissant dans la tristesse....J'ai plein de pensees solidaires avec vous. Je sais que tu sauras décrypter le Ciel et lui montrer le sourire de son Petit Prince...Toutes mes pensées affectueuses 🌺🌺🌺🌺🌺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas par hasard que j'ai choisi la métaphore de notre cher Petit Prince.
      Et je sais que tu comprends pourquoi.
      Bisous cher Petrus et merci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  11. Il y a des blessures qui font mal même si l'on croit aux étoiles qui sourient

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est joli ce que tu dis, Marie. Et comme c'est vrai...
      Merci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  12. Un drame. Sans réponses car sans vrai pourquoi. Pour quoi? Parce que la vie n'est pas faite de questions et réponses sensées. Toute mes pensées, sorellita. Une petite lueur clignotte dans le ciel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la vois chaque soir. Et nous nous consolerons comme cela chaque jour un peu plus.
      Mais que cela va être long...
      Grazie sorellita
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  13. Je ne trouve pas les mots. Simplement avec vous par la pensée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pensées font chaud au coeur, mel.
      Merci
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  14. Prends bien soin de toi, de vous… Il n'y a pas de mots pour consoler un si grand malheur. Juste de tendres pensées, des bras pour bercer….bises ma si belle

    RépondreSupprimer
  15. Il n'y a pas de mots face à une telle injustice. Courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, madame Chapeau.
      C'est gentil à vous d'être passée, je suis touchée
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  16. Quand l'homme de ma vie nous a quittés, j'ai réalisé que, même si nous sommes nombreux à partager le chagrin, il n'en est pas moins lourd à porter par chacun.
    La mort d'un enfant est inacceptable et cause une indicible peine.
    Transmets toute ma compassion à ceux qui souffrent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas qui vous êtes, mais je vous remercie de votre témoignage
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  17. Quand je suis passée une première fois les commentaires étaient fermés, alors je m'apprêtais à t'écrire.
    La mort d'un enfant est la pire épreuve qu'on puisse subir. Quel que soit le pourquoi.
    Et rien ni personne ne pourra nous consoler.
    Pensées douces pour la petite lumière trop tôt éteinte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais perturbée, et je n'ai pas vu que les témoignages étaient fermés.
      Merci Pastelle, d'être revenue.
      Doux bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  18. J'aurais pu écrire la même chose que Pastelle. Je suis venue lire hier et je n'ai pas réussi à écrire un commentaire. Qu'un enfant parte avant soi ce n'est pas dans l'ordre des choses. L'image du Petit Prince également a fait ressurgir de bien douloureuses choses.
    Chaleureuses pensées

    RépondreSupprimer
  19. Mes pensées vont vers tous ceux qui aimaient ce Petit Prince et tout particulièrement ses frères et sœurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il laisse deux grands frères de cinq et sept ans, qui portent en eux la force de vie qui aidera ses parents à surmonter la douleur.
      Merci Nicole
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  20. Quelle horrible nouvelle, lorsque l’on apprend la mort d’un enfant innocent.
    Vous avez une fois de plus su trouver les mots, et la comparaison avec la mort du Petit Prince est tout à fait troublante et judicieuse à la fois.
    Mes plus sincères condoléances en ces moments qui, je le sais, sont toujours très difficiles.
    Perdre un enfant est la plus grande douleur qui soit.
    Je vous serre dans mes bras, et transmettez mes plus sincères condoléances à sa famille et surtout à celui qui partage vos jours.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour lui, et pour moi.
      C'est vrai, l'image du Petit Prince piqué par le serpent et tombant sans bruit sur le sable mou s'est imposée à moi.
      Merci beaucoup pour vos mots, Lorenzaccio
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  21. La définition du pire.

    Eric

    RépondreSupprimer
  22. Il n'y a pas de mots dans de telles circonstances.
    Seulement une présence auprès de toi, au cœur de la douleur, avec ceux qui souffrent de la tragédie.
    Je t'embrasse de tout mon cœur profond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie la présence, même sans mots.
      Merci de tout coeur Alain.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  23. Aucune consolation dans de tels moments...

    sinon de se dire que chaque journée vécue avec ce petit être trop tôt "envolé", fut une chance ...et que cette joie, ce bonheur, ces moments vécus ne s'effacent pas.
    Il sont là pour toujours...

    De tout coeur avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le père de l'enfant a fait son hommage, le jour de la cérémonie, en commençant par ces mots : « Quelle chance »
      Etrangement, ces mots étaient porteurs d'espoir et d'une grande sagesse.
      Merci chère Licorne
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  24. un petit prince, parti comme un éclair... ;-(
    Je pense à ses parents, son père, sa mère... c'est terrible!
    Je pense à sa famille, dont ton amour... il n'aura pas trop de tes bras pour lui être proche
    Je pense à toi aussi, l'hypersensible, qui vit tout au plus fort
    Il vous faudra du courage, beaucoup de courage...
    Je pense à vous tous...et t'embrasse de tout mon coeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes pensées me touchent beaucoup, Coum.
      C'est dans ces moments-là, en effet, que la grande sensibilité prend toute son ampleur, surtout qu'il me faut tenir et tenir encore, et ne pas flancher. Se montrer forte quand le sol se dérobe sous les pieds.
      Merci de tout coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  25. Ce billet me serre le cœur, me noue la gorge, me tire des larmes que je chasse rapidement. J'ai de plus en plus de mal à supporter les mauvaises nouvelles.
    Elles me blessent, me font mal.
    Je n'ai pas les mots pour exprimer les douleurs qui ne font mal qu'à l’intérieur.
    D'ailleurs, est-ce-que des mots existent, seulement ?
    Mes pensées t'accompagnent, vous accompagnent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mauvaises nouvelles sont comme les bonnes, il faut les accueillir de la même façon, parce qu'elles font partie de l'histoire de la vie, le cycle éternel...
      Je suis retournée voir le Roi Lion (la nouvelle version est un chef d'oeuvre) et la chanson, je trouve, était magnifiquement de circonstance pour expliquer à deux petits bambins que leur petit frère était parti dans les étoiles, comme Mufasa.
      «Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai
      dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera
      pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des
      étoiles qui savent rire !»
      Cet extrait du petit Prince entre en correspondance avec les paroles du vieux Singe dans Le Roi Lion...
      Appréhender la mort, c'est l'histoire d'une vie. L'histoire de la vie.

      https://youtu.be/w9u21s1wuok

      Bisous Didier et merci pour tes pensées
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  26. Perdre un enfant quel malheur ! Une épreuve terrible à traverser. Je suis triste pour ceux qu'il laisse. Cela me retourne le cœur. La vie peut être vraiment cruelle !! Je pense à toi, je pense à vous et vous adresse mes pensées toutes fraternelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut que se dire cela, Daniel...Surtout quand on a soi-même des enfants...
      Merci du coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  27. Présence douce pour toi et pour toute la famille de ce petit être qui est parti briller au ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ma Suzame...le soir même, de longs éclairs brillaient dans le ciel, et chacun n'a pu s'empêcher de penser qu'il nous faisait signe...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  28. Coucou ma frangine. Je n'ai pas de mots pour te dire ce que j'ai ressenti en lisant ton texte. Quel chagrin! Il n'y a jamais de réponses à ces pourquoi mais il y a l'affection que tous tes lecteurs te portent et qui t'entoure dans ces moments difficiles. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les pensées, les petits mots, les marques d'affection, les bras, les mains, tout cela fait chaud au coeur quand il est brisé en mille morceaux...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  29. Une étoile de plus a rejoint le ciel pour dormir dans l’écharpe de la voie lactée.
    Le chagrin est donc bien dans tous les nids...
    Un tsunami.
    Je t'embrasse fort ma Sœur de cœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mon cher poète.
      Dans tous les nids, le chagrin se niche et fait des petits...
      Mais l'amour et l'espérance sont là aussi.
      Je t'embrasse frérot
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  30. Réponses
    1. Ben si, il y a ceux-là, justement...
      Ils témoignent de la compassion.
      Merci cher Goût
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  31. Je ne peux même pas l'imaginer, les mots sont dérisoires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dérisoires, et si utiles pourtant...Comme des mantras.
      Pour pouvoir relever la tête, et continuer.
      Bisous chère Heure Bleue
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  32. O ma pauvre comme c’est horrible pour toi et pour tous ceux qui sont touchés par ce drame
    Gros bisous ma belle
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ressent dans ces moments-là toute l'impuissance et toute la complexité de la condition humaine...
      Merci ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  33. quelle chose abominable qui fait se heurter nos 'pourquoi' contre un mur terrible et nous met en colère désespérée.
    de tout cœur avec vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'espoir était quand même sur les lèvres, jeudi.
      Parce que la vie est là, forte et belle, et qu'elle continue malgré les pourquoi.
      Cela n'empêchera pas les étapes longues et douloureuses du deuil...
      Bisous chère Adrienne
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  34. Putain c'est raide là ! Que dire...rien sinon que la vie est mortelle alors qu'elle devrait être la vie. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible, comme disait je ne sais plus qui.
      On ne devrait jamais l'oublier, et pourtant...
      Bisous Mindounet
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  35. Aucun mot pour expliquer, comprendre... pourquoi ?
    C'est terrible, et nul n'est à l'abri de ces abominations !
    je te serre dans mes bras, ma chère Âmie ...
    bisous amicaux.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes tous égaux devant la grande dame à la faux...
      Et notre seule consolation est l'amour que l'on diffuse avant de s'en aller...
      Merci ma belle d'âme
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  36. Prends soin de toi céleste Célestine, nous savons que la vie est fragile mais les pourquoi restent des tragédies... Bises et tendres pensées vers toi et ceux qui t'entourent. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la fragilité et en même temps la force de la Vie qui la rendent si belle.
      Même si parfois, de gros nuages noirs viennent donner au ciel une couleur d'encre
      Bisous ma Plume, merci pour tes mots
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  37. Je pense que la bonne question n'est pas pourquoi, mais plutôt comment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment...
      Dans une piscine, avec plein d'adultes autour...mais un quart de seconde d'inattention suffit pour être fatal... 😢
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  38. Que dire si ce n'est que la force soit avec toi dans ces moments fragiles.
    Je te serre doucement sur mon coeur :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton soutien, petit criquet.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  39. Réponses
    1. Tu es là, et c'est déjà beaucoup
      Merci Val
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  40. Je t'envoie quelques pensées lumineuses pour éclairer cette route bien assombrie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère amie.
      On a bien besoin de retrouver la lumière...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  41. Je suis de tout coeur avec toi Célestine. Ma gorge est serrée à la lecture de tes mots.
    Je t'embrasse ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta présence, chère Denise.
      Tous ces témoignages me font chaud au coeur.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸🖤

      Supprimer
  42. Quelle tragédie ! C'est terrible... Je n'ai pas de mots pour l'instant. Je suis de tout coeur avec vous. Courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bonheur du jour
      Tes mots sont un baume même quinze jours après
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  43. Rien n'est plus douloureux que le départ d'un enfant. On le dit , on le sait, mais quand on l'éprouve dans sa chair, c'est dévastateur.
    Des bises de ...présence, soutien, compassion, amitié. Choisis celles qui te feront le plus de bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai pris les quatre et je te remercie ma Berthoise
      La douleur est immense même si ce n’est pas la chair de ma chair...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  44. Ca fait quelques jours que j'ai lu ton terrible article. Je ne savais que dire, les souvenirs sont aussi remontés à la surface...Ma belle-soeur et mon beau-frère étaient aussi présents quand leur petit neveu de 3 ans est tombé au sol juste avant un feu d'artifice du 14 juillet. Ils ont cru qu'il faisait le fou-fou..Hélas, tel n'était pas le cas (la mère était la jeune sœur de mon beau-frère)...C'était il y a 3 ou 4 ans en Bourgogne....Il a laissé aussi un frère et une sœur..J'ai vu, la semaine dernière, un article dans le journal qui a eu lieu en Bourgogne, avec une piscine en cause. Peut-être était votre petit chérubin.. Toutes mes condoléances Célestine. La vie des blogs nous font retomber les pieds sur terre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Julie
      On sait que ça arrive à d’autres et on se dit que ça ne nous arrivera jamais par une sorte de magie incantatoire et un peu insouciante...
      Mais ça arrive et l’on n’est jamais préparé à ça ...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  45. Un jour, nous étions tous réunis chez ma fille. Ses 2 ainés étaient petits. Dans le jardin, il y avait une petite piscine..Le père et le grand-père surveillaient les enfants. Un moment, ils ont tourné le dos pour admirer je ne sais quoi. Ma petite fille de 2 ou 3 ans est tombée tête la 1ere dans le bassin..Ma fille, de loin, sur la terrasse, surveillait aussi d'un œil. Elle a poussé un cri. Le père et le grand-père se sont retournés et ont attrapé fissa la petite. Ca peut hélas, arriver à tout moment. Ma fille s'est juré de ne pas construire de piscine en dur tant que ses 3 enfants ne sauraient pas nagé et c'est elle qui surveille les enfants dans les piscines des amis ou des grands-parents..Elle a fait du sauvetage nautique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en un instant d’inattention tout peut basculer.
      Ta petite fille a eu de la chance ce jour-là...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  46. Bonjour Célestine
    Quand j'ai lu ce billet, les commentaires étaient fermés. J'en ai conclu, bien que cela m'ait étonné, que tu n'étais sans doute pas (encore) disposée à recevoir nos messages de commisération.
    Comme je voulais respecter ton choix, je n'ai pas non plus essayé de te joindre via ton adresse mail.
    Je serais profondément peiné si ces circonstances avaient pu t'amener à croire à mon indifférence face à cet horrible drame.
    Je te serre contre mon cœur et t'embrasse bien affectueusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais qu’il n’en est rien puisque je t’ai écrit
      Qui pourrait rester indifférent devant un tel drame ?
      Je t’embrasse cher Boss
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  47. C'est toujours terrible ces petites étoiles qui vont briller dans le ciel beaucoup trop tôt !
    Je ne peux imaginer la douleur de ses parents et de ses proches. Toutes mes pensées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai c’est une étoile de plus dans le ciel ... et elle brille dans mon coeur endolori.
      Merci Sabine
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  48. Une pensée émue pour toi ma chère Célestine, et pour les tiens, les parents de ce petit chou. Ne peux rien rajouter de plus tant je comprends votre douleur.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle d’âme moi non plus je ne rajoute rien.

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  49. Donne tout l'amour que tu as, Célestine. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne fais que cela, cher Aldor...
      C'est aussi ce qui me pousse à répondre à tous les commentaires comme s'ils étaient uniques.
      Je t'embrasse aussi

      Supprimer
  50. Un instant avant il était là... que la vie est fragile. Le départ d'un être et encore plus d'un petit être laisse un vide immense. Ce vide qui fait si mal s'atténuera avec le temps mais toujours ce petit être restera vivant dans le coeur de tous ceux qui l'on tant aimé. maty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la soudaineté de ce départ qui laisse le plus hébété...
      Tout est dit dans ta première phrase...
      Merci Maty

      Supprimer
  51. Perdre un être si cher, quel chagrin fou, hélas nous sommes confrontés à cette injustice, ici il y a des nuages noirs aussi alors je sais que c'est difficile si difficile et que les mots ne sont rien face à cette douleur...
    Je n'avais rien reçu alors j'ai cru que tu étais en vacances...
    je pense à toi et aux tiens si touchés par ce malheur
    Je t'embrasse fort Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je n'étais pas vraiment en vacances, dans ma tête, même si nous sommes quand même partis là où nous avions prévu d'aller.
      Les mots ne sont pas rien, comme je le dis dans mon billet.
      les mots sont tout ce que nous avons pour exprimer les tempêtes de nos âmes...
      Merci pour les tiens.
      Ils sont doux à lire
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  52. Je ne lis ce billet qu'aujourd'hui … combien la douleur de perdre ce petit prince doit être immense ... se relever d'un tel drame est difficile … courage à vous tous et que l'amour vous aide à traverser ce terrible moment ...de tout cœur avec vous. Je me permets de t'embrasser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup chère Colette.
      Ces mots sont précieux, quels qu'ils soient
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  53. Célestine
    Je prends connaissance de ce post seulement à l'instant.
    Nous ne nous connaissons et pourtant...
    Je n'ai pas de mots...
    Je te serre fort et penses à tous tes aimés.
    Je t'envoie toute mon amitié la plus sincère, mes prières vous accompagnent ce soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une grande émotion de recevoir tes mots, ma Cloudy.
      Je sais que ta vie n'est pas non plus un grand fleuve tranquille, et la chaleur de la présence, même en mots, c'est vraiment important pour ne pas flancher.
      Je t'embrasse de tout coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.