vendredi 18 mars 2022

Je te promets

 



Qu'est-ce que les acteurs sont bons, de nos jours ! Avant, même bons, ils "jouaient" des rôles et ça se sentait. Désormais, même dans les séries de divertissement dites "sans prétention", ils vivent leur personnage en oubliant la caméra. C'est bluffant.


Il y a eu cette petite série le lundi soir. Je ne sais pas si vous l'avez vue.
Je te promets. Comme dans la chanson de Johnny. 
 Je ne sais pas pourquoi cette histoire m'a autant touchée. Sans doute à cause des liens familiaux, et de l'impact de l'enfance sur la vie adulte. Ça me percute de plein fouet. 
En gros, c'est l'histoire d'un couple dans les années 80, qui attend des triplés. A la naissance, l'un des trois ne survit pas. Mais dans le même temps, un enfant noir est abandonné par ses parents dans la même maternité. Le couple décide de l'adopter. 
Mathis, Maud, Mickaël. On "M" beaucoup chez les Gallo. 
C'est l'histoire d'un couple banal, et pourtant unique, qui fait de son mieux, mais n'empêche pas les maladresses de marquer profondément chaque enfant, qui se construit alors comme il peut dans cette drôle de famille traversée par des drames ordinaires ou brûlants.
Maladresses, inconscientes sans doute, ancrées dans le tissu de chaque protagoniste de l'histoire. La grand-mère, qui marque la différence entre les "jumeaux" et Mathis, le petit adopté. Qui multiplie les gaffes sur la couleur de l'un, le poids de l'autre...
Le père, personnalité écrasante, "enchanteur de quotidien", héros familial idéalisé par la mère.
La mère qui tangue sur le fil entre femme libérée, amoureuse, et mère de famille parfois dépassée.
Le père biologique qui aime son fils à distance depuis sa naissance...
Les amis qui savent des secrets qui les empoisonnent depuis si longtemps.

Les enfants devenus adultes sont en proie à des problèmes récurrents.
Les problèmes d'identité de Mathis, le racisme latent qu'il doit affronter depuis l'enfance,  sa volonté farouche de réussir, son désir de retrouver ses parents biologiques.
Les problèmes de poids de Maud, qui entoure son corps de graisse comme une carapace pour remplir son vide, protéger sa blessure,  celle d'avoir une mère parfaite et de ne pas se sentir à la hauteur. 
Les problèmes d'addiction de Mickaël, brillant footballeur puis acteur, toujours en recherche de l'amour d'un public, mais coquille vide désespérée, loser de l'amour.
Pourtant l'amour est là. Le lien est fort entre les trois. Les conjoints font de leur mieux pour trouver leur place dans ce bloc soudé que constituent des triplés. Mais l'incommunicabilité dans les relations humaines, c'est terrible. 
Et c'est sans doute de contempler fugacement le miroir de mes propres expériences en matière familiale qui me bouleverse tant.
C'est Maud qui m'a le plus émue. Marylou Berry est tout simplement épatante.








52 commentaires:

  1. L'histoire est si bien racontée que je l'ai vue par procuration.
    Ti bacio Carrissima.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce à mon art de la narration absolument ébouriffant, je suppose...
      Muahaha ! ;-)
      Tvb, carrissimo
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Mais non, tu sais bien que c'est parce que tu annones tes textes en bégayant :-D
      TVB anch'io

      Supprimer
    3. Mais tout à fait ! Tu me connais bien !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. À la télé, je ne regarde que les séries policières (ou presque) et déjà là, j'aime pas trop qu'on y mêle les histoires de famille des flics dont le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elles ne font pas avancer le schmilblick ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, tu es comme ça, toi ? Tu ne t'intéresse qu'à l'énigme policière ? Tu dis ça parce que tu ne connais pas Candice Renoir et sa belle plastique...
      ;-) ;-) ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Plastique rose de son téléphone tu veux dire ? :-)

      Supprimer
    3. Non non, je parlais de son physique opulent...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Et son caractère de cochon, tu n'en parles pas ?

      Supprimer
  3. Je ne regarde que très rarement des séries, d'ailleurs la dernière c'était avec une rousse HPI et j'ai souvent pensé à toi.
    Mais là comme tu le racontes on a envie de savoir la suite et je vais sans doute me laisser tenter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne seras pas déçue, je pense. Te connaissant un peu.
      En tant que rousse HPI je peux même te l'affirmer. ;-) ;-) ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. T’as raison les acteurs y jouent très bien mais cette série ne vaut pas l’original (dont elle est le remake) This is us!!!! Trop bien ! 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant, parce que c'est très partagé. J'en connais plein qui ont préféré la série française. Personnellement, quand j'aime une série, je ne regarde jamais le remake. Parce qu'on fait forcément des comparaisons, et comme tu le sais, comparaison = poison.Et là, je n'avais pas vu l'édition américaine. Chance pour moi.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. Actuellement je regarde rarement les séries télé. Celle-ci "je te promets" par contre, j'ai beaucoup aimé ....les deux premiers épisodes, excellents, mais pas un brin attirée par les autres... éparpillés, décousus, et j'ai laissé tomber.... pas vraiment un bon suivi... bizarre,... peut-être n'étais-je pas en état d'apprécier chaque personnage comme il eût fallu (chapeau ou pas chapeau !).... pourtant j'ai adoré le départ, poignant.....chaque personnage vivant à fond son histoire.... Maud, la maman des bébés, son mari, le copain de Marylou Berry, le frère.... et puis plus rien.... dans un autre temps, j'avais adoré l'histoire du psy... formidablement ...allez j'attends une nouvelle literie pour ma fille... je te quitte.... bisous... doux week-end à venir... tout gris chez nous...mais le coeur au chaud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je trouve que c'est dommage que tu aies abandonné aux deux premiers épisodes.
      Mais si tu te ravises, elle est encore en replay.
      C'est d'ailleurs comme ça que je l'ai visionnée.
      Bisous ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Tu as raison Céleste, je vais revisionner la série en replay cette fois.... d'un autre regard ... merci... et
      bisous à toi.
      Doux après-midi

      Supprimer
  6. Oui, moi aussi j'ai suivi avec grand plaisir les deux versions : This is us (version américaine excellente) puis Je te promets (version française qui nous évoque notre enfance, nos parents, notre histoire...). Les bons côtés de la télévision :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les musiques de la série sont un grand bain de souvenirs de jeunesse pour pas mal d'entre nous... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Pas vu, je regarde de moins en moins la télévision, il faut dire que déménager ça occupe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, vous avez été bien occupés ces derniers temps.
      Enfin si le coeur t'en dit, c'est une série sympa.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. Je te conseille également "Normal people" une série TV irlandaise vue récemment. L'amour, l'amour ;-)
    Et dans un tout autre genre "Stalk" série française sur les petits génies informatiques pas toujours bien intentionnés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note ces deux titres avec plaisir.
      Sur arte, tu as aussi « Vigil » qui est géniale, et une série scandinave qui s'appelle « l'héritage empoisonné.»
      ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. OK, je note "Vigil" et "L'héritage empoisonné" ! :-)

      Supprimer
  9. Tu racontes bien, et tu intéresseras certainement ceux qui aiment ce genre de séries. Moi c'est pas trop mon truc. Et puis là, les problèmes d'adoption « d'enfants de couleur » qui par définition non pas une histoire de naissance et de première enfance particulièrement merveilleuse, avec la guirlande de traumatismes qui s'ensuivent… j'en ai et vu dans mon cabinet de consultations avec tous ce que ça générait comme problèmes multiples dans tous les secteurs, difficiles, douloureux, voire ingérables… j'aurais l'impression de repartir au boulot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois me souvenir quand même que tu avais aimé la série "en thérapie" dont j"vais parlé dans mon billet "effeuillage"...
      En fait, ce qui est bien vu, dans cette fiction-ci, ce sont les erreurs d'éducation, involontaires certes, mais qui se répercutent sur les adultes.
      Peut-être que si cela m'a tant touchée, c'est que j'ai compris certaines choses par rapport à ma propre enfance...Un peu comme une piqûre de rappel de ma thérapie.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  10. Et je ne te parle même pas de "Occupied" série TV norvégienne prémonitoire à souhaits...
    Bon, ben je crois que je suis complètement accro aux séries ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'allais oublier la série "Léonardo" qui m'a bien plu ! :-) Plue ça fait glue !... Même si certains disent qu'historiquement...
      Je suis bon public ! :-)

      Supprimer
    2. Je note encore.
      j'aime ça aussi... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. Évidemment chaque personne a vécu une histoire différente, certaines plus difficiles que d'autres. Il faut bien avoir un corps, un environnement pour grandir mais s'identifier à son histoire fait dévier de qui nous sommes vraiment. Il y a des questions fondamentales à se poser. Chacun est habité d'une Présence et c'est de rencontrer cette Présence qui importe. Toutes les calamités qui adviennent et sont toujours advenues sur terre sont le résultat de cette fausse identification à son histoire personnelle, qu'elle soit misérable ou merveilleuse ne change rien, et tant que nous ne comprendrons pas ce que veut dire "connais toi toi même" les mêmes erreurs seront commises et donneront les mêmes désastreux résultats. kés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute as-tu raison, kea. Mais il n'en reste pas moins que les êtres humains sont faits de chair et de sang, et que les expériences traumatisantes s'ancrent profondément en soi. Il faut un long chemin pour les dépasser et parvenir à cette fameuse Présence...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. pas vu mais je vais suivre ton conseil

    RépondreSupprimer
  13. J'ai suivi cette série moi aussi, pourtant ce n'est pas mon habitude et de plus je ne regarde que très peu la télé, mais je me suis laissée prendre par l'histoire de cette famille attachante, de ces parents si jeunes et leurs triplés, et puis de ces trois enfants devenus ensuite adultes. Tu en parles très bien, Célestine. J'ai beaucoup aimé également.
    Bon week-end à toi, ma douce. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le week-end fut parfait, merci.
      Ravie que tu aies aimé la série. Tu as trouvé les mot : les personnages sont vraiment attachants.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. Je ne connais pas cette série, je ne connais pas les séries, et Marylou Berry est tout à fait épatante.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, ce n'est pas grave de ne pas connaître...Mais tu loupes quelque chose !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Merci Célestine, pour avoir mis à l'honneur cette série. Elle me touche énormément et je l'adore...chaque personnage est attachant, agaçant aussi, touchant...tout y est. J'ai craint, au début de la 2me saison, que la magie n'opère plus et elle a été là tout de suite en fait. Beaucoup m'ont parlé de la série américaine dont j'ai vu un morceau un soir, sans savoir, et que j'ai lâchée car j'ai trouvé l'atmosphère trop sombre. Et puis, sans regret, j'adhère à la version française pour la nostalgie qu'elle procure, pas les couleurs, les objets, les chansons,...qui nous ramènent à notre propre histoire ;-) oui, beaucoup de plaisir et d'émotions à chaque fois... Maud, j'adore ++ mais celui du me plaît le plus, finalement, c'est...Tanguy 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh comme tu as raison. Je crois que Tanguy est vraiment le plus émouvant. Il a quelque chose de profondément bon et généreux, et on se réjouit que Maud l'ait rencontré.
      La scène où il crie dans la rue " On est enceintes !" est une des plus belles du film.
      Merci beaucoup Paodora pour ton témoignage.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. Je te promets la clé des secrets de mon âme
    Je te promets la vie de mes rires à mes larmes
    Je te promets le feu à la place des armes
    Plus jamais des adieux rien que des au revoir"

    Je te promets , J'ai essayé,  J'ai cherché à me plonger dans la série ..
    Ce qui était alors accessible restait au niveau des bandes annonces d'épisodes....Et la je ne ressentais pas ce que tu nous a décrit comme la qualité des acteurs actuels ...
    La bande annonce donne un aspect superficiel et ne permet pas de juger du jeu des acteurs....

    Alors je reste sur mes impressions premières : la fiction restera toujours une fiction, quand bien même elle serait la reprise d'un fait divers ou même si le scénario s'inspirait d'éléments vécus par son auteur.....

    En ce qui me concerne,  ce sont mes échanges avec autrui,  les confidences échangées , qui m'amènent à réfléchir sur mes vécus familiaux, bien plus que des séries.
    Je me rappelle, par exemple du mariage de celle qui devint ma directrice..
    Elle avait tellement insisté (en vain) à son arrivée dans l'organisme pour que je participe à  son pot, lors même que j'étais pris dans un stage professionnel, que je me suis senti obligé plus tard d'assister à son mariage.
    Et là j'avoue que ma participation à la cérémonie m'a fait sérieusement réfléchir à mon propre couple et m'a aidé à avancer dans ce domaine.. .
    Mais je comprends que pour toi l'impact de cette fiction puisse être aussi fort que pour moi d'avoir participé à cette cérémonie....

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon c'est sûr que si tu n'as vu que la bande-annonce, tu ne peux pas juger de la qualité de l'oeuvre...
      Toute situation peut nous faire réfléchir, qu'elle soit dans une fiction ou dans la vraie vie.
      Je ne fais pas de hiérarchie entre la "fiction" et la "réalité". La limite entre les deux est assez ténue, si on réfléchit bien...
      Bises et merci pour ton témoignage toujours très personnel.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  17. Coucou Célestine, je ne connais pas cette série et j'en regarde peu mais j'ai lu avec grand plaisir tes mots qui donnent envie de regarder.
    Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà ça, ma Denise.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. Je n'ai pas vu cette série qui me semble être un remake de "This is us" que j'ai eu l'occasion de suivre avec grand plaisir. Les trois enfants sont tour à tour attachants aussi bien dans leur faiblesses que dans leur fragilité. ( pas vraiment envie de voir la version française)...
    Bises de Bretagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, quand on a vu une version, on est souvent déçu par l'autre.
      Du coup, je n'ai pas vraiment envie de regarder la version américaine... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Dans leur faiblesse que dans leur force....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lapsus est sans doute assez significatif, comme aurait dit ce cher Sigmund... :-) :-) :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Moi aussi j'ai vu la première version américaine et j'ai été terriblement touchée au plus profond de moi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas ma sister pour rien...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  21. Je ne suis pas du tout "série" mais par hasard celle ci je l'ai vue et je l'ai bien aimée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait plaisir de te revoir, Mel.
      Ça fait longtemps !
      Le hasard fait bien les choses, finalement...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. 0_0' ! Marylou Berry... Énorme à tout point de vue !!
    Merci pour le focus, maicresse femme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ajoute, une démo de John "Grow old With Me".
      https://www.youtube.com/watch?v=AzmBwkXtNb4

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.