mercredi 7 avril 2021

Un esprit en étoile


Photo du net






- De quoi vas-tu nous parler aujourd'hui, Célestine ? 
- Eh bien, mon ami le Goût-des-autres, dans une remarque -pertinente- sur mon dernier billet, a trouvé surprenant que je m'intéresse à la suite de Fibonacci. 
Outre que cela ne me déplaise point de surprendre les gens, surtout ceux que j'apprécie, je dois avouer que oui, je m'intéresse aux  sciences, aux mathématiques, à la physique, et à toutes ces matières qui stimulent mon cerveau en arborescence, jamais rassasié d'apprendre. Suite de Fibonacci, nombre de Neper, Chat de Schroedinger, Fusil de Tchékov, Boson de Higgs,  ces sujets passionnants me fascinent.
- Pourtant, tu aimes aussi beaucoup la poésie, l'art, la spiritualité, toutes ces choses irrationnelles ...
- Est-ce vraiment incompatible ? Doit-on vraiment correspondre à des cases, bon en math,  bon en français ? Moi j'aimais tout à l'école. Mon esprit fuse, en étoile, dans toutes les directions. Les mots fléchés, par exemple,  sont une source précieuse de pistes nouvelles, pas une grille qui ne m'apprenne au moins un mot. Le jeu d' échecs me titille le cortex. L'informatique est un terrain de jeu très excitant.  J'aime lire, surfer sur le net, découvrir, comparer, comprendre, analyser...
- Tout cela reste très intellectuel !
- Ne croyez pas cela, les amis. J'aime aussi beaucoup travailler de mes mains. Et pas seulement pour « massacrer » quelques morceaux de piano... J'adore jardiner, coudre, dessiner, cuisiner, peindre, scier du bois, créer des objets...
Tiens en ce moment, je me suis prise de passion pour les vieux meubles. Enfin, plus exactement, j'aime leur donner une nouvelle vie. Il faut vous dire que la maison de la colline était un château endormi qui attendait quelques coups de baguette magique pour sortir de sa léthargie. Un vrai défi pour ma réputation de fée...
Peu à peu, elle se transforme, un vent de neuf et de propre y fait circuler une nouvelle et belle énergie. C'est agréable et gratifiant. Ce n'est pas mon ami Daniel qui me contredira...
Et je trouve un vrai bonheur, une vraie joie créative à choisir les couleurs, les accessoires, et habiller de frais un vieux buffet qui s'ennuyait dans son costume passé de mode. Ou une armoire. Ou une table...
- Ah oui, pas mal du tout Célestine !
 Vous comprendrez pourquoi le temps, filant entre mes doigts comme du sable fin, me flanque de telles sacrées châtaignes... C'est parce que je suis une fille éclectrique.

 


Aujourd'hui
Hier

                                                                                                   
                            




93 commentaires:

  1. Entre hier et aujourd'hui, la différence est flagrante...😉 La couleur sied à merveille au style provençal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste un petit passage matutinal, je reviendrai.

      Supprimer
    2. Me revoilà !
      Je vois que tu ne fais pas que siffler, la-haut, sur ta colline♫♫♫
      Quel beau travail de rénovation ! Re-coloration d'un meuble, re-coloration de la vie, du monde ♫♫♫
      Pour en avoir fabriqués pendant longtemps, je ne supporte plus les meubles aux teintes foncés ; du clair, du clair, te dis-je !
      Outre le travail manuel, j'aime assez, de temps en temps, "décortiquer", comprendre la façon de fonctionner des êtres humains...
      Les filles électriques ont la particularité, outrent les châtaignes qui piquent surtout dans leurs bogues, et autres mystères propres aux filles de fer, de savoir surfer sur les différents courants en continu, sans alternative... Parfois, elles font sauter les plombs, mais le courant qui les porte est d'une intensité constante qui leur confèrent une énergie inépuisable.
      Pas étonnant alors, qu'elles électrisent leur entourage, comme l'ébonite (and Clyde), si bien que l'on puisse leur dire : toi, tu me fais de l'électricité ♫♫♫
      Bises de la nuit

      Supprimer
    3. @ Xoulec
      Lorsque les filles électriques se déplacent partent-elles en Wattage ?

      Supprimer
    4. @ Blutch
      Les filles électriques se déplacent en flux continu, harmonieux comme une courbe sinusoïdale, à une fréquence que je ne connais pas. M'est avis que ces mêmes courbes sinusoïdales sont capables d'affoler les aiguilles des ampèremètres les plus pointus...
      Et de faire fondre les circuits. C'est ce que l'on appelle le coup de foudre⚡. Dans certains cas, si le cour-jus n'est pas fatal, s'il ne rencontre aucune résistance efficace ou adéquate, le wattage en question peut faire osciller n'importe quel ohm, plus haut que la haute-volta.
      Donc, pour répondre à ta question, c'est fort probable. :-)

      Supprimer
    5. @Xoulec

      Me voilà enfin !
      Alors non seulement je suis une fille électrique, mais en plus je suis une étoile filante. Un court-jus sur pattes !
      Désolée de vous avoir fait faux bond si longtemps, mais des éléments extérieurs sont arrivés impromptu dans ma vie, et j'ai délaissé une fois de plus le monde numérique.
      Chapeau pour tes variations sur le thème électrique ! J'en suis toute secouée !
      L'ébonite and Clyde m'a mise en joie.La Haute Volta aussi :-) :-) :-)
      Et tout cette sorte de choses qui font que je t'aime d'amitié.
      Bisous cher Didier
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    6. @Blutchy

      Je vois que tu poses des questions existentielles.
      Heureusement tu as trouvé du répondant en la personne de mon ami Didier.
      Et que vous avez tenu la boutique en mon absence.
      Ça me rappelle de bons souvenirs.
      Baci caro mio
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    7. Un intérim pour tenir la boutique d'accord, mais pas trop souvent tout de même. Comment veux-tu qu'on s'en sorte sans la taulière-trésorière pour encaisser le fruit de nos cogitations en état de fraicheur optimale.
      Ti Baci e TVB.

      Supprimer
    8. Ah, vous aussi, elle vous manque, mon cher Blutchy ?
      C'est vrai, je n'aime pas la savoir loin sans nouvelles.
      C'est un peu comme une étoile que l'on a l'habitude de voir dans le ciel chaque soir. Il ne faudrait pas qu'un nuage nous la cachât trop longtemps.
      ~L~

      Supprimer
    9. J'aime votre délicatesse de ton et d'esprit, même si je ne suis plus en âge du qualificatif "Jeune homme". Je vous suis à quelques enjambées sur le plan de l'Etat civil, mais vous de cédez en rien pour la jeunesse d'esprit.

      Supprimer
    10. @ Célestine

      Merci, pour cette déclaration d'amitié, je suis ému... Tu m'en avais déjà donné des preuves ...😉

      @ Blutch

      Tenir la boutique, c'est un bien grand mot ! J'ai déjà du mal à tenir la mienne !

      @ Lorenzaccio

      C'est vrai qu'il fut un temps où, à peine un commentaire était posté, qu'un nouveau texte apparaissait ! Pour notre plus grand plaisir.

      Supprimer
    11. @ Xoulec
      Bienvenue au club... :-)
      Non content d'avoir quelques "bricolages" en route sur 3 maisons, j'écris un docu-fiction argumenté sur cette pan-pan et demie et les implications des protagonistes et autres marionnettes.
      Au départ, je ne pensais pas devoir remonter jusqu'en 1871, dans les Etats sécessionnistes...
      Si j'en parle (un peu), c'est pour m'interdire de lâcher l'affaire.
      Saluti e baci à la patronne

      Supprimer
    12. Ce temps où j’écrivais davantage était un temps moins gai pour moi, ou je me raccrochais à l’écriture comme une moule à un rocher...
      Je vais bien désormais et l’écriture est un plaisir plus rare mais toujours aussi fort.
      Je vous embrasse tous très fort mes aficionados chéris

      Supprimer
  2. Électrique et éclectique !

    Ton billet me fait souvenir d'une émission où Juliette Gréco racontait sa vie. Elle disait avoir rencontré pas mal de scientifiques et concluait : "J'ai remarqué que les scientifiques sont souvent de grands poètes".
    Normal donc que ton âme poète s'intéresse à la science...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette Juliette était quelqu'un de bien !
      La poésie des mathématiques n'est plus à prouver, je suis sûre que tu me comprends.
      Bisous cher boss adoré
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  3. Voilà une rénovation de meuble réussie!
    Bravo Célestine et gros bisous! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais assez fière de moi il faut bien le dire. Enfin, disons, du résultat...
      C'est un éclair de lumière dans l'entrée, du plus bel effet.
      Bisous Cathy
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. "Allez ! dit Céléstine à l'esprit de la lampe. Redonne-moi mon âge et fait moi redescendre de ce meuble. S''il te plait.....". " Mais non, répondit l'esprit, tu resteras mille ans sur ce meuble. Tu en redescendras le jour où tu cesseras d'écrire. Tu comprends, il y a tant de gens qui aimeraient faire le centième de ce que tu fais et qui n'y parviennent pas. Et cette communauté de jaloux veut que je t'immobilise à jamais et que je te fasses taire. Sauf...."
    "Sauf ? " reprit céléstine.
    " Sauf si un prince charmant arrivait dans la pièce et brise le sortilége."
    " Alors je vais écrire un billet dans ce sens..."
    Elle le fit et mille princes charmants ou princesses charmantes se précipitèrent pour étre la première ou le premier pour ce baiser désenchanteur.
    Je crois que j'ai gagné...











    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gagné gagné c’est vite dit !
      M’est avis que c’est la princesse qui doit choisir. ...
      :)

      Supprimer
    2. Que dire de plus, cher Jacques ?
      Peut-être que l'âge que j'ai sur cette commode est mon âge réel...La petite fille qui sommeille en moi n'est jamais très loin, et en tout cas, elle a apprécié ce conte à dormir debout où les lampes font de l'esprit comme dans Ali baba...
      Merci pour cette touche de fantaisie poétique
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    3. @Gemini cricket
      Bien sûr que c'est la princesse qui choisit...Mais je ne connais pas ton allure, chère bestiole.
      Es-tu vraiment un criquet ? ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. C'est superbe cette transformation!!
    Je n'aime pas trop les cases, j'aime bien pouvoir tout faire, être intéressé par tout. C'est enrichissant!!
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie. C'est encourageant de voir que le travail que l'on a fait (avec amour) est apprécié.
      Cela donne envie de continuer.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Pas envie de me faire botoxer, repulper mais dis moi, Fée Célestine, pourrais tu faire le même travail de ravalement style -avant/après- sur mon visage ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu peux dire de bêtises tout de même, ma Chinou !
      Tu veux que je te passe le visage en vert céladon ? ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Ciel petite sœur, serais-tu donc sur-efficiente ? :-D
    C'est vrai que c'est un bonheur de "savoir tout faire".
    Un tel constat est, bien entendu, toujours un peu exagéré, mais la volonté d'y arriver est jouissive.
    Einstein avait dit que la spécialisation se fait au prix d'un immense sacrifice: la perte de la vue d'ensemble. Tu as su ne pas t'enfermer dans ta spécialité professionnelle, c'est ta richesse et le bonheur de ceux que tu as accompagné (et que tu accompagnes encore car je ne te vois pas abdiquer sur ce plan).
    T ibacio forte Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, je crois bien que j'ai hérité de cette (tare - handicap - don) rayer la mention inutile ;-)
      Trêve de plaisanterie, c'est bien un don, et j'en suis parfaitement heureuse. La spécialisation m'a toujours profondément ennuyée. la vie est trop courte pour ne faire qu'une seule chose.
      Le jour où j'ai compris ça, j'ai arrêté de rêver de devenir soliste dans un orchestre symphonique.
      Baci anche etvb
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. :-)

    Ah...chère Célestine...si tu savais...comme je te comprends !
    Quand on s'intéresse à mille choses, les journées sont trop courtes !

    Fibonacci avait peut-être lui aussi un esprit "en arborescence" ?
    Ou, tiens peut-être en spirale... ;-)
    Et qui sait, peut-être rénovait-il les vieux meubles, en veillant à ce que leurs proportions soient fidèles au "nombre d'or" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellentes suppositions chère Licorne.
      Rien que son nom me plaît, à ce cher Leonardo.
      Et je me suis régalée à explorer ton lien vers ses recherches. le nombre d'or dans la nature est absolument génial.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  9. En somme, tu ne t'ennuies jamais :-)

    RépondreSupprimer
  10. Je l'ai toujours su : tu es une fée, une véritable fée et de plus très rare !
    Je te ferais bien venir avec ta baguette magique, à moins que je ne m'initie à ton art de vivre.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, je suis un modèle assez unique en mon genre. mais mon art de vivre est simple : il consiste à s'émerveiller de vivre, justement...
      Rien de difficile.
      Juste un entraînement quotidien.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. De l'ancien tu en as fait un bijou et la couleur est magnifique. Célestine tu as des doigts de fée. Toutes mes félicitations et peut-être à une nouvelle rénovation?
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne compte pas m'arrêter là, en effet.
      J'ai déjà en tête d'autres vieux meubles à qui redonner une nouvelle vie.
      J'aime bien cette idée, qui me semble assez écologique.
      Bisous chère Denise
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. Bonjour Célestine,
    tu m'époustoufle! Tu as donc, tous les dons, tous les talents...
    Bonne journée et gros bisous,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être un peu moins le don du jardinage que toi, mais on ne peut pas être parfaite ... ;-)
      Bisous belle jardinière
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. La Gazette du pays des contes, n° du jour :

    On a retrouvé la princesse parfaite : c'est la fée Electricité ! ;-)

    Bravo, talentueuse et Céleste nièce !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est dit en si peu de lignes...c'est ça, le talent, céleste oncle !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. Chère Célestine
    Un vrai bonheur de constater encore une fois que je me reconnais en toi
    Les math. m’attirent bien que je sois, nulle en la matière , mais j' essaye de comprendre
    Le boson de Higgs, y a que des poètes pour le nommer la particule de Dieu
    Et dans « Le cantique des quantiques, » l’histoire du poisson dans la mare me fait rêvasser

    toute ces théories nous portent à rêver, et les poètes y trouvent leur compte
    pour extrapoler.
    Quant au plus terre à terre bricolage, quoique,?... je viens de confectionner une gardienne- épouvantail- pas du tout épouvantable, assise sur un banc dans mon jardin, et qui surveille les merles picorer.
    Voici ma chère Célestine
    Je t’embrasse de toutes les forces de mon vieux cœur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et j ai oublié, félicitations pour ton meuble, j'en aime la couleurs....

      Supprimer
    2. Ton vieux coeur est encore plein de jeunesse, d'émerveillement et de candeur, et j'aime ça.
      Merci pour ce commentaire ravissant, ma jak.
      J'ai beaucoup aimé ta gardienne de merles qui ne fait peur à personne... ;-)
      Tendres bises
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. Alors la, l’adore ce vert tendre.
    Et qu’est-ce que tu as mis sur le dessus du meuble on dirait du marbre ? C’est beau en tout cas.
    Et la rampe d’escalier blanche je trouve cela très chic.
    Bravo ma belle tu as du goût
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince « j’adore » je voulais dire.
      J’ai tapé trop vite ��

      Supprimer
    2. Non ce n'est pas du marbre, c'est un mélaminé imitation béton.
      Et c'est vraiment très bluffant !
      La rampe d'escalier, ça m'a fait plaisir de la rafraîchir en blanc.
      C'est une vieille maison, et il y avait beaucoup trop de marron...
      Bisous ma belle.
      Et merci pour tes compliments.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. Réponses
    1. N'est-ce pas... ;-)
      Et j'en ai d'autres en tête.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  17. Tellement rare les femmes qui savent coudre...Sourire
    Très beau le rendu du meuble. Le tout coordonné avec l'escalier. Est ce que les tiroirs coulissent?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les tiroirs fonctionnent ainsi que les serrures. j'ai juste changé les boutons de tiroir que je ne trouvais pas très beaux, ni pratiques.
      Comment ça c'est rare les femmes qui savent coudre ? Je pense que les hommes sont plus rares encore.
      Tu couds, toi ?
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. La séquence de la Fée Éclectrique

    Combien de couples de lapins obtiendrons-nous à la fin de l'année si, commençant avec un couple, chacun des couples produisait chaque mois un nouveau couple lequel deviendrait productif au second mois de son existence?


    Chacun de ces chiffres correspond à la somme des deux précédents : 1+1=2 1+2=3 2+3=5 3+5=8 5+8=13... Bizarrement, il se trouve que le quotient entre chaque chiffres adjacents tend progressivement vers Phi (233÷144 = 1,61805... 610÷377 = 1,61803...) Notons également que Phi est le seul nombre qui, lorsqu'on lui soustrait une unité, devient son propre inverse.


    ƐƐՇ ʻhhƖ ʻ68 ʻ૬૬ ʻhƐ ʻƖՇ ʻƐƖ ʻ8 ʻ૬ ʻƐ ʻՇ ʻƖ ʻƖ : ʇᴉɐʇǝ ɹǝʌnoɹʇ sɹoๅɐ ʇᴉɐๅๅɐɟ ๅᴉˌnb sǝɹqɯou ǝp ǝɔuǝnbǝs ɐꓶ


    Moralité :
    Lustucru que ton père fût lapin. Il était trop pomme de terre pour aimer les tamarins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muahaha ! la démonstration est renversante.
      J'en suis toute enlapinée.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Belle fée chère Céleste aux mille facettes... merci à toi qui continues de briller et nous transmettre tes lumières. Magnifique transformation de ce meuble rafraîchi. J'aime sa modernité.
    Je me sens moi aussi des envies de renouveau .. je te comprends... c'est un plaisir de changer l'ordre des choses, donner un coup de vent neuf ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un plaisir, qui plus est contagieux. J'ai une amie qui a eu envie, après m'avoir vue transformer quelques meubles, de faire la même chose chez elle.
      La modernité n'est pas forcément une question de neuf, mais plutôt de renouveau.
      Je te souhaite le même plaisir que celui que j'ai eu à choisir les formes et les couleurs.
      Bisous ma den
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Aimer ce qui nous entoure en jonglant avec!
    Ah! L’intelligemment des mains, du cœur et de l'esprit!
    Quand tout se fatras s'exprime dans notre vie, elle devient poésie.
    Comme je comprends ce temps qui te manque et qui te file entre les doigts!
    Toi aussi, malgré tous tes efforts, la vie sera trop courte parce que bien remplie?
    Bises du bout des doigts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la vie paraît toujours plus courte, mais je crois qu'en la remplissant de mille choses, on se fabrique des souvenirs et on évitera les regrets, ceux que l'on a forcément quand on n'a rien fait.
      Bises du bout du coeur.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  21. Il est très joli ton petit meuble , ce coloris lui va bien.
    J'ai beaucoup aimé peindre des vieux meubles, décorer, rénover d'anciens fauteuils, faire de la terre cuite, de la céramique, des bijoux, dessiner un peu...
    Mais en classe j'avais une aversion pour l'arithmétique, les maths, je faisais de la dyscalculie, due sans doute à notre errance familiale au niveau des écoles primaires... En revanche j'aimais déjà me servir des mots et puis m'évader aussi car l'école ne m'a pas toujours enchantée, timide en primaire et ensuite j'étais assez rebelle...
    En fait nous ne sommes pas faits d'un seul bloc, nous sommes pleins de contradictions et aussi espérons le de richesses les uns et les autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah pour ce qui est des contradictions, je n'en suis pas à une près !
      j'en suis même bourrée. mais je me soigne en essayant d'en faire un don, un avantage certain.
      Et cela marche plutôt pas mal...
      L'école n'est pas forcément, je dirais hélas, le moment de la vie le plus enchanteur. cela devrait être le cas. Mais il n'en est rien.
      heureusement la vie nous permet de dépasser ces petites misères d'enfance.
      Je n'ai jamais autant aimé les maths et la lecture qu'à partir du moment où je n'y ai plus été obligée...
      Bisous chère Marine
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. Bon en maths -> mauvais en lettres et vice versa m'a toujours semblé un préjugé particulièrement stupide.
    A mes moments de méchanceté, j'ai même pensé que ce n'était qu'une mauvaise excuse de flemmard pour ne s'occuper que des matières qui plaisent.
    Alors qu'elles sont toutes passionnantes.
    Même si pour la comptabilité, ça se discute... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as des moments de méchanceté, toi ? Moi qui te crois bon comme le bon pain, et toujours prêt à excuser la veuve et l'orphelin. Et pas que.
      La comptabilité ? C'est vrai que ce n'est pas la partie la plus glamour des mathématiques...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Donc le temps est bien rempli et tu ne t'ennuies pas....Je crois bien que c'est ça la vie.....La belle vie !
    Moi j'étais nul en maths !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu étais, mais maintenant ? T'y es-tu réessayé ? Tu aurais peut-être des surprises...
      Bisous Daniel !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  24. Ah ! En dehors des maths, tu es , Célestine , comme le chantait Alain Souchon "Une fille électrique" habile de tes mains et créatives, je t'imagine bien jouer quelques morceaux de piano puis, jardiner, coudre, dessiner, cuisiner, peindre, scier du bois, créer des objets, avec classe et détermination ! Un beau printemps s'ouvre à nous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument. Classe et détermination voilà qui me plaît assez.
      Créative, je le suis, c'est certain.
      Je trouve grand plaisir à créer...
      Et à m'essayer à de nouvelles choses jamais encore expérimentées.
      Pourquoi pas composer des chansons ? Tu me donnerais ton avis éclairé ? ;-) ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. ah oui!! j'adorerai que tu écrives des chansons !! Fonce !! Merci Célestine et belle et radieuse fin de semaine !!

      Supprimer
  25. Très réussie cette commode, je n'aime toujours pas les maths.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Et même réponse qu'à Daniel.
      Peut-être ça vaudrait le coup de t'y recoller ?
      De manière ludique, bien sûr. Pas avec des problèmes de robinets qui fuient...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Et le petit Nicolas disait qu'il y a en plus des jours où ça s'évapore...

      Supprimer
    3. Sé pa fo !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. Bonjour Duracellestine Maitresse,
    Certes, le temps file telle l'électricité, lequel pareil on ne ne sait pas encore stocker. D'où l'urgence de le bruler par tous ses bouts.
    Néanmoins ne vous dévoilez pas complètement, Maitresse... gardez une infime part de mystère :)
    Bise éclectrique. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah parce que tu penses que je me suis dévoilée complètement là ? ;-)
      Si tu savais, divine élève, tout ce que je n'ai pas encore dit de moi...
      Je garderais certains de mes mystères même sous la torture de la chèvre. :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  27. Je vais être franche, je ne rechercherai pas tous les trucs que tu as énoncés plus haut. Je ne te demanderai même pas pourquoi Tchékov a fichu un coup de fusil au chat de Schroedinger. Félicitation pour ce meuble que tu as rajeuni en trois (ou quatre coups ?) de pinceaux. Tu n'as pas choisi la facilité alors qu'avec un seul coup de baguette (n'ai-je pas lu que certains te prenaient pour une fée ?) tu aurais pu gagner quelques heures de travail !
    Continue à t'amuser, profite de ton inspiration et de cette jolie maison que tu investies de belle façon.
    Je viens de passer une très belle journée : matinée à faire le ménage (!!!) pour recevoir mes amis cet après-midi.
    Marche tous les 5 le long du gave jusqu'au château de Franqueville et petit goûter autour de ma table "spéciale réception amis" ! 5 personnes pour un espace où je réunis une quinzaine de convives habituellement. Chocolat chantilly préparé par mon cher pâtissier, gâteau aux noisettes offert par l'amie qui a perdu son mari en décembre, et cidre breton apporté par ma copine bretonne et son mari béarnais.
    À part la gale pour nous gratter, que nous manquait-il ?
    Bisous Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui te dit que j'ai utilisé le pinceau, et pas la baguette magique ? A moins que je n'aie claqué dans mes doigts comme Joséphine, ou remué le bout de mon nez comme ma sorcière bien-aimée ?
      Bref, peut-être que ma magie réside surtout dans ma grande capacité à mener à bien tout ce que j'entreprends? Et avec un certain rythme un peu plus rapide que la moyenne ?

      Merci pour cette tranche de vie nature dont tu as la spécialité, chère Mariejo.
      C'est toujours un plaisir de te regarder vivre à travers tes mots.
      je t'embrasse bien affectueusement.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Je me reconnais dans ton « jamais rassasiée d'apprendre ». Comme toi j'ai perpétuellement cette soif d'apprendre, de comprendre et je ne me lasse pas d'analyser, de comparer, d'ajouter des pavés au chemin infini de la complexité et des nuances.

    Pour ce qui est des "cases", jusqu'à la moitié de ma vie je me suis fié à celle qu'on m'avait attribuée : tu es un manuel (ça venait du fait que j'étais nul en maths...). Jusqu'à ce qu'un jour un ami me dise qu'il me considérait comme un intellectuel. Un choc libérateur, qui m'a "autorisé" à endosser aussi cet habit. D'ailleurs ma soif de connaissance et de découverte tend à me voir privilégier maintenant l'intellect au manuel...

    Un truc qui m'a amusé, avec le château endormi qui attendait de sortir de sa léthargie : voilà qui me rappelle que ma maison de bois au fond des bois, havre de paix pour les arachnides, lieu rêvé pour étudier la sédimentation de la poussière dans le temps, est resté figé tel quel depuis le départ de celle qui, l'habitant avec moi, en prenait soin.

    Et là je me dis qu'il y a bien (trop ?) longtemps que je me complais dans ma solitude, si calme, si reposante, si tranquille, si familière...

    Bises érémitique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu te reconnais souvent en moi, et moi en toi, malgré nos divergences.
      je sais aussi que nous partageons cette sur-effervescence mentale qui nous permet de toucher à tout et d'être constamment en éveil devant le savoir, et le fait d'apprendre. une soif inextinguible.
      J'aime beaucoup ta dernière phrase, qui est porteuse de beaucoup d'interrogations, d'espoir, d'envie de renouveau, et au final d'énergie vitale.
      Se complaire dans une situation de confort n'est pas le fait des gens comme nous cher Pierre.
      Et ta maison au fond des bois a sûrement besoin d'un petit coup de baguette magique, cher ermite.
      Bises taquines
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. C'est beau les métamorphoses, c'est énergisant, bravo.
    C'est donc toi, céleste Célestine, la Fée Électricité, celle qui irradie sa lumière sur la voute des cieux ? Formidable ! Bises du dimanche, merci pour tes enchantements. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci chère Brigitte. Il n'y a pas d'enchantement sans personnes enchantées pour renvoyer cette lumière. Alors merci à toi d'être réceptive à mes écrits, avec toujours la même joie et la même constance.
      Bisous enchantés
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Ah ! le Chat de Schroedinger ! Et son célèbre avis de recherche :
    « WANTED : Chat de Schroedinger - mort ET vif ! - 10 000 $ »

    Une fille électrique et éclectique, survitaminée, et même surdosée dans tous les domaines !
    Et bravo pour la restauration habillée de neuf. Et ainsi donc, voilà un meuble qui meuble sa pensée lumière avec Aragon !

    Définitivement, c'est fait, ton titre de fée ne sera pas défait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a que toi pour être allé zoomer sur les titres de livres.
      Aragon, bien sûr, mais aussi Bobin, Mathieu Ricard, Sylvain Tesson et même Marc Lavoine...qui écrit un livre émouvant sur ses relations compliquées avec son père.
      Surdosée, j'aime beaucoup le qualificatif.
      Un vrai cocktail énergisant.
      Merci pour ce commentaire jouissif.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. "Il n'y a que toi pour être allé zoomer sur les titres de livres."
      Que veux-tu : en fac de droit j'avais pris une option « criminalité »… !
      Mais là je cherchais les indices de la paix, la joie et le bonheur… ça fourmillait…
      Et pour ce qui est des livres il n'y avait que Aragon qui était lisible. Maintenant j'en sais un peu plus sur les autres livres… ce sera noté au procès-verbal ! (Finalement c'est quand même bizarre ce nom : le procès-verbal est toujours… un acte écrit… « et le verbe s'est fait écriture »)

      Supprimer
  31. De Toulon à Toulouse.....

    Toulon, ville portuaire, située sur la côte méditerranéenne,  bordée de plages de sable et de criques de galets. . Le grand musée national de la Marine, dans le port de Toulon, expose des objets maritimes. Des sommets calcaires abrupts forment la toile de fond de la ville. Un funiculaire emmène les visiteurs jusqu'au sommet du mont Faron....

    ô Toulouse
    "Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin
    Parfois au fond de moi se ranime
    L'eau verte du canal du Midi
    Et la brique rouge des Minimes
    Ô mon paîs, ô Toulouse,
    Je reprends l'avenue vers l'école
    Mon cartable est bourré de coups de poings"

    Entre les deux, le Canal du Midi, et tout cela  c'est Bastien,  le prêtre,  qui Vaut ban.....

    De la marine à l'aviation, avec l'audace d'un Surcouf ou d'un Mermoz réunis sous la plume de Saint Ex....

    Alors le pentagramme, l'esprit en étoile ce n'est pas pour moi la description qu'en fit Denis DUFOUR dans sa musique de concert pour Acousmonium.
    Pour moi c'est plus riche et plus varié parce que c'est l'inspiration,  la création  ☆, qui n'ont ni genre ni exclusive puisqu'elles constituent l'univers.

    Et toi Céleste,  notre Fée étoilée, tu exprimes ici tout cela avec l'enthousiasme qui te caractérise.... . et Pi, Pythagore.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel chemin ! quelle démonstration !
      Avec des références que je ne connais même pas.
      Mais heureusement monsieur Wiki pédiatre, est là pour m'aider à y voir clair dans cette jungle.
      Alors merci et pi c'est tout. :-) :-) :-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Quand on vient de voir un documentaire sur la carrière de Sébastien Leprestre de Vauban, quand on remarque sa science a concevoir des systèmes de défense basée sur des formes d'étoile ou de pentagone, alors on a une base de réflexion pour aborder l'esprit en étoile sous un angle particulier....

      Alors on cherche., " esprit en etoile" et on découvre Denis DUFOUR. On écoute son concert baptisé " esprit en etoile" et on trouve cela bien mince par rapport au texte de la Fée Céleste.....

      Alors on revient à Vauban qui a oeuvre sur plus de 130 fortifications....

      Et pi, on pense alors à Nougaro , et donc à Toulouse.....
      Et pi on pense a l'ami Bernard ( décédé en octobre) qui se plaisait tant à Toulon où il a passé 3 ans à s'occuper des derniers instants de sa mère...

      Et en essayant de joindre ces 2 points ( Toulouse et Toulon) on pense au canal du Midi, même si c'est pas le plus court chemin...Lol

      Voilà, pour lier des formes et des nombres entre eux dans un esprit mathématique étoile, je n'ai pas pris le chat de Schroedinger. Non j'ai pris Vauban et 2 villes où il a oeuvre.

      Parce que Toulon c'est la marine, et Toulouse l'aviation....


      et pi je te rajouterai une chanson
      https://youtu.be/wY5xtGz6xkc

      Supprimer
    3. Ah grand merci pour toutes ces explications qui, d'un coup, éclairent ton premier commentaire.
      C'est vrai que Vauban était un génie de la fortif en étoile. Je n'avais jamais remarqué à quel point.

      Toulouse, Toulon, deux belles villes très différentes et complémentaires.
      Et merci aussi pour la chanson, que je ne connaissais pas.
      Belle nuit, cher Petrus
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. De la suite de Fibonacci naquit une forme poétique, le fib, qu'on pourrait aussi appeler "À la poursuite du nombre d'or". En voici un :

    La
    joie
    l'amour
    de ce monde
    tiennent en six lignes
    qu'écrivit la fée Célestine

    ou cet autre :

    Un
    Vieux
    Buffet
    S'ennuyait
    Près de l'escalier
    Puis vint une fée électrique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce
      Cher
      Poète
      Ecrivant
      Sur les murs
      du bonheur de vivre
      En lettre d'or comme le nombre...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  33. Patrick Mandonmercredi, 14 avril, 2021

    Les chats ont une nature au moins double, très dissimulée. Par exemple, ma chatte se saisit de ma main en ronronnant, l'instant d'après elle me griffe « aimablement », sans m'érafler la peau, elle me mord « tendrement », sans me percer la peau. Elle m'observe, mais ne veut pas que je m'en aperçoive. Elle m'appelle, mais elle me fuit si je m'approche. Elle refuse ma caresse, mais elle ronronne sur mon épaule. Elle s'abandonne aussi aisément qu'elle se lasse. Elle est double, vous dis-je, elle est trouble, et troublante. Elle n'accorde que ce qu'elle peut retirer sans délai. Elle fait une maigre aumône de sa tendresse, mais elle est prodigue de ses rosseries. Elle m'ignore avec affectation, elle me fuit avec affection. Elle se refuse et elle m'accepte. Elle me désigne comme témoin, alors elle me récuse. Ce n'est pas un hasard si Erwin Schrödinger a choisi un chat (et sans doute une chatte) pour sa fameuse expérience. Ce Schrödinger me plaît infiniment (il menait d'ailleurs une double vie…). Il était viennois à une époque où Vienne rivalisait en audace artistique, intellectuelle avec Paris. Quel foyer d'intelligence fut cette ville, et comme notre temps me semble stupide en comparaison
    ! Son chat mort-et-vivant, c'est à dire pouvant être décrit par deux états contraires présente quelques similitudes avec notre propre place dans le monde : où est-elle, cette place ? En quoi est-elle plus légitime ici plutôt que là ? Je joue un peu légèrement avec une démonstration savante et fort complexe, je sais bien, mais enfin… Je poursuivrais volontiers, mais je craindrais de paraître tel que je suis, et non plus dissimulé : bête et ennuyeux. Deux de mes défauts majeurs qui pourraient m'abolir plutôt qu'augmenter mes chances de me faire apparaître en objet quantique présentant plusieurs « états supposés » plus gracieux les uns que les autres. Hélas…
    Je vous salue, Céleste, dont le seul physique mériterait un Cantique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou !
      Vous ne vous êtes pas déplacés sans rien, cher Patrick. Dans votre valise de fin cuir autrichien, une anthologie féline et philosophique dont la finalité n'aura pas échappé aux amateurs de paradoxes.
      Comme le chat de Schroedinger, nous sommes, parfois, à la fois vivants et morts. terriblement vivants quand nous oublions, l'espace d'un instant, notre condition, et près de périr de chagrin sitôt que nous croisons la bêtise et l'ennui.
      Ne vous flagellez donc pas : vous n'êtes ni l'un ni l'autre, et je me divertis toujours beaucoup à vos passages fort rares mais toujours appréciés.
      Votre dernière phrase à elle seule me fait ronronner comme votre troublante animale de compagnie.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  34. On connaissait la maison bleue adossée à la colline là-bas à San Francisco, ceux qui y vivaient avaient jeté la clé. Il faisait bon y vivre. Plus près, il y avait une autre maison adossée à la colline, un peu endormie, elle attendait, elle t'attendait ... et tu es arrivée, toi la fée électrique (c'est ce que j'ai lu en premier...) et tout a changé. Tu as posé des couleurs, planté des fleurs partout, tout s'est réveillé. Comme il fait bon y vivre !
    Brava Célestine pour tes multiples talents.
    Bacioni
    Dolce vita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est adorable ma Dolce Vita.
      Pour une fois que ton commentaire passe, j'ai failli ne pas le voir...
      Merci merci. Le lieu m'inspire et me révèle à mes talents de décoratrice d'intérieur.
      Gros bisous ma belle amie
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  35. Bravo Célestine, ce meuble est très réussi.
    De mon côté, je ne suis pas bonne en tout, mais je m'essaie à tout. J'ai en moi l'éternelle soif de découvrir et d'apprendre, et je trouve que c'est un beau cadeau que la vie m'a fait. Ma seule peur, c'est de ne pas avoir le temps de faire tout ce que j'aurais envie de faire (sourire).
    Belle fin de dimanche, la belle aux doigts de fée. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pensons pas au temps qui reste, mais plutôt à remplir nos jours de mille choses du présent.
      Le présent est un cadeau. C'est d'ailleurs pour cela qu'on l'appelle le présent...
      Bisous belle d'âme qui me ressemble
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.