dimanche 13 mai 2018

Le jour où j'ai perdu ma mère...



- Tu as perdu ta mère, Célestine ? Oh comme c'est triste... Condoléances...
- Mais non, vous ne comprenez pas, j'ai perdu ma mère, aussi étrange que cela puisse paraître, dans le sens d'égarer, comme on perd ses clés ou ses lunettes. Elle a disparu de sa maison de retraite, ayant soudain « décidé de faire une petite promenade » sous les étoiles dans la nuit de mercredi à jeudi, et elle est partie sur une route de montagne mal éclairée, vêtue seulement de probité candide, en ayant « oublié » le lin blanc dans l'ascenseur... Enfin, quand je dis « décidé » c'est un bien grand mot...je crois qu'elle n'était plus tout à fait elle-même. Elle a marché deux kilomètres, elle qui peine d'habitude à aller au bout du couloir. Ne croisant personne, puisque dans sa tenue d'amazone, elle aurait quand même été signalée tout de suite... et dans un virage à angle droit, elle a fait un « tout droit » dans le ravin, où elle a roulé boulé dans les ronces sur quarante mètres...
- Oui les personnes âgées se dévêtent souvent, comme si tout d'un coup, le moindre vêtement n'avait plus aucun sens, à l'approche du grand voyage.
- Seulement en cette période de saints de glace, se retrouver immobilisée au fond d'un ravin par huit degrés, le torse nu et en pantalon de pyjama... On parlera plutôt des « Seins de glace » à ce moment-là...
- Mouarf ! Et alors, on l'a retrouvée ?
- Au bout de vingt-quatre d'angoisse où toute la famille est passée par des affres d'inquiétude, Saint Hubert l'a retrouvée vivante, oui, ratatinée, ravagée d'égratignures, déshydratée, hagarde, et en hypothermie sévère, mais vivante. Pensez, sa température corporelle était tombée à vingt-deux degrés. Entre vie et trépas toute la nuit qui a suivi, elle s'en sort. Ma mère est un Jedi.  Avec seulement une cheville foulée, un vrai miracle.
- Saint Hubert ? 

- Oui, un adorable chien spécialisé dans la recherche de personnes...Venu spécialement de Nîmes. Plus fort que les pompiers, les gendarmes, les CRS de montagne et l'hélicoptère à caméra thermique. Avec son simple flair extraordinaire et sa bonne bouille de sauveteur. J'en profite pour dire que les services publics ont été remarquables, et d'un dévouement merveilleux. Et la chaîne de solidarité des villageois m'a beaucoup émue.
- Quelle affaire !
- Oui, elle ne brillait pas, votre Célestine... mais bien entourée par mes amis, que je remercie, j'ai surmonté le stress, la détresse fourchue et la tempête de sentiments contradictoires qui m'ont agitée, du rire nerveux aux larmes résignées...  Et à ce jour, vous voyez, je vais pouvoir enfin faire ce voyage sur la Mer Noire que je reporte depuis quatre ans.
- Tu nous laisses alors ?
- Je pars demain jusqu'au début du mois de juin. Soyez bien sage, ne jouez pas avec les allumettes, et toute cette sorte de choses. Je reviens vite, les yeux pleins de ces étoiles que vous aimez tant...


•*`*•.¸¸•*`*•.¸¸•*`*•.¸¸•*`*•.¸¸⭐️

142 commentaires:

  1. Pétard ! Ce Saint Hubert a un sacré flair ! Retrouver ta maman depuis Nîmes, quel exploit !;)
    Les Jedi ont la force avec eux... Mais qu'a fait ta maman de son sabre laser ?
    Je plaisante, hein ! Je suis content que tu puisse faire ce voyage dont tu rêves depuis si longtemps.
    Allez, une phrase toute faite, pour le voyage. En mai, fait ce qui te plaît...

    Je t'embrasse


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Dac disait : en mai, fesse qui te plaît...
      Mais je ne suis pas du genre à mettre des fessées, ou alors à la Brassens...
      Ma mère en tout cas, a fait preuve d'une force de vie impressionnante, et ça m'a pas mal bousculée...
      Merci Didier je penserai à toi. Et puis, je garde quand même le contact, je ne pars pas en Papouasie, non plus...
      Gros bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je ne voulais pas le dire, mais moi aussi je penserais à toi.

      Supprimer
  2. Je n'imagine que trop votre frayeur puis votre soulagement et un grand merci à Saint Hubert, je suis sure que vous l'avez bien récompensé. Que votre voyage soit beau et ressourçant !
    PS : il faut que je me renseigne, je n'ai aucune idée de ce que peut être un voyage sur la Mer Noire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire c'était l'angoisse de ne pas savoir où elle était, avec l'espoir qui diminuait de la retrouver vivante...
      Une nuit sans sommeil, à attendre sans savoir.
      Un voyage en Bulgarie, essentiellement à Sofia...avec un petit détour sur la côte orientale...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Mer d'alors, on va être orphelins de fée, j'en suis défait, espérons que ce ne soit pas par des fées rances car j'en voudrais à Paul Valéry.
    La Belle va poser ses nougats au pays du Bélouga...
    тысяча поцелуев

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un orphelinat de courte durée quand même...
      Et tu ne me feras pas culpabiliser, tu le sais n'est-ce pas que j'ai éradiqué ce sentiment ?
      Grazie mille e a presto
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. J'espère qu'il est encore temps de te souhaiter un merveilleux voyage... comment fais-tu pour raconter sans larmoyer? Ton récit qui aurait pu être dramatique devient drôle sous ta plume mais ton angoisse transparaît entre les lignes... pensées amicales et gros bisous ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr qu'il est encore temps...
      Comment je fais ? Je travaille sur moi, et il m'apparaît que l'humour et la prise de distance sont des armes de résilience aussi efficaces que des sabres laser. Etre fort, c'est ne pas plonger dans l'exaspération des sentiments, et garder toujours une part de dérision salvatrice.
      C'est une grande leçon de ma vie, l'héritage de mon père, dont le rire et la positivité m'accompagnent.
      Au moment du drame, je n'avais pas envie de rire, mais après, quelle qu'ait été l'issue, j'aurais essayé de trouver du positif à l'aventure. Même si elle n'avait pas été retrouvée vivante, j'aurais essayé de me dire que c'est le départ qu'elle avait choisi, dans la nature et pas accrochée à des tuyaux au fond d'un lit... C'est respectable.
      Gros bizous ma Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Bonjour Célestine, comme cela a dû être angoissant! Merci à ce brave chien et quel miracle. Je suis heureuse et soulagée pour toi. Je te souhaite un tout beau voyage et de belles découvertes, le coeur rempli de bonheur ♥
    Je t'embrasse chère Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut parler de miracle, c'est d'ailleurs ce que m'a dit le médecin quand je l'ai eu au téléphone.
      Une force de vie exceptionnelle compte tenu de son âge
      Bisous ma rêveuse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Ma mère avait tenté le coup à l'Hôtel-Dieu où elle était en villégiature estivale.
    Mais là, à l'époque, c'était moins facile, il y avait du monde jour et nuit dans les couloirs et à l'entrée...
    Au moins, ta mère s'en sort vivante.
    Très fraîche, certes, mais vivante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui là elle a vraiment profité d'une seconde d'inattention de la surveillante...Je me demande si elle n'avait pas inconsciemment envie de se carapater dans les étoiles...
      Très fraîche, ça c'est certain. Le protocole de réchauffement du corps est très compliqué : mise en chambre froide, puis fraîche puis tiède, en coma artificiel, pour éviter de trop grosses douleurs, (quand on sait comme ça fait mal aux bouts de s doigts quand ils sont glacés et qu'on les réchauffe, là c'est dans tout le corps)et un réchauffement très progressif pour ne pas endommager les organes vitaux... Impressionnant.
      C'est sa pile cardiaque qui l'a maintenue en vie d'après les toubibs...
      J'aime bien le mot villégiature, lol...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Je pensais que c’était une de tes belles histoires ! Profite bien de ton voyage ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis dit plusieurs fois cette semaine que ma vie était un vrai roman...mais non, c'est bien une histoire vraie, hélas, c'est même passé sur FB et dans le journal local...
      Bisous ma belle à bientôt
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Sofia t'attend ma chère Célestine car tu la mérites bien ...après toutes ces craintes, toutes ces choses angoissantes que tu as vécues qui auraient pu être encore plus dramatiques... ce St Hubert est magnifique, aussi beau que bon.... Sofia.. une destination dépaysante à la croisée des routes des royaumes slaves, hellènes, d'Asie Mineure. De belles découvertes que tu nous raconteras sur ton livre des Merveilles du Monde....

    Profite un max et à bientôt.
    N'oublie pas les photos !

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime la façon dont tu me présentes ce beau pays de Bulgarie.
      Merci pour ton amitié, ta sollicitude et ta fidélité.
      Je crois que je vais apprécier ce lâcher-prise comme jamais.
      Moi aussi, je t'embrasse fort
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. C'est incroyable, ce que tu nous racontes...Célestine.
    Quoique...
    Mon père s'est déjà enfui d'un hôpital, à 80 ans passés...provoquant l'angoisse de tout le personnel.
    Mais lui, il avait toute sa tête...et il est revenu, comme si de rien n'était, deux heures plus tard.
    Une balade sans permission, en quelque sorte.
    Envie de récré ? Inconscience due à la diminution des facultés... ou sursaut de vie, de liberté ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Questions pertinentes chère amie...
      Mais on ne saura jamais vraiment : sa version officielle (pour ce qu'elle se rappelle) c'est qu'elle a voulu se promener, et qu'elle ne voudrait pas que l'on pense qu'elle a voulu se suicider...
      mais comme tu ne le sais peut-être pas, ma mère est bipolaire, et quand elle est en phase maniaque, elle ne maîtrise pas trop les choses...
      Bref, tout cela m'a quand même fortement impressionnée.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. quelle angoisse! j'espère qu'après ça on ne se sentira pas obligé de l'attacher "pour son bien"
    bonnes vacances!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une angoisse dont tu n'as pas idée.
      L'attacher ? Non, mais elle va porter un joli petit bracelet de géolocalisation...
      Et je crois que cela rassurera tout le monde.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Bon rétablissement à ta maman et bon voyage et bon séjour à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma douce
      Je pense que je vais en profiter un maximum.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oups je viens de réaliser que tu n'étais pas la Mathilde que je connais...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Bon voyage à l'Est, en espérant que tout va bien pour votre maman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout va à peu près bien maintenant. Elle se repose. Je me faufile dans l'interstice. Cela fait quatre ans que j'essaie de ne pas trop m'éloigner mais je me dis que j'ai aussi ma vie à vivre.
      Une de mes amies m'a dit une chose très juste: elle est capable de rester seule dans des conditions extrêmes. Elle arrivera bien à survivre sans moi pendant quinze jours... c'était drôle, mais il y a un fond de vérité...
      Merci pour votre passage toujours apprécié, madame Chapeau !

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. chère Célestine, quelle angoisse cela a dû être!
    Maintenant qu'elle est revenue à la maison grâce à Saint Hubert, tu peux te permettre de penser à ton voyage, dont j'espère que tu profiteras au maximum...
    Mille bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une angoisse extrême. Je suis en décompression, là.
      Mais ça va aller.
      Merci de ta sollicitude.
      Bisous confiants
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Après un tel choc, rien de tel qu'un beau voyage !!Je t'envie ( pour le voyage), j'adore voyager. C'est toujours un moment de bonheur la découverte d'une autre culture, des beaux paysages, l'impression d'être dans une autre vie. Profite bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reconnais là ton joyeux caractère Daniel. Tu as raison, je me projette maintenant dans le plaisir que sera sans doute ce voyage, ces découvertes magnifiques, dans une ville qui s'appelle sagesse...
      Je t'embrasse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Oh!!! Frangine! Comme cela a dû être angoissant. J'imagine sans peine le stress que tu as dû ressentir et toutes les émotions qui vont avec. Et puis le soulagement grâce à Saint-Hubert! Mais quelle histoire! Mais tout est bien qui finit relativement bien. Peut-on imaginer ce qui est passé par la tête de ta maman...? Je ne sais. Peut-être a-t-elle fait un beau voyage...
    En tous les cas, il est temps pour toi de partir vers d'autres cieux, dans un voyage plein de découvertes, de senteurs, d'images nouvelles. Fais le plein, profite, sois heureuse, virevolte dans cette vie si belle malgré toutes les épreuves. Et je penserai bien à toi.
    Tu vas me manquer, frangine de blog. Tous mes voeux t'accompagnent. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu vas me manquer, vous allez tous me manquer, mais j'ai vraiment besoin de partir, et je sais que tu le comprends à cent pour cent.
      Ma maman est fatiguée, elle a une vie compliquée du fait de sa maladie, et ce n'est pas étonnant qu'elle pète les plombs régulièrement. Aucune structure n'est adaptée aux bipolaires. l'idéal serait une "bi-structure"... on en est loin...
      Bref, on est un peu toujours au taquet avec elle, et là, j'avoue que je sature de m'en occuper. Je passe le relais à mes frères...
      Gros bisous célestes et sincères
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Elle a voulu faire sa Lady Godiva dans les rues du village ! Une force de la Nature, ta mère, dis-toi que vous avez obligatoirement des gènes en commun. Et sinon, après la mère bleue (de froid), bonne mer noire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant c'est ce que je me suis dit : sa force de vie est impressionnante, et cela m'a réjouie de me dire que j'en avais peut-être hérité une partie...
      Quant à lady Godiva, c'est bien vu, à part le cheval, c'était tout à fait ça... 😁
      Bises mon Saoulf
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Je ne connaissais ni le saint, ni le chien...
    Je suis si heureuse pour toi.
    J'imagine à peine ce que cela peut provoquer.
    Très beau voyage Célestine, profite, savoure, célèbre...
    A très vite, je te serre fort :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Cloudy.
      Avec tous ces viatiques, je me sens armée pour dévorer la terre entière !
      Gros bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Je suis content que cette petite promenade se soit terminée, tout comme tes heures d'inquiétude et d'angoisse qui l'ont accompagnée.
    Et que tu puisses partir toi pour ta promenade slave. Suis impatient de découvrir les étoiles dans tes yeux à ton retour.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je crois qu'elles seront nombreuses, ces étoiles... Il y aura de l'humour, de la poésie, des émerveillements, des anecdotes. j'ai besoin de me remplir de choses nouvelles.
      Et puis je vais en profiter pour voir des gens que j'aime beaucoup, faisant d'une pierre deux coups...
      Bises cher Patrick
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Vous avez du drôlement stresser, profite de tes vacances, tu en as besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est affreux de voir passer les heures, et de ne pas trouver sa mère...on se dit qu'elle est sûrement morte quelque part, après avoir passé une nuit entière dans le froid, a moitié nue. Et on se prépare à l'inéluctable...alors quand on apprend qu'elle est vivante... quel choc, oui.
      Mais je vais me remettre...Merci et gros bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. C’est quelque chose ce que tu nous racontes!
    De quoi stresser...
    Ce qui m'a fait penser que c'était ma mère qui avait des problèmes avec moi. Dès que j'ai pu marcher j'ai eu tendance à marcher tout droit dès qu'une porte était ouverte. On pouvait me retrouver à un ou deux kilomètres... A deux ou trois ans...
    On m'a raconté ça parce que je ne m'en souvenais pas, bien sûr...
    Bisous,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avoue que c'est assez impressionnant quand cela arrive. Perdre un être cher, que ce soit un enfant (il m'est arrivé d'égarer momentanément un de mes enfants) ou un parent, génère une angoisse extrême...
      Comme si l'on était dépossédé de sa vie et impuissant à la faire revenir...
      Tu étais donc une petite fugueuse ... Tes parents ont dû s'en faire des cheveux blancs !
      Bisous ma jardinière préférée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Après cet épisode que tu as su nous raconter avec distance et proximité,
    après toutes ces émotions du tragique au soulagement,
    je ne peux que te souhaiter un superbe séjour bien mérité.
    Heureux voyage Et reviens nous avec la lumière dans le cœur et le soleil dans les yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mon cher Alain, c'est très joli ce que tu écris, on dirait de la poésie.
      Merci de tout coeur, je sais que tu as apprécié ta pause hors du monde, je vais essayer de faire la même chose.
      Bisous très doux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Quelle angoisse tu as dû vivre en apprenant la disparition de ta maman et la nuit de recherches infructueuses !
    Elles est costaude, c'est le moins que l'on puisse dire...
    Bonnes vacances réparatrices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Praline, tu as tout dit en quelques mots-clés.
      Je t'obéirai.
      Je me réparerai. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rejouis avec tout le monde de ton voyage imminent en Bulgarie...
      Sofia que je ne connais pas encore m'a inspiré. Cette chanson joyeuse que je viens de découvrir illustre quelque part la joie que tu nous partageras a ton retour .

      Bon voyage et sois heureuse
      Bisous

      Supprimer
    2. Et toi, tu nous partageras ta chanson ? ;-)
      Merci Petrus, je vais découvrir une belle ville, comme on découvre un trésor, les yeux éblouis.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Bon voyage, tu l'as bien mérité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil Boss.
      J'avoue que je suis épuisée par les derniers rebondissements de ma vie. J'ai envie d'ailleurs.
      Je t'embrasse fort
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Passe de merveilleuses vacances, Célestine. Profite au maximum et savoure chaque instant.
    Je t'embrasse fort, ma douce Amie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais savourer chaque instant comme si c'était de l'élixir.
      Promis, belle d'âme. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Après cet épisode mouvementé, ce voyage tombe à pic et te fera un bien fou!! ☺☺
    gros bisours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cathy, oui je crois que c'est une grande chance de pouvoir voyager pour oublier ses soucis.
      Bisous

      Supprimer
  27. Comme ça finit bien, je dirais que c'est presque drôle , en le prenant au second degré Tu as du avoir bien peur, mais voilà, des relents de liberté au moment où on va vers l'enfermement...
    Bon voyage alors, bises et à plus tard !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison ce n'est pas facile pour elle je pense d'avoir quitté sa maison et ses habitudes. Mais je crois que rien est facile pour elle, car c'est dans son cerveau qéelle est enfermée depuis très longtemps déjà.
      Il n'empêche que même si j'en souris aujourd'hui j'ai eu bien peur...
      Bisous Mindounet
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Tu m'as fat peur avec ton titre, mais ce n'est rien par rapport à la peur que toi tu as dû avoir ! D'autant que ta peur a duré des heures, la mienne n'a duré que quelques secondes.
    Mais à présent que me voilà rassurée après la lecture des commentaires, je trouve que c'est une histoire extraordinaire, et assez géniale en fait ! Quelle famille ! :)
    Toutes mes félicitations à Baltazar St Hubert, j'espère que tu lui rapporteras un souvenir de voyage, il l'a bien mérité !
    Voyage que je te souhaite à la fois reposant et plein de jolies découvertes.
    Des baisers pour t'accompagner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avoue que ce titre est un peu tendancieux mais il résume bien À la fois le sentiment de peur et l'humour de la situation. C'est vrai que ce n'est pas tous les jours que l'on perd sa mère dans un ravin et qu'elle s'en sort après une chute de 40 m.
      Des baisers pour toi aussi ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Ah Célestine, j'imagine les affres par lesquels tu as dû passer !
    Et toi, tu nous racontes cela avec des mots magiques et une pointe d'humour à travers lesquels on perçoit ta frayeur et ton amour pour ta maman...
    Embrasse ta maman en guise de baume.
    Bonnes vacances et si tu le peux/le veux, envoie une carte postale à Pauline (vois ma page du jour).
    A bientôt et gros bisous, chère Célestine aux étoiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai noté l'adresse de Pauline et j'enverrai une carte postale de la Mer Noire ou je serai.
      Gros bisous chere eMmA

      Supprimer
  30. Je te sentais extra-terrestre et je te sais maintenant fille d'extra-terrestre, quelle "aventure", c'est pour toi que ta maman s'est battue pour survivre, elle ne voulait pas te priver de ce lointain voyage tant désiré... Bon ailleurs sur notre belle planète céleste Célestine, bises joyeuses pour t'accompagner. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ta façon optimiste de voir les choses !
      Oui c'est sans doute vrai quelque part inconsciemment ma mère a voulu que je fasse ce voyage, c'est sans doute à cause d'une certaine culpabilité
      Mets le résultat est le même : me voilà en route pour un beau voyage
      Merci ma chère plume pour ces mots positifs.

      Supprimer
  31. Profite, Céleste, profite... Je t'embrasse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un conseil que j'ai suivi à la lettre... <3
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Uber comme les taxis ? Pourquoi Môman a fait tout ça ? Elle aurait dû m'appeler !
    Bon tout est bien qui finit bien, allez bon voyage. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, et tu aurais fait quoi avec elle dans ce ravin ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. J'espère que tu te régales sur la mer Noire après ces moments d'angoisse. C'est terrible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé la remarque d'une de mes amies, qui a dit : « Tu as la réponse à ta question : oui, ta mère peut rester seule » ;-)
      Merci chère amie pour ton passage ici.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Au début, j'ai cru que tu nous racontais une de tes charmantes histoires si poétiques !
    Quelle frayeur et je suis sincèrement heureuse que vous êtes toutes les deux saines et saufs. Il y avait donc une fée qui veillait sur une autre fée
    Alors profite bien de ton voyage et oublie vite cette terrible histoire. A très vite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout ma mère qui est saine et sauve, moi j'ai juste eu une grande angoisse, mais je me suis soignée à coup de petits bonheurs zen tels que tu en as le secret...
      Bisous ma miss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. Moi ça fait tellement d'années que je suis perdu que j'ai l'impression d'être devenu le Saint-Hubert ! ;-)

    Bon voyage à toi après toutes ces émotions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est mignon, mon oncle.
      Merci pour ce viatique bienveillant.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Bon voyage, Célestine, et remets-toi de toutes ces émotions.
    Je vois le com' de Joe : je ne brille guère par l'originalité.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te répondrai donc la même chose.
      Mais ça me touche cette bienveillance, vraiment.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Ho ma céleste, quelle aventure ! Tu as du être morte d'inquiétude mais ton talent et tes facultés de "rebondissement" te permettent ce billet aussi léger qu'une bulle de savon sans pour autant gommer les stades de stress par lesquels tu es passée, trop forte ma copine ! Je te souhaite un beau voyage et ramène nous autant d'étoiles que tu pourras, nous en avons besoin, tous ceux qui te suivent le savent... Je t'embrasse♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des dizaines d'étoiles sont là, dans ma besace, et j'ai hâte de rentrer pour les faire partager à ceux qui me feront la grâce de le vouloir...
      (purée, c'est bien dit ça...l'air de la mer Noire m'a stimulé le bulbe !) ;-)
      Bisous ma douce brume.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  38. Par Saint Hubert (que l'on remercie), ce billet est un régal, une fois de plus, Célestine. tu nous égares (je crois que c'est le mot qui convient) avec cette disparition qui en est une sans être définitive fort heureusement . Chapeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah que cet enthousiasme de bon aloi me flatte et m'émeut, cher ami !
      Merci :-)))

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oh !! Mais de rien, Célestine, c'est sincère !! Quand j'aime, je le dis !

      Supprimer
  39. Mais quelle horreur! L'angoisse, et même en l'ayant retrouvée... s'est-elle retrouvée, elle? C'est étrange, beaucoup d'histoire semblables arrivent, mon papounet me disait d'un air de conspirateur qu'on avait installé un code d'entrée et un autre pour sortir de son home "pour que les voleurs ne rentrent pas" mais je pense que si en effet il y avait d'étranges vendeurs d'oeufs et de gaufres errant parfois dans les couloirs... on ne voulait pas non plus qu'on sorte trop facilement.

    C'est presque sinistre mais heureusement... Saint Hubert super héros a fait son travail...

    Essaie non pas d'oublier mais de ne pas imaginer tout ce qui aurait pu arriver si... Ca n'est pas arrivé!

    Baci sorellita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que dans cette maison de retraite, c'est écrit sur le règlement intérieur, n'est pas une structure fermée.
      Le seul problème est que ma mère n'a pas toujours toute sa tête (elle procède par monts et pas vaux psychiques que l'on appelle la bipolarité) Alors elle est sortie à un moment de la soirée où la porte n'était pas encore fermée, et a déjoué la vigilance de la surveillante...
      J'essaie, oui, de ne pas imaginer le pire, même s'il m'a effleurée durant l'attente...
      Baci bella ragazza
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  40. Au début de son hospitalisation l'année dernière ma Maman a fait deux figues.
    La première c'est mon frère qui l'à retrouvée deux kms plus loin.
    La deuxième fois elle est tombée. Un petit garçon l'à vue, à prévenu sa Maman qui a téléphoné aux pompiers. Les pompiers m'ont téléphoné. Je ne sais par quel miracle ils on trouvé les coordonnées. Vive les fichiers et leur sauvegarde.

    Je me mets à ta place et je peux ressentir toutes les émotions que tu as vécu.

    Bon voyage Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que nous sommes soeurs sur ce point ma Suzame.
      Vivent les techniques modernes, oui...
      Ma mère va avoir un joli bracelet électronique de géo-localisation.
      Bisous tout doux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  41. j'ai de suite pensé au jour où ma maman, quittant la résidence où elle se trouvait, a pris le bateau pour se retrouver de l'autre côté de Lorient, anciennement chez elle. Désorientation nous a t-on dit. Elle ne se souvenait plus comment elle avait fait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désorientée en allant de l'autre côté de l'orient, c'est logique, en somme... ;-)
      merci pour cette anecdote !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  42. Bonjour, voyageuse,

    J'aime beaucoup la façon dont tu as raconte cette histoire. Ce devait effectivement être une sorte de fugue.

    Comme on doit se sentir démuni(e) !

    Profite bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me suis sentie terriblement impuissante pendant vingt quatre heures, à imaginer le pire.
      J'ai essayé de raconter avec humour, pour faire tomber la pression, cher Aldor
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  43. Je comprends aisément ce que tu as du traverser ne sachant pas ou elle était, et le soulagement que tu as du ressentir lorsqu'on l'a retrouvée ! il ne reste plus qu'à l'entourer d'encore plus d'affection, l'épreuve qu'elle a vécu, à du être terrible pour elle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais ma maman est réellement un être à part...un jedi. Elle parle de son expérience comme si c'était quelque chose de bénin...je me demande souvent en quoi elle est faite !
      Mais je lui sais gré de ne pas être morte ce jour-là.
      Parce que pour moi, c'aurait été terrible.
      bisous belle amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  44. Ohlala,quel stress ! Bien sûr, cest l"histoire classique des seniors désorientés qui échappent un instant à la vigilance de ceux qui les entourent pour partir en escampette. Mais quand ça vous touche de près, on est tout aussi transis qu'ils le sont au sens propre et l'angoisse est terrible.
    Mais je reconnais bien ton bouclier "humour toujours" pour lutter contre le désarroi a posteriori et mettre le voile rose envers et contre tout.
    Bisous sister :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai transformé le voile rose en bouclier, tu as raison...
      Je ne me laisse plus abuser par les gens ni les situations, et c'est en toute conscience que je me protège, my sister.
      Le résultat d'un long travail sur moi...
      Bisous

      Supprimer
  45. Une maman qui a voulu goûter à la liberté, oubliant le temps qui passe et le froid de la nuit!
    Un miracle de la retrouver vivante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ce que le médecin de l'hôpital m'a dit...une miraculée...
      Merci Marie.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  46. Oh bon sang ! (Tu remarqueras que j'ai évité les casseroles !)
    Mais quelle aventurière, ta maman ! Savait-elle que tu allais faire un voyage ? Elle pensait peut-être prendre un peu d'avance sur toi et s'est trompée de chemin. Pauvre maman ! J'espère qu'elle n'a pas eu trop peur ! Oui, c'est un Jedi, pas à tortiller, c'est bien ça ! Pour avoir résisté au froid, à la nuit, à la douleur. Quelle championne ! Mais une championne à surveiller de très très près maintenant. Bon voyage et gros bisous à toi et à ta maman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la surveiller, on lui a mis un bracelet électronique...
      C'est un peu triste, mais rassurant en même temps...
      Bazar de casserole !
      Bisous mariejo. Je reviens bientôt.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. un peu à l'écart de tout en ce moment, un deuil dans la famille, la soeur unique de Jean est décédée d'un infarctus foudroyant alors qu'elle était partie depuis deux jours en vacances, en Espagne. Il a fallu ensuite attendre que son corps soit rapatrié. Faut-il dire notre désarroi, notre chagrin et parler de cette terrible attente ? Les obsèques ont eu lieu samedi, j'avais écrit un texte qui a été lu par une de mes chères amies. Le nombre de gens qui ont assisté à cette cérémonie était impressionnant. L'affection, l'amitié, le respect étaient présents. Nous avons encore du mal à réaliser, nous essayons de faire le maximum pour aider notre nièce (filleule de Jean) dans les formalités à accomplir dans les jours qui suivront après l'avoir aidé pendant cette semaine d'attente et de paperasses à remplir pour rapatrier sa maman. Pas simple quand on meurt à l'étranger ! Heureusement, Marie-Laure a beaucoup d'amis, fidèles et dévoués et aimants, c'est formidable de voir ces jeunes si solidaires ! Bon, je me laisse aller à des confidences et pollue ton billet d'ondes négatives. Nous allons continuer notre petite vie en attendant la camarde qui doit se planquer quelque part. Michelle n'a pas eu le temps de la voir arriver, et c'est ce qui nous console. Un peu ! Il va falloir à apprendre à vivre sans elle, sans ses coups de téléphone, sans ses visites. Il va falloir que j'oublie de lui envoyer des photos de Clément son petit-neveu, elle qui n'a pas eu de
      petits-enfants. Il va falloir que je veille sur son petit frère et que je l'aime encore plus, elle ne serait pas contente autrement. Bisous Célestine, j'espère que tu as passé de bonnes vacances.
      Ouf ! Il s'en allait temps que je m'en préoccupe ! (rires confus ! )

      Supprimer
  47. Émouvant récit.
    Moi, j'ai vraiment perdu mes parents, il y a longtemps.
    Ils n'ont pas eu le temps de s'égarer. Pas d'angoisse pour eux. Juste des larmes pour mieux rebondir. C'est ça apprendre la vie.
    Restent des souvenirs délicieux.
    Bon voyage.
    Bises en partance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bises cher Etienne
      Profite bien, toi aussi, de ta pause.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  48. J'aime bien ta façon d'écrire même si l'histoire est angoissante ! Bravo à Saint Hubert ! Et profite bien de tes vacances dépaysantes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce Saint Hubert là s'appelle Jupiter ...
      Il a remplacé Hugo qui a pris sa retraite...
      Ravie de te voir par ici Louisanne, c'est rare et apprécié !
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  49. Quelle histoire, jusqu'à la fin, j'ai cru qu'elle était inventée... Mais te voilà partie en croisière avant que je ne passe... Amuse toi bien, facile quand est en croisière... hihi!
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un voyage sur la Mer Noire...oui, je me suis mal exprimée...
      Je voulais dire dans un pays qui « donne sur la Mer Noire »...
      Merci belle conteuse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  50. La mère égarée, la mer morte, la mer noire : quelle étrange croisière entreprends-tu, chère Célestine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! Joliment bien vu, Anne étoile !
      Qui sait ? ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  51. Un jour, j'ai perdu mes parents en forêt.
    vraiment perdu, eux d'un côté, moi de l'autre.
    J'ai du faire appel à la gendarmerie pour les retrouver.
    J'avais quoi, 10 ans ?
    ça m'a bien aidé, dix ans après, pour me faire réformer du service militaire.
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi Didier, qui poste en anonyme ?
      Je dis ça, parce que ça te ressemble au niveau du style...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Moi, je m'appelle bien Didier, mais je n'ai jamais perdu mes parents à l'âge de dix ans et je n'ai pas été reformé au service militaire. Et puis d'ailleurs si ce fut le cas, je n'aurais pu appeler les gendarmes, nous n'avions pas le téléphone.
      Et puis aussi, je met un point d'honneur à toujours utiliser mon pseudo.

      Supprimer
    3. Ah désolée, mon ami, je ne voulais pas te vexer.
      ¸¸.•*¨*•♥︎

      Supprimer
    4. Ne soit pas désolé, c'est moi. Je te prie de m'excuser pour ma réponse un peu sèche.
      J'aurai simplement dû dire que ce n'était pas moi. Il ne m'est jamais venu à l'idée de poster en anonyme !
      C'est grâce,ou à cause du service militaire que j'ai découvert les Hautes-Alpes...

      Supprimer
    5. En ce moment il se passe des choses bizarres sur blogspot...dont certains de mes lecteurs qui se retrouvent en anonymes...
      Et puis je trouvais que ce commentaire était plein d'humour...C'était drôle cet enfant de dix ans qui appelle les gendarmes pour retrouver ses parents...
      Bisous, belle nuit mon cher Didier
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  52. J'imagine ton stress oui et ton angoisse... Tu n'es pas épargnée, mais cet épisode est terminé et bien terminé. Je suppose qu'elle ne fuguera plus. C'est toujours le danger... J'espère que tu te reposes ou que tu vois de belles choses, bref, que tu te changes les idées, même si peut-être cela reste à l'arrière-plan. Nous sommes tous de coeur avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne peux même pas imaginer combien cela m'a fait du bien de me couper de tout cela, de penser à autre chose...
      De voir d'autres lieux, d'autres choses, d'autres gens...Mais si, tu imagines, j'en suis sûre. ;-)
      je t'embrasse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  53. J'imagine comme tu as du avoir peur. Ma mère fuguait également mais de jour, des gens l'ont ramenée régulièrement à la maison de retraite. La fois où je suis arrivée à la maison et où justement elle était partie, sans que personne ne la voit, j'étais dans un état mais ça n'avait duré que quelques minutes, quelqu'un la raccompagnant au moment où je prenais ma voiture pour la chercher. C'était vraiment un gros souci pour nous. L'ephad nous répondait qu'ils ne pouvaient pas enfermer les gens. Il y a d'autres structures où tout est fermé. Une heureuse issue pour vous et un beau voyage pour toi. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel souci, oui..
      Je crois que tous ceux qui arrivent à ce moment de leur vie : avoir des parents qui vieillissent, éprouvent ce genre de souci à un moment de leur vie...
      A bientôt Mel, je serai bientôt revenue
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  54. C'est une bien douloureuse expérience que la vie vous a amenée à vivre.
    Et je suis heureux qu'elle ait eu une issue positive, malgré tout.
    Vous nous manquez délicieuse, ai-je besoin de le préciser ?
    Passez de bons jours loin de nous et revenez nous vite
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme c'est gentil, cher ami !
      Non vous n'avez pas besoin de le préciser...
      Je sais.
      Je vous embrasse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  55. La vie est faite de hauts et de bas mais chez toi c’est les montagnes russes ma foi !
    J’espere que les bonheurs de ton voyage te feront oublier les affres causées par ta mère.
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gemini cricketsamedi, 19 mai, 2018

      Mourir les montagnes russes pour quelqu'un qui va en voyage aux pays de l'est, c'est bien trouvé !
      :)

      Supprimer
    2. Gemini cricketsamedi, 19 mai, 2018

      Mouarf ! Je voulais écrire mouarf, bien sûr , pas mourir ! :)))

      Supprimer
    3. Merci Angela pour ta sollicitude, et merci cher Cricket de me faire rire...
      bises à tous eux

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  56. J'ai eu la même chose avec mon père, hospitalisé et pas content du tout de l'être ! Il s'est arraché sa perfusion, a fait tranquillement sa valise, a enfilé son manteau sur son pyjama et s'est enfui ... Coup de téléphone de l'Hôpital ! Finalement, je l'ai retrouvé, tout tremblant de froid (Hiver) ... loin de l'hôpital ! Il a fallu le ramener chez lui...
    Grosse panique !
    J'aurais dû faire appel à ce fabuleux chien St Hubert ! Une petite pensée pour lui ... lors de sa fête... ainsi qu'à ta maman...

    Passe de merveilleuses vacances...
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, quand ça arrive c'est la panique...
      C'est comme perdre un enfant...
      Merci pour le récit de ton anecdote émouvante, chère Luciole.
      Pour les vacances: oui, elles ont été merveilleuses...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  57. peu surfeuse ces temps ci je viens de lire ton billet sur ta maman,seulement ce matin.
    Tu m'en avais parlé il y a longtemps, la Niçoise...Je crois que nous sommes contemporaines
    J'ai bien de la peine pour toi et les tiens, mais j'espère qu'elle vit dans son monde, du moins je le lui souhaite.
    Tu es en voyage tu ne liras qu'à ton retour, mais je tiens à te dire que je t'aime de tout mon cœur ma Célestine
    Big Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça pour vivre dans son monde, elle vit dans son monde...
      la seule chose qu'elle nous ait dite, c'est : j'avais envie de faire une petite promenade, j'ai bien le droit non ?
      Bisous chère Jak
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  58. Tant mieux si cela s'est bien terminé. Je te souhaite d'agréables vacances. Profite-en bien et à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai profité un maximum, cher Petit Belge
      Je reviens bientôt...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  59. Bonsoir chère amie des mots et des émotions, des partages de la vie rêvée et de la vie vraie
    Tu as écrit ton billet le 13 mai, avec ce titre si fort ...
    Je l'ai lu et relu pour en prendre le sel, oui derrière l'humour, le recul nécessaire que tu sais prendre, et l'art thérapie qu'est d'écrire l'angoisse extrême comme tu dis, je sens et sais l'inquiétude légitime qui t'a parcourue cette longue nuit ... comme je comprends et compatis ... et après la peur folle et l'hébétude, la digestion s'impose, quoi de mieux qu'un beau voyage dépaysant.

    Voix de la sagesse, retrouver la douce liesse de vivre, de relativiser, d'expirer.
    Bulle gare y
    Gare toi le coeur un instant et contemple, et laisse infuser tes mondes, tes intérieurs chauds, capitonnés, tellement vivants et que tu sauras offrir et partager ensuite avec tes frères humains qui te veulent du bien.

    Je t'embrasse, très absente du virtuel mais très fidèle et d'âme présente.
    Veronica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout tellement bien résumé, Veronica...
      Ce commentaire parachève l'aventure de ma vie de ce mois de mai, commencé en angoisse et terminé en apothéose.
      C'est vrai, j'essaierai de partager, je ne sais encore comment tellement je me suis remplie...
      mais je vais essayer
      Bisous belle amie présente aussi dans mon coeur
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  60. Vu les mots employés ,l'on pourrait croire a un conte...Ou a une farce, pourquoi pas. Evidemment il en est tout autre. Effectivement j'ai pu le constater ,a un moment de sa vie l'être humain acquiert une insouciance légère qui le fait ressembler à un papillon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Insouciance ou inconscience ? Je ne saurai jamais ce qui a prévalu à la fugue de ma mère...
      Merci François
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  61. Je passe te dire un petit bonjour, je lis que tu es partie en vacances. J'espère surtout que tout va bien pour toi o:)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis revenue, chère Pivoine !
      Merci pour ton petit coucou et à tout bientôt
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  62. Les chiens font des miracles ! J’imagine ta joie après tant d’angoisse !
    Comment va ta Maman aujourd’hui ?
    Et toi, des étoiles plein les yeux ?
    J’espère que ton voyage fut agréable ma très chère Blue-Célestine,
    Des bisous Moursois ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très agréable !
      Tous les détails dans la prochaine gazette.
      Ma maman ? Aux dernières nouvelles, elle allait bien... Un miracle.
      Bisous Cristina
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  63. J'ai dû relire ton récit , je croyais réellement que c'était une fiction. J'espère que ta maman va mieuX, nos mamans, à cet âge, sont douces et fragiles comme des pâquerettes. j'ai renoué avec la mienne ces dernières semaines, j'ai compris , grandi , eu bcp d'insomnies ,vieilli sans doute et me suis assagie, j'ai compris surtout, j'ai dû croquer un peu de sagesse, enfin . J'espère que ton voyage fut doux et ressourçant. Porte-toi bien Célestine .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène, je n'avais pas vu ton commentaire désolée.
      Oui mon voyage le fut
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  64. On sait de qui tu tiens cet irrépressible besoin de t'allonger dans l'herbe et regarder les étoiles.
    Un jour, c'est toi qui feras ce coup-là à tes enfants ! ;-)
    Le principal, c'est que tout finisse bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère ne jamais me retrouver à poil dans un ravin ...
      Quelle mésaventure effrayante !
      Il faut dire que ma maman a bien du souci avec son cerveau...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Non bien sûr, pas le ravin ! Mais t'échapper lorgner les étoiles …
      Pardon, quelle maladresse de ma part : je ne faisais référence qu'à une partie de cette mésaventure.

      Je revois ma grand-mère en maison de retraite spécialisée. Et toutes ces portes à boutons déclencheurs, avec quelqu'un pour débloquer la dernière … ça devait parfois lui faire l'effet d'une prison. Mais elle y est restée à peine un an. Elle a préféré aller retrouver mon grand-père dans le grand jardin céleste. Lui doit s'occuper des poules et du jardin, elle doit sûrement l'aider au jardin et s'occupe de ses rosiers étoilés. :-)

      Supprimer
    3. Oh comme c'est mignon et émouvant, le jardin céleste...
      C'est pas grave tu sais, j'ai compris après coup que tu faisais allusion aux étoiles, mes chères étoiles...
      Bisous merci pour ce petit dialogue, j'ai adoré.
      Et merci d'aimer ma prose, ça me touche beaucoup .
      Belle soirée chère Sabine ! Profitons de l'été, maintenant qu'il fait un peu moins chaud.
      Je t'embrasse ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.