mercredi 21 novembre 2012

Mode d'emploi


Félicitations!

Monsieur,
Vous venez d’acquérir une femme. Nous vous félicitons de cet excellent choix.
Afin de conserver toutes les qualités de votre modèle le plus longtemps possible, veuillez suivre ce mode d’emploi scrupuleusement et respecter ces quelques précautions d’usage.
Votre femme est solide, mais certaines parties de son mécanisme sont cependant très sensibles aux variations de température et de lumière.
Une légère humidité peut apparaître sur les joues de manière récurrente.
Ne pas s’inquiéter, c’est un phénomène normal.  Essuyer avec un chiffon doux.
Cependant, en cas de rupture soudaine du barrage lacrymal, une inondation peut se produire qui nécessitera l’emploi de mots apaisants et de gros câlins.
Certaines parties stratégiques de votre femme nécessitent une attention particulière. Le disque dur incorporé est extrêmement puissant et peut stocker des milliers d’informations importantes.
 Pour éviter le bug, il est nécessaire de procéder de temps en temps à une remise à niveau, sous forme d’une soirée romantique. Dans les cas graves, il faudra peut-être appliquer le programme «  weekend à Corfou ou à Knokke le Zoute. »
NOTA : ces programmes peuvent être utilisés à volonté à titre préventif.
L’utilisation des autres fonctions est détaillée dans le  fascicule spécial appelé Kama Sutra.
Votre modèle est unique. Ne pas hésiter à changer son emballage aussi souvent que nécessaire, profitez pour cela de la période des soldes.
La carte audio peut exceptionnellement présenter des défaillances, et produire des sons désagréables, notamment en présence d’un autre modèle du même type. En cas d’étincelles et du message  d’erreur suivant : « Pétasse, t’avise pas de tourner autour de mon mari ou je t’arrache les yeux » localisez la source du problème et éloignez  immédiatement votre femme  pour éviter tout nouveau dysfonctionnement.
Votre modèle  est livré équipé de nombreuses applications, dont  « mère de vos enfants », « infirmière », « femme active », « psychologue », « tour operator », « couturière », « masseuse particulière », « organisatrice d’anniversaires » et de nombreuses autres que nous vous laissons découvrir à l’usage.
Nous attirons cependant votre attention sur les désagréments encourus en cas de l’utilisation abusive des applications « femme de ménage » « cuisinière »  et « poupée gonflable », pouvant aller jusqu’à la rupture définitive des atomes crochus.
Le fabricant décline toute responsabilité en cas de non-respect de ces règles d’utilisation.
Nous espérons que ces précieux conseils vous permettront de passer d’agréables moments avec votre femme.


Pour le défi du samedi, il fallait rédiger un mode d'emploi...
Photo:Internet.

75 commentaires:

  1. L'avant-avant-dernière phrase du mode d'emploi a été rajoutée pour la clientèle occidentale. Elle n'était pas dans la version d'origine taïwanaise d:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles de la phrase "parapluie" pour sociétés procédurières (et aujourd'hui , d'ailleurs) ? oui c'est vrai que c'est un travers occidental...

      Supprimer
    2. Nous dégageons toute notre responsabilité en cas de passage de votre femme au micro-onde ? d:)

      Supprimer
  2. Ben voilà, on s'étonne que ça marche pas.... 40 ans de retard pour la livraison du manuel d'utilisation et après on comprend pas pourquoi y a eu des surchauffes. C'est malin d'avoir un SAV aussi défaillant.
    Encore heureux que dans la version "manuel IKEA" livrée d'origine, j'aie pu déchiffré l'option Kama-Sutra.

    Dans le cadre du défi du dimanche matin et en version multilingue pour l'export, tu peux nous le faire en sabir de pantruche ?
    Bises
    Blutch.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai le temps, je la ferai spécialement pour toi. Mais j'aurais peur de lasser mes lecteurs avec une deuxième version du même texte.

      Supprimer
    2. Vaudrait mieux tout relire après avoir modifié la structure d'une phrase... DéchiffrER, évidemment.

      S'agissant d'un exercice de style, tu ne risques pas de lasser.
      Molière interprété par le Français ou la compagnie des femmes saoules de Pétaouschnock, ce n'est pas la même pièce, si j'ose ce parallèle hardy.

      Si tu me fais ça, je te ferai la version en "parlé vaudois"...cré-nom-de-sort.
      Bises
      Blutch.

      Supprimer
  3. :~))))

    Cette notice est incomplète : la consommation mensuelle de nouveaux sacs à main ou de nouvelles paires de chaussures n'est pas précisée ! Parce que moi, j'ai un modèle qui consomme beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne pouvais pas préciser toutes les options de la gamme, la notice est basique. (n'oublions pas qu'elle s'adresse à des hommes...) :p

      Supprimer
  4. Lui offrir également des gants ignifugés, afin de la préserver des brûlures de la carte bleue...
    J'ai lu ce texte mais où ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout un art de ne pas faire trop chauffer la CB!
      Quant à ta deuxième question, c'est ûrement sur la page du défi du samedi...;)

      Supprimer
  5. Alors là, bravo! ça sent le vécu et j'adooooore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça sent surtout la fille qui a beaucoup beaucoup discuté avec des dizaines de femmes différentes...

      Supprimer
  6. Je n'ai plus besoin de ces conseils, nous avons appliqué nos résolutions et elles étaient très bonnes... sourires !!

    belle journée avec bises

    RépondreSupprimer

  7. Connais pas. Ça vient de sortir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu étais où, les deux millions et demi d'années passées?

      Supprimer
  8. Génial! C'est tout à fait ça! Je pense que mon mari avait bien lu la notice avant l'emploi puisque ça fait 35 ans qu'il m'utilise et ma foi assez bien:-)!

    RépondreSupprimer
  9. Dans la notice des hommes il est écrit : ne lit pas les modes d'emploi, pas nécessaire, homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, l'homme, lui, n'a pas de mode d'emploi, tout simplement parce qu'il ne sert à rien.

      Supprimer
    2. Ni plus ni moins que la femme, alors, dans ce cas... ;)

      Supprimer
  10. Excellent texte ! Très drôle, très réussi !!!

    Il n'y a plus qu'à faire le mode d'emploi de l'Homme alors !!! (ouf... ça ne va pas être simple !!! :D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais trop simple au contraire! L'homme n'est pas une machine très compliquée...il n'y a qu'un seul levier, je crois? ;)

      Supprimer
    2. Oui mais la simplicité est parfois bien complexe à expliquer !!! ;)

      Supprimer
    3. Certes, simple ne veut pas dire facile!

      Supprimer
  11. J'aime beaucoup ce texte. Son contenu me fait doucement sourire aujourd'hui, une fois mon brouillard dissipé... Une "notice monde d'emploi" qu'il ne faut oublier de prendre au sérieux... Vous méritez toutes les attentions du monde, dont les nôtres... Il arrive que nous passions à côté de l'essentiel. Pardon.
    Ça fait un bien fou de te lire.
    Bises bleues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est des hommes si délicats, qu'ils demandent pardon pour les autres. Voilà pourquoi on finit toujours par l'accorder à tous, toujours.
      Merci de trouver du plaisir à lire ma prose.

      Supprimer
  12. Hé hé , femme 2000 , la femme qui n'est pas qu'un ustensile
    quel trait , certes un tantinet provocateur , tu sais faire , mais bien réaliste
    Oui , organiser les anniversaires , les réveillons , les inscriptions ... et souvent entendre " tu sais faire , c'est pas mon truc moi "
    Pourvu qu'on ne se dégrade pas trop vite , mais on a de bonnes combines pour trouver des applications hein Célestine ?
    bravo
    qui fera la version " vue par un homme "
    ce serait bon à lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que du deuxième degré ma Jeanne! Tout le monde sait bien que les hommes ne sont pas du tout comme ça...Sinon, je dois déjà faire la version en argot pour Blutch et la version "homme" pour Sebarjo...c'est un sujet qui inspire! Alors les hommes, qui s'y colle?
      Ah oui, les applications, c'est notre rayon!
      Provocatrice...peut-être mais jamais méchante.

      Supprimer
  13. Je t'ai déjà raconté que le soir de mon mariage, nous nous sommes disputés comme chien et chat dans la voiture en route pour l'hôtel et mon tout nouveau mari m'a proposé de me ramener chez mes parents, ce que j'ai bien entendu accepté avec rage. Arrivés là, mon père a désarmé la bombe en marche et m'a "rendue" à mon horrible bonhomme en disant: "Désolé, il n'y a pas de service après-vente....."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, ce mariage est digne d'un film de Cukor avec Audrey Hepburn. Tu me réjouis à un point avec ton anecdote...
      "mariage pluvieux, mariage heureux" tu dépoussières ce vieil adage. Avec toi, ce serait plutôt: "Mariage furieux, mariage heureux..." ;)

      Supprimer

  14. une dégustation à la petite cuillère s'impose, pour faire durer le plaisir de cette subversive lecture!

    RépondreSupprimer
  15. Génial ! Enfin LE mode d'emploi !
    Mieux vaut tard que jamais ...
    Tu m'as bien fait rire et sourire et aussi méditer et confirmer certaines intuitions ;-)
    Un seul regret : il semble qu'aucun SAV n'existe à part "J'retourne chez ma mère" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ce n'est pas demain que ça va s'arranger, depuis que les hommes font leur marché sur internet...on ne sait jamais a qui s'adresser.

      Supprimer
  16. Réponses
    1. Je suis bien de l'avis de Julie. Je vais d'ailleurs inciter mon jeune mari à lire ce mode d'emploi !
      Bonne soirée !

      Supprimer

  17. La gradation et l'unisson des louanges relatifs à votre article, chère Célestine, ôtent bien des adjectifs ou adverbes pour célébrer vos talents ! Enthousiasmant et réjouissant ont-ils déjà été pris ? Tant pis si oui, je les reprends.

    J'ai remarqué bien entendu votre choix délicieusement coquin du week-end à "Corfou".

    Bien à vous.

    ps :
    A l'inverse de mazout (dont il existe une variante appelée poêle..) notre toute proche et appréciée plage de mer du Nord Knokke prend un "e" muet à Zoute.

    RépondreSupprimer
  18. Corfou oui j'avoue aimer ce jeu de mots...mais Knokke le Zoute, c'est juste que ce nom me fait rêver depuis longtemps...Je demande pardon à mes amis Belges d'avoir écorché l'orthographe. Je me suis empressée de corriger sitôt votre commentaire lu.
    Merci pour ces mots dithyrambiques.

    RépondreSupprimer
  19. Ha ha Excellent ton article...si je l'avais eu plus tôt, peut être que...Allez je te lance un défi : tu fais la même chose mais pour un homme...chiche.
    Par contre tu ne dis rien sur la période de garantie et la possibilité d'échange...comprends pas...
    Merci pour ce moment d'originalité grinçante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le SAV laisse à désirer...je sais!
      Pour le texte version homme, je vais finir par craquer, tu es le troisième qui me le demande...

      Supprimer
  20. 57 ans d'union sans mode d'emploi. Et cela a fonctionné sans trop de heurt. Comme on n'avait pas de PC on ne vivait pas dans le virtuel. Ceci dit, ton texte est joliment tourné. Amitiés. dinosaure80.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui est du virtuel, je ne suis pas sûre: je crois qu'il y a des relations nouées par internet bien plus profondes que certaines personnes n'en ont avec leur voisin de palier...
      Bonne semaine, merci de ta fidélité, cher Henri.

      Supprimer
  21. Les modes d'emploi sont souvent austères et mal traduits. Celui-ci fait exception à la règle, plaisant et délicieux à souhait.
    Document bien plus précieux qu'un permis de conduire. Les maris ou concubins qui l'ignorent projettent souvent leur ménage-attelage dans le décor.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais tâcher d'écrire le mode d'emploi des hommes car je crains qu'ils ne soient un peu jaloux...Merci de ton passage, Sklabez, tu ne viens plus au "défi" ?

      Supprimer
  22. Coucou Célestine,
    Mais c'est absolument terrible ! Et les mecs sont contents !!
    Femme-objet, on l'achète et on la jette après l'avoir utilisée parfois comme une serpillère !
    Moi aussi, j'aimerais bien lire ton mode d'emploi "Homme" ! Je te fais confiance, il sera gratiné, la Cie des mecs va regretter de t'avoir priée de l'écrire !!!
    Bonne semaine & bisous d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis, c'était de l'humour au troisième degré, hein?
      Bon je vais faire le mode d'emploi "homme" puisque tout le monde me le demande.
      Ouh la la j'ai la pression!

      Supprimer
    2. PS Mais je crois que j'aime trop les hommes pour être méchante avec eux...

      Supprimer
  23. J'ai souri, parfois un peu grincé des dents, j'ai bcp aimé en tout cas !
    Je dis souvent à mes copines que mon homme n'a pas l'option cuisine mais qu'il a l'option aspirateur.... Donc oui j'espere bientôt lire chez toi une version exhaustive de "l'outil" homme ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais, le but n'était pas de faire grincer des dents mais de faire sourire... Bon toi aussi tu veux le mode d'emploi "homme"
      C'est un complot!

      Supprimer
  24. Comme je ris ! à la lecture de ce savoureux billet qui mère rite ( oui la mère et la femme ) qu'on s'y attarde ! et surtout à faire lire d'urgence à nos petits ( grands ) maris ( compagnons ) qui oublient parfois ( souvent ? ) le mode d'emploi de chacun de ces modèles ( mots d'elle ) uniques !!!

    j'ai noté plein de choses, j'ai adoré le "nettoyer avec un chiffon doux" au bord de la joue, tendresse oubliée qui réconforterait, le cas échéant, le modèle féminin, y penser. La femme est douce par essence ( houhouhou ) ne pas l'oublier, les récurrages abusifs et improbables risquent de la rayer.

    La multifonctionnelle solide aux rouages très sensibles cependant, qui a besoin de garder un jardin un minimum soigné, ne pas passer devant sans le regarder, voire l'admirer ( elle pourra à l'occasion vous faire rêver, même au bout de nombreuses années d'utilisation, d'ailleurs ne sait-on pas que les modèles anciens sont les plus résistants ! ahhhhhhhhhhhhhhhhh )

    Franchement, mieux qu'un nouveau tel portable, découvrez encore et en corps ces si nombreuses applications !!!

    Je t'embrasse, et je me dis, après t'avoir lue, heureuse d'être une femme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! douce Veronica, ça me fait plaisir de te revoir après ta pause.
      Et quel commentaire!
      Pour le chiffon doux, j'ai souvent noté qu'il revient souvent dans les modes d'emploi et qu'on l'utilise pour beaucoup d'appareils,alors pourquoi pas pour le velours de la joue d'une femme? C'est vrai que nous pleurons beaucoup,mais les larmes sont notre façon de faire sortir le trop-plein de notre coeur qui déborde bien souvent. Trop sensible? Peut-être...
      Moi aussi, je t'embrasse.

      Supprimer
  25. j'ai fais tourner cet excellent texte ici:http://hotllywood.canalblog.com/archives/2011/10/20/22412797.html#comments

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, un revenant ;) Mais où erres-tu donc? Et pourquoi ton blog est-il tout vide?
      Bon nonobstant le fait que tu aurais pu me demander la permission pour mon billet, ce à quoi je t'aurais évidemment répondu oui, as tu lu la version "homme"?

      Supprimer
  26. Oui je l'ai lu et pardon tardif pour l'emprunt.
    Hors antenne,je sussure à ton oreille que je passe sur tes derniers textes avec beaucoup de plaisir silencieux.
    D'ailleurs j'ai écris au père noël qu'il mette dans sa hotte et au pied de mon beau sapin "L'orteil d'Apollon".
    sinon je suis là:http://dusportmaispasque.blogspot.fr/2012/09/il-mostro.html

    RépondreSupprimer
  27. Mais je reconnais que je n'écris pas pour des oreilles chastes.
    http://dusportmaispasque.blogspot.fr/2012/11/la-fleur-araignee-ten-veux-du-glauque.html

    RépondreSupprimer
  28. Par exemple:
    Ce matin un lapin a tué un ....ma balance m'a dit:
    "- va courir!"
    J'ai failli oublier mon rendez-vous avec la pluie autour des bassins à flot.
    Et comme souvent, quand je cours, je pense à des trucs bizarres pour oublier la montre qui se traîne et les kilomètres qui s'allongent.
    Je regardais la foulée agile et la silhouette légère de ma complice.

    Je pensais au sexe fort, la secte fendue, et tentais de me hisser à son niveau. Optimisme, prétention, orgueil? Ferme ta bouche et cours.
    Une femme c'est une énigme:
    D'où lui vient cette intelligence pour comprendre la technologie, la complexité des machines, les réglages de M à L, la psychologie d'un aspirateur, les subtilités d'une plaque de cuisson, le mode d'emploi des enfants, l'éducation des clones?
    D'où lui viennent l'énergie et l'habileté pour conduire une tondeuse, le timing pour la taille des arbres, la scarification d'une pelouse, le binage des allées, l'arrosage des plantes, le ramassage des feuilles et le degré précis qui fait frémir celles du thé. Elle seule peut localiser et sélectionner dans un atelier savamment rangé, les bons outils correspondants aux énigmes mécaniques à résoudre, vidanger une caisse à boulons ou re-coudre un bouton de braguette? Sans compter la volonté de mener les combats perdus d'avance contre la pilosité et la pesanteur.

    A n'en pas douter je suis plus endurant, plus résistant et totalement insensible devant un évier plein de vaisselle et du linge en boule au pied d'un lit qu'il est inutile de faire puisqu'il a vocation à être dévasté quelques heures plus tard. Une boite de conserve ne me résiste pas longtemps et les herbes du jardin peuvent devenir des arbustes si ça leur chante je n'interviens pas sur le boulot de la nature. J'ai découvert le prix de l'eau et je ne nettoie une baignoire qu'au pro-rata de l'usage mensuel que j'en fait. Je ne castre pas les projets d'une braguette, pas plus que je ne trouve d'utilité à monter dans une boîte à quatre roues quand deux suffisent.
    Je suis sans curiosité pour l'emplacement d'une jauge quelque part sous un capot qu'elle seule sait ouvrir puisque je n'ai pas d'admiration à contempler la couleur et la viscosité des fluides automobiles et les pneus peuvent crever sans m'arracher de larmes.
    Rue Lucien Faure les restos du coeur ne sont pas encore ouverts et la vieille péniche"La Dame de Shanghaï" s’accommode de la concurrence du récent"I Boat"tout proche tandis que j'adapte l'allure qui correspond à mes petites jambes en muselant l'insatisfaction de mon enthousiasme. A quoi bon courir aussi vite qu'avant? Mon coeur ralentit et ne bat plus que pour elle. Érudite et savante, dominante et soumise, polyvalente et fiable qui lors d'une estocade longue à venir me glisse à l'oreille: "tu veux que je me tourne?"
    C'est ainsi, les choses échappent à mon entendement.
    Puis à l'image d'Elliot (c'est un cleb's) courant à nos cotés je me dis que l'intelligence c'est juste d'adapter ses compétences à ses moyens.
    La pluie nous a posé un lapin a tué un chasseur et j’accélère le rythme histoire d'arriver premier à l'angle de la rue.
    Le bon dosage: méden àgan et ne quid nimis!
    De ce constat Alex Cessif & Tom B.Dunid!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je saisis bien, tu es un mélange parfait de poète, d'admirateur et de narcisse. Elle doit pas s'embêter ta complice fendue (d'un large sourire)...Et à la fin, tu es quand même le plus fort! Punaise, c'est beau, ça!
      Merci pour le lien, je vais aller faire traîner mes (chastes?) oreilles de par chez toi...

      Supprimer
  29. Putain, j'avais raté ça, et bien d'autres articles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof, tu lis tant que tu veux, et tout ce que tu veux.
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. MDR! jamais un texte ne m'a autant fait rire! sublime ce texte, par ses jeux de dérision,et je dirais même de raillerie à l'encontre de la gente masculine;Magnifique! Tu as l'art, Céleste de tirer avec des balles mais pas toujours en caoutchouc.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.