dimanche 22 septembre 2019

Via dell'amore



« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux »    
Marcel Proust







Cliquez sur les photos pour les voir en grand

Ma dernière lettre vous parlait de la Toscane. J'étais lovée lascivement dans un cadre paradisiaque, et je laissais voguer mon esprit comme une feuille sur une rivière. Bercée par la douceur du temps. Me voici revenue, pleine d'usage et raison, évidemment, et prête pour de nouvelles aventures...




En apéritif de ce voyage il me faut vous parler des Cinque Terre, merveilleux petits villages de marins sertis sur les falaises, avec leurs si célèbres maisons aux cent couleurs. Ne regardez pas les photos sur la toile, elles ne sont pas fidèles à la réalité : trop criardes, confinant presque au décor de carton-pâte.

Laissez-vous saisir par la magie des ruelles escarpées, des bateaux échoués dans les rues, des odeurs de poisson grillé. Vous aimerez l'idée que ces villages sont interdits aux voitures. Ils se défendent jalousement contre l'envahissement, et se laissent approcher en train ou par bateau.



LES CINQUE TERRE












De Pise à Sienne, en passant par San Geminiano, et jusqu'à Florence et Lucca, partout la beauté vous saisit. Architecture et nature se marient en une délicieuse harmonie.
Je m'y suis sentie bien, comme si une part de moi retrouvait son berceau. C'est difficile à expliquer. Vous savez, à certains endroits, on a l'impression que la terre nous appelle. J'ai tellement aimé parler italien, me noyer dans cette musique des mots qui m'emporte. 

J'ai adoré découvrir la ville du haut des remparts, comme à Lucca, d'ailleurs. Une ville superbe et accueillante. J'ai bien pensé à toi, Blutchiamo. J'ai aimé faire la touriste devant la Torre Pendante, et me moquer gentiment des Japonaises qui s'auto-mettaient en scène dans les poses les plus drôles pour immortaliser le moment. D'autant que j'ai cédé comme elles au ridicule... Il ne m'a pas tuée.

L'Arno a cette majesté des fleuves impassibles chers au poète. Il s'étale sous le Ponte Vecchio en charriant depuis des siècles les effluves de l'histoire. La galerie des Offices et la Piazza del Duomo vibrent encore des complots de la Renaissance. Cela m'a suffi. Je n'ai pas eu envie d'attendre des heures pour entrer dans les musées. J'ai laissé généreusement le David aux Nippons
La vie étudiante mêlée à celle des touristes donne une joyeuse cacophonie jusqu'à une heure indue de la nuit, et les spaghetti sont al dente à tout moment. Le paradis pour une amatrice de pâtes telle que moi... 


Oncle Joe m'avait chargé d'une mission d'importance : retrouver dans les jardins de Boboli un personnage bien en chair juché sur une tortue. Mission accomplie, mon oncle, après un passionnant jeu de piste dans le labyrinthe végétal du Palais Pizzi. Le temps était d'une douceur incomparable. J'avais les jambes en coton mais le coeur content.
J'ai appris que les immenses tours de San Giminiano étaient au nombre de soixante-quinze au Moyen-Age. Il n'en reste « que » treize et c'est déjà impressionnant.
J'ai musé dans les mercati où règne le cuir de Florence, donné une pièce au porcellino, dégusté des gelati et des pizze. Ecouté trois ténors dans la chiesa San Stefano.
J'ai fait tant de choses, je ne peux pas tout vous montrer de nos éblouissements, et de nos éclats de rire.  Pardonnez-moi ce (trop) petit condensé d'un voyage tellement riche.
Allez, en route !






PISE




    







SAN GIMINIANO










SIENNE









FLORENCE




















SAN MINIATO








LUCCA








Voilà un petit aperçu pour les gourmands qui m'ont réclamé des photos (n'est-ce pas, Julie) J'ai suivi avec bonheur la Via dell'amore et j'en reviens comme à chaque voyage avec des étincelles au fond du regard, joyeuse de vous retrouver. 
Avec, en prime, un joli petit sac en cuir florentin assorti à mes yeux.


•.¸¸.•*`*•.¸¸







117 commentaires:

  1. Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=zPDJQYq9y0E

      Supprimer
    2. J'avais écrit un billet à ce propos...
      C'est une bonne date je trouve. ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    3. Les fans de Brassens y pensent tous. Forcément...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ravie que cela t'ait plu, chère Sylvie.
      Je te sais sensible aux belles choses, et j'y ai mis mon coeur.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Célestine met toujours son coeur dans tout ce qu'elle fait.
      :)

      Supprimer
    3. C'es gentil ça, petite bestiole ! 😛

      Supprimer
  3. Ca va ! Ils n'ont pas trop abimé la Toscane, je vais oser y retourner après... pffffffffff au moins 40 ans.
    Mille grazie per questo viaggio per procurazione
    Molto baci Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la famille paternelle de mes petits-enfants est originaire de Toscane
      C'est une région magnifique
      Le château où est né un de leurs ancêtres existe encore! Il a été transformé en hôtel...

      Supprimer
    2. @Blutchy

      J'aurais aimé la découvrir avec toi aussi, Blutchiamo. ;-)
      Mais avec Lui, c'était quand même le top.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    3. @Ambre
      Peut-être est-ce l'un des splendides hôtels où j'ai passé la nuit... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  4. Coucou. La bella Italia! Merci pour tes photos avec ce ciel bleu magnifique et ces mille senteurs qui jaillissent de tes mots. Italie chère à mon cœur, elle t'a plu apparemment. Et j'espère que tu as goûté à ces vins capiteux qui font un peu tourner la tête. Bises alpines et merci pour cette petite évasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je me souviens de l'Ultimo Moulino et de cet apéritif au chianti mémorable...
      Un décor de rêve et la tête qui s'est mise à me tourner, tourner...
      Tu es une hédoniste comme moi. Alors tu sais.
      Bises célestes ma chère frangine.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  5. Merci pour ce beau partage ♥ (dont le personnage juché sur une tortue évoqué par l'oncle Joe ☺☺)
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé ! Les Italiens sont des coquins depuis toujours...
      Bisous cathy
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. ma io sono italiano !
      :)

      Supprimer
    3. Ravie de l'apprendre !
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  6. Nostalgie, nostalgie. Je remercie la Vie de m'avoir permis de connaître "dans toutes les largeurs" ce pays que mes parents adoraient car m'est avis que je n'y retournerai jamais. Mais j'ai transmis à mes enfants et petits-enfants l'amour de cette terre (d'autant plus facilement que ma descendance est de souche italienne! Hasard!)
    Belle journée à toi Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi dis-tu que tu n'y retourneras plus ? je n'ai qu'une envie, c'est d'y retourner justement...
      De me replonger dans cette ambiance merveilleuse d'art et de plaisir des sens...
      Les yeux, l'oreille, le nez, la bouche, tout est émerveillement ^^
      Belle journée, Ambre, merci d'être passée, ça faisait longtemps.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  7. Maîtresse, vous rentrez carrément d'un marathon d'amour... merci du coeur, je suis comblée :)
    Belles photos authentiques malgré la renommée des lieux, bravo !
    J'aime également cette citation de Proust. Ma faim du précédent billet découlait justement de l'absence des visages :)
    Bonne semaine Celestine. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un marathon d'amour...Comme c'est joli.
      A cette nuance près que le rythme était un peu langoureux pour un marathon...
      Disons un marathon de dolce vita...
      Quant aux visages, je n'ai pas tout mis, il y en aurait eu trop pour la bande passante autorisée ;-)
      Bisous jolie Julie

      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  8. Le titre d'un film me reste en mémoire : L'important c'est d'aimer
    Oui ce billet exprime l'amour....
    De la vie, des êtres, des paysages, du ciel, et des pâtes al dente.......
    Je suis comme ce peintre devant son chevalet.... séduit par ce que je vois.
    Et ce peintre justement m'inspire pour un nouveau portrait.

    Merci pour le récit illustré

    Bises enthousiastes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à toi, et à Chinou quand j'ai vu ce peintre, son sourire heureux et son chevalet...
      J'ai hâte de te montrer de visu l'ensemble de mes photos...
      Bises joyeuses
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Moi je suis séduit par la petite robe blanche dans les rues de Florence...
      :)

      Supprimer
  9. Que c'est joli! Une invitation au voyage.. et cette assiette de pâtes, j'avoue, parle à ma gourmandise ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles étaient délicieuses, vraiment.
      J'ai adoré m'immerger dans la vie nocturne florentine.
      L'air était doux et chaud à la fois.
      On était bien, c'était merveilleux. On avait le même âge que ces deux étudiants qui s'embrassent.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  10. Ouah, mes pâtes favorites les liguine alle vongole !
    Bon, en regardant de plus près, les tiennes sont des spaghetti, mais c'est pas plus mauvais...
    Gros bisous, chère Célestine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils étaient en rupture de linguine ce soir-là.
      Je me suis régalée quand même.
      Gourmand, va, j'étais sûre que tu craquerais sur cette photo.
      Enormes Bisous mon Boss préféré
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  11. Jolies évocations illustrées.
    Merci beaucoup.
    La fontaine du petit Bacchus : c'est Bouddha à l'italienne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bouddhisme à l'Italienne, ça me va... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  12. L'Italie et ses merveilles ! J'y ai quelques beaux souvenirs d'enfance, de vacances en famille. Florence, Pise, Vérone, Parme... Et d'autres plus récents, Naples, Venise. Mon endroit favori a été une petite île un peu hors des circuits ultra touristiques Capri-cieux, la belle Procida. Se promener à l'ombre bienvenue des ruelles étroites, s'émerveiller des couleurs qui pleuvent sur ta rétine comme un feu d'artifice silencieux... Et toujours, encore, prendre le chemin de traverse qui permet d'éviter les foules. Il est beau, ton voyage, on y sent la promesse tenue après une longue attente. Merci pour tes magnifiques photos aussi ! Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « ...promesse tenue après une longue attente » tu ne crois pas si bien dire, si tu lis mon billet « En Catimini » tu comprendras cette fièvre que j'ai éprouvée à voir ces lieux si longtemps fantasmés...
      Procida, je note sur mes tablettes pour un prochain voyage.
      Je t'embrasse la belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  13. Tu nous as gâtés ma belle… On voyage avec bonheur et gourmandise avec toi, on respire les parfums, on s'amuse des touristes. Merci à toi de tes éblouissements

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime gâter mes lecteurs, qui me le rendent bien...
      Ah ma Brizou, ton oeil de peintre aurait adoré tant de choses...Et il ne faisait pas top chaud, ce qui ne gâte rien. je sais que tu n'aimes pas trop la chaleur...
      Bizou du coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  14. Heureux qui comme Célestine a fait beau voyage !
    J'adore cette région d'Italie où je retrounerais avec grand plaisir.
    Je te souhaite un bel automne, surtout grâce à cette belle corne d'abondance !
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'automne a toujours été une saison ambivalente pour moi : à la fois une merveille picturale, et une période sombre d'angoisse.
      Désormais, le soleil de ma vie me réchauffe en toutes circonstances, et je n'ai plus peur de la morte saison.
      Bisous chère eMmA
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  15. J'étais venue lire ton devoir, mais tu m'as fait revivre quelques beaux souvenirs d'il y a longtemps... Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me remettrai aux devoirs du lundi (et autres) durant les longues soirées d'automne, au coin du feu...
      En attendant, je profite de cette douceur de vivre qui me plaît tant.
      Gros bisous ma bourlingueuse
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  16. Sublime ! Cela donne envie d'y aller, ou d'en rêver ! Le petit bout d'italienne en moi te remercie de ce partage si léger et coloré ♥ Qu'il est bon de te lire dans tes éléments. Douce journée Célestine ! ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est chouette que tu aies un bout d'Italie en toi : cela fait une raison de plus de nous rapprocher.
      Je reviens vers toi très vite, ma douce
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Un petit bout mais qui paraît-il s'exprime plutôt bien ! ☺ J'ai toujours beaucoup de plaisir à découvrir nos points communs. 🦋
      Et bon courage si tu passes pas chez moi. Même en ayant levé le pied (ou essayé), j'ai encore écrit des pavés..!

      Supprimer
    3. Je vais m'y employer. J'attendais d'avoir un peu de temps devant moi...
      Bisous bella ragazza
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  17. Merci pour ce superbe reportage...Un endroit où je suis allée il y a bien longtemps...ça me donne envie d'y retourner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Retournes-y, ne reste pas sur une envie, vis ! va ! Bouge ! et profite !
      Gros bisous chère belle photographe.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  18. Merci Célestine pour ce partage de beauté.

    L'Italie... je n'y suis allée qu'une seule fois... Une destination que j'aimerais partager avec ma fille... un jour prochain ou plus lointain... si mes finances me le permettent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu iras. J'en suis certaine.
      Et avec Elle, ce sera le plus beau des cadeaux de la vie.
      De tout coeur avec toi.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  19. Et moi qui n'ai jamais mis les pieds en Italie... Si une fois en Sicile mais c'est un peu particulier. Tu me donnes une grosse envie d'Italie...
    Gros bisous Célestine
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir la Toscane et ne pas mourir...pour y retourner.
      Telle est ma devise !
      Tu ne seras pas déçue, je te le promets.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  20. Quel bonheur de suivre tes traces en italie, tes photos me font rêver....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont faites pour cela.
      Le partage est fait pour cela. Un don, un cadeau d'amour.
      Bisous du coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  21. Je suis bien content de t'avoir accompagnée dans ce voyage avec mes deux conseils animaliers. :-)
    J'aurais dû peut-être te prévenir que Florence est une ville très bruyante la nuit et te conseiller aussi la montée à l'abbazia di san Miniato al monte mais je vois que tu as pris grand plaisir à suivre ton propre chemin et je m'en réjouis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes conseils furent précieux et originaux comme toi, mon oncle. Et nous avons pris grand plaisir à les suivre.
      Bises népotines célestes
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  22. Je suis déjà allée en Italie, plusieurs fois, mais tes mots et tes photos me donnent très envie d'y retourner ! Merci pour ce magnifique partage, Célestine. Belle semaine à toi, gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne puis que te conseiller de suivre ton envie...
      J'ai adoré, et je crois que cela se sent, se voit...
      Merci belle d'âme
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  23. Vos photos sont uniques, ce sont les vôtres. On voit et on ressent ce que vous étiez en train de vivre, on imagine votre état d'esprit du moment.

    Un voyage réussi est une tranche de vie heureuse. Le lieu, l'atmosphère et votre état d'âme forment un tout. Vous avez peut-être vécu des moments parfaits. Ces moments parfaits peuvent survenir n'importe quand et n'importe où mais quand on vit une période heureuse et qu'on se retrouve dans de tels lieux en bonne compagnie, cela favorise l'apparition de ces moments si rares.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez une analyse toujours très fine de la situation, cher ami. Et c'est ce qui me plaît en vous.
      Effectivement, l'amour transparaît dans la façon de photographier les choses et les gens, je ne sais faire autrement que de laisser fuser en moi ces sentiments de jubilation et de joie profonde que me donne le fait d'être simplement vivante. Aimée. Et Présente au monde.
      je vous embrasse
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  24. Quel beau voyage et merci de le partager avec nous !
    Bises petite sœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais cette envie de montrer et de partager le plus possible, tout en ne faisant pas trop long.
      Je crois que je suis assez contente du résultat...
      Et ravie que cela touche mes lecteurs, dont toi, soeur de coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  25. Tu y retourneras, on aime l'Italie pour toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le crois.
      J'ai déjà en tête les grands Lacs, et Venise, et le sud...
      Plein de découvertes qui me laisseront à nouveau épantelée de plaisir.
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  26. Eh bien voilà. J'étais certain que l'attente ne serait pas veine, et que le résultat serait à la hauteur de nos rêves.
    Tout est délicieusement condensé dans ces quelques cinquante photos qui vous résument si bien, délicieuse. Votre amour des gens, votre joie un peu enfantine devant les merveilles qui s'offrent, votre générosité, qui ne compte ni le temps passé à composer ce billet (cela a dû vous prendre des heures) ni les mots pour le dire.
    Votre poésie est toujours là, tapie dans chacune de vos phrases.
    Vous savez nous faire partager vos ravissements avec grâce et beaucoup de présence.
    Et si vous dites "je", l'on sent que c'était un "nous" et ça nous réjouit pour vous.
    En tout cas, cela me réjouit au plus haut point.
    Merci pour cette balade. Plus vous vous faites rare et plus on apprécie vos retours.
    Je vous embrasse, belle enfant.
    La photo de vous en petite robe blanche est adorable. Et vous êtes aussi en bleu devant la Palazzo Pitti. Rien de vous ne m'échappe.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que puis-je rajouter de plus à ce panégyrique ?
      Vous êtes charmant.
      Et vous avez un oeil redoutable ^^
      Merci du fond du coeur
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  27. Chère Célestine
    Ce matin je lis avec plaisir ton nouvel article mais il m'est devenu impossible de commenter sur blogspot
    pas même en anonyme
    je n'y comprends rien mais crois-moi, j'ai tout essayé
    Bises et bon retour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis permis de publier quand même ton non-commentaire, chère Adrienne.
      Souvent wordpress et google se font la tronche, c'est connu. Ça passera.
      A moins que le poids de mes photos (que j'ai pourtant compressées) ne soit un frein ?
      Je t'embrasse, fidèle lectrice
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  28. Réponses
    1. Merci Val !
      Je te sais amatrice de jolies choses...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  29. Ah l'Italie Comme toi je l'aime beaucoup. On s'y sent bien. Presque la dolce vita !! Vestige d'un passé glorieux, raffinement d'une vieille civilisation…….Et les pâtes all dante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli résumé...Comment ça, « presque » la dolce vita ?
      Je dirais que c'est « tout à fait » ça !
      Quand on pâtes al Dante, c'est pas l'enfer ! ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  30. Quel voyage magnifico, sorellita! Rien de mieux que l'Italie pour rappeler où sont les choses essentielles... Et un sac assorti à tes yeux, la classe! Je reviens de Turin, la ville qui a encadré ma vie pendant 5 ans, et dès la première nuit j'ai senti que j'étais chez moi, les bruits de la rue étaient familiers, l'odeur de la ville aussi...

    Baci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, quelque chose là-bas m'a fait me sentir chez moi tout de suite...
      Comme si je retrouvais une part de mes racines...Et d'ailleurs c'est le cas.
      J'irai à Turin la prochaine fois, direction les Lacs...
      Baci bella bambola
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  31. Et voilà, en quelques lignes al dente, tu réveilles tous mes souvenirs. Ma patrie d'adoption comme tu le sais me fait toujours vibrer. Je suis tellement contente que tu aies enfin pu réaliser ce voyage.... Et que tu es jolie en blanc, roux et vert, les couleurs du drapeau italien en quelque sorte :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu as raison, je n'avais pas remarqué, mais c'est tout à fait vrai...
      C'est un bel hommage à l'Italie que j'ai fait sans m'en rendre compte... ;-)
      Baci ma bella sorella di cuore
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  32. Tu as semé les graines d'envie de départ...
    Pas de voyage cette année ailleurs que chez nous.
    Ça ne m'a pas manqué, chez moi c'est bien aussi, j'en parlerai dès que je me serai posé dans mon nid.
    Pour ça, il faut que je me décide à rentrer vraiment...
    Bises d'ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime semer des graines...J'ai un peu fait ça toute ma vie.
      J'ai hâte que tu te poses dans ton nid, alors...
      Bisous de là... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  33. Un billet où les images sont plus nombreuses que les mots. C'est peut-être que les mots te manquent et que seules les photos sont les témoins silencieuses de ton rêve d'Italie.
    Les cuirs florentin siéent à merveille pour façonner la botte italienne, ainsi que les sacs bleus...

    Ton voyage est un voyage au cœur de l’Éden Toscan, et
    Certamento lo splendore lo vedrai
    E l'amore nel tuo cuore sentirai
    Quando cerchi la semplicità
    Arriverai e troverai il tuo Eden

    https://www.youtube.com/watch?v=fCW6w-rpYaU

    Bises de la nuit


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bô !
      La botte italienne fleure bon le cuir et le rêve d'ailleurs...
      Non, les mots ne me manquent jamais, tu le sais. Mais je ne voulais pas être trop longue ou lasser mes lecteurs...
      Désolée de ne te répondre que ce matin, j'ai été très très prise par un certain festival.
      Me voilà rentrée et un peu plus dispo...
      Bisous mon ami du soir
      Non vedo l'ora di riprendere a scrivere più regolarmente
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. J'ai fait "espagnol" deuxième langue. Je n'aimais pas, je préférais nettement ma professeure, en deuxième année, mademoiselle G..... Mais là, sans utiliser de traducteur, j'ai compris ta dernière phrase...

      Supprimer
    3. Ah...mademoiselle G ... C'est beau comme une chanson de Sardou...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    4. Mademoiselle G..... était beaucoup plus belle . Et puis, je n'ai toujours pas mon bac... ! 😉

      Supprimer
    5. beaucoup plus belle que la prof de droit ?

      J'avais posé les yeux sur la croupe incendiaire
      De ma professeur de droit.
      Elle avait mis le feu en moi.
      J'avais avalé la lumière.
      J'aurais aimé la terre entière.

      Supprimer
    6. Seulement les femmes
      Pas les jeunes filles
      Pauvre de moi...

      Cette chanson m'est très particulière ...

      Supprimer
    7. Je l'ai chantée en très bonne compagnie. Ce n'est plus qu'un souvenir.

      Supprimer
    8. Ah je comprends mieux... :-)
      Bisous nocturnes
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  34. De toute façon, il en va comme dans la vie, l'intéressant n'est pas la destination mais le voyage.
    Et j'espère qu'il a atteint son but et qu'à défaut de la supprimer, il aura au moins atténué la douleur de la perte.
    Je sais que tu t'y es employée avec tous les talents dont tu es dotée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je crois que j'ai essayé, dans la mesure de mes moyens, de transformer la tristesse en douceur.
      Tu me connais bien, amico mio...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  35. Coucou Célestine, un gros merci pour le partage de ton magnifique voyage au pays chantant et lumineux, c'est le reflet de tout ce que tu as aimé. J'aime l'Italie aussi mais je ne connais pas cette région alors je m'en mets plein les mirettes avec tes photos et tes mots enthousiastes.
    Je t'envoie de gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai réalisé un rêve de jeunesse et presqu'une sorte de fantasme littéraire : et je ne suis pas déçue.
      J'aime ta fraîcheur et ton enthousiasme. Toi qui es si douée en photographie, c'est très encourageant pour moi, belle rêveuse 🖤
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  36. Je crois que j'aimerais habiter Lucca.
    Merci pour toutes ces photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans doute à Lucca, en effet, que j'ai le plus ressenti la douceur de vivre ...
      Et cela te plairait, car c'est une ville propice aux épicuriens comme toi.
      Bisous chère amie
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Devrais-je trouver étonnant que tu aies eu le même coup de coeur que moi pour cette petite ville sans prétentions, mais qui a été préservée des prédateurs immobiliers et de l'envahissement touristique.
      Ti bacio forte e TVB

      Supprimer
    3. Tu as raison, nous avons les mêmes valeurs, Blutchiamo. ;-)
      Quel bonheur de marcher dans les petites rues de Lucca...
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  37. Comme elle est belle cette Toscane et comme elle me fait envie
    j'étais trop jeune lorsque j'y suis allée avec mes parents, mais je revois la tour penchée, des paysages fabuleux, les collines de san giminiano, la belle Florence, la place de sienne, ces maisons colorées des cinq terres admirées récemment sur arte, je crois ou ailleurs, merci mile Célestine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir cette émission, dont on m'a parlé au moins deux fois déjà.
      Je crois que c'était « Des racines et des ailes »
      Retournes'y, si tu peux, marine, pour apprécier avec ton regard d'adulte. Tu ne seras pas déçue...
      Bises célestes
      .¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  38. C'est clairement les Cinque Terre qui m'attirent immédiatement. Tu as du en profiter un max de cette escapade en Italie. Une belle façon de finir l'été !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai bien profité, oui. Et tout était beau, pas seulement les Cinque Terre...
      Je t'embrasse Mindounet
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  39. L'Italie est un pays magique et la langue italienne, un enchantement... Nous y faisons souvent des "virées" avec mon époux et c'est à chaque fois une fête. Tes photos me parlent totalement, sauf les Cinque Terre, j'ai du mal avec le monde, pour l'instant je ne me sens pas de les découvrir. Merci céleste Célestine pour ce voyage partagé, tu dois être emplie d'une énergie nouvelle, c'est magnifique. Bises ensoleillées. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend du moment où tu y vas...
      En septembre, c'est très vivable, il fait moins chaud et la lumière est très belle...
      Oui tu as raison, ce voyage m'a énergisée...
      Je t'embrasse ma Plume
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  40. Je ne passe plus ici qu'en catimini et de loin en loin mais je tiens à te dire que j'aime beaucoup tes photos, et pas seulement pour l'éclatante lumière qui les habille. L'ambiance qui s'en dégage fleure bon les déambulations esthètes et le temps accordé au temps de vivre.

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bonheur que de trouver ton commentaire ce matin. Je me demande souvent ce que tu deviens...
      Je t'écris en mp.
      Bisous ravis
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
    2. Ton message a dû se perdre dans l'éther d'internet (ce ne serait pas la première fois qu'un de nos message se perd ainsi) parce qu'à ce jour je n'ai rien reçu ;)

      BIses

      Supprimer
  41. Ah comme j'aurais aimé venir plus tôt chez toi ! Quel régal de retrouver dans tes photos et dans tes phrases si enthousiastes le plaisir que j'ai eu à arpenter à plusieurs reprises cette belle terre de Toscane. Tu ne parles pas de Voltera. Le musée étrusque et ce couple se regardant avec animosité sur une des urnes funéraires qui occupent la plus grande place de ce musée. J'avais tellement envie de revenir en Italie après notre premier voyage avec les enfants à Venise que j'ai appris l'italien toute seule. Non, pas toute seule mais avec l'aide de fascicules Larousse achetés toutes les semaines chez la libraire, juste en face de notre pâtisserie. Je planquais les cahiers ouverts dans un tiroir près de la caisse, ce tiroir juste assez entr'ouvert pour que je puisse marmonner dans ma barbe (que je porte courte !) quelques mots d'italien. Je ne suis pas arrivée au bout de la collection, j'étais déjà dans l'avion avec assez de mots pour me faire comprendre et surtout surprendre mon gentil mari qui était tout fier de sa gentille femme. Nous nous regarderons gentiment si on nous met dans la même urne ! lol Et le David au musée du Bargello à Florence ? Et la porte du Paradis du baptistère ? Oh bon sang, je sens que je vais repartir. On revient de Crète où j'ai croisé les Dieux qui ont fait notre Histoire. J'ai même photographié le rocher d'où se sont envolés Dédale et Icare. Certains disent que ce n'est qu'une légende. Quels imbéciles ! Bisous Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te retrouve bien là, mariejo, pleine de fougue et d'enthousiasme...
      Le David était inaccessible mais c'est un peu comme la Joconde...un attrape-japonais et chinois...
      J'ai préféré un Florence plus secret, un peu plus loin des sentiers rebattus.
      La Crète ? Oui, ça me plairait assez. mais je crois que ma prochaine destination sera plus... brumeuse.
      Je t'embrasse du fond du coeur ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  42. Immense plaisir à parcourir toutes ces images, tu nous a gâtés.
    Sourire pour certains ressentis communs devant les nipponeries et la foule.
    Amusant j'avais photographié cette statue de la tortue aussi.
    Mais je n'ai fait qu'une toute petite partie de ton périple.
    Et j'étais tout autrement accompagnée. ;)
    Vraiment heureuse pour toi de tous ces jolis souvenirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que l’accompagnement change tout...
      C’est un bonheur extrême de partager tout cela en amour 💕
      Bisous ma belle
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  43. Florence, Pise, Sienne, San Geminiano...
    J'ai , moi aussi, il y a une vingtaine d'années, parcouru ces délicieux endroits avec mon cher et tendre...et pris des photos aux mêmes endroits (la statue , par exemple...)...
    Merci de me rappeler de bons souvenirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...hum...je n'avais pas lu les commentaires avant de poster...et je viens de voir que ma "prédécesseuse" dit pratiquement la même chose que moi...
      Désolée pour le manque d'originalité ! ;-)

      Supprimer
    2. Oh ce n'est pas grave chère Licorne.
      Moi je n'avais pas vu ton commentaire, désolée...
      Bisous
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer
  44. Sienne, San Geminiano et Florence, voilà qui me rappelle des vacances déjà anciennes, lorsque j'avais 29 ans. Et effectivement l'art et la nature se marient admirablement en Italie. Il y a là-bas une douceur de vivre à nulle autre pareille.

    RépondreSupprimer
  45. Merci pour votre passage, cher ami !
    Je vous souhaite d’y retourner ...
    Bises épanouies

    RépondreSupprimer
  46. Sublime Italia ! que de belles couleurs, des paysages enchanteurs, des maisons splendides, biscornues parfois, ses rues atypiques, mais si attachantes, un art de vivre exceptionnel ! tiens, la tour de Pise est toujours aussi penchée, hein !
    merci pour tes photos éblouissantes... et de nous permettre de les partager avec toi !
    bises amicales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vrai bonheur que de partager avec des connaisseurs...
      la Tour de Pise est un peu moins penchée, depuis qu'ils lui ont appliqué des « redresseurs de Torre »
      Bisous ma belle d'âme
      •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      Supprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.