dimanche 3 juin 2018

България, Обичам те ! *



* Bulgarie, je t'aime.
Le port de Balchik

Je suis rentrée.
Le coeur en chemise de soie. Pleine d'énergie, nourrie et comblée de mille joies. Certains se sont inquiétés pour moi, je les ai rassurés, je vais bien, merci...
C'est vrai, j'étais très bien, absente au fond de mes jours plus bleus que l'onde, sur une planète lointaine où me déconnecter m'a complètement ravie.
Je vous avais dit mon retour pour début juin. Promis les étoiles aux yeux. 
Elles luminent, elles pétillent, elles scintillent encore, ces étoiles, cependant que les derniers feux se sont éteints sur le port de Balchik et sur ses barques tirées sur la grève. J'ai encore à la bouche la saveur de chaque moment. 

La cathédrale Alexandre Nevski à Sofia
Le plongeon du soleil dans la Mer Noire, dans un concerto de pourpre et d'or, la douceur de l'air, la gentillesse des gens de rencontre. Les dômes de la cathédrale. Les roses et les pivoines aux teintes nacrées explosant de tendresse et de beauté, et les charrettes encore tirées par des ânes, alors que les voitures luxueuses sillonnent les rues des grandes villes. Les ulitsa brodées d'acacias en fleurs dont le parfum ferait croire aux anges. Les plaines immenses déchirant le ciel de leurs champs d'orge et de fleurs. La lumière orangée du soir qui plante l'ombre des croix aux carrefours des routes. Des pavés vieux comme le temps, qui luisent sous la pluie d'orage. 
La plage aux sables d'or devant son nom à un certain coquillage.



La poésie mystérieuse de l'alphabet cyrillique, apprivoisée peu à peu comme autant d'énigmes à déchiffrer...

Le Jardin Botanique de Balchik
Un monastère niché dans les pins comme un trésor dans un coffret... avec des popes plus vrais que nature dans leurs sandales feutrées. Et comme chacun sait,  le pope corne à l'heure de l'apéro.
Ah... les plaisirs du voyage !
Découvrir une piscine où l'eau jaillissant de la terre donne des bains à plus de trente degrés. Se sentir alangui du corps et raffermi du bulbe, étrange paradoxe bise en teint...
Pointer de l'âme ou du doigt le contour fin des montagnes, et l'horizon où la voix lente des échos monte de la mer. Déguster les banitsa au fromage et à la pâte filo, les kavarma lourds ragoûts délicieux de saveurs épicées, les sarmi, feuilles de chou farcies, et le mish mash, tomates oeufs et poivrons mélangés.
Le Monastère de Rila

Etre un instant Antigone, ou Bérénice à Plovdiv, au coeur du théâtre antique. Pédaler sur le lac Pantcharevo et sauver une abeille de la noyade.
Ecouter chuinter les violons qui pleurent et trouent la nuit de l'âme slave. Et rêver au bord de la Maritsa que l'on croyait n'être qu'une chanson, et qui charrie ses eaux mélancoliques entre deux berges vertes...

Le théâtre antique de Plovdiv




Le lac Iskar
 Frémir en voyant les anciens miradors, les vieilles usines hideuses et désaffectées, les façades meurtries, témoins d'une domination soviétique venue remplacer le vieux joug ottoman. Peuple opprimé mais fier, tes mâchoires carrées et ton regard clair témoignent de ces déchirures de l'histoire. Depuis la chute du mur, l'ombre de la Stasi plane comme une mouche prisonnière d'un carreau.
Les jeunes parlent anglais et boivent du coca, hélas, rattrapés par cette gale moderne, la mondialisation...
Mais les anciens sont heureux de parler la langue de Molière, la langue de la Liberté... leurs yeux brillent quand ils parviennent à échanger trois mots avec une « petite Française ». Pour une fois que je suis petite...

Voir passer un renard sous son balcon sans avoir abusé du rosé bulgare, pourtant délicieux, et contempler le feu d'artifice sur la mer pour la fête de l'Alphabet...
Là-bas, comme partout, un souffle indicible rappelle que tout vit, et que l'essentiel est de ne pas rajouter du malheur au monde. Je me suis appliquée chaque jour à cultiver la joie. Avec sur la peau ce frisson de chamade que j'aime tant.


 ¸¸.•*¨*• 


Petit résumé en images...







109 commentaires:

  1. Merveilleux recit de voyage ou textes et images se complètent pour donner envie de connaître l'ame bulgare et partager ces moments de decouverte du pays. J'ai aussi particulièrement apprécié le résumé en images , bien cadencé et agrémenté d'une musique agreable...

    Merci pour ce témoignage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup cher Pétrus.
      J'ai la tête encore pleine de mon voyage et c'était difficile de faire un choix parmi les centaines de photos...
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Ho!! Comme je suis contente de retrouver ta verve joyeuse!! quel joli récit de voyage et comme il donne envie d'aller voir là-bas si j'y suis. Peut-être un de ces jours? bisous ma belle étoilée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille cette destination, vraiment...
      J'y ai trouvé une douceur incomparable.
      Bizou Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Joli voyage pour placer un joli jeu de mots....
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lequel as-tu repéré ? Non parce que si tu regardes bien, il y en a même un deuxième...
      Baci caro mio
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Parce que si maintenant tu fais une orgie de jeux de mots sur un même billet...
      J'ai relevé probablement le plus évident.... Le pope.
      Ce soir, je retourne à la mine pour tenter de dénicher le deuxième.
      Molto baci Cara

      Supprimer
    3. Stasi... heu Scusi (ce n'est pas le même registre), j'avais zappé le paradoxe

      Supprimer
    4. Ah ben voilà !
      Tu vois quand tu veux...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  4. Heureuse voyageuse généreuse qui nous invite et nous fait rêver dans ce parcours magnifique youtubisé avec splendeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhô merci Jak pour ce commentaire flamboyant où tu n'as pas plaint la rime en « euse » ... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Coucou la voyageuse. Te voilà donc de retour pour notre plus grand plaisir. La Bulgarie, voilà un pays que je ne connais point mais ta façon de le faire chanter dans tes mots et tes photos me ravissent. Et puis l'évocation de la fête de l'alphabet mais donne envie d'aller voir plus loin ce que c'est. J'imagine les lettres s'enlacer dans un bal de minuit sur une petite place de village où les gens boivent un petit rosé encore bien frais. Bises alpines et bon retour parmi nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fête de l’Alphabet est une fête très poétique. Les Bulgares sont tellement fiers d'avoir inventé l'Alphabet cyrillique...
      Tu trouveras sous le lien de quoi satisfaire ta curiosité.
      Bisou belle alpine
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. c'est un pays que j'aimerais découvrir aussi, mais il me faudrait un interprète, mon bulgare est tout à fait insuffisant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-toi, je ne suis pas meilleure que toi en Bulgare...mais avec un niveau correct en anglais et une appli de traduction, on est les rois...
      Et après, quand on ne sait plus avec des mots, il reste les gestes, les regards, et ça, c'est universel...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Délicieuse balade en un pays que je ne connais pas. Comment dit-on bises en alphabet cyrillique bulgare? ATTB Miss W. Merci pour tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dit « tseluvki » !
      Et ça s'écrit целувки
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Quel bonheur de te voir de retour :-). C'est toujours un peu dur d'atterrir après ce genre de voyage. Mais avoir cultivé la joie jour après jour permet de garder le tempo :-). Bises ma sister.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'éprouve toujours une sorte de jetlag mental après un tel dépaysement...
      Mais là, maintenant, je suis prête à repartir...La vie est si courte.
      Kisses my sister of heart
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Tes mots émerveillés m'émerveillent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant de merveilles s'offrent au regard de celui qui voit vraiment les choses...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Merveilleux voyage Célestine, que tu nous offres par ta belle plume, ton appareil photo... j'adore tes mots tes images ta vidéo.
    Je comprends le scintillement dans tes yeux.
    Merci pour ce partage matinal.
    Heureuse de te retrouver ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bonheur de partager avec vous, mes amis...mes chers lecteurs adorés.
      Oui, ça scintille encore dans mon coeur, pour tout te dire.
      J'ai aimé vraiment ces moments.
      Et j'aime les partager, maintenant.
      Bisous étoilés
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Heureux qui comme Ulysse...
    Ravie de ton retour et merci pour cette carte postale lumineuse et pleine d'humour (d'amour)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'humour et l'amour sont pour moi indissociables.
      Et dans les voyages, le premier aide beaucoup à relativiser les petits contretemps...
      Et il y en a eu...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Tu es encore un peu la bas, un rêve réalisé, ça laisse des provisions d'optimisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue, cela m'a galvanisée...je reviens pleine d'usage et raison, mais aussi d'idées, de réflexions et de souvenirs joyeux...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Toi, tu es une vraie curieuse des hommes et du monde, une curieuse ouverte et naturellement bienveillante: du coup, tu nous racontes ce que tu vois de beau et d'heureux, et tu donnes envie. Tu donnes envie d'aller partout où tu vas, parce que tu trouves partout matière à aimer, et à le dire. Tu fais bien!
    Bises nomades

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que par synchronicité, je ne rencontre que des gens dignes d'intérêt, et qui me rendent positive et joyeuse...
      Peut-être est ce cela, l'élégance : donner aux autres l' envie de vivre et de nous suivre au bout du monde...
      L'élégance dont tu parles si bien sur ton blog...
      Bises émues
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Oh que je te comprends... quel voyage tactile, olfactif, gustatif et tout et tout. Remise en joie assurée. Des bulles dans le système, sous la peau, dans les veines et dans la tête. Bravo sorellita!!!! Fais durer l'after travel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cinq sens constamment en éveil, et tu me connais, en bonne hyperesthésique, j'ai tout pris à deux cents pour cent !
      Je peux te dire que ça a fait pschhh !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Bien aimé ton reportage, moi... Mais est-ce que j'ai bien vu : as-tu tatoué ta signature sur ton pied ou ai-je rêvé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu ne rêves pas... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Sublime récit de voyage avec photos à l'appui... Cà donne envie. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mel.
      L'inspiration est au maximum quand on s'emplit de si belles choses...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. L'alphabet cyrillique ! Bulgaria, j'ai encore pu lire et le reste à peu près, sans rien y comprendre bien sûr vu que j'ai appris le russe (pendant trois mois) et pas le bulgare. Remarque que comme c'était il y a plus de cinquante ans, mon vocabulaire résiduel est assez pauvre et surtout inemployable (monsieur, asseyez-vous, plafond, ballon, gazomètre, ceci est un bic rouge, c'est la vérité...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah cher Boss ! Que tu me fais rire, c'est si bon ...
      « monsieur, asseyez-vous, plafond, ballon, gazomètre, ceci est un bic rouge, c'est la vérité...»
      on dirait une liste de mots à inclure dans un texte pour le défi du samedi...
      Chiche ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. L'ex tasi n'apporte pas l'œuf fort rit. (ouais t'as osé le pope corne, alors hein )
    Joli billet ma douce, un voyage qui a remis une couche de bleu au fond de tes yeux. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ex stasi tu veux dire... ?
      C'est joli, sinon, une couche de bleu au fond des yeux... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Remarque, Andy, que fallait aussi faire le paradoxe bise en teint.
      J' en profite donc pour me permettre d'oser dire à ma petite Celle qui est si mignonne, que, depuis le 23 juin 2017, il n'y a pas de nouvelle funambulle: gare! Gare à ne pas les abandonner.
      J'mescuse, hein, Celle...

      Supprimer
    3. Je vais t'en faire une rien que pour toi mon petit Bof.
      Tu as raison, un an sans funambulles c'est un scandale !
      Oui, tu as raison mon petit Bof qui est si mignon...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Ton joli texte renforce mes envies de voyage, de découverte, de mer, d'ailleurs, d'inconnu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est formidable...mieux qu'une agence de voyage!
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Je suis très contente de lire que tu as passé de si belles vacances après les émotions pré-départ.
    Ravie de te retrouver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était affreux !
      Et je suis heureuse que cela se soit bien terminé, et qu'ainsi j'aie pu ne pas me priver de ce voyage auquel je tenais tant...
      Bisous ma miss.
      J'ai plaisir à retrouver mon blog
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Tu en parles si bien que je me dis que j'ai vraiment raté quelque chose... c'était il y a plus de 30 ans, mais nous avions un visa de transit (nous partions en Turquie) et ce genre de visa nous INTERDISAIT de nous arrêter à un quelconque endroit, une nationale nous était réservée et à chaque carrefour la police brandissait un tout petit panneau, un peu ridicule mais suffisamment dissuasif... Heureusement les choses ont changé. Je suis heureuse pour toi, tu es riche d'un nouveau, c'est vivifiant. J'adore sur tes photos la petite chapelle improvisée sous les feuillages. Mille bises céleste Célestine, à tout bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle expérience ! C'était juste avant la chute du mur, alors...Au moment où ça ne rigolait pas tous les jours sous le joug soviétique.
      Il en reste des séquelles : par exemple, ils sont très frileux quand il s'agit de laisser les touristes prendre des photos... Un vieux résidu de suspicion policière, sans doute...
      Bisous ma Plume
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. BonJour Célestine,
    Quand j'étais enfant, lors de la rentrée des classes, la maîtresse demandait "faite le récit de vos vacances". Bon, je ne partais pas souvent. je ne suis pas sûr que ce que décrivais lui donnait l'envie d'aller là d'où je venais.
    Mais toi, c'est tout le contraire, j'ai aimé cette Bulgarie là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu aussi des maîtresses qui me posaient ce sujet-là...un sujet bien bateau, il faut le reconnaître.
      Alors moi, j'inventais mes voyages...C'est sans doute comme cela que j'ai appris à écrire des histoires.
      Merci d'avoir aimé mon récit qui lui, est tout à fait authentique !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Историята на това пътуване е изключително приятелски
    славянската душа се смесва със сърцето на а Цélestine

    Mais bien sûr que je parle couramment le bulgare !…
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois ça !
      Merci pour ton appréciation.
      Euh, pour info, Célestine ça s'écrit Целестин
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Superbe récit . Cela donne envie.
    J'aime ta manière de décrire et de glisser tes jeux de mots ..au milieu de tes découvertes..
    Le pop corne et aussi l'étrange paradoxe byzantin !! :-)
    Le diaporama et sa musique m'ont enchantée.
    Bises et très bon atterrissage !!
    Mathilde **

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma douce.
      Je vois que tu as rajouté deux petites étoiles à ton nom, tu dois donc être ma Mathilde...
      Bisous ravis
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Quel bonheur de vous lire enfin.
    J'étais privé de vous et chaque matin je me disais : mais quand reviendra-t-elle...
    Heureusement vous n'avez qu'une parole et vous étiez au rendez-vous.
    Ce voyage, avec vos mots si divinement choisi, chacun aura sans doute l'impression de l'avoir accompli avec vous.
    J'aurais tant aimé vous accompagner.
    Merci pour cette joie en partage.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ciel ! Me voilà pris en flagrant délit de faute d'orthographe.
      Pardon : choisis.
      ~L~

      Supprimer
    2. J'étais si ébaubie par vos mots toujours tellement élogieux, que j'en ai loupé la faute...
      Il faut dire aussi que les réflexes du boulot s'émoussent parfois.
      Merci d'être là, cher ami
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Passionnant te suivre tes pas sur les routes de ce pays aux lumières et aux couleurs si particulières. J'espère que tu reparleras de ce beau voyage et de ta rencontre avec ce peuple bulgare. Des photos magnifiques.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Patrick... je ne voudrais pas lasser mes lecteurs, mais il n'est pas impossible que j'en reparle...
      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Je vois que tu as passé un excellent séjour et même que tu en reviens d'humeur joyeuse si j'en juge par les quelques jeux de mots qui parsèment ton texte! ;-)
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait belle jardinière.
      Pleine de joie et d'humour...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Découvrir, pointer de l'âme, déguster, écouter chuinter, frémir, voir... Tu as vécu des moments forts et j'ai comme l'impression que ton blog ne suffira pas à retranscrire toutes tes émotions, toutes ces images dont tu t'es empli l'âme et le cœur.
    On sent, dans le flux des mots, par le rythme de l'écriture, l'émerveillement et la passion.
    Découvrir l'alphabet cyrillique, commencer à l’apprivoiser et en saisir toute la poésie, quoi de plus naturelle, pour une amoureuse des mots !
    Tu m'as fait rire avec :" le popes corne à l'heure de l'apéro" :-)
    D'ailleurs, je ne suis pas le seul ... à rire !
    Quand le pope corne (à l'heure de l'apéro), les Bulgares rient (aussi) :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! Il faut bien sourire un peu dans cette vie de vanités...
      J'aime vivre des moments forts. Je vis d'ailleurs toujours tout intensément, maintenant que je sais pourquoi, c'est encore mieux.
      Je suis heureuse que tu aies saisi le sens profond de mon billet, et à travers lui, le sens de ce que je suis.
      merci du coeur, Didier
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Une abeille, là-bas, ne t'a pas oubliée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle était prisonnière d'un tout petit trou d'eau au fond du pédalo. Elle s'épuisait à essayer de remonter en s'agrippant aux parois en fibre de carbone...mission impossible.
      Je l'ai fait sortir délicatement et posée sur le capot. Elle était sonnée. mais avec le vent et le soleil, ses ailes ont séché et elle a pu reprendre vie doucement.
      En arrivant, nous l'avons mise à l'abri sur un arbre, loin de la pirate qui louait les pédalos, et qui l'aurait écrabouillée d'une pichenette de ses bras hypermusclés.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Te voici reboostée et pleine d'entrain!! ☺☺
    Je t'embrasse affectueusement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les voyages forment le bonheur...
      Merci ma Cathy
      Un gros bisours
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Tout cela donne envie d'y aller faire un tour. Voyager est toujours une source d'enrichissement et je pense que tu as du bien en profiter! Bon retour chez les français qui continuent de râler !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que découvrir des pays où les gens sont pauvres, mais heureux, ça permet de relativiser quand même...et d'arrêter de râler. en revanche il est bon quand même de veiller à conserver notre système de protection sociale.
      Le capitalisme est une broyeuse qui se moque des individus. J'ai vu trop de mendiants là-bas pour ne pas m'émouvoir d'un pays où l'assurance chomage-retraite-maladie n'existe pas...
      Bisous Daniel
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Elle peut aller se rhabiller, Sylvie Vartan, avec ses 2' 35 de bonheur ! Je viens de m'en prendre 6'11 et sans rien devoir à ce terroriste de Carlos !

    Merci de cela, Céleste nièce, et d'être revenue requinquée avec les tiens illuminés et lumineux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carlos, un terroriste ?
      Tu veux parler d'Ilich Ramirez Sanchez, ou de Yvan-Chrysostome Dolto ?
      Merci pour ton commentaire, mon oncle, plein d'humour comme d'hab.
      Je ne t'arrive pas à la cheville question photos, mais j'ai aimé quand même monter ce diaporama.
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Quel beau voyage ! Tu fais envie, et ta façon de raconter enjolive encore davantage tes photos.
    J'aime ton deuxième paragraphe. Je trouve que ta poésie est de plus en plus belle.
    Et ce n'est pas chiant à lire comme certaines poésies...
    Splendide et authentiquement "célestinien" !
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô ! merci ma belle.
      Quel beau compliment. J'aime écrire, oui, de plus en plus, et cela se ressent tant mieux.
      Bisous étoiles dans les yeux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Voilà un reportage comme je les aime. C'est pétillant, gouleyant à souhait, comme une bonne vodka. On s'instructionne avec plaisir. J'aime la vidéo et la musique qui colle avec. On en redemanderait. Je n'ai pas regretté mon passage...Merci qui ? Merci Célestine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà des mots réconfortants et pleins d'énergie !
      J'aime beaucoup ta pêche, Julie. Merci tu reviens quand tu veux, ici c'est open bar vingt-quatre vingt quatre (ou presque )
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. Ta plume est de plus en plus belle et lumineuse ma céleste ! Quel beau voyage, tu nous le fais vibrer à chaque mot, à chaque photo, c'est un enchantement ! Et quelle détente après tes émotions d'avant départ... Je t'embrasse de tout ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de constater que tu as une bonne connexion... ;-)
      Ravie de te voir ici ma miss. Merci pour ton compliment tu sais combien cela me touche.
      Bisous belle brume
      ¸¸.•*¨*• ♥♥♥

      Supprimer
  36. Comme je suis heureuse de ton retour Célestine. Ton billet est merveilleux, chaque mot est comme une belle fleur et des étoiles partout et surtout dans ton coeur. Merci infiniment pour tes belles photos et pour la belle vidéo. Cet endroit est enchanteur :-)
    Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plaisir de lier les mots et les images est infini, après un beau voyage comme celui là, les phrases coulent comme le miel.
      Quand, en plus, on a des lecteurs de qualité, le plaisir est double.
      Bisous ma rêveuse

      Supprimer
  37. Te voilà revenue encore plus poétique que d'habitude, en nous donnant des envies de voyages plein la tête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une idée de voyage originale, certes, une destination en soi poétique, parce qu'un peu étrange, et pas encore galvaudée...
      Merci miss !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  38. Réponses
    1. J'adore ton humour, décidément.😁
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  39. Tu serais allée en Grèce, tu aurais compris immédiatement pourquoi ils ont des problèmes.
    Banque en grec c'est "Trapeza"...
    Ça donne une idée du numéro d'équilibriste de la comptabilité publique...
    Mais j'aime bien aussi le cyrillique.
    Il y a même des caractères hébraïques dedans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, Grèce, Bulgarie ou France...on est tous à plus ou moins court terme, sur le même bateau qui ressemble à une galère...
      Ah bon, des caractères hébraïques dans le cyrillique ? Lesquels ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Л c'est le "tav" hébreu et le "el" cyrillique.
      Il y en a deux autres mais le "o" qui est le "samer" hébreu et le "o" cyrillique et latin.
      Il y a aussi deux autres lettres comme le "ayin" et le "tet" mais la graphie dépend de tant de choses que ce que l'on rencontre dans un livre, on ne le trouvera pas dans un journal.
      Mais bon, ça se lit... ;-)

      Supprimer
  40. De la poésie, de l'humour, de l'enthousiasme, des jeux de mots, un diaporama où j'ai aperçu des pieds égyptiens posant devant une mer turquoise. Quel beau pays se doit être ! Le contraste entre "ancien monde" et le nouveau même attiré par le mondialisme doit être surprenant. Mais comme on les comprend, ces jeunes buvant du coca en terrasse ! Leurs parents ont eu moins de chance. Les églises orthodoxes sont magnifiques. Guillaume est ce moment en Corse, je lui ai recommandé d'aller voir celle de Cargèse. Elle a son pendant catholique juste en face et le même prêtre officie dans l'une et l'autre en alternant chaque dimanche. Je me souviens d'une icône, une Vierge à l'Enfant, magnifique, émouvante.
    Bisous Célestine et merci pour ton gentil commentaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S’ils pouvaient juste boire autre chose que du coca...
      Non je plaisante. Merci mariejo, tes interventions sont toujours riches et pleines d’humanité et de bon sens ...
      Je suis d’accord avec toi les églises orthodoxes sont magnifiques, gaies et colorées.
      L’ame Slave est mélancolique. Le pays est magnifique.
      Je t’embrasse.

      Supprimer
  41. Escapade bulgare qui a du ...goût !
    Merci de ces miscellanées, fragments bien choisis.
    Le port photo 1 me plaît bien !

    Et quand le pope corne, le rock enrôle :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! joli jeu de mots ...
      La photo du port où les barques sont tirées « à sec» le soir me plaît beaucoup aussi.
      Merci pour tes appréciations, K.
      благодаря
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tu m'a bien comprise! ;-)

      Supprimer
    3. Oui, même si ton commentaire n'est pas tout à fait à la bonne place... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  42. Troisième essai pour te laisser un commentaire. Tu as fait un beau voyage et de belles découvertes et tu nous reviens en belle forme, ce voyage t'a permis aussi de te retrouver. Tu m'emmènes avec toi dans ce voyage, que l'on pourrait croire immobile mais qui me fait découvrir un ailleurs en plus de la Bulgarie....
    Merci belle conteuse aux mots voyageurs!
    Bisous et belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois savoir de quel ailleurs tu parles...
      Quelque chose de plus diaphane, de plus intérieur...
      C'est exactement cela. Voyager fait aller plus loin que sa destination principale...
      Bisous chère conteuse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  43. Bel article...mis à part la vanne du pop corn :D :D
    J'avais retenu la mer rouge et pas la mer noire pour ta destination.
    Hé oui, les temps changent, parfois en bien quand même, la Bulgarie ne faisait pas rêver à une époque.
    Bisous et bon retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Comment ça ? Tu n’as pas aimé mon jeu de mots ?
      Aurais-tu perdu le sens de l’humour ? :-)
      C’etait un clin d’oeil à mon frère qui, lui, a beaucoup ri avec moi de cette vanne de gamins montés en graines...
      Peut être que la Bulgarie ne fait toujours pas rêver, c’est pour ça que j’ai apprécié qu’il n’y ait pas trop de touristes...
      bisous mindounet

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  44. Voilà qui plairait à mon amie Anémone Sauvage (qui publiait en son temps sur les Défis du samedi). Elle est allée deux fois en Bulgarie et a beaucoup aimé. Elle a ramené un bel album de maisons bulgares à colorier. Je vais lui indiquer ton article. Du temps du "communisme" (qui n'était sans doute pas très communiste), j'aurais pu aller en Roumanie, mais finalement, j'ai renoncé. C'était un choix de mes profs pour un voyage scolaire de fin d'études et j'aurais préféré la Grèce ou Rome.

    Des vacances, il faut ça... Donc, bon retour chez toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après ce que j'ai vécu dans mon avant-dernier billet, je crois que oui, les vacances m'ont fait beaucoup de bien...
      Merci de donner le lien de celui-ci à ton amie, fleur comme toi...
      Bisous ma Pivoine, ravie de te revoir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  45. Un bien joli voyage qu’une vraie conteuse nous offre en partage… tu peux tout écrire, à chaque fois c’est beau comme une évidence généreuse. Et là, ça donne envie… vraiment.
    Tout comme toi, j’aime aller ailleurs pour rencontrer, découvrir et les lieux et les gens.
    La Bulgarie, je note…
    Bises voyageuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une évidence généreuse...J'aime tes mots, letienne !
      Merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  46. Oh que c’est beau !
    Merci pour ce merveilleux petit voyage ... Voilà que j’ai envie d’y aller maintenant ... et de chanter ...
    La Maritsa est sa rivière comme La Seine est la mienne ...

    Je t’embrasse ma chère Blue ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que mon petit voyage t'ait plu, chère Cristina !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  47. Bonjour ma chère Célestine
    J'avais déjà pu découvrir les photos de ton voyage, ailleurs, mais j'ai eu du plaisir à les visionner à nouveau sur youtube. Tu es revenue, tout comme moi, d'un lointain pays, et tu en reviens sûrement différente, on ne peut revenir que différent il me semble lorsqu'on a la chance de vivre de tels moments. J'ai pour ma part du mal à retrouver le rythme, j'ai encore la tête ailleurs, il me faudra encore quelques jours pour me retrouver...
    Merci pour ce joli billet, Célestine. Très gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise. Tu as parfaitement raison, c'est difficile de reprendre pied avec le quotidien, après un tel voyage.
      Bisous et à tout bientôt, ici ou là...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  48. J'ai lu tous tes mots et regardé toutes tes photos, en m'attardant sur les fleurs et la jolie rousse, mais pas que. Je trouve que l'ensemble forme une belle harmonie et un doux hommage à ce pays que je ne connais pas. Merci de partager tes tites étoiles.

    RépondreSupprimer



Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.