lundi 9 janvier 2017

Quatrième de couverture

Sous-titre:  Je participe à l'atelier du lundi de Lakevio. Pour la première fois. Avec une joie non dissimulée derrière une tenture.







Elise a un secret. Un lourd secret qui englue et fige sa vie depuis l'enfance, et qui semble ne lui laisser aucun répit. Malgré son visage agréable et son corps de rêve, elle vit seule. 
En dépit d'une intelligence remarquable, elle se gaspille dans un emploi subalterne de bourreuse d'ours dans une usine de jouets ringards. Elle partage son existence morne entre ce travail captivant comme une rediffusion de Derrick en noir et blanc, et son pimpant deux-pièces à Montreuil, existence entrecoupée des monotones trajets en bus pour se rendre de l'un à l'autre. Sa différence inquiète les gens. Comme elle ne parle jamais d'elle, elle suscite les interrogations. Qui est-elle ? Que veut-elle, la fille aux bas nylon ? 
Qu'est-ce qui se cache derrière ce front triste, cette figure sculpturale de madone ?
Mais un jour, elle pénètre par hasard dans une étrange boutique nébuleuse...
Un roman sombre et flamboyant à la fois, qui vous accrochera tel un manteau miteux  à la patère de l'émotion tout en vous collant, comme une mouche, au plafond granuleux d'une intrigue haletante, menée de plume de maître par la célèbre romancière bien connue du monde entier et des environs.


¸¸.•*¨*• ☆












La Boutique de l'Outremonde, par Célestine Troussecotte.
255 pages. Editions Irrégulières.
Dans toutes les bonnes librairies.

110 commentaires:

  1. Le bonjour. Un roman de Célestine ! Ben, il ne reste plus qu'à se le procurer, le lire et le commenter. Fastoche, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien carrément ! Dans la quatrième dimension, cela ne posera aucun problème.
      Il suffit de s'y rendre, fastoche en effet...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Le mien de book s'intitule "l'opacité du burlesque" aux éditions Mouseillon. Hyper drôle ! La bonne lecture

      Supprimer
    3. Ça fait envie ! hihi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. On s'amuse comme des Fifous avec ce jeu !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Bravo pour ce roman ! Fais gaffe, si Julien Clerc vient ici, il va te demander de la tune...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu Mind ! C'était un clin d'oeil que tout le monde a reconnu je pense, mais c'est vrai qu'à notre époque mercantile...Enfin, moi, je suis tellement romantique j'ai d'abord lu "il va te demander la lune"... ;-)
      Donner la lune à Julien, beau projet...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Rôôô ! mademoiselle Célestine, donner votre lune à Julien ?

      Supprimer
  3. Petite mouche, me voilà prise au collant et attends la suite pour m'en décrocher!
    Célestine chez François Busnel ?
    Et tu mettrais les mêmes chaussures que l'héroïne !
    Belle journée
    Nicmo


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr ! les chaussures, c'est cinquante pour cent du personnage...
      Ce qui fait que je mesurerais cent-nonante centimètres comme disent nos amis belges !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Yes!
    Contente de te voir jouer avec nous.
    J'aime bien tes trouvailles : bourreuse d'ours, fallait le chercher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première fois que j'ai entendu parler de ce métier, c'était dans le film "le coeur des hommes".Mais ce n'est pas une invention, ça existe vraiment ...Ça laisse rêveur, quand même...hihi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Prudent, j'attends de voir si c'est vrai avant de déclarer je cours l'acheter ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te savais pas si pragmatique, toi qui as tant d'imagination...
      Mais il est vrai qu'avec le froid qu'il fait, il faut vraiment avoir une bonne raison de mettre le nez dehors !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. La prochaine quatrième de couv', j'espère la lire dans "le Monde des Livres" ! et trois TTT dans Télérama. A bientôt alors, pour de fabuleuses découvertes. Bises glacées, moi le froid avec soleil et neige, j'aime bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soleil et neige ? ah oui, ça c'est beau, derrière les vitres, avec un bon feu de cheminée.
      mais alors, il y a des endroits où on n'est pas obligé de gaspiller de l'eau à fabriquer quelques pauvres tas de neige pour sauver la saison touristique ?
      Ça me fait un plaisir de te voir !!!
      Bises gelées aussi, chère Anne étoile.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Oooooooooh! Bourreuse d'ours, Derrick et ses paupières rouges... quelle pauvre vie! J'espère qu'elle a son monde secret, avec des secrets d'outremonde, alors!

    Baci et buona fortuna!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que Derrick est la série la plus soporifique que j'aie jamais vue...et pourtant, je suis bon public, mais là je dis non !
      Souhaitons à mon héroïne que sa vie évolue vers plus de palpitance ! (même si j'invente le mot pour elle)
      Baci sorella, grazie per lei
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Pour moi ce serait plutôt bourreur d'ourses. la petite comme la grande !
      ou alors fourreur d'oies blanches…
      :)

      Supprimer
    2. @Mère Castor

      Je comprends qu'un ours parle à un castor !
      Sinon, j'explique à Berthoise plus haut : tu as peut-être vu le film ?
      Bisettes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. @Alain
      Quelle santé ! ;-)
      Blague à part, tu m'as fait penser à chercher des noms de métiers rares et j'ai trouvé ICI le top 15 des métiers insolites (mais qui existent vraiment)
      Branleur de dindons, feutier, sexeur de poussins ou goûteur d'eau...entre autres ! Etonnant non ?
      Tu imagines, décliner ta profession dans une soirée ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Pour les dindons, ça doit être des fonctionnaires territoriaux qui font ça. Paraît que là-bas il y a beaucoup de branleurs
      sinon j'ai exercé :
      — empêcheur de tourner en rond
      — coupeur de cheveux en quatre
      — voyeur de midi à sa porte
      — porteur de malheur, dans une gare désaffectée.
      — Passeur sous une échelle, du côté de Calais avant démantèlement

      Supprimer
    5. Ouh c'est pas gentil de te moquer des chevaliers du fiel...
      Mais j'aime bien ta liste de métiers improbables. Remarque, il y en a certains où il y a trop de candidats ... muahaha !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. "Bourreuse d'ours", c'est étrange.
    J'aurais cru que c'était un métier d'homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être qu'il y a aussi des hommes qui exercent ce délicat métier, tu ne crois pas ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Alors, si c'est seulement en vente dans « les bonnes librairies », va falloir ramer longtemps dans la bourre d'ours en peluche pour en trouver une…

    ( sinon, ça me rappelle le bon vieux temps d'un site d'écriture perdue… où on utilisait beaucoup ce générateur de titres pour la joie des petits et des grands !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument ! le plus difficile était d'en trouver un qui me convienne (titre et couverture)
      Mais ce générateur est bluffant.
      Il n'y a qu'à cliquer sur le lien en bas du billet.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Bourreuse de mous je connais, mais bourreuse d'ours ? Tu nous roules dans le miel non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande bien qui est bourreuse de mous ici ... ;-)
      Moi ? Inventer une histoire pour amuser mes lecteurs ? En serais-je capable ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Petrone est vêtu d'un profond sentiment de tristesse qui l'a envahi jusqu'à l'extrême depuis cette époque où il comprit qu'il avait fait fausse route : vouloir convertir à la joie de vivre la personne qu'il découvrit par hasard ; malgré toutes ses tentatives de plus en plus désespérées pour sortir la princesse orientale de son enfermement, c'est lui qui s'enferma chaque jour dans un cycle d'autodestruction....
    Regardez le, assis dans ce bus, la casquette enfoncée pour dissimuler son trouble ; ce que son menton rentré par contre ne cache pas, ni son regard perdu dans le vague, ce sont dépit et tristesse ; à cet instant il n'a pas encore remarqué la belle blonde aux yeux bleus étincelants d'étoiles , assise seule sur le siège à deux rangs plus loin...

    Alors que rien ne permettait de le prévoir, Elise se retourne subitement et pointe un doux regard en sa direction ; elle s'enhardit à lui demander, le sourire au lèvres :"Pardon, Monsieur, puis- je vous demander si vous avez un stylo ? J'ai une idée subite qu'à l'instant je souhaiterais inscrire sur mon carnet d'idées féériques".
    Voilà, toute l'intrigue de ce merveilleux roman d'amour est là : que va-t-il se passer progressivement entre ces deux êtres que tout séparait jusqu'alors....
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, si tu avais un blog, tu aurais pu participer au jeu de Lakevio...
      C'est beau, ce que tu écris, beau comme du Delly... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Montreuil et bourreuse d'ours, tu me fais flipper.
    Il te faut aller chez Lakevio et mettre un lien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est ce que j'ai fait, chère HB.
      Plutôt deux fois qu'une, d'ailleurs. Tu ne l'as pas vu ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Après vérification, mon deuxième comm n'était pas passé chez lakevio...
      Heureusement que tu m'as alertée finalement
      Bises

      Supprimer
  14. Moi je suis bourreuse d'ours de temps en temps lorsque je fabrique un nounours ! Mais faire ça toute la journée cela doit être fastidieux et bien ennuyeux! D'autant plus que ceux qui font ce métier n'ont pas le plaisir d'avoir confectionné l'ours!
    J'en profite ma chère Célestine pour te souhaiter avec beaucoup de retard une belle et douce année 2017 ! Bisous de Mammilou :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'ai pensé à toi Mammilou ? Je n'ai jamais eu la chance de gagner un de tes ours, mais je sais que tu es très douée, autant que pour les gâteaux originaux ... mais tu as raison, faire ça toute la journée...Encore que parfois on n'a pas le choix. Mais proctologue, tu vois, là c'est un choix, avec études longues...et franchement, je me demande comment on peut faire ça ^^
      Bisous et très belle année à toi Mammilou.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je crois que je préférerais largement être bourreuse d'ours plutôt que proctologue, même si je gagnais 10 fois moins d'argent :)

      Supprimer
    3. Nous nous comprenons mammilou ! ;-)

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Waouh ! Je crois que nous avons une recrue de choix !
    Merci de cette heureuse participation. Ton choix est original. J'aurais très envie de lire le bouquin !
    Bienvenue. Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue chez moi, Lakevio. Il y a longtemps que je te vois passer chez mes blogamis, je me suis lancée...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Voilà, je viens de te rajouter à mon totem.
      Et merci pour tes mots si gentils. je sais, c'est frustrant d'inventer un livre qui ne sera jamais publié...^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Que c'est drôle ! Tu as vraiment une façon très originale de chroniquer un livre.
    Dommage simplement que ce livre n'existe que dans ton imagination fertile!
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais déjà fait ça dans un autre billet ...
      J'aime bien.
      Petit plaisir d'écrivaillonne...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Tu en as trop dit (écrit) Célestine.
    Cette photo de première de couverture et cette quatrième alléchante, ne vont plus me laisser dormir tranquille tant que je n'aurai pas dans les mains ce livre fabuleux. Il me tarde déjà d'entrer dans cette boutique d'outre-monde. Qu'y vend on ? de ours ? des bas nylons ? Vite, vite... Le premier chapitre :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé hé ! Eh oui, c'est un peu le piège de l'exercice: être trop convaincante !
      Merci pour ton enthousiasme, Suzame. En espérant que tu me pardonnes mon audace.
      Gros bisous étoilés
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. C'est toi l'auteure de ce roman ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien...mais ce n'est qu'un petit délire imaginaire...
      merci d'être si bon public, Miss !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Et maintenant, on veut lire tout le bouquin !!!
    Dans quoi t'es-tu lancé ?!!
    Je suis contente que tu participes ici, je le fais depuis longtemps.
    Bisous Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, je me souviens que tu participes à tellement de défis d'écriture que ça me donne le tournis et que malgré la promesse que je me suis faite, je n'arrive pas à suivre !
      Et comme en plus tu modères tes commentaires, ce n'est pas facile pour tes lecteurs de maintenir le dialogue! En tous cas pour moi.
      Mais je sais que tu ne m'en veux pas.
      Bisous ma belle et merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  20. Inspirante, cette fille, ni vraiment belle et pas du tout vilaine, juste... maussade...

    (((ça se bourre encore à la main, les peluches?)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va savoir...C'est un peu comme tout: il y a les industrielles, et puis les artisanales. Ours en peluches, cassoulet, même combat ? ;-)
      J'avoue que l'air maussade de cette fille n'inspirait pas la joie de vivre. j'ai essayé d'arracher quelques sourires à mes lecteurs.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Hé hé ! Je croyais bien qu'il existait ce livre, je commençais d'ailleurs à le rechercher sur Google, j'étais prête à me le procurer. Mais peut-être que ce billet va te donner l'envie de continuer l'histoire, qui sait ? :-)
    Belle journée à toi, Célestine. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait ? Mais je crois vraiment que si j'écris un (vrai) livre un jour, ce ne sera pas une histoire mirobolante, mais seulement un livre qui touche les coeurs.
      Belle journée belle amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Serais-tu âme nésique petite soeur!
      Ce vrai livre existe puisque je l'ai. Et si ce n'est pas une histoire mirobolante celle de cet écrivain à qui il arrive tout ce qu'il écrit, comment faut-il la qualifier?
      Ciao Bella Ragazza,e molto baci

      Supprimer
    3. Complètement nésique...mais faut pas l'dire.
      Chuuut !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Quand on connaît la régularité des autobus, c'est normal qu'elle soit à la bourre !

    RépondreSupprimer
  23. C'est pour de faux alors ? Tout semblait si vrai... tu es une magicienne céleste Célestine. Bises et douce soirée. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme un beau spectacle ou un conte de fée...tout est faux mais ça m'a fait rêver !
      Bisous ma Plume.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Votre dernier paragraphe est un petit chef-d'oeuvre à lui tout seul de second degré, d'auto-dérision et d'humour qui me comble. Ce qui me navre, en revanche c'est que ce livre ne soit que le fruit de votre délicieuse imagination.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'ai pris plaisir à écrire ce paragraphe !
      Merci cher ami
      Bien à vous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Dommage pour ce livre imaginaire, j'aurais bien aimé découvrir le secret d'Elise, triste sans doute... On aurait peut-être pu lui porter secours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue, j'ai dû décevoir environ 80% de mes lecteurs...
      mais je sais qu'ils me pardonnent toujours...
      Qui sait, ce secret est mystérieux même pour moi ...
      Bisous Praline
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Là tu te vantes... Pour ta punition, il faudra l'écrire ce bouquin.
      Tu as fait de brillante façon les 36'600 mots de Raymond, ça doit à peu près correspondre à un bouquin de 255 pages...
      Alors courage on va lancer le fan's club de l'écrivaine Troussecotte et je propose Pierre Dac en président posthume car je ne saurais le qualifier de président donneur.
      Ti abbraccio Cara

      Supprimer
    3. T'es chou...je vais réfléchir à cette alléchiante proposition.
      baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Superbe ta 4ème de couv. même si c'est pour de faux... j'avais bien envie de continuer l'histoire.... mais ce sera pour une autre fois, si j'ai bien compris !!
    merci Célestine, une bonne soirée... quand même.
    Je t'embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La soirée fut excellente et je rentre pour te répondre, chère Den.
      Ravie de t'avoir intéressée avec mon début d'histoire et pardon de ne pas en donner le fin mot...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. J’ai l’impression que je vais encore replonger dans le roman « Bazaar »de Stephen King, maître de l’horreur. Il s’agit d’un magasin, le Bazaar des Rêves », son occupant vous y conseille tous les articles de vos rêves, si vous acceptez d’en payer le prix ! Est-ce la suite, avec ton bouquin : la boutique de l’Outremonde ? Car les rêves se rabattent aussitôt au délire dans une spirale de psychose meurtrière... . Et moi, je préfère ne pas revivre ça. A moins que dans l’Outremonde, la violence se transforme en douceur d’un monde meilleur. Célestine Troussecotte, doit avoir les nerfs assez solides pour se bifurquer dans le monde aussi scabreux. Enfin après tout ce n’est qu’un roman. Bisous romancés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, je te rassure cher Bizak, même si je le fais un peu tard...
      Je ne suis pas Stephen King et loin de moi l'idée d'écrire un roman horrible !
      Mon histoire n'est qu'une histoire d'amour...Suis-je capable décrire autre chose.
      Quant au titre, ce n'est pas moi qui l'ai choisi mais le "générateur automatique" des éditions Irrégilières que j'ai mis en lien en bas de mon billet
      Bisous rassurants
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je ne voulais pas venir hier laisser ici trace de mon passage car, pour une fois, j'avais envie de lire les avis de tous tes lecteurs , y compris de ceux qui me sont (aussi ) chers. Mais là, Dame Céleste, j'ai bien envie de m'immiscer (oui, une fois de plus) entre le poète et sa muse. Je voudrais le rassurer et lui dire qu'en effet, elle n'est que miel et émotion (la preuve , elle bafouille même en parlant de la maison d'édition). Bizak, fais bien attention, elle te parle de générateur mais j'ai l'impression qu'elle va nous faire l'effet d'une bombe. Bises éléctriques.

      Supprimer
    3. Ah oui, c'est vrai, il devait être très tard je n'avais plus les yeux en face des trous...
      Une bombe moi ? c'est pas un peu exagéré ça ? :-)
      Mais miel et émotion, oui sans doute.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Célestine, mon commentaire a disparu et je ne sais plus ce que j'avais écrit, en tout cas du bien.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh ! j'en suis si désolée, Denise.
      mais je ne doute pas que tu aies dit du bien de mon billet.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. faut que je me trouve ce livre! Bon,moi j'avais compris qu’Élise était laboureuse d'ours!!!
    ça se laboure un ours?Je préfère ne pas essayer,surtout qu'en se moment,ils hivernent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô ! tu veux que je te prête mes lunettes ? labourer un ours en peluche...le pauvre ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Kangourou Agile10 janvier, 2017 00:19

    Tu as de belles gambettes, moi je trouve...
    Mais les chaussures...bof bof !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc tu es en mode farceur toi aujourd'hui !
      Bon j'avoue que ces chaussures ne sont pas trop ma tasse de thé...
      Mais qui t'a autorisé à me piquer mes petites étoiles ?
      Allez quand même merci pour le compliment mais qui te dit que ce sont mes gambettes ? Lol

      Supprimer
    2. Kangourou Agile11 janvier, 2017 13:08

      Je voulais juste te faire une blague en fait.
      Moi être très farceur !

      Supprimer
  31. J'ai pris le bus et j'ai accompagné la jolie demoiselle à la mine défaite avec une mine réjouie car lorsque je suis descendue du bus, Lakévio m'a ouvert sa porte m'invitant à faire la connaissance d'amies qui la suivent dans ses pérégrinations du lundi. Des univers que je vais explorer .... J'aime faire la curieuse ..... Aujourd'hui je prends le Transilien et le Métro pour une balade dans Paris avec une amie. Belle journée Célestine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est sympa ce petit défi d'écriture. Ca permet d'écrire quelques billevesées. Je ne sais pas si je participerai chaque semaine mais cette fois-ci j'ai bien aimé le sujet même si l'air de la fille est un peu triste...
      Bisous ma chère lauriza
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Quel magnifique quatrième de couverture.... mais j'ai zieuté chez mon libraire,je n'ai rien vu dans ses rayons, il m'a dit que le roman était en cours d'écriture...... fait nous signe dès que tu envoi le BAT à l'éditeur :):):)
    Jak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monde de l'édition est une telle jungle...
      Je crois que j'ai renoncé à toute velléité de publication.
      Mon blog me suffit...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Mais c'est gentil, jak, et je t'embrasse pour ton enthousiasme !

      Supprimer
  33. Je reste sur ma faim. Qui est elle vraiment ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une question intéressante...
      Très intéressante, même...
      Bises Daniel
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Le dernier qu'on m'ait offert ?
    Mémé dans les orties
    Un régal ! Et que j'aime la façon dont mes enfants, petits-enfants me considèrent sans aucun sérieux ? Blanche ? la psycho-pas-rigide de la famille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey Bourlingueuse ! comment ça me fait plaisir de te voir !
      Psycho pas rigide ? J'aime ça !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. J'avoue avoir cherché sur internet si ton livre était référencé... Te dire si j'ai marché ...
    La boureuse d'ours m'a tout de suite fait penser au film, j'aurai du me méfier! ;)
    Bravo pour ce petit délire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'ai vu le "tableau imposé" j'ai tout de suite pensé à ton billet sur la belle inconnue à la minerve...
      Mais j'avais déjà écrit une "suite" chez toi...
      Contente de t'avoir fait sourire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est égal... ce billet est frustrant ! ;)

      Supprimer
    3. L'hôpital qui se moque de la charité...Quand je pense qu'il y en a qui écrivent des billets pour "satisfaire la curiosité"de leurs lecteurs... :-P
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Puisque c'est comme ça, dès que je rencontre une petite vieille qui n'est pas une ex nageuse de l'ex bloc de l'Est sur un quai de la plus belle gare du monde ( oui, je sais, c'était de France, mais le classement a été bouleversé suite à l'installation d'un appareil qui fait passer en boucle des photos prises aux alentours de la dite gare et dans son enceinte ), je m'offre le dernier San Antonio, à la place...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, bonne idée, San Antonio, c'est une valeur sûre... ^^
      C'est où, la plus belle gare du monde ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Hé, Celle, Alerte aux Pieds Bleus, c'était pas un Lucky Luke? Au fait, Hein?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui oui c'était un Lucky Luke !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  38. J'ai marché à fond, ai filé commander sur Colorado (non, c'est un autre fleuve) et j'ai compris. Cette géniale ambiguité levée j'ai aimé cette couv. du dernier roman de cette écrivaine universllement connue, et ailleurs aussi. Cher auteure je vous embrasse et espère vous rencontrer dans un salon du livre, voire dans le mien, de salon. ATTB Miss W.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé pas mal le coup du grand fleuve américain...
      Désolée pour la déception que tu as dû éprouver...
      J'espère bien te rencontrer prochainement dans un salon effectivement...
      Mais je n'en dis pas plus...
      Kisses and atttb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  39. Mais enfin, tu ne vas jamais vers l'Ouest? Vers la grande mer?
    C'est bien sûr, segur, la gare des Bénédictins.
    Tss...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si, je vais y aller pour mon anniversaire, justement.
      A Bordeaux. C'est là ? Ah non ?
      hein quoi ? Limoges ? Limoges c'est à la grande mer ? Et après on dit que les marseillais exagèrent... hihi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  40. J'adore! Bluffant! Bravo!
    Bises... réelles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihi ! ben grand merci !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. J'adore cette présentation. Vous m'avez convaincue Célestine!

      Supprimer
    3. Ne cherchez pas ce livre, il n'existe que dans mon imagination fertile et rebondissante...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  41. C'est donc là le secret pour publier : sembler différente dans un bus et avoir des activités peu communes ; je vais réfléchir à l'affaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, c'est tout à fait ça...
      Avec une grande part de chance quand même. Mais on peut rêver !
      Merci pour ton passage Véro.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  42. bourreuse d'ours, un métier d'avenir, j'adore, comme j'adore ce jeu délectable des 4e de couverture improbables

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emma
      Jouer ça fait partie des plaisirs de la vie...dans un mode trop sérieux, c'est même une forme de résistance...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.