jeudi 1 octobre 2015

La vie ça va...

Lever de lune sur la Terre




Comment ça va sur la Terre ?
-Euh…ça dépend, Monsieur Tardieu ? à Manille, Paris ou Alger ? On ne choisit pas son trottoir pour apprendre à marcher...
-Les petits chiens sont-ils prospères ?
-Certains chienchiens ah oui plutôt, dans le Seizième, ou à Neuilly…mais l’homme est un loup pour l’homme, et pour d’autres, c’est plutôt une chienne de vie.
-Et les nuages ?
-Ceux des tableaux de Sisley, somptueux et sauvages ? Ou les autres, radioactifs, pleins de pluies acides et de boues rouges ?
-Et les volcans ?
-Oh, vous savez, Haroun Tazieff est mort, et Jacques-Yves Cousteau, et Paul-Emile Victor…Les gardiens de la vie. Ils sont tous partis.
Nicolas Hulot, quant à lui, songe à vendre son âme contre un portefeuille de sinistre…
-Et les fleuves ?
-Privés de leurs poissons, pollués au mercure…
-Et le temps ?
-Les hommes ont des montres, ils courent à toute allure.
-Et votre âme ?
-Oh, mon âme…Elle essaie de ne pas tomber malade, malgré toutes les salades qu’on lui raconte du printemps à l’hiver. Elle mijote, elle flotte, s’écoule et se déroule. 
Et au final, elle trouve que la vie ça va, elle se le répète comme un mantra, en insistant un peu elle arrive presque à y croire... 

La vie ça va ho ho !


145 commentaires:

  1. Pierre, from Halifax01 octobre, 2015

    Je sens comme un léger parfum de désenchantement, voire de désabusement...
    Si c'est le cas, je le comprendrais fort bien. Et pourtant, vu d'ailleurs, vu depuis la nature, là ou l'homme n'est que peu présent, tout cela paraît loin. C'est presque un autre monde.

    J'ai traversé aujourd'hui des paysages dans lesquels l'homme occidental (migrant, soit-dit en passant) ne s'est installé qu'il y a deux siècles. Des paysages que les descendants de ces pionniers défricheurs ont abandonné il y a quelques décennies, sans doute attirés par une vie plus facile ailleurs. Alors la nature réinvestit ces espaces, effaçant les traces de l'homme.

    Ce que m'inspire ton billet c'est que l'époque que nous vivons est éphémère. Ce qui va (très) mal aujourd'hui ira peut-être mieux demain. Et inversement.

    Bises parfumées d'embruns

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était qu'un léger parfum de tristesse et de ras-le-bol due à un peu de fatigue morale. Ce n'est vraiment pas facile de gérer la vieillesse de ses parents.
      J'ai envie de dire que la vie, ça va, de m'étourdir de danse et de fête...
      Je t'envie de pouvoir t'extraire de ton quotidien en faisant ce magnifique voyage...
      J'epsère de tout coeur pouvoir partir pour l'Italie, mais l'incertitude me mine le moral...
      Bises mélancoliques
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. oui on essaie de s'en convaincre...
    (et puis on lit que la folie des hommes et l'appât du gain (diamants, or, étain, gaz, pétrole, uranium, coltan…) ont déjà fait six millions de morts au Congo sans que ça touche véritablement nos médias, donc nous)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est incroyable ce que tu m'apprends là. Je suis sidérée. On a presque envie de ne pas y croire, de se dire que c'est une manipulation de plus...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. c'est là http://www.les-crises.fr/congo-comment-6-millions-de-morts-peuvent-ils-etre-places-sous-silence-mediatique/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le site a l'air sérieux, pourtant...
      Tout cela ne va pas me remonter le moral ... ^^
      Mais merci de cette information qui mérite d'être diffusée.
      En espérant que ce ne soit pas un hoax...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Elle en a vu d'autres la grosse bouboule ! Elle s'est même très bien remise de la disparition des grosses bêbêtes qu'on appelait Dino machintruc ! Alors des fourmis d'1 mètre 75 de moyenne hein ?

    Tenez un pztit lien ça vaut vraiment la peine de regarder ce film, il nous ramêne à notre véritable dimension : nous sommes que dalle !

    https://youtu.be/p4Hdbth-iHE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une heure vingt-six de film...euh...je le regarderai plus tard. Mais les premières images me disent un peu de quoi ça parle...
      1,75 de moyenne ? ah bon ?
      Kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. 03 octobre, 06h57:
      "
      "Population Zéro, un monde s..." Le compte YouTube associé à cette vidéo a été clôturé, car nous avons reçu, à plusieurs reprises, des notifications de tiers pour atteinte aux droits d'auteur. "

      :o/

      Supprimer
    3. "1,75 de moyenne ? ah bon ? "
      C'est vrai ? Mézalors t'es pas si grande que ça ! Moi qui croyais devoir prendre un tabouret pour te regarder dans les yeux du haut de mon mètre soixante-quatre, me voilà rassuré ! " ;oDDD

      ...'fin moi, Jdiriren...

      Supprimer
    4. Un tout petit tabouret alors...
      ^^

      Supprimer
    5. Pour ce qui est de la vidéo, va dans YT et tape directement dans la barre de recherche "Population zero, un monde sans hommes" et tu trouveras direct la vidéo.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. C'est là où je sens notre sororité ma chère Célestine, car j'ai souvent utilisé, adapté, dit et écrit ce poème de Tardieu
    Depuis la première fois où je l'ai appris à mes CP, il y a bien longtemps....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un poème qui peut se travailler à tous les niveaux, avec les CM2 c'était bien aussi...
      Bises chère grande soeur
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Mais bien sûr, essayons d'aller au delà de la lunette des médias, de celle de l'actualité , essayons de dépasser la très belle et très réaliste émission de mardi soir HUMAN de Yann Arthus Bertrand et nous nous apercevrons que oui, la vie est belle, oui la nature est généreuse, oui, les humains méritent le partage et l'amitié. Mais Céleste, ce n'est surtout pas à toi que je vais apprendre qu' il faut toujours des exceptions pour confirmer la règle. Bonne journée ensoleillée . Chinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plupart du temps, je suis dans cette énergie-là, optimiste et rayonnante.
      Mais parfois, je craque devant tant de malheurs...
      Merci de ton rayon de soleil Chinou.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Non pour Nicolas Hulot, tu te trompes, sinon il serait ministre depuis Longtemps...et si tu es sensible aux questions environnementales , je te conseille de lire ses anciens ouvrages...
    Sucré salé ton article...j'aime bien.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois en effet qu'il vise plus (+) la place de gourou de l'écologie. Ca lui plairait bien, je crois, d'être surnommé l'Einstein de l'écologie. Mais bon, il a encore du chemin à faire....
      Sans oublier que le label "vert" se vend de mieux en mieux.

      Supprimer
    2. @Mind the Gap

      J'ai vu ça ICI
      Mais il faut se méfier de ce qu'on lit, n'est-ce pas...
      Et puis ce n'est pas fait.

      Sucré salé ? J'aurais presque dit doux amer...
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. @Blutch

      Je l'aimais bien, moi, quand il faisait ses reportages ushuaia...
      Et puis après il m'a semblé qu'il était devenu moins intéressant.
      mais ce n'est peut-être qu'une impression...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. @ Céleste
      C'est Hollande qui verrait bien Hulot ministre, juste pour faire chier les écolos.

      Il était rigolo sur son ULM à nous faire visiter des contrées sauvages, mais lorsqu'il a sorti l'artillerie lourde avec Okavango, le discours écolo passait assez mal. Faut dire que l'hélico et l'hydravion russes ne carburaient pas au beaujolais, ce qui lui donnait un budget pétrole assez vertigineux et un rapport T de CO2 à l'heure d'émission aussi catastrophique que la retransmission d'un GP automobile...
      Baci

      Supprimer
    5. Ah, ce n'était donc pas qu'une impression...
      C'est comme Artus Bertrand, avec son hélicoptère. Il fait de belles photos, mais à quel prix?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Même la montgolfière n'est pas propre puisqu'elle carbure au propane.
      La question est donc: le jeu en vaut-il la chandelle?

      Supprimer
    7. Le planeur ? le parapente ? Le dos de Jonathan Livingstone ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Pierre, from Mahone Bay02 octobre, 2015

      Vu de loin, ce bout de conversation me paraît un chouia grincheux. Il me semble que les belles images de Hulot, Arthus-Bertrand ou d'autres encore, quel que puisse être leur impact carbone, ont joué un rôle essentiel dans la sensibilisation du grand public à la préciosité des beautés naturelles. Or je crois que c'est par l'émotionnel que l'on sensibilise, première étape d'une prise de conscience qui, nécessairement, devra aller plus loin... quitte à devenir critique envers ces "belles images" et leur discours accompagnant éventuellement simpliste.

      Voilà, j'avais envie de le dire :)

      Supprimer
    9. @ Pierre
      Pas grincheux, mais un poil désespéré tout de même de savoir qu'en 2000 ans, l'homme n'a pas évolué dans sa façon de penser.
      Un imbécile avait dit, il y a 20 siècles, Si vis pacem, para bellum...
      Depuis tout le monde para bellum et si vis toujours pas pacem. C'est comme qui dirait que c'était peut-être bien une connerie...

      Pour ce qui est du bilan carbone d'Hulot et de Yann-Arthus, j'espère aussi que tu dis vrai et que l'on puisse considérer l'ULM de Hulot comme un investissement en vue d'une baisse de la consommation... Pour l'hélico géant, c'est plus difficile à faire passer.
      ma spero

      Supprimer
    10. Tu as eu parfaitement raison de le dire, Pierre, surtout si tu en avais envie. Icion est libre de de s'exprimer... :-) . (Même si, étant dans une phase de fragilité, le mot grincheux me fait un peu mal. Pour une fois que je descends de mon nuage béat, je crois que je vais y remonter dare-dare)
      C'est d'ailleurs sur ce nuage béat que j'étais quand j'ai écrit
      ce billeten 2009. j'étais alors subjuguée par la beauté des images d'Artus Bertrand, et en colère contre les gros pollueurs de la planète. Six ans après, malgré ma prise de conscience individuelle, etde celle, peut-être, de quelques dizaines d'élèves, qu'est-ce qui a changé ?
      Nous ne faisons, dans ce bout de conversation, qu'évoquer la récupération médiatique et politique de ces grands "aventuriers" de l'écologie. Et les apparentes contradictions de notre système. Peut-être n'y en a-t-il pas, au fond, et tout cela suit une logique cohérente. Je ne sais pas. Je ne sais plus.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Pierre, from Fundy Bay03 octobre, 2015

      @ Blutch, le terme de grincheux ne concernait que les avis concernant les faiseurs de belles image. Pour le reste, oui, il y a de quoi être attristé, mais mon optimisme désespéré ne peut s'empêcher de croire obstinément qu'un jour les choses iront mieux. Mais sûrement pas selon le modèle actuel...

      Pour l'hélico géant, je ne sais pas ce que ça représente, divisé par le nombre de spectateurs et multiplié par la somme des éventuels changements de comportements induits par la vision des images. Ca doit pouvoir se calculer.

      @ Célestine, figure-toi que l'emploi du terme "grincheux" m'a tarabusté, après coup, parce qu'il émet un jugement et que j'aurais donc dû m'en abstenir. Je te prie de m'en excuser.

      Disons que je réagis un peu impulsivement quand je lis des propos critiques que j'estime déplacés (dans le sens qu'il ne seraient pas la bonne cible) sur un sujet comme celui-ci, qui me préoccupe beaucoup. Je sais que pas mal de gens n'apprécient ni Hulot ni Arthus-Bertrand, ni tout un tas de gens dont, pour ma part, j'estime le travail ou les prises de positions, aussi imparfaites soient-elles. Vu d'où je suis en ce moment, immergé dans des paysages encore largement préservés, je trouve que tout ce qui peut contribuer à mieux faire connaître l'importance du respect de la biodiversité est important. Même si ça passe par du discours ultra-simplifié, voire simpliste. Peu importe le moyen, ce qui compte c'est la prise de conscience de notre insoutenable voracité suicidaire.

      Tu poses la question de ce qui a changé depuis six ans ? Bon, déjà, ta prise de conscience, ce qui n'est pas rien puisque tu la diffuses par ce blog ;) Mais de façon générale, étonnamment, on mesure une moindre préoccupation des français pour ce qui concerne la protection de l'environnement ! C'est attristant et affligeant. Je crois cependant que la conscience est plus grande. Pourquoi on ne change pas, alors ? Là est la grande question...

      Pas plus que toi je ne sais y répondre. Je pense que le champ de la psychologie sociale pourrait nous éclairer sur ce point.

      Bises, naturellement.

      Supprimer
    12. Je ne sais pas comment tu fais pour mesurer " la moindre préoccupation des Français pour la protection de l'environnement". Moi, je ne sais pas. Il me semble que c'est le contraire. Qu'en disent les sondages ?
      Et si tu m'as mise dans les gens qui n'apprécient pas Hulot ni Artus Bertrand, c'est que je me suis mal exprimée. Je trouvais juste inquiétant qu'on essaie de les récupérer politiquement.
      Bises de mon sud orageux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. @ Pierre
      La série Okavango s'inscrit dans le grand spectacle de TF1. C'était juste pour en mettre plein les yeux, dans le même état d'esprit que la téléréalité genre Koh Lanta et la désormais célébrissime émission Dropped, la seule qui paie ses vedettes crash.
      Quant à la prise de conscience du Français moyen, je ne suis pas optimiste. Si 1 million de Français ont conscience qu'il existe d'autres voies de vie, c'est vrai que c'est beaucoup, mais en valeur relative, ce n'est que 1,5%. Difficile de faire une majorité avec ça...
      Ciao

      Supprimer
    14. Pierre, from Fundy Bay03 octobre, 2015

      Oh je serai bien en peine de mesurer quoi que ce soit de ce genre, mais voici de quoi préciser mon assertion : www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/CS624.pdf

      Quant à la récupération politique, quel que soit le thème, tu imagines bien que je ne peux que la trouver vile... Mais si des politiciens consultent, écoutent, et tiennent compte de ce que peuvent leur apprendre des personnes ayant quelques compétences vulgarisatrices (ce qui est probablement le cas de Hulot), ça me semble être plutôt une bonne chose. Mais il ne faut pas en attendre de miracles : un décideur à la croisée d'enjeux opposés et défendus avec conviction, honnêtement ou pas, aura bien des difficultés à satisfaire tout le monde. Or "tout le monde" vote et se mettre à dos une partie de l'électorat réduit les chances de pouvoir mettre en place le programme défendu. C'est tout l'art et la difficulté de la politique, dans lequel bien peu excellent.

      Bon, en fait je crois qu'on est plutôt d'accord, non ?

      B(r)ise marine (je suis sur un bateau)

      Supprimer
    15. @ Pierre
      Je dois être un paradoxe à moi tout seul, car si les politocards qui ont un pouvoir de décision me désespèrent, je reste optimiste sur la capacité des humains à se sauver par eux-mêmes.
      C'est le degré d'abnégation d'une partie importante de la population qui me sidère.
      Il y a 50 ans que j'ai pris mes distances avec les politiques gouvernementales, et pourtant, celle de mon pays est vachement plus présentable que la monarchie élective de de Gaulle...
      Le jour où mon dernier patron avait voulu faire acte d'autorité, je l'ai envoyé sur les roses...
      Je suis objecteur de croissance depuis près de 20 ans et je m'en porte que mieux.
      Depuis toutes les situations se sont catastrophées, et il n'y a pourtant encore que peu de réfractaires au système...
      Mais patience, lorsque l'Européen lambda devra renoncer à son téléphone portable et sa bagnole, il commencera à prendre conscience que si ça continue, il faudra que ça cesse...

      Hulot, se voudrait LA référence écologique en France. S'engager dans un parti politique lui enlèverait 50% de son crédit. Je ne le vois pas faire cette connerie.
      Autrement, je le crois de bonne volonté, mais il lui manque quelques tomes à son savoir écologique...
      Tout le monde vote, dis tu? J'aimerais bien que ce fut le cas :-S
      Encore heureux que ta b(r)ise n'ait pas de majuscule :-)
      Ciao

      Supprimer
    16. @Pierre et Blutchy

      Vous savez quoi ? Ce serait chouette de se retrouver de visu, tous les trois, votre conversation est tellement intéressante et pleine d'humour ! Je boirais du petit lait.
      On se concocte ça pour le printemps ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    17. Là, je ne dis pas non ;-)
      D'ailleurs, est-il possible de te dire non ?
      Pour ce qui est de boire, si tu me permets de choisir ce sera volontiers un petit lait...de la treille.
      Si tu rajoutes Candide, il faudra prévoir la semaine.....
      Ti bacio e merda per domenica

      Supprimer
    18. @ Blutch : un paradoxe ? ah ben voilà, j'ai compris pourquoi je te trouve intéressant. J'aime bien les personnes paradoxales et qui se savent l'être :)

      Pour Hulot, que je ne cherche pas à défendre plus que ça, je crois qu'il a l'humilité de dire qu'il ne sait pas grand chose. Il ne fait que rassembler le savoir des autres et se sert de son aura médiatique pour le diffuser.

      Non, tout le monde ne vote pas, hélas, mais pour le politicien le "tout le monde" qui compte est celui qui vote (ce en quoi le politicien a raison...). Euh... l'est p'têt' pas claire ma formulation, là.

      Et pour les renoncements technologiques à venir, ça nous promet de belles réjouissances :)

      @ Célestine, la proposition est séduisante, bien que je me sache vite effarouché en présence d'autrui. Moi aussi j'ai mon côté paradoxal : j'aime bien discuter et en même temps il en faut peu pour que je n'ose pas ouvrir le bec.

      Supprimer
    19. "@ Pierre
      Autre paradoxe moins sympathique, les politocards aiment les abstentionnistes...
      Celui qui ne vote pas plébiscite de fait le candidat qui aura gagné. Sachant que ce sont les mécontents de la politique qui s'abstiennent, le non-vote est une non-contestation de la popote indigeste de ceux qui, à droite comme à "gauche" sont au service d'un même patron: le fric... heu pardon, le Fric.
      La seule contestation affichable reste les votes marginaux ou le vote blanc.

      Une autre gestion des technologies n'est pas synonyme de renoncement.
      Pour ma part, je n'abandonne rien de mon confort douillet. Je chauffe ma maison au thermo-solaire pour plus des 3/4 et je complète avec du bois que je vais couper dans la forêt derrière chez moi.
      Actuellement 60% environ de mon électricité est produite "maison". Je n'utilise que l'eau de pluie de mes toits. Le système de pompage et traitement UVC est branché sur le photovoltaïque, ETC.
      Je me passe de plus en plus d'EDF et malgré que je ne sais toujours pas où aller acheter des bougies, je ne me prive d'aucun confort moderne...
      Par contre, je n'achète rien par caprice et je ne jette que ce qui n'est plus du tout recyclable.

      Célestine te propose un échange entre six-yeux, ça devrait être supportable pour un organisme humain :-D
      Ciao

      Supprimer
    20. Plutôt voler un cierge qu'acheter une bougie d;-)

      Supprimer
    21. Des cierges de cire d'abeille, plus onéreux mais bien meilleurs ?
      Dame, la qualité se paye, à Saint Sulpice comme ailleurs
      A Saint Sulpice comme ailleurs !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    22. Ben alors Céleste, ça sert à quoi que Blutch il se décarcasse à faire un bon mot trash avec les émissions de TF1 ?
      Baci

      Supprimer
    23. Ouh pinaise !
      Moi, rien que de voir ces noms d'émissions trash , j'ai une espèce de clic auto-nettoyant dans le cerveau, je zappe à mort !
      Désoled, vraiement désoled d'avoir loupé ton bon mot.

      ¸¸.•*¨*• ☆
      Le f'rai plus ! pas taper, pas taper !

      Supprimer
    24. Cela dit, Saoûl-Fifre a loupé ma référence à un texte de Brassens particulièrement poétique...
      Mais au-delà d'un certain nombre de commentaires, ça tient de l'exploit de ne pas en laisser passer un...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    25. J'avais tout à fait saisi l'allusion à Mélanie, je n'ai pas réagi c'est différent. Mais je retiens l'idée que tu comptes sur moi pour indiquer les citations aux autres ;-)

      Supprimer
    26. Ah oui mais je suis pas extra-lucide.
      Mais la citation elle était pour toi et uniquement pour toi.
      Je dois m'inquiéter si la vision de Mélanie et de son utilisation particulière des cierges ne te fait pas réagir ? ;-)))
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. La pollution fera disparaître l'homme de la Terre, bon débarras ! (Yves Pacalet)
    La grosse bouboule à Andiamo s'en remettra très bien, merci pour elle.

    Il est temps de réviser ses valeurs. L'amour, l'amitié ne coûte rien. Il est des bonheurs simples auxquels il faut accorder de l'importance.
    2 constats:
    1° il y a toujours plus de monde à vivre dans les villes et spécialement sur les côtes.
    2° La situation des Humains est toujours plus précaire, car de plus en plus dépendante des autres.
    De là à en tirer une équation, le pas est vite franchi...

    Peux-on se poser une simple question:
    Et si le bonheur du Monde n'était pas notre modèle de société ?

    De toutes les barbaries, la dictature du fric est très largement la plus meurtrière, Elle dépasse la folie nazie, les hécatombes communistes, la peste et le choléra.

    Mais hors de la folie des hommes, la vie est belle.
    Ti bacio Sorellita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en déduis qu'il faut vivre d'amour et d'amitié, à la campagne et loin de la mer, en autarcie financière, alimentaire, électrique et aquatique.
      Alexandre le Bienheureux, sors de ce corps !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Non non, il s'y trouve assez bien :-)
      Si tu veux un minimum d'autarcie, la campagne s'impose, mais pas les plaines céréalières...
      Loin de la mer pour ne pas s'entasser et suffisamment en altitude pour éviter le débordement des mers.
      Moins tu as de besoins, moins tu es l'otage des groupes financiers. On peut paraphraser Coluche: "Il suffirait que personne n'aie besoin de pognon pour que les banquiers ferment boutique"
      Baci

      Supprimer
    3. Moi il me faut quand même voir la mer, de temps en temps...
      Une voiture (parce que c'est bien pratique) et un ordinateur pour écrire mes délires du soir sur ce blog. Je ne considère pas que j'ai de gros besoins, je suis capable de rester une après midi entière à refaire le monde avec un ami, en buvant de l'eau de pluie...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Je te concède l'ordinateur et la voiture si c'est pour visiter tes amis :-)
      On pourrait même tenir une semaine avec un bon produit de la treille.
      Baci

      Supprimer
    5. Pierre, from Mahone Bay02 octobre, 2015

      La voiture et l'ordinateurs, deux outils de liberté auxquels nous sommes de plus en plus fortement aliénés... et aussi parmi les plus énergétivores et polluants. Arhhh, pourquoi les choses ne sont pas simples ?

      Supprimer
    6. Une bonne dictature, c'est simple, tout le monde à pied et privé d'internet,(sauf le chef)
      c'est peut-être écologique finalement ? ;-)
      Polpot bienfaiteur de l'humanité...
      Pardon d'avance, Pierre, pour cet accès de cynisme. C'est te dire comme je suis mal ! Mais je vais vite me ressourcer !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Cynisme certes, mis qui pose bien l'enjeu : une discipline individuelle volontaire ou la fuite en avant... en attendant la suite. Je crois qu'on a choisi, et advienne que pourra.

      Restons optimistes, cependant : il peut toujours apparaître un sursaut duquel un nouveau rapport au monde naîtra (?)

      Supprimer
    8. Je me suis posé les même questions que vous à propos de la pollution induite par les déplacements de Nicolas Hulot et Yann-Arthus Bertrand.
      Et puis quand j'ai appris que les pétroliers brûlaient chaque année 140 à 150 millions de mètres cube de gaz dans des torchères pour de simple raison de confort industriel et de rentabilité (https://fr.wikipedia.org/wiki/Torchage_et_rejet_de_gaz_naturel), je me suis dis qu'ils pouvaient bien faire quelques tours d'hélicoptère pour nous montrer des choses que personne n'avait encore jamais vu et ne verrait sans doute jamais.
      Quand je pense que je dois payer les 32 litres de GPL que j'offre à Titine Dacia chaque semaine !

      ...'fin Moissquejendis...

      Supprimer
    9. @Pierre
      Ce sursaut devra venir de toutes façons, sous peine de voir disparaître l'humanité.
      certains, les plus pessimistes parlent de 2070...ça ne fait pas rire !

      @Jdissa
      Si cette info est vrai, c'est dramatique. Mais les errances des consortiums ne doivent pas nous dédouaner d'avoir une attitude éco-responsable à l'échelon individuel.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Hello Cel. A Stockholm j'ai été effaré de voir la connectiquite qui a saisi tout le monde. Ils sont tous avec oreillettes, reliés à leur machinphone et autres. Ca m'a semblé pire qu'à Paris. Parfois tu crois voir quelqu'un seul et tu t'apprêtes à lui demander un renseignement. Mais voilà il n'est pas seul il parle avec je sais pas, Copenhague ou Ushuaia, va savoir. Et puis l'argent liquide est là-bas en train de disparaître. Ce qui fait qu'en rentrant du boulot sur son vélo,Bengt, s'il prend une bonne bière au Sven's Pub, ne pourra même pas le cacher à sa femme Birgit. A part ca la vie ça va...
    Desproges qualifiait les trois incontournables dont tu parles de spécialistes respectivement des trous qui fument, des trous qui mouillent et des trous qui gèlent. Etonnant non? (extrait de La minute de M.Cyclosuède). Bises et ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur Cyclosuède, alors là, tu m'épates !
      Ton voyage ne me semble pas avoir tenu ses promesses...
      Ce que tu décris ne me fais pas envie...Quand on pense que l'on vante toujours "le modèle scandinave"...
      Blutchiamo a raison. Il faut réinventer un modèle de bonheur qui ne passe pas par le fric.
      Moi je suis partante. je peux juste garder mon ordi ? pour bloguer ?
      Kiss et attb
      Tu m'as manqué !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Non Cel, le voyage était très intéressant. Photos bientôt. J'ai seulement voulu tenter l'humour avec ces enfants devant le palais et l'ironie avec cette connectiquite galopante qui n'est évidemment pas propre à la Suède. A propos d'humour je dis et redis qu'il n'est pas si facile de le pratiquer sur les blogs et que ce n'est pas la denrée la plus partagée. Rassure-toi la ville est très belle et j'ai flâné-erré-marché-pensé tout mon soûl, fréquentant beaucoup les bancs publics et les quais, à humer l'air du temps et l'air du vent. Tu m'as manqué also. Hej et ATTB. et kisses...

      Supprimer
    3. Ta minute nécessaire était fort drôle, et crois moi, je l'ai goûtée à sa juste valeur...
      Kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Est-ce honnête, à chaque crise, de laisser mourir de faim les travailleurs pour sauver les dividendes des actionnaires ?...
    – Mais enfin explique-moi... Quel est votre but ?
    – Tout détruire... Plus de nations, plus de gouvernements, plus de propriété, plus de Dieu ni de culte.
    – J’entends bien. Seulement, à quoi ça vous mène-t-il ?
    – À la commune primitive et sans forme, à un monde nouveau, au recommencement de tout.
    – Et les moyens d’exécution ? comment comptez-vous vous y prendre ?
    – Par le feu, par le poison, par le poignard. Le brigand est le vrai héros, le vengeur populaire, le révolutionnaire en action, sans phrases puisées dans les livres. Il faut qu’une série d’effroyables attentats épouvantent les puissants et réveillent le peuple. »

    Voilà où j’en étais dans ma lecture de Germinal, avant de m’endormir cette nuit ! Germinal qui me revisite ou que je revisite et Zola qui faisait des insomnies avec ses mines du côté de Lille ! Je me lève ce matin le 01 octobre 2015 et je vois que rien n’a vraiment changé depuis ! …sauf qu'aujourd’hui avec des migrants affamés en sus, qui prennent la route du Nord, sur le Radeau de la Méduse !
    Quel drôle de monde, je reprends ma lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois bien Lantier-Renaud prononcer cette diatribe dans le Germinal filmé il y a quelques années.
      Non rien n'a changé. De toutes façons, au sens premier du terme, quand on fait une révolution, on se retrouve à son point de départ.
      Quelle époque épique, hein, cher Bizak.
      C'est une chose étrange à la fin que le monde.
      mais tu as quand même de saines lectures. Certains de nos jours revisitent Maurras, et ça fait froid dans le dos...
      Bises celestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Changer de monde, c'est créer un nouveau type de société. Pour ça, il faut apprendre à ne plus avoir besoin d'un Président-papa-qui-décide-de-tout. C'est une révolution à faire dans les têtes avant de la faire dans les actes.
      "Si tu veux changer le monde, change ta façon d'agir et tu auras fait ta part." (Jesépluki)

      A dater de cet instant, tu deviens invulnérable aux prédateurs et c'est le seul mode de révolution qui n'amènera pas une dictature fasciste, parce que c'est pas pour dire, mais les idéalistes de tous poils ont plus (+) travaillé pour les potentats que pour le peuple.
      1789 = Napoléon
      la Commune de Paris = Thiers
      1917 en Russie = Staline
      1949 en Chine = Mao
      1958 = La royauté élective de Charlot
      1989 en Russie = Eltsine, puis Poutine
      Et je n'en rajoute pas plus, parce que c'est déprimant...

      "C'est une chose étrange à la fin que le monde." dis-tu.... Et c'est une autre chose étrange que la fin de ce monde...

      Ma grande question est de savoir quand l'humain aura la sagesse de prendre les leçons du passé pour ne pas éternellement faire les mêmes conneries... ?

      Ti bacio

      Supprimer
    3. Ma réponse devrait être : jamais...parce que ça fait partie de la nature humaine de faire des conneries.
      mais une petite voix intérieure me dit que peut-être un jour,
      un jour viendra couleur d'orange,
      un jour de palme un jour de feuillages au front
      Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
      Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche
      ¸¸.•*¨*• ☆
      Ti bacio forte

      Supprimer
    4. Merci à Jean, ça aide à vivre des chansons comme ça. Là, tu me donnes envie de la chanter puisqu'il ne peut plus le faire lui-même...
      Baci

      Supprimer
    5. Merci à Aragon surtout, d'avoir écrit cette merveille, un texte phare que je me lis chaque fois que je flanche...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Tiens d'ailleurs j'en ai mis un petit morceau sur ma bannière...

      Supprimer
    7. Excellent choix !
      Et bravo pour le nouveau dessin, qui me rappelle certains paysages :)

      Supprimer
    8. Par le feu, par le poison, par le poignard. Le brigand est le vrai héros, le vengeur populaire, le révolutionnaire en action, sans phrases puisées dans les livres. Il faut qu’une série d’effroyables attentats épouvantent les puissants et réveillent le peuple. »
      C'est marrant ça, il m'arrive de dire, dans mes conversations de Café du Commerce où je ne vais jamais, qu'une balle entre les deux yeux d'un magnat de la finance chaque semaine, sans savoir où elle va tomber, finirait peut-être par les rendre plus humains, ou, car je suis peut-être là trop exigeant, simplement plus prudents... Et puis c'est plus propre que "d'effroyables attentats" aveugles et meurtriers !
      Moi qui suis d'ordinaire si pacifique, quelle tristesse !

      ...m'enfin qu'est-ce tu veux que j'dise ?...

      Supprimer
    9. Il faut remettre les paroles de Lantier dans leur contexte historique. L'oppression était alors insupportable (bien qu'elle le soit tujours, à certains égards) et justifiait la colère et la violence des ouvriers révolutionnaires. Depuis, il semblerait que le concept lui-même de révolution n'entraîne que des contre-révolutions encore plus sanglantes et réactionnaires.(Voir le com de Blutch le 1° octobre)
      Mais qui n'a pas rêvé d'entasser tous ces pisse-vinaigre dans une pièce et d'y foutre le feu...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. @ Cel: Alors toi, tu deviens carrément sauvage ! 8o0
      :oDDD

      Supprimer
    11. Ça m'arrive, mais seulement en rêve (enfin, en cauchemar...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    12. @ Celestine
      Mon oncle un sacré bricoleur....
      Bison Ravi avait tout compris :-)
      Ti bacio

      Supprimer
    13. Absolument ! Une sacrée java !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. j'adore cette chanson de Vassilu, pas si connue d'ailleurs!
    elle donne la pèche sans se laisser récupérer..
    merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que je découvre Vassiliu depuis quelque temps, et il a des textes extraordinaires.
      Quel talent méconnu...les médias ont monté une de ses chansons en épingle, mais il en a plein d'autres qui méritent d'être écoutées...
      Et celle-là, tu as raison, je l'écoute en boucle depuis trois jours pour ne pas céder à la sinistrose...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. et nous, le Pierre des dernières années, amoindri mais toujours gouailleur et musicien ,avec sa grat et son calot coloré vissé sur le crâne nous avons partagé de joyeux moments avec lui à Sète lors des fêtes avec la bande des copains du Lieu Noir et Petit lieu de la rue de Tunis , il a profité jusqu'au bout de la vie douce de ce bord de mer.. son épouse Laura vit toujours à Sète où elle a son atelier de sculpteur . une très belle femme,vivante et solaire, Pierre adorait les belles femmes.

      Supprimer
    3. Tu as eu de la chance de le connaitre...
      j'aurais adoré. Je découvre vraiment des textes extraordinaires, et cela ne m'étonne pas du tout qu'il ait aimé les belles femmes. C'était un bon vivant, j'aime particulièrement "dans ma maison d'amour"..
      Bisous ma belle rousse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Dans les vapes01 octobre, 2015

    En ce qui concerne les commentaires, j'ai commencé par le n° 1. Puis je me suis précipité écouter Mes Aïeux interpréter " Dégénération ". Tu connais? Moi, j'ai un faible pour l'enregistrement de la fête nationale du Québec ( heu, surtout que la nana qui joue du violon...et bé, elle se débrouille bien, je trouve)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Bof, elle est super douée. Ça me met bien les boules, d'ailleurs, parce que j'aurais aimé être premier violon...
      Pour les auditeurs avisés de ce blog, je mets le lien
      ICI
      Et la petite violoniste est à 3 minutes 08...
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Mais, mais...elle m'a reconnu celle-ci?

      Supprimer
    3. Hé, hé, je découvre "Mes aïeux" et j'aime assez ce qu'ils font, leur musique me parle, et la violoniste est bonne.
      Moi j'aime bien Roberta Rast des Killdares (groupe de Rock celtique de Dallas) : https://www.youtube.com/watch?v=sRc8cHUN2E0 (faut tout écouter, le début pour la maîtrise du son et cette fabuleuse note glissée, et dans la deuxième partie, tu vas retrouver tes racines...)
      Mais je m'éloigne un peu du sujet du billet...

      Supprimer
    4. @Bof
      T'es vraiment dans les vapes, alors, pour penser que je ne reconnais pas ton style...

      @Jdissa
      "la violoniste est bonne"...hum, dis pas ça à un ado !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Rhôôh, Mademoiselle Célestine !
      Quoique... 8o0 !
      Bon, t'as-t-y écouté Roberta ?

      Supprimer
    6. Bah voui. C'est vrai, elle est bonne comme je ne le serai jamais... ;-(
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Au fait le bon lien est
      celui-ci.
      parce que celui que tu as donné va directement vers Alexandre Astier et sa théorie musicale...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. La vie, ça va. C'est le monde qui ne va pas bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien résumé, m'n oncle !
      Alors c'est quand qu'on va où ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Et bien, c'est plutôt sympa comme interprétation et cela donne des idées!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas, chère Brizou ?
      Les poèmes sont des portes ouvertes à l'imagination.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Ta nouvelle bannière est une incitation au voyage . Aucun danger de partir trop loin puisque l'amer veille à bien nous attirer le regard. Mais sur ton dessin, Céleste, l'amer est il ce phare ou bien cette jolie sirène ? Bonne journée. Chinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amer veille ? Oui sans doute. La vie est ainsi faite, de sucré et de salé, de doux et d'amer, de miel et de citron...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. J'ai toujours beaucoup aimé le Vassiliu... rond, coquin, truculent, voyageur et artiste dans l'âme, partageur également... le genre de personne avec lequel j'aurais aimé partager une demi heure autour d'un café brûlant je l'ai croisé il y a un quinzaine d'années sur la jetée Thiers à Arcachon je n'ai bien évidemment pas osé l'aborder, lui non plus d'ailleurs.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens puisque tu aimes, je te dédie cette chanson,
      un Vassiliu un peu torride, que je ne connaissais pas...à partger avec la femme que tu aimes.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Quand j'entends le mot "torride", je sors mon "vadrouille à Montpellier", du même d8-p

      Supprimer
    3. Oups le lien :

      https://www.youtube.com/watch?v=gSyTwqNRLE4

      Supprimer
    4. Ah oui superbe vadrouille !
      Merci SaoulF, ça manquait à ma culture.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Dis donc, Souf, Vassiliu, il avait bien une baraque dans le Lubéron, au dessus d'Apt, à un moment. On connaissait des gars voisins à lui, et on y était allés en vacances avec l'Ange Gras. Sais pas s'il habite encore le quartier, l'artiste?

      Supprimer
    6. Heu il était sur Sète, vers la fin, mais là en fait il est mort, hein ? On te dit jamais rien, tu vas nous sortir, mais si tu lisais Blogbo attentivement, tu l'aurais su d:^)

      Supprimer
    7. Il a embrassé la Camarde à Sète en 2014, depuis Pierrot fait le zouave avec Georges sur la plage de Sète.

      Supprimer
    8. @Tous

      En tous cas, c'était un grand (même s'il ne faisait qu'un mètre soixante quatre...)
      C'est toujours les meilleurs qui s'en vont, c'est bien connu. Et pour une fois, la chanson de Brassens est vraie: "les morts sont tous des braves types". Celui-là, en tous cas, oui.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. @ Cel: j'ai l'impression que c'est de moi que tu parles...

      ;oDDDDDDDDDDDD

      'fin moi Jdirien...

      Supprimer
    10. Oh, t'es mort Jdissa ?
      :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Tsss, tu m'as parfaitement compris !
      Bon, cépatoussa mais faudrait p'têt que je travaille un peu mes flûtes, on joue ce soir !

      Supprimer
    12. Merci... j'ai apprécié ! J'aime bien ma cousine également.

      Bleck

      Supprimer
    13. Ah oui, Bleck, géniale "ma cousine", et son équivalent "mon cousin" d'ailleurs..
      J'aime ce genre d'humour.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    14. Avec un pote on faisait une émission à l'époque des radios "libres". Libres mais la notre était sous la coupe de la LCR. On passait beaucoup de Vassiliu et un jour on a été pris entre pointes par les féministes du parti, entre autres à propos de "Ma cousine". Marrant car le chef de la section était un dragueur impénitent et sa copine en titre portait des cornes qui passaient pas la porte. Sa réponse avait été basique : "Il y a la relation privée et la ligne politique du parti ; ce sont deux choses différentes". Le soir même on repassait en boucle sur les ondes "Ma cousine" et les autres fleurons du Vassiliu débutant. Nous aussi on militait.

      Et alors ? Tu leur a mis leur mère aux autres "pressés" ?

      Supprimer
    15. La devise du chef de section est devenue une maxime de beaucoup d'hommes politiques, non ?
      L'époque des radios libres...dire qu'on l'a vécu...on a l'impression d'un rêve...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    16. "Faites comme je dis, pas comme je fais."
      C'est bien connu que c'est le premier commandement des chefs, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils ont voulu être chefs.
      Molto baci

      Supprimer
    17. Article 1, le chef a toujours raison... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. la vie n'est pas évidente de nos jours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A nous de la rendre évidente. Le bonheur est au fond de nous...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ouaibenc'estpasmalin03 octobre, 2015

      Ben tiens !
      8oDDDD

      Supprimer
    3. Ah...qu'est-ce qu'on ferait sans notre commentatrice "lucky luke", celle qui commente plus vite que son ombre...
      :-DDD

      Supprimer
  18. Lorenzaccio02 octobre, 2015

    Comment trouvez-vous vos idées toujours nouvelles ? Très élégante, cette mise à jour du poème de Tardieu.
    Merci de mettre le doigt sur les faiblesses de ce monde de si jolie façon.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas comment les idées me viennent. C'est assez mystérieux, le pays de l'inspiration...
      Merci pour vos mots toujours dithyrambiques...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tsss, l'a rien compris Lorenzaccio: cher ami, vous êtes chez une fée, c'est aussi simple que ça !

      Supprimer
    3. Lorenzaccio03 octobre, 2015

      Si fait, je suis chez une fée, j'en ai pleinement conscience,.
      Je ne sais pas à qui j'ai l'honneur de parler, néanmoins.
      Célestine délicieuse enfant, acceptez-vous ces assertions anonymes?
      ~L~

      Supprimer
    4. Cher Lorenzaccio, je crois savoir qui se cache derrière ce ton goguenard mais néanmoins gentil...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Comme je partage... Ce sentiment d'impuissance et d’écœurement mélangés, cette profonde lassitude qui ne me fait même plus sourire. Et la terre qui doucement se meurt, devient fantôme... Bon, je retourne à mes rêves écrits pour tenter d'y retrouver un peu de soleil.
    C'est bien de dire les choses, surtout avec autant d'élégance. La photo: j'aime. Elle est apaisante.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La photo a été prise dans les belles montagnes du massif du Mercantour, un soir de septembre...
      La nature seule me sauve de la déprime quand je pense àla planète. Contempler ces beautés non encore atteintes par la folie humaine...
      Bises Létienne
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Il ne faut désespérer de rien.
      Je suis depuis ce soir en Aveyron, un village de 400 habitants, il y a peu encore dans une agriculture intensive. Elle devient raisonnée et dans les environs, le bio fait de plus en plus d'émules (Merci José :-) ).
      Ce soir, fête au village et en 3 heures chronos on a fait 6 connaissances intéressantes. Je n'ai entendu parler que de solidarité, d'entraide, de pouvoir garder une vie simple et saine.... Et il semble même que ces idées subversives fassent tache, alors non, si je dénonce avec véhémence les méfaits des politocards, je ne suis pas pessimiste.
      Ti bacio Cara

      Supprimer
    3. Chouette, un optimiste ! C'est vrai qu'il y a plein d'initiatives de partout. Mais on en entend moins parler que de niaiseries, fadaises et autres élucubrations vaines et éphémères de "l'actualité" facile à ingurgiter.

      Supprimer
    4. Mais il n'y a que des optimistes ici, cher ami...
      Nanméo. :-)
      Cela dit tu as raison, il y a plein de belles choses à vivre pour peu que l'on s'éloigne de la soupe médiatique (celle qui dit que les Français ne se préoccupent pas d'environnement, par exemple... ;-))
      ¸¸.•*¨*• ☆
      :-DDD

      Supprimer
    5. Rhôôô, je te sens taquine, là...

      ;)

      Supprimer
    6. Oui, pardon, c'est vrai, je suis trop taquine...allez, j'arrête de t'embêter !
      Bisous humides
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Et les Amours ?

    (Comme j'arrive en retard, peut-être que tu as déjà répondu à cette question, Célestine ^^)

    Besos ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey, Captain, quelle joie de te voir par ici...ah...les amours...vaste et substantifique question...
      Les amours sont tumultueuses comme les trentièmes et rugissantes comme les quarantièmes. Et parfois, la mer est d'huile. Ça dépend des jours.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. un vendredi soir sur la terre , j'ai vu un beau lever de lune sur la page céleste de la brune aux yeux bleu-vert,
    j'adore la photo, le texte aussi mais c'est pas mon domaine, alors je me concentre sur ce que je voie, et je vois que pour toi la vie ça va ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu aimes mes photos, toi l'as du cliché, ça me fait quelque chose ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Je crois que si on n'acceptait pas de recevoir un bloc de béton sur la tête de temps en temps et de dire que ça fait mal, qu'on en gardera le nez de travers et une mandibule désaccordée, on serait tout simplement drogué(e)s à la liqueur de bisounours. Qu'on ne serait pas plus humain(e)s que ceux et celles qui se délectent à voir la vie en noir de noir et en purée de haricots noirs dans les bons moments. La vie est belle mais elle fait souvent mal. Le voyage est beau mais certains panorama sont sinistres. Et il faut, souvent, accepter l'idée que nous ne sommes que d'humbles spectateurs...

    Courage,l'assiette de soupe amère est mauvaise mais au moins on sait qu'il y a la bonne qui suit... encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou sorella ! magnifique hymne à la vie changeante, belle et terrible, haute et basse...
      Le miel et le citron quoi.
      Allez, je remonte la pente. Ça va déjà mieux que lorsque j'ai écrit mon billet...
      Baci bella ragazza
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. J'te dirais peut-être un jour comment sont les trottoirs de Manille et ce qu'on y trouve. Eb tout cas sembles quelque peu désillusionnée ma belle et j'ai lu un peu plus haut le pourquoi.
    Un wagon de bisous en tout cas et fais tourner "La vie ça va " en boucle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce qui est certain, c'est que les phases de découragement ne durent jamais bien longtemps chez moi...
      Merci pour ce wagon de bisous et promis, j'ai dû écouter Vassiliu en boucle au moins cinquante fois...Je la chante en dormant, et je me réveille avec ! lol
      Bises Choupi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. ... Ce que je préfère.. Célestine, c'est ton âme... enfin ce que tu en dis ".."elle essaie de ne pas tomber malade... avec toutes ces salades qu'on lui raconte.... elle mijote... elle flotte... elle s'écoule... se déroule"... et finalement elle trouve que la vie ça va"... et puis quand ça ne va pas.. elle fait comme.... moi comme toi....
    bonne soirée Célestine.... sous des pluies diluviennes.. mais c'est fini... bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourl les pluies c'est heureux. Je cours demain, et sous la pluie ce n'est pas terrible.
      Mais si tu dis que c'est fini...
      Et puis ta délicatesse pour commenter, j'aime tellement ça... Merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Une pensée pour toi et ta région, ce matin en entendant les nouvelles. J'espère que tout va bien pour toi.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai eu peur ce matin pour ma fille qui habite vraiment dans la zone sinistrée, mais ça va, rien de cassé, rien de grave. Mais ça fait peur ce genre de nouvelle de bon matin surtout quand on est à Lyon en train de se concentrer pour une course...
      Merci de ta sollicitude, Berthoise, gros bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Je ne sais pas ce qui t'arrive ou comment tu te sens, mais si tu laisses dépendre ton bonheur des autres, tu ne vas jamais être heureuse des masses. Cherche plutôt cette petite lueur de divinité tout au fond de toi, celle qui te rend si unique, si particulière, si meilleure: elle te réchauffera le coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je retiens la dernière partie de ta phrase.
      Elle est magnifique.
      Bien sûr que je ne laisse pas dépendre mon bonheur des autres, et je suis heureuse, la plupart du temps, mais j'ai quand même le droit d'avoir un petit coup de mou parfois, non?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Je crois que dans chaque individu, il n'est pas bon de se donner des principes plus fort que son caractère;
    Quelqu'un a dit :"la fortune pour arriver à moi passera par les conditions que lui impose mon caractère"; Et en cela je doute que Célestinoche, prenne une autre voie que celle que lui dicte son caractère.
    Et dans ma petite expérience de la vie l’essentiel est dans le profond être de chaque individu. Le tout est que notre réussite ou notre vie soit dans la cohérence et dans la société à laquelle on croit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est certain que j'ai du caractère...si c'est ce que tu veux dire.
      Et je crois aussi au bonheur que l'on cherche au fond de soi.
      J'ai bien résumé ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. La voie que te dicte ton caractère mais surtout ton coeur, là est le bonheur !
      Bise

      Supprimer
    3. Bien entendu !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. _Petit Sucre_04 octobre, 2015

    J'aime vraiment beaucoup ta nouvelle bannière, on dirait le Petit Prince au féminin...
    Belle fin de dimanche à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ti Sucre.
      Je l'ai dessinée à l'hôpital quand j'allais voir ma maman tous les après-midi.
      Elle avait adoré me regarder dessiner.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.