jeudi 27 août 2015

Lumineuse


Photo du net
Il m'a dit que j'étais une lumière vibrante. Euh...palpitante. 
C’était si beau.
J’ai eu envie de le croire, même si la frontière est mince entre la vantardise égocentrée et la saine estime de soi…
Elle m’a dit : «  Il est des êtres qui font du soleil une petite tache jaune, et d’autres qui font d’une petite tache jaune un véritable soleil. »
 J’ai souhaité secrètement faire partie de la deuxième catégorie.
Et toi, toi tu m’as dit : « Ne doute jamais de ta lumière ».
Et moi, la fille du soleil et de la pluie, qui vit dans un pays où l’or coule du ciel en longues effluves brûlantes, et qui rêve d’un pays où les ciels gris et tourmentés déversent leurs crachins sur des landes désolées, j’ai en moi l’ombre et la lumière, mais je garde l’une et je dispense l’autre.
C’est pourquoi l’on me trouve si souvent lumineuse, même quand il fait nuit dans mon cœur.
Les yeux dans les yeux, lecteurs chéris, je vous le dis : « Ne doutez jamais de votre lumière »
Surtout quand EDF est en grève.

¸¸.•*¨*•

92 commentaires:

  1. Vu l'heure, je vais lâchement remettre mon commentaire à demain...
    Ti bacio Sole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne pouvais pas être au four et au moulin cette nuit...
      Baci

      Supprimer
    2. Ben non, je ne suis pas juif et meunier....
      Et il y a eu récidive...:-)
      Il pleut aussi dans les pays de beau temps...
      Tu es signe de feu, c'est normal que ton image soit flamboyante. Cet aspect a quelque chose d'injuste dans le sens que les nuages et les jours d'orages dans le moral ne sont pas pris au sérieux.
      "Oui, mais toi tu es indestructible..." et autres fadaises de ceux qui oublient que l'humour est aussi la politesse du désespoir.
      Il est rare aussi que l'image que les gens se font d'une personne corresponde à ce qu'elle est vraiment.
      Bien des phares et des modèles humains ne le seraient plus si on savait....
      Avant de prendre conscience que la violence morale et physique sont néfastes, immorales et contre-productives, Gandhi trompait et battait sa femme pire que pendre. Ce n'était pas choquant, puisque dans les moeurs d'alors, mais ça surprend et ça écorne le mythe qu'une personne puisse avoir toujours été telle qu'on la voit maintenant. Ca démontre aussi que la théorie de Darwin est aussi applicable au sens moral...
      Aucune femme ne fut plus adulée et enviée que Marilyn Monroe. Elle avait pourtant un destin de femme-objet si peu enviable qu'elle-même n'arrivait plus le supporter. BB non plus, heureusement pour elle, elle a choisi une autre porte de sortie...
      La lueur d'une flamme est trompeuse. Elle attire irrésistiblement, mais elle est vacillante, ce qui la rend d'autant plus précieuse aussi.
      Rien n'est jamais acquis à l'Homme....
      Mille baci

      Supprimer
    3. Ça valait le coup de te laisser passer la nuit ! Tu n'as pas tort quand tu dis que l'on ne me prend pas toujours au sérieux quand je dis que je n'ai pas le moral...
      Mais l'essentiel est de tomber sur la bonne personne, celle qui est pleine d'écoute et d'empathie.
      je suis quand même rassurée de n'être ni Marilyn, ni Badot ni Gandhi... parce que si mes lecteurs t'écoutent, ils vont se demander quelles noirceurs je dissimule derrière ma flamme ...
      Molto baci e grazie per la riposta longa
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Ni BaRdot, bien sûr ! pfff... si je prenais l'habitude de me relire...
      Ces maîtresses d'école qui ont rabâché toute leur vie à leurs élèves de se relire...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Bardot et Marilyn n'avaient pas, que je sache des noirceurs particulières à cacher. C'était juste qu'elles n'en pouvaient plus d'être vues que comme de beaux objets.
      Oui, bien ces ex-maitresses ont bien raison de mettre la pédale douce car elles n'ont plus d'exemple à donner :-D
      Heuuuuuu pendant que tu y es, il y a un pluriel manquant dans mon précédent commentaire.
      Ce sont LES violences morale et physique....
      Eh! je viens d'inventer la notation en self service, comme les caisses à Leclerc...
      Ti bacio

      Supprimer
    6. L'auto-évaluation a fait couler beaucoup d'encre dans les combats de pedagogistes...
      ce n'est pas facile de se noter !
      Mais je crois que je ferai attention à l'orthographe jusqu'à la fin de mes jours.
      Même si ce n'est plus une question d'exemple a donner :-)

      Pour Bardot, je ne sais pas, mais Marilyn cachait au moins une noirceur: celle des ses cheveux d'italienne... :-)
      Ce sidi, tu as raison. C'est très difficile à vivre d'être considérée comme un objet, je te le dis d'expérience.
      Baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
    7. Bardot cache la même noirceur que Marilyn (Elle a commencé sa carrière en brune).
      Je discutais un jour avec une amie jolie comme un coeur. Elle me disait souffrir de ça car beaucoup d'hommes n'osaient pas aborder un tel canon, et ceux qui le faisait n'avaient rien à cirer d'elle en dehors d'accrocher une belle plastique à leur tableau de chasse. Total, même à deux sous la couette, elle se sentait bien seule...
      Ti bacio Bellissima

      Supprimer
    8. Elle me ressemble beaucoup cette amie...

      Supprimer
    9. Je pense en effet que tu as du aussi passer par là... Et dans la foulée je me dis que tu ne lui as pas fait un cadeau à ta brave fillote, parce que question canon, elle se pose aussi ....
      Baci Ragazza

      Supprimer
  2. C'est pour cela que je t'ai rencontrée! La lumière attire la lumière ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviendrai toujours de la première fois que je t'ai vue, avec tes cheveux flamboyants au soleil.
      Je me suis dit exactement ça: cette fille est la lumière. :-)
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Quelle chute ! Jaloux je suis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que j'ai eu un bon professeur en chutes et en auto-dérision...
      Un vrai boss. :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Tiens , tiens, après son post sur l'art , voici Célestine qui cite Picasso . Je vais donc amener un peu d'eau au moulin de sa lumière en reprenant d'autres paroles de ce grand peintre "Efface le gris de ta vie et allume les couleurs que tu possèdes à l'intérieur.".
    Célestine, je vais aujourd'hui t'envoyer ce clin d'œil mielleux juste pour le fun, juste pour sourire : Tes écrits, sont notre lumière et compensent largement les grèves d'EDF.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi, quand on fait un compliment, serait-ce mielleux ?
      Je sais reconnaître la sincérité, c'est une qualité qui participe de la lumière.
      Et je crois que tes aquarelles n'ont rien à envier à mes écrits. Tu as de la lumière au bout du pinceau (et ce n'est pas mielleux) ;-)
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Cela l'est trop souvent à mon goût parceque bon nombre de visiteurs passe sur un blog pour avoir le retour sur le leur. Youpiiiii mon pinceau aime et apprécie le compliment que tu lui fais . Je suis contente pour lui. Et comme le disait Picasso ( hé oui, toujours lui ) " je suis vivante et sincère dans tout ce que je fais"

      Supprimer
    3. Tu imagines sur combien de blogs il faudrait que je passe pour avoir tous ces retours...
      Non je crois qu'il en va des blogs comme de la vraie vie. Quand on aime, on ne compte pas.
      Il disait des trucs super ce Picasso...
      Bises et bonne soirée chere amie
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Oui, il disait des trucs super ce Picasso. Hier j'ai eu l'occasion de voir au "Musba" une de ses toiles qui m'était inconnue et de lire ses paroles "ma vie est celle que je choisis. Matière à méditer pendant quelques jours !! Mais le but de ces quelques lignes est de te dire (car j'avais oublié avant hier), une fois de plus, chapeau pour cette nouvelle bannière. Bises

      Supprimer
    5. Merci de m'apprendre que le Musée des Beaux Arts s'appelle le Musba !
      Cette bannière est une de mes préférées, je suis heureuse qu'elle te plaise.
      Bises Chinou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Certains te font prendre le canal de l'Ourcq pour le Bosphore, d'autres t'emmènent à Venise et tu te crois à Nœux les mines !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est relatif, comme disait mon vieux pote Albert.
      L'essentiel n'est pas où l'on est, mais avec qui...
      Oui mais tout ça ne vaut pas un clair de lune à Maubeuge, quand même...
      :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ni un œuf dur cassé sur un comptoir d'étain !

      Supprimer
    3. Jolie référence culturelle !

      Supprimer
    4. Mais la fin n'est pas enviable....

      Supprimer
    5. Le poème a pourtant un titre alléchant au départ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. "“Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur.”
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très jolie citation. Je suppose qu'elle n'est pas de vous puisque vous mettez des guillemets. Mais de qui alors ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Il s'agit d'une pédiatre américaine appellée Elisabeth Kübler Ross.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Elisabeth_K%C3%BCbler-Ross
      Bien à vous

      Supprimer
    3. Je ne la connaissais pas, merci pour cette découverte.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Je crois que c'est une psychiatre plutôt que pédiatre, non ?

      Supprimer
    5. Oui vous avez raison, j'avais fait erreur.
      Une sacrée bonne femme!

      Supprimer
    6. Il faut rendre à César ce qui appartient à Guillaume Tell.
      Elisabeth Kubler-Ross était suissesse, née à Zurich en 1926. Elle émigre aux USA en 57, après avoir inventé les soins palliatifs. Elle y est décédée en 2004, comme quoi c'est dangereux l'Amérique.

      Supprimer
    7. Ces Suisses, ils sont partout!
      L'Amérique est-elle une maladie mortelle ?
      (Ça pourrait faire un bon titre de roman...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Je suis convaincue que notre intérieur peut être toujours lumineux, il suffit de le vouloir, non ?
    J'adore la bougie, quand je l'allume, la chaleur de la flamme m'envahit ... Je me sens bien !!!
    Bisous lumineux et chaleureux ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai trouvé cette photo vraiment très belle. il y a des trésors sur le net, c'est une mine inépuisable de belles choses.
      Pour les bougies, je suis d'accord: mais attention, mieux vaut les allumer sur une terrasse que dans un intérieur fermé...Il paraît que c'est cancérigène.
      Bisous lumineux en retour
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. J'ai un photophore avec un petit ange, sur ma petite fenêtre d'entrée, et c'est là que J'allume mes bougies ;-)
      Par contre l'hiver quand les jours sont très courts, et que certains soirs je me retrouve seule, J'allume mes bougies intérieures, et je n'ai pas peur, car leur flamme me porte et me réchauffe !!!
      N'ais crainte chère Célestine, une bougie est moins nocive que la bêtise humaine ou les réseaux sociaux, non ?? Bisous étoilés ... Hier soir j'ai vu une étoile filante ♥

      Supprimer
    3. Oh tu ne crois pas si bien dire, petite Marie... j'ai fait aujourd'hui une expérience bien triste sur le résosocio à la mode...Deux de mes amis se sont disputés, sur mon mur, et du coup, ils m'ont bloquée tous les deux alors que je n'y étais absolument pour rien...
      Moi qui n'y suis pratiquement jamais (à part pour prendre des nouvelles de mes enfants quand ils sont loin) ça ne m'a pas donné envie d'y aller davantage !
      Je préfère l'ambiance feutrée et tout douce de mon blog.
      Il doit être joli ton photophore-ange...
      J'espère que tu as fait un voeu pour l'étoile
      Bises étoilées.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Oh oui j'ai fait un vœu ... vraiment contente de ne pas avoir Facebook ;-)
      La vie est si belle, mais les gens la ternisse par leur bêtise ...
      Bisous et bon week-end chère Célestine ♥

      Supprimer
    5. Je rentre d'une soirée merveilleuse...des amis mieux que Facbook n'en inventera jamais...
      Bisous et bon dimanche
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Nous rentrés la 4h15 ce matin !! Les 50 ans d'un pote !!! On a trop ri et bien dansé !!!
      Que du bonheur !!! Bisous ensoleillés ;)

      Supprimer
  8. Je n'oublie pas, t'avoir dit un jour : " Tu es une lumière palpitante pour celui et celle qui te côtoient "! Alors, même si la frontière est mince entre la vantardise et l'estime de soi, tu as suffisamment de lumière pour éclairer toujours ton coeur, même quand il fait nuit. Bisous éclairés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais tellement troublée, que j'ai cité ta phrase de travers en disant "vibrante" à la place de palpitante.
      mais c'est bien de toi que je parle dans ce billet. Cette phrase est allée droit dans mon coeur.
      Merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Et crois-tu voir des nuances dans: vibrer , palpiter, frémir,trembler, vaciller, osciller ! Seul, le coeur qui peut le dire. C'est pour cela que j'adore cette langue miraculeuse, qu'est le français, elle va au bout de nos rêves.

      Supprimer
    3. Je bois du petit lait à t'écouter parler de cette langue belle...
      ^^

      Supprimer
    4. En parlant de cette belle langue et en lisant "le commentaire de Brizou, quand elle disait que ton billet paraît moins léger qu'il n'y pourrait paraître de prime abord, je me disais que
      ce qualificatif "léger" comme tout qualificatif d'ailleurs ne sont jamais anodins ! ils sont l'âme de toute phrase. On peut écrire "ciel",sans aucun adjectif et il paraîtrait sans vie, il est inerte! mais bleu ou gris c'est tout un monde. J'ai lu quelque part, qu'un rédacteur en chef d'un grand quotidien américain avait, sur une note affichée sur la porte de son bureau, écrit ceci: " Ici, les journalistes sont libres de tout écrire, les adjectifs, je m'en charge !" Pour revenir à l'adjectif léger, personnellement je l'ai toujours, pris comme "allégé" ou même "aéré" ; pour tes thèmes bien sûr, mais pas "superficiel" par exemple, ce qui est tout autre.
      Entre ce que nous pensons et ce que nous disons ou écrivons, c'est souvent pas "léger" ni "mince" comme écart.
      Bise

      Supprimer
    5. Ah Bizak...tu as remarqué comme j'aime les adjectifs...Ils sont la couleur, la saveur, le parfum d'un texte. Un adjectif c'est fascinant, mais je pourrais tout aussi bien agréable, attachant, attirant, attractif, attrayant, captivant, charmant, désirable, intéressant, séduisant...
      Ainsi léger, je ne le prends pas dans le sens superficiel, c'est à dire capricieux, inconséquent, irresponsable, versatile, évaporé, imprévoyant, imprudent, inconstant, insouciant, instable, irréfléchi, mais bien dans le sens allégé, c'est à dire aérien, arachnéen, délicat, éthéré, vaporeux, imperceptible, impondérable, spirituel en un mot ...
      Amusant, non ? (ou bidonnant, cocasse, comique, délassant, distractif, distrayant, divertissant, drolatique, drôle, égayant, marrant, plaisant, poilant, réjouissant, rigolo...)
      Bon j'arrête !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Je suis doublement heureux aujourd'hui par le retour d'un ami blogueur un nommé Jack le pirate et d'un et toujours te voir lumineuse dans tes pérégrinations pour la chasse des mots et de deux!

      Supprimer
    7. Un pirate qui sillonne les océans et qui fait du dessin : http://rackhamjack-lerouge.blogspot.com/2015/08/hello.html,

      Supprimer
    8. Plutôt ce lien http://rackhamjack-lerouge.blogspot.com/

      Supprimer
    9. Merci pour le lien, Bizak.
      Bonne nuit !

      Supprimer
  9. il y a la lumière visuelle et celle qui reste dans notre coeur et celle-là il faut veiller à ne pas l'éteindre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est d'ailleurs la plus difficle à conserver...Il n'y a pas d'ampoule de rechange... ^_^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. qu'il est beau ce texte Célestine. Tout en poésie. Très lumineux. il me réjouit. vous rayonnez jusque dans mon coeur. si c'est ba beau ça! ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très gentil à vous Ellinda. Joli pseudo que j'accueille sur mon totem.
      Bienvenue.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Dans mon premier commentaire sur ton blog, j'avais dit que j'avais vu une lumière. C'était nul et en même temps c'est plus que jamais et tellement vrai. Tous les matins, je pars au travail vers 5h et je jette un ciel et ses étoiles.Je les vois mieux et ddifféremment depuis je lis ton blog. Et ce qui vaut pour les étoiles, vaut pour d'autres choses. Tes héroïnes funambulles brune ou blonde le sont aussi, lumineuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était pas nul, pas du tout, et je crois que tu as compris exactement ce qui m'anime ici. Dispenser cette lumière que j'ai reçue comme un cadeau, et la faire rebondir sur les gens comme des gouttelettes.
      Merci pour les funambulles. Ce sont des parties de moi extrêmement précieuses que je livre au public. C'est un peu de mon intérieur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Rayonnante, ardente, tu éclates sur la page Célestine, comme une bulle de lumière... comme un sOleil ..... tu nous éclaires et nous rend sensible, perceptible, permettant une avancée sur le chemin, d'être, peut-être, qui nous sommes... ...un possible photon luminescent !!
    Merci .... très sincèrement ....
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ils sont beau les mots qui se rapportent à la lumière.
      je trouve exquises leurs sonorités chaudes.
      Luminescent : ce mot est doux, sensible et chaud à la fois.
      Ardente: on sent le feu brûler à chaque syllabe.
      Merci pour ce florilège, Den. C'est puissant la lumière. Ça transfigure à travers un écran.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. C'est un beau billet, que ce ce billet là.
    Je ne sais pas s'il y a une majorité de lumières auprès des gens qui constituent notre quotidien et pour être sincère je remarque trop de regard éteints vides de nombre de personnes qui ont abdiqué...
    Mais, tout de même tout de même encore dernièrement ce que j'ai croisé comme regards comme sourires éclatants toutes ces journées ponctuées de feu dans les yeux de plissures de paupières de bouches étirées par de francs sourires... oh oui beaucoup.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les vacances rendent les gens plus lumineux. Quand je vais sur ma colline, chaque année, le voisin me dit "L'été te va bien".
      Un sourire, ça illumine drôlement le visage aussi.
      Le feu dans les yeux, ça c'est toute l'année qu'il me brûle.
      Bises grand Bleck
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Hier, j'ai vu mes lumineuses petites filles!!! Ton billet est moins léger qu'il n'y pourrait paraître de pime abord... Moi qui vit dans ce pays où les ciels sont changeants et dispensent une magnifique lumière même sur les sols détrempés, j'envie parfois ton soleil mais ne pourrais me passer de la luminosité des ciels bretons... changeants comme peut l'être l'humeur, du gris acier au cobalt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle, Brizou, tu n'est pas la première à me dire que mes billets sont moins légers qu'ils n'y paraissent au premier abord.
      Les ciels bretons sont superbes et tu en parles si bien. je n'oublie pas que quelque part, tout au fond de moi, des racines celtiques me titillent presque autant que les méditérranéennes...C'est dans doute de là que me viennent la plupart de mes contradictions.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. La lumière et l'ombre, tu gardes l'une, tu dispenses l'autre, tel un combat journalier qui nous entraine vers la première. Pas facile mais, possible et je le retiens aussi.
    Les balades sous le crachin, les landes désolées, puis le soleil qui revient sur ces paysages nettoyés, j'aime leurs lumières changeantes, vibrantes, je dirais bien, "Vivantes".
    Bise bienveillante, Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lumière et ombre...un peu binaire en apparence, et pourtant, entre les deux, toutes les nuances sont là...Les nuances d'une vie riche et complexe, passionnante...
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Eh bien dis donc ! Toi qui "qui rêves d’un pays où les ciels gris et tourmentés déversent leurs crachins sur des landes désolées" tu aurais été heureuse en Bretagne hier !
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as fait des photos ?
      J'ai hâte de les voir !
      Bisous de ta celeste nièce, m'n oncle !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. tiens elle est brune! pas mal aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La, c'est vraiment moi ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. L'art consiste à dispenser la lumière aux autres, tout en les dispensant de notre côté ombrageux. Celui-ci fait par ailleurs partie de notre intimité et n'est donc pas nécessairement destiné à être partagé. Pour autant qu'il soit partageable, bien entendu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre côté "ombreux" n'est sûrement pas partageable enl'état...
      Aors on utilise les métaphores, les litotes et autre figures de style...
      Par exemple on dit "wanted", l'homme est parfois très recherché...au point qu'il se cherche lui-même...
      Kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Je vais m'éclairer à ta lanterne, merci de ta visite Célestine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey, pirate, bienvenue sur ma goélette...
      Les amis de Bizak sont mes amis.
      Ici les nouveaux venus sont épinglés sur le totem, mais rassure-toi, ça ne fait pas mal.
      bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Donner de la lumière même lorsque nos turbines sont en panne, oui, c'est bien la mission des vestales de la vie... Je me souviens d'un liivre de Pearl Buck (pavillon de femmes?) où un pasteur rendait une des dames chinoises perplexe. Il avait toujours une exhortation à la foi, au courage, à l'amour, à la confiance en Dieu, et elle se demandait comment c'était possible. Aussi un jour, elle se montre audacieusement curieuse et lui demande s'il ne doute jamais. Et lui dit que si... tout le temps. Qu'il n'est même pas toujours certain que Dieu existe mais qu'il sait qu'il doit alors ... faire semblant, pour continuer sa mission...

    Ca m'avait, alors, réconciliée avec bien des apostolats...

    Baci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les vestales de la vie...J'aime beaucoup l'image !
      Merci pour ce récit savoureux que tu racontes avec ton talent habituel...
      On aurait presque la foi en te lisant !
      baci sorella
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. "Faites semblant de croire et bientôt vous croirez" comme disait Georges
      Baci

      Supprimer
    3. Cette chanson est étonnante : l'air que Brassens a choisi pour la phrase que tu cites, c'est celui d'un air de messe bien connu... Sacré Brassens
      baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Monsieur avait de la culture et de l’a-propos en plus d'une bonne dose d'humour parfois un peu vachard...
      Ti bacio

      Supprimer
  21. La meilleure façon de dire merci à qui vous éclaire et vous fait un cadeau du fond du cœur, c'est encore à mon sens de dire à nouveau simplement merci …...


    "Tu m’as dit que j'étais une lumière vibrante.

    C’était si beau.

    J’ai eu envie de te croire, même si la frontière est mince entre la vantardise égocentrée et la saine estime de soi…

    Elle m’a dit : « Il est des êtres qui font du soleil une petite tache jaune, et d’autres qui font d’une petite tache jaune un véritable soleil. »

    J’ai souhaité secrètement faire partie de la deuxième catégorie.


    Et toi, toi tu m’as dit : « Ne doute jamais de ta lumière ».

    Et moi,..... j’ai en moi l’ombre et la lumière, mais je garde l’une et je dispense l’autre.

    C’est pourquoi l’on me trouve si souvent lumineuse, même quand il fait nuit dans mon cœur."

    Voilà, chère Célestine, ce qui , dans la toute dernière création me touche particulièrement dans son caractère profond et particulièrement universel ; je ne maîtrise pas ce qui est de l'ordre de la pluie et du soleil, mais, cette lumière dont nous sommes tous porteurs (comme de l'ombre), voilà ce qui me pousse et me donne envie aujourd'hui de porter plus encore une lumière avec vous et tant d'autres pour éclairer le chemin ...

    Merci Célestine

    Pluie d'étoiles riantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pétrus de raccrocher mon humble texte au firmament de votre quête.
      Bien à vous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. les Caphys saluent Célestine, la petite luciole qui nous ravit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop heureuse de vous ravir, les bestioles !
      Vous me faites une joie intrinsecte !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Demain, j'y retourne ; )
    Tu m'apporteras tes lumières en cas de panne sèche?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr. Je penserai à toi, ainsi qu'à tous mes collègues qui passent leur dernière soirée de vacances et vont se relancer dans l'aventure dès demain..
      Pour ma part, d'autres joies m'attendent, mais je n'oublierai jamais.
      Si tu as besoin, je serai là
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Et de la haut, j'espère que mon père m'enverra une petite étincelle à quelques heures de ma rentrée après un été tout tourneboulé. Je ne t'ai as recontactée, trop trop trop de tout. Mais je viens regarder tes si jolis dessins vite avant de me coucher
    C'est comment une non-rentrée ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout simplement extra-ordinaire. Un mélange de sensations dont je reparlerai.
      Ce n'est pas grave, mon Hélène, on a tout le temps.
      je pense bien à toi et à ton chagrin.
      Bonne rentrée.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Il n'y a pas de lumière sans ombre, écrivait Aragon, Célestine.
    J'aime bien tes deux facettes.
    Mais je suis sûre que dans tes beaux yeux bleus, on y lit aisément tes joies et tes peines...
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On lit en moi à livre ouvert, tu as raison Soène.
      J'aime bien la phrase d'Aragon.
      Merci pour tes mots. Je sais que , venant de toi, qui dit toujours ce que tu penses sans affectation, ils sont sincères. Et ils me touchent beaucoup.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. "C’est pourquoi l’on me trouve si souvent lumineuse, même quand il fait nuit dans mon cœur", as-tu dis!
    En douterais-tu maintenant qu'on sait, que tu est l'astre le plus lumineux du cosmos. La nature t'a dotée de l'âme d'un ange et d'un corps d'humain et c'est le poète qui le dit. Bise matinale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne le lis que le soir, mais il me touche le coeur !

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.