dimanche 17 mai 2015

Avez-vous le mojo ?

Comment ça ? Vous ne vous êtes jamais posé cette substantifique question ? Vous avez pu vivre jusque là sans vous demander, de façon ferme et néanmoins définitive, si vous aviez le mojo ?
Je vous rassure, avant qu'Antiblues n'utilise ce vocable étrange à mon endroit, au cours d'un de ces échanges de commentaires incisifs et spirituels qui émaillent la blogosphère, je n'avais pas la plus piètre idée de son existence, ni n'émettais la moindre supputation quant à son sens profond.
Au pire, je me suis dit que ce devait être un comme un mojito mais en plus grand.
Mais poussée par une incoercible curiosité, je suis allée investigationner la toile, à l’affût d’une définition.
Au départ, petit sac "hoodoo" rempli d'amulettes porte-bonheur, le mojo est devenu dans son sens plus moderne "une vague de réussite, mélangée d'adresse, qui accompagne un individu temporairement"
Vous n'êtes pas sans avoir remarqué que certaines personnes ne doutent de rien, elles avancent dans la vie droit devant, comme des bulldozers, à grands coups de coudes, persuadées que tout va leur réussir. Et d'ailleurs, tout leur réussit, c'est agaçant...Je pense à certains loups de la politique ou des affaires, avec leurs dents à rayer le gerflex…Pour certains, d'ailleurs, le « temporairement » aurait tendance à durer (un peu trop) longtemps.

Bref, avoir le mojo, ce devait sans doute signifier quelque chose comme "avoir de la chance" ou "avoir la patate". Etre un battant. Un gagnant. Bref avoir le postérieur bordé de pâtes alimentaires.


Mais en menant plus avant mes recherches, je suis tombée, fatalitas !  sur cette bonne tête d’abruti d’Austin Power, que je n’ai jamais réussi à trouver drôle,  le déglingué bigleux des années 90, fils naturel de Docteur Jerry et Mister Love, et j'ai appris qu'il était poursuivi par une bande de jaloux, dans le scénario,  qui voulait lui piquer son pouvoir surnaturel de séduction, une sorte de fantastique baraka sexuelle appelée…mojo.



Du coup, même si je ne doute pas de mon fantastique pouvoir surnaturel de séduction (mouarf ! mais non je rigole, remettez-vous, prenez un mojito !) je me demande si j’ai toujours envie d’avoir le mojo, et surtout, si je puis encore penser que c'était un compliment.





72 commentaires:

  1. Ah oui c'était un compliment !
    Tu as assez bien cerné la définition. Y'en a t il une, du reste ?
    Le mojo tu l'as, Baby Stine! Je persiste et signe Yeahhh !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est meugnon, Baby Stine... :-D
      Entre nous, je ne suis pas très sûre de la définition...tu sais, dans ce qu'on trouve sur le net, il y a à prendre et à lécher...mouarf !
      Tant qu'à faire, je préfère que ce soit toi qui me le dise plutôt que ce pauvre Austin...t'es quand même beaucoup mieux beau !
      ^^

      Supprimer
    2. Qui me le dises ( Saint Bescherelle au secours !)

      Supprimer
    3. Ah tu me donnes une idée de billet (chacun son tour !!)

      Supprimer
    4. j'ai hâte de voir ça !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Mojo vache !

    Surtout à celles de Brive-la-Gaillarde ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirai même plus : "vive l'anarchie !"
      Brassenssophile, va!
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Il faut quand même expliquer aux profanes de la langue de Cervantès que si l'on prononce "mojeaud" ta culturelle et spirituelle remarque tombe à l'eau, mon cher oncle...

      Supprimer
    3. Moi qui n'ai jamais entendu prononcer ça, me vila perplexe : on dit "mojeaud", "morho" (vaches) ou "modjo" comme j'ai cru le lire en description phonétique ?

      Supprimer
    4. Ben en fait j'en sais rien du tout...et comme je n'ai pas envie de me taper un "austin power" pour vérifier, on est mal...
      Personnellement, j'aurais dit "modjo"
      Mais Joe Krapov a semé le doute...
      Purée, ces problèmes existentiels, un dimanche soir, ça me perfore le fondement !
      Allo, allo un spécialiste de la sémantique powerienne est demandé à la réception... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Pareil que toi, je suis peu sensible au charme des Austins yankees et je ne vérifierai pas. Si c'est de l'espagnol, c'est le morho (le son de "la jjjota c'est ça", de Raymond devos). Mais si on dit "mojo", le féminin doit être "mojette", qui sont des fayots vendéens et là on retombe sur le sens de lécheur de cul, à condition que ça soit bon pour ma carrière ;-)

      Supprimer
    6. Délicieuse, la Jota...
      Pour les fayots vendéens, à part Philippe de Villiers, je ne vois pas, mais je ne suis pas sûre qu'il fayotte vraiment... ;-)
      par association d'idée, tu me rappelles cette fameuse coquille (l'histoire est totalement véridique) qui était parue dans un journal breton. Voulant corriger, la semaine suivante, la rédaction fit une note avec une coquille encore pire:
      "C'est par erreur que nous avons annoncé la semaine dernière que monsieur Yves Le Cloarec était pêcheur de poules. En réalité, il fallait lire monsieur Yves Le Cloarec est lécheur de moules ... :-D

      Kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. J'allais quand même pas laisser ton fondement se laisser perforer comme ça :

      http://dictionary.cambridge.org/fr/prononciation/britannique/mojo

      Supprimer
    8. Aaaaah merci, je me sens moins bête d'un coup...
      Ce que je retiens, outre que tu utilises des instruments de culture exigeants (mazette, "Cambridge dictionnary" ça se pose là !) c'est cette définition là, beaucoup plus gratifiante que celle du décérébré d'outre Atlantique:


      "a quality that attracts people to you and makes you successful and full of energy"

      Ça donne envie de l'avoir, non ? ;-)

      bises modestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. Si c'est de l'ibère espinguin, c'est Morho
      Si l'ibère est portos, c'est mojo et les bovidés de Brive-la-Gaillarde ne s'en sentiront que mieux.
      Mais puisqu'il semblerait que la définition est aussi difficile à cerner que pour la "Saudade", la prononciation peut être aussi approximative, c'est selon la fantaisie du moment...
      Ti bacio

      Supprimer
    10. C'est vrai qu'il y a des mots qui échappent à toute tentative de mise en cage. Je les aime bien, ces mots-là...
      tanto baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. "a quality that attracts people to you and makes you successful and full of energy"

      Ah ben là, avec cette définition j'aurais bien dit que tu avais le 1er prix de modjo, avec mention d'excellence… mais puisque j'ai vu qu'il était aussi question de fayots qui, bien qu'ils soient vendéens et bretons (ce que je ne suis pas), étaient surtout lêcheurs de toute sorte de choses peu ragoûtantes (quoique…) alors je m'abstiendrai.

      Supprimer
    12. Mais non, tu n'es pas fayot...puisque tu n'es pas vendéen !
      Et j'adore quand mes lecteurs se lâchent nuitamment...
      Allez, je vais au dodo cette fois!
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. Les mogettes rendent plus précisément "full of gas" ;-)

      Supprimer
    14. la mogette est néfaste aux âmes romanesques et lyriques :
      elles risquent de poéter plus haut que leur luth....

      Supprimer
    15. C'est ce qui s'appelle être dans le vent ?
      ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    16. J'adore!!! ; ) Encore! Encore!
      Moi j'ai même pas le mojo à l'écrit, alors j'ai rien de drôle à ajouter mais comme c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut...

      Supprimer
    17. Eh ben ! Si j'avais su que ce mauvais jeu de mots serait suivi d'un tel débat linguistique...
      Je l'aurais fait quand même ! Bonne semaine !

      Supprimer
    18. Dans mes bras ! Tu as compris que pour me donner la pêche, tu peux glisser de temps en temps une petit allusion mine de rien, à un de mes pères putatifs, ceux que je cite dans
      ce billet en forme de réquisitoire...
      Si tu aimes rire...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    19. @Joe
      j'espère bien que tu l'aurais fait quand même, Joe Sphodella !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Je ne sais pas pourquoi l'évocation de ces personnes qui ne doutent de rien en avançant telles des bull me renvoie au tontons :
    "Les cons ça ose tout et c'est même à ça qu'on les reconnait..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, alors là, Brin de Broc, si tu cites Audiard, tu marques directement dix points bonus, et tu as le droit de revenir en deuxième semaine !
      Tu touches là à l'un des piliers fondateurs de ma personnalité foisonnante.
      Et de plus, tu as parfaitement raison.
      C'est pourquoi, il conviendra de ne pas mélanger les tochons et les fourchettes, et de ne pas dire de ces individus qu'ils ont le "mojo", mais simplement un insupportable culot.
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Euh...quand je dis "personnalité foisonnante" c'est évidemment du second degré...(muaha ! j'ai oublié le smiley gogunard et auto dérisoire)
      Contrairement à certains présidents de partis qui eux, sont convaincus d'être géniaux.
      ^^

      Supprimer
    3. Te bile pas pour les billes rigolardes, je me marre déjà bien à lire tes mots et ceci dit sans vouloir lécher personne de manière inconsidérée!
      J'en profite pour rajouter un X à mon "au" des tontons d'Audiard (pas sûre que ça se comprenne bien mon truc...) et de féliciter Saoul-Fifre pour son petit et discret lâchage de 00:40, en passant l'air de rien à c'theure...m'a bien fait marrer aussi!

      Supprimer
    4. Bien, donc tu as de l'humour, tant mieux !
      Ça se fait rare de nos jours...
      Bises nocturnes
      ^^

      Supprimer
    5. Bon Célestine, cette expression autour des nouilles, ça vient d'où? Clairement, c'est pas chti, isn't it? Mais qui a eu cette idée saugrenue???

      Supprimer
    6. je te laisse découvrir le résultat de mes recherches sur cette expression extrêmement raffinée...



      ICI

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Un mojito en plus grand... J'adore ! :-). C'est similaire en fait à avoir du punch et non un 'Ti' punch ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ti bouchon ! t'es trop mignonne...
      Ben quoi, c'est vrai, non ? mojo, mojito, mojitito...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. La banane quoi... être chougnard, le contraire d'avoir la guigne ou les boules.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chougnard, je ne connaissais pas comme expression...
      Mais il est vrai que je suis toujours subjuguée par la chance et sa façon très inégale de se poser sur les gens. j'avais une collègue qui avait la guigne, il lui arrivait tellement de trucs qu'à la fin, c'était presque comique.
      Moi, je me trouve bien servie. A tel point que j'ai longtemps pensé qu'un jour, je serais obligée de payer la facture
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. pareil , j'ai mis du temps à comprendre cette expression , tout comme la loose , la scoumoune ...
    Tu ne vas quand même pas imaginer un seule seconde que pour certaines personnes , tout leur réussi
    non non ; pas possible !
    Ayant comme toi , un énorme pouvoir de séduction , je préfère garder cet atout que de gagner au loto ,( bon je ne joue jamais ) ou faire une grande carrière politique

    Austin Power j'ai longtemps cru que c'était une marque de voiture , un peu dingo le bonhomme quand même :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas, Jeanne, de ton pouvoir...on le sent dans toutes tes lignes, dans le moindre de tes mots...
      Oui, il y a des personnes à qui tout réussit, mais en apparence seulement. SI le bonheur se résumait aux apparences, ce serait simple. Regarde Angelina Jolie...Et ouis tout dépend de ce que l'on met sous le terme de "réussite"
      La politique de haut vol (^^) , c'est certain que ce n'est pas pour moi. Je suis trop naïve...
      Vive nous ! On est bien comme on est, hein, à rendre heureux quelques personnes autour de nous...
      Bises ma Jeanne
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. M'en tiendrai au mojito, z'en servaient un pas mauvais à Salamanque. Mais je ne risque pas d'y retourner, bah, je me rabattrai sur la caipirinha :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caipirinha avec cachaça ou sans cachça ?
      Et au fait, Salamanque pas trop de pas y retourner ?
      ^^

      Supprimer
  8. MO, jo dit que c'est bidon ! Dans les années 60 on appelait cela le "KNACK" et oui Belles châsses, rien de nouveau, seules les étiquettes changent !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais tu as raison, en 2015, le mot d'Austin Power est complètement dépassé.
      Maintenant, chez les djeuns, on a le SWAG !
      ^^

      Supprimer
  9. Justement ce matin, étaient annoncés les derniers mots entrés dans le petit Robert : je me suis rendu compte que la bravitude du vapoteur ne le pousse pas à bardasser avec des zadistes ni à procrastiner son selfie. Maintenant reste à savoir s'il a ou non le mojo. Tha'ts the question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bravitude du vapoteur... C'est vrai qu'il en a fallu, de la bravitude, à celui qui s'est fait exploser sa clope électronique dans la main...J'ai entendu ça ce matin, purée, il faut vivre dangereusement ! Une seconde avant ou après, il n'avait plus de visage...
      Sinon, il y a un an j'avais glosé sur la cuvée 2014...

      ICI

      Bises amusées

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Le mojo est hyperfréquent dans la musique cajun et le blues de Lousiane, le swamp rock et le bayou, pas très loin du vaudou, à base de grigris comme de soupe de poisson-chat, yeux d'alligator si possible,
    avec évidemment un sens aphrodisiaque qui ne t'a pas échappé.
    From your Mojo Man, a blues man from Picardie. Bises et ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des yeux d'alligator et de la soupe de poisson chat...miam, tu me gâtes !
      Je vais me pencher sur la musique cajun plus attentivement...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Peu importe le nom que on lui donne, cela s'appelle être positif, à partir du moment ou on doute ça échoue. facile hein? Non pas tant que cela, il faut juste pouvoir y arriver à penser comme ça mais je prendrais bien plutôt une "cachaça", c'est bon pour le moral.
    ici en Espagne quand c'est petit on rajoute toujours "ite" à la fin du mot au moins on sait ce que cela veut dire. ex: casa, casita etc. Bon pour en revenir à l'article, il y a d'autres critères quand on a de la chance, mais ça c'est une autre histoire...
    Alors mojo ou pas restons positif et tout ira pour le mieux.
    Sur ces belles paroles je vous souhaite une belle journée ensoleillée;
    Marie( non pas la Sainte, l'autre);)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mariposita, petit papillon, j'ai vraiment besoin de cours en espagnol !
      La journée a été rudement ensoleillée, merci.
      D'autres critères que la chance, oui je veux bien le croire...
      Mais quand même un petit coup de pouce du destin au départ...
      belle soirée !
      Besos
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Coucou, oui bien sûr la chance aide mais pour les autres critères on en reparlera en privé si tu le veux bien. Il y a aussi mon autre blog sur la Numérologie qui pourrait t'aider à comprendre pourquoi...... Bonne journée. Bésos

      Supprimer
    3. Pas de souci, tu peux m'écrire...
      Kiss

      Supprimer
  12. Austin Powers, les amulettes , les portes bonheur (j'en ai toujours un dans mon futal d'équitation!) ,pour avoir le mojo je prends tout ;) .
    Célestine est revenue, c'est l'essentiel !
    Bizz Helene (ps: je savais que tu aimais FHardy ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Françoise Hardy, oui, pourquoi ? j'ai loupé un truc, non ?
      Je suis en mode économie d'écran...
      Bisous et merci pour tes mots, doux à l'oreille.
      ♥︎
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Tu l'as échappé belle finalement.....
    AntiTarte a dit que tu AVAIS le mojo....
    ouf !
    S'il avait dit que
    tu ETAIS un mojo......
    Alors là..... alors là .......
    C'eut tété Tarte !!
    Mais , il ne l'a pas dit.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi tu serais plutôt anti-tartre sur ce coup là ...
      Un peu acide pour mon ami Antiblues, non ?
      Mais à mon avis, le sens caché voire subliminal de ton message échappe totalement à mon esprit
      en mode "je rentre du boulot après une journée de dingue"... ;-)
      Bisous perplexes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Bon, Mojo ou patate voire swag ou gnak, on l'a parfois et parfois pas... il va, il vient, tu en sais quelque chose et s'il t'accompagne en ce moment et bien tant mieux ma belle. Belle semaine à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La positivité, c'est peut être une façon d'avoir le modjo !
      Comme dit mariposa, l'essentiel est d'y croire.
      Si on part perdant, ça marche moins bien, c'est prouvé.
      Bisous Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Vous l'avez, n'en doutez pas.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant, je doute de bien des choses en ce moment...

      Supprimer
    2. Et c'est par le doute qu'on s'égare ; ))
      Je sais, elle est facile : (

      Supprimer
    3. Facile ? Pas tant que ça, je dois être fatiguée, je n'ai pas réussi à comprendre la subtilité...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. j'ai traduit certains mots cachés , comme bordé de nouilles mais tu ne dis pas si elles sont au gratin LOL
    non sérieusement avoir le mojo ce n'est pas dans mon vocabulaire habituel mais t'as raison faut pas mourir idiot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gratin, certes...c'est bon. mais dans son sens figuré, ça represente quand même tout un tas de gens insupportable qui font les beaux sur un tapis rouge...
      Je préfère les tapis volants quant à moi ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Je connaissais le Mo(d)jo avec M qui le chante et le danse un peu aussi mais je n'apprécie pas ce chanteur.
    Avoir le cul bordé de nouilles...c'est aussi une contrepèterie non ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ! tu es drôle, Mind...Une contrepèterie, j'en ai fait une dans un billet récent, quand je parlais de "l'amirouille de mes cales"...mes lecteurs n'ont pas souligné...
      mais là, je ne crois pas que c'en soit une ! M, je ne le connais pas assez. je sais que sa chanson sur l'Afrique, je ne comprends jamais ce qu'il dit parce qu'il fait chanter les gens...
      Bisous mindounet

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Si c'en est une de contrepèterie...le nu bordé de couilles...ça le fait !! Bon je sors !!

      Supprimer
    3. Mort de rire, je ne l'avais même pas vue...elle est pourtant excellente !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. première réaction à la lecture de ton article: LOL
    seconde réaction: je boirais bien un mojito avec toi!

    :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi alors...je sis que c'est ta boisson préférée, petite étoile !
      Faut bien rigoler un peu, hein.
      Y en a tant des trucs pas folichons...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Moi, je l'ai bien sûr.
    Je ne doute de rien et traverse cette vie comme une vallée de roses.
    Quoi ?
    T'en doute ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, je ne doute pas du tout de ton charisme, Berthoise...
      ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. J'aurais pensé que c'était un genre de mojito moi aussi warf !!! Eh bien après définition, je dirai que tu le mérites bien, tu es digne de ce titre, au sens le plus flatteur qui soit ! ;) Bises du lundi...férié !

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.