lundi 24 juin 2013

Sérendipité



Cliquez sur l'image

Serendipity, dans les pays anglo-saxons, c'est une boutique de cadeaux imprévus ou insolites. C'est là que démarre l'étonnante histoire de cette comédie romantique new-yorkaise aussi réjouissante qu’effrénée...Le choix de ce titre n'est pas un hasard: la sérendipité, ça existe vraiment, c'est le principe selon lequel grand nombre de découvertes, dont certaines primordiales, n'ont été que le fruit d'un hasard, d'une accidentelle sagacité...La tarte tatin, la pénicilline et les post-it, par exemple, ont été découverts inopinément. L'histoire de l'humanité est constellée de ces splendides hasards, dont le plus étonnant est que l'on passe son temps à s'en étonner. Et pourtant, nous ne devrions pas être subjugués, somme toute.Il existe peut-être une sorte de grand ordre universel, qui nous échappe, que d'aucuns associent à l'existence d'un être supérieur. Mais nul besoin de religion pour ressentir la fluidité mécanique de cette supra-horloge, où les correspondances dansent...Il suffit juste de posséder un peu d'extra-sensorialité...
Puis-je dire que je crois aux signes? A une certaine logique dans la concomitance de certains faits prétendument hasardeux, sans passer pour une douce dingue?
Disons plutôt alors qu'il me plaît d'y croire, comme un enfant qui continue à croire au père Noël. J'ai une jolie envie d'y croire, et de faire taire mes quelques scrupules cartésiens qui me soufflent que tout cela n'est que fadaises et billevesées. 
J'aime à croire que la vie disperse à longueur de temps des signaux, sème des indices que nous choisissons de voir ou pas, d'interpréter ou non comme cela nous arrange. 
Des forêts de symboles. Des choses dont on croit qu'elles adviennent fortuitement, et pourtant...On peut, peut-être, leur accorder une certaine importance. Certes subjective. Certes irrationnelle. Mais tellement empreinte de cette poésie qui manque au monde! 
Je crois aussi que d'une manière générale, nous ne prêtons pas suffisamment garde à la portée symbolique des gestes et des mots. Le choix des mots employés a un impact capital et souvent on n'en est pas conscient. 




Bon allez, regardez la bande annonce, c'est de la guimauve, mais moi j'aime. Evidemment ça  change de Very Bad Trip ou Inglorious Bastards (que j'ai beaucoup aimés, en même temps)...
Quoique. Ça ne change pas autant que ça, réflexion faite.





68 commentaires:

  1. Le hasard? c'est lorsque dieu veut rester anonyme.
    (Albert Einstein)
    Lorsqu'on prend conscience des signes du destin, la vie devient magique. Ce qui ternement semblait devoir aller de soi devient une succession de miracles...

    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois que chacun arrange sa vie comme un jardin.
      L'embellissement dépend beaucoup du goût de chacun, plus que d'éléments véritablement objectifs...
      J'aime voir des miracles dans le simple pas d'une fourmi au soleil du matin.

      Supprimer
  2. *mode sérious-chiant ON*
    Attention quand même à ne pas abandonner son libre-arbitre en laissant des pseudo-signes du destin guider ses choix...
    *mode mode sérious-chiant OFF*

    A part ça, j'adore la guimauve au ciné, même si ça fait mal aux dents ! :~)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ton pseudo. C'est un signe du destin?

      Supprimer
    2. Quoique,à la réflexion, un pseudo-cygne, c'est un vilain petit canard, tu as raison.

      Supprimer
  3. et bien hier par exemple j'étais en train de cueillir du Basilic et je me suis retrouvé dans cette position


    http://1.bp.blogspot.com/-t_KFdyYpkOA/UcdZ6MjC8-I/AAAAAAAAIj4/URWadWwiXOg/s1600/DSC09336.JPG

    du coup comme je n'ai pas de paupières et bien j'en ai profité pour faire une sieste et en plus quand je respirais ça sentait bon , c'est chouette les paupières de basilic !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut mieux des paupières de basilic que des lunettes en pelure d'oignon...

      Supprimer
  4. C'est surtout un problème de curiosité et d'attention, Fleming aurait tout aussi bien pu mettre au nettoyage sans les observer ces cultures de staphylocoques envahies par les moisissures.
    Comme il est également connu que bien des découvertes scientifiques ont été faites en cherchant autre chose. Des "dégâts collatéraux" en quelque sorte ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te rends compte! s'il avait été un maniaque de la propreté...quelle perte pour la médecine!

      Mais dis moi, des gars collés au terreau, c'est pas des jardiniers?

      Supprimer
  5. je communique mes sentiments plus par mes gestes, mes actes que par mes mots...

    Et notre progéniture est comme moi.

    Quelle ne fut pas ma surprise de lire , un jour sur mon blog, ce mot de mon fils à plus de 40 ans

    "papa je t'aime".... J'en ai été scié......

    belle journée Avec bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et là, tu as chanté: "scie maman scie...scie maman scie, maman si tu voyais ma vie..."
      Non je te taquine, mais c'est pour cacher mon émotion...

      Supprimer
  6. 80 pourcents de la communication est non verbale, je ne t'apprends rien surement? Je me régale à l'observer chez les enfants. Et côté signe, je crois que je n'ai jamais été aussi en phase avec toi ! La vie n'est elle pas le fruit de la sérendipité?
    Allez voir une guimauve, rien ne me ferait plus plaisir en ce moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord. On n'a besoin que de guimauve ces temps-ci!
      Et pour la com non-verbale, c'est vrai que ça tient une place gigantesque dans les rapports humains. D'ailleurs, les sms et autres mails sont très handicapants car on ne voit pas la personne.les smileys ne font pas tout...rien ne vaut le contact, n'est-ce pas ma belle?

      Supprimer
  7. Le début de ton texte est très vrai, l'amour est la plus grande des découvertes non? Et elle nous tombe dessus par hasard un peu comme une fiente de mouette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. -Mais dites moi, capitaine Haddock, qu'est-ce que c'est, au juste, le guano?
      -Eh bien...d'après MTG, c'est l'amour.
      -Mais l'amour, ce n'est pas plutôt ce qui bouge le cul des Andalouses?
      -Ah l'amur, tujurs l'amur...
      -Oh vous Johnny,vous avez quelque chose en vous de rétréci!
      -bien bien bien, allez, fin de la récré, mettez vous en rang les enfants!

      Supprimer

    2. "l'amour est la plus grande des découvertes non? Et elle nous tombe dessus par hasard un peu comme une fiente de mouette..."

      Quelque chose échappe et sème le trouble dans cette phrase. De toutes les tentatives de par les siècles pour donner une définition adéquate à l'amour, en voici une inédite : l'amour serait une découverte, et la plus grande de surcroit. Cette "découverte" serait-elle une déesse géante dans la mythologie grecque, une Clytie par exemple,de haute taille, dont une main divine aurait retiré le drap de tournesols qui la couvrait pour la dénuder entièrement ? Elle deviendrait de facto "une grande découverte".

      "Et elle nous tombe dessus..." Ce serait donc la découverte, grande découverte, qui nous tomberait dessus ? Les gaulois ont peur que le ciel ne leur tombe sur la tête mais accueilleraient volontiers une "grande découverte", promesse de langueurs et délices, de longues heures et des lits cieux.

      Il conviendra donc peut-être de rectifier et entendre "l'amour est la plus grande des découvertes et IL nous tombe dessus". La tentative louable de définition de l'amour n'engage ainsi que son auteur. Depuis la nuit des temps, l'ensemble du monde des Arts -musique, peinture, sculpture, poésie, littérature, philosophie etc...- s'est escrimé à définir l'amour. Peine perdue. Cela a valu bien entendu des œuvres majeures, magistrales dont nous nous repaissons en permanence pour en goûter les charmes et les douceurs, parce qu'elles (les œuvres) nous éveillent et nous touchent. Pourtant, aucune définition ne semble capable d'exprimer ce qu'est l'amour. C'est là sans doute tout ce qui fait la spécificité de ce "sentiment" d'exception, en ce qu'il est indéfinissable, tout simplement. L'amour reste un mystère et c'est bien.

      @Célestine : billet enthousiasmant et ébouriffant! Merci. Et merci pour le mot "sérendipité" que vous nous faites découvrir avec bonheur.

      Supprimer
    3. L'amour appartient, il est vrai a cette catégorie de choses indéfinissables et qui d'ailleurs portent en elles la menace de leur évanouissement à la moindre tentative de définition.
      Une définition étant une mise en boite.
      Je me contente donc de la meilleure définition que je connaisse. Celle des mots croisés...
      L'amour est un jeune anarchiste tchécoslovaque.
      Ben oui " l'amour est enfant de Bohème et n'a jamais jamais connu de loi". ^ ^

      Supprimer
    4. Mais non enfin Célestine, l'amour c'est ce qu'on trouve en cherchant sous ta blouse ! ! ! C'est l'amour, l'est l'amour mour mour !

      Supprimer
    5. Je vois que nous avons les mêmes références culturelles! ;-)

      Supprimer
  8. Alors là merci Célestine! C'est le genre de film que j'adore et celui là je ne l'ai pas vu :-)!
    Guimauve ou pas je m'en fiche j'aime!!!
    Quand aux signes bien sûr que j'y crois :-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, de rien Mammilou!
      Tout le plaisir est pour moi.
      Bonne séance de vidéo à la demande!

      Supprimer
  9. Ah ça c'est tout à fait ma came !
    J'ai adoré ce film ^^

    Moi aussi, j'aime la guimauve ^^

    Et j 'aime bien ce concept et de sérendipité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A quoi reconnait-on une blogueuse heureuse?
      à ses ! et à ses ^^
      Bisous!^^

      Supprimer
  10. Peut-être as-tu aussi des dons de prémonition ?
    Tu veux savoir ?
    C'est ici :

    http://esopole.com/premonition/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amusant ce jeu.
      J'ai quand même réussi à faire 18 sur 40...Pour le record, on verra plus tard!

      Supprimer
  11. Je crois que j'aimerai. Plus c'est sirupeux plus j'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas si rupeux que ça quand même!
      mais tu vas aimer, j'en suis sûre.

      Supprimer
  12. Je ne crois pas au "signes" qui seraient inspirés par je ne sais quelle conscience de l'univers... mais quand ils surviennent j'abandonne sans vergogne mon cartésianisme puritain et accueille ces "hasards" comme de joyeux joyaux de l'existence. Il me plaît de voir « une certaine logique dans la concomitance de certains faits prétendument hasardeux », pour reprendre ton élégante formule. Et j'aime utiliser ces manifestations du hasard pour donner un sens un peu merveilleux aux possibilités qu'ils offrent :)

    Une chose m'intrigue, cependant : n'y a t-il pas des périodes où l'on est beaucoup plus sensibles à ces "signes", qui semblent se multiplier ?

    La guimauve ? Boah... ça ne peut pas faire de mal ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup tes associations nom/adjectif : sobre joie, joyeux joyaux....
      Je suis sûre que tu es dans une de ces périodes dont tu parles...essaie d'abandonner le plus souvent possible ton cartésianisme puritain. Je t'aime mieux en découvreur du merveilleux qui se niche dans les petits détails de la vie...

      Supprimer
  13. ça me plaît!
    ça finit bien ou je prépare mes mouchoirs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, chère Cathy, ça se termine bien. C'est une comédie romantique dans toute sa splendeur...

      Supprimer
  14. Moi je suis certaine d'adorer ce film... je suis bien trop romantique et je peux voir des signes partout dans certains moments de ma vie... bon ces temps ci c'est plutôt gris comme signe, mais le sourire va se réinstaller, je l'ai lu dans mon horoscope ! bises ma Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Prudence...
      Comme je suis heureuse de te revoir après tant de jours gris.
      Je suis la pour te redonner le sourire. Je suis allée voir ton blog hier.
      C'est un signe, non? ;-)

      Supprimer
    2. Merci de ce sourire que tu me donnes... petit à petit le mien reprend sa place !

      Supprimer
  15. J'aime beaucoup John Cusack, New York se prête à la "serendipity",et on entend David Gray, c'est plutôt sympa. A bientôt Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carton plein, alors, sur ce coup la? On a les mêmes goûts, ce me semble!
      David Gray, j'adore!

      Supprimer
  16. Tout ce que j'aime Célestine :-) et en plus il me semble que je l'ai déjà vu ce "rendez-vous à New-York" :-) je suis très fleur bleue et oui même après un divorce, je veux toujours y croire!!
    En ce qui concerne les signes ? ma vie m'en a fait connaitre, et là j'y crois à 200% ...
    Bisous et bonne nuit :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui j'ai encore oublié de signer :-)
      Je suis étourdie mais surtout bluffée, car tu as deviné qui j'étais, tu es vraiment au top Célestine, marie qui t'embrasse super fort :-)

      Supprimer
    2. Merci Marie. Je crois que lorsque l'on est un peu littéraire, on sait reconnaître le " style" des gens. Et j'ai reconnu le tien.

      Supprimer
  17. Je crois aussi aux signes, aux hasards parfois étonnants, aux mains invisibles qui parfois nous poussent à agir de telle ou telle façon...
    Sans rapport avec le père Noël, c'est juste accorder une place à la survivance de l'âme, les bonnes et les mauvaises...
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui que tu sois je suis heureuse que tu aies apprécié mon billet.

      Supprimer
  18. ça fait des lustres que je n'ai pas regardé un film , ni au ciné, ni à la télé , celui là me tente bien , je garde sous le coude

    Les signes , les "non hasards " ces moments étranges qui nous tombent dessus , je m'en abreuve depuis tant d'années
    faut les capturer , les saisir , et les provoquer aussi
    Je crois qu'il y en a pour tous , faut peut être avoir un oeil et surtout un coeur apte à les reconnaitre ces joyaux de la vie ...
    Prend et garde Célestine tout ce qui t'offre à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes en phase, chère Jeanne, mais ce n'est pas un scoop...
      Pardon d'être si peu présente chez toi, en temps normal je rate parfois des billets étant donnée ta bloghorrée quotidienne, mais là, dans mon creux de vague tout mou, c'est encore pire...J'arrive à peine à tenir le cap.
      Oui je prends et je garde, ô combien.
      Je t'embrasse fort

      Supprimer
  19. Dans un autre registre, j'ai pensé à toi en visionnant ça et en me bidonnant ;)
    http://www.youtube.com/watch?v=NN2eCjnc-YQ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, merci, c'est vraiment très drôle! Et en plus avec l'accent québécois qui me bidonne déjà à priori.
      Merci pour ce bon moment, juste après une journée de classe, ça détend! ^^

      Supprimer
  20. "Sérendipité",si je puis me permettre Célestine, j'en ai une c'est une belle"rencontre" (fortuite certes)que j'ai faite, et ce par le biais d'un autre blog, d'une certaine Célestine, un hasard heureux qui n'est pas légion dans cette jungle de blogosphère!
    Je tiens seulement à te dire Célestine, que tu es un bonheur, par ta joie de vivre, par tes coups de gueule parfois, par ton sens de l'humour!
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizak tu me fais rougir. Je ne te cacherai pas que j'aime les paroles positives, c'est ce que j'apprends à mes élèves à longueur d'année.
      Les tiennes me touchent particulièrement, en cette période un peu trouble de basses eaux où les vers de sable rejettent de longs filaments mous sur la grève humide, et où les coquilles agonisent au premier soleil. On souhaite ardemment une lame régénératrice qui tarde à venir. Elle s'appelle "vacances"...
      Alors quand un petit vent doux et frais souffle sur le paysage, comme le font tes mots, on est simplement ravie.

      Supprimer
  21. Tu cites " Inglorious bastards ". Je ris et je me plais à imaginer le très talentueux acteur fétiche de Tarentino, mais inquiétant quand même, ( je l'ai vu dans " De l'eau pour les éléphants ") Christoph Waltz, dans le rôle principal de " Un amour à New York " . Je pense que les signes et ou le cours des choses auraient été légèrement différents ! ! ! J'adôooore Tarentino ... et Waltz et la série des « Very bad trip "  mais très moyen " Un amour à New York ". Quant aux signes il est facile de leur faire dire ce que l'on a envie d'entendre, surtout au cinéma !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est clair que je n'aime pas du tout le mélange des genres.
      Impossible pour moi d'imaginer ton improbable casting.
      Mais en fille éclectique, j'ai un éventail très large de goûts et de couleurs.
      Tarantino est génial, en effet. J'ai beaucoup aime inglorious bastards. Je n'ai pas encore vu django.
      Mais j'avoue que les comédies romantiques américaines me détendent, et que leur miel me fait oublier le fiel...c'est mon côté ado attardée.

      Supprimer
    2. Va voir " Django " il est génial !

      Supprimer
  22. ce film à effectivement l'air pas mal, mon top, Ps: i love you avec Hilary Swank l 'actrice qui jouait dans Million Dollar Baby. Pour les signes je pense qu'ils existent dans notre accomplissement. Des signes, je ne les voient pas, pas assez receptif. C'est un état d'esprit ou nous voulons tellement quelque chose que tout peut s'y rapporter. Attendre quelque chose c'est occuper son esprit dans un seul but, je pense qu'il existe une harmonie ou les sentiments s'imbriquent ou tout reussi sans que l'on ne se pose de questions, c'est dingue. j'dis çà, j'dis rien, ceci n'est pas un dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as pourtant parfaitement raison, sous tes dehors de ne pas vouloir y toucher, mon titi!
      Quand on veut une chose impérieusement , la force du cerveau est telle que tout se met en place naturellement . J'en ai la ferme conviction.
      Les joueurs de tennis de haut niveau par exemple: ce ne sont pas tellement les facultés physiques qui font la différence des grands champions, mais la force mentale, qui ne faiblit pas. Un vrai rouleau compresseur.
      Le cerveau est quelque chose de particulièrement mystérieux qui me fascine. Et je crois aux inter connexions mentales.
      Pour le film, merci je note pour l'été. Je ne le connais pas.

      Supprimer
  23. Le poids des mots, le choc de la gestuelle !
    En comm, on explique que le comportement non verbal a plus d'importance que ce qui est dit.
    Évidemment, sur les blogs, ce constat perd de son importance !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui! on a beau être un pro des émoticônes, la gestuelle n'est pas là pour aider à la compréhension.
      C'est pourquoi j'aime tellement rencontrer réellement ceux et celles qui ont déjà su me toucher avec leurs mots.

      Supprimer
  24. Ne serait-ce pas plutôt ce qui est dit qui perd toute l'importance du non-dit?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette question semble s'adresser à Antiblues, je lui laisse donc le loisir de te répondre. Même si j'ai ma petite idée.

      Supprimer
    2. Ben oui, j'avais oublié de cliquer sur répondre..... Je vois que tu as bien intégré la dualité Blutch-Blutchiamo ;-)

      Supprimer
    3. Oui oui, ça va je ne suis pas trop entamée mentalement!
      Malgré la fatigue de la fin de l'année...j'ai bien fait le distinguo.
      Du coup, tu n'as pas répondu a Antiblues...
      Baci

      Supprimer
    4. Heu, je crois bien que c'est le contraire..... J'ai posé une interrogation sur les propos d'Antiblues. S'il en a envie, ce serait donc à lui de commenter...
      Baci Ragazza

      Supprimer
    5. Oui, finalement, je suis un peu embrouillée, ce soir, une vraie pelote de laine!

      Supprimer
    6. Pas grave, j'aime beaucoup la laine, c'est doux, c'est chaud et c'est enveloppant ^_^ ;-)
      Ti bacio

      Supprimer
  25. Bonjour Célestine,
    par Terre Indienne suis passée et par "un hasard heureux" me suis arrêtée... J'aime ces univers là, ils sont riches de milles surprises. Bonne journée à toi. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli pseudo tu as! Est-ce vraiment un hasard? Non bien sur...on est toujours attiré par les petits atomes crochus qui se dégagent du non dit. Et même sur les blogs, il y a plein de non-verbal.....les couleurs, les photos, , la musique...

      Supprimer
    2. J'ai oublie de te dire que je t'ai rajoutée a mon grand totem!

      Supprimer
  26. C'est tout à fait le genre de film que j'aime... et que j'aime regarder avec ma fille!.. Dans la vraie vie, un petit coup de pouce au hasard ne fait pas de mal... bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A oui,moi aussi je regarde souvent des films romantiques avec ma fille. On adore.
      Gros brisous! Lol

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.