mercredi 5 juin 2013

Je t'emmène?







Allez, pour un temps, laisse ton fardeau, laisse tes valises, et viens. 
Je t'emmène dans mes étoiles, je t'emmène sur ma colline, elle sent le romarin. Les lucioles y clignotent chaque nuit. Tu ne veux pas un peu oublier le cours normal des jours?
Tu ne veux pas me faire plaisir, et laisser là un peu ta raison, tes soucis, tes ennuis?  
Allez, décolle-toi du quotidien, emplis tes poumons d'iode et écoute les grands bateaux en partance qui gueulent leur désir de large...Où que tu sois, je viens te chercher. Toi, oui toi,  qui t'interroges sur le sens de tout ça. Qui te caches derrière tes certitudes, peut-être. Je les devine, le bon sens, la bonne direction, regarde la flèche, regarde le doigt, regarde la lune. 
Regarde le ciel, il n'a jamais été aussi beau. Avec juste assez de nuages pour que tu n'oublies pas le bleu. 
Regarde, les blés se courbent déjà sous le vent qui ondule, les chapelles frissonnent dans l'air tremblant du soir, et le tintement de leurs cloches troue le silence. Comme un cristal.  Tu sens la paix t'envahir? Tu les oublies, les scories du temps?
Où que tu te tournes, la vie est là. 
Et chaque brindille célèbre à sa façon ce miracle permanent.
Viens. Je t'emmène. On va glisser entre nos lèvres une de ces brindilles de bonheur, et faire chanter les coccinelles, et ramasser des coquelicots. On va manger du pain doré, boire du vin, lécher du miel.
On va se caler les pieds en éventail, le cul au frais, le coeur content. On va rêver qu'on serait bien.
Tu viens?

118 commentaires:

  1. Je t'accompagne Céléstine. Apparemment je suis le premier mais je parie qu'on va être très nombreux à te suivre ;)

    J'apporte avec moi l'ondulation des prairies enfin ensoleillées et l'odeur des premiers foins coupés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'odeur des foins coupés! wouaou! tu commences très fort. Heureuse que tu ouvres cette farandole.

      Supprimer
  2. Cette farandole de l'amitié ne fait que commencer....J'arriiiiiiiive!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ravie Célestine que tu me rejoignes sur la colline où je suis déjà! Entends -tu toi aussi couler l'eau du ruisseau où frétillent les gardons?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'amène quelques amis avec moi, les gardons, on peut les pêcher?
      J'aime le bruit de l'eau qui coule doucement...

      Supprimer
  4. Oui un grand oui, Célestine!!
    Après la semaine que je viens de passer, même moi l'éternelle optimiste et joviale blonde irait bien se réfugier sur ta colline!
    Alors merci de ton invitation, car J'ARRIVE!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis moi, belle blonde, qui c'est-y qui t'a fait des misères?
      Allez, viens, on est bien bien bien bien bien!

      Supprimer
    2. Ah si je pouvais en parler ici, je le ferai ;-)
      Toi c'est l'éducation nationale, moi c'est la FPH...

      Merci de partager un coin de ta colline :-*

      Supprimer
  5. Avec la foule que tu vas entraîner, tu vas finir par réaliser le souhait d'Alphonse Allais : les villes à la campagne ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Il y a lurette
    une chanson a dit : viens je t'emmène...

    http://www.youtube.com/watch?v=r0Z1FKH6ngE

    Comment voulez-vous résister
    à pareille invitation

    Moi qui du Nord, suis, ça chante
    ces mots-ci,
    et ça s'accent tue joli en mon coeur...

    Hé, hé !!! poussez pas derrière... sourire cavalier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux même prendre ton cheval, puisqu'il est blanc...
      Viens, ça sent le thym et la farigoulette...

      Supprimer
    2. oui, sourire

      http://graphene.over-blog.com/article-garrigue-80261869.html

      Supprimer
    3. je suis allée voir. Ravissant.

      Supprimer
  7. Je viens moi aussi Célestine...j'emmènerai l'Espérance qui survit à tous les tracas, à tous les désaccords...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un joli cadeau que tu vas faire à tout le monde, ma Coum. Très joli!
      L'espérance, c'est l'espoir en habits du dimanche...

      Supprimer

    2. Par précaution, on pourrait songer à laisser là où elle est l'espérance. Nous en avons suffisament ici, non ? Ouvrir la boîte de Pandore alors qu'elle ne contient plus que l'espérance est prendre un risque insensé.

      Supprimer
    3. Il faut bien que quelqu'un en prenne un peu de temps en temps dans la boîte, sinon d'où viendrait celle dont vous parlez?
      Et je sais Coumarine particulièrement délicate pour ouvrir la boîte sans maladresse.Elle a l’œil, et le bon! ;-)

      Supprimer
    4. Je suis d'accord avec nuageneuf !
      Mieux vaut que l'Espérance demeure dans la boîte de pandore, étant donné que c'est le pire des plus pire des maux…

      Supprimer
    5. Tu m'expliques? (je suis un peu blonde,parfois...) c'est pourtant un joli mot, espérance...

      Supprimer
    6. Non,non, je te préfère brune !
      Espérance (dans l'histoire de la pandore'Box) est en réalité TOUS les maux à venir que l'on est forcé d'imaginer et de craindre quant à savoir cékanleMalheur !
      Qu'est ce qu'il y a de plus terrible que la trouille du malheur qui n'arrive pas... et que cependant on doit obligatoirement attendre, car il va pas tarder c'est sûr.... ?
      Donc mieux vaut qu'elle soit restée enfermée....

      Supprimer
    7. Ah ok! envisagé comme ça...moi je pensais que tu faisais allusion à la rengaine serinée par les pontes de la religion pour leur faire avaler la pilule de la misère: "espérez en une vie meilleure après cette vallée de larmes, et faites pas chier!"

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Oui, je confirme, tu irais très bien dans mon paysage! Ne change rien, viens comme tu es.

      Supprimer
  9. Avec un tel sens de la persuasion, on va être très nombreux à te rejoindre pour ce lâcher prise provençal !! :)
    Pour les cigales, on est prié d'attendre fin juin !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En réalité, le secret des cigales, c'est que ce n'est pas une date qu'elles attendent, mais une température!...
      Mais tu parles peut-être de cette plaie qui envahit nos beaux paysages méridionaux à la belle saison: les Touristes!!!
      ;-) en tous cas, toi, tu es obligé de venir! Ben oui, sinon qui c'est qui fait les photos? ;-)

      Supprimer

  10. Là tout de suite j'peux pas, j'suis bien trop loin de la Terre à quelques années-lumière, et puis vu le monde qui t'accompagne déjà, je préfère rester seul... j'aime pas trop quand on se marche dessus... ;-)

    Quand j'ai lu "...emplis tes poumons d'iode..." j'ai pensé à cet extrait : http://www.youtube.com/watch?v=1qX4ITlLYrc Attention, c'est la marée haute !! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben tant pis...tu sais, c'est vaste, ma colline, personne ne se marche dessus. Seul à quelques années-lumière,tu captes encore google? ;-)

      Supprimer
  11. Je ne viens pas... Je suis là sur unbe plage, les goélands dansent dans le ciel, profitant des courants, ne les entends-tu pas ?
    AAAH ! Un peu de douceur ... Merci ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben tant pis...je les entends les goélands, de ma colline, et il y aurait eu une place pour toi aussi!

      Supprimer
  12. Tu fais là une proposition merveilleuse, mais qui ne peut se vivre qu'à peu ou, mieux encore, à deux.
    Je viendrai donc plus tard, lorsque tous les citadins seront retournés sur le bitume, que tout sera redevenu calme et silencieux, que la ligne d'horizon sera redevenue déserte de toutes les têtes qui la cachent et qui empêchent de voir le soleil sombrer dans la mer accompagné d'un festival de couleurs et qu'il faudra, ensemble, ramasser les papiers gras...
    Baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben tant pis...euh, je crois que c'est la troisième fois que j'écris ça! vous vous êtes donné le mot pour faire vos difficiles, les gars?
      J'ai tout préparé moi, la guitare pour refaire le monde en chansons, le petit rosé bien frais, les nourritures terrestres mais pas que...
      Bon si tu dis que tu viens m'aider à faire le ménage, c'est toujours ça. mais tu ne sais pas ce que tu rates!

      Supprimer
    2. Que veux-tu j'ai trop écouté Brassens dans mon âge tendre, je suis un individu de petit comité....
      Et puis, tu auras bien encore un filet de voix pour me faire un petit récital particulier vers le feu qui brulera les papiers gras....

      Supprimer
    3. Ouais ouais, tu essaies de me prendre par les sentiments avec Brassens...n'empêche que. Je suis hyper déçue...
      Et pis d'abord, les papiers gras, quand ça brûle, eh ben ça pollue! ;-)

      Supprimer
    4. Tu es déçue parce que tu n'as pas compris. Au bout de quelques heures, toutes les filles vont commencer à s'inquiéter si le dernier est bien rentré de l'école, si c'est bien sûr que la maisonnée va savoir enfourner les pizzas sans oublier d'allumer le four, et puis qu'elles s'excusent parce qu'elles n'aiment pas rouler la nuit.... et je t'en passe.... Résultat, à l'heure de casser la croute, elles seront toutes stressées et elles ne vont pas s'éterniser. Donc j'arrive lorsque le calme est revenu et que la maitresse de colline doit tout remettre en ordre.
      Avec une majorité de filles, il n'y aura pas trop de papiers gras. Par contre, faudra poser des tuteurs aux épis de blé pour ne pas entendre le Souf rouspéter...

      Et puis mes papiers gras ne polluent pas. Ils n'ont pas de bisphénol A, je les fais maison, avec de l'huile diesel toute neuve :-D

      Tu vois, là, sur ta colline remise au top de sa forme sauvage, lorsque elles s'allument on pourra admirer tes petites soeurs les étoiles avec un télescope.
      Ca te déçoit toujours comme programme ?

      Supprimer
    5. Bon, évidemment, envisagé sous cet angle... Didon, on peut dire que tu as de la suite dans les idées toi alors! Alors d'accord, je t'attends vers les 2h04´, puisque c'est ton heure. C'est l'heure où l'on aura a l'horizon ouest le sagittaire qui a la forme d'une théière et le scorpion avec son coeur flamboyant, Antares la rouge.
      Au-dessus de notre tête, les trois belles de l'été nous feront cygne...et plus à l'ouest, on apercevra le Bouvier, la couronne boréale et Hercule et son grand H qui zèbre le ciel.
      Baci.*_*

      Supprimer
    6. à 2h04, ce n'est pas un peu tard pour les papiers gras?

      Supprimer
    7. A mon avis, on s'en foutra un peu des papiers gras, non?
      On aura Vega en ligne de mire...

      Supprimer
    8. Croulé de rire.... Tu as raison. D'autant que les cratères de la Lune, c'est magique avec un télescope. Tu les touches des yeux....

      Supprimer
  13. Pragmatique, je vais zapper le début et me pointer pour la partie buccale, lécher du miel, tout ça....
    Pré... liminaire
    Mais je viens....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben tant...ah non! tu viens, j'ai cru que tu ne te désolidarisais pas de tes collègues masculins...Double ration de miel alors pour toi.;-)

      Supprimer
  14. Ecoute, ton idée de rave-party dans mon champ de blé, je la sens pas. Si vous écrasez toutes les tiges, du "bon pain doré" yen aura pas bézef, alors si tu pouvais trouver un autre endroit, s'il te plait d:^) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as un champ de raves, je peux essayer de faire une blé-party...
      Mais bon, je vois bien que le coeur n'y est pas...je te croyais plus hospitalier que ça! Ouhhhhh je suis déçue!!!
      Pourtant tu sais, il n'y aura que du beau monde! des gens tout ce qu'il y a de bien!

      Supprimer
  15. Moi, je viendrais bien, ça me ferait du bien de te suivre dans ce pays idyllique ! mais pour l'instant je reste les pieds sur terre, j'accompagne, je veille, je tiens la main... je m'évaderai plus tard, j'en aurai bien besoin... bisous Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma Prudence, je t'appelle, je ne suis pas au courant. Rien de grave j'espère?

      Supprimer
  16. chataigneraie5805 juin, 2013 15:34

    J'arrive!!!!!!!!!!!!!ras le bol du quotidien, de cette fin d'année ou tout ce cumule! ou il faut terminer l'année en cours, motiver nos jeunes tant a l'ecole qu'en sports pour les derniers efforts a fournir, preparer les vacances d'été et se profile dejà l'organisation pour la rentrée...oui Cel, envie de me pauser sur l'herbe humide pour avoir les fesses au frais maintenant que le soleil est là....mais le repos de nous maman n'est pas a l'ordre du jour alors autant rever...ça fait du bien...aller vers les etoiles pour essayer d'entrevoir ce qui nous sont chers et sont partis...j'adore ton billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les filles sont d'un enthousiasme qui fait plaisir. les gars sont plus frileux, hein, ils ont du mal à laisser le paquetage et à se lâcher ou quoi?
      merci ma châtaigne pour ton énergie! Haut les coeurs...les étoiles nous attendent!

      Supprimer
  17. c'est pas de refus ;-)
    j'ai bien besoin d'iode, de grand air, d'étoiles... de vacances, quoi ;-)
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, pour mademoiselle Adrienne ce sera:
      Un bon grand bol d'iode bien fraîche (frais?)tous les matins
      Une ribambelle d'étoiles à s'accrocher un peu de partout
      De l'air du large à volonté!

      Supprimer

    2. L'iode, même frais, ne pousse pas de cris d'effraies (et non d'orfraies comme on l'entend si souvent). Mais si les voisins suisses nous rejoignent sur la colline avec de l'or frais, on pourra iodler tous ensemble. Youpiiiii



      Ndlr
      C'est par pure grandeur d'âme et compassion pour le delirium de cet intervenant que je le laisse publier dans mes colonnes de telles billevesées, salmigondis, fariboles et autres sornettes...
      C.Troussecotte

      Supprimer
    3. Cet énergumène a pourtant des interventions bien intéressantes, tant du point de vue de la syntaxe que de la poésie.
      Quant à l'orfraie ou l'effraie, ne sont-ce pas deux rapaces qui crient?
      L'or frais coule à flot en tous cas, dans vos paroles, monsieur l'intervenant.
      Et j'aime vos fariboles (d'air frais)

      Supprimer
  18. Mmmmh, tentant....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse-toi tenter.
      "Si on résiste à la tentation, c'est qu'elle n'est pas assez belle"Je ne sais plus qui a dit ça.
      Quelqu'un le sait dans les rangs?

      Supprimer

    2. "I can resist anything, except temptation" dit O.Wilde le Magnifique. D'ailleurs, s'il vient lui aussi, il vous tirera le Portrait...

      **

      Ah! au fait, tant que j'y suis, comptez sur moi, je viens. Je vous lirai des poaimes et toutes ces sortes de choses. Après, vous serez autorisés à m'accrocher à un platane, la bouche scotchée, tel un bar américain. Ou peut-être un barde armoricain ? Je ne sais plus, avec tous ces évènements, ces collines de Célestine etc...

      Supprimer
    3. Le Portrait de Celestine Gray? ;-)

      Pour le barde, moi, personnellement, j'ai une sympathie particulière pour ce corps de métier, comme vous pourrez en juger en (re)lisant ce billet.
      ICI.

      Alors je ne vous scotcherai pas. Ce serait dommage quand même!Et toutes ces sortes de choses...

      Supprimer
  19. J'aurais bien besoin d'un bon bol d'hair, les cheveux au vent y odent ( aux deux raies ) printemps ...

    Pst !
    Eau de printemps vient me chercher
    Dreammmmmmmms are my reality

    Met you by surprise I didn't realize
    That my life would change forever
    Saw you standing there I didn't know I'd care
    There was something special in the air
    Dreams are my reality
    The only kind of real fantasy
    Illusions are a common thing
    I try to live in dreams
    It seems as it's meant to be
    Dreams are my reality
    A different kind of reality
    I dream of loving in the night
    And loving seems all right
    Although it's only fantasy
    If you do exist
    Honey don't resist
    Show me a new way of loving
    Tell me that it's true
    Show me what to do
    I feel something special about you
    Dreams are my reality
    The only kind of reality
    Maybe my foolishness is past
    And maybe now and last
    I'll see how the real thing can be
    Dreams are my reality
    A wondrous world where I like to be
    I dream of holding you all night
    And holding you seems right
    Perhaps that's my reality
    Met you by surprise I didn't realize
    That my love would change forever
    Tell me that it's true
    Feelings that are new
    I feel something special about you
    Dreams are my reality
    A wondrous world where I like to be
    Illusions are a common thing
    I try to live in dreams
    Although it's only fantasy
    Dreams are my reality
    I'd like to dream of you, close to me
    I dream of loving in the night
    And loving you seems right
    Perhaps that's my reality ( Richard Sanderson )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci, c'est une très bonne idée, ainsi chacun pourra s'écouter la chanson et suivre les paroles en même temps...Je t'emmènes, tu m'as l'air top en logistique!
      j'adore un bol d'Hair! j'aime quand le vent de la mer emmêle mes cheveux.
      C'est une sensation inouïe.

      Supprimer
  20. Quelle belle invitation, même si je viens de passer un week-end de rêve avec mon amoureux en Normandie :-)
    Je viendrais bien te rejoindre pour profiter de toutes ces étoiles qui nous font tant de bien et s'évader :-)
    Merci chère Célestine et gros bisous
    Marie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux venir avec ton amoureux, il n'y a pas de problème.
      On vous attend. Première étoile à gauche, après la grosse meule de foin.

      Supprimer
    2. Oh, mais c'est bien aussi qu'entre filles ;) tu as raison Célestine, les mecs sont un peu trop égo ;) être allongée sur une meule de foin et regarder les étoiles, le top et si en plus tu prends ta guitare alors là j'arrive en courant :-)
      Bisous de Marie ...

      Supprimer
    3. Ah, oui, je prends toujours ma guitare pour les bons moments...

      Supprimer
  21. peux pas !!! suis à la plage au bord de l'océan, les vagues sont bleues et vertes, c'est sublime. Et puis moi, le club de marche, j'ai déjà donné (voir mon billet du 28/04/13, "attention la marche" ). De plus je n'aime pas la foule, je marche seule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La foule? une réunion d'amis? j'ai dû mal me faire comprendre...
      Et où je parle de godillots et de sac à dos dans mon billet?
      Juste un grand bonheur kinesthésique.
      Se caler le cul au frais avec les doigts de pieds en éventail...
      Dis bonjour à l'Océan pour moi, quand même!

      Supprimer
    2. Relu ton billet. Jouissif!

      Supprimer
    3. Une autre idée de la rando ! ! !
      J'ai donné ton bonjour à l'océan, je crois qu'il était heureux ...

      Supprimer
    4. Ca c'est gentil! (Je le prends comme un compliment...)

      Supprimer
    5. Tiens Yvonne/sable toi ici?
      T'es pas gênée après cette prose féerique:
      Bien sûr "toute ressemblance avec des personnages existants etc etc ...."
      Mais quand même:

      ".... la libraire … non, ne me dis pas que c'est elle ? tu as osé ! Même avec ma baguette je n'arriverai pas à la remaquiller en tendron de l'année. Cette sainte nitouche qui minaude avec des airs d'ado romantique attardée a quand même pas mal d'heures de vol. [....]Elle collectionne les toisons
      un minois de gourgandine, deux yeux de poisson mort d'amour qui papillonnent, trois mots qui t'émoustillent[.....]
      Tu rentres chez toi ou tu te fais héberger chez ta faiseuse de poèmes. Un conseil :prends un ticket pour faire la queue, elle est célèbre, t'es pas tout seul et les lapins tout chauds elle adore !"...
      T'es gonflée, non?
      http://sabledutemps.canalblog.com/archives/2013/05/31/27298030.html#c56187540

      Supprimer
    6. Putain, des yeux de poisson mort d'amour, c'est trop beau!
      Par contre, les lapins, même chauds, j'aime pas trop. Trop rapides.
      Et alors les lapins qui caftent leurs petites camarades, je déteste carrément.

      Supprimer
    7. Il est toujours bon de savoir à qui on a affaire!
      Les faux jetons et les fées Eric.
      Je te félicite pour tous ces réjouissants signes de santé mentale que tu donnes en situation sensible.
      S comme sereine, c'est bien!

      Supprimer
    8. Dans mon boulot, si t'es pas sereine, tu crèves...Ceci étant d'ailleurs le cas pour beaucoup de métier!
      Cela dit, quand on commence à inspirer des trucs au vitriol, c'est que la gloire n'est pas loin... ;-)

      Supprimer
  22. Il va y en avoir du monde sur la colline de Célestine

    mettre de côté les tracas , tant de monde aspire à ça
    Pas de pause dans l'immédiat , mes petites misères , je mets la musique par dessus , bras dessus , bras dessous .. Gais , comme deux amants au bal du dimanche
    je chante , je ne fais que ça !!

    merci pour cette parenthèse Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr qu'il faut que tu viennes , Jeanne, pour mettre en musique les soirées...Tu nous feras bien un petit Chabada!
      C'est quoi tes petites misères? Je file voir chez toi si tu en parles!
      Bisous ma Jeanne

      Supprimer
  23. C'est drôlement tentant ! J'finis mes prep, mes corrections , j'attrape mon duvet, deux litres de thé et j'arrive !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente idée, le thé, vu le nombre de nanas qui se sont inscrites, tout le monde sait bien que le thé c'est pas une boisson d'homme!
      Hein, quoi, j'ai dit une bêtise? Ah, oui, y a Patrick Jane qui n'est pas content...
      ben oui, je l'emmène!

      Supprimer
    2. Alors là, si il y a Patrick j'accours bien sûr ! ;)

      Supprimer
    3. Ta ta ta, Patrick is mine! prems!et puis d'abord, t'es qui toi? ;-)

      Supprimer
  24. Tu écris tellement bien Célestine! C'est la fête du printemps qui est célébrée, par tes mots nous emmenant faire la balade des gens heureux!
    Toi qui nous donne du baume au cœur, je 'offre ces couplets de la chanson de Charles Aznavour que j'ai fredonnés toute la journée,(je les ai fredonnés depuis ce matin quand j'ai lu ton billet, avant de sortir pressé comme un citron!).. avant de t'envoyer ce commentaire:
    Chanson:Emmenez-moi-Charles Aznavour
    " Emmenez-moi au bout de la terre
    Emmenez-moi au pays des merveilles
    Il me semble que la misère
    Serait moins pénible au soleil

    Où les filles alanguies
    Vous ravissent le cœur
    En tressant m´a t´on dit
    De ces colliers de fleurs
    Qui enivrent

    Je fuirais laissant là mon passé
    Sans aucun remords
    Sans bagage et le cœur libéré
    En chantant très fort"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci deux fois, cher Bizak.
      D'abord pour le compliment sur mon écriture. Je ne m'habitue pas, je ne serai jamais blasée. Donc je remercie à chaque fois.
      Ensuite pour avoir pensé à cette très belle chanson quand tu as lu mon billet. Et en plus, tu en as sorti un passage qui a l'air de me concerner et je rougis de plaisir.

      Supprimer
  25. C'est la première image du film "Gladiator" qui n'était qu'un remake de "la chute de l'empire romain"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime le blé.Sans doute par son côté symbole, et aussi par la longévité de ce mot qui prend racine dans l'aube de l'humanité ou presque. L'image de ce film flamboyant est très belle.

      Supprimer
  26. Dans 8 jours c'est exactement ce que j'ai l'intention de faire...une belle escapade...une parenthèse enchantée comme ton texte du jour.
    J'aime ce que tu écris Célestine...tes mots me font du bien. Un jour je lirai ton livre, c'est certain, je ne sais pas quand et tu ne le sauras pas quand le le ferai (je lis peu malgré les apparences sur mob blog , une heure par jour, un peu plus certains week-end) et j'ai des tas de livres en attente, mais je le lirai parce que je veux voir si tu peux m'emporter sur une plus longue distance qu'ici...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil ce que tu dis. Mais je crois qu'il vaut mieux que tu ne le lises pas. J'ai un regard très critique sur mon livre, ce n'était qu'un coup d'essai, un peu comme si j'avais écrit in utero. Maintenant , je suis née a l'écriture. Et le prochain livre que j'écrirai, quand j'aurai enfin le temps de m'y mettre, il va dépoter...
      D'ailleurs passe l'enthousiasme du début, je ne fais plus de pub pour l'orteil...je sais maintenant que je peux écrire beaucoup mieux que ça.
      Passe une bonne escapade, ça fait beaucoup de bien.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
    2. A partir du moment où un livre est publié, il n'appartient plus à son auteur...alors le lirai ton livre parce que j'ai envie de le faire. Si je n'aime pas ou si j'arrive pas à le lire (ce qui me surprendrait) je n'en parlerai pas...je ne parle que de ce que j'aime, me touche ou m'intéresse et jamais je n'irai dire à quelqu'un qui a osé et réussi à publier un manuscrit que je trouve son texte nase ou mauvais. Si un jour tu vois une chronique sur mon blog, tu sauras que j'ai aimé ton livre, si tu n'en vois pas c'est que je ne l'aurai pas aimé.Et même si je ne l'ai pas aimé, ça ne changera rien au fait que j'aime tes mots sur ton blog et qu'ils me font rêver et du bien. Je fréquente peu de blogs mais il n'y a que Aspho et toi qui pour moi avez un vrai don et un vrai talent d'écriture. Cela ne veut pas dire que elle et toi soient un jour ce que je considère être "un "écrivain". Pour l'instant ton orteil n'est pas encore chez moi sur mes étagères...je ne sais pas quand je m'y collerai mais tu n'y échapperas pas...
      Je comprends que tu puisses à postériori être peu satisfaite de ton premier livre, c'est presque normal comme état d'esprit... mais oui fonce pour en écrire un autre et si tu as la chance que ton éditeur te suive (ou un autre...) vas-y. Et si tu as la chance d'arriver à une visibilité voire une petite notoriété, et je sais que c'est compliqué, cogne toi aux critiques...
      J'ai pu rencontrer un membre du comité de lecture et donc de sélection de chez Gallimard lorsque j'étais membre du prix littéraire des hebdos en région en janvier 2012 .Bon tu peux imaginer ce que cela doit représenter pour un auteur de voir son premier roman publié chez Gallimard...ils ont publié tellement d'auteurs mythiques.Eh bien ce monsieur jeune, sympa et très accessible m'a dit que même chez Gallimard, pour un premier roman, quand ils arrivaient à vendre 1000 exemplaires, ils étaient déjà heureux...
      Alors voila en résumé comme dirait Michel Berger...bats toi signe et persiste...

      Supprimer
    3. Merci pour tes encouragements, Mind. Merci beaucoup.

      Supprimer
  27. attends je prends un peu du lait glou glou !!! on est bien là hein on respire , rrh il y a un truc qui me chatouille oh c'est une coccinelle , et on entend chanter le titipu !! non franchement j'ai bien fait de venir ! on repart quand ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du lait " Glou Glou" kesako? Explique un peu petit singe vert...on repart quand tu veux!

      Supprimer
    2. c'est du lait con et centré ! c'est bon ça requinque en rando , et glou et glou !

      Supprimer
  28. Oh oui ! Je viens !!!
    D'ailleurs, ce soir ça va mieux. Sans doute ai-je entendu tes mots : hier j'étais prête à mordre tout ce qui passait.
    Au final, j'ai pris l'option : laisser de côté le boulot et aller nager et gérer quelques bricoles. Du coup, je me sens mieux. Ouf !
    Biz !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus en plus, je suis comme ça: je me dis que rien n'est vraiment important, fors la mort...
      Alors, quand j'ai envie d'escapade, je l'escale. Et le boulot attend.et finalement je rentre ressourcée et du coup le travail se fait mieux.

      Supprimer
  29. Ben...
    Je peux pas venir...
    J'y suis déjà !
    Avec une bande de potes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi, tu es sur ma colline? Sans moi... Ah la la, ces retraités...quelle chance de ne pas avoir d'horaires...

      Supprimer
  30. oui, laisser là les mauvaises nouvelles, s'échapper un temps, s'emplir de belles choses pour se dire que, oui, la vie peut être tellement belle!! Et puis, revenir apaisée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'emplir de belles choses, oui, surtout. Celles qui font du bien à l'intérieur.
      Belle fin de semaine, Brizou.

      Supprimer
  31. I ԁo not comment, but I looked at a few of the comments on
    this page "Je t'emm�ne?". I actually ԁo hаѵe a couplе of questions for you if you tend nоt to mind.
    Сould it bе juѕt me οr does it seem like some
    of the remarks look as іf they arе cοming from brain dead folks?
    :-P Anԁ, if yοu are ωrіtіng at addіtional online sοcial sites, I'd like to follow you. Could you make a list of all of your social networking pages like your linkedin profile, Facebook page or twitter feed?

    Here is my blog :: discounted hotel a few basic Tips on having the very best hotel discounts (http://bewuste-eenvoud.blogspot.com/2009/12/even-weg.html)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'homme de la pampa reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige a vous dire que vos messages de bachibouzouk a la crème d'emplâtre en anglais de Taïwan, commencent a me les briser menu!

      Supprimer
  32. J'y suis presque toujours moi aussi (pas avec AlainX :-) ) et je sais que t'y promènes souvent aussi, sur cette rive bordée de blés d'un côté et de vagues perlées de l'autre, un coquelicot éternellement frais et écarlate entre les dents.

    On laisse les ennuis à la consigne, en larmes inaudibles dans un coffre hermétiquement clos. On essaye de perdre la clé qui essaye de nous retrouver, mais ... c'est le pays du bonheur qui nous récupère toujours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli message plein de poésie, (ça change de l'anglais de Taïwan voir plus haut)
      Merci Edmee de me comprendre si bien.
      Le pays du bonheur est en chacun de nous, c'est bon de ne pas l'oublier.

      Supprimer
  33. Passage à basse altitude, surbouké, complètement HS, because qui trop embrasse mal étreint, bien fait pour moi.
    Alors sûr que j'aimerais te suivre, et d'ailleurs le spasmophile que je suis est profondément convaincu de la nécessité de ce genre d'évasion que je pratique dés que possible, mais voilà, s'évader à 95, fusse avec la plus séduisante des fées (et surtout pasque), je peux pas !
    T'imagines la cohue ? Pire que la liquidation chez Virgin ! Sûr qu'on risque pas d'avoir froid !
    Je suis un ours, un sale égoïste égocentrique, je sais : pas facile d'être fréquentable tout le temps !

    J'aime la zik, cool. Mais bien sûr, j'ai irrésistiblement pensé à celle-là :
    http://www.deezer.com/fr/album/4583011

    :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, décidément, la gent masculine a une réaction unanime sur ce billet! Il est donc temps que je m'explique. Le texte est écrit à la deuxième personne du singulier. La question était implicite, trop sans doute: "si on te propose ce genre de virée dans la nature, est-ce que ça te tente?"
      Ce n'était pas une invitation à une rave partie, à un stage collectif, voire à une partouze...Juste quelques phrases de ce qui me procure toujours un pur bonheur.Avec des mots que j'aime à entendre dans la bouche d'un ami....
      J'ai donc virtuellement 95 soirées bien occupées devant moi!

      Merci pour la zik. J'adore. C'est cool!
      Merci pour la plus séduisante des fées...
      Célestoche

      PS: lécher du miel, pourtant, pour un ours, ça semblait fait exprès...

      Supprimer
  34. J'avais déjà refusé une invitation de Palaprat, trop attaché que je suis à ma boîte à outils et qu'en plus je préfère mes vieux T Shits publicitaires usés à une simple chemise.
    Et puis les Puys, c'est bien aussi: pas d'air marin, de la verdure ( surtout cette année )et des collègues que j'attends d'un moment à l'autre pour une grosse réunion de chantier.
    Portons nous bien quand même...
    Bof.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, très chouette la référence à la chanson des années 70. Peace and love, ç'a toujours été ma devise...
      Bon ben tant pis...fais gaffe à ne pas tomber dans un puy...
      Réunion de chantier, c'est un truc dans ce genre, non?
      Bises

      Supprimer
  35. J'avais fait un com' plus important que la déclaration des droits de l'homme et le tagazou informatique m'a pas laissé passer !
    Va passer par la fenêtre, le bidule !

    Ceci est donc un essai.

    :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si tu étais juste un tout petit peu trop impatient? ;-)

      Supprimer
  36. Ben il est au-dessus mon com' !
    Y s'fout de moi l'engin !

    Bon, je dois être né trop tard dans un monde trop vieux pour tout comprendre de ces foutues machines qui nous relient !

    ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux un cours ou deux? gratos... ;-)

      Supprimer
  37. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  38. Je serais bien venu, mais tout ce monde me fait peur, je suis un peu timide...
    Un peu timide et possessif... et rien que l'idée de te partager avec d'autres ne m'enchante pas du tout ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne veut me partager....j'ai bien compris. J'en suis quitte pour retourner autant de fois que nécessaire sur ma colline.en vous faisant découvrir a tous un par un ma colline et ses étoiles.
      Ça te va comme ça? ;-)

      Supprimer
    2. Chut, pas trop fort, les autres pourraient nous entendre ;-)

      Supprimer
  39. "Tu viens?"

    Ben oui alors. Et comment. Plutôt deux fois qu'une. Sur cette colline inspirée.

    Mon cher Vanille je te présente mes plus pattes excuses sur cette confusion des genres.

    C'était le 117ème commentaire. Mon record personnel doit être de 21 commentaires. Ou le ver de terre lisant une étoile.

    Bises de ma vallée de l'Oise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais bien, mon doux ami, ce n'est pas moi qui te l'apprendrai, que la valeur n'attend pas le nombre des commentaires...Et le tien a une valeur tout particulière, parce que tu es mon ami.
      Et que mes amis sont rares et précieux.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.