jeudi 17 février 2011

Des gens précieux

Dans le magma informe et quotidien des mauvaises nouvelles, de la sinistrose, des déprimantes petites phrases des matins blêmes, des faces de carême des grincheux, des mécontents, des bilieux, des teigneux,  émergent parfois des capsules de positivité qui transfigurent le quotidien. Des gens souriants, dévoués, gentils, reconnaissants. Des gens précieux. Des pépites ténues mais étincelantes que l'on collectionne comme autant d'objets rares.
Elle est de ceux là, Véronique. Une merveilleuse petite femme pleine d'énergie et de bonheur. Une tendresse, un cœur gros comme ça.
Dévouée ? ce n'est rien de le dire! Toujours prête, comme un boyscout, ne reculant devant aucune montagne, bravant les épreuves avec un indéfectible sourire. Des yeux pétillants et malicieux.
Véronique, c'est une maman d'élèves comme on n'en fait plus beaucoup. Respectueuse, admirative du travail des instituteurs, elle défend le service public, elle propose toujours les siens, de services, ne râle jamais, s'investit,fait des gâteaux, accompagne les sorties,  écoute, s'intéresse,  en souriant tout le temps.
Ses enfants sont des soleils qui éclairent les  classes où ils passent: bien élevés, polis, gentils, travailleurs,  motivés, toujours contents, toujours constants, appliqués, à l'image de leurs parents. Des modèles.
Elle s'ingénie, Véronique, à les rendre curieux de tout, esthètes, les emmenant de musée en château, d'exposition en village médiéval, avec un sens de l'humour très fin, et des qualités humaines exceptionnelles. Toujours prêts à donner leur chemise, un esprit sportif impeccable, beaucoup de respect...et surtout une philosophie de vie magnifique: "on a peu mais on est heureux, et ça vaut tout l'or du monde".Elle n'est pas ministre, ni avocate, ni pédégé, non, elle n'est pas blindée de tunes. Elle est mère au foyer, Véronique. Mais l'associatif et le bénévolat tiennent une grande place dans sa vie, c'est dire si elle est chouette! A l'heure du bilan de ma carrière, dans quelques années, elle tiendra assurément une place de choix.
Quand la troupe des parents attend, serrés et pressés sous leurs parapluie, la mine renfrognée, la sortie des élèves, je regarde Véronique et soudain il fait beau.

20 commentaires:

  1. Elles se font de plus en plus rare, ces personnes. Il faut dire aussi, que, bonne pâte, elles sont souvent mises à contribution....à la longue , elles se font "bouffées"....

    Bises !

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison, il y a des gens qui porte avec eux un coin de ciel bleu.
    En te lisant, on a envie de la connaitre. Sourire
    Bisous et bonne journée
    Math

    RépondreSupprimer
  3. Un bel hommage pour cette maman! Heureusement qu'il y a encore des parents comme elle! J'en ai croisé moi aussi quelques uns dans ma longue carrière d'instit:-)! et je ne les ai toujours pas oubliés!

    RépondreSupprimer
  4. Il y a comme ça des rencontres qui chantent, et qui enchantent ];-D

    RépondreSupprimer
  5. merci cel! cela me touche..une larme au coin de l'oeil..d'emotion!je fais simplement ce en quoi je crois!passionnée j'aime faire a !fond ce que j'entreprends! et les enfants grandissent bien trop vite!je prends garde aussi de ne pas me faire happer!et tout cela est possible grace a l'education que j'ai recu de mes parents(merci!) et l'amour de mon mari

    RépondreSupprimer
  6. Oui, ce sont nos lumières à la sortie des classes! Je les appelais "mes petites mamans" et elles étaient précieuses

    RépondreSupprimer
  7. Quel beau billet!
    quelle belle femme cette Maman!

    RépondreSupprimer
  8. Mais dis donc, chère Célestine ... ce ne serait pas ta jumelle, cette Véronique ? Ah et en plus elle s'appelle Véronique ...
    Merci pour le lien sur mon blog.
    Ciel bleu dans le Lauragais
    Bises
    Zénondelle

    RépondreSupprimer
  9. Bravo Véronique qui a compris que la vie se prend par le bon côté et que les gens en ont un en général aussi! Et elle transmet cette précieuse leçon à ses enfants-soleils

    Et bravo à toi de lui rendre honneur, trop souvent on se contente de le penser distraitement sans apprécier le privilège de côtoyer une lumière ....

    RépondreSupprimer
  10. heureusement qu'il y a des gens comme elle et puis aussi des gens comme toi pour nous le rappeler :-)

    RépondreSupprimer
  11. je suis contente qu'il existe encore des personnes comme elle...
    c'est si bon...

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour.
    J'en ai connu quelques uns aussi de ces parents et c'est vrai qu'on passe des années ensoleillées quand ils sont là. Ils se font rares.
    Je viens d'aller chez FD et son dernier post n'est pas très réjouissant. L'ambiance est morose aux 4 coins de la France dans les écoles/collèges/lycées. Que se passe-t-il donc? ça m'effraie un peu de lire toutes ces baisses de moral dans un métier où on a besoin d'un moral d'acier. Alors en cette période de premier calendrier de mouvement du personnel, il me vient une magnifique idée tout à fait utopiste mais bon, elle pourrait redonner un rayon de soleil : Et si on participait toutes au mouvement pour se retrouver dans une école comme on en a envie avec FD comme bibliothécaire, Cel comme directrice de ressources et de motivations (DRM)... et on complèterait avec des amies de tous coins. ça serait génial, non?
    Ici, en Lorraine des tonnes de fermetures annoncées : 20 fermetures exigées sur les 2 seules circonscriptions du 1er dégré du pays Haut. Fermeture d'une des seules EPA de France (il me semble qu'il en restait 3 sur le territoire) sans que personne ne bronche. Les enfants qui y étaient scolarisés vont être réinjectés dans le système classique, dans leur classe d'âge!!!! La guillotine existe donc encore car ces enfants ne s'en sortiront pas! Comme FD, je suis en vacances de motivation alors Cel, deviens notre DRM, vite, décide-toi.
    Il neige ce matin, dans mon jardin et dans mon coeur. Le printemps est encore loin, le soleil nous a abandonné depuis de trop longues semaines et les vacances, comme FD, ne sont pas encore là non plus!!!!!!!!!! Bouh !!!!! Je file faire mon repassage, ça va à coup spur me redonner de l'énergie et un bon moral (Je rigole!!!!!)Biz à tous les enseignants motivés.

    RépondreSupprimer
  13. Merveilleuse ta Véronique ! Comme tu le dis, elles sont rares les femmes au foyer et heureuses de l'être et dont l'amour fait d'aimables enfants !
    Sur mes fidèles de ma vie d'artiste il y a Mimi du Sud et Nancy qui sont de charmantes jeunes femmes heureuses d'être des mères et des épouses avant tout et généreuses avec les autres.
    C'était mon rêve d'enfant, mais la vie ne m'a pas permis de le réaliser !
    Tu nous donnes envie de la connaître ta charmante femme au foyer.
    Gros bisous Célestine, et lorsque tu verras Véronique, tu lui fers un grand sourire de ma part !
    Florence

    RépondreSupprimer
  14. Veronique se demande dans un mail récent si elle méritait tous ces éloges. Mais bien sûr qu'elle le mérite.
    FLORENCE je ne manquerai pas de lui faire ce grand sourire de ta part

    PETITS BONHEURS ah si ton rêve pouvait devenir réalité...DRM ça me plaît bien comme intitulé pour cette fonction. Je te répondrai plus amplement dans un billet spécial.

    MS ton sourire me fait plaisir. j'espère que tu vas bien

    CO C'est vrai qu'elles sont rares ces personnes là...tu le sais, nous qui faisons à peu près le même métier.

    ADRIENNE merci du compliment, tu fais partie de ceux-là, aussi, sinon nous ne serions pas là...

    EDMEE avec ton style magnifique, tu as très bien mis en mots ce que je ressens...côtoyer une lumière et ses enfants soleil, voilà qui fait un bien fou.

    ZENONDELLE ma jumelle de coeur, certainement...comme j'ai senti à travers tes écrits que tu l'étais aussi, comme vous tous sur ce blog: le fil ténu qui nous relie est un lien puissant, celui des valeurs partagées...

    CROUKOUGNOUCHE tu as raison, une belle âme.

    MARIE MADELEINE je me souviens de ton billet sur les petites mamans, avec cette très belle photo en plongée.Cela m'avait émue.

    VERONIQUE C'est mérité, encore une fois. Il faut savoir accepter les compliments quand ils viennent du coeur.

    ANDIAMO oui, ce n'est pas pour rien que les deux mots sont si proches...

    MATHEO comme c'est joliment dit mon poète! c'est rai, elle a au fond des yeux ce coin de printemps qui réchauffe l'hiver.

    PATRIARCH veux-tu dire "trop bon trop bête" ? C'est vrai, c'est le risque quand on est trop dévoué. Mais je veille à ce que cela n'arrive pas dans mon école, et c'est pourquoi je voulais lui rendre hommage.

    BERTHOISE Tu en connais, je l'espère, des mamans comme elle? C'est tout ce que je te souhaite.

    A tous, merci pour elle. Un petit message perso à PETIT ANE GRIS, qui mériterait lui aussi que je lui écrive un billet rien que pour lui..

    jE VOUS EMBRASSE
    *************Célestine*********

    RépondreSupprimer
  15. POST SCRIPTUM
    allez donc faire un petit tour sur le blog de véronique "les nostalgiques de la Châtaigneraie", où elle fait un fantastique travail d'archivage de milliers de photos de son passé d'animatrice de colonie de vacances.
    http://chataigneraie58.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
  16. J'en veux une comme ça, la même, tout pareil ! Tu peux nous la prêter, qu'on la pose un moment dans notre salle des profs à la récré ? le reste de la journée elle serait avec moi au CDI et je lui donnerai des bonbecs qui sont dans mon tiroir ...

    RépondreSupprimer
  17. désolée, Cel, le tien n'est pas passé, le mien je n'ai pas pu l'envoyer à deux reprises, alors oui, la spontanéité... mais en gros je te souhaitais que ses enfants restent longtemps en âge scolaire et qu'elle déteigne sur d'autres mamans... Bon courage et bonne semaine ma chère Célestine.

    RépondreSupprimer
  18. oui,cel je les accepte tout de tout coeur,ces compliments!je suis pas habituée a etre ainsi mise a l'honneur!!merci pour ce tres beau texte!

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.