dimanche 13 septembre 2009

Ah! les blogs...

Quelle mine d'or que ces pages personnelles où chacun déverse un peu de lui, bonheur, joies, doutes, passions...Magie du vocabulaire internet qui utilise à bon escient le mot "lien".
"Qu'est-ce que signifie apprivoiser?" demande le petit Prince au renard. -"C'est un mot trop oublié, cela signifie créer des liens" répond le renard avec un brin de nostalgie dans la voix.

Que n'eût-il connu internet et la blogosphère! Combien de minuscules liens se tissent sur la toile , combien de milliards d'informations blotties au creux de ces milliards de pages?

Et cependant, combien parfois se sent-on seul devant son clavier malgré tous ces amis du bout du monde! C'est que rien ne remplace le contact, la bonne vieille chaleur humaine, et les effusions, les accolades, les embrassades, les tapes sur l'épaule, les serrements de mains, les baisers...
Entrer dans le domaine de chacun, le voir vivre et évoluer au fil de ses billets, de ses photos, a quelque chose de frustrant car cela reste virtuel. C'est pourquoi, je n'hésiterai jamais entre une après midi de "blogage" et une promenade à la campagne, entre un email et une petite visite impromptue, entre une carte virtuelle et une boite de chocolats. Que voulez vous, il faut que je touche, moi, que je sente, que je voie de visu, que j'entende, que je hume, que je tripote, que je caresse. On ne se refait pas!

1 commentaire:

  1. c'est fou ce qu'on se ressemble... j'ai écrit il y a un certain temps de cela un billet quasi semblable
    Je dis que je suis une "TOUCHEUSE"
    ;-))

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.