mercredi 27 mai 2009

Pourquoi je m'énerve?

Ca y est je vais encore pester contre les incohérences des têtes soi-disant pensantes . Mais franchement, il y a de quoi je vous assure! Tenez, prenons un exemple concret: ce matin, malgré un petit biset fort désagréable, je me rends en ville sur mon fier destrier, j'ai nommé mon vélo.
Arrivée à la mairie où je devais m'acquitter d'une petite formalité, je cherche en vain quelque chose qui ressemblerait de près ou de loin à un garage à vélo. Que nenni! Je ne trouve rien. J'abandonne donc ma monture à elle même, en priant Vichnou Dieu et Allah que personne ne me l'emporte malgré l'antivol . Et en entrant dans la mairie, je reste prisonnière du sas de l'entrée, un peu comme dans les banques. Mais là, ce n'est pas pour détecter un éventuel port d'armes ou même pour simplement regarder si ma bobine leur convient. Non. La raison de cette halte forcée est écrite en toute lettres: c'est pour protéger la planète, en ne laissant pas entrer le froid à l'intérieur des locaux. Louable intention, certes, mais bizarre que rien ne soit fait , en ce cas, pour favoriser le moyen de transport le plus écolo qui soit. Il faut dire que ces messieurs préfèrent de loin leur gros 4X4 bien polluants...Dans la série faites ce que je dis mais pas ce que je fais...Mais pourquoi je m'énerve?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.