mardi 28 avril 2009

Mon fils







Il faut croire qu'une maman revit toujours ses accouchements le jour de l'anniversaire de ses enfants. En tous cas, c'est vrai pour moi. Le film est intact. Pas une rayure, pas une zone floue. Les odeurs, les sons, les couleurs reviennent à la simple évocation du mot. On peut avoir oublié des choses que l'on a vécues il y a six mois, ou même quinze jours, mais cette sensation formidable de donner la vie, ce tsunami sensuel, physique, mental et affectif, restent gravés à jamais.

Mon premier bébé est né un 28 avril. L'air était doux, je n'étais qu'un ventre énorme et distendu, je respirais en révisant mes leçons de préparation sophrologique à l'accouchement. Je n'avais pas peur, j'étais confiante, je savais que mon enfant serait là dans quelques heures, mais je ne m'attendais pas au torrent d'émotion qui nous a subjugués à ta venue, petit être parfait sorti de moi. Je me revois allongée sur mon lit d'hôpital, dans la délicieuse quiétude qui suit cette tempête, rafraîchie, reposée, radieuse, sereine, contemplant durant des heures ce miracle absolu. C'est bête, n'est-ce pas, de se croire la seule sur terre à avoir réussi cet exploit fabuleux: fabriquer un être humain! Tous les nouveaux parents passent-ils par cette phase extatique? Et le plus fort, c'est que ce sentiment ne nous a jamais lâchés tout au long de son enfance. Je regarde cet homme que tu es devenu, mon fils, et mon cœur s'enfle d'une fierté déferlante. Merci pour tous ces moments merveilleux que tu m'as donné de vivre depuis ce 28 avril 1987...

9 commentaires:

  1. Bon anniv' au grand gaillard, et une petite larmichette d'émotion légitime pour la môman :-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Daphné d'avoir été ce joli bébé que j'ai eu la chance de voir naître ce 27 mars 1984, moi avec la montre dans la main pour donner ton heure!
    Et cet heureux papa n'ose pas, a-t-il le choix? N'ose pas te serrer dans ses bras, toi et tes 25 ans!!! Je t'aime comme je t'ai aimé le jour de ton apparition et jusqu'à mon dernier souffle mon amour pour toi sera sans faille!!!Merci à ta maman de m'avoir fait partager les instants de ta naissance.
    Merci Princesse et je te dois beaucoup, je vais m'endormir cette nuit en plongeant dans ce jour. Bisou, à d'autres jours et te lire et te voir et voir de belles photos, celle d'une ruelle élancée du vieux Nice remplie de chaleurs et d'intrigues.

    RépondreSupprimer
  3. C'est drôle, ma pounette à 4 ans aujourd'hui et j'ai repensé à ton billet... c'est très vrai, tout ça, revivre LA journée pendant laquelle la famille passe à un membre de plus, comme s'il avait toujours été là.

    RépondreSupprimer
  4. Je t'ai reconnu, mon anonyme, à travers ces lignes pleines de retenue et d'emphase en même temps.Ton bonheur et ta douleur d'être père, tes phrases émues, ton amour des femmes.
    Merci pour ce commentaire, et merci d'être pour moi le plus attentif des lecteurs.

    RépondreSupprimer
  5. Chère F, Fleur, Flamme, Force
    Je vois d'ici la petite boule de vie que doit être une pounette de quatre ans.Deux grands yeux étonnés, deux joues roses et fraîches , aéroport à bisous, deux petites guibolles qui tricotent pour courir aussi vite que possible, deux petites mains aux gestes déjà étonnamment féminins quand elles passent dans ses cheveux qui brillent dans le soleil du soir...
    Un bon anniversaire à cette merveille.

    RépondreSupprimer
  6. Merveilleuse et indiscible expérience, Chère Célestine. tout simple pour importer des vidéos de Youtube: à droite de l'encadré, vous avez une case 'embed' vous cliquer à droite avec la souris et sélectionnez "sélectionner tout"; recliquer à droite et sélectionner "copier". Allez sur votre blog dans "nouveau message", dans la partie "modifier le code HTML", aller dans la zone du texte, cliquez à droite, sélectionner "coller" et puis aller sur "aperçu" et vous avez votre vidéo! C'est tout simple mais il faut le savoir. Bonne chance!

    RépondreSupprimer
  7. Très émue à te lire ... quand on connaît la joie de la Naissance, la première surtout tsunami extra ordinaire dans la vie d'une femme qui devient mère ... Le plus beau/particulier/bouleversant moment de ma vie ...
    Je t'embrasse, merci Célestine. Un bonheur tes billets retrouvés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma fidèle, qui suit patiemment les cailloux de Petite Poucette que je sème ça et là pour ceux qui aiment.

      Supprimer
  8. Incroyable, je découvre ce billet le 1er mai 2017, moi qui croyais avoir lu tous tes billets !
    Naissance, moment magique, intense, dont tu dis si bien la déferlante intensité, qui n'appartient vraiment qu'aux mères et dont les hommes sont à jamais exclus. Je n'ai pas la chance d'avoir ton immense mémoire, mais il me reste quelques souvenirs, dont la paix et la félicité des nuits de leurs naissances !

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.