vendredi 3 mars 2017

La demoiselle de l'étang




Ah, lecteurs adorés, vous savez combien j'aime les mots. 
En voici une nouvelle moisson, toute fraîche. 
Certains d'entre vous reconnaîtront peut-être, ça et là, ceux que j'ai appris, au fil de mes passages chez eux.
D'autres viennent de mes lectures de livres, ou encore jeux de mots fléchés.
Je les ai combinés dans une histoire, joindre l'agréable à l'utile.
Alors, prêts pour enrichir votre vocabulaire ?

tanka 
prosopagnosie

***









L’étang endoréique grouillait en tout sens de libellules versipèles et de gerris aux pattes grêles. J’appuyais comme un fou sur la détente de mon Nikon afin de tenter de saisir les mouvements imprévisibles de ces charmantes bestioles.
Le vent agitait les feuilles sucrées des saules avec des friselis d’apertintailles. C’était beau comme la sonate de Vinteuil.
Soudain quelque chose passa inopinément devant mon objectif, m’arrachant un juron que j’étouffai sous une toux nerveuse. Ce photobombing intempestif me permit de découvrir une fille étrange, délicate dans sa robe de soie vert prune aux festons de génoise bleue. On eut dit l'un de ces portraits de madone exécutés à la tempera que l’on trouve à profusion dans certaines villes italiennes.
Elle ouvrit sur ses genoux un cahier à la couverture de même soie frileuse. A son air intellectuel je l’imaginai étudiante en architectonique, ou posant des notules de bas de page sur son dernier cours. Peut-être un cours de grammaire sur les déterminants déictiques ou les kakemphatons, ou de mathématiques transcendantale sur les occurrences de l’obelus. Sa plume courait sur le papier comme un coryphée sur la scène de l’Opéra un soir de première. Avec une fièvre catatonique.
Que nenni. Elle me dit qu’elle s’appelait Elanora, qu’elle venait d’Ingouchie et aimait s’asseoir dans ce lieu bruissant de frondaisons singulières pour s’adonner à l'art des tankas dans les moments de mélancolie, ou, quand son humeur était plus badine, aux limericks anglais. Le genre à faire rimer fiacre avec pouacre, vous voyez le toutim. Une poétesse. Je croyais que l'espèce était éteinte depuis Marceline Desbordes-Valmore.
Soudain, il plut.
Hélas, malgré mon fort penchant pour certaines rotondités naturelles dont la nature l’avait pourvue, je dus me résigner à la laisser partir sous un parapluie en feuilles d’onyx damassées. Ma prosopagnosie chronique m’interdisait depuis toujours de lier connaissance avec qui que ce fût.

Je repartis vers mes demoiselles aquatiques en justaucorps ailé, l’amour dans l’âme et le foie de travers.


¸¸.•*¨*• ☆





Musique: Mozart, sonate pour piano n° 1 Andante.

103 commentaires:

  1. C'est pas possible ça. Je me suis arrêtée à la seconde ligne. Tu parles de Nikon. Tout est fini entre nous, c'est trop dur ça.
    J'ai quand même adoré le photobombing, mais c'est juste parce que mes yeux se sont posés par hasard quelques lignes plus loin. Pur hasard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? c'est un gros mot, je ne savais pas... Tu sais je suis une brèle en photo...
      Bon alors tout est fini, je prends note.
      Adieu... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. C'est délicieusement surréaliste....

      Ma Mamiya, pourtant c'est Canon d'avoir un Nikon :-)

      Bises et baci

      Supprimer
    3. Je pense que tu ne parles pas de mon texte, mais de mon dialogue avec Pastelle la photographe. hi! hi!
      Ta phrase n'est pas un kakemphaton, en tous cas: elle est mûrement réfléchie, et géniale !
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. La première phrase est bien pour ton texte.

      Je trouvais ma réflexion un peu courte, surtout que je n'avais pas encore lu les commentaires. alors pour racheter mon image et ne pas passer pour plus Starblitz que Pearson, je t'offre cette petite plaisanterie en mode Minox:
      Toute Réflecta faite, Je Ricoh Hasselbla(gues)d et Panasonic qui Slik des trucs in-Sen.se
      Hama c'est peut-être un Fuji tout , mais c'est parce que je suis Cokin et la Pentax vient dangereuse.
      Ainsi parlait Zara Soultra
      Metz alors, c'était les jeux Olympus
      Et Zoom, c'est envoyé Ledgo
      Genesis molto baci per te.

      PS: combien de marques photographiques?

      Supprimer
    5. Un cas qu'en fat-on, c'est un lape suce, non?

      Supprimer
    6. Je dirais 18 ...
      Sans conviction...
      Beau boulot de recherche quand même ! Bravo.
      Tu crois que Pastelle me redonnera une chance avec tout ça ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Bien essayé, il n'en manque qu'une...

      Pour Pastelle, je suis dubitatif car il n'y a pas la moindre émoticone et je ne sais pas si elle a un côté pince sans rire.
      Car pour ce qui est des Nikon, je connais plusieurs photographes professionnels qui ne travaillent qu'avec ça en petit format: Hasselblad (pour les plus blindés de thunes), Pentax ou Mamiya en moyen format et Sinar pour les chambres en studio.
      Mon beau-frère n'utilisait son Canon que pour les photos d'architecture, avec des objectifs à décentrement.
      Mais bon, pour la photo, il en va de même que pour la bagnole; il y a des inconditionnels dans chaque marque...

      Là tu vois par exemple que je suis un inconditionnel des prises de vue Célestiniennes.
      Ti bacio Cara

      Supprimer
    8. Dubitatif, toi ? Mais pas à la sauce Desproges alors ... ;-)
      Tu es drôlement pointu en photo, tu connais des choses dont je n'ai même pas idée. Moi, mon appareil s'appelle le coeur et je photographie les choses comme je les aime.
      Pour Pastelle, je suis sûre qu'elle plaisantait.
      Mais je vais quand même le lui demander...
      Buona notte caro mio etvb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. C'est tout à fait accidentel; J'ai eu à liquider un studio-photo complet et sur-équipé. Pour tout vendre, j'ai croisé beaucoup de photographes pros.
      Pour pouvoir vanter la marchandise, il avait bien fallu se documenter.
      buona notte Carrissima

      Supprimer
    10. Tu as quand même une faculté d'assimilation hors de la moyenne ^^
      C'est un don naturel, mais sans technique un don n'est rien qu'une sale manie, comme tu le sais de juste. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Nonnnnnnnnnnnn! Même si tu m'abandonnes, je ne me vendrais pas à des flics.

      Supprimer
    12. Tu sais bien que je t'abandonnerai jamais ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Il est "Canon" ce texte. N'en déplaise à Pastelle. 😁 On n'utilise en général que peu de mots pour le langage courant. Alors que notre langue française est si riche. J'aime imaginer les demoiselles aquatiques qui dansent sur l'eau. Et tout cela sur un air de Mozart. Merci dame Célestine de nous faire rêver. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire rêver tout en apprenant des mots nouveaux...que demande le peuple ?
      Merci Dédé pour ton commentaire bienveillant pour mes petites billevesées.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. elles sont jolies tes "billevesées" mais je suis trop paresseuse ce matin pour chercher 'endoréique' et 'prosopagnosie' au dictionnaire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bassin géologique est dit ENDOREÏQUE s'il retient les eaux qui ne peuvent donc s'échapper que par évaporation. (Contrairement au Léman, par exemple, qui est alimenté par un fleuve) Les lacs volcaniques sont très souvent endoréïques.
      Quant à la PROSOPAGNOSIE c'est un trouble du cerveau qui empêche la reconnaissance des visages. Handicapant n'est-ce pas ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Délicieuse découverte des versipèles et des apertintailles. Les kakemphatons m'ont l'air pharaoniques. L'obelus me rappelle un peu désagréablement l'interminable messe de quelques dimanches ancestraux. Très irlandophile, mais ça tu le sais, les limericks n'ont pas de secrets pour moi. L'Ingouchie non plus. J'y ai une modeste résidence secondaire non loin de l'Ossétie, sur les premiers contreforts de l'Abkhazie.
    Bise Miss W. et merci pour ce billet plein d'un entrain voyageur au cour de notre chère langue française.
    P.S.Le jeune Autrichien que tu nous proposes devrait faire carrière, me semble-t-il.
    ATTB...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est étonnant que tu découvres les apertintailles, car c'est une spécialité du nord, apparemment...Une sorte de ceinture à clochettes que portent les Gilles...
      Une résidence secondaire en Ingouchie ? Tu nous avais caché ça !
      Avec vue sur l'aéroport d'Ordzhonikidzevskaïa ? ;-) (et même pas sur la mer Caspienne)
      Je suis heureuse de te revoir, mon fatal Picard. J'ai cru que Nietzsche t'avait fait peur au point que tu ne reviennes plus...
      Kisses ans attb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Hello Cel. D'abord tu ne te débarrasseras pas de moi comme ça. Tant pis pour toi. Quant aux apertintailles je n'ai rien à voir avec Binche, Belgique. Pas rapport à eux je suis un méridional. Non mais...
      Ainsi parlait le fatal Picard... Bises abkhazes de l'oncle Tom. Hi! ATTB.

      Supprimer
    3. Mais qui a dit que je voulais me débarrasser de toi ?
      Au contraire, j'étais inquiète.
      Mais tu n'avais sans doute pas de réseau, c'est même abkhaziment certain !
      Alors comme ça, la Picardie est méridionale... ben ça alors...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Photo magnifique, j'aime beaucoup observer les libellules...par contre pour tes mots savants, j'ai zappé direct !! Tu m'en veux ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un, ce ne sont pas mes mots savants, ils appartiennent à tous ceux qui veulent s'en emparer.
      De deux ils ne sont pas si savants que cela (à part quelques uns). Juste inconnus. Inhabituels.
      De trois, pourquoi t'en voudrais-je, Mindounet ?
      Je propose et mes lecteurs disposent...C'est le jeu ma pauv' Lucette.
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je préfère m'emparer des mots des blogueuses, pas de ceux des dictionnaires...ou même ceux des blogs. Je crois que c'est ça qui m'interesse vraiment sur la planète blog mais ça suppose d'être au delà du blog...pas évident et forcément limité.

      Supprimer
    3. Etre au-delà du blog ? C'est à dire ? Dans la real life ?
      je n'ai pas tout compris.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Oui, le blog n'est qu'un moyen, un canal, c'est la personne qui fait le blog qui m'intéresse en fait. Pas tellement le blog finalement, si on est honnête, combien de blogs qu'on suit nous intéressent vraiment ??

      Supprimer
    5. Ah oui, ben évidemment, MInd.
      Envisagé sous cet angle...Tout dépend de ce que l'on met derrière l'expression "suivre un blog"...
      Moi ce sont bien sûr les êtres humains qui m'intéressent, mais parfois, je suis touchée simplement par des images ou des mots, et je n'ai pas forcément envie d'en savoir davantage sur la personne...
      mais la plupart du temps, oui, j'aime savoir.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Au risque de honteusement détourner le charme et la performance de ton joli billet, je me disais que ce serait vraiment, mais vraiment amusant si la défense de Fillon était assuré par un vocabulaire de ce type, obscur (malgré la beauté des mots j'en conviens) pour le commun des mortels. Mais on sait que là... on ne s'adresse plus au commun des mortels :)

    Baci sorellita

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vocabulaire abscons pour enfumer le peuple, ça on connaît...
      Oui mesdames et messieurs les jurés, mon client est innocent: il est atteint de prosopagnosie, il ne se reconnaît donc pas lui même, c'est pourquoi il peut continuer à se regarder dans une glace... ;-)

      Baci sorella mia
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Merci, celui-ci aussi, je n'ai pas besoin de chercher ;-)

      Supprimer
  7. Ah quel délice la langue française ! Merci j'ai appris plein de mots, mais je ne suis pas sûre de pouvoir les utiliser au quotidien.
    Canon ? Nikon ? Tiens, voici une ode à tout ce que l'on peut faire avec un Nikon de la part d'un grand amoureux de La Langue De Chez Nous : http://www.emmacollages.com/article-ce-qu-un-poete-peut-faire-avec-un-nikon-111866397.html
    Passe une belle journée... mozartienne, de celles qui donnent des ailes de libellule aussi gracieuses que celle de ta photo.
    eMmA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas qu'Yves Duteil était aussi photographe à seize heures...
      Les mots sont-ils faits pour être utilisés au quotidien ?
      C'est juste un plaisir de les connaître, un pur plaisir gratuit...
      Et en ce monde où tout se tarife, les plaisirs gratuits deviennent précieux.
      Belle journée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. euh, oui... tu as raison Célestine

      Supprimer
    3. Mais toi aussi, eMmA, tu as raison de te demander à quoi servent les mots...
      Ce sont des objets, certains sont utilitaires, et d'autres sont des pierres précieuses...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Aïe! Il va me falloir une deuxième lecture, armée d'un bon dico! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que mon ordinateur me propose des définitions d'un simple clic de trois doigts sur le "pad"
      Mais c'est sans doute parce qu'il m'aime bien...
      Il semblerait que VERSIPELLE n'existe que dans l'imagination de l'auteur du roman éponyme ...
      Je t'épargne donc cette recherche-là ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je sais bien, mais j'ai une pathologie incurable, j'ai toujours aimé farfouiller dans les dictionnaires, les vrais, en papier avec une couverture rigide et qui pèsent 3 kilos chaque!
      T'as un nom pour ça?

      Supprimer
    3. Il y a sûrement un nom pour ça, puisqu'il y a un nom pour tout, même ce qui est innommable... ;-)
      mais là, j'ai mis des liens vers les définitions de tous les mots, alors si tu veux en profiter ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Bel exercice Céleste amie, mais deux choses :
    - 1) je suis farpaitement incapable de retenir l'un ou l'autre de ces mots.
    - 2) Je suis farpaitement incapable de retenir l'autre ou l'un de ces mots !!
    - 3) Je sais que tu t'es amusée, mais avoue que pareil vocabulaire dans une conversation ferait un peu (beaucoup) "savantasse" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que si tu en es capable. Quelle est cette auto-dévaluation convaincue ?
      Comme tu as retenu tous les autres mots que tu connais depuis le début : juste par association, qui est le fonctionnement normal de tous les cerveaux. Et le tien va plutôt bien de ce côté-là. Je connais des mots-clés qui éveilleront aussitôt en toi des souvenirs lumineux et extrêmement présent. On parie ?
      Mais franchement, tu veux mon avis, savantasse, je t'ai connu plus romantique. Qui a parlé de soutenir une conversation pédante ? :-D
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Oh! la... ça doit faire trente ans que je n'avais pas écouté Branduardi.
      Qu'est-ce que j'aimais ses chansons !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Ah... ... je n'ai même pas attrapé un dictionnaire et j'applaudis la culture, le jeu et les plaisirs qu'ils t'apportent.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que sur internet, on trouve la définition de tous les mots ?
      Mais là, je vois bien que tu es en surcharge cognitive, comme ils disent dans l'educ nat. Trop d'un coup...
      Allez je suis bonne pâte.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. avec les mots, avec les mots oui tout s'en va...♫♪


    et Tanka faire… La Zyhoptera

    Rêve demoiselle
    pigmentation zinzolin
    Aguets affamés
    traqueuse moustiques égarés
    yeux statufiés sur l’étang

    bises ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un tanka absolument parfait, Jak !
      Mais j'y pense : c'était peut-être toi, au bord de l'étang ?
      Bisous étoilés
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. ton billet de ce jour m a inspirée, j ai fait un texte avec des mots moins poétiques... du petit Robert 2017.

      Oui j'étais la le Nikon a réalisé un vrai effet de photobombing!!!! ☺☺☺
      bisous bonne soirée

      Supprimer
  13. Quel texte poétique sous couvert de culture ! le tout n'est pas d'employer des mots mais de les employer musicalement et tu es un as en ce sens !
    C'est un concept intéressant à rajouter à l'agenda ironique !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument ! les logo-rallyes ont toujours été pour moi un vrai plaisir.
      La reine incontestée dans ce domaine est mon amie Asphodèle, qui illuminé pendant des années la blogosphère de ses "Plumes"...
      Alors pourquoi pas ? ;-)
      Merci en tous cas pour tes compliments.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Céleste, je te laisse pour aller chercher le dictionnaire et je te reviens enrichie ; mais avant , je ne peux que louer ta dextérité terminologique et ne trouvant pas de mots pour t'adresser comme à l'accoutumé des bises originales et dignes de toi, je me satisfais d'un simple mais non moins affectueux "je t'embrasse".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais la simplicité me va très bien.
      Ces mots aujourd'hui sont là pour le jeu, cela m'émerveille d'en découvrir toujours de nouveaux, mais certains sont comme des orchidées, un peu trop sophistiqués, et ne sentant pas grand chose...
      Ton « je t'embrasse » lui, est comme une fleur toute simple posée sur le chemin, et qui attendait qu'on la respire.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Venir m'installer un moment chez toi est un grand plaisir. J'ai lu ton magnifique billet avec cette merveilleuse libellule et j'ai découvert beaucoup de mots. Merci d'avoir mis un lien sur chacun de ces mots. J'en apprends tous les jours et avec Mozart ce n'est que du plaisir.
    Bisous chère Célestine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plaisir d'apprendre ne s'émousse jamais, chez moi. Sans doute est-ce pour cela que j'ai choisi le métier de transmettre la connaissance. Une mission qui, si on y réfléchit un peu, est vraiment jubilatoire.
      La connaissance a cette supériorité sur l'argent qu'elle ne nous appauvrit pas quand on la donne.
      Belle fin de journée chère Denise
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Quel joli talent tu as pour récolter et assembler les mots avec harmonie... bisous bella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est du talent, mais c'est en tous cas quelque chose qui me donne beaucoup de plaisir !
      Merci ma Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Voilà un texte où les mots partent en gazouillement limerick, avec des mouvements acrobatiques méningiques au dessus de l’acceptation mentale, humainement parlant. J’ai adoré particulièrement ta prosopagnosie qui t’interdisait de confondre ce qui fût de ce qui n’aurait pas été. Merci pour ton style futé d’un air blagueur mais superbement voltairien. C’est du célestinissime pur jus. Bisous taquins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La prosopagnosie est une vraie maladie, sais-tu ? J'ai appris ça il y a deux jours, en regardant un jeu télévisé. Tu imagines ? Les gens qui en sont atteints souffrent beaucoup, car ils ne peuvent nouer de relations durables, ils ne reconnaissent pas les visages.
      Cela dit ma petite histoire était pure fantaisie bien sûr.
      Et tu sais combien j'aime ça... ;-)
      Bisous badins
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Permet moi, cher Bizak, de surenchérir comme l'auraient fait Dupond et Dupont : c'est du Célestinissime Grand Cru.
      Bises bourgeoises ;-)

      Supprimer
    3. N'en jetez plus mes amis...me voici cramoisie comme l'arrière-train d'un évêque, aurait dit San Antonio.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. @Céleste et Chinou: Deux merveilleux cœurs qui s’emboîtent dans une belle et tendre amitié. Merci à vous deux

      Supprimer
    5. C'est joli, ça, deux coeurs qui s'emboîtent.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Quelle belle moisson de mots riches qui dansent et chantent.... souvent inconnus du commun des mortels.... si talentueusement accolés les uns aux autres, si poétiquement liés.. récolte qui nous offre un grand plaisir à te lire....
    bonne soirée dans l'harmonie comme dans tes mots associés... douce Âmie stylée !
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une soirée qui fut bien harmonieuse, en effet.
      j'espère que toi aussi, malgré la tempête qu'ils annoncent demain.
      Tes mots vibrent et c'est le plus important.
      Douces pensées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. En effet, la tempête est passée tôt ce matin, et le calme est revenu rapidement.
      Merci Célestine... à toi de gros bisous.
      Bonne nuit remplie de jolis rêves.

      Den

      Supprimer
    3. La tempête m'a réveillée très tôt, il y avait tous les ingrédients que j'aime (quand je suis bien au chaud dans mon lit) du tonnerre, des éclairs, du vent, de la pluie, on se serait cru dans un phare par gros temps.
      C'était magique.
      Bisous Den
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Ô, Célestine donne une fête. Comme dans Le Grand Meaulnes ? Bien mieux. Il n’y aura pas que des enfants curieux d’apprendre et des demoiselles qui danseront, mais aussi des libellules et toute sorte de bestioles. Je crois que Célestine sera parée de mots chatoyants qui, avec la palinopsie que je traîne, vont m’éclairer comme des lucioles quand, tard dans la nuit, je traverserai la forêt pour rentrer chez moi. Chère Célestine, tu donnes un bal ? Si les phasmes sont invités, je viens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fête, oui, où le rêve se poursuit en éclats de rire au bord de l'étang des sortilèges.
      La palinopsie que j'appelle, moi, persistance rétinienne, quand on est ébloui par quelqu'un et que l'on y pense encore, bien après son départ...
      Toi, un phasme ? Tu ne me le feras pas croire...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Phasme : c’était un peu prétentieux, tu fais bien de me reprendre. Cette brindille ambulante, qui va en classe avec son cartable. Cette brindille au cœur qui bat. Qui se déguise en fille, qui s’habille en feuille. Si j’osais, me prêterais-tu la robe de soie vert prune de la fille étrange ? Pourquoi pas ? C’est dimanche

      Supprimer
    3. J'ai compris que tu aimais te déguiser en fille en lisant ton dernier magnifique texte, Bricabrac.
      Oui je te prête la robe de soie vert prune, et les escarpins de crème au beurre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Texte et photo juste sublimes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miss ! quel cri du coeur.
      Simplement, je revendique le texte mais pas la photo, quand elles sont de moi je l'indique au-dessous, par défaut quand il n'y a pas d'indications et que j'ai vérifié qu'il n'y a pas de droits dessus, c'est qu'elle viennent du net.
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  22. Chère Céleste,

    Avec tes funambules et ce dernier spécialement
    Tu nous présentes l'eau vive de la vie
    Non pas un bassin endoréique de liquide dormant
    Où viendraient mourir des gerris en furie

    Mais bien une eau dont les friselis
    Témoignent d'une joyeuse vigueur
    Telles les apertintailles de mon coeur.
    Une onde en perpétuel état de versipellis

    Tes peintures atempera ou non
    De conception architectonique
    Illustrent tes notules comme briques
    D'un bel ensemble en construction

    Je suis poète , une boite à l'Être
    Alors en déictique je préfère
    Comme toi tanka faire
    Plutôt qu'un visage ne plus reconnaître

    Bises d'un aspirant coryphée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un coryphée étant un aspirant-danseur étoile, tu es donc un aspirant-aspirant-danseur étoile...
      Merci de ton texte très travaillé, Pétrus !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Dr Krapov - Mais si on peut guérir de la prosopagnosie !
    Dr Sanguinetti - Tanka d'la vie, a d'l'espoir !
    Dr Krapov - A fréquenter la blogosphère, côté vocabulaire, à tous les renkus l'on gagne !

    Bon week-end, Céleste nièce !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ces deux joyeux drilles m'ont bien fait rire ce matin !
      Merci, oncle putatif !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Quand mon fils était dans ta classe, je n'ai jamais appris autant de choses que cette année-là. Tu avais une façon unique de donner envie d'apprendre.
    Et tu n'as pas changé. :)
    Bises
    Angela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec ce genre d'appréciation positive que j'ai eu le coeur de travailler tous les jours de ma carrière.
      Merci Angela, ça me touche beaucoup.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. ahhh Céleste adorée tu sais combien on t'aime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mes bestioles chéries, oui bien sûr que je le sais ...
      Mouah!
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. J'ai d’abord cru à des mots inventés!Mais en les parcourant,j'ai reconnu"gerris",récemment utilisé dans un commentaire.J'en ai déduit que c'était des "vrais mots".
    Ne restait plus qu'à les découvrir dans ton texte,pour essayer d'en comprendre le sens approximatif.Heureusement que tu as mis des liens ...
    Beau texte comme tu en as le secret... Merci de cette découverte,de ce beau billet,et merci de ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots inventés, c'était l'autre fois, dans le billet "demandez l'journal"
      C'est toi qui m'a appris le mot gerris, non ? Enfin il me semble...
      En tous cas, j'ai toujours grand plaisir à apprendre (aux deux sens du terme) des mots nouveaux.
      Douces pensées cher Xoulec.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je me souviens bien de ce billet-là:"demandez l'journal",vu que je me suis estirgouillé les méninges pour commenter!
      Le mot "gerris", c'est Bricabrac qui l'a utilisé dans un commentaire dans le billet"Tako-tsubo".Le "gerris" que je connaissais ,c'était "l'égérie" de tom!(et jerry).Le dessins animés de Hanna et Barbera.
      Je ne suis pas très fier de cette blague-là...Mais ça me fait rire.

      Supprimer
    3. Tu as raison car c'est fort drôle.
      Et quelle mémoire tu as ! Si j'ai noté les mots nouveaux que j'ai appris, j'ai oublié de noter où et par qui...
      merci, Xoulec, je te nomme mon secrétaire particulier !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Diantre! C'est trop d'honneur,mais vais-je être à la hauteur? Les nominations,c'est un peu comme les volontaires désignés d'office!

      Supprimer
    5. Diantre ? Tu t'es trompé de billet apparemment ! :-)
      Tu seras toujours plus à la hauteur qu'un attaché parlementaire fictif.
      En revanche, je ne pourrai pas te payer, je n'ai pas d'enveloppe. :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. En bon secrétaire particulier,je me dois de t'informer que j'ai déjà utilisé ce mot"diantre" ,dans le billet:"demandez l'journal.D'autres lecteurs aussi l'ont utilisé.Il n'est pas si désuet.Tu n'as pas d'enveloppe!Mais qui parle de payer?Il y a des choses qui ne se monnaient pas,et je ne demande rien.

      Supprimer
    7. Je vais t'apprendre les smileys et autres émoticones parce que là, tu as l'air beaucoup trop sérieux ! ;-)
      On dirait un homme politique hi hi !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Je prends donc mes nouvelles fonctions trop au sérieux! mince alors!Bon,je crois que le secrétariat n'est point fait pour moi.

      Supprimer
    9. Ah quel dommage. Voilà un emploi fictif qu'il m'aurait bien plu de te confier cher ami... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Bel exercice d'écriture, je n'ai pas vérifié le sens des mots à chaque fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu t'es amusée, c'est déjà ça...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Fichtre! Que de mots rares ici... C'est une collection impressionnante qui parsème ce texte plein de fraicheur et de magie poétique. On dirait de jolis cailloux brillants dans l'eau.
    Bises,
    Mo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des cailloux brillants qui iraient bien dans le joli bassin de ton jardin zen, Mo.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Savoureux texte ... Bravo Célestine, or fée des mots étonnants pour certains, que je n'aime pas tous ;) mais ravie de les croiser, ne serait-ce qu'une foie heu fois pardon :)

    Hum, je me ferais bien un petit limerick ! faut que j'y pense et me remette aux vers ...

    Je t'embrasse, en justaucorps bleu étoilé ( comme tu aimes/es ) de nuit ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, certains de ces mots ne sont pas jolis-jolis...
      Comme des animaux mal aimés...
      J'ai hâte de lire ton limerick.
      Très joli, le justaucorps bleu étoilé...
      Bisous en brassée de printemps
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Bon quand j'ai parlé de dico, je voualis dire encyclopédie... :D :D :D
    Photo magnifique pour une drôle de rencontre ;)
    Bisous chère fée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien évidemment...pour un savoir du même tonneau !
      Bisous ma luciole
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Kangourou Agile07 mars, 2017 12:29

    Tu as quand même un don d'émerveillement supérieur à la moyenne !
    La plupart des gens dans mon entourage n'ont rien à faire d'apprendre des mots nouveaux, pour eux c'est strictement extraterrestre !
    Il faut dire que je travaille dans le pragmatique, avec des gens qui n'ont pas d'humour et que je passe constamment pour l'Indien de service. Ce que je suis, au fond de moi, ça tombe bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme disait ma grand mère, il faut de tout pour faire un monde. Je compatis, travailler avec des gens qui n'ont pas d'humour, ce doit être coton !
      Tu es mon indien préféré en tous cas !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.