jeudi 15 décembre 2016

Saint Martin Vésubie


Sous-titre: ballade des gens qui sont nés quelque part...









C'est un petit village adorable. Même en période de sècheresse,  là bas, les nuages font trempette dans la méditerranée, et puis ils prennent le funiculaire céleste et vont se rafraîchir sur les montagnes environnantes, ce qui provoque automatiquement chez eux un épanchement aquatique d'importance. 
Bref, il y pleut beaucoup. Il y neige aussi l'hiver.
Et comme le village est entouré de deux rivières...en conséquence, c'est toujours vert. 
On appelle cela les Alpes Maritimes. 
Délicieux oxymore géographique.




Photo Marie-France Mellone 




Ma mère la Niçoise a passé le plus clair de sa vie dans  cet endroit à la lumière exceptionnelle, dans cette maison dont je vous ai parlé ici ...






...à part dans la parenthèse où elle a suivi mon père pour son travail. Ils y sont revenus pleins d'usage et raison quand il a pris sa retraite. Pendant des années, Saint Martin a donc été pour moi synonyme de vacances, d'amours d'été, de montagne un jour et de mer le lendemain, d'insouciance et de bonheur.






Gabin y a tourné « le cas du docteur Laurent » et mon grand père était très fier de tutoyer Gabin, à l'époque. C'était l'histoire de ce médecin qui a lancé envers et contre tous, la méthode de l'accouchement sans douleur ...







La rue principale est ornée d'une magnifique rigole, que l'on appelle « le ruisseau ». 








« La maison du coiffeur » est la plus ancienne du village. Elle date du Moyen-Age.














La montagne y est somptueuse été comme hiver.










La mairie est un pur joyau de style italien...




Mon quart de sang rital vibre toujours quand j'arrive dans la région. Certains villages des alentours ne renient pas cette influence italienne ancestrale...






Vous avez peut-être entendu parler des loups du Mercantour, de la Madone de Fenestre ou de la Vallée des Merveilles... ce sont des sites très prisés par les touristes, les montagnards, les skieurs.
C'est une région vraiment magnifique, pleine de surprises et d'enchantement.
Chaque maison y murmure une histoire. Chaque arbre, chaque rocher me parlent.

J'éprouve une grande joie à vous faire partager un peu de ce joli coin de terre et de ciel, où mon cher père repose désormais. Je sais qu'il y est bien, bercé par les torrents et les abeilles. 

*



Allez visiter la galerie de Marie-France Mellone, talentueuse photographe du coin.
Pour en savoir plus: Saint Martin Vesubie le site de l'office du tourisme.
Et sur Wikipédia.
Musique : Yiruma, River flows in you


115 commentaires:

  1. Coucou dame célestine. C'est marrant. J'ai réfléchi à y aller cet automne pour y faire de la montagne mais finalement je suis partie en forêt noire. Mais quand j'étais petite,j'y avais fait une halte avec mes parents et grands-parents pour une nuit et je garde un souvenir ému de ce village accroché à la pierre. Nul doute que ton papa y dorme heureux. C'est un paradis! Mille bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La forêt du Mercantour est certes moins dense que la Forêt Noire, mais elle est superbe en été, et en automne, quand les mélèzes illuminent la montagne de leurs flammes vermeilles.
      Je ne peux que te conseiller d'y aller faire un tour... c'est un paradis pour les randonneurs.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. J'y étais cet été, la première semaine de mes vacances d'été, tout allait bien. Cet endroit est somptueux, je reconnais presque toutes les photos. Nous avons à peine tutoyé le Mercantour et les loups, pas vu La Madone mais le Boréon et le Gordolasque. Je sais que j'y retournerai. C'est une partie des Alpes magnifique et restée authentique. La seconde semaine, dans l' arrière pays niçois, plus bas, là par contre je n'y retournerai jamais. Je suis rentré chez moi sans mon chien et on est inconsolable depuis. Nice aussi est une ville somptueuse, je n'aurais pas imaginé cette ville ainsi, je sais que là aussi je retournerai.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que le souvenir de ton chien ait entaché ton séjour, moi c'est là que mon père est parti et j'ai un peu de mal à y aller en ce moment...mais je sais que ça reviendra. J'y ai trop de beaux souvenirs. Mes jeunes années courent dans la montagne, et si t'avais connu la miss baie des anges à moitié nue comme disent deux chanteurs morts que tu n'aimes pas... hihi ah non, Dick Rivers n'est pas mort pardon...
      Bisous

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Bonjour Célestine
    Que le pays de ta Maman est beau. Je comprends que ton coeur s'y love dans de doux souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un endroit surprenant, en effet, qui gagne à être connu...mais je crois que chacun a un lieu particulier au coeur de son enfance, et que ce sont les souvenirs heureux qui l'embellissent.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Mais tu es chez moi, là !
    Dès que quelqu'un évoque, avec amour et délicatesse, ma région, mon cœur et ma gorge se contractent.
    Et, au bonheur de revoir ces tableaux vivants qui enchantèrent mon enfance, s'ajoute une furieuse envie de tout quitter pour les retrouver.
    J'y retourne au printemps, j'aurai une pensée amicale pour ton papa.
    Merci, Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça ? mais alors on va pouvoir boire le verre de l'amitié à la terrasse des Alpes ?
      Au printemps, quand le soleil dore le haut des sapins de la Colmiane à travers les lunettes noires ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Yesse !
      Cette région (je fus venansonnois, un petit cugulé sur "le toit du monde" ) n'est pas celle où je suis né ni celle où j'ai le plus longtemps vécu, mais c'est bien sur ses terres, sur ses flancs, dans ses bois, sur ses pierres, sur ses arbres, que mes pas, que mes doigts, que mes bras, que mon corps, que mon âme se sont le plus appuyés.
      Baîeta

      Supprimer
    3. Les cugulés... Tu sais que la maison se trouve route de Venanson ? Je sais depuis toujours le nom des Saint Martinois mais je n'ai jamais su l'écrire. A l'oral on dit les totchis...
      Rendez-vous au printemps alors...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Saint Martin Vesubie, je connais. C'est un bien bel endroit pour y reposer. Homme pas du Nord, mais plutôt du Nord, j'aime Nice et sa montagne, son histoire, le bout d'Italie qui pointe et plus encore... En Picardie on repose plutôt entre la plaine betteravière et la Grande Guerre si présente. Mais les hommes y sont les mêmes. Les pères aussi. Le mien , qui lisait tant, repose un peu plus au Sud, dans mon cher Valois, celui de Nerval et de Rousseau, berceau de la France.
    Je t'embrasse avec beaucoup d'émotion. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les montagnes étendent leurs grands bras en berceau pour que le village s'y love. Les anciens avaient bien repéré l'endroit idéal, le plus ensoleillé de la vallée, pour y construire ce nid. Quel savoir-faire !
      Si tu connais l'histoire de la région, tu sais que Saint Martin qui a été un maillon important de la résistance au nazisme pendant la guerre 39-45, a été reconnu village de "Justes". L'historienne Danielle Baudot-Laskine a d'ailleurs écrit un livre à ce sujet.
      Bises émues en retour. Attb

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Comme je te rejoins sur cet hommage à nos pères. Emotions communes, Angel Baby. Bises. ATTB.

      Supprimer
    3. Tu comprends pourquoi j'avais donné le cahier bleu à ma mère, pour recueillir ces précieux témoignages, avant que sa mémoire ne s'envole dans un nuage ?
      Merci ♥︎

      Supprimer
  6. Je connaissais sans connaître, car une auteur de Chloé des Lys y vit. Elle fait beaucoup de photos et donc j'avais bien le nom et quelques images en tête. Puis hélas il y a eu l'assassinat de ce guide de montagne, qui avait été un coup de canon dans la paix de cet endroit...

    Que c'est magnifique en tout cas... la maison du coiffeur, magnifique, magnifique... quelles belles racines tu peux vanter, sorellita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je la connais bien, elle s'appelle Marie-France Mellone , et elle fait effectivement des photos superbes de Saint Martin et de la région. Elle écrit également des poèmes. Elle habite juste à côté de chez mes parents, c'est notre voisine...une bonne vivante toujours de bonne humeur.
      baci sorella
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. J'adore la maison du coiffeur, tu vas y aller pour les fêtes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle est très ancienne cette maison, je crois qu'elle date du XIV° siècle...
      Non ce n'est pas prévu, je laisse mon frère y aller il adore la montagne en hiver,moi je la préfère quand il fait chaud...;-)
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Magnifique billet Célestine pour mon retour... pas très présente en ce moment, en plus grippée la semaine dernière...j'ai apprécié tes photos et tes instants de vie partagés... Cette région est splendide et j'ai eu la chance de m'y promener... je venais à peine de savoir que j'attendais ma fille aînée, alors... ! un doux souvenir..
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je suis sûre que malgré tout tu reconnaîtras le village, il n'a pas beaucoup changé depuis que j'étais petite...
      Merci d'avoir apprécié mon coin de terre, mon coin de ciel.
      Bisous belle journée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Célestine belles châsses reporter, merci !

    Influence Italienne dis tu ?
    Là où un Rital passe
    La laideur trépasse ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bien piètre reportage, faire un choix parmi les milliers de photos que je possède du coin, c'est juste mission impossible.
      J'aime bien ton proverbe, il est à l'égal de toi : d'une modestie exemplaire ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Modeste... Un prénom juste fait pour moi !
      Modeste et Céleste sont deux noms qui vont très bien ensemble... J'ai l'cafard tout à coup ];-D

      Supprimer
    3. Et surtout, surtout, ça rime avec palimpseste, et ça, ça change tout !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Tout le monde le sait bien que le seul défaut d'un rital, c'est sa modestie, et je suis placé pour le savoir....
      Ti bacio Cara ed una graffa per il cugino

      Supprimer
    5. Blutchy !!!!
      Comment ça me fait plaisir de t'apercevoir telle une étoile filante !
      baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. C'est une sublime région que je connais -un peu- bien, mon mari et moi passons souvent par ce massif pour aller en Italie l'été. Ton papa est bien entouré et protégé, la lumière ici est unique... Bises céleste Célestine, à tout bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou le nombre de gens qui connaissent la région...
      Il faut dire qu'elle est extrêmement attrayante. L'été, par exemple, la population se multiplie par dix, ce qui est assez énorme. Et puis il y a un enfant du pays qui a des dents à rayer le parquet et qui aimerait bien finir ministre...alors il met le paquet sur la région. Je tairai son nom, je ne suis pas trop d'accord avec lui.
      Bisous chère Plume
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. En principe je n'aime pas la montagne. Elle m'oppresse, m'écrase, me menace. Mais ce village, ainsi que les autres que tu nous montres, est époustouflant de charme, tellement plein d'histoires, de vécus, de profondeur vraie... Me rappelle un peu La Cadière d'Azur... Bref, un somptueux moment de beauté que tu nous offres là... Merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en parle avec des étoiles dans les yeux. Je pense que ce qui est oppressant dans la montagne, pour beaucoup de gens, c'est le sentiment d'être coincé. Mais le charme des Alpes " pieds dans l'eau " (j'adore la photo que je te mets en lien) c'est qu'en moins d'une heure on est à Nice,on a les palmiers, les oliviers et la mer. Et ça, ça change vraiment tout. Quand j'avais quinze ans, je prenais mon car le matin à 7 heures, et j'allais passer la journée à la plage. Passer de mille mètres à zéro en si peu de temps, ça secoue les neurones ! Je remontais le soir, toute bronzée, me mettre au frais dans mes montagnes.
      Oui tu as raison, il y a un air de ressemblance entre la Cadière et Saint Martin.
      Merci pour tes mots
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Jolie ballade. En ces instants de grisaille Strasbourgeoise c'est très agréable ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que l'ensoleillement alterne avec la pluie là-bas...un peu comme en Bretagne.
      Il faut juste choisir la bonne fenêtre météo..
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Bon , c'est décidé, je prépare mes chaussures de rando, mon crayon, mes aquarelles et............j'arrive. Mais non Céleste, ne rêve pas, tu sais que je suis obligée de laisser passer quelques mois avant de te retrouver parce qu'en ce moment les jours sont trop courts dans ton pays. Mais il est des rêves qui font des hivers doux comme des printemps. Bises d'espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça les jours sont trop courts dans MON pays ?
      Parce que chez toi ils sont longs, en ce moment ?
      Tu vis dans l'hémisphère sud peut-être ? mouarf !
      Trêve de plaisanterie, je serais si heureuse que tu viennes croquer la fontaine de la place et les mille belles choses qui font le bonheur des peintres et des aquarellistes là-haut
      Bises joyeuses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Que c'est beau Célestine. Si tu savais comme j'aime ces villages à flan de montagne. Je ne connais pas celui-ci mais il donne envie de prendre des vacances dans une chambre d'hôtes et faire de belles balades. Je ne me lasse pas de la montagne et la mer aussi. C'est un coin enchanteur où ton cher papa repose.
    Merci pour les liens, les photos sont superbes et j'ai écouté avec grand plaisir le morceau de piano.
    Bisous Célestine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Denise, tu es la bienvenue si un jour tu décides de venir te prendre une petite chambre d'hôte dans le Mercantour.
      Merci pour ton application à lire tous les tours et les détours de mon billet...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Que c'est gentil à toi... oui, pourquoi pas! Hier, j'en ai parlé à mon mari. Peut-être l'an prochain.
      Douce fin de journée Célestine.

      Supprimer
  15. Quel beau billet, l'arrière pays niçois est tellement beau ! Merci pour ce splendide partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que j'aime le plus, quand je vais marcher dans ces montagnes quand la rosée du matin fume au-dessus des cimes, c'est qu'au détour d'un sentier, soudain on aperçoit la mer, la baie de cannes ou d'Antibes qui miroite dans l'aurore.
      c'est magique.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Je découvre le beau pays auquel tu appartiens... Je te découvre, au gré des petits cailloux semés parmi tes mots... une maison d'enfance, de famille, de force, d'amour, et pourtant fragile... Une clé imprimée en rouge dans ta mémoire enfantine... Un cahier bleu pour tenter de retenir le fil d'une mémoire qui s'égare... "Nul ne guérit de son enfance...", on en revient toujours là...
    Je t'aime beaucoup, Célestine toute pétrie d'émotions, et le dire est encore trop peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce sont des traces de moi que je sème de puis bientôt huit ans sur ce blog plein de belles rencontres, et qui m'aident un peu à guérir de mon enfance.
      Je suis émue par tes mots, chère Baladine.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. C'est un très beau village et tu me donnes envie de faire connaissance avec cette région. Je t'envie tes racines moi qui suis née dans le 17ème et ai passé mon enfance dans le 14èm. A présent, je n'y connais plus personne et les rues ne cessent de se transformer. Je comprend ton amour des rue de St Martin, de son ciel et de ses ruisseaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le moins que je puisse dire c'est que les rues de Saint Martin restent immuablement les mêmes.
      Merci Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Magnifique photos Célestine! Merci de ce partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mari.
      C'est un plaisir de partager.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. C'est vrai que ça rappelle les villages perchés d'Ombrie et de Toscane.
    Ça me rappellerait sans doute d'autres si j'avais visité d'autres régions du même genre :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rêve de connaître les village d'Ombrie et de Toscane, quant à moi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oh la la ! la faute !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Ah! comme il doit se sentir bien, là, ton père, dans ce magnifique endroit. Et puis, les lieux où reposent les êtres que l'on aime sont des écrins si précieux...
    J'aime beaucoup la "maison du coiffeur". Imagine tout ce qu'elle pourrait raconter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'imagine très bien ce que cette maison pourrait raconter ???
      Des histoires incroyables de complots ourdis et d'amours sulfureuses bien sûr...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. J'aime tant cette bannière...

    RépondreSupprimer
  22. Je ne connais pas du tout le petit village de Saint Martin Vesubie, mais tu en parles avec tellement d'amour, et les photos le représentant sont si belles, que tu me donnes très envie de le découvrir. Un jour, peut-être.
    Merci pour ce joli partage, Célestine. Je comprends que ton papa ait voulu retourner là-bas. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis un peu "chauvine" quand j'en parle. Mais c'est un endroit tellement merveilleux.
      Je suis sûre que tu l'aimerais beaucoup....
      Belle fin de soirée
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Merci de faire découvrir ton "chez toi",tes racines...
    Une découverte en musique pleine d'émotion!
    C'est malin!tu me tires (presque) une larme au coin de l’œil...L'émotion sans doute,quand tu évoques ton papa.
    J'aime mes montagnes à moi,mais les alpes m'ont toujours fasciné...
    je ne suis pas encore descendu si bas vers le sud.un jour peut-être?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ce compositeur. Sa musique m'apaise.
      Un jour peut-être, oui, descendre vers le sud...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Alors là...Les petits points sont une belle perche(pas le poisson)que tu me tends.
      En fait,j'y ai pensé,mais après l'émotion suscitée par la musique et les photos agrémentées de tes commentaires Passionnés,si si ça se ressent...
      je ne pouvais me permettre une référence musicale!
      Mais là,le sud!même si elle a été trop entendue...
      C'est un endroit qui ressemble à la Louisiane
      A l'Italie
      Il y a du linge étendu sur la terrasse
      Et c'est joli
      on dirait le sud
      le temps dure longtemps...Nino Ferrer https://www.youtube.com/watch?v=k2djyK-WV_U
      j'ai découvert les alpes quand j’effectuais le service militaire.
      Je crois que j'en suis "tombé" un peu amoureux (des alpes,pas du service).
      Les hautes alpes en hiver,ensoleillement quasi permanent,ciel bleu d'azur...Magnifique Montagnes ,immenses et majestueuses,grandiose!J'ai toujours beaucoup de plaisir à y aller.Mais pourquoi pas un jour,aller plus au sud...

      Supprimer
    3. Oui j'aime cette chanson, j'en maîtrise maintenant les accords et c'est agréable de la jouer à la guitare.
      Elle fait partie de ces choses qui m'apaisent , qui me procurent de la joie.
      Quant à la montagne, elle me fait le même effet.
      Sois le bienvenu, Xoulec, si un jour tu décides de pousser jusqu'à la pointe sud est...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Alors là... Je ne sais pas quoi dire! C'est plus que gentil de ta part! je, Je, Je...Je sais ...pas (quoi dire)! Ben si:merci! La "graine" vient d'être semée,le temps que l'idée fasse son chemin... Quelquefois,ça peut être long!(même souvent).
      J'aime laisser le temps au temps.
      Douce nuit à toi,Célestine.je t'embrasse.

      Supprimer
    5. C'est sincère. Je suis comme ça...Parfois, les gens ne comprennent pas. Ils disent que mon bon coeur me perdra...
      Mais la vie, n'est ce pas aussi et surtout un partage ?
      Belle nuit à toi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. La vie est un partage?Tu as raison(encore)non j'rigole.Tu as raison.
      Je ne doute pas de ta sincérité.Avoir bon cœur n'est pas donné à tout le monde,c'est un belle qualité, qui peut être "dangereuse".
      Lorsque l'on se fait abuser par quelqu'un ou quelqu'une ,c'est toujours plus douloureux,et il est plus difficile d'avoir un soutien.
      Alors,oui cette phrase est vrai:"son bon cœur la ou le perdra". Il serait tout aussi impossible de perdre son" bon cœur",qui je crois,est ce qui te caractérise(le plus?). je ne sais pas si j'ai bon cœur?
      j'ai une propension à me protéger,et pour cela,j'adopte...non pas ça,je me comporte...pas ça non plus,enfin je suis,voila c'est ça,je suis un peu"sauvage". Un trait de caractère qui vient du "pays" qui m'a vu naitre.

      Supprimer
  24. Mon coup de cœur va à la maison du coiffeur. Je ne viens pas de cet endroit, je n'y connais rien mais je ressens une p'tite chaleur en regardant ces photos. J'aurais bien voulu y vivre.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un beau coup de coeur cher ami.
      Cette maison est très belle en effet, et très ancienne.

      Je suis heureuse de vous voir par ici.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Quand on perd un être cher, notre mémoire se met au galop à retrouver la moindre trace, la moindre , le moindre endroit, à rappeler la moindre anecdote pour faire revivre, l'être cher, le rendre présent. Céleste ton papa te manque, tu ne cesseras pas de dénicher encore tellement de souvenirs qui ont trait à tout ce qu'il avait fait, touché , raconté, vécu. On dit que l'être aimé est juste absent, ne meurent que ceux qu'on oublie. Bisous Céleste et pardonne moi pour le retard de mon commentaire, j'étais allé chercher des noises là où il n'y en pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as réussi à me faire pleurer ...c'est vrai qu'il me manque et que mes souvenirs sont si présents que j'ai parfois l'impression qu'il n'est pas parti...
      Chercher des noises n'est jamais bon, ça embrouille le coeur comme d'une fumée noire qui sortirait d'un pot d'échappement mal réglé...
      Bises belle nuit
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Chère Céleste bonjour,

    Merci de nous présenter ce merveilleux village et de nous faire ainsi
    partager la joie de ta jeunesse en ces lieux magiques.
    j'inscris ce village à mon prochain but de voyage pèlerinage.....
    bises enchantées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec plaisir que je te ferai découvrir de visu mon beau village, si j'en ai l'occasion, cher Petrus...
      Qui sait, nous retrouverions peut-être d'autres blogueurs, Rom, Bizak ou Denise pour refaire le monde sur une terrasse au soleil... Tout ce que j'aime.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Quand on a passé son enfance en si joli village
      Comment rester muet devant un paysage
      Qu’il s’agisse d’Entraigues
      Ou de Sauveterre de Rouergue

      Vienne l’heure où je partirai
      Chercher trace de tes pas
      Là où tristesse ne se voit pas
      Mais où ton coeur montre ses attraits

      Bises poétiques

      Supprimer
    3. Je suis incapable de dire si le lieu de repos final à une quelconque influence sur le reposé, ce que je sais c'est que chaque phrase de ton Blog respire l'hommage à ton Papa depuis son décès et je ressens ta tristesse due à son départ.
      Merci pour ce portrait d'un village dont jusqu'à maintenant je ne connaissais que le nom, c'est magnifique.

      Bleck

      Supprimer
    4. Bien sûr qu'on est incapable d'affirmer quoi que ce soit, mais mon beau-frère a voulu que ses cendres soient dispersées au sommet de sa montagne préféré, et tout cela a valeur de symbole. les vivants aiment bien se dire que la mort est un pardon, un repos, une douceur comme il y a la douceur de vivre.
      Tu aimerais beaucoup une villégiature dans cette belle région, j'essaie d'être objective, il faut le reconnaître: c'est un coin magnifique. (et en plus il y a plein de petits restaurants très goûtus) ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. @Petrus
      Ton poème est très beau.
      Je connais Entraigues (si c'est celui auquel tu penses et où repose un grand poète chanteur)
      mais pas Sauveterre de Rouergue.
      merci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Ton amour pour ce village se perçoit bien à travers le portrait que tu en fais :)
    Mais il a de quoi plaire, il est vrai, tant par sa situation, son architecture, que son insertion dans l'écrin du paysage ! J'aime beaucoup ces "villages perchés", qui ont quelque chose de familier pour le petit-fils de provençale que je suis. Et puis cette lumière, quelle que soit la saison...

    Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien, cher ami.
      La lumière....oui, toi qui es photographe d'âme, tu aimerais la transparente clarté de ce ciel qu'aucune pollution ne vient gâcher.
      Et les mélèzes en automne y sont aussi beaux que dans la Clarée. Peut-être même plus...
      Nan, j'rigole !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. C'est juste impossible de ne pas être amoureuse d'un tel village. Tes photos sont magnifiques, même si ça a été compliqué, j'imagine de choisir!

    Pourquoi sur tes dessins les visages restent ils vierges?

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bien de l'amour qui m'anime quand je décris les lieux qui m'ont vu grandir (surtout que c'était pour les vacances, donc des moments toujours merveilleux de liberté et d'insouciance)
      Pourquoi ? C'est mon style, voilà tout... ce qui fait que chacun met ainsi l'émotion et les traits qu'il souhaite sur les visages de mes funambulles. Et puis dessiner un visage c'est souvent compliqué. Je suis rarement contente de l'expression obtenue. Je ne suis pas une pro, c'est pour ça...
      Bises

      Supprimer
  29. L'été 69 je me suis retrouvé en vacances dans ce village, j'étais logé à l'hôtel de la Châtaigneraie, le patron était un homme charmant, je n'y suis plus jamais retourné mais j'en ai gardé un souvenir ébloui que vous ravivez aujourd'hui, délicieuse !
    Merci pour ce coup de lumière sur mes vieux souvenirs émus.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je connais bien cet hôtel, bien que je n'y aie jamais dormi, et pour cause...
      Le patron est toujours là, mais c'est son fils qui a repris les rênes de l'affaire.
      En 69...année érotique ?
      (oui, bon je sais, elle est facile...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Merci pour la balade.
    Je ne connais pas du tout ce coin. Il a l'air bien joli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'est ^^
      Je rêve d'y inviter tou(te)s mes ami(e)s ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Oh que j'aime cet endroit et que de souvenirs y sont rattachés ! Mais pas tous bons : la mort de notre petit labrit alors que nous étions si lionne la maison et les pleurs de notre Guillaume qui a dû, avec son grand frère amener le chien chez le véto pour la dernière piqûre !!!
    La Madone de Fenestre : une randonnée que je voulais faire et que je n'ai pas pa mener jusqu'à son terme. Il faisait tellement chaud que j'ai cru que j'allais mourir ! Un voeu que je n'ai pu réaliser à mon grand dam. Le mari de ma soeur aînée était dans le coma après un AVC et je pensais bêtement que si j'avais pu aller jusqu'au bout... quelle bêtise oui !
    Bon, j'arrête de faire mon caliméro...je me souviens de moments formidables, de balades sublimes (le pas de l'arpette, le lac Cerise (en fait, jusque une petite mare, ce jour-là !), la rando des corniches (recommandée par notre logeur), pas de numérique à l'époque, mais les photos sont dans un album. Saint-martin affichait complet, nous avions logé dans une auberge : l'auberge du Bon Puits (je viens de regarder l'album. Je ne sais pas si elle existe toujours.) Short la journée, et robe longue le soir puisque nous étions tout près de la côte . Robe longue pour cacher la marque des chaussettes ! :D
    Bon, allez, je file, je n'ai pas que ça à faire, bavarder ici !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auberge du Bon Puits existe toujours elle se trouve dans la vallée, dans un lieu dit appelé "Le Suquet", près de Lantosque.
      On voit sa photo sur internet.
      le pas de l'Arpette me rappelle une randonnée épique où j'avais attrapé une gastro terrible. Comme c'ets périlleux de marcher en montagne quand on doit faire des pauses techniques tous les dix mètres...
      J'adore ta conclusion !
      Bises chère Marie-jo la bavarde impénitente !


      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. pardon pour les fautes ... de frappe, je vais trop vite et ne regarde pas ce que j'écris ! Si mon prof passait par là, je me ferais tirer les oreilles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, je ne mets plus de punition quand on n'a pas appris ses règles d'orthographe !

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. C'est un effet du yin et du yang ?
    Il y aurait donc autant de paradis que d'enfers sur cette terre ?
    Merci pour la balade dans ce village sans prétention qui mériterait d'en avoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas il n'a pas mauvaise réputation !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Donc le paradis existe sur terre ! Merci pour ce beau partage. Quelle chance d'habiter dans cette région. La ballade était très belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel, ravie de ton enthousiasme !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. Finalement, on trouve de la beauté à tous nos lieux d'attache et d'appartenance…
    comme dit ci-dessus en a peut-être chacun notre coin de paradis…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté est-elle dans nos lieux d'attache, ou s'y attache-t-on parce qu'ils sont beaux ? ;-)
      Tu as quatre heures.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Nos lieux d'attache, au sens où j'en parle, ne sont pas des choix, comme on va en vacances, ou comme on achète une résidence secondaire, ou un endroit pour sa retraite.
      Nos lieux d'attache sont des lieux racines parce que la vie nous a déposé là et pas ailleurs, par naissance, vocation, engagement.
      On y trouve de la beauté à mesure de l'émergence de l'appartenance viscérale.

      Je dispose (par exemple) d'un lieu d'appartenance, qui est un champ très quelconque, avec un arbre, et un banc de pierre au bord de la route. C'est l'un des endroits les plus beaux du monde. J'en ai donné les raisons dans le passé, il y a bien longtemps, sur un billet probablement disparu. Mon petit avatar en est la manifestation.

      J'ai quelle note, maîtresse ? ;-)

      Supprimer
    3. Ton texte est bien construit, bien écrit, et dénote une bonne compréhension du sujet. Les exemples sont bien choisis en ce sens qu'ils déclenchent juste ce qu'il faut d'émotion. Tu montres un grand sens de la synthèse et en même temps une analyse fine des termes de la question.
      En conséquence je te décerne la note de 18, parce que tu sais bien qu'on ne met jamais 20 à un devoir de philo.;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. C'est dans ce village que résidait Hervé Gourdel, photographe et guide de haute montagne, décapité en Algérie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui quand on arrive sur la place, des banderoles nous rappellent cet hommage à un enfant du pays mort dans de terribles circonstances.
      Un de mes frères le connaissait bien, il avait fait de la montagne avec lui.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Je ne connais pas ce village dont tu nous offres tant de vues superbes, en été, en hiver il est splendide !
    Merci Célestine, tu, vis dans un très belle région

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue chère Marine sur mon totem.
      Et merci pour ton engouement pour ce village que j'aime.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  38. Aucune mention n'est faite - sauf erreur ou omission - des deux stèles commémorant désormias côte-à-côte les Juifs assassinés et les JUstes de S.M.V.
    SMV, une des rares communes membre des villes et villages des Justes de France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune mention, vraiment ?
      Vous n'avez pas lu ma réponse à Eeguab, ci-dessus ...je dis
      Si tu connais l'histoire de la région, tu sais que Saint Martin qui a été un maillon important de la résistance au nazisme pendant la guerre 39-45, a été reconnu village de "Justes". L'historienne Danielle Baudot-Laskine a d'ailleurs écrit un livre à ce sujet.
      Dans l'article Wikipédia, il y a un paragraphe entier consacré à l'événement :

      Après l’armistice des Italiens en septembre 1943, et sous la menace directe des autorités allemandes, un millier de Juifs de Saint-Martin-Vésubie ont réussi à remonter la vieille route du sel vers la vallée du Gesso pour se sauver en Italie. Les Juifs qui sont restés à Saint-Martin-Vésubie ont été arrêtés et transportés à Auschwitz. Cet épisode apparait dans le livre Étoile errante de J. M. G. Le Clézio.

      Le commandant de la brigade de Saint-Martin-Vésubie, le maréchal des logis-chef Landry Mangon et sa femme Adrienne Mangon ont caché Jean-Claude Dreymann, un petit enfant de quinze mois ; un autre gendarme de la brigade Joseph Fougère et sa femme Yvonne Fougère cachèrent, de leur côté, sa sœur aînée, Cécile, âgée de cinq ans, en la faisant passer pour leur propre fille.

      Les 2 enfants restèrent cachés dans la gendarmerie pendant plusieurs mois ; leur mère, enceinte de huit mois, a pu ainsi échapper avec sa famille à la rafle du 8 septembre 1943.

      Les 2 gendarmes et leurs épouses ont reçu, à titre posthume, le titre de « Justes parmi les nations » au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée à Saint-Martin-Vésubie le 5 septembre 2016.

      Le 25 septembre 2016, la ville est à son tour reconnue « commune membre des villes et villages Justes de France ». A cette occasion, Pierre-François Veil, président du comité français pour Yad Vashem, a inauguré une stèle en hommage aux Justes et aux juifs de la commune déportés en 1943, aux côtés d'Éric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes.

      Bien à vous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  39. ahhh comme je te comprends ! Il y a des endroits comme ça où le coeur vibre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon coeur vibre où qu'il se trouve, mais là-bas, il vibre plus... ;-)
      Bious
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  40. Je suis sous le charme: tout le monde parle des photos, mais tes mots sont toujours exceptionnels.
    Ils collent au paysage et l'illuminent de petits rayons charmants
    Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est adorable. Merci beaucoup !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  41. Wouwh ! Merci ! J'adore... Je ne connais pas bien les Alpes Maritimes (moins que le Var)/
    Mais ça fait rêver !
    Superbe...

    Ainsi, un endroit que j'adorerais connaître, c'est Roquebrune-Cap-Martin et aussi Saint-Clair (où habitait le peintre Thé Van Rysselberghe, enfin non, où il avait une maison de vacances). Mais Saint-Clair, je ne sais pas où c'est par contre (à vérifier).

    Merci pour ce reportage et ces renseignements précieux (notamment sur l'accouchement sans douleur(s).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saint Clair est dans le Var, au Lavandou. Ce n'est donc pas tout à fait la porte à côté !En revanche Roquebrune-Cap-Martin, je connais bien, c'est entre Monaco et Menton une fantastique région à une heure et demie de chez moi.
      En revanche je ne connaissais pas ce peintre, un de tes compatriotes, je suis allée voir ses oeuvres.
      Bisous ma Pivoine
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  42. C'est beau, c'est normal puisque c'est Céleste...
    Ti bacio Cara

    RépondreSupprimer
  43. Alors je ferai un effort pour l'être moins :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô la la ! C'est une expression... tu me fais le coup à chaque fois et moi je marche comme un aiguiseur... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  44. Je suis allée à Saint Martin Vésubie quelques jours après mon mariage en 1977 ! C'était en quelque sorte notre voyage de noce et mon mari voulait me faire découvrir ce village qu'il connaissait par cœur puisqu'il est né à Nice et y a vécu jusqu'à ses 12 ans! Il passait la plupart de ses vacances là haut et je l'ai souvent entendu parler de la Vallée des Merveilles et de la Madone de Fenestre entre autre ! Lui aussi devait y retrouver des traces de ses ancêtres italiens ( 50% pour lui !)
    Tiens j'y retournerai bien un de ces jours :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais moi-signe quand tu y vas, mammilou. Je serais ravie de t'y voir à la terrasse des Alpes (avec tous les blogueurs qui passeront par là, le patron va être content que je lui ramène des clients...)
      Je ne savais pas que ton mari était niçois.
      Avec plaisir !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  45. Bonsoir Célestine
    Merci pour ce reportage photo ,qui m'éclaire sur un village dont nous parlait souvent notre père - Souvenirs d'enfance pour lui . Je ne connais pas et peut être qu'un jour la curiosité me poussera à explorer les lieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir. Peut-être ma mère le connaît-elle, elle qui connaît tout le monde ?
      Bien à vous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.