jeudi 13 octobre 2016

Morphée



Schlafzimmer im Schöneberg:


En plein après-midi, exactement là, chaque jour,  le soleil asperge le lit de sa lumière chaude de début d'automne.
J'aime m'y rouler en boule après manger, comme une grosse marmotte qui digère. Je sens la chaleur céleste me titiller gentiment le plexus. J'en ai besoin, surtout en ce moment où les vagues de la vie me roulent en tous sens comme un bois flotté.
C'est alors que Morphée, fils de Nyx et d'Hypnos, vient subrepticement s'asseoir à côté de moi. 
Je l'observe du coin des cils. 
C'est un beau jeune homme. Un visage fin au profil grec, forcément. Il a de petites boucles blondes qui se tortillent sur sa nuque en volutes confondantes. Je passerais bien mes doigts dans ces cheveux d'ange en soie délicate...Il est assez bien bâti, on voit tous les muscles de son ventre affleurer sous sa peau bronzée. La cuisse ferme et le pagne conquérant laissant deviner des choses prometteuses.

Mais alors...il est d'un ennui ! Mortel... Aucune conversation. Il me réciterait l'annuaire à la page des notaires de Maubeuge que je baillerais moins. 
En moins de cinq minutes, je m'alanguis en écoutant distraitement son monologue monocorde, qui s'éloigne de plus en plus. J'ai les esgourdes qui s'ensablent.
Les bras de Morphée, je vous en ficherais...On n'a même pas le temps d'en voir la couleur, ni surtout d'en tâter le grain de velours. Encore moins d'en sentir la ferme et douce étreinte...
Limite publicité mensongère, quoi.
C'est quand même un rien surfait, ces expressions mythologiques. Enfin, ce que j'en dis...

¸¸.•*¨*• ☆


109 commentaires:

  1. y en a plein ici qui vont dire OUF ! un concurrent en moins ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça dépend...il va peut-être les estourbir tous d'un sommeil profond à la lecture de ma prose...
      On n sait jamais...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Mouah ah ah... Excellente la propagande... On fait saliver et puis zou, on emballe.
    Non mais c'est quoi ces femmes qui zieutent ? Manquerait plus que ce soit sous le pagne ! Non mais !...
    (Au fait, Morphée aurait pas une frangine ?)
    Bisous la marmotte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi, les femmes n'auraient pas le droit de zieuter ? Ben ça alors...
      Pour la frangine, j'ai appris au cours de mes pérégrinations sur le net qu'il avait 999 frères et soeurs, ce brave Morphée. Parmi eux, il y en a peut-être une qui s'appelle Morphine ? ;-)
      Bisous de marmotte
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. J'aime bien les bras de Morphée, Célestine, on s'y blottit à deux, un pur bonheur ! Natty adore ce moment de sieste sur mes genoux, lovée dans son plaid polaire rose !!!
    A O. le décor est moint poétique.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine bien ton petit bout de chat blotti sur sa couverture rose, assortie à ses coussinets...
      Un pur moment de paix : regarder un chat dormir.
      Bisous ma So
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Morphée est bien ingrat de ne pas profiter de badiner avec toi dans un si bel endroit !
    Bises

    Ps : Mon Morphée à moi a une chevelure brune .. mais tout aussi peu bavard.. Pfff.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est peut-être tout simplement fatigué, ce dieu promu à endormir les mortels depuis des milliers d'années...Même si depuis quelques temps, il a une sérieuse concurrence avec d'autres divinités plus délétères, Lexomil ou Atarax...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. On ne se couche pas après un repas, on ne digère pas bien et ça donne des sensation fausses.
    La preuve, tu n'as même pas remarqué que Morphée est un brun mat.
    Beau, musclé et con.
    Mais brun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brun mat ? Difficile à dire, au vu de cette représentation de lui par Nicolas Poussin...
      Mais pourquoi pas ? Je n'ai rien contre, bien au contraire...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Regarde le Morphée de Guérin qui savait bien, lui que le Grec est rarement blond.
      Bon, il était moins fixé sur les Grecques.
      A moins que justement, dans les rêves des bruns mats, les femmes les plus attirantes ne soient claires de peau et de cheveux.
      Va savoir...

      Supprimer
    3. Je crois que c'est ça... j'ai cru comprendre que toi même, tu avais une légère propension pour les filles claires de peau et d'yeux. Serais-tu grec ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Profil grec ! Qu'est-ce qui faut pas entendre...
    Mon restaurateur sicilien prétend aussi l'avoir le profil grec. Heureusement, j'ai pas de photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah dommage, Boss. J'aurais rêvé de voir la photo de ton pizzaïolo préféré ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. ...et à la fin ce sont les notaires du Nord qui trinquent. Scandaleux, pourquoi pas les enseignants des Deux-Sèvres? Longtemps je me suis couché de bonne heure car je croyais que Morphée était une femme.
    Pour le côté surfait de la mythologie ne m'en parle pas. Neptune, Piazza Maggiore à Bologne, entouré de sirènes aux seins jaillissants et généreux, et lui-même assez en forme(s), pourvu qu'on le regarde depuis une pierre précise et, du coup, précieuse, dénommée Pietra della Vergogna, est actuellement invisible sous les bâches de la restauration. On m'avait déjà fait le coup à la Trevi de Rome il y a 20 ans. On ne me dit rien à l'avance, à moi.
    Mile baci é grazie per tutto. Ciao Signorina W. ATITIBI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille pardons pour les notaires du nord...Une pitoyable association d'idées, je te le concède, entre la chansons des Philistins de Brassens et le clair de lune à Maubeuge.
      Je regrette que tu n'aies pas pu lorgner la pierre de la honte pour cause de ravalement. Il faudra donc que tu y retournes...pffff ... Mais je sais que tu es bonne pâte (alla bolognese)
      Baci per te e atttb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. J'ai bien connu les grecs, leur profil, la cuisse et le pagne dont tu parles et, si tu les caresses dans le sens du poil, ils savent te prendre dans leurs bras et te bercer. Si Morphée ne te fais pas l'effet escompté, je te demande de le et de me pardonner : il est avec moi de 23h à 3 heures du mat' Ensuite il me quitte et je m'en vais rejoindre d'autres horizons oniriques, des anges plus prometteurs qui me laissent rêver de délicieuses amours m'entraînant ainsi, tout doucement dans un état d'apaisement et de repos. Bises revigorantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On sent la femme d'expérience, en effet...
      Caresser un grec dans le sens du poil, c'est fort, car si on en croit leurs statues, ils sont plutôt glabre !
      Mais tu as de délicieuses insomnies, dis-moi, à partir de 3 h du mat' ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Oui c'est très vrai, mais qu'est ce que c'est bon ! C'est drôle, mais plus jeune je ne comprenais pas qu'on puisse faire la sieste et après, je la faisais un peu mais sans jamais parvenir à dormir !!
    Par contre, il n'a pas une soeur jumelle Morphée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là est la question ! (voir ma réponse à KakuShiken)
      J'ai déjà vanté les mérites de la sieste (tu sais bien que je me répète ^^) ICI
      Bisous Mindounet
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. En même temps il ne fait que son boulot. Moi perso un type au pagne conquérant à côté de mon lit je me méfie un peu, sait-on jamais, un excès de zèle est si vite arrivé. Je préfère compter les moutons, ça sent pas bon et c'est moins sexy que les chèvres, mais au moins n'y a t-il ni tromperie, ni surprise ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, tu me fais trop rire...On comprends pourquoi ça se passait chez les Grecs, en même temps, parce que je me suis laissé dire que ceux-ci, au moins dans l'Antiquité, n'étaient pas forcément opposés à avoir un pagne conquérant dans leur lit...mais je colporte peut-être de vils ragots...
      Un mouton moins sexy qu'une chèvre ? Faut voir...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Les pagnes c'est comme le livré A ça trompe avant même de l'avoir B,C...Imagine au zénith le roulement des draps sortant d'une chiffonnade de cochon qui justifierait qu'un dieu membré comme un GO en début de séjour soit de la sieste crapuleuse. Hein, tu vois ce rituel sauvé des décadences du tant actuel.Ô oui, je crois que tu vois tellement bien que tu vas foncer acheter de l'anti-mythes pour redonner à ta chambre une vitesse de croisière que ce con sorti des Baux est venu mettre en fantasme d'erreur dessiné par Cocteau. Heureusement que les cauchemars sont là pour attiser les rêves, phallus pas s'inquièter pour ça, Céleste, ç

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...l'anti-mythes, quelle belle trouvaille. Quoi que de nos jours, ce serait plutôt de l'anti-mytho dont on aurait besoin, pour balayer tous les beaux parleurs qui nous font miroiter l'âge dort.
      En même temps, j'étais pas forcément inquiète. Il y a longtemps que mes voiles flottent librement au vent du large, sans s'inquiéter de la solidité du mât.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. C'est délicieux la sieste, une glissade sur un nuage blanc... Sûr que dans un décor aussi doux, je n'aurais jamais eu le temps ne serait-ce que d'entrevoir Morphée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement délicieux, oui. Et reconstituant.
      En tous cas, un de mes secrets de jeunesse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. La sieste avec un mec aussi soporifique que Morphée, quel gâchis... L'homme serait plutôt pour l'option champagne et sans pagne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouééé ! joli le calembour. Et tout à fait d'accord.
      Sauf si on veut vraiment dormir... (ça arrive aussi)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. J'ai le pied grec alors si tu veux dormir avec. :D
    je n'ai pas parlé de prendre mon pied que les choses soient claires...
    Voilà encore où je mène le débat, tu devrais m'interdire sur ton blog, je gâche toute la poésie dont tu es capable.
    Mais rassure-toi je ne vais pas me confondre en excuses, j'assume mes turpitudes.
    Bisous célestes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais quand arrêteras-tu de te flageller, Choupinet ?
      Interdire mon blog ? Tu me connais si mal ? Plutôt me couper un bras que de ne pas laisser s'exprimer joyeusement mes lecteurs. hihi !
      Et puis, le ton du billet était badin, non ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. mais oui qu'il était badin ce billet
      Et tout ça n'était que plaisanterie.
      Me flageller mais non j'ai une estime de moi bien trop forte. :D

      Supprimer
    3. Je rigolais moi aussi, en fait...
      Qu'est-ce qu'on rigole ! :-DDD
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. À s'en taper sur les cuisses !

      Supprimer
  15. Moi aussi dans la vie j'en pris plein la gueule, j'ai beaucoup Morphée en fait ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf mouarf ! Il fallait la faire celle-là, et tu l'as faite.
      Heureusement, tu as aussi eu de bons moments, je ne crois pas me tromper beaucoup...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ah oui des sacrés bons moments... Des parenthèses étoilées en fait ^^

      Je suis comme Harry, pas le niquedouille de potier, l'autre, l'inspecteur : celui qui ne renonce jamais ! ];-D

      Supprimer
    3. Tu as raison, renoncer c'est vieillir...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Extra, tu pétilles comme un très bon champagne céleste Célestine, MERCI. Bises ensoleillées d'un jour pluvieux (il se cache juste derrière les gouttes...). brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Champagne et avec pagne, pour reprendre l'excellent jeu de mots de l'Homme.
      Merci Plume !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. J'en connais qui vont être content : Kamel SEOUD ; Marc Rousseaux ; Christophe Lévesq, Philippe Leclercq ; Marc Gillet... : les cinq notaires de Maubeuge !
    -------------
    Et sinon, quand je fus jeune à cause du « E » je croyais que Morphée était une femme.
    Depuis que j'ai appris, je m'interroge sur mon homosexualité latente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puissent-ils me pardonner, ces chers Philistins de Maubeuge.
      Je constate quand même que la profession est désespérément sous représentée en éléments féminins. Je suis d'autant plus heureuse qu'une de mes nièces embrasse cette noble profession.
      Ah, le E de certains mots grecs est trompeur...Apogée, lycée, gynécée, périgée, scarabée, caducée, mausolée, trophée, périnée, macchabée, j'en passe...de quoi écrire un texte pour un atelier d'écriture...ça te tente ?
      Au fait, en parlant de tente, homosexualité latente, c'est pas un pléonasme ? ;-)
      Kisses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. homosexualité latente, c'est pas un pléonasme ? ;-)
      Je me disais bien que tu allais le repérer… !!

      il y a un certain nombre de femmes chez les notaires, mais elles sont plutôt clercs que titulaires de la charge, surtout dans les villes de province…
      et à Maubeuge certaines sont clercs de lune… forcément…
      qu'elles ne montrent pas… on n'est quand même pas, là-bas, chez la grosse Adrienne de Montalant
      ;-)

      Supprimer
    3. tiens, c'est exactement ici que je devrais placer un comm' :-)

      (bonnes siestes, Célestine, que ça te fasse du bien!)

      Supprimer
    4. @Alain X

      Clercs de lune...alors ça c'est vraiment magnifique ! on dirait du Prévert...
      Pour la grosse Adrienne, j'ai appris plein de choses sur le choix de Brel de changer son nom pour la rime. Une femme qui a réellement existé dans les années soixante, selon monsieur Wiki pédiatre.

      Supprimer
    5. @Adrienne

      Quel sens de l'à-propos ! Bravo. Et bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Mais dis donc coquine... ça fait plaisir de voir ta plume frétiller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour te ravir, chère Brizou.
      Sourire pour ne pas sombrer, c'est ma devise pour l'heure.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Beau, beau et con à la fois... pourquoi pas sincèrement, pour un moment, demande t'on à un prix Nobel d'avoir de la superbe... beau et con pourquoi pas !

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beau et con, oui...mais pas soporifique, sinon c'est le sommeil assuré. muahaha!
      En même temps, c'est son job, à Morphée. Pour le reste, faut voir avec Phoebus...ou Hercule ?
      ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. J'ai quelques griefs après ce bel éphèbe, il me fait attendre tous les soirs ! Non mais ! Sans blague !
    Mais je crois avoir compris pourquoi...il s'attarde chez toi ! Dis donc, s'il t'embête dis-lui d'aller ailleurs faire son boulot !
    " JE L'OBSERVE DU COIN DES CILS" Une douce vague de bonheur toute nostalgique me fait sourire. Je pense à mon grand Xavier (43 ans début décembre) qui me disait lorsqu'il était petit " Maman, regarde ! Je te fais un coin d'oeil !
    Un petit bonheur à partager. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est mignon, ces mots d'enfants que l'on retient toujours...même quand ils sont devenus grands.
      Allez promis, je t'envoie Morphée dès que possible.
      Bisous étoilés
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Putain, Celle, bien joué: un article sur Morphée que j'ai lu jusqu'au bout sans m'endormir...Au fait, y a quoi à la télé française, ce soir?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement je regarde la Grande Librairie sur la 5.
      Il y a mon ami Pierre Rabhi.
      Contente d'apprendre que ma prose n'est pas soporifique malgré le sujet ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Mais il attendait peut-être juste que tu sortes de ces bras, le pauvre Morphée, et là, peut-être que... :-)
    Gros bisous, Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aahhh ...oui je n'aurais donc rien compris ...
      Bon sang mais c'est bien sûr !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je corrige ma faute : "que tu sortes de ses bras"... ;-)

      Supprimer
    3. ne t'inquiète pas, je ne te mettrai pas une mauvaise note !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. C'est moi qui vais me mettre une mauvaise note, je n'aime pas laisser passer une faute. ;-)
      Bisous.

      Supprimer
    5. C'était une petite faute, car la façon dont tu avais écrit pouvait aussi se comprendre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. c'est ce qui arrive,quand on croit aux mythes au logis,on reste sur sa faim!
    et on prend conscience de ce qu'est un mythe!Les bras de Morphée,c'est bien,mais ce qu'on est bien dans les bras d'une personne du sexe opposé
    qu'on est bien dans ces bras là...Guy Béart
    j'apprécie particulièrement la sieste dans mon hamac sous le tilleul(en été),c'est doublement reposant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, mais pour moi, Morphée est une personne du sexe opposé, en même temps...
      Cela dit, Guy Béart n'avait pas pensé qu'il pouvait froisser les personnes qui préfèrent celles du même sexe qu'eux...Comme quoi les mentalités évoluent quand même...
      Ce que j'aime quand tu apportes ta petite touche musicale.
      Tu as vu, Bob Dylan a eu le prix Nobel. Je suis sur le fût.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. erreur ,Guy Béart y a pensé au quatrième couplet:
      certains jouent quand même
      les atouts de même couleur.
      libre à eux,moi j'aime
      les valets pour les dames,les trèfles pour les cœurs...
      comme quoi il était en avance sur son temps!(encore une autre chanson). Pour bob Dylan,j'ai entendu à la radio.c'est un peu normal d'obtenir le prix Nobel quand ses chansons sont de la "dynamite"!

      Supprimer
    3. Oups, c'est vrai que je n'avais pas pris la peine d'écouter les couplets jusqu'au bout...
      Nobel...dynamite...tu es génial ce soir !
      (hem, les autres soirs aussi, hein...)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. je retourne le compliment:toi aussi tu es géniale...sinon je ne serai pas là!

      Supprimer
    5. Bon ben ça c'est fait ! On s'est fait des super compliments, je vais bien dormir cette nuit, dans les bras de M.... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. moi aussi,j'y vais de ce pas...

      Supprimer
    7. Bonne nuit alors, cher mélomane.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Bonsoir Célestine, me revoilà pour un petit coucou.... heureuse de te retrouver... je remarque avec plaisir les nouvelles teintes de ton étendard... à la couleur de ton âme,...dans les bras de Morphée !
    douce soirée à toi.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui moi aussi je suis contente de te voir ! merci pour ma bannière.
      La panne est terminée ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tout neuf l'ordi... le précédent a rendu l'âme !
      8 ans, un exploit m'a dit mon informaticien... fallait le changer..
      c'est fait.... suis heureuse de pouvoir à nouveau pianoter, ici et là, me reconnecter.
      Bisou.
      Den

      Supprimer
    3. Très heureuse pour toi. Si tu as besoin de conseils, n'hésite pas. Tu sais que je suis une geek...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Merci à toi Célestine... nouvel ordi sous une pluie diluvienne... il tient le choc...
      bonne journée.
      Den

      Supprimer
    5. Ne le laisse pas traîner sur la table du jardin, quand même !
      Belle journée aussi pluvieuse ici
      Bisous badins
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. C'était pourtant bien parti...
    Beau, jeune, les tablettes de chocolat sur le ventre, la cuisse ferme et la peau bronzée, tout y est, y compris le pagne conquérant. Bref, j'étais certain que tu parlais de moi et tout à crac, tu dévoiles que ton visiteur est chiant, ne pipant pas un mot et en plus soporifique alors je dois me résoudre à l'improbable, le dithyrambe de départ ne m'est pas plus destiné qu'il ne l'est à Dionysos, mais à un mâle embouché pas même séduit par une fée Céleste (ou une Néréide puisque le temps est mi-tôt logique...)
    Que je le croise ce clampin, et il va Morphlée...
    per l'istante, ti abbraccio e ti do mille baci (ça ne me fera pas plus causant que l'autre, le Grec, mais ce sera dans mes bras tout de même.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment, avec ton esprit brillant et ta verve sur-efficiente, je ne risque pas de m'endormir à t'écouter... Que veux-tu, tu es perfetto, caro mio.
      Et en plus de tout ça, tu me fais rire, et ça, ça vaut de l'or.
      Baci per te
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Beuh ! AlainX m'a piqué mon comm'. C'est vrai que Notaire Associés Rousseaux Marc Seoud Camel Gillet Marc Leclercq Philippe Levecq Christophe, ca n'est pas très folichon comme poème. Mais bon, si ça endort...

    Redisons à la décharge de Maubeuge que le clair de Lune y est comme Morphée : il exacerbe le roman-songe et le roman-tisme de ces dames !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils vont avoir les oreilles qui sifflent, ces pauvres notaires ...
      Quoi qu'il en soit, tu as raison. Roman-songe, gros mensonge !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. ... sans parler des croisières sur la dor-Meuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moins fatigantes que l'alpinisme in naturalibus... ^^

      Supprimer
  28. Bonjour chère Céleste,

    Ma nuit fut douce et m'a mis en verve poétique :

    Morphée se morfond quand je me couche
    A peine s'approche-t-il de moi que je le quitte
    Je n'ai nul temps d'apprécier quand il s'agite
    Faut dire que seule une Fée pourrait faire mouche

    Je ne m'intéresse aucunement au profil de l'éphèbe
    Qu'il soit brun, roux ou blond m'indiffère
    Car le soir , penser à une fée céleste je préfère
    Celle qui voudra me transformer en grèbe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très joli poème, Petrus. Mais pourquoi, ventre-de-biche, voudrais-je te transformer en grèbe ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. M'étant embarqué en improvisation avec l'éphèbe pour Morphée, pour la rime je n'avais guère le choix entre plèbe,glèbe ou grèbe ; bref j'ai choisi l'oiseau parce que j'avais envie de gazouiller...hihi !

      Supprimer
    3. Il y avait le web aussi...tu sais, cette chose qui permet de rigoler à distance des facéties de nos ami(e)s...
      Mais c'est un affreux anglicisme ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Que cette chambre est jolie ! ♥
    Pour le reste, me moque bien de Morphée. Quand je m'endors, ce n'est pas à lui que je pense...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pauvre Morphée,il doit avoir les oreilles qui sifflent depuis hier !
      Merci Pastelle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Le monde mythologique et les personnages qui l'habitent m'ont toujours été totalement étrangers. Je ne parviens pas à saisir quoi que ce soit dans ces incarnations fantaisistes, je l'avoue.

    Quand je m'endors, si je pense à des bras, ce ne sont certainement pas ceux d'une anachronique divinité ;)

    Bises bien réveillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mythologie grecque a un bon côté: elle permet de comprendre mieux les étoiles et les constellations...
      Mais je comprends que tu aies envie de penser à des bras moins...enfin plus...bref.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Oups ! C'est dingue tout ce que vous arrivez à dire ici en 24 heures ! Vous ne dormez pas, ou quoi ???? ;-)

    Mais revenons à ce cher Morphée...
    Avec un nom pareil, c'est normal qu'il ait de belles formes et une "morph"ologie avantageuse...mais tu as raison, on n'a guère le temps de profiter de ses beaux bras musclés...
    Et si, de plus, n'a aucun talent pour la conversation et pour raconter des histoires, je me dis qu'il n'est pas fait pour toi !

    Trouve-nous un autre : un Apollon, un Dionysos ou un Hermès...t'as l'embarras du choix ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Trouves-en vite un autre", voulais-je dire...

      Supprimer
    2. C'est ça, j'ai effectivement l'embarras du choix : du coup, difficile de choisir dans le plateau que tu m'offres !
      Apollon, Dionysos, Hermès...pfffiouuu ! ;-)
      ça me rappelle une blague.
      Une fille dit à sa copine : j'ai trouvé un homme gentil, un homme qui aime les enfants, un homme riche, un homme qui assure au lit...
      Oh la la ! tu as trouvé l'homme idéal dans ta vie !
      -Non, dans ma vie, j'en ai juste quatre à la fois.;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Hi, hi...c'est du vécu...

      Alors je t'en propose quatre "à la fois" :
      Apollon pour la Beauté, Dyonisos pour la Joie de vivre, Hermès pour la conversation et l'Intelligence et puis Herakles pour...les muscles !
      Qu'en penses-tu ?

      Supprimer
  32. Joliment troussé, votre billet !
    À propos de Morphée, il me semblait qu'il était associé à un autre nom. Après enquête, je suis en mesure de vous démontrer que, contrairement à ce que vous insinuez dans votre texte, Morphée, tout alangui de sommeil, pris dans un rêve, parfaitement mutique n'avait pas laissé insensible une créature de l'Antiquité grecque d'excellente famille, une certaine Iris. Et quelle créature ! les seins hauts, la cuisse ronde, ferme, la taille pincée, avec cela, un art inégalé de descendre avec grâce d'un nuage en double stationnement. On peut voir sur le document ci-joint, l'air de concupiscence que fait naître sur le visage de la belle Iris le corps d'adolescent athlétique, l'affolante courbe de la hanche à la cuisse, la joue rose, les lèvres charnues, la chevelure bouclée, abondante de Morphée. Il a tout d'un ange, mais un attribut, situé à portée d'une main vagabonde, démontre à l'évidence qu'il s'agit bien d'un homme. Comme nous le démontrerait Iris, si nous avions l'audace de demeurer plus longtemps dans l'intimité de ce couple charmant.
    Je vous laisse imaginer tout ce que vous avez perdu en négligeant ce jeune homme. Pensez à tout cela, si jamais il lui prenait le goût de vous (re)visiter…
    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Pierre-Narcisse_Gu%C3%A9rin_-_Morpheus_and_Iris_-_WGA10971.jpg#/media/File:Pierre-Narcisse_Gu%C3%A9rin_-_Morpheus_and_Iris_-_WGA10971.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah sans doute n'ai-je pas la constance de la belle Iris...Sans doute un beau plumage ne me fait pas oublier un ramage approximatif ou hésitant.
      Je suis une Vénus de la vieille école, qui voue aux mots autant qu'à la chose un culte sans doute exagéré.
      Mais enfin, la réputation de ce bel endormi, c'est bien lui qui se l'est faite tout seul, je n'ai pas rêvé, tout de même.
      Comment se fait-il que tout être de n'importe quel sexe plongé mollement entre ses bras se retrouve instantanément avec une seule envie: celle d'en écraser ferme jusqu'au lendemain ?
      j'émets donc quelques doutes sur ses capacités. A moins que toute son histoire ne soit, au final, qu'un regrettable malentendu...pauvre Morphée, je compatis.Du coup.

      Pour ce qui est de descendre des nuages avec grâce, je ne me débrouille pas trop mal. C'est mon seul point commun avec Iris, je pense.
      Bien à vous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Vous partagez au moins une chose avec Iris, quant à moi, je n'ai aucun point commun avec Morphée. C'est ainsi que vous ne trouverez pas d'exemple d'une personne « de n'importe quel sexe plongé mollement entre [mes] bras » qui se soit retrouvée « instantanément avec une seule envie: celle d'en écraser ferme jusqu'au lendemain »…

      Supprimer
    3. Et comme, en plus, vous avez de la conversation...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Ah ! Morphée, Morphée ! je comprends mieux l’engourdissement qui gagne les femmes à ton approche. Si toutes les femmes et même les hommes qui te rivalisent subissent le même sort, il doit bien y avoir anguille sous roche. Eh ! bien, sous la roche t’épiait la Céleste du haut de son plumard qui t’attendait de corps ferme. Elle te découvre dans ta nudité d’Adonis mais l’esprit qui fait frémir et qui fait bayer aux corneilles, quel dommage ! Franchement tu me déçois grave Morphée ! je t’en fiche mon billet que tu te morfonds au bas du lit.
    Que du plaisir de me ré-immerger dans ton espace plein de gaieté et de gracieuseté.
    Bisous éveillés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de te revoir en pleine forme, Bizak.
      Je ne dirais pas autant de moi, je suis encore bien secouée, je dirais même bradassée (comme dit mon ami Bof) par tout ce qui m'est arrivé.
      mais ma gaieté et ma gracieuseté naturelles m'aident à relever la tête...
      Bises contentes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Malgré tout cela, tu insuffles de l'espoir et de la vie sur ton chemin difficile en laissant des pavées de douceur dans tes pas. Bises à l'infini

      Supprimer
    3. Comme c'est joli ce que tu écris, Bizak.
      Tes mots sont toujours empreints d'harmonie et de délicatesse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Réponses
    1. Quelle joie de te faire ce plaisir !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. Toujours aussi délicieux de vous lire. C'est frais, mutin, léger...
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas, ça me donne des vitamines pour continuer à avancer...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Quoiqu'il en soit, vaut mieux Morphée que morfler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dit mon pote Andiamo un peu plus haut ^^
      hihi !
      pauvre Morphée, c'est lui qui morphle !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Si au moins il ne ronfle pas...������
    Bises chère fée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que les ronflements peuvent me chasser hors du lit...
      mais Morphée est sûrement compréhensif avec les hyperesthésiques...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.