jeudi 30 juin 2016

Dans ma valise


Partir à l'aventure  #MicraAttitude #France:




Si vous ouvrez ma valise en cuiracier, vous y trouverez ma clarminette dont je joue depuis que je suis toute gosse, ma clouche pour sonner l’heure du repas et servir la soupe en même temps, et mon abribuste en satin dentelé. Un androjean,  un pantalontano italien pour aller loin, et mon yankeemono en soie que j’ai rapporté de New-York.
Je laisserai mes vieilles chaussures fatiguées au savatorium, leur préférant des sandaltoniennes aux couleurs difficiles à distinguer, à part pour un expert de la camaïeutique socratique.
Comme je suis cosméticuleuse, je n’oublierai pas mon savion (pour me laver en vol) ainsi que du shambonpooing pour mes cheveux gras, au cas où (aimant parler avec les mains) je trouverais un charmant voisin avec qui palpoter.
Dans un petit sacchaprose à côté, j’emporterai mon babaoromètre, pour mesurer  le taux d’alcool dans les gâteaux, une bouteille de quetschup, la fameuse sauce aux prunes, et, pour satisfaire mon éboulimie, quelques rochers au chocolat qui tomberont dans mon estomac au moment iguoine. Quelques préservatifs achetés chez le capothicaire, afin d’éviter les vizizitudes, et de ne pas me faire transformer en tapinhambourg, ces belles plantes qui poussent dans les vitrines hollandaises. Et puis, bien sûr mon livre sur Bazarathoustra (le philosophe bordélique) dont je ne me sépare jamais. Toutes choses qui permettront de prévenir les crises de scepticémie qui guettent les zérotomanes.
Les cycloptimistes me regarderont d’un bon œil, alors que, risquant la tandémie,  les cyclystères pédaleront à lavement dans la semoule, en me tirant un nez de cyranosaure. Mais peu me chaut.
Une fois sur place, j’irai dans la forêt observer les apachydermes à plumes (rebelléphants assez dangereux)  les ventilopes (qui courent si vite qu’elles rafraîchissent l’air) et les velcrocodiles (qui ne lâchent jamais leur proie). J’aurai sûrement la chance de voir le chien musicien appelé discoteckel, ami du hamsteréo, petit rongeur de haute fidélité.
Mais ma joie serait vraiment complète si je pouvais enfin, enfin,  observer un colibrius, cette espèce de drôle d’oiseau à bec fin…

C’est pour cela que je vais accomplir ce voyage. Je dois vous laisser. Il me faut terminer ma valise de mots.

¸¸.•*¨*• ☆



Pour vous amusiquer 

Pour les impromptus littéraires.
Mots-valises créés à l'atelier du Pornithorynque.

82 commentaires:

  1. Je n'ai rien compris à ton jargon impromptu, mais pour te prémunir d'une grosse fatigue, je te conseille l'huile de moie de forue qui paraît-il tofinie les os au plat. Allez bon visite chez les apachydermes à plumes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des mots-valises...
      Si toi, le poète, tu n'as rien compris...
      Les mots valises sont formés de deux mots que l'on accroche ensemble pour en inventer un troisième...
      tu me fais marcher, en fait? Tu sais très bien ce que c'est, non ? ... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Oui, j'ai bien compris les mots valises, j'en ai même compté 34. et je les ai bien compris;Ils sont tout simplement abracadabrantesques.

      Supprimer
    3. Abracadabrantesques ? Comme dirait notre cher Rimbaud...
      Tu les as comptés ? t'es trop fort !
      Bises épanouies
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Mais dis moi, au fait, quand tu les as comptés, étais-tu en pyjamath ? ;-)

      Supprimer
    5. Tu voulais parler de mon pyjama thermique ? Pour le compte de tes mots valises, il y'en a en fait trente cinq sonantrébuchantes!

      Supprimer
    6. Et encore, tu n'as pas compté tous ceux que mes admirables lecteurs, dont toi, ont laissé traîner ici comme de délicates traces de leur passage sur la grève de mon absence...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Si je les inventorisationne , cela ferait un beau paquet de mots valisantes!

      Supprimer
    8. C'est un travail de fourmilitant !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Pour me voir, faut-il que je t'envoie une invitation en bonnet haut de forme?
    Tu vas donc la recevoir incessamment sous peu, avec les balises nécessaires pour trouver mon nid.
    le Colibrius

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es le colibrius auquel je pense, il ne devrait pas y avoir trop de problème pour retrouver ta trace et ton nid...
      Il me semble même me souvenir de la date...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Quand les syllabes libérées s'aiment en slip et que préfixes et suffixes se découvrent de nouvelles affinités ... C'est jubilatoire. Bon voyage ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu milites pour l'émanslipation, je vois... Bienvenue au club !
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Arrête, j'ai mal aux côtes !
    ;oDDD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muahaha ! Excellent pour commencer la journée, d'après Stéphanie, une formatrice
      en « optimisation de vie » que j'ai rencontrée il y a peu...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. belle avalanche de néologismes. Clap clap clap !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bonheur de créer des mots ^^
      merci les Caphys !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Alors là, face à une telle virtuosité, je ne peux que m'incliner... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention qu'il n'y ait pas une table devant toi quand tu t'inclines.
      Je ne voudrais pas être responsable d'un traumadmiratif crânien ^^
      Kisses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Oh que oui ! Et concentrée sur mes mots-valises, j'en ai oublié toutes mes péripécissitudes...

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Ainsi parlait Bazarathoustra, un peu confus. Ainsi bloguait une Celestinouïe... Il nous faut l'entendre, non?

    J'ai bien conscience que mon médiocre mot-valise sonne bien malle mais là tout de suite j'ai pas mieux.

    Ainsi répondit,chéri(?), Eeguab. Digne d'une brève de comptoir (des Indes).

    Kisses and ATTB;



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Médiocre, Celestinouïe ? C'est un merveilleux mot-valise. Je le prends comme un cadeau, cher gentleman des plaines.
      Quant au cocktail indo-coloniallumé, il est tout simplement génial.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Veille à ne pas trop t'équatorialanguir, sous peine de ramener d'étranges tropiqûres que ton médecin aura du mal à soignoter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce conseil avisé, chère Medceline, toi dont le nom est déjà un mot-valise. Je me méfierai des passions équatorrides.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. "Les mots valse-lisse"..; Je ne connaissais pas.
    C'est moignon tout court, et c'est hilarantule. Je ne m'essayerais pas dans la mesure, n'ayant aucune parc-tique.
    Tu m'as refilé le foufrire, pro de la grillade, au réveil. Fais juste attention que cela ne devienne pas une abitedure, qui ne déteste pas quand c'est dur, car ton népoux pourrait bien avoir à redirérection...

    Du coup Quadrizous, le presque jumeaux de Bi, vient se déposer sur ton bout de nébulon...
    Belle journaise à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut une journaise, tu ne croyais pas si bien dire !
      Et si je n'ai pu commenter avant, c'est simplement que j'ai passé ma journée aux urgences avec rejeton n°3.
      J'adore tes mots valises ! pour quelqu'un qui ne connaissais pas le concept, tu as fait fort !
      Hilarantule, c'est quand on a un rire d'araignée ? ;-)

      bravo mon ami
      Bises hilares en tulle (gras)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Ta valise est bien remplie de toutes les choses dont les voyageuses ont besoin.
    Avec tout ça, l'aventure ne peut être que belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'aventure est toujours belle quand on a le nez au vent.
      Bisous chère Suzame
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Ben mince, tu m'as bien emberlificocotée, j'y perdais mon latin agile... Mais voilà, avec tout ça tu ne peux passer tes vacances que magnifiquement!

    Baci sorrelita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton enthousiasme rafraîchissantimental, sorella
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Hé hé réjouissant ce mash up façon Célestine. En plus tes valises de mots passeront sans souci dans les aéroports !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que j'adorais le mash up du petit Journal ?
      Dommage qu'il n'y soit plus à la rentrée...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Réponses
    1. Décerné par toi, ô mon oncle, tu n'imagines pas comme cela me fait plaisir !
      Ô toi mon oulipoète !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Woops, j'ai la tête ailleurs.....tu sais pourquoi. Je suis auprès de toi, et à défaut de faire des ronds de mots, je te tiens la main et suis avec toi . Bises

    RépondreSupprimer
  16. Bon voyage...
    Départ à moto pour un motbil home?
    Bises et reviens nous avec tes beaux mots plein de sel, de soleil de ton voyage. (Mots en bique, mot riz tanie?)
    Il est tant que j'aille au lit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots-valises ont cela d'intéressant qu'ils sont légers comme des plumes.
      Et pour une funenvole comme moi, c'est juste parfait.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Si tes vacances sont aussi délirantes et drôles que tous ces mots valises, tu ne vas pas t'ennuyer, Célestine ! :-)
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qi a dit : « L'ennui naquit un jour de l'uniformité » ?
      Pour ma part, je ne risque rien, sur ce plan-là, j'aime tellement le chatoiement de la diversité...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Juste une question,comme ça, au passage (une questiasage?)
    L'atelier du Pornithorynque, est-ce un animal australien dépravé, un peu cousin du kangoucouille en folie?
    Ti bacio Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pornithorynque est en effet un animal qui se roule dans la luxurgence et la californication.
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Bel exercice performental ! Je t'applaudistribue plein de bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta façon d'apprécirer mon travail lui donne un lustre incomparable (de lapin)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Je suis très admiratif - c'est extraordinaire d'invention - et en même temps j'ai vraiment beaucoup ri. Un pur bonheur ! Celestinien, quoi !
    Dans la forêt, peut-être verras-tu aussi le palimdromadaire, on dit qu'il peut avoir un nombre quasi illimité de bosses, mais toujours impaire et une tête devant, une tête derrière. Je suppose que si tu l'abordes d'une manière ou de l'autre, il te dira la même chose. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! le palindromadaire, excellent...
      N'est-il pas parent avec l'oxymorse qui est à la fois tout et son contraire ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Hugh ! Moi pas connaître Les Apaches Idermes ! Mais en revanche, j'ai bien connu les Comanchous, en Chine, et leur grand chef Cocheeseburger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cocheeseburger, excellent !
      sans doute un cousin de Sittingboulette de Boeuf...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. J'avais laissé un com. hier... Parti je ne sais où !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizak m'a ôté les mots de la bouche...
      Et il disait quoi, ce commentaire, mon Andiamounet ?
      S'il est passé aux oubliettes, c'est plutôt un comm-en-terre...;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je disais que tu étais la fille de ce bon Boris, et que tu partais en Juillaoût ou en Octembre ? La pataphysique était sans doute ta matière de prédilection ?

      Supprimer
    3. A moins que ce ne fût en janviars ou en mil ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Il a pris sa valise et n'a pas laissé de mots !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a pris la poudre d'escampagne...
      ^^

      Supprimer
    2. Connaissant le côté chaupin d'Andiamo, il aurait pris la poudre d'escrampette...

      Supprimer
    3. Pourquoi pas tout simplement la poudre d'Andiablomobile, c'est plus rapide!

      Supprimer
    4. Blutchy et bizak : à propos de valise :

      https://youtu.be/uXB0x-Ijw8U

      Et vous la connaissiez ? elle date de 1957 !

      Supprimer
    5. Ah mes amis, ma valise vous aura inspirés !
      Bises et baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Oui, Ta valise nous a inspirés et aspirés loufoqu'extraordinairement !

      Supprimer
  24. Bravo pour ces beaux maniplulaçages.
    Mon préféré est votre abribuste en satin dentelé.
    ;-)
    Madame Chapeau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes une connaisseuse, madame Chapeau !
      C'est aussi un de mes préférés...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Epoustouriflant ton texte !Moi aussi je suis en train de faire ma valise et comme il faisait beau aujourd'hui, j'ai pris le soleil, je l'ai coincé entre deux chemises pour pouvoir l'emmener avec moi, au cas où( Je pars en Bretagne, je suis maso!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ébahurie par le nombre de mots-valises que vous avez inventés, tous autant que vous êtes...
      Merci Daniel pour ton « époustouriflant»
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Je ne suis pas doué comme vous, ni comme vos lecteurs, ma chère délicieuse.
    Mais je peux vous dire que je me suis régalé de tant d'humour.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'était le but, cher ami, c'était le but...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Va encore falloir m'excuser, Celle. Combien de buts ce soir pour la France? Un accumoncellement?

      Supprimer
    3. Moi je dis 2 à 1 pour la France...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Je ne vais nulle part, alors pas de valise. Si j'improvise une sortie il me faudra un banc de parc, un ruisseau pour me laver, de la compagnie rencontrée sur la route...

    Bravo pour ces mots voyageurs. Quelle imagination fertile!

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup votre programme de voyage...moi qui suis fascinée par les bancs, je suis sûre que vous êtes de bonne compagnie ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. J'ai relu votre billet chère Célestine, avec plus d'attention mais toujours au bon rythme car il s'agit d'une musique, d'un concerto pour voix et orchestre.

      Chaque mot subtilement reconstruit a sa personnalité. Sa prononciation nécessite tantôt un trille, tantôt un peu de mordant, il faut glisser ici ou alors lier. Ces mots nouveaux forment des phrases musicales auxquelles le lecteur saura y introduire juste assez de fioritures pour mettre en valeur une certaine légèreté et terminera sa lecture avec un smorzando pour qu'il jouisse ensuite d'un silence propice à la réflexion.

      Bravo!

      Grand-Langue

      Supprimer
    3. Une fine relecture qui me fait bien plaisir, ami des mots !
      Le smorzando notamment m'ouvre des horizons musicaux inattendus. On dirait presque un mot-valise ...
      Merci beaucoup pour votre analyse. J'ai adoré.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Je ne suis pas douée à cet exercice, mais j'ai eu de beaux fous rires toute seule devant mon écran LOL
    Passe un bon dimanche Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bonheur de commencer une journée par un éclat de rire !
      Belle journée cher ange...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. Coucou Dame des mots

    Quelles belles lettres ! Je me suis bien amusée à lire ton texte, en remettant le bon mot à la place des tiens !
    Un exercice pas facile mais à ta portée, haut la main.
    Décidément, les mots valises sont surprenants et pleins d'avenir !
    Orsenna serait jaloux de ta prose, ma foi. Moi, non, je sais très bien que je ne t'arrive pas au talon pour cette estocade littéraire, que veux-tu, chacun a son talon d'Achille !!
    Bon été
    gros bisous
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Soène !Tes louanges me font rougir de plaisir, je ressemble à une Meilland en pleine floraison ...superbe !

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. L'été sera chaud l'été sera chaud chez Célestringette ! Bon, je ne vais pas m'essayer à cet exercice où je ne brille guère mais juste te féliciter pour ce brillantissime texte et te souhaiter un bel été, dans ta valise virtuelle, emplie de mots et de livres pour un voyage immobile ou une malle de routarde si tu bouges ! Gros bisous ma Céleste amie, je ne t'oublie pas, je cherche juste un peu de disponibilité pour retrouver un chemin qui mène à la blogo sans que l'on me coupe le chemin 10 fois avant d'y arriver ! ;)♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miss Aspho...tu reviens dès que tu peux, il n'y a pas de souci comme on dit...
      Merci de ton petit signe qui me fait bien plaisir.
      Je vais partager mon été entre voyages immobiles et voyages pour de bon.
      Gros bisous


      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Réponses
    1. Oh Crouk ! quel plaisir de te voir par ici...
      Tu te fais rare dis donc ...
      Mais je sais que tu es très occupée.
      Bises ma belle rousse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  32. Je suis passée te lire.
    Que te dire, si ce n'est que je n'ai fait que sourire!
    Mieux encore rire derrière mon écran!
    ça prolifère dans ta valoche à une folle allure. attention les mioches arrivent!Oseras-tu encore ouvrir ta valise!
    Bises follénergisantes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donner à sourire à mes lecteurs et rices, voilà qui me met en joie durable !
      merci de ton passage, El Linda
      Bises du fond de la nuit
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.