vendredi 13 mai 2016

Délice de fuite

Si je pouvais effleurer l'étoffe brodée du ciel 
Scintillante d'or et de reflets d'argent
L'étoffe bleue, sombre ou noire
De la nuit et du jour des heures incertaines
Je la déposerais en offrande à tes pieds.
Hélas! Je suis pauvre et ne possède que mes rêves
Ceux-là même que j'ai déposés devant toi 
Marche d'un pas léger car tu marches sur mes rêves

William Butler Yeats







Afficher l'image d'origine
- Tu pars, Célestine ?
- Trois quatre petits jours, marcher sur mes rêves, sur la pointe des pieds...
- Tu pars un vendredi 13 ? mouarf ! T'as peur de rien ...
- Ah ben...oui, c'est vrai, j'avais pas fait gaffe. Tu me prêtes ta patte de lapin  ?
- Tiens, j'ai mis quelques gousses d'ail aussi, au cas où...
- Euh...je crois que question vampires, c'est assez tranquille là-bas. Mais ta sollicitude me touche...
- Bon voyage alors, Miss Courant d'Air ! Tu vas où ?
- Pas en Irlande, hélas, malgré les apparences...Juste dans un endroit de la France Profonde où je suis même pas sûre d'avoir une connexion...
- Oh la ! tu survivras ?
- Hé...hé ... qui sait ? En tous cas, soyez bien sages, jouez avec les allumettes, volez les confitures, sautez sur les lits et toute cette sorte de choses.  Vous me manquez déjà. 
Je vous fais un big hug tiens. Une fois n'est pas costume.

¸¸.•*¨*• ☆








54 commentaires:

  1. Bon voyage, Célestine :-) te souhaite plein de folies... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien de tel pour décoller la pulpe !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Bon voyage, et profite ( ce dont je ne doute pas).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me connais bien, Berthoise !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Je te confirme que c'est le fond du fond de la France profonde où tu ne vas certainement pas te morfondre. Je le connais ce petit coin, t'as pas une centrale nucléaire à moins de 100 km, pas de cultures OGM, plus la moindre industrie polluante. Tu me diras qu'avec le nombre de vaches qu'il y a à l'hectare de prés, c'est une véritable usine à méthane, mais ça ne vaut tout de même pas une raffinerie... Tout le monde ne peut pas avoir la Total(e). Faudra que tu fasses avec :-)
    Ti bacio Cara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme tes dires, en effet.
      Les vaches ont été très gentilles, et ne m'ont pas du tout gênée !
      Bref, le bonheur ...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Gros bisous mon Irish Lady où que tu sois. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines prairies très vertes mont rappelé la verte Erin...
      Kiss. I'm back !
      Attb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. j'dissa, j'disrien comme ne dirait pas l'autre...
    Mais ta valise…
    bon d'accord, c'est une valise de femme…
    sache quand même qu'il en existe des plus grandes…
    quoi ? Ça servirait à rien ?
    Ah oui, j'oubliais qu'une valise de femme… si ça dépasse pas de partout, quelque soit la taille, c'est pas vraiment une valise de femme…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as pas fini de critiquer le rangement artistique de la valise de Célestine ? ! Et puis, rangé de la sorte c'est bien plus beau pour la photo. Ah ces hommes qui se mêlent de tout et qui n'y comprennent rien ;-)

      Supprimer
    2. merci Anne pour avoir pris ma défense devant ces attaques sexistes caractérisées hihi... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Alain, tu es un coquin... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Tout le bonheur pour visiter les étoiles, réside dans les retrouvailles entre amis, quand le soleil brille, les nuages perdent de l’altitude et les rêves prennent de l’ascension dans le bel azur. Ravi pour vous, les globe-trotters.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'azur était gris samedi, mais ensuite il a tenu ses promesses, et her soir, on a même vu Jupiter, Saturne et Mars dans le beau ciel... Ce fut une escapade très réussie.Merci pour tes mots Bizak.
      Bisous étoilés
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. où que tu sois, que ces jours soient heureux, on te fait confiance, bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait quelques belles photos, je crois que tu seras fière de moi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Attention aux taximètres automobiles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y en avait pas vraiment là-bas...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Profite pleinement de ce temps de repos ! Tu nous diras si c'était bien ? ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Réponses
    1. Bien sûr que j'ai profité, Anne, Manou, et bien sûr que je vous dirai...
      Bisous les belles !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. ...Continue de saisir au vol les étoiles, Célestine les rêves, la Beauté, la joie azurée, l'estime de soi...une idée universelle certes, ...et intime à la fois... celle qui permet l'indépendance, une vision plus claire de soi, des autres et des choses...
    Je te souhaite un heureux voyage ma chère Célestine, comme tu aimeras, où tu aimeras... je suis en pointillé en ce "maman" disponible pour ceux qui ont besoin de moi... et c'est le cas...
    Mon comment-taire est décousu.. "hors sujet", mais mon coeur encor' est sur la page... heureuse de partager tes mots revigorants...de marcher sur les pas de ton imaginaire.
    Une ribambelle fleurie et ensOleillée vers toi.
    A bien tôt.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très joli texte, pas du tout décousu, Den ! J'ai bien aimé cette idée que les escapades aident à avoir une vision plus claire de soi, des autres et des choses.
      Pour ma part, elles me sont indispensables pour reconstituer mes réserves d'énergie...
      Merci pour cette belle ribambelle de fleurs...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Tu vas faire le plein de souvenirs, d'amitié et de partage ......... laisse les dans un coin de ta valise pendant quelques semaines. Je vais faire de même et nous les déballerons ensemble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, ma Chinou, j'ai hâte !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Allez une "stout" bien rousse pour la Dame, servie sur le chemin qui longe les falaises de Moher, le noir granit plongeant dans le bleu déchaîné de l'océan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A défaut de stout, un petit "fendant de Fully 2010" ?
      Quant à l'océan, il n'y avait que la Loire...mais elle était très belle...
      baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Cette nuit je vais scruter la Voie Lactée, histoire de te voir passer telle une comète...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, tu m'as vue ? ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tu étais dans mon champs visuel assurément, mais le ciel était rempli d'étoiles innombrables... Impossible d'isoler une étoile ou un amas...
      C'était céleste, c'est incontestable.

      Supprimer
    3. Je ne suis qu'une toute petite étoile dans la constellation du Dragon...
      On ne me voit qu'en été, quand il fait très clair...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Bonne escapade de printemps...Célestine.
    Les p'tits coins perdus, j'adore !

    Et merci pour la musique enchanteresse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus perdu, tu meurs !
      Mais quel dépaysement, et quelle cure de nature et de joies simples !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. que c'est bô ! l'Irlande nous y étions l'année dernière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'irai un jour...cela ne fait aucun doute...
      Mais là, j'étais en "Amilande" et c'était formidable !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Quand on a des rêves on ne peut pas être pauvre, il me semble que lorsqu'il ne nous reste plus de rêves c'est là qu'on n'a plus grand chose.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis riche comme Crésus, alors, cher Grand-Langue !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. C'est bien, de temps en temps, de "déconnecter".
    Ça permet (peut être) de se reconnecter à l'essentiel..........

    Profite bien de ton séjour, même si ce n'est pas l'Irlande!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai profité, et je suis heureuse de te retrouver, chère Ambre.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Là où je devine maintenant que tu étais, tu n'as pu qu'en profiter! ;-)
      Bien heureuse pour toi, bisous en passant à tes hôtes
      et à toi aussi bien entendu!
      Belle journée!

      Supprimer
  19. Quelque chose me dit que ça doit être drôlement bien !...
    Profitez bien !

    ...'fin moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton petit doigt ne t'a pas trompé...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Je te souhaite une belle escapade Célestine !

    RépondreSupprimer
  21. Oh oui! Un gros câlin :D
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho, merci les filles, Emilie, Suzame ! Vous zêtes choux !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Ha...tiens moi aussi j'ai fugué vendredi 13 ! Magnifique photo après les vers de Yeats ! J'espère que tu iras voir son pays un jour...une merveille!
    Have a good trip :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, Mind, tu as vu quel la magnifique photo était une vidéo, avec une chanson d'une chanteuse irlandaise que j'adore ?
      Thank you, it was fun !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Non je n'ai pas cliqué...les vidéos et les clips c'est pas mon truc...

      Supprimer
  23. La France profonde loin des villes de grande solitude où l'herbe grasse déroule son tapis à travers les champs....Les petits coins perdus au bord des étangs et des rivières.....Le silence qui flotte sur les toits....Et l'air pur à respirer à plein poumons....Un vrai bonheur !

    RépondreSupprimer
  24. Non, mais c'est quoi cette valise ? En voilà un bazar ! Reviens vite Sis'Cel :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, me voilà de retour, Sister !
      Moins loin que la Transsylvanie, mais tout aussi merveilleux !
      Gros kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Coucou j'arrive trop tard pour te souhaiter un bon séjour en Amilande
    mais pas trop tard pour le "hug" ? bisesss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais trop tard pour un « Big hug » !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.