mardi 12 avril 2016

Où j'en suis...


Où j'en suis ? Pfiou ! vaste question...
Dans mes moments d'enthousiasme se voulant lucide, je me dis que j'ai atteint un certain équilibre. 
Un point G. Une sorte d' apogée, sans trop de soucis matériels, ni parentaux, ni conjugaux, ni filiaux. Plus de stress au boulot. Physiquement pas de bobos. Un océan de liberté. Ma vie semble faire du géo-stationnaire. Un break.
Pourtant secrètement, tout au fond de moi, je sais qu'il n'en est rien, que le bonheur a la fragilité des choses qui passent. Alors je continue à danser sur mon fil, sans balancier, au-dessus du vide...
Mais je crois que j'aime ça, finalement, danser au-dessus du vide. Ça me constitue, ce côté aventureux. Me ranger, devenir raisonnable ?  Je n'aimerais pas. J'ai toujours envie de choses folles. De secouer les cocotiers de l'habitude. De me sentir vivante.
Dans deux jours je vais terminer un énième tour de soleil. Les gens qui m'aiment vont me souhaiter plein de petites, grandes et bonnes choses. Ça va ressembler à des dizaines de petites flammes qui tintinnabulent sur une tropezienne à la crème et au sucre. Ça va être chouette.
Je vais monter aux Pierres Blanches, regarder tanguer les pointus sur le canal, fouler le sable de la Corniche, saluer Georges. Me ressourcer.
Parce que,  même si parfois, je ne sais plus trop où j'en suis. Même si mes faiblesses et mon incompréhension de la violence du monde me font souvent mal à la peau. Même si j'ai peur de voir ma surface de temps diminuer comme un lac qui s'assèche. Même si je sais, comme dit le poète, que le bonheur, c'est du chagrin qui se repose. Je sais aussi que j'ai une chance immense, insolente et propre à susciter des jalousies : j'aime la vie, cette maladie mortelle sexuellement transmissible. Et rien, à part la mort,  ne peut entamer cet amour-là. 

¸¸.•*¨*• ☆

130 commentaires:

  1. Bon anniversaire, alors. Et bravo pour être arrivée à ce point d'équilibre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Bonheur du jour. Je progresse vers l'équilibre que donne le culte du carpe diem. Et tu n'y es pas étrangère !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Eh bien vois-tu, j'aime beaucoup ce genre de billet un petit truc tout simple façon roue libre un petit truc tous simple et complètement essentiel... je ne te souhaite que des tombereaux de douceur.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, mon cher Bleck, chacun prend en moi ce qu'il préfère, et comme je suis un peu multiple...mais je vais essayer de redonner libre court à ce genre de billet tout simple et essentiel...
      parce que j'aime ça !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. alors bon anniversaire et bonnes vacances!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, Adrienne, tu as raison, ce n'est pas parce que l'on ne travaille plus que l'on n'a pas le droit au mot "vacances..." J'ai beaucoup apprécié de me ressourcer au pays de Brassens.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Alors en coeur, BON ANNIVERSAIRE, ma chère Célestine, dans deux jours... et bravo d'être cette si charmante personne que l'on a grand plaisir à re-trouver chaque jour... un brin de fraîcheur en ce mât-teint légèrement délicat...
    Je t'en brasse en ribambelles de fleurs printanières, que tu aimes tant...
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Den ! oh vraiment merci pour cette brassée de fleurs du mât-thym...
      J'adore !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. D'ores et déjà ma chère Miss W. bon anniversaire et continue de danser. Je danse avec toi, Leonard chante, life goes on... Je t'embrasse, tu fais partie de ma vie. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très beau ce que tu dis, cher Claude, comme toujours. Lier ma vie à Leonard et tous les autres qui revivent à travers toi, quel bonheur ! Merci kiss you angel baby and attb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. A la vie qui coule en toi comme eau folle et ivre.
    A ces tourbillons d'amour et de mots dont tu t'entoures, passionnément.
    A la petite fleur fragile parce qu'humaine tout simplement, que je sens derrière.

    Mes souhaits de vie qui demeure.
    Je secoue doucement les cocotiers de la tendresse au dessus de ta tête, comme quand tu passes poudrer le jardin d'un voile ourlé et scintillant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merveilleuse Veronica qui m'a appris que l'on pouvait tisser les mots comme des fils d'or. merci pour cet hommage qui me touche énormément.
      Je t'embrasse du fond du coeur.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Un peu en avance un bon anniversaire, que je sois des petites flammes qui éclaireront ta journée.... Le tableau est magnifique j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ni avance ni retard petite Manou. juste des tas d'amis qui me réchauffent l'âme par leurs mots si bien choisis... Merci beaucoup.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. La vie, la vie, la vie! La vie avec ses vacheries et ses merveilles qui nous font chaque fois sentir un peu plus encore "que c'est beau la vie!". Bon anniversaire la belle, et à bientôt peut-être? Pour un p'tit verre quand tu viens du côté de chez moi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, promis ma belle rousse. Un petit verre au parc floral, dans ce très beau lieu que j'ai découvert il y a peu, romantique et fleuri.
      Bisous de vie. Ho'oponopono !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Pas toujours simple de mettre en mots ce que l'on ressent. Mais, comme à ton habitude, les figures de rhétorique n'ayant aucun secret pour toi, tu nous offres aujourd'hui un portrait célestinien des plus délicieux. Vivement que j'aie le temps de secouer les cocotiers de l'habitude...

    Tiens, ça c'est une petite boîte avec trois minuscules petits trous. La délicate luciole que tu préfères est dedans: tu l'ouvriras le jour J !
    Bises ép'arpillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, vivement ! je t'assure que tu ne le regretteras pas !
      C'est un merveilleux cadeau de la vie que de se retrouver chaque matin en face d'un trésor de 84600 secondes à dépenser comme bon nous semble...
      Merci pour cette délicieuse idée, chère Epamine. Il n'y a que toi pour parodier aussi bien le petit Prince, et d'une manière aussi originale !
      Bisous célestissimes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. C'est formidable de pouvoir faire un tel "bilan", avec lucidité, bravo à toi en tout premier lieu, on a tous ou à peu près tous la vie que l'on se fait sauf dans... les affaires de dieu, mais là, on n'y peut rien, souhaitons simplement que l'on comprenne un jour.
    Très bel anniversaire, un peu en avance, dame bélière, que cette année à venir soit éclairée de mille et une étoiles et que ton chemin continue à fleurir d'une humeur printanière. Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais partie des gens que je lis avec beaucoup d'intérêt et de plaisir à chaque billet. Continue de m'enchanter avec tes citations pleines de poésie et de délicatesse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Un anniversaire , c'est fait pour regarder un peu en arrière, beaucoup en avant...
    Pour souffler...aussi.
    Et pas seulement les bougies.
    Et puis, quand on est née en avril, avec deux jolies cornes enroulées et plein de dynamisme, on a toujours envie d'aller voir plus loin...ailleurs...là où il y a de la vie...
    C'est ce que je te souhaite pour l'année qui vient : plein de flamme !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plein de flamme ! oui tu ne peux me souhaiter quelque chose qui me corresponde mieux ^^
      Je suis une ardente, et cornes ou pas, je saisis la vie et la tortille en confettis.
      Je t'embrasse chère Licorne, ma belle découverte de cet hiver.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Oui tu es épargnée... Quelle chance ! Tu le sais, tu le subodores, tu en es conscience, alors profite et ne te monte pas le bourrichon, ce qui est pris est pris !
    Et pense au proverbe d'Andiamo : "le bonheur des uns, ne remplit pas la cruche des autres, qui finira tout de même par se casser ];-D
    ];D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Consciente pas conscience hi hi hi

      Supprimer
    2. Pas mal ton proverbe, Andiamounet !
      je vais me mettre dans la position du lotus et le méditer comme il se doigt !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Bonjour chère et vivante inconnue ! Aimer la vie, rien de plus beau, de plus pur, de plus vrai et tenter de la mener avec la reconnaissance qu'elle mérite ...
    Envie de vous offrir une chanson, un texte, quelques versets ...
    Poursuivez ainsi et songez, le soir quand vous vous endormez que la surface de votre temps peut être aussi éternelle ...
    Chanson : http://prose-poetique-avec-dix-mots.blogspot.fr/2015/07/nana.html
    Texte : http://prose-poetique-avec-dix-mots.blogspot.fr/p/vieillir.html
    Versets : http://versetsannicksb.blogspot.fr/search/label/Eccl%C3%A9siaste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue sur mon totem, Annick.
      J'aime beaucoup votre choix de textes, et notamment le verset de l'Ecclésiaste "il y a un temps pour tout"...
      Merci beaucoup, chère inconnue.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Je ne viendrai pas te rendre visite dans deux jours. Tes admirateurs vont se bousculer au portillon et j'ai horreur de la cohue; Mon amitié t'est acquise, mes voeux aussi, et je suis très fière de ce qui nous lie dans le silence des "non-dits" et du partage.
    Je laisse ici, pour toi, un peu de la lumière qui m'habite pour que tu puisses t'y abreuver dans tes nuits de tracas et d'incertitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta lumière a tracé un trait d'étoiles dans mon ciel, et je ne l'oublierai jamais.
      Je t'embrasse du fond du coeur, ma Chinou. Merci pour ta présence et ton amitié.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. J'ai essayé la Céleste de trouver les mots mais je vois que tes amis(es) ont en déjà laissés de ceux remplis de tendresse et qu'il ne me reste à moi qu'un de mes poètes préférés , ces quelques mots qui résument ton texte et le sentiment qui s'en dégage:
    « Je marche éternellement sur ces rivages,
    Entre le sable et l'écume.
    Le flux de la marée effacera l'empreinte de mes pas,
    Et le vent emportera l'écume.
    Mais la mer et le rivage demeureront
    Eternellement.
    Et d'ajouter:
    « Tous peuvent entendre mais seuls les être sensibles comprennent » Khalil Djibran
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends...Serais-je un « être sensible » ?
      Le texte est magnifique mon cher Bizak, et il correspond tellement à ce que je ressens, cette étroite frange de sable et d'écume qui serpente entre les doutes et les certitudes, tel un fil de funambule.
      Je sais quelles sont les choses importantes qui restent quand la mer s'est retirée.
      Big kisses
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. alors bel anniversaire en avance, Miss Célestine, tes mots à chaque fois me font écho !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je te disais que les tiens m'ont fait écho aussi, un beau jour où je suis arrivée sur ton blog, ma fragile fleur hypersensible. Je ne désespère pas de te faire progresser comme certains de mes amis m'ont fait progresser, en me faisant pousser quelques épines pour me défendre, telle la rose du Petit Prince...
      Bisous Miss, et vive la vie, n'est-ce pas ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Danse, danse encore sur ton fil Célestine... et sur déroule la bobine pour que l'on puisse à nouveau partager ton point G et ton regard sur la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Georges, je n'oublie pas notre rencontre fortuite dans le train, et je te remercie de ton passage ici.
      Je vais suivre ton conseil et continuer de danser et de dérouler ma bobine !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. « Le bonheur a la fragilité des choses qui passent », dis tu. Ce n'est pas le moindre de ses paradoxes : il est d'autant plus grand qu'on le sait éphémère. Savoir le bonheur mortel, comme nos vies, c'est ce qui lui donne sa saveur. Parce que ce qui n'est pas pris ici ne le sera jamais ailleurs. C'est maintenant que tu vis, c'est maintenant le bonheur… ou jamais.

    Merci pour cet ode au bonheur de vivre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...mon cher Pierre, je savais que le « Hic et Nunc » était une philosophie qui te parle.
      Je n'en suis pas à ma première ode au bonheur de vivre, mais je crois que c'est une musique dont je ne me lasse pas.
      Bises émues
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Petit moment de nostalgie introspective, avec deux maîtres de bon aloi....
    https://www.youtube.com/watch?v=D5ChMsVdf9Y
    Tu es heureusement faite d'un ivoire de très bonne qualité... :-)
    Ti bacio Céleste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je croque la vie à belles dents et je n'en ai jamais abcès !
      Baci caro
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. "le bonheur, c'est du chagrin qui se repose". Je n'aime pas beaucoup m'imaginer qu'un bonheur ne peut être que temporaire.

    Je me souviens avoir entendu une vieille dire quelque chose du genre: "... mais qu'est-ce qu'ils ont tous à chercher le bonheur, le bonheur ça ne se trouve pas, ça se vit. Suffit de se croire heureux pour le devenir".

    J'aime croire qu'on peut toujours être heureux, que c'est une question d'attitude.

    Vous voulez savoir où vous en êtes? Doit-on être ailleurs que là où nous sommes?

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes.Vous avez sûrement raison. Le bonheur ça se vit. Une question d'attitude ? Sans doute... Il reste que j'ai souvent essuyé la remarque que me dire heureuse à tout prix avait quelque chose d'incantatoire et d'un peu artificiel.
      Pourtant, je me dis que peut-être, le chagrin n'est pas l'opposé du bonheur, mais juste un aléa. C'est sans doute ce que veut dire Leo Ferré : entre deux chagrins, deux épreuves, deux deuils, deux séparations, on peut se sentir pleinement heureux, il suffit de le vouloir.
      Bien à vous cher ami du bout du monde
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Aimer la vie ! Quoi de plus motivant, de plus chouette ! On le sent dans tous tes billets que tu aimes la vie. Alors continue à la croquer pleines dents comme une belle pomme bien savoureuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Daniel, tu m'apprends énormément en philosophie et je te remercie car c'est un cadeau quotidien à partager entre amis.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Je reviens rapidement répondre à chacun d'entre vous, comme à mon habitude.
    Je profite de la mer et du soleil
    *****Merci de votre passage et de vos petits mots.******


    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profite et profite encore... Bises épaminées

      Supprimer
    2. Un mot merveilleux quand on sait l'utiliser...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. J'envie ta sérénité, ta plénitude et ta quiétude intérieure. Et te souhaite en même temps, et anticipativement, un méga anniversaire bien festif et tout, même si apparemment chaque jour en soi est un fête pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, chaque jour est une fête, et j'aimerais tellement te faire partager cette vision des choses. Mais j'apprécie ta sincérité, et tes fulgurances un peu sombres qui me ramènent sur terre quand je m'envole un peu trop haut.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Je ne sais où tu en es mais si tu racontais à nouveau des histoires, juste pour faire rêver ou faire le récit d'une aventure tout simplement. Et à travers ces lignes, chacun saurait deviner ton message ou ton humeur du moment. Ça sert à ça aussi l'écriture...Bon anniversaire chère Célestine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je raconte pas mal d'histoire dans les différents ateliers d'écriture auxquels je participe.
      Et quoi de plus beau à écrire que l'histoire de la vie ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. quelle "Magnificence" ce texte !!!!!!!!! Bizzz des Caphys qui te souhaitent, par avance, moults délicieusetés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les délicieusetés ont eu lieu, de beaux cadeaux, du soleil, de l'amitié, les traces de Brassens dans le port de Sète, une des plus belles villes que je connaisse.
      merci les bestioles, je vous adore ! ne changez rien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. un billet aux tonalités faussement désinvoltes...
    Un regard lucide sur soi-même et sur les autres, qui balance entre espoir et incompréhension mais qui tient la résignation à distance.
    Célestine telle qu'en elle-même, grand corps maniable en lutte sans merci contre la dystopie totalitaire, championne du monde de l'aphorisme poétique... Ne change rien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou ! la dystopie totalitaire ? Attends il faut que je prenne un dictionnaire.
      Purée, tu m'as eue ! Ah wouèèèèè... je vois !
      Une contre-utopie...oui bien sûr que je lutte contre la dystopie fataliste et sinistre...
      Ah, et j'aime beaucoup grand corps maniable, aussi, trop drôle....
      Quand je pense qu'il y a des gens qui disent qu'ils ne savent pas que dire en commentaire ...
      Merci du fond du coeur et bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Que ton amour de la vie continue toujours aussi intensément, chère Célestine ! Je te souhaite un très bel anniversaire, entourée des gens que tu aimes, et je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore de très grosses bises en ce jour ! :-)

      Supprimer
    2. La vie, c'est ce genre de rencontres, dont tu fais partie chère Françoise !
      Plein de bises et merci pour tout.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Bon anniversaire, donc !
    Et que les nombreuses années à venir te voient aussi guillerette et pimpante qu'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne plus aller au boulot chaque matin, je te garantis que ça aide à être pimpante et guillerette. Je te souhaite tout plein de bonnes choses, et surtout de récupérer ton dos après cet épisode douloureux.
      Gros bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

  29. j'entendais il y' a peu qu'on ne construit pas son bonheur, qu'on l'éprouve au moment même où il se présente, qu'on lui est attentif... et j'ai trouvé cela si juste... Profite bien de la mer et du soleil... Merci pour tes mots plein de soleil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bonheur de te voir revenir chez moi après ta pause. J'espère que tu t'es bien ressourcée ...
      J'aime bien ce que tu as entendu sur le bonheur. je trouve ça juste aussi.
      Bisous ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. - Qu'est-ce qu'on joue ici, ce soir ?
    - Célestine de cinq à Sète !

    Bon anniversaire, Céleste nièce !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! Bien trouvé mon Oncle !
      merci de tes voeux, et à très bientôt ici ou là.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. Tu peux ouvrir ta boîte à luciole, aujourd'hui...
    Doux et heureux anniversaire, coupine!

    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'elle était belle cette luciole enchantée !
      J'ai adoré l'idée du cadeau surprise à ouverture différée...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Et donc cela me fait 4 anniversaires à souhaiter jourd'hui !
    Ah ces enfants conçus un 14 juillet !!
    ÇA PETE LE FEU !!
    :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu ! Tu sais qu'il a fallu que j'attende toutes ces révolutions autour du soleil pour réaliser que j'avais été conçue un 14 juillet...Comme quoi on en apprend sur soi chaque jour. Tu crois que c'est pour ça que ma vie est un feu d'artifice ?
      Je donnerais cher pour savoir qui c'est, les trois autres ...
      Bisous mon Babar
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. ça peut se négocier.... tu donnes combien ??

      Supprimer
    3. Trois caramels mous ?
      ou ma reconnaissance éternelle, au choix.
      ^^

      Supprimer
  33. Bon anniversaire !!! !!! !!! Celestine !!! !!! !!!

    RépondreSupprimer
  34. Je suis assez d'accord avec Grand-langue, sur ce coup. Et avec Ep'amine aussi donc je me retire sur la pointe des pieds en répétant : "Profite, profite..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais moi aussi je suis d'accord avec eux...et donc avec toi !
      Tout le monde est d'accord, le bonheur, ça se travaille au quotidien.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ah dis donc, mon chou, hier au soir, je regardais l'avancement des travaux de restauration de notre église, quand soudain, mes yeux se portèrent sur la boîte aux lettres qui fait office de poste maintenant qu'il n'y a plus rien, accrochée sur le mur de l'école fermée elle aussi. Je regrettai de n'avoir ni carte ni timbre pour envoyer à Poupou ( 80 ce jour )qui était élève dans ces murs.
      Et puis, je me rendis compte que j'avais entendu parler d'un autre anniversaire.
      Tu crois que j'en ai fait une?

      Supprimer
    3. Oui et une grosse !
      Pas gentil d'avoir oublié ta petite Celle !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Oui, mais mon petit Paulinou qui est si mignonne était en vacances ici. Le gars a été débordé...

      Supprimer
    5. Rhôô...bon je te pardonne mais c'est bien parce que c'est toi...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. Où en est-tu ?

    Ce qui est tout de même particulier c'est que j'avais pré-réservé un petit appart' en plein coeur de Sète à partir de ce soir et pour 4 jours, je voulais faire découvrir une ville que j'apprécie beaucoup à la femme que j'aime et puis un truc imprévu... je viens d'annuler. Mais nous y arriverons, nous y arriverons.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô ! alors ça c'est trop bête. Rien de grave j'espère.
      Mais oui, on y arrivera. Ne jamais désespérer, règle n° 1.
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. Un anniversaire ? c'est du chagrin qui se réveille. Pour le reste, Ferré a tort : le bonheur, ça vaut trois mailles, et même une paire de bas… The best is yet to comme !
    http://www.jukebo.com/leo-ferre/music-clip,le-bonheur,vk5rs.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent choix cher Patrick. Le message est fort et interpellant.
      Merci pour ça, et autre chose.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. The best is yet to come, avec un seul m. Il ne viendra pas plus vite avec deux !
      Je vous souhaite beaucoup de mailles filées, à l'envers comme (avec deux aime) à l'endroit…

      Supprimer
    3. Oui voilà, c'était un peu à cela que je pensais...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  37. Ce que j'aime par dessus tout chez une femme (même si je ne suis pas une grande pratiquante en la matière ;-)), c'est la douceur et la faculté d'exprimer ses émotions sans rougir. J'aime bien ce que vous êtes.
    Bon anniversaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la faculté d'exprimer ses émotions sans rougir est certainement une de ces chances qui me remplissent de gratitude pour la vie.
      Et je vous remercie pour ce que vous dites de moi. Puis-je vous retourner sincèrement le compliment ? On se connaît depuis longtemps, mine de rien, et je dirais pour ma part que j'aime beaucoup ce que vous devenez.
      Je vous embrasse
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Merci infiniment.
      Je vous embrasse également.

      Supprimer
  38. Hier soleil. Aujourd'hui pluie... alors je viens te lire et je te découvre toute en question. Je te comprends... L'essentiel est de vivre en gouttant sans retenue ce qui nous fait du bien. Je ne vois pas pourquoi je prend la permission de te dire tout ça: je ne suis pas un exemple. Je me perds si souvent dans des interrogations insolentes. Enfin se perdre permet de se retrouver... Bon, je vais au lit... bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essentiel est de vivre en gouttant sans retenue ce qui nous fait du bien.
      Oh, oui...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Post-scriptum : au lit à 19 h 36 ? tu n'es pas malade au moins ? ^^

      Supprimer
    3. Non non, pas malade du tout...

      Supprimer
    4. Tu me rassures !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  39. Bon, je te l'ai déjà souhaité ce bel anniversaire et puis nous sommes le 15, déjà ? Tu vois comme le temps passe vite ! Alors merci à toi de le retenir avec tes mots qui chantent le bonheur, plus ou moins mais la joie d'être à ce monde, toujours telle qu'en toi-même... Et puis, nous franchissons des caps avec ces maudits anniversaires (quelle idée de fêter une année de moins à vivre ??? Franchement ! ^-^). Il faut oublier de regarder trop loin en avant comme en arrière et cueillir l'instant avec ce qu'il a de meilleur, avec ce qu'il fabrique comme jolis souvenirs pour les jours de pluie... Je t'embrasse ma belle copine aux yeux d'étoile et tu verras tu verras, on "funambule" de plus en plus avec le temps mais ce n'est pas négatif, loin de là... Biiiises♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me l'as déjà souhaité, mais j'avoue que ça fait toujours plaisir, même une deuxième fois...
      Funambuler, papillonner, oui je commence à me dire que rien n'est plus positif.
      Et surtout profiter de la vie et de ce qu'elle nous apporte. Même si on donne l'impression de radoter en boucle.
      Des caps, oui...mais l'essentiel est en nous.
      Bisous ma elle copine, merci de ton message.♥
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  40. Cela fait du bien de te lire.
    Tu me donnes envie de me secouer et d'aller goûter les perles de vie.. moi qui me bloque par tellement de peurs, d'incertitudes, de doutes.

    Merci Célestine, ton texte est très beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Suzame. On se bloque toujours un peu, mais se libérer fait un bien fou...
      A l'occasion d'un anniversaire, on se rend compte combien la vie rétrécit, et combien il faut prendre les bons moments. Alors fonce !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Jdissa, en mode "La culture, c'est comme la confiture..."lundi, 18 avril, 2016

      "Dans la vie on ne regrette que ce que l'on a pas fait"
      Jean Cocteau
      (La culture, c'est comme la confiture...)...

      Supprimer
    3. Il ne disait pas que des bêtises, ce Jean Cocteau...
      ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Dans une autre version, on dit qu'il vaut mieux avoir des remords que des regrets...
      Accolade et baci

      Supprimer
    5. Oh oui comme c'est bien vrai.
      Et d'ailleurs je n'ai ni remords ni regrets...surtout en bonne compagnie comme la tienne ou celle de quelques autres... ;-)
      Baci, caro mio

      Supprimer
    6. Moi je dirai même que je n'ai ni remords ni regrets bien au contraire, selon la formule blutchienne!

      Supprimer
    7. @ Bizak
      Là, tu dénatures la pensée philosophique des vaudois...
      La formule c'est: "Ni pour, ni contre, bien au contraire". :-D
      Accolade, mon ami.
      Baci à la daronne

      Supprimer
    8. Moi j'aime bien la formule de Bizak ^^
      mais tu vas dire que je ne suis pas objective... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. La formule bizakienne me convient aussi. Je rendais à Jules ce qui appartient à Bolomey, en laissant à Bizak la paternité de sa formule...
      Baci

      Supprimer
    10. On est d'accord alors ? :-)
      Mille baci e tvb
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. Blutch et Céleste: je savais que vous réagiriez à cette formule bizzaroïde, mais je n'ai ni remords ni regrets quand même.
      Bises et accolades à distribuer sans hésitation.

      Supprimer
    12. Idem. Comme disait ma tante Marcelline... ou bien ce cher Stephan Eicher...un Suisse, ça fera plaisir à Blutchy...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  41. Toujours bcp d'émotions à te lire et je me reconnais bisous affectueux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'émotion est mon moteur, Sylvie...
      Bisous de même
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  42. Sauf qu'on peut mourir d'aimer trop la vie, des tas de suicides sont la résultante de ce constat. Tournée de soleil ?? Ben tu vis au soleil déjà, tu veux dire que tu tournes en rond c'est ça ?
    Bon je sors donc mais seulement après t'avoir embrassée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On tourne tous plus ou moins en rond dans cet univers de planètes, d'étoiles et de galaxies...
      mais tu as l'âme bien trop sombre pour mon état d'esprit d'aujourd'hui...
      Mourir d'aimer trop la vie ? C'est peut-être mieux que de mourir de ne pas l'aimer...
      Bises Mind
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ben justement, je ne crois pas qu'on meure volontairement de ne pas l'aimer...c'est ce que je voulais dire. Mais tu as raison, j'ai l'âme noire et triste, c'est ma nature profonde depuis toujours...

      Supprimer
    3. ça ne se voit pas sur ton blog...enfin, pas trop.
      Mais si c'est ta nature, je suppose que je ne pourrai rien y changer...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  43. Question épineuse à laquelle l'on ne peut répondre seul(e).L'on ne peut être juge et partie. L'on a donc besoin d'avoir souvent un avis extérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes. On peut prendre des avis. Mais les décisions nous incombent toujours. Et l'on est toujours seul(e) au moment de les prendre...

      Supprimer
  44. Oh si on avait une carte... Une carte et une boussole. Mais ce serait peut-être trop strict, au fond. Se croire ici mais être là et ne le découvrir que plus tard est une leçon ... oui : d'équilibre mais aussi de mues perpétuelles. Que de peaux on laisse le long du chemin, ces mues de reptiles qui se sont frottés contre pierres et herbes sèches pour recommencer à neuf!

    Tu n'es sans doute "nulle part" de descriptible, toujours en direction de, t'éloignant de, tentant d'arriver à, prête à bifurquer vers...

    Baci sorellita!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme tu as raison, ma sorella.
      Oui, c'est vrai, j'aime ta dernière phrase. mais peu importe où je suis: je VIS et seul cela compte.
      je t'embrasse fort
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  45. Avec tous mes retards j'ai largement dépassé la bonne date, mais c'est de tout coeur que je te souhaite un heureux anniversaire, pour rajouter une tite flamme sur ta tarte au sucre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais de retard ici, chère Pastelle...
      Juste des gens qui se battent parfois avec les horloges pour dégager du temps.
      L'essentiel est ton message qui me touche. Alors juste merci.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  46. Retour furtif mais je ne m'éclipserai pas sans laisser ces petits mots : Que tes pensées continuent à voir la vie belle, que ton cœur continue d'aimer sans détours et que ton bonheur grandisse jusqu'à la sérénité et la paix d'une vie bien remplie. Merci au ciel d'être lucide, mais c'est vrai qu'au fond de soi il reste bien des choses qu'on pourra peut-être accomplir et d'autres qu'on ne pourra jamais satisfaire. Notre lucidité est là pour l'accepter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Lauriza. Cette lucidité n'est pas amère, elle permet de profiter de chaque instant, les bons comme les moins bons, puisque c'est toujours de la VIE !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  47. Je suppose que tu es en villégiature donc profites-en autant que possible.
    Si tu croises La brave Margot ou Le pauvre Martin assis sur Les bancs publics qui ressassent encore La non-demande en mariage entre Tonton Nestor et La Marguerite surtout dis-leur Que Cupidon s'en fout.
    Quant à La messe au pendu à Montélimar j'irai après Une partie de pétanque mettre La tempête dans un bénitier. Je sais que Fernande, La femme du vieux Léon celui qu'on surnomme Le cocu, ne mérite que les assauts du Gorille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau cadeau d'anniversaire mon Choupinou !
      Tu ne pouvais pas mieux choisir ton exercice de style.
      J'adooooore ! Merci beaucoup.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  48. J'aime beaucoup Célestine la façon dont tu parles avec tellement d'humilité de ta vie. Je me reconnais sur certains points et cela me touche beaucoup que tu puisses le dire avec tant de sagesse et de simplicité.

    Avec du retard mais je te souhaite de rester toujours en équilibre sur ton fil et de nous faire rêver avec tes mots et maux.

    "Secouer les cocotiers de l'habitude" j'adore :D

    Je t'embrasse bien fort jolie Blue-Célestine ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Cristina, je crois beaucoup à la synchronicité, et je pense vraiment que l'on peut arriver par hasard sur mon blog, certes, mais que ceux qui reviennent ne reviennent pas par hasard... (mais ça fait un peu publicité pour Total...) lol !
      Moi aussi je t'embrasse.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  49. Je pense que tu passes de belles vacances, pensées et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles furent très belles, oui.
      merci Eva, belles pensées pour toi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  50. ♫♫ Joyeux anniversaire et gros bisous! ♫♫

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi, Cathy, un peu en retard...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  51. J'ai adoré : "j'aime la vie, cette maladie mortelle sexuellement transmissible."
    C'est d'un humour et d'un cynisme que je veux bien revêtir chaque jour...
    Je ne vois aucune insolence à ta "stabilité" actuelle, sachant que tu restes "quelque part" en équilibre sur un fil au-dessus du vide...
    Je te ferais grâce d'un bilan de ma vie forcément pas très reluisant, ni enthousiaste ; et te rappeler que même si je suis absent de longues périodes pour diverses raisons, je reste un fidèle lecteur quand il m'est permis de l'être...
    Bises sur le "fil du rasoir".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es toujours vivant, et c'est bien cela qui m'importe le plus, Gilles.
      Que tu viennes me lire est un plaisir, il m' fallu du temps pour comprendre que les gens qui me lisent ont plus nombreux que les gens qui posent un commentaire.
      Aussi, je suis très heureuse de ton passage ici.
      Bises du haut de mon fil de funambule.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.