samedi 9 avril 2016

Bon, mais, alors, et... ?


Sous-titre : petit atelier de littérature express pour gens qui ne se prennent pas au sérieux.


160402 265 047
La mère rit de son arrondissement...


Mon oncle Joe est un joyeux drille qui ne cesse de m'enchanter avec ses photos insolites et ses jeux de mots en cascades. En illustration de ce billet, un exemple de son humour que j'adore. 
Dans son dernier billet, il proposait d'écrire le résumé d'une histoire de votre choix (existante ou inventée) en utilisant successivement les quatre mots: « Bon, mais, alors, et »
A titre d'exemple, vous aurez reconnu le célèbre Don Quichotte dans son texte lapidaire autant que percutant.

« Bon, c’est un type qui lit des tas de romans. Mais un jour il a envie de vivre lui-même les aventures qu’il a lues. Alors il engage un cuisinier et ils partent sur les chemins affronter 
des moulins à vent. Et ça devient un chef-d’oeuvre de la littérature mondiale.

A mon tour, je vous propose un résumé iconoclaste du Petit Prince :

« Bon, C'est un type qui tombe en panne de biplan. Mais heureusement, il sait dessiner les moutons, ce qui lui permet d'entrer en relation avec un gamin blond venu d'ailleurs. Alors il se farcit l'incroyable histoire que le mioche lui raconte, avant de disparaître comme il était venu. Et finalement, on ne sait même pas comment ce type réussit à réparer son avion...»

Allez il n'y a rien d'obligé, mais si vous vous lancez, je publierai vos éclats de plumes.






~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
VOS TEXTES
Merci d'avoir été si nombreux à participer




1. Eeguab



Afficher l'image d'origine"BON, c'est un jeune sous-lieutenant muté dans un fort face au Presque Vide. MAIS le sous-lieutenant devient un lieutenant qui devient un capitaine qui devient... ALORS on a compris plein de trucs en té, vanité, vacuité, inanité. ET surtout on a vieilli avec Drogo et c'est insupportable."



*


2. Madame Chapeau


" BON, c'est une mamy qui s'ennuie. MAIS heureusement, elle connait le blog de Célestine. ALORS, elle va lire son dernier billet. ET grâce à elle et à son oncle Joe, elle passe un bon moment..."

*

 3Adrienne 
(qui, emportée par son sujet, en a oublié les mots imposés, 
mais j'aime trop Audiard pour ne pas faire une petite exception...)
Afficher l'image d'origine


C'est un type qui a du mal à s'endormir, alors il se repasse tout le fil de sa vie, dans une longue histoire pleine de personnages hauts en couleurs, à commencer par sa tante Léontine...


*




4. La Licorne

Afficher l'image d'origine

BON, c'est l'histoire d'un mec à qui on a tiré le portrait...MAIS il en est jaloux... ALORS, il fait le souhait que la peinture vieillisse à sa place...ET c'est ce qui se passe, mais il y perd, au passage, un petit quelque chose : son âme.









*


5. Bizak 
(qui nous raconte son histoire personnelle)


Bon, c’est vrai qu’on aime voyager partout dans le monde. Mais le sel, le merveilleux, le miraculeux, c’est quand on est attendus. Alors si par des circonstances agréables, un voyage m’attend, et qu’une visite en arc en ciel me sourit, je prends le premier vol du premier avion qui atterrit chez moi. Et, que vivent les rencontres, les amitiés, la vie, le soleil et même le ciel.


*


6. Marie-Madeleine 
(qui va jouer les mamies ce weekend)


BON, c'est une femme surbookée MAIS elle a de l'énergie, ALORS quand ses quatre petits enfants arrivent, elle est ravie ET elle file s'en occuper!

*




7. Les Caphys


Afficher l'image d'origineBon, c'est l'histoire d'un grand échalas arrivé comme un cheveu sur la soupe dans une école de campagne. Mais ce grand là est aussi un rebelle et il se fait la belle un jour et s'égare entre routes et marais de Sologne. C'est alors qu'il rencontre la belle Yvonne dans un domaine mystérieux où se déroule une étrange fête. Et ce fut l'unique livre d'un écrivain tué au cours de la première guerre mondiale.







*


8. Emilie

Afficher l'image d'origine

Bon, ce sont deux enfants qui partent vivre chez leurs cousins à cause d'une terrible famine. Mais ils se perdent en chemin et se retrouvent prisonniers d'une sorcière anthropophage dans une maison en pain d'épice. Alors ils piègent la vieille et la jettent dans son propre four. Et ils rentrent chez eux!







*

9. Alain X 
(qui a résumé l'histoire d'une qui me ressemble un peu...)


Afficher l'image d'origineBON, c’est une femme grande est belle qui après avoir engendré les siens, s’occupa de ceux des autres,
MAIS EducNat finit par l’user jusqu’à la corde de guitare,
ALORS elle s’en alla prendre accord ailleurs, pour chanter et donner du plaisir, auprès de son arbre de vie qu’elle ne quitta plus des yeux,

ET elle vécut heureuse dans les bras de son pote Brassens, ou de quelque autre qui n’est pas dit dans la chanson.

*

10. BOF.

Afficher l'image d'origineBon, elle me lâche juste avant mon grand congrès, cette saloperie qui doit venir du lointain orient. Voilà ce que dit le saint homme du haut du plus grand chêne.
Mais, je vais envoyer mes deux fidèles à la grande ville. Ils auront peut-être le temps de revenir avec une neuve à temps.
Alors, les deux fidèles arrivèrent en pleine pénurie provoquée par un odieux trafic initié par un affreux transalpin, libérèrent le meilleur fabricant de l'outil tant désiré et ramenèrent le plus bel exemplaire au village.
Et, une fois de plus, on tua les sangliers les plus gras.


*

11. Saoul-Fifre 
(qui complète harmonieusement le texte précédent et les gras sangliers...Mais est-ce un hasard ?)


Afficher l'image d'origineBon c'est bien beau tout ça
Mais j'ai une rognonnade de cabri au four sur son lit de topinambours
Alors excusez-moi
Et laissez-moi me concentrer, c'est important.





*


12. Blutch 
(qui ne veut pas être en reste)

Bon, ben c'est pas le tout des choux,
Mais j'ai un symposium Blogbo à préparer
Alors les tortures cérébrales pour être spirituel
Et divertissant, ce sera pour une autre foi ou fois.

*



13. Antiblues

Afficher l'image d'origineBon, C'est l'histoire de Fernand, truand rangé des tracteurs qui monte à Paris retrouver un vieux pote âgé... Mais les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît ! Alors il est surpris car il ne connaît pas Raoul... Et tout finit en grosse baston ! 
(Merci à George et Michel de m'avoir inspiré ce modeste tribut)

*

14. Andiamo 
(dans une version très personnelle de l'histoire)

Afficher l'image d'origineBon c'est un mec qui est à bord d'un barlu commack, le Capitaine un peu stone ne voit pas un récif, alors le barlu éventré sombre.
Le seul rescapé, un certain Robin Son nage vers un îlot cerné par les cachalots.
Un jour se promenant sur la grève, il rencontre deux mecs, l'un juché sur les épaules de l'autre.
- Bonjouir dit celui du haut, je m'appelle Vendredi matin.
- Moi c'est Vendredi après midi, reprend l'autre.
Ils vécurent heureux, et n'eurent jamais d'enfants.




*

15. Myosotis

Bon, c'est l'histoire d'une fille qui vient de vivre deux semaines un peu cauchemardesques. Mais le printemps se pointe et c'est plus fort qu'elle, elle remet la musique à fond, elle refait le tour des blogs et elle retrouve sa Célestine. Alors elle sourit, alors elle revit; et la vie reprend son souffle.

*


16. Asphodèle
Afficher l'image d'origine

Bon, écoute petit, ne fais pas comme lui. C'est l'histoire d'un homme riche qui donnait des fêtes somptueuses dans sa grande villa de Long Island, dans les années 1920. MAIS le bonheur lui échappait comme l'amour qu'il attendait en fumant ses cigares. ALORS... Ha Daisy, Daisy ! Que de désirs tu fis naître ! Il s'appelait Gatsby, on le surnommait Le Magnifique ET son auteur, Scott Fitzgerald mourut jeune, lui aussi comme ce héros inachevé qu'il était un peu...




*

17. Fred Mili (par mail)

Bon c'est un lecteur au repos mais qui a du mal à se plonger dans un livre
depuis quelques temps alors chaque jour il prend un bouquin lit la quatrième de couverture, feuillette un opus, lit quelques lignes, tourne les pages et range le livre se disant « on verra demain ».

*

18. Petrus (par mail)

Bon, c’est l’expérience  d’un gars qui vit avec souffrance le processus accéléré de vieillissement de sa mère de 89 ans. Mais il se trouve soudain confronté seul à la situation d’urgence auprès de cette mère qui vient de chuter après fracture du col du fémur, qui vient de se voir poser une prothèse de la hanche , et qui est dans le déni , voulant rentrer chez elle…...plutôt qu’en rééducation.
Et tout fini pour le mieux : admise en excellente maison de rééducation, elle admet peu à peu que son fils (heureusement relayé depuis jeudi par frère cadet…..) n’a fait que déployer tout son amour filial pour lui permettre de se remettre avec espoir de réintégrer son domicile……Le gars est reparti chez lui rassuré, grâce notamment à l’intervention de la gentille Fée Célestine.


19. Jdissa


Bon bin ch'uis pas rendu dans c't'histoire, moi qu'ai à peu près autant d'imagination qu'une huître avariée ! Mais que diable suis-je venu fer dans cette galère ? Alors que j'aurais pu tranquillement passer inaperçu, tirer au flan, tranquille Mimile ! Et comment j'm'en sors maintenant moi ?


*

20. Monesille



Afficher l'image d'origine



Bon, c'est l'histoire d'un petit curé gringalet dans un village de campagne naturellement sordide. On pourrait croire qu'il va être fort et tout et tous mais ce n'est pas Don Camillo le mec, alors il se fait bouffer de tous les côtés le petit curé, et il note tout dans un journal qu'il essaie de tenir, honnêtement ! Et je ne peux pas vous en dire plus, car je ne l'ai pas encore fini son bouquin !




*

21. Den
(Qui nous parle de soleil)


Bon, le prin d'an est bien là.... mais Rà, le bon Dieu Rà, patient, attend peut-être ....les calendes grecques pour dérouler enfin tous ses trésors tièdes voir caniculaires au plus haut de l'hexagone.... alors il demeure, le grand coquin, dans sa Provence macron-climatée jusqu'à plus chaud...et file ensuite, il me l'a dit, au bout du plus haut du bout ... et embellira son coeur fougueux !
*

22. Eva


Afficher l'image d'origineBon, c'est l'histoire d'une petite fille qui s’endort mais qui ne le sait pas, enfin, c'est surtout nous qui ne le savons pas, alors on croit qu'elle fait pour de vrai toutes ces rencontres improbables et quand elle se réveille, on est quasiment déçu !




*

23. Mammilou


Afficher l'image d'origine"BON c'est l'histoire d'une petite fille que sa mère habillait, on ne sait pas pourquoi, tout en rouge et qui devait aller porter à sa grand-mère qui habitait de l'autre coté de la forêt (quelle idée aussi) de quoi manger ! MAIS voilà qu'en chemin cette petite fille a croisé un loup qui a fait avec elle le pari d'arriver le premier chez la grand-mère ! ALORS comme elle était naïve elle a accepté et elle s'est faite avoir puisqu'il a pris un raccourci et qu'il en a profité pour avaler la grand-mère et prendre sa place dans le lit! ET quand la fillette est arrivée il l'a mangée elle aussi!"

Zut! Célestine il me manque un petit mot de liaison pour finir l'histoire et qu'elles soient sauvées par le bûcheron! Tant pis pour elles :(




90 commentaires:

  1. "BON, cest un jeune sous-lieutenant muté dans un fort face au Presque Vide. MAIS le sous-lieutenant devient un lieutenant qui devient un capitaine qui devient... ALORS on a compris plein de trucs en té, vanité, vacuité, inanité. ET surtout on a vieilli avec Drogo et c'est insupportable."

    Vous aurez reconnu le livre de ma vie, celui qui aurait pu m'exonérer de lire quoi que ce soit d'autre, sauf les billets de Celestine.
    Bises de Fort Bastiani et ATTB chère Miss W. Et merci à Oncle Joe(pas Staline, non).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Le désert des Tartares, Dino Buzatti, excellent choix qui te ressemble à cent pour cent. A la fois littéraire et cinématographique, une synthèse quintessentielle de tout ce que tu aimes.
      Merci Claude d'avoir ouvert le bal de mon atelier pour rire...
      Kiss from your angel baby
      ¸¸.•*¨*• ☆
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Enfin, quand je dis « pour rire » c'est une expression... :-)

      Supprimer
    3. En tout cas votre atelier à Oncle Joe (pas Staline, non) et toi est très séduisant.
      Grosses bise Angel Baby.

      Supprimer
    4. Tout le mérite en revient à Oncle Joe, dit Joe Krapov, joueur d'échec injustement méconnu car éclipsé par son paronyme...
      Kiss once again
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. "le désert des tartares" étudié à 17 ans au lycée avec une prof de Français formidable. Jamais aucun autre livre m'a questionné de la sorte. A lire aussi l'image de pierre du même auteur ;)

      Supprimer
    6. Je note l'Image de pierre.
      Pour le Desert des Tartares je n'ai vu que le film, qui est déjà très questionnant... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Rien à voir avec la profondeur du livre. C'est vrai pour toutes les adaptations cinématographiques mais encor plus avec un tel roman ;)

      Supprimer
    8. Oui bien sûr...je l'ai pensé en l'écrivant...
      les chefs-d'oeuvres de la littérature ne devraient jamais être adaptés au cinéma.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. BON, c'est une mamy qui s'ennuie. MAIS heureusement, elle connait le blog de Célestine. ALORS, elle va lire son dernier billet. ET grâce à elle et à son Joe, elle passe un bon moment...

    Bonne journée à tous.
    Mme Chapeau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de lire "son Oncle Joe"

      Mme Chapeau

      Supprimer
    2. Chère Madame Chapeau..quelle jolie histoire qui me touche beaucoup ! Je suis heureuse d'être un remède contre l'ennui (c'est mieux qu'être un remède contre l'amour, si je puis me permettre)
      Merci pour votre participation !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Iconoclaste... je vais d'abord me renseigner sur la définition de ce mot. Je n'ai jamais lu ni le Petit Prince, ni Don Quichotte et je connais pas Oncle Joe... ça fait vraiment beaucoup.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BON, Bleck, c'est un type qui ne ne se rappelle plus ce que veut dire iconoclaste. MAIS il est plein de bonne volonté. ALORS il va chercher dans un dictionnaire. ET il se dit qu'en fait, il connaissait ce mot, vu qu'il lui arrive d'en être un lui même, pour le plus grand plaisir de Célestine.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. c'est un type qui a du mal à s'endormir, alors il se repasse tout le fil de sa vie, dans une longue histoire pleine de personnages hauts en couleurs, à commencer par sa tante Léontine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne prendrais pas un peu les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, Adrienne ?
      Ils sont où, les mots de la consigne ?
      ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Et puis préférer une vis pleine cambouis à une rose hein ?

    Suite de l'histoire :

    - Dis voir Saint Ex...
    - Oui ?
    - Même si tu arrives à redémarrer ton putain de bouzin pourrave, qui tournera l'hélice afin de le faire démarrer ?
    - Toi c'te bonne blague !
    - Mécolle ? Chouffe j'ai deux pognes gauches !
    - Mouais, bon on verra.
    - Saint Ex..
    -Quoi encore ? GRUMMBLE.
    - Même SI tu parviens à le mettre en route, tu comptes vraiment faire rouler ta trapanelle dans le sable assez vite pour décoller ? MUAAAAH
    Le Muaaaah se perdit, répercuté de dune en dune, Saint Ex laissa tomber la clé à douille de 17 dans le sable qui l'engloutit aussitôt. Il ne redécolla jamais, et creva de soif au milieu du Ténéré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Andiamounet pour ce morceau de bravoure. Tu es hors sujet mais tu m'as vraiment fait rire !
      Alors c'est ça, la vraie fin ? ...Comme quoi on en apprend tous les jours ...
      Bises hilares
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Géniale l'illustration et le jeu de mots ! :-))
    J'adore !!!

    Pour l'histoire, j'aurais adoré choisir aussi le p'tit Prince (version Saint-Ex), mais comme tu m'l'as piqué , je vais trouver autre chose...
    Je reviens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans rire ? Tu aurais choisi le Petit Prince ? Aurions-nous été soeurs dans une autre vie ? :-D
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Voilà...
    Un petit résumé, très court et sans "nuances"...;-)

    BON, c'est l'histoire d'un mec à qui on a tiré le portrait...MAIS il en est jaloux... ALORS, il fait le souhait que la peinture vieillisse à sa place...ET c'est ce qui se passe, mais il y perd, au passage, un petit quelque chose : son âme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! Laisse -moi te dire que je préfère largement les nuances de (Dorian) Gray...
      C'est un roman qui m'a époustouflée.
      Excellent choix, la Licorne !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Bon, c’est vrai qu’on aime voyager partout dans le monde. Mais le sel, le merveilleux, le miraculeux, c’est quand on est attendus. Alors si par des circonstances agréables, un voyage m’attend, et qu’une visite en arc en ciel me sourit, je prends le premier vol du premier avion qui atterrit chez moi. Et, que vivent les rencontres, les amitiés, la vie, le soleil et même le ciel.
    Bisous voyageurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque chose me dit que ton histoire sent le vécu...
      Alors je te souhaite un excellent voyage, et que tes attentes ne soient pas déçues.
      Bisous espérants.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  9. Décidément le petit Prince sort de son désert.
    Bravo célestine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une revisite en quelque sorte, c'est à la mode. Tu as vu la « suite » d'Andiamo ? Elle est top !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. BON, c'est une femme surbookée Mais elle a de l'énergie, ALORS quand ses 4 petits enfants arrivent, elle est ravie ET elle file s'en occuper!
    Bizz ma chère Celestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucun doute sur ce point, chère Marie Madeleine !
      Tu vas harmonieusement répartir les activités collectives, et les petits moments individuels que tu partages avec chacun...Une vraie maîtresse de maternelle...
      Bises sincères pour ce moment intense avec tes chicoufs...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Bon, c'est l'histoire d'un grand échalas arrivé comme un cheveu sur la soupe dans une école de campagne. Mais ce grand là est aussi un rebelle et il se fait la belle un jour et s'égare entre routes et marais de Sologne. C'est alors qu'il rencontre la belle Yvonne dans un domaine mystérieux ou se déroule une étrange fête. Et ce fut l'unique livre d'un écrivain tué au cours de la première guerre mondiale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo les bestioles !
      Vous m'apprenez qu'Alain Fournier a été tué pendant la guerre, je ne le savais pas...
      Belle participation d'un livre que j'adore.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Bon, ce sont deux enfants qui partent vivre chez leurs cousins à cause d'une terrible famine. Mais ils se perdent en chemin et se retrouvent prisonniers d'une sorcière anthropophage dans une maison en pain d'épice. Alors ils piègent la vieille et la jettent dans son propre four. Et ils rentrent chez eux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma luciole, je reconnais bien là la mère de famille en quête de saines lectures du soir pour sa progéniture.
      Merci d'avoir joué le jeu.
      Gros bisous de pain d'épice
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. BON, c’est une femme grande est belle qui après engendré les siens, s’occupa de ceux des autres,
    MAIS EducNat finit par l’user jusqu’à la corde de guitare,
    ALORS elle s’en alla prendre accord ailleurs, pour chanter et donner du plaisir, auprès de son arbre de vie qu’elle ne quitta plus des yeux,
    ET elle vécu heureuse dans les bras de son pote Brassens,ou de quelque autre qui n’est pas dit dans la chanson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. * = qui après AVOIR engendré .....

      Supprimer
    2. Jolie Histoire mon cher Babar!
      Je suis toute rose de confusion, tout est rigoureusement exact, et bon, j'adore, mais tu le sais...
      L'arbre de vie, les enfants, Brassens, la guitare...Prendre accord, ou prendre corps...
      Merci du fond du coeur, où tu as une place spéciale.
      Mille baisers
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Bon, elle me lâche juste avant mon grand congrès, cette saloperie qui doit venir du lointain orient. Voilà ce que dit le saint homme du haut du plus grand chêne.
    Mais, je vais envoyer mes deux fidèles à la grande ville. Ils auront peut-être le temps de revenir avec une neuve à temps.
    Alors, les deux fidèles arrivèrent en pleine pénurie provoquée par un odieux trafic initié par un affreux transalpin, libérèrent le meilleur fabricant de l'outil tant désiré et ramenèrent le plus bel exemplaire au village.
    Et, une fois de plus, on tua les sangliers les plus gras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, elle vient du lointain orient, la serpe d'or ?
      Excellent travail, mon petit Bof, j'ai beaucoup aimé ta façon de traiter le sujet (avec respect et robustesse, comme dirait Caïus Céplus)
      Bisous de Celle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Je ne me sens pas le talent de rivaliser mais j'applaudis à deux mains cette initiative ludique qui semble remporter tous les suffrages. Mais est-ce étonnant, douce amie ?
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que vous auriez été tout aussi capable que mon ami Saoul-Fifre ci-dessous, d'aligner quatre phrases qui se courent derrière... ^^
      ne vous sous estimez pas comme ça !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Bon c'est bien beau tout ça
    Mais j'ai une rognonnade de cabri au four sur son lit de topinambours
    Alors excusez-moi
    Et laissez-moi me concentrer, c'est important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi et ton chou êtes en phase dans le quelque peu roboratif...
      Mais j'ai bien envie de goûter ce plat-là, la prochaine fois...ça a l'air sympathique.
      Alors on te laisse te concentrer...
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Bon, ben c'est pas le tout des choux,
    Mais j'ai un symposium Blogbo à préparer
    Alors les tortures cérébrales pour être spirituel
    Et divertissant, ce sera pour une autre foi ou fois.
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tortures cérébrales...mouais, on peut dire ça comme ça !Allez je publie ton texte bien que ton histoire ne soit pas forcément de celles qui restent dans les annales...
      baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je te prierais de croire qu'un symposium de Blogbo, ça reste marqué dans les mémoires et dans les annales** para-blogosphériennes.
      Quatre ans après le premier symposium, on parle encore avec émotion d'une sublime interprétation collective d'un must de Nougaro: Je suis soul.
      Je m'attends d'ailleurs à une déferlante au souvenir de ce que sera ta prestation, alors je ne suis pas certain que ce soit bien à propos de dénigrer le long et méticuleux labeur organisationnel pour faire de cette fin de semaine de mai un fait si marquant que certains pourront dire en bombant le torse: J'y étais.

      Baci

      ** Avis à Andiamo: Ce n'est pas une erreur d'0avoir mis 2 N

      Supprimer
    3. beuh...ma prestation ? mais je te ferai dire que j'étais là au dernier en date, et que tu sembles l'avoir oublié...Il faut dire que la fondue suisse a quelque chose de redoutable: il n'y a pas que le gruyère qui fonde, en fait... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Mais je n'ai rien oublié du tout, je parlais du plus vieux symposium, qui malgré de plus récentes et non moins mémorables rééditions demeurent gravés dans l'inconscient collectif des blogborygmiens.
      Le prochain aura ceci de remarquable qu'il te verra interpréter la Mala réputacion dans sa version française...

      Supprimer
    5. Si tu le dis alors...je n'ai plus qu'à m'exécuter... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Et il ne faut jamais manquer de rendre à Alphonse Allais ce qui lui appartient ! Il est suffisamment riche, me diras-tu mais peu importe, il a tout inventé.

    Voici sa fable-express in extenso :

    Partu-riante

    Madame dont la taille augmente chaque jour
    Et dont toute la joie
    Est de coudre et de tailler pour le futur amour
    Que le ciel lui envoie
    Dans le madapolam, le coton ou la soie
    Couches, langes, layettes
    Et tabliers avec bavettes,
    Madame, dans sa glace, un jour, se regardant,
    Se mit à rire effrontément.

    Moralité : La mère rit de son arrondissement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as appris le mot « madapolam » , et du même coup, que mon oncle Joe est soit un génie qui s'ignore, soit un vil plagieur.
      J'opte sans réserve pour la première option...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Trop bien, ton idée relayée, Célestine
    Bravo à tout l'monde. J'aime particulièrement ton histoire et celle des Caphys car ce sont deux livres culte pour moi !
    Bon mais c'est pas tout ça. Je voudrais bien m'y coller aussi mais je vais manquer de temps et du coup j'en ferai une traboule pour mon Défi du 20 mai !!!
    Gros bisous et excellent dimanche sous le soleil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends ta traboule avec impatience !
      Et pour les livres cultes, ce n'est pas ça qui manque ... Tu devrais réussir à écrire quatre phrases sur une histoire bien connue. J'en suis persuadée !
      Bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Bon, C'est l'histoire de Fernand, truand rangé des tracteurs qui monte à Paris retrouver un vieux pote âgé... Mais les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît ! Alors il est surpris car il ne connaît pas Raoul... Et tout finit en grosse baston !
    (Merci à George et Michel de m'avoir inspiré ce modeste tribut)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! les Tontons Flingueurs, tu ne pouvais me faire plus plaisir...;-)
      Tu nous fais voir qui c'est Raoul ?... ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Bon, l'homme continue à te lire, mais tes derniers billets ne l'inspirent pas because quelque peu impersonnels, alors il ne dépose pas de commentaires et sait que tu comprendras... ahahaha... no hard feelings, hein...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, no hard feeling, juste deux trois réflexions qui me viennent en vrac. D'abord, l'homme me connaît-il vraiment ? Sinon il saurait que j'alterne les périodes d'introspection et les périodes plus légères ( Partant de l'idée que l'introspection est rarement légère en fait, puis qu'elle va puiser dans le lourd et le profond de l'intime)
      D'autre part, sachant que certains lecteurs préfèrent les unes et les autres les autres, j'en suis venue à me dire que je ne pourrais décidément jamais contenter tout le monde. Et comme, de plus, je me sens des affinités autant avec les uns qu'avec les autres, je ne sortirai pas de cette quadrature et je préfère n'en faire qu'à ma tête. Le prochain billet te fera revenir, et il y a gros à parier qu'il en fera fuir certains (ce n'est pas Antiblues, ci-dessus, qui me contredira sur ce point... ;-)
      Voilà voilà.
      Je publie quand même ton texte car il respecte la consigne au moins sur la forme, si ce n'est sur le fond. ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. Allez je m'y colle !

    Bon c'est un mec qui est à bord d'un barlu commack, le Capitaine un peu stone ne voit pas un récif, alors le barlu éventré sombre.
    Le seul rescapé, un certain Robin Son nage vers un îlot cerné par les cachalots.
    Un jour se promenant sur la grève, il rencontre deux mecs, l'un juché sur les épaules de l'autre.

    - Bonjouir dit celui du haut, je m'appelle Vendredi matin.
    - Moi c'est Vendredi après midi, reprend l'autre.
    Ils vécurent heureux, et n'eurent jamais d'enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis permis de rectifier ton petit lapsus « bonjouir » c'est joli, mais je ne suis pas sûre que ce soit au programme de Robinson... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Il paraît que ton lape-suce était voulu, alors je l'ai rétabli...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Bon, c'est l'histoire d'une fille qui vient de vivre deux semaines un peu cauchemardesques. Mais le printemps se pointe et c'est plus fort qu'elle, elle remet la musique à fond, elle refait le tour des blogs et elle retrouve sa Célestine. Alors elle sourit, alors elle revit; et la vie reprend son souffle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très heureuse de t'aider même involontairement à reprendre ton souffle après les événements affreux que tu viens de vivre.
      Je t'embrasse fort, sister. Oui, la musique, et la joie pour oublier le cauchemar et ne garder que le souvenir de ton amie...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Rhooo lala j'en ai loupé des choses moi ! Bouh ! C'est drôlement bien ce jeu ! La participation d'Eeguab me fait froid dans le dos, et d'autres qui sont très talentueuses, ou drôles ! Il est trop tard ? Sinon j'avais une petite idée. Bon allez, je l'écris d'une traite, tu en feras ce que tu veux !^^
    "BOn, écoute petit, ne fais pas comme lui. C'est l'histoire d'un homme riche qui donnait des fêtes somptueuses dans sa grande villa de Long Island, dans les années 1920. MAIS le bonheur lui échappait comme l'amour qu'il attendait en fumant ses cigares. ALORS... Ha Daisy, Daisy ! Que de désirs tu fis naître ! Il s'appelait Gatsby, on le surnommait Le Magnifique ET son auteur, Scott Fitzgerald mourut jeune, lui aussi comme ce héros inachevé qu'il était un peu..."

    Voilà, je ne me relis pas ! Je t'embrasse ma céleste amie♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial ! mais dis moi pourquoi serait-ce trop tard ?
      Tu sais bien que chez moi, personne n'est jamais en retard. Le billet ne date que d'hier en fait...Merci d'avoir participé, c'est grisant en fait d'organiser un défi d'écriture, je comprends que tu aimes ça...
      Bisous ma belle copine.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Tu es un amour ! Je disais ça parce que une semaine pratiquement éloignée de la blogo (du moins des blogs des copins-copines) et j'ai l'impression de ramer (je rame d'ailleurs) ! :) Merci ! Oui c'est grisant (au début) mais fatigant aussi d'animer un atelier ! Quand c'est ponctuel ça va ou comme maintenant une fois par mois ! Mais si tu veux continuer, lance-toi, tu fais ça très bien et ça change ! Gros bisous ma céleste !^^

      Supprimer
    3. Je ne suis pas certaine d'avoir ta constance...mais j'avoue que de temps en temps, c'est sympa de susciter l'écriture des autres...Je vais donc en rester au début, c'est à dire quand c'est grisant...
      gros bisous ma belle amie
      ¸¸.•*¨*• ☆


      Supprimer
  25. Rohhhh c'est génial toutes ces petites histoires, mais à l'heure qu'il est mon imagination est en dessous de zéro.

    J'adore l'idée ! Merci pour tous ces sourires

    Bises Blues-Célestine ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cristina !
      Juste une précision: ce n'est pas une question d'imagination, vu que la consigne est de résumerune histoire...
      Mais il est vrai que certains de mes élèves sont dissipés et peu attentifs aux consignes...
      Du coup, si tu as un livre culte à raconter en quatre phrases, laisse toi aller...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Jdissa, en mode ronchon10 avril, 2016 22:48

      Aaaaatends, une consigne c'est rigoureux, clair et concis ! Là il faut la dégotter au milieu de Whatt-mille lignes !
      "...A mon tour, je vous propose un résumé...", c'est pas une consigne, ça !
      Ou alors au lieu d'appeler ça "atelier d'écriture", présente-le comme un jeu de piste !...
      Bon, mais alors seulement pasque c'et toi et que je suis bon Prince, je ne dirai rien pour sept fois...

      Supprimer
  26. Bonbin ch'uis pas rendu dans c't'histoire, moi qu'ai à peu près autant d'imagination qu'une huître avariée ! Mais que diable suis-je venu fer dans cette galère ? Alors que j'aurais pu tranquillement passer inaperçu, tirer au flan, tranquille Mimile ! Et comment j'm'en sors maintenant moi ? Bon pasque tu comprends, mais quand tu te lances dans un défi comme ça, c'est comme monter sur scène, y'a la foule qui te regarde, qui t'attend de ses grozyeux glo-bulleux ! Alors toi, tu vois bin, ben t'es dans tes p'tits plats dans les dents. Et qu'est-ce qui se passe, là, hein, j'te l'demande un peu ? Bon puis c'est pas tout, t'as la guibolle qui flageole, hé, mais grave, hein, à pas tenir debout, alors tu t'en vas à la buvette et tu te jettes un bon demi, mais alors un vrai bon demi et des poussières, derrière la cravate. Bon, mais alors faut pas abuser non plus, hein, pasqu'alors si faut te ramen'et à la maison en te traînant par les pieds, c'est pas bon, mais alors pas bon du tout et pas du tout, pour taré putation !

    ...'fin Moisskejendi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors si tu crois qu'il suffit d'étaler ses états d'âme en gros plan, technicolor et cinémascope, pour être publié, tu prends les enfants du bon dieu pour des parapluies roses !
      la consigne c'est la consigne, nanmeo.
      Mais j'aime bien l'heure des cygnes...
      bises
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Bis repetita placent, ha :
      Aaaaatends, une consigne c'est rigoureux, clair et concis ! Là il faut la dégotter au milieu de Whatt-mille lignes !
      "...A mon tour, je vous propose un résumé...", c'est pas une consigne, ça !
      Ou alors au lieu d'appeler ça "atelier d'écriture", présente-le comme un jeu de piste !...
      Bon, mais alors seulement pasque c'et toi et que je suis bon Prince, je ne dirai rien pour sept fois...

      Supprimer
    3. « Dans son dernier billet, il proposait d'écrire le résumé d'une histoire de votre choix (existante ou inventée) en utilisant successivement les quatre mots: « Bon, mais, alors, et »
      C'est pas clair comme consigne ça ?
      ben mince alors ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Et je souhaite attirer l'attention du jury sur le fait que la liste de mots apparaît environ dix-sept fois dans ce texte d'anthologie, hé !

      Supprimer
    5. Trop de mots tuent la consigne !
      Mais je t'accorde le fait que les quatre premières phrases de ton texte d'anthologie (mouarf !) correspondent parfaitement à la consigne. Je m'en vais donc les publier, dans un souci d'équité et d'apaisement, et avant que tu ne mettes le feu aux rideaux. :-P
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Bon Jdissa, Alors il dissa Mais il fait Jdirien et toujours f'in moi Jdirien !

      Supprimer
    7. @ Jdissa
      T'as pas un peu l'impression que Célestoche nous cherche des poux?
      On se donne un mal fou pour être spirituels (enfin, surtout toi parce que j'ai juste assuré le sévice minimum) :-D
      Et quententon?
      Wouais bon, je vais tout de même me fendre d'une publication, mais c'est bien pour vous être agréable et pour éviter des déprédations dans un blog dont la déco est au top niveau...
      Cétropinjuste
      accolade e giusto un piccolo baci à la daronne

      Supprimer
  27. IL n'y avait aucune raison qu'il entre dans ma vie. Mais bon, il l'a fait. Alors que faire,?je te le demande Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me le demande aussi, ma chère Chinou...mais je crois en réfléchissant bien, qu'il avait toutes les raisons d'entrer dans ta vie...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Bon, le prin d'an est bien là.... mais Rà, le bon Dieu Rà, patient, attend peut-être ....les calendes grecques pour dérouler enfin tous ses trésors tièdes voir caniculaires au plus haut de l'hexagone.... alors il demeure, le grand coquin, dans sa Provence macron-climatée jusqu'à plus chaud...et file ensuite, il me l'a dit, au bout du plus haut du bout ... et embellira son coeur fougueux !
    Bisou Célestine.
    Bonne journée.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voire caniculaires.... excuses.
      Den

      Supprimer
    2. Bon, c'est l'histoire d'un petit curé gringalet dans un village de campagne naturellement sordide. On pourrait croire qu'il va être fort et tout et tous mais ce n'est pas Don Camillo le mec, alors il se fait bouffer de tous les côtés le petit curé, et il note tout dans un journal qu'il essaie de tenir, honnêtement ! Et je ne peux pas vous en dire plus, car je ne l'ai pas encore fini son bouquin !
      Bonne lecture Celestine !

      Supprimer
    3. @Den
      La Provence macron-climatée ? Tu crois que le "sémillant" ministre a quelque chose à y voir ? ;-)
      Sinon, j'aime bien ton hymne à Râ. Coquine !
      Si les gens du nord t'entendaient...
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. @monesille
      Je l'ai lu il y a très longtemps...il faudrait que je m'y replonge...
      merci pour ta participation !
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  29. y a pas à dire, on voit que l'imagination est au pouvoir. quelle belle idée d'avoir regroupé tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, oui, c'était très sympa !
      Bisous les bestioles
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Super, j'adore cette idée, du coup j'ai pondu mon résumé ici :
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/04/bon-mais-alors-et.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est publié chère Eva ! Avec un peu de retard...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. "BON c'est l'histoire d'une petite fille que sa mère habillait, on ne sait pas pourquoi, tout en rouge et qui devait aller porter à sa grand-mère qui habitait de l'autre coté de la forêt (quelle idée aussi) de quoi manger ! MAIS voilà qu'en chemin cette petite fille a croisé un loup qui a fait avec elle le pari d'arriver le premier chez la grand-mère ! Alors comme elle était naïve elle a accepté et elle s'est faite avoir puisqu'il a pris un raccourci et qu'il en a profité pour avaler la grand-mère et prendre sa place dans le lit! ET quand la fillette est arrivée il l'a mangée elle aussi!"
    Zut! Célestine il me manque un petit mot de liaison pour finir l'histoire et qu'elles soient sauvées par le bûcheron! Tant pis pour elles :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem pour toi, mammilou !
      Merci de ta participation excellente !...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Alors comme ça, même quand je suis absent j'anime, par Céleste nièce interposée et sans le savoir, des ateliers d'écriture sur le ouèbe ? Trop fort ! C'est que ça devait être ma vocation, finalement !

    Je suis éclaté de rire à la lecture des résultats. Mention spéciale "J'ai adoooooré" à la Serpe d'or !

    Rendons justement à César ce qui appartient à Marina B. : elle a ramené cette consigne d'un stage de conte.

    Et promesse de récompense à l'animatrice en chef : ce sera très bientôt sur mon blog habituel !

    Merci infini de cet excellent moment et... Joyeux anniversaire !

    RépondreSupprimer
  33. Et pour être complètement honnêt(ee, donnons l'intégralité de la fable-express d'Alphonse Allais, mon maître :

    PART(UR)ITION

    Madame dont la taille augmente chaque jour
    Et dont toute la joie
    Est de coudre et de tailler pour le futur amour
    Que le ciel lui envoie
    Dans le madapolam, le coton ou la soie
    Couches, langes, layettes
    Et tabliers avec bavettes,
    Madame, dans sa glace, un jour, se regardant,
    Se mit à rire effrontément.

    Moralité : La mère rit de son arrondissement.

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.