lundi 7 mars 2016

Mystère à Mers

Photo Andiamo

Mers les Bains. Vous connaissez ?  Haut lieu de la côte d'Albâtre. Une merveille architecturale au pied de falaises vertigineuses, face à une mer de jade. Une splendeur dont mon ami Andiamo vous parlerait des heures avec des tremoli dans la voix. 
Or un mystère aussi épais qu'un dictionnaire agite depuis quelques jours cette sémillante bourgade. 
Mystère dont les journaux, toujours à l'affût d'un truc fumant, se sont emparés avec la délectation d'un vautour fauve extirpant d'un bec goulu l'oeil d'un cadavre de hyène. Mais poursuivons.
Sur la falaise, vous n'êtes pas sans savoir que l'on trouve là-bas d'anciens blockhaus datant  de la dernière guerre, du temps où les allemands se planquaient pour jouer à cache-cache avec les mouettes.
Celui-ci, par exemple: 





Or, ne voilà-t-il pas qu'en une nuit, le vieux bunker se retrouve mystérieusement décoré de cette magnifique et très judicieuse fresque. Une adorable inconnue endormie, dans des draps blancs, sous sa chaude couverture en herbe,  symbole de la paix retrouvée et de l'innocence avec son nounours en peluche...



Je trouve ça très beau. On dirait moi, quand je dors...Oui je sais, je sais, je me la pète...j'aime bien...
Mais pourquoi,  au lieu de contempler ce pur chef d'oeuvre, le coeur empli de gratitude pour la main de cet artiste anonyme qui enjolive leur paysage et donne un cachet artistique à cette vieille casemate désaffectée ne rappelant que de mauvais souvenirs, les Mersois...les Mersiens...euh...les Mersiniens... (Andiamo, aide-moi !) ne pensent-ils qu'à retrouver le gars qui a fait ça, au point de diligenter une enquête de police et d'ameuter la presse nationale?
J'espère que c'est pour le remercier pour l'ensemble de son œuvre, et pas pour le mettre en cabane pour dégradation de monument historique...sait-on jamais, dans ce monde détraqué ?


¸¸.•*¨*• ☆



76 commentaires:

  1. c'est un débat que nous avons mené dans ma petite ville quand nous avons été confrontés à de merveilleuses peintures murales, si belles que pour une fois, presque personne n'avait vraiment envie d'appliquer la loi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le loi est faite pour être changée, ou en tous cas améliorée...Il pourrait y avoir un comité censé décider si la peinture en question est une pollution ou une véritable oeuvre d'art...
      mais bien sûr, ce serait trop subjectif, n'est-ce-pas ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. J'ai peur qu'il ne s'agisse que d'une illusion, dommage car j'irai bien réveiller cette belle inconnue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, elle est bien réelle, comme en témoigne cette photo prise de beaucoup plus près.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Que j'aime cette dame au mur dormant que j'appellerai la Belle Picarde car Mers, nommée aussi Mers-les -Bains,est, il s'en faut de quelques hectomètres, en Picardie. La Normandie commence juste après. La station balnéaire possède c'est vrai de merveilles architecturales. Mais nous ne sommes plus là sur la Côte d'Opale, plus au Nord, et qui descend jusqu'à Berck.
    Grosses et picardes bises Angel Baby, de tout mon boom coeur et ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai corrigé, il s'agit bien sûr de la Côte d'Albâtre ( quel festival de circonflexes !)
      Quand je viendrai te voir, mon fatal Picard, j'irai voir cette merveille de près.
      Kisses from miss W.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Voilà une jolie façon de cacher les mauvais souvenirs. J'aimerai bien qu'il y ait d'autres fresques. On pourrait voir ainsi de la mer de superbes tableaux qui pourraient attirer de nombreux touristes sur la côté d'opale et les autres jusqu'aux plages du débarquement. Pourvu que les détraqués retrouvent leurs esprits ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ta dernière phrase...Elle me prouve qu'il y a d'autres jolies rêveuses que cette belle brune, et que moi par la même occasion. Avant que les détraqués se réparent, hélas...
      Allez, on y croit, à un monde meilleur, qui mettrai l'art et la poésie au premier rang des préoccupations dignes d'intérêt.
      Bises ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. C'est vrai que la question reste posée quand à ces blokhaus qui sont couchés là comme des monstres et qui ne rappellent rien de bon d'un passé mortifère. Au premier abord, je dois dire que la Marianne endormie sous sa couette me semble un joli tableau.Je trouve qu'on garde trop de mauvais souvenirs comme si on en manque aujourd'hui avec toutes les guerres qui se multiplient. Donc j'adjuge: Plus de mauvais souvenirs, place aux bustes des déesses, des fées, des preux chevaliers....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, voilà une saine façon de considérer la vie, Bizak.
      Ce qui n'enlève rien, évidemment, au devoir de mémoire, qui reste une chose très importante pour les futures générations.
      Ne pas oublier, mais aller de l'avant...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je ne risque pas de l'oublier,chère princesse, je n'ai pas de marche arrière!

      Supprimer
    3. Très joli, faut pas qu'on réfléchisse ni qu'on pense, il faut qu'on avance!
      Merci pour ce petit moment de plaisir du grand Souchon.
      Bise nocturne

      Supprimer
    4. C'est une de ses chansons que je préfère...mais il y en a bien d'autres que j'aime.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. Ah Mers alors ! Je ne connaissais pas l'histoire ! Merci Belles Châsses.

    C'est un endroit fabuleux Mers les Bains, pas pour les frileux (ses) la baille jamais plus de 19° et encore pas tous les jours ! Je me baigne toutefois, évitant en dessous de 18° je ne suis plus tout jeune, ceci expliquant cela.

    Une mer changeante passant de l'ocre sur la grève, au vert émeraude et allant qui l'eût cru, au bleu indigo.. Elle n'a pas la transparence méditerranéenne, à cause ou grâce aux fortes marées (jusqu'à un coefficient de 11) et aux courants violents qui la parcourent.

    En conclusion piccola strega merci d'avoir l'espace d'un instant, pensé à moi ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça, l'espace d'un instant ? Mais je pense à toi tous les jours, qu'est-ce que tu crois ?
      Tu as vu, j'ai mis le lien vers ton billet sous la première photo...
      Plus tout jeune ? Je connais beaucoup de jeunes qui ne se baigneraient pas dans une eau à 18 degrés, faut être un peu fada comme on dit chez moi...ou alors c'est ça qui te conserve, comme les poissons surgelés...
      La couleur de l'eau...ah oui, j'ai hâte de voir ça, tu m'as envoyé des photos sublimes de ces coins-là, ça ressemble à l'Irlande, c'est beau que ça n'en peut plus, oui vraiment j'adore, ces grandes plages toutes vides (on n'a pas vraiment ça ici, sauf en hiver)
      Pour l'info, c'est passé au journal de 13 heures sur je ne sais plus quelle chaîne, et j'ai tendu l'oreille: ouf, pour une fois que ça parlait d'un truc réjouissant...Mers-les-Bains, tu penses si ça a fait tilt pour moi...
      Dernière chose: quand tu iras, pourras tu prendre une belle photo de la fresque ? (enfin plus belle que celle que j'ai trouvé sur le net)
      Baci della tua piccola strega
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Depuis mon balcon je le verrai, mais c'est assez loin, et même en zoomant ! Je vais essayer de m'en approcher et promis, juré, glubé, je ferai une photo pour toi, mais pour toi seulement (biscotte tu penses à moi tous les jours) ];-D

      Supprimer
    3. Est-ce bien raisonnable ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Je ne le pense pas, mais soyons fous ];-D

      Supprimer
    5. Le coeur...la raison... qui sait ?

      Supprimer
  7. Les Mersdiques... non, ne me dit pas qu'il s'agit des Mersdiques !

    De sacrés bâtisseurs tout de même... et pis en plein vent, face aux assauts iodés en quoi... 4 petites années et toujours debout quand je vois l'état de certains lottissements des années 90...

    La fresque ? Vachement bien d'ailleurs j'y pense plutôt que de s'emmerder à emmailloter leurs constructions avec des filets de camouflage z'auraient été plus malins de confier la peinture à des artistes les zalliés n'auraient jamais débarqué 'tain, trop peur d'abîmer les fresques tut' rends compte... l'histoire changée par quelques tonnes de peinture whououh !!

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réflexion faite, il a peut-être mieux valu que l'Histoire se soit passée comme ça, quand même...On va pas refaire la chanson de Sardou, mais quand même...
      Mais je suis d'accord avec toi, les bunkers allemands, c'était du solide !
      Kiss
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. •٠•●♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥●•٠•˙07 mars, 2016

    Très drock & roll!

    RépondreSupprimer
  9. Quand on connait le statut actuel défécatoire de ces constructions lorsqu'elles sont d'un libre accès, je trouve que la belle endormie à bien du courage... ou qu'elle est enrhumée.

    Comment les Mersois, qui font preuve d'une fantaisie débordante pour leurs façades de maisons, peuvent-ils s'offusquer de voir un sinistre emblème de mort se muter en un symbole de vie, d'innocence et de sérénité.

    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas certaine qu'ils s'offusquent. Je pense qu'ils sont surtout très intrigués par
      1. L'anonymat de l'artiste
      2. Les circonstances de la réalisation : comment personne ne s'en est-il aperçu ? Et combien étaient-ils pour réaliser cette oeuvre assez monumentale en une seule nuit, sans que personne n'aperçoive de mouvement ou de lumière en pleine nuit sur la falaise...
      Un vrai mystère je te dis...
      Peut-être que les latrines vont se déplacer maintenant que c'est devenu une oeuvre d'art... On peut l'espérer...
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  10. extra! j'adore les maisons de Mers et je ne savais pas que le bloc de béton avait une nouvelle vie artistique, quelle belle idée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout nouveau, j'ai vu ça cette semaine dans un entrefilet du journal télévisé...
      Il me semblait que c'était pourtant une nouvelle de la plus grande importance...
      Les maisons de Mers : c'est là que j'ai appris le mot "bow-window" quelle merveille !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. Jamais le dicton "faites du bien et vous serez puni" n'a été aussi vrai, dans ce cas! C'est si beau de transformer le témoin d'une vilaine chose en support pour une autre, ravissante et pacifique... Longue vie à ce mural en tout cas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que la municipalité prendra la juste mesure de la valeur de cette oeuvre...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. C'est magnifique sur le plan symbolique, poser des actes d'amour et de paix sur des situations ou des mémoires violentes est une vraie démarche artistique, il n'y a aucune atteinte à quiconque, il n'y a pas d'irrespect, bien au contraire. Que de combats d'arrière garde dans ce monde qui marche sur la tête !!! Bises Célestine. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'art a toujours de toutes façons, une valeur symbolique, et la dimension historique rajoute encore à l'intensité du message.Effectivement aucun irrespect dans l'oeil de l'artiste, plutôt une immense tendresse.
      Bisous cher ange
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. Je la trouve également magnifique cette belle endormie... J'espère, comme toi, qu'on la laissera à ces rêves et que, si on le recherche, c'est pour féliciter et remercier son auteur, voire, lui faire d'autres commandes... on peut rêver?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que l'on peut rêver, d'ailleurs ça prolonge la durée de vie, ce n'est pas mal...
      En tous cas, si je recherchais l'artiste, ce serait pour ce que tu dis.
      Bizou Brizou
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Pourquoi essayer de retrouver le "graffeur", le "street artiste" ? Pour le féliciter où pour l'enfermer dans ce blockhaus afin qu'il s'endorme à la place du nounours dans les bras de sa belle.
    Depuis près de 20 ans on cherche Bansky, on ne sait où il est , qui il est mais on crie au génie. Il y a parfois dans notre pays, certains hiatus qui me dépassent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu le reportage sur Bansky, c'est vrai que c'est assez énorme ce qu'il fait, ce génial graffeur.ICI pour ceux qui ne le connaissent pas.
      Je ne sais pas pourquoi, quad il y a quelque chose de mystérieux, les gens s'acharnent à dévoiler, déflorer, démasquer avec acharnement...
      Moi je suis une fan de Fantômette et de Zorro. J'aime bien le parfum du mystère...
      Bisous mystérieux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Les bisous ne seront bientôt plus mystérieux pour moi

      Supprimer
    3. hé hé...c'est bien vrai !

      Supprimer
  15. La première photo ressemble à Saint-Jean de Luz...
    Belle fresque en effet, je comprends que ça puisse heurter, un blokhaus c'est particulier, mais personnellement je trouve ça génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les blockhaus sur les falaises se ressemblent tous peu ou prou.
      Celui-là était tagué et laissé à l'abandon, l'artiste lui a donné une autre mission plus pacifique, moi aussi je trouve ça génial.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. Une belle idée ! C'est quand même mieux qu'un blockhaus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus paisible en tous cas ! et donc meilleur pour l'équilibre ... :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. c'est vraiment très beau alors please, foutons la paix aux artistes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment mieux le dire, et en si peu de mots ?
      Merci les bestioles !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. Oui c'est vraiment bien fait. Au fait....c'est vraiment vous avec le nounours.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment m'avez-vous reconnu cher François ?
      J'ai toujours aimé les peluches...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  19. Et bien moi je suis partagé…

    D'abord, quand on dit "Les Mersois", on ne parle que de ceux qui rouspètent contre cet acte. Il suffit de quelques râleurs pour faire du bruit médiatique. Or je suis sûr que, comme ici, beaucoup de Mersois se réjouissent de l'oeuvre :)

    L'oeuvre : très chouette. Beau détournement d'une moche verrue de béton quasi indestructible. C'est poétique, original, militant. Et ça détourne un triste symbole.

    Mais… si je me mets à la place des vieux (ou jeunes) ronchons qui sont gênés par cette fresque, je peux aussi comprendre d'éventuels arguments, que j'imagine : ce blockaus est une trace historique, donc mérite un certain respect. D'ailleurs il a peut être été la tombe de quelques soldats. Et puis si chacun se mettait à décorer les monuments selon son bon plaisir, ma brave dame, jusqu'où irait-on ? [Bon… en même temps, je me dis que ce dernier argument ne fait pas le poids par rapport à toutes les verrues publicitaires ou architecturales que le paysage supporte.]

    Mais peut-être que ce qui dérange c'est que quelqu'un "s'approprie" ce qui ne lui appartient pas ?

    Bref, je ne sais pas trop qu'en penser. Mais je trouve l'idée originale et intéressante :)

    RépondreSupprimer
  20. Comme tu dis, Pierre, c'est une idée "originale" en ce sens qu'elle est unique. Personne n'y avait pensé, et c'est bien là que réside la démarche véritablement artistique. En plus c'est un symbole fort. Un symbole de Paix retrouvée. le bruit des bombes a cessé, on peut dormir tranquille...
    Mais il est vrai que si tout le monde se mettait à décorer tous les bunkers du mur de l'Atlantique, ça ferait la fortune des marchands de peinture en bombe. Mais ça n'aurait plus aucun intérêt.Ça deviendrait du travail à la chaîne. Et là, il y aurait de quoi râler.

    Le blockhaus "mérite un certain respect" certes...mais sais-tu dans quel état il était avant d'être ainsi "décoré" d'une main d'artiste ? Comme tu peux le constater ICI, il était lamentablement abandonné, livré aux tagueurs à la petite semaine, et surtout, il servait d'aire de défécation et de soulagements urinaires en tous genre, ainsi que de refuge aux goélands qui, comme chacun sait, produisent en abondance un produit blanc appelé guano... ;-) Une moche verrue dans le paysage, tu le dis très bien.
    Les autorités locales n'en avaient rien à faire du symbole historique...Alors je crois que les profanateurs d'histoire ne sont pas ceux que l'on croit.Et puis il y a suffisamment de lieux dédiés à la mémoire pour ne pas interdire ce genre d'initiative quand elle se présente.

    Je crois que si j'étais Mersoise, je serais heureuse de cet événement qui permet d'expliquer aux jeunes ce qu'étaient les Bunkers, et donc de faire oeuvre de mémoire tout en montrant que oui, la page est tournée, et que la vie reprend son cours après une guerre. Cela ne signifie pas oublier.

    Il n'y a donc, pour moi, aucune raison de ne pas se réjouir de cette nouvelle qui a enchanté le journal télévisé au point que ça m'a donné l'envie d'en faire un billet.
    Mais ça n'engage que moi...
    Bises tardives mais appuyés

    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  21. La disparition ou le recyclage de ce genre de témoin de l'histoire ne me gêne en rien (bien que je ne cautionne pas leur usage en lieux d'aisance).

    Il y a d'autres façons plus pernicieuses de profaner des lieux de mémoire...
    Le plus emblématique de tous, celui qui aurait du être un trait d'union entre les peuples, une raison de se sentir tous unis, a été méchamment dévoyé.
    A Auschwitz 1,5 million de personnes ont été assassinées. 500'000 étaient: des allemands opposés au nazisme, des communistes, des résistants, des tziganes, des homosexuels, des droits communs, des handicapés physiques et mentaux, etc. Ils étaient athées ou chrétiens.
    Leur mémoire a été laminée au nom d'un révisionnisme bon teint, au point de faire interdire la proximité du camp à une congrégation de carmélites établie près de ce lieu pour prier à la mémoire des morts, de tous les morts.
    Certes, l'état polonais maintient la mémoire globale de ce lieu, mais son influence ne dépasse guère les limites du camp.
    C'est probablement le seul symbole que je n'admets pas voir sali ou récupéré. En le visitant, j'ai été laminé, ravagé. 25 ans après, l'émotion est toujours intacte.
    Bon, ben ce n'était pas la page gaie de la soirée...
    Pour le reste, c'est selon l'inscription apposée sur le monument aux morts de Meillard (Allier):
    "Maudite soit la guerre et ses auteurs."
    Ceci dit, je retourne vers la belle endormie...
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton émotion, caro mio.
      L'affreuse bête est toujours tapie dans l'ombre, c'est cela que l'on ne doit pas oublier.
      Et la montée des extrêmes droites en Europe est assez inquiétante, sur ce plan-là...
      Baci con emozione
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. j'aime beaucoup l'idée de transformer un lieu hanté par des images historiques pas toujours glorieuses en une image poétique, surtout de le publier le 8 mars, merci pour ce beau clin d'oeil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, aujourd'hui mon billet se transforme en hommage aux femmes...
      Bises chère Séia
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Sais-tu qu'il y'a un autre lieu, Mers-el-Kebir à Oran, qui a joué un rôle historique lors de la 2 ème guerre mondiale,avec l'opération Catapult.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Mers_el-K%C3%A9bir

    http://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/87-seconde-guerre-mondiale/1420-mers-el-kebir-le-drame-de-la-marine-francaise.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il n'y a pas qu'une similitude de nom !
      L'histoire est un éternel recommencement, mais parfois on aimerait bien que cet aphorisme soit faux.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Voilà une raisons supplémentaire d'adorer Mers-les-bains et d'y retourner, même virtuellement :
    http://joekrapov.free.fr/index.php?tag/Mers-les-Bains

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai visité, sublimes tableaux architecturaux! Merci

      Supprimer
    2. Bizak, mon oncle Joe est un photographe hors pair et un touche à tout génial...
      Merci, mon oncle, pour ces photos, qui feront également plaisir à Andiamo.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. Kangourou Agile08 mars, 2016

    Moi j'aimerais le retrouver, l'artiste, juste pour qu'il vienne repeindre l'arrière du garage de mon voisin, une sale verrue dans le paysage ! La belle endormie me réconcilierait quand j'ouvrirais mes volets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons qu'il lise ce blog...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Oh! c'est trop beau j'adore ! Mais je ne crie pas trop fort pour ne pas te réveiller :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que ça te plairait mammilou ^^
      Un petit grain de poésie dans ce monde froid, c'est toujours bon à prendre.
      Enfin je disais ça parce que je dors toujours avec mon doudou, mais chut ! faut pas le dire ! :-P
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. Ah....moi qui suis une inconditionnelle du Land art et du Street art (dont j'ai souvent vanté les charmes sur Fabulo...), je suis enchantée de découvrir cette oeuvre de "land-street-art" !

    Cette "Belle des champs" s'intègre si bien au paysage qu'on la croirait là depuis toujours !

    Tout à fait d'accord pour considérer que le "talent" du graffeur rattrape l'illégalité de son geste...
    De plus, il faut considérer les "économies" réalisées : si les élus avaient voulu réhabiliter le coin eux-m^mes, cela leur aurait sûrement coûté une fortune : là, ils ont une oeuvre superbe, originale, et entièrement gratuite ! De quoi se plaignent-ils ? :-)

    Et puis il y a un précédent : les initiatives de certains "graffeurs" à Paris juste après les attentats du 13 novembre : plusieurs ont investi les murs de la capitale pour y inscrire la devise "Fluctuat nec mergitur" (sans la moindre autorisation, évidemment), et personne n'a rien trouvé à redire...
    Au contraire, on les a félicité !

    http://www.streetpress.com/sujet/1447678738-attentats-graffeurs-sortent-leurs-bombes#

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super intéressant le billet sur les graffeurs.
      J'aime beaucoup la Marianne en gobelets, et le coeur en bombes de peinture...
      Je suis contente d'avoir enchanté ton oeil d'amatrice de land street art.
      J'ai trouvé ça vraiment génial.
      Après,il faudra se demander combien de temps l'oeuvre résistera à l'air marin très corrosif...
      C'est là que la municipalité pourrait prendre une décision intelligente: la classer en oeuvre d'art à protéger et à entretenir...Sinon je crains que la belle endormie ne fasse qu'un somme éphémère sur les hauteurs de Mers les bains...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Je viens de faire une petite recherche pour savoir s'il y avait d'autres blockhaus "transformés" en oeuvre d'art et j'ai trouvé ça :

    http://imago.blog.lemonde.fr/2015/12/20/rock-around-the-bunker/

    Les deux premiers sont magnifiques, non ?
    On en prend plein les mirettes...

    RépondreSupprimer
  29. Allez, je vous envoie encore quelques belles images de "Land-Street Art"... comme j'aime...

    http://www.tuxboard.com/les-plus-belles-oeuvres-de-street-art-en-2011/

    Et pour en revenir à la résistance de la "Belle endormie" face à l'air marin...je suis confiante : ici aussi, il y a beaucoup de "grains de sel"...et on y résiste bien , je dirais même plus : on les apprécie ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou belle balade, merci ma Licorne
      C'est chouette J'ai adoré l'oeil sur le bunker...
      Bises ma belle
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je viens de voir ces belles œuvres, elles sont prodigieuses. Un pince-linge pour peau de cuir de dinosaure, quelle image! Merci La Licorne

      Supprimer
    3. UN pince-linge ? Tu es sûr que c'est un mâle ? ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. je pince que t'as raison, quelle gaffe un jour du 08 mars!

      Supprimer
    5. Non, c'était mignon ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  30. Lorenzaccio08 mars, 2016

    A chaque billet vous nous apprenez quelque chose, délicieuse amie...
    Et je trouve les commentaires toujours interactifs et d'un très haut niveau.
    Celui de Blutchy sur Auschwitz m'a beaucoup, beaucoup ému.
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi, j'ai été émue.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  31. C'est tout simplement magnifique et c'est vrai que ça redonne vie à des vestiges d'un passé douloureux. En tout cas ce qu'on appelle le Street Art habille tout un tas de façades dans nos villes de banlieue et même à Paris. Il y a des façades d'immeubles qui sur leur côté aveugle ont été habillée par des grapheurs comme C215 maintenant de réputation internationale qui a commencé sa carrière sur les murs de Vitry-sur-Seine où plus de 400 graphs s'exposent à la vue et au su de tous.
    Je m'égare Mers si pour ce partage.

    RépondreSupprimer
  32. La belle au bois dormant qu'un baiser réveillera. J'aime les parenthèses enchantées qu'offre souvent le Street art. J'aimerais connaitre le brillant magicien! Je dois être un peu atteinte, je trouve aussi un intérêt à la version plus trash qui a précédé. Blockhaus délabré, seul état que l'on devrait concéder aux traces des combats.

    RépondreSupprimer
  33. Tous les commentaires sont très intéressants.
    Pour ma part, je ne sais pas quoi dire à propos de cet acte. D'une manière générale, je n'ai jamais aimé les blokhaus, que j'ai "connus" très jeune, ayant eu la chance de passer toutes mes vacances d'enfant sur les plages de Normandie.. Les dunes restent jonchées de ferraille et de toutes sortes de ces "souvenirs" qui m'ont toujours fait froid dans le dos!
    Belle semaine à toi Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, ce sont des sentinelles censées nous rappeler les horreurs de la guerre...afin de ne jamais la refaire...Parce que cette idée, oui, fait froid dans le dos...
      Bisous Ambre
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.