mercredi 14 janvier 2015

Contre-coup





J'aurais voulu écrire quelque chose de gai. Quelque chose de léger après les affres des derniers jours. Mais je n'aurais pas été vraie. Je n'aurais pas été moi. 
J'ai au fond du coeur une tristesse qui ne passe pas. La lave d'un volcan a inondé mes poumons et mes lèvres. Je ne peux plus respirer.
Je n'aurais pas dû lire tout ce que j'ai lu ces derniers temps. Je n'aurais pas dû lire, ni écouter, ni regarder autour de moi. Mais c'est trop tard, j'ai lu. Je n'y ai vu que de la cendre. De l'horreur. Du désespoir. De la vengeance. De l'ostracisme. Du fanatisme.
J'aurais aimé ne pas recevoir certains messages.
J'aurais voulu ne jamais avoir à vivre tant d'émotions négatives.
J'ai peur. Je pleure. Et je me sens seule dans l'univers. Toute petite et perdue dans mes rêves idiots. Je voudrais voir la mer, et me coucher en position foetale à même le sable. Ne plus bouger. 
Elle est où, la goutte d'espoir qui me manque pour faire repartir la machine ?


Je ne comprends rien à ce monde. 




Photo du net

Sonata in F minor K466 by Domenico Scarlatti on Grooveshark

78 commentaires:

  1. Remets-toi Célestine et pense à ce qui se passe en Irak en Afghanistan ou en Syrie et tu verras que malgré tout, la vie existe encore par ici. Le bonheur, je l'ai ressenti avec tous ces centaines de milliers de gens qui ont battu le pavé dans la fraternité et l'amour. Hommage à toutes ces victimes et gloire à eux.
    Ton ami Bizak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y'a aussi, Célestine, de belles choses dont on ne parle pas beaucoup, comme lors de la seconde guerre mondiale quand des musulmans français avaient cachés chez eux des juifs de la Shoah. Voici un résumé de ce qu'avaient écrits Karen Gray Ruelle et Déborah Durland DE Saix:"De 1940 à 1944, pendant l'Occupation de Paris par les nazis, toute personne juive pouvait être arrêtée et déportée vers un camp de concentration. Peu de Parisiens étaient prêts à risquer leur vie pour les aider. Pendant ces temps si périlleux, beaucoup de Juifs ont trouvé refuge dans un lieu des plus improbables : La Grande Mosquée de Paris. Sise au coeur d'une grande propriété, la Grande Mosquée de Paris n'était pas seulement un centre spirituel, mais aussi un lieu communautaire avec des jardins, des appartements, un dispensaire, une bibliothèque, et même un restaurant. Véritable ruche où se déroulaient de multiples activités, la Grande Mosquée était un lieu idéal où ont pu se cacher temporairement des prisonniers de guerre évadés, et des Juifs de tous âges, y compris des enfants. Karen Gray Ruelle et Deborah Durland DeSaix racontent cette histoire peu connue des annales de la Résistance française à laquelle participa la communauté kabyle via la Grande Mosquée. Les auteures montrent magnifiquement comment le courage, la foi et le sens de la justice de ces Français musulmans ont sauvé tant de vies, juives et non juives.

      Supprimer
    2. Dans ce que tu dis, Bizak, je vois là une preuve de ce que tout homme est capable de faire, quelles que soient ses différences: et cela sous-entend que l'humanité, la compassion, l'entr'aide et autres valeurs hautement morales ne sont pas l'apanage de certains groupes au détriment des autres.
      En résumé, il y a des gens bien et des cons partout. Le message de Charlie est peut-être celui-là : arrêter de comparer les groupes humains, les communautés, les partis, et regarder la valeur individuelles de chacun. En cela, le politiquement correct a fait beaucoup de mal. Qu'il y en ait un peu moins, et que l'on accepte d'appeler les choses par leur nom, et le monde pourra peut-être aller mieux. Au lieu de mettre la confusion morale dans les consciences en brouillant les pistes.
      Je sais que je parle à un homme de coeur et à un ardent défenseur de la liberté humaine, et notamment celle des femmes, qui est toujours bien menacée dans les périodes troubles de l'histoire.

      Je t'embrasse, merci pour ton témoignage
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. La goutte d'espoir ? Charlie, en vente dans tous les kiosques ce matin ! Et ce proverbe mexicains, repris en chœur : "Ils ont voulu nous enterrer, ils ne savaient pas que nous étions des graines"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très jolie métaphore, TB. Comme toutes celles qui touchent à la terre, nourricière et féconde. Merci je commence cet après midi à reprendre espoir.
      Bises confiantes

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Moi je te dirai toujours de te tourner vers le beau, le rire, l'aimable même en connaissant tout ce qui fait mal et justement en connaissant cela. L'essentiel est de rester forte pour offrir aux autres un soutien, un sourire, une écoute. Soit toi surtout!!! Si tu as besoin d'air, de beau, part faire une de ces longues balades que tu aimes et écoute dans le vent comme dirait Bob, écoute la réponse dans le vent... bises sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends que tu me places très haut dans ton estime, et je suis honorée et émue de ta confiance. J'ai subi trop de revers dans ma vie personnelle ces derniers temps, et les événements ont été la goutte d'eau qui ont fait déborder le vase. Mais je vais me reprendre, et réécouter la chanson de Dylan.
      Oui je vais me reprendre. je vais aller mieux, ne t'inquiète pas.
      Bizous ma Brizette
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. J'écrivais il n'y pas si longtemps un truc du style "bise sur une joue d'enfant, salut au vieux qui passe, soleil levant rien que pour toi" il y a également le truc bien régressif d'un bonbon préféré à mouchouiller, à sucer jusqu'à plus soif... d'autres trucs si bons et un peu moins propres et tellement délassants, vivre quoi.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivre, oui Vivre , dans la beauté des choses simples, dans le bonheur des découvertes quotidiennes, de la nature, et de l'amour...
      Je ne demande rien d'autre.
      Justement, ma peur vient de l'idée que nous pourrions un jour, être obligés de renoncer à tout ça.
      Euh...les trucs moins propres, je ne vois pas bien ce que tu veux dire...sauf à penser que tu prends propre dans le sens "personnel"... ;-)
      bises dubitatives
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Au contraire, Célestine...je trouve qu'après l'horreur cet élan humanitaire est magnifique, tout ce que l'on a pu voir, et ressentir.. regarde, ce matin dès 8 h plus aucun Charly hebdo... faudra attendre... plus aucun exemplaire, même en province... André Malraux n'a-t-il pas dit :"Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas" ... un réveil spirituel qui pourra prendre de nombreuses expressions sur notre chemin.... suivant notre sensibilité et nos questionnements.... alors !! soyons optimistes ! l'Homme est capable du pire, mais du meilleur aussi .
    Je t'embrasse Célestine.;;; Ne t'inquiète pas... la fraternité et l'amour sont sur la page et tout autour de nous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisque tu cites Malraux, le visionnaire, jetons un oeil quand même à ce qu'il disait
      en 1956 cela fait froid dans le dos si on considère que c'était il y a presque 60 ans...
      Mais je crois à l'amour et je te remercie pour tes paroles bienveillantes
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. .....J'ai jeté un oeil..."Malraux en 1956" ....bien que visionnaire,.... il fait froid dans le dos... d'accord avec toi Célestine....
      Bisous rendus.

      Supprimer
  6. Ah ma Célestine, comprendre le monde...
    Les animaux névrosés que nous sommes n'ont pas fini d'essayer !
    Mais il y en a qui s'approchent, les événements que tu évoques avec leurs centaines de milliers de "Charlies" ne sont qu'un couplet supplémentaire de la chanson :
    http://youtu.be/hojH5St62bw
    Mais non, les Belges ne sont pas pessimistes, ils sont cons !
    Douces pensées, ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit accès de chleuasme belge, mon boss ?
      Tu sais bien que vous nêtes pas cons.
      Et j'aime quand tu m'appelles "ma Célestine".
      Ça me remplit d'aise
      grand sourire pour toi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Il n'est en rien surprenant, ce billet. Du Célestine 100% !
    ...
    Mais on ne se refait pas, ni toi, ni moi, n'est ce pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant quand mes lecteurs me disent soudain que je fais du Célestine...
      je ne sais pas le pourcentage, mais je peux te dire que mon prochain billet te surprendra (ou pas) et que là encore, ce sera du Célestine craché à 100 %...
      Tu as raison, onécomoné, méonsplé, ceçakébo...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. Tu sais bien que Michel Onfray est un démolisseur qu'il ne faut lire que lorsque tout va bien. Nous avons vécu longtemps longtemps et lourdement ces derniers jours. N'attends rien de l'extérieur de toi. Allume des bougies et regarde la flamme. Ferme les yeux et inonde d'amour ton coeur et ton corps... Nous devrions tous nous y mettre
    "Darkness cannot drive out darkness; only light can do that. Hate cannot drive out hate; only love can do that."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de nommer l'auteur, mais tout le monde connait cette phrase de Martin Luther King

      Supprimer
    2. "Démolisseur" quand on appelle un chat un chat????
      Je rêve ...

      Supprimer
    3. Démolisseur d'illusions et d'idées reçues, ça c'est certain. Mais un philosophe n'est-il pas là pour interroger le monde ?
      A nous de faire la part des choses dans ce qui est de notre ressort et ce qui ne l'est pas dans la marche de ce monde : tout le programme d'une vie !
      Je vais aller prendre un bain chaud et allumer des bougies. Dejà Scarlatti me fait beaucoup de bien.
      Merci marie- Madeleine, pour ta sagesse de grande soeur attentive et bienveillante
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    4. Merci pour le lien de Onfray, les réactions ont été si nombreuses et talentueuses que j'étais passé à côté. Onfray est vraiment l'anti-langue de bois et l'anti-politiquement correct ! Oui il fait son métier en décortiquant à chaud et froidement (paradoxe !) le surf des politiques évidemment coupables, sur la vague du peuple en colère. Son côté "playboy" ne nous regarde pas : il annonce clairement la couleur en se disant hédoniste et le reste est de l'ordre du privé ?

      Supprimer
    5. Je suis assez d'accord avec toi, même si ça fait mal.
      la question est : après le constat, que pouvons-nous faire devant la marche inexorable de l'histoire ?
      Bises perplexes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    6. Céleste Sorellita,
      je profite d'un soir de connexion pour accrocher le train en marche...
      J'espère que tu as pu te récupérer de ce contre-coup. Comme toi, beaucoup de Français ont la gueule de bois parce qu'on ne sait pas imaginer ce pire. On le pensait derrière nous pour toujours alors qu'on ne faisait que vivre une certaine accalmie.
      On a en France tout de même la chance que cet ennemi déclaré soit encore contrôlable. L'air y est pluss sain qu'en Ukraine ou en Tchétchénie par exemple :-(
      Reste encore pour nos politocards à en prendre la pleine mesure....

      Rappelle-toi de cette phrase d'Albert:
      "Le monde est dangereux à vivre! - Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, - mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

      Et celle de Jefferson, dont je ne me lasse pas:
      "Le prix de la liberté est une vigilance éternelle."

      Avec ça, tu es équipée pour affronter le monde.

      Pour ce qui est de Michel Onfray:
      Il fait une analyse partielle de la problématique islamiste.
      Ils ont une volonté affirmée de prendre le pouvoir partout où ils le peuvent.
      - Soit sous couvert de partis faisant "bonne figure" comme en Tunisie, alors qu' Ennahda offre une impunité quasi absolue aux extrémistes salafistes qui terrorisent la population qui ne se plie pas aux lois religieuses.
      J'ai été dans ce pays sous Ben Ali et la dernière fois après l'élection de Marzouki et Ennahada au pouvoir. La différence était impressionnante. J'ai pu voir à quel point le "Printemps arabe" a la gueule de bois.
      Tunisie, Égypte, Libye, peut-on se glorifier d'avoir contribué à renverser des dictatures...
      Doit-on applaudir à la prise de pouvoir des islamistes sous prétexte qu'ils sont du coin?
      - Soit en prenant le pouvoir par les armes, avec toute la brutalité dont ils sont capables.
      Une fois leur forfait accompli, deviennent-ils pour autant légitimes?
      Prudemment, Onfray n'aborde pas cet aspect des choses pour ne voir que le rôle de la France.
      Si on suit la théorie Onfray, on arrive à ce qui s'est passé au siècle dernier....
      Hitler devenait-il légitime après avoir incendié le Bunderstag?
      N'aurait-il pas été plus judicieux d'intervenir en 33, plutôt que de subir la botte nazie en 39...
      Pour résumer, ça me gêne de voir Onfray disserter sur les aboutissants sans considérer les tenants.
      Au fait, que dit-il des groupes terroristes neutralisés en Belgique? A-t-elle aussi envoyé des sous-marins nucléaires pour menacer les gentils opposants islamistes à ce démon d'El Assad (au demeurant bardé de diplômes acquis dans des universités du monde occidental)?
      Je reste toujours un peu sur ma faim avec Onfray.
      Ti bacio forte

      Supprimer
    7. Je te répondrai des que j'aurai autre chose que mon téléphone pour le faire
      Mille baci

      Supprimer
    8. Le philosophe il est vrai analyse et nous aide à comprendre. Ce que je n'aime pas chez Onfray pour l'avoir beaucoup lu, c'est qu'il caresse les gens dans le sens du poil, surfant sur la vague d'un courant qui monte mais reste sur la crête pour qu'on le voit sans proposer vraiment autre chose. Il est médiatique et séduisant mais si on le lit vraiment, on reste sans cesse sur sa faim..

      Supprimer
    9. je ne l'ai pas lu (à part cet article là)
      Je te fais donc confiance pour ce qui est de ton analyse.
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    10. Caro Blutchiamo

      Tout cela me dépasse, comme cela dépasse malheureusement bon nombre de nos concitoyens. Les rouages nébuleux de la politique mondiale, les conflits d'intérêt, tout cela me trouble parce que je n'y comprends rien. On est si loin de "la belle verte" n'est-ce pas ?
      Quand je vois les réactions des uns et des autres, et l'immense fossé d'incompréhension entre les êtres, je désespère un peu de l'humanité.
      Plus que jamais je me sens trop rond dans un monde carré.
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    11. C'est vrai que c'est complexe. Il faut remonter à quelque chose comme 1830 (invasion de l'Algérie) pour comprendre le problème de la France avec l'Islam.
      - La France s'y est mal conduite, reléguant les autochtones au statut dégradant de citoyen de seconde zone, sans droit civique pour un territoire qui était revendiqué comme faisant partie de la France.
      - La France s'y est mal conduite en pillant ses richesses.
      - La France s'est mal conduite lors des revendications d'indépendance.
      - Elle s'est mal conduite lors de la manifestation pacifique des Algériens le 17 octobre 1961.
      en faisant 36 mille arrestations. Les hôpitaux parisiens avaient recensé 256 morts par suite de coups reçus. Il y eu des centaines de disparitions. De dragages dans la Seine avaient (ont, peut-être encore) permis de repêcher des cadavres made in Alger avec des menottes préfectorales aux poignets. Merci de Gaulle et le Préfet Papon...
      - La France s'est mal conduite en se mêlant de soutenir puis de renverser des autorités locales élues (avec des scores... chiraquiens).
      - La France s'est mal conduite en armant des groupes de rébellion aux autorités légales.
      Elle l'a fait pour déstabiliser le Maghreb et pouvoir continuer sa colonisation économique.
      Dans ce contexte, l'affaire des caricatures est le prétexte pour faire payer la France des infamies qu'elle a commise (et qu'elle continue de commettre) dans des pays qui ne la regarde pas.
      Il serait peut-être bon que la France fasse une fois pour toute amende honorable pour les saloperies commises en son nom contre un peuple qui ne lui demandait rien du tout et qu'elle décide aussi de ne s'occuper que de ses fesses (et accessoirement de ses pauvres...).
      Voilà ce qui manque à l'analyse d'Onfray.
      Partout où l'occident a été pour renverser un dictateur, l'issue a été pire que le mal initial.
      L'Iraq était sans liberté, mais stable. Elle est à feu et à sang, toujours sans liberté...
      La même chose pour la Libye et l'Egypte.
      La Tunisie est dans un semblant de stabilité sous la botte des salafistes.
      Dans tous ces cas, les femmes en paient le prix maximum.
      Et ce con de Hollande voulait aller faire la guerre à El Assad; alors que c'est le dernier rempart entre Israël et les Islamistes. Qu'El Assad tombe et il y a un sérieux risque de guerre nucléaire au Proche-Orient, car le seul pays assez fou pour lancer une bombe atomique, c'est Israël (sous couvert de la puissance de feu des USA).
      Il faut dans ce cas remercier Poutine de n'avoir pas lâché El Assad, ce qui a fait reculer Obama (qui a gentiment tapé sur l'épaule de Flamby pour lui dire d'arrêter de déconner.)
      Avec tout ce merdier, on tombe sous le coup de la sourate qui fait obligation à tous musulmans de défendre l'Islam contre toute attaque...
      Je suis résolument anti-religieux (tu le verras chez Blogbo), mais j'ai toujours considéré comme maladroit d'offenser des croyants pacifiques en brisant leurs icônes (ils ont le droit absolu de croire à des conneries). Les mêmes caricatures représentants des Imams ou Mollah auraient eu le même impact, sans choquer des gens qui ne sont pour rien dans les exactions des salopards qui prennent prétexte de religiosité pour déstabiliser ce monde occidental dont les quelques libertés les choquent.
      C'était la petite erreur d'appréciation de Charb. ça ne méritait pas la mort pour autant.

      Que penserais-tu d'un concert de silence sur une colline... :-)
      Ti bacio Cara

      Supprimer
    12. Oh oui, volontiers, un concert de silence...ou de guitare ?
      J'ai peux plus de la géopolitique. Même si je continue a t'admirer d'y comprendre quelque chose dans ce concert...
      Quand tu dis " la France s'est mal conduite" je culpabilise, alors que les responsables sont morts ou pas mieux...
      Alors oui, du silence...
      Baci
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    13. Il faut avoir:
      le courage de changer ce que l'on peut (chez toi, c'est acquis)
      la sérénité d'accepter ce qu'on ne peut changer (peut parfois mieux faire)
      et la sagesse d'en connaître la différence. (en voie d'acquisition)

      Pour le concert de guitare, c'est volontiers ;-)
      Ti bacio

      Supprimer
    14. Blutch < Résumer la pensée de Onfray à un article, alors qu'il a beaucoup écrit sur le sujet, dont un traité sur l'athéisme, c'est un peu rapide ;-) Hier, chez Ruquier, il a été très clair en détaillant ce qu'il appelle "la politique islamophobe de la France", hier, à l'international et au national, sur le plan social.

      Célestine< Je ne sais pas s'il y a grand chose à comprendre, on est dans la pathologie planétaire. Et pour ce qui est du futur proche, la situation est si complexe que je défie tous les cassandres de ne pas se casser le nez sur leurs prédictions d:-(

      Supprimer
    15. @ SF
      Je ne critique pas la pensée d'Onfray, mais seulement l'analyse qu'il donne dans l'article que j'ai lu. Ce sidi, il est clair qu'il est difficile d'expliquer les rapports entre deux cultures dans le contenu d'un article. Surtout si ces deux cultures pratiquent la même façon d'intolérer les autres.

      Les Français ne sont pas islamophobes, ils sont xénophobes et trouillards. Ils rejettent tout ce qui n'est pas franchouillards et en même temps, ils sont incapables de réagir sainement aux provocations islamistes.
      Lorsqu'ils sortent 10'000 fidèles pour faire la prière dans les rues, bloquant des quartiers complets, ce n'est pas que le manque de lieux de culte qui est en cause car il y a assez d'espaces libres dans les cités. C'est une déstabilisation orchestrée du pays. Lorsqu'il s'agit de manifestations ouvrières interdites, les autorités ont pourtant le mode d'emploi pour les disperser et sévir à l'encontre des organisateurs.
      Pourquoi l'Etat n'intervient pas contre les Imams qui prêchent la haine raciale? Pourtant, c'est pénal et peut entrainer la prison et l'expulsion du territoire.
      Parmi toutes les conneries que Sarko débitait au kilomètre, il avait dit deux choses justes:
      - La France, tu l'aimes ou tu la quittes.
      - Et il voulait pouvoir supprimer la nationalité française dans les cas de terrorisme. Une bonne partie des djihadistes "repentis" qui rentrent en Europe sont des agents dormants qui attendent l'ordre d'agir. Je ne comprends pas pourquoi cet aspect n'est pas mieux pris en compte par les autorités. Durant la dernière boucherie, on appelait ça la 5e colonne...
      On sait que les recruteurs agissent dans le milieu carcéral et on sait de quelle façon ils procèdent. C'est un peu fort de ne pas pouvoir (ou vouloir?) les neutraliser. Si la prison n'est pas capable de contrôler ses tôlards, c'est à désespérer de tout...
      On ne peut pas voir les problèmes d'aujourd'hui sans prendre en compte que l'occident est le grand Satan de l'Islamisme, ni que derrière des cas "isolés", il y a un (ou des) chef d' orchestre.
      Pour l'instant hélas, les attentats ont le bon goût de détourner l'attention des citoyens de leurs problèmes économiques et sociaux. Deux ou trois déclarations ronflantes et Flamby peut espérer une embellie dans les sondages.

      Supprimer
  9. de MAG

    je partage l'essence de ton billet
    une collègue est abonnée à je ne sais quelles news ; le 7 janvier, nous étions trois les yeux rivés sur son ipad à chercher des infos contraires, mais notre rêve ne s'est pas réalisé
    au delà de l'horreur humaine et liberticide qui me sonnait j'ai constaté que le politique ne valait que l'encre pour le caricaturer : les paroles du château, lénifiantes au début, n'ont gagné quelque force que lorsque l'importance des premiers rassemblement spontanés a pu être appréciée
    à cette inqualifiable attitude s'est ajoutée l'annonce de l'accueil de quelques dignitaires moyens orientaux et africains qui cautionnent au mieux la lapidation, au mieux la mort des opposants les plus tièdes
    l'hypocrisie, juste miroir de la peur des mots, a atteint son comble avec le rejet de Maryline Le Pen ; Sarkozy, qui avait serré la main de Coulibaly, représentant les jeunes des banlieues pressés de travailler et d'intégrer la société, a joué des coudes pour passer avec Carla du 3ème rang de la marche au premier... il est bon d'être vu sur la photo souvenir
    cherchant matin et soir les réactions de la presse, j'ai lu ce texte de Michel Onfray ; il faut écouter ses cours donnés à l'université libre de Caen pour admirer le penseur et faire fi de certaines attitudes de play boy charmeur
    j'ai adhéré immédiatement à son texte, et suis sortie de ma lecture encore plus sonnée ; ayant mis en mots cohérents toutes mes pensées, il leur donnait force et vérité
    l'avant m'inquiétait de temps à autre, l'après... même les autruches cachent leurs yeux fermés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage l'essentiel de ton commentaire. Les politiques sont à vomir quand ils font passer leur ego avant l'intérêt de l'état... et la situation internationale n'est pas brillante.
      Et pourtant il va falloir vivre avec cette menace planant au-dessus de nos têtes. Aujourd'hui c'est le Canard enchainé qui est désigné comme la future victime...
      Alors faire l'autruche, ce n'est peut-être qu'une façon de se protéger pour transmettre de l'énergie à nos enfants...
      Bises d'espoir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Là, je ne partage pas ta conclusion et Pierre Dac non plus.
      "Mettre sa tête dans le sable n'empêchera pas l'autruche de recevoir un pied au cul."
      Il vaut mieux faire face lucidement au danger et apprécier d'autant plus les sourires de la Vie.
      Baci lucides donc positifs

      Supprimer
    3. J'avais dit «peut-être»
      Tu sais bien que je ne suis sûre de rien...
      Baci caro

      Supprimer
  10. Mon cerveau est aussi lessivé. Je me vois penser à Charlie au détriment de la vie ici et là... Relativisons : nous avons eu un trop plein de la même chose qui nous a déconnectés de ce qui se passe réellement. Nous avons subi un "brainwashing" littéralement, même si nous pensions être plus forts que çà, sans doute parce que ce fait a débuté sur de la peine. Prends du recul, une belle balade, une déconnexion sur ce sujet précis. Je me remets à penser à autre chose car je suis incapable de rester sans penser, donc autant que ce soit sur des sujets qui me tiennent à coeur. Je continue mon militantisme sur le blog que j'ai laissé ouvert, et là, cela me fait du bien, car il y a tant à faire au delà du subjectif, des mots qui ne signifient rien ! gros bisous www.demainetnous.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'admire pour cela, Kristel. Il faut des gens comme toi. Moi je milite à ma façon, en éduquant, en écrivant sur le bonheur de vivre, mais là je suis en panne de stylo.
      Ça va revenir...
      Le brainwashing, je lutte contre, chaque fois que j'entre en classe...j'essaie d'éduquer les enfants à ne pas se laisser lobotomiser...dur dur.
      Je t'embrasse fort
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  11. J'ai vu les images, j'ai lu les articles (dont celui d'une survivante), j'ai entendu les provocations, les discours des jeunes qui n'y comprennent rien, j'ai du expliquer à mini-moi... j'ai pleuré aussi... j'ai eu l'impression que les poils de mes bras resteraient dressés à jamais...
    Tu n'es pas seule, Célestine... les fées pleurent en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça, la sensation que la chair de poule ne s'arrêtera plus...
      Oui, sale temps pour les fées, les papillons, et les lapins blancs...
      Courage, les enfants sont nos phares. Pour eux on doit continuer à croire en des lendemains qui, à défaut de chanter, ne pleureront pas...
      Bisous célestissimes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  12. Comment ne pas s'insurger quand on parle de djihad . La guerre sainte contre les mécréants ? C'est ça la tolérance ? Je n'ai pas tout compris ! C'est vrai que je suis athée, donc je ne mérite pas de vivre C.Q.F.D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te dévalorise pas, Andiamounet...
      Un tiers de la population française est dans ce cas, et on n'en a pas beaucoup parlé dans les médias...
      Alors où se trouve la tolérance ..vaste débat.
      bises solidaires
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  13. A ce niveau de découragement, ne résiste pas;.. laisse le t'envahir et écoutes-toi...
    Va y avoir une petite lumière, une braise dans les ténèbres...
    Suis-la...
    Et reviens au jour.
    (je t'avais dit de ne pas te laisser imprégner par les mots !)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, mes mots sont un peu ma respiration...si on est capable de se laisser imprégner par la beauté d'un poème, alors on va se laisser imprégner aussi par la laideur d'un autre écrit...
      La non-étanchéité de la peau d'une fée n'est pas variable...hélas.
      mais je prends ton commentaire bienveillant comme cette petite lumière que tu m'annonces.
      Sourire céleste
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Belle Célestine (les yeux sont les portes de l'âme)
      La lumière est au fond de toi, je n'apporte aucune lumière... Je peux simplement me tenir à tes côtés dans l'obscurité, parce que je la connais...
      Sache aussi que... tu dois apprendre à être un galet dans le courant... L'eau glisse et polit ton âme...
      Bisous

      Supprimer
    3. J'aime beaucoup cette image du galet. j'aime beaucoup d'ailleurs les galets, je sais que ce sont des symboles zen (enfin je crois) et leur douceur me fait du bien.
      Je vais essayer de suivre ton conseil, mon cher, et merci pour tes mots qui commencent déjà à me polir l'âme et le coeur.
      Bises célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  14. Trop d'info devient fatiguant et les yeux et le cerveau ne sont plus capables de l'intégrer. Tu as besoin de recul te fondre dans la nature, de rire.
    Bisous Célest'in.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Choupinet, je vais mettre très bientôt tes conseils en pratique.
      Un petit wee-kend à la mer sera le bienvenu...
      bisous tout douxxx
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  15. Les larmes sont des gouttes d'eau. Elles sont l'expression de ta colère et elles te porteront.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gouttes d'eau font les grandes rivières, tu as raison, Emilie.
      bises militantes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  16. un ressort est brisé..... je reste écœurée....désemparée....
    l'élan de dimanche , j'y étais, m'a redonné de l'espoir
    J@k

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Jak, exactement ce que dit Pierre juste en dessous:
      un mélange de trop d'émotions...
      laissons décanter.
      Bises celestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  17. Moi non plus je ne parviens pas à écrire. Encore sonné par ce qui est arrivé la semaine dernière et tout ce qui en a découlé depuis. J'ai beaucoup lu, tentant de "trouver du sens" à tant de choses qui m'échappent. Alors je laisse décanter, je laisse mes impressions se dessiner et mes convictions se forger.

    J'ai souvent pleuré pendant ces quatre jours sous haute tension émotionnelle. Pleuré de tristesse, mais aussi de… bonheur. Les deux mêlés. J'ai vu de belles choses et c'est sur elles que je m'appuie pour continuer.

    Bises encourageantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très émouvant. Merci de me redonner confiance, les belles choses ont provisoirement quitté mon champ de vision, mais elles sont en train de revenir...
      Bises émues
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  18. bises et douces pensées à toi

    RépondreSupprimer
  19. Oui on a subi un réel contrecoup, mais faut garder l'espoir... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'y efforce, chère Eva, je m'y efforce.

      Bonne nuit ! (je vais essayer d'appliquer tous les bons remèdes pour dormir que vous m'avez donnés sur le précédent billet.)
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  20. Je me sens comme toi sonnée et nauséeuse, pendant une semaine j'ai été incapable d'écrire et de poster quoi que ce soit.

    C'est un petit mail d'un inconnu qui m'a donné un peu de force pour revenir, alors je le partage, car il est valable pour toi aussi.

    "Parce que montrer la beauté du monde comme vous le faites est aussi important que d'en dénoncer les horreurs,
    pour tous les moments de poésie et les joies que nous avons partagé grâce à vous
    merci
    s'il vous plait
    continuez

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. c'est cela, la goutte d'espoir qui va faire repartir la machine.
      Merci Pastelle.
      Il fait très beau soudain.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  21. Les personnes sensibles ne sont pas adaptées à ce monde et pourtant ce sont elles qui lui donnent tout son intérêt.
    Il y a toujours ou presque du positif à prendre dans le négatif mais sur le coup on ne le voit pas. Peut être que cet élan national aboutira sur du mieux ou pas.
    Allez au bord de la mer ou mieux de l'océan est une bonne idée...ça apaise.
    Je t'embrase.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande si mon envie d'aller voir la mer n'est pas surtout une envie de retour à la Mère...
      Position foetale, naître à l'envers et tout recommencer, dans une autre vie où les diseurs de lumière ne seront plus moqués...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  22. La culture a ce pouvoir de nous emmener loin de nos soucis de la vie quotidienne, de la grisaille de la météo ou de l'actualité tragique. Lire un livre, écouter de la musique, aller voir une exposition permet d'être ailleurs et de nous changer les idées. Même chose pour la nature. Personnellement, je ne regarde presque plus les journaux télévisés, me contentant des sites d'information sur Internet, et je ne m'en porte pas plus mal. Il y a d'autres choses à faire plus intéressantes et plus positives. Et la politique, bof bof... Ne te laisse pas abattre Célestine, bonne fin de semaine et à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remerci, petit Belge.
      J'ai seulement un peu l'impression que mise à part la nature, ces plaisirs sont très "occidentaux" et que nous en perdons un peu le sens des réalités...Moi qui ne regarde plus les infos depuis longtemps, je suis attirée magnétiquement par le sujet qui nous préoccupe, depuis huit jours, parce que j'ai le pressentiment que notre monde a tourné une page, mais je crois que j'ai quand même fait une overdose de réflexion. Comme disait mon oncle Max, qui était un rigolo, à force de penser, j'ai la tête pleine de pansements...
      Bisous cher Petit belge
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  23. Après le bol de corn flakes, Tante Hélène te conseille de ne plus lire l'actu, ni Michel Onfray, d'éteindre ta radio, ta lucarne, de n'écouter que de la musique et le silence . Ce n'est pas faire l'autruche, c'est mettre une saine distance. Par ce que il va falloir faire avec maintenant :la peur d'un avenir bien sombre , l'angoisse de la menace qui est au coin de la rue (dsl d'être aussi pessimisto-realiste) . Je préfère personnellement en savoir moins maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as saisi l'essentiel. Se protéger, tout en étant conscient de la situation...
      Une apparente contradiction, mais en fait, n'est-elle pas l'essence même de notre vie sur terre ?
      Vivre l'instant présent, puisque de toutes façon on connaît l'issue fatale...
      Bisous tantine.
      c'est vrai que c'est bon, un petit bol de corn-flakes le soir tard...
      rhôôô !!!
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  24. Ô ma céleste nièce, j'aimerais être Cyrano de Bergerac pour pouvoir t'emmener dans la Lune de l'Île-Grande et t'y offrir la mer de la Tranquillité... mais d'une part tu iras demain, virtuellement, si tu le veux et d'autre part l'espoir est ailleurs pour moi : dans le rire à nouveau, envers et contre et malgré tout :
    http://www.franceculture.fr/emission-fictions-la-vie-moderne-malheur-aux-barbus-1215-2013-12-31
    et même dans l'autodérision :
    http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/le-charlie-hebdo-des-survivants-deja-introuvable-dans-les-kiosques/


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher oncle Joe, tu me réjouis en changeant mon herbage ! Mon père spirituel, Pierre Dac (en tant que Célestine Troussecotte, tu me comprendras) voilà qui n'est pas pour me déplaire... Rire enfin ! et puis aller rêver sur la lune en compagnie de Cyrano, voila un délicieux programme...
      Le dessin d'urtikan est très bon, irrévérencieux et cocasse...juste ce qu'il faut.
      Bises déridées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  25. petite marie15 janvier, 2015

    Les médias, les journaux .... Parfois il faut savoir dire stop ... Je comprends et je ressens tout ce que tu as écrit, mais si tu savais à quel point je me suis protégée ? Je n'ai pas compris ce recul de ma part ... Et pourtant discrètement, j'ai pense à ceux qui sont partis, à leurs familles surtout ... Ce que je veux essayer de leur montrer, c'est mon sourire ... Et paradoxalement, c'est les familles des victimes qui me redonne espoir ... Elsa Wolinski, dimanche à la télé m'a scotchee, si douce dans ces mots pour exprimer " toute l'horreur du 7 janvier " ... je me dois de continuer mon chemin, en me disant que la vie est là, et qu'il faut vraiment vivre l'instant présent du mieux que l'on peut ♥ avec amour surtout !!
    Bisous tendres et bonne nuit chère Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends tous tes mots comme une source de fraîcheur à laquelle je m'abreuve après une semaine de fièvre.
      Tu as raison, ma lente reconstruction s'amorce avec des sourires de plus en plus, car la vie continue, et qu'il ne faut pas surtout pas désespérer.
      De tout coeur
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  26. Célestine, on ne peut pas toujours se voiler la face, faire l'autruche. Si depuis 10 ans et plus, on avait regardé les choses en face, on n'en serait pas là.
    Tout ce qu'on à vu, lu, entendu fait mal, certes, mais peut-on s'apitoyer sur notre petite personne quand on voit comment réagissent les familles éprouvées, les collègues rescapés ? Hier, devant ma télé, en direct à la cérémonie pour Tignous, je n'en revenais pas du courage et de la dignité de sa femme et de sa collègue qui ont pu parler sans pleurer. Leur rire cachait leurs larmes bien sûr, mais elles étaient debout.
    Nous qui avons la chance de ne pas connaître ces drames, nous n'avons pas le droit de nous plaindre, hein ?

    "C'est le rire de la résistance qui nous a libérés" Merci Charlie.

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Soène
      Si tu penses que je "m'apitoie sur ma petite personne", c'est que j'ai été vraiment très mauvaise en communication, sur ce coup-là... ;-)
      Si tu penses que je "fais l'autruche" alors que cela fait six ans que sur ce blog je dénonce les travers et les dérives de notre société et de l'éducation nationale, c'est que tu ne m'as jamais lue... ;-)
      J'exprime juste ce que je ressens, en tant que citoyenne d'un monde dont je ne comprends pas le sens.
      Et dans ces moments-là, on a davantage besoin de réconfort que de leçons de morale.
      D'autant que je suis d'accord avec toi sur l'essentiel, comme tu le sais.
      Bises assertives, comme dirait quelqu'un que l'on connaît bien :-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. lire , s'informer , s'indigner , pleurer ...
    Nous avons tous vécu ça
    hier , j'ai passé la journée à la mer
    le vent froid a évacué les peurs
    je reste optimiste et je veux continuer à distribuer de donner de la joie et de la bonne humeur
    Allez , baisse pas les bras Célestine et va faire un tour chez Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui : va, va chez Bleck chercher ton cadeau... 'tain je le crois pas, c'est toujours les mêmes qui gagnent, ya de la triche quand même ! Quand je pense que j'étais sur le Groix ya pas trois mois ? Oui parce que nous, on y va pas par le pont, c'est trop fastoche d:^)

      Supprimer
    2. Jeanne

      Tu comprends mon envie de mer, toi qui en as eu le bénéfice vivifiant.
      Un retour aux sources, aux vraies valeurs, un retour en soi pour évacuer ...
      Merci de m'avoir prévenue pour Bleck.
      J'y vais de ce pas.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Saoul fifre
      Oui bien sur je dois avoir triché...c'est Dieu qui m'a envoyé la bonne réponse par mail, je ne vois pas d'autre explication. ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. Quand le monde devient trop laid, il faut chercher la beauté à l'intérieur de soi et dans tout ce qui est à portée de main et du coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, je suis assez d'accord avec vous cher ami.
      Oh mais dites moi c'est la première fois que je vous vois ici.
      Bienvenue sur mon totem.
      Bises étoilées
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.