jeudi 11 décembre 2014

Neige donc rien d'autre à dire ?


Je n'aime pas la neige. 





Mais j'aime la neige.





























Un cas très rare de schizophrénie hivernale, c'est grave, non ?


A Andiamo
Photos du net
Bach Prelude by The Los Angeles Guitar Quartet on Grooveshark

94 commentaires:

  1. Ce cas de schizophrénie est assez répandu et on peut le déceler dès la première phrase prononcée: "c'est beau la neige MAIS ..." ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est dans ce "mais" effectivement...
      Ah le bonheur de la neige en ville, sale, collante, glissante, se transformant en boue ou en croûte de glace...
      On est loin des étendues vierges et poétiques de la montagne...

      Supprimer
  2. Un effet secondaire de la célèbre inconstance féminine sans doute...
    Où je retrouve plutôt bien mon côté féminin (sous ma rude écorce). :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que tu as bien saisi la façon admirable avec laquelle je t'ai cerné, mon cher Boss !
      j'ai toujours su que tu avais une grande part de féminité.
      En l'occurrence, mon inconstance féminine est plutôt de l'indécision : doit on aimer les choses de manière inconditionnelle ? Pour ma part, je crois qu'il y a en chaque chose (et en chaque être, d'ailleurs, autant de raison de l'aimer que de ne pas l'aimer...) Compliquée moi?
      ;-)

      Supprimer
    2. Prenons un gâteau au chocolat par exemple...

      Supprimer
    3. Tu vois des raisons de ne pas aimer un gâteau au chocolat, toi ?
      Oui, s'il est tout sec ou tout brûlé…

      Pour la neige c'est pareil : une mince couche à moitié fondue, en ville, c'est pas de la neige ! La *vraie* neige c'est celle que tu montres dans tes trois photos d'en bas : en abondance, en pleine nature… et s'il y a du soleil c'est encore mieux. Tout d'un coup la schizophrénie est moins perceptible ;)

      Supprimer
    4. Si le gâteau au chocolat est fait de profiteroles remplis de crème chocolat et recouverts de crème fouettée, je suis partant....

      Supprimer
    5. Moi je sais faire que les fondants, c'est balot...

      Supprimer
    6. C'est vrai que pour ce qui concerne le gâteau au chocolat, le gâteau est inutile, seul le chocolat est indispensable

      Supprimer
    7. Je suis trop contente. je fais un billet sur la neige et vous dissertez tous sur le chocolat...mais que je vous aime, vous!

      Supprimer
    8. @Pierre

      Je vois plein de raisons de ne pas aimer un gâteau au chocolat...C'est gras, c'est sucré, ça bouche les artères, ça fait grossir, c'est plein de cholestérol, d'oxalate de calcium qui donne des calculs rénaux...
      Mais je vois aussi tellement de raisons d'aimer un gâteau au chocolat...mmmhhh rien que de lire vos commentaires je salive.

      ;-)

      Supprimer
    9. Je vais déjà alléger ta liste négative.
      Il n'y a à ce jour aucune corrélation prouvée entre le gras, le cholestérol et l'encrassement des artères.
      Ce n'est que poudre aux yeux par les fabricants de stalines. Ca fait marcher le commerce (25 milliards/an) et ça évite de se poser des questions sur toutes les merdes rajoutées dans la malbouffe.
      Par exemple, 50% des additifs E... sont toxiques ou douteux, voir franchement cancérigènes.
      Les bananes de la Guadeloupe sont gavées au chloredécone (responsable d'une explosion des cancers de la prostate chez les ouvriers des bananeraies et c'est aussi un perturbateur endocrinien).
      Alors mange en toute quiétude du chocolat en version bio.
      Contre l'oxalate, il faut boire beaucoup une eau sans chlore, c'est mieux.
      Bon, pour l'arrondissement des hanches, je n'ai pas d'argument si tu ne fais pas d'exercices physiques...
      Molto baci en version bio

      Supprimer
    10. Du sport ? Il y en a qui aiment mes hanches un peu girondes...
      J'adore tu as dit staline au lieu de statine...ah le chouette lapsus !
      Je mange de pluss en pluss bio, de toute façon. J'ai envie de mourir en bonne santé!
      Molto baci fratello

      Supprimer
    11. Si le chlore déconne, vous me verrez plus à la piscine.

      Supprimer
    12. @ SF alors évite les piscines couvertes car plusieurs plafonds sont tombés dans les bassins par corrosion des fixations en acier inox.
      Donc oui, le chlore déconne.

      Supprimer
    13. C'est une contrepèterie ?
      Hihi

      Supprimer
    14. Le corps des clones, le clone décore ou le crawl des connes ? d:^)

      Supprimer
    15. à moins que Clo redéconne.

      Supprimer
    16. Wouaou très forts les gars !
      Je savais bien qu' il y avait du contrepet dans l'air....

      Supprimer
  3. Bach... Un peu de neige... Une dédicace... Une belle paire de châsses au bas de la page... E il bacio della farfalla per te, se vuoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai pas oublié notre passionnant débat sur la neige et sa splendeur...
      Tu as raison à cent pour cent. Les photos d'en bas me font oublier celles d'en-haut. je suis comme ça. Inconstante, indécise et cyclothymique...

      Supprimer
  4. Il flocon admette que ces photos sont magnifiques, que je fartage ta skizophrénie et que le préluge à la guitare est délicieux,cristal de Bach à ras des sapins. Bises prénatales, non,prénoéliques...et surtout ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Délicieux ton commentaire rempli de petits jeux de mots, avec le préluge en point d'orgue...
      Cristal de Bach à ras...très très fort !
      ATTB

      Supprimer
  5. On doit être nombreux à être atteint de ce même mal... mais toi tu l'exprimes si bien en quelques photos.
    J'ai la chance d'habiter tout près, tout près de ces paysages idylliques de neige en montagne mais si la neige ne pouvait être que là !!!!

    Bientôt un peu de repos pour toi , je pense qu'il sera le bienvenu.
    Nicmo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les vacances, même si elles ne rimeraont pas forcément avec neige et soleil, me feront quand même beaucoup de bien.
      De toutes façons, voilà comment je l'aime la neige : derrière les vitres du chalet de la quatrième photo, devant une cheminée avec un chocolat chaud. A admirer la splendeur pailletée du givre sur les arbres...
      Merci Nicmo pour ton passage.

      Supprimer
    2. "...derrière les vitres...", tssss, qué tristezza ! ;oDDD
      Et le froid qui pince dans le nez alors ? Et le grand silence du grand blanc ? Ca fait partie du plaisir aussi, non ?

      Jdirien

      Supprimer
    3. Bon si après la promenade j'ai droit à un feu de cheminée avec une peau d'ours (en pur coton synthétique) et des profiteroles au chocolat nappées de crème fouettée, je veux bien aller me geler un peu.
      Mais c'est vraiment pour te faire plaisir...

      Supprimer
    4. Oh mince, je me suis trompée, toi tu es plutôt fondant ...

      Supprimer
    5. C'est pas grave, je reste partant...

      Supprimer
    6. On va faire ça, moitié profiterolles, moitié fondant. Entreles deux mon coeur balance de toutes façons...

      Supprimer
  6. C'est vrai qu'en ville ça tourne vite à la gadoue mais c'est joli quand même. Ce que j'aime cependant c'est que la neige feutre tous les bruits et ça c'est génial.
    "Pourtant que la montagne est belle, comment peut-on s'imaginer..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui une des choses que j'adore aussi, c'est que quand il neige, la nuit, en ville, on y voit comme en plein jour...mais en plus mystérieux. Ça, c'est beau !
      Un gros bec Choupinet! la force soit avec toi.
      ;-)

      Supprimer
  7. J'ai un doute avec la première photo:
    Serais-tu en train de nous dire que tu gadoues pareillement dans ton pays de soleil?
    Pour les autres, elle ne viennent pas de pays civilisés (Nogent, Pékin, les Alpes), ça peut se comprendre...
    Actuellement en itinérance, j'ai du monter à plus de 900 m dans le Jura pour trouver de la neige, et du côté des stations de ski, ce serait plutôt le vert qu'ils insupportent.
    Viens te réchauffer le pieds au coin de la cheminée
    Baci

    Une consolation:
    https://www.youtube.com/watch?v=RdBCjDt0bCM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je te rassure, la première photo, c'est Rouen.

      Mais c'est vrai (à ta décharge) que la mondialisation galopante fait que toutes les rues piétonnes de tous les centre-villes de toutes les villes finissent pas se ressembler : mêmes pavés, mêmes enseignes...même côté lisse et savamment uniformisé pour que les consommateurs se retrouvent par tout chez eux...Quelle tristesse !

      Je veux bien me réchauffer au coin de la cheminée, c'est demandé si gentiment.
      Hein? Qui c'est qui a dit sur une peau d'ours ? D'abord ça gratte et puis c'est pas gentil pour ces pauvres ours ! ;-)



      Molto baci.

      Supprimer
  8. moi qui cherche le soleil depuis des lustres tu me parles de neige ! mais tu n'es pas un peu Zinzin non ? enfin aujourd'hui il fait un peu moins froid , ce grand vent tout glacé s'est cassé alors je suis un peu sorti avec Hutte j'ai fait quelques photos je me suis perché j'ai vu un chat qui m'a foutu une baffe , et là je vais faire la sieste et puis je ferai un petit billet pour raconter tout ça et puis je te fais des bisous tout doux et puis voilà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh mon pauv petit Singe Vert !
      C'est vrai que l'hiver, ce n'est pas vraiment une saison pour les singes ! Ça manque de bananiers dans les rues...Dis donc, un chat qui t'a foutu une baffe ? Non mais t'as porté plainte j'espère ?
      La sieste ...mmmhh elle m'a manqué aujourd'hui!
      Bisous cher PSV
      tu me manques et Hutte aussi. Beaucoup.

      Supprimer
    2. ça y est j'ai fais un beau billet si tu veux venir voir ! je te l'offre , je te fais des bisous !

      Supprimer
    3. J'arrriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive !

      Supprimer
  9. En fait, je n'aime pas la neige et je n'aime pas la neige...

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un misoneige, en quelque sorte... ;-)
      Même derrière les fenêtres, ils ne te disent rien mes beaux paysages emmitouflés ?

      Supprimer
  10. Il m'est arrivé de déambuler dans des paysages comparables à ceux des trois photos du bas : c'est tout simplement féerique !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que c'est vraiment très beau. Je me souviens d'un premier janvier de givre et de cristal. Chaque arbre était une oeuvre d'art. Dans le soleil levant, la lumière éclairait chaque cristalde glace d'un reflet unique. C'était d'une beauté à couper le souffle, je n'avais jamais vu quelque chose de semblable auparavant.
      Et pourtant je suis née à Barcelonnette...

      Supprimer
    2. Le petit nouveau11 décembre, 2014

      Vous savez que vous écrivez drilement buen , maîtresse.

      Supprimer
    3. Le petit nouveau11 décembre, 2014

      Drolement bien !

      Supprimer
    4. mdr ! j'aimais beaucoup la première version, petit nouveau, elle m'a fait rire!
      "drilement buen" on dirait du Queneau !

      Supprimer
    5. Le petit nouveau11 décembre, 2014

      "Mdr ! La maîtresse a dit mdr ! Elle est trop ! " et le petit nouveau s'en allait en riant....de bonheur

      Supprimer
    6. de bonne heure...pas tant que ça, à 22 h 52 !

      :-P

      Supprimer
  11. Chère Célestine,
    Je vois dans ces photographies qui s'opposent la lutte de la réalité avec l'idéal. Les premières disent notre condition, les autres nos rêves dans toute leur splendeur. Mais pour ma part j'aime... les deux. Ah ces petits matins engourdis, assourdis, blanchis qu'on s'empresse de souiller, de piétiner, de sabler, me plaisent quand même pour le désordre et le trouble qu'ils jettent sur notre quotidien. Ils nous rappellent qu'on gagne toujours à accepter le monde comme il va, et comme il est...Et qu'avec de bonnes chaussures on peut aller au bout du monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Soluto

      D'abord merci d'avoir franchi la porte, vous que je lis et que j'admire depuis si longtemps, je me sens très honorée de vous iscrire sur mon célèbre totem.
      Dois-je déduire de votre commentaire que je préfèrerais le rêve à la réalité ?
      Il est vrai que la première neige me fascine quand elle tombe, même en ville, pour engourdir notre quotidien. Mais la neige en ville revêt très vite la couleur grise d'une réalité pas toujours très jolie à regarder...Quand j'étais petite, je m'amusais à râcler avec un bâton les talus de neige sale noircie par les pots d'échappement qui bordaient les rues. Je retrouvais sous cette croûte la blancheur initiale de ma première émotion.
      Vous avez des phrases pleines de sagesse, et c'est vrai qu' accepter ce que l'on ne peut pas changer, c'est très sage.

      Merci beaucoup cher ami, pour votre passage remarqué.

      Supprimer
  12. petite marie11 décembre, 2014

    Tes 3 photos sublimes ... Juste envie d'y être :-) merci c'est gentil de partager de si beaux moments ...
    Et je suis comme toi, sur les routes ... Bof, bof ...
    Bisous tendres ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La texture de la neige sur la dernière photo est tout simplement étonnante: on dirait vraiment celle d'un manteau chic en pure laine.
      Quant au sapin à droite, je vois un roi assis de profil, avec une drôle de couronne très allongée, et une cape.mais je sais que je vais être taxée de paréidolie...

      bisous celestes ma petite marie♥

      Supprimer
    2. petite marie12 décembre, 2014

      Je ne te "taxerai" de rien ... Je suis aussi capable de voir tant de choses sur tes photos ... Dans le ciel, dans la lumière du soleil ... Donc pas d'inquiétude ... Tu es normale ...
      Ou alors nous serons deux dans cette vision si belle de tout ce qui nous entoure, non ?
      Bisou et bonne nuit Célestine !!!

      Supprimer
    3. J'aime rencontrer des gens qui partagent mon point de vue...ça aussi, c'est humain, non ?
      Merci Marie pour tes passages appréciés
      <3

      Supprimer
    4. Juste un passage avant d'aller dormir

      Supprimer
  13. Mets-toi en chasse-neige !
    Tu descends trop vite !
    Schizo-phrèèèèène !

    Trop tard !
    Tu t'es fait mal ? ;-)

    A Rouen - cher gros horloge ! -, Jeanne d'Arc eût aimé qu'il neigeât ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qué rire ! schizo, freine! c'est trop drôle.
      merci Oncle Joe pour ce bon mot. Quant à Jeanne d'Arc, le 30 mai, c'était un peu tard effectivement pour les Saints de glace...

      Supprimer
  14. Je ne savais pas que ça s'appelait comme ça! ^^
    Je crois en être atteinte aussi! Ce qui est génial avec ce mal, c'est qu'il n'est que saisonnier!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui heureusement, on n'en souffre que l'hiver de cette dichotomie...

      Supprimer
  15. J'aime la neige parce que c'est beau, la neige fraîche qu'on aperçoit derriere la fenêtre. J'aime la neige gelée qui crisse sous nos pieds et dans laquelle on s'enfonce en riant mais je n'aime pas les câbles qui fendent le paysage, les barrières et la foule des stations de skis. J'aime que la neige recouvre la ville et brouille la circulation mais je n'aime pas la gadoue lorsqu'elle fond

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien résumé les défauts et les qualités de cette neige que l'on appelle l'or blanc ...mais qui ne brille pas toujours ni partout.

      Supprimer
  16. je n'aime pas le neige , la poudreuse , la glace , les gants , les anoraks ...
    et ceux qui te disent " quoi tu n'aimes pas la neige ?????? "
    ben non !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un certain snobisme à dire que l'on aime la neige, parfois. Pas toujours. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Les vrais amoureux de la montagne ne vont pas forcément à Courchevel...
      Mais je comprends aussi totalement les gens comme toi.
      Bisous ma belle

      Supprimer
  17. Tout à fait d'accord avec toi, Célestine.
    Pourtant j'ai eu de la neige une fois à Amsterdam et que c'était beau et qu'il faisait froid.
    Belles photos, ma foi !
    Bon we et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amsterdam est sûrement une ville très romantique et magnifique sous la neige...mais tu y étais peut être en vacances, et pas obligée d'aller travailler dans des rues glissantes et boueuses...
      Les photos sont belles, c'est vrai, mais pas de moi...
      Bon dimanche chère Soene !

      Supprimer
  18. Horreur et putréfaction! Que ne vois-je pas!! Mon comm du 11 ne s'est pas publié!
    Encore un coup de .... mon smartphone (pour une fois, blogspot n'est pas dans le coup ;) )
    Mais que disais-je? M'en souviens plus, ça ne devait pas être très important !
    Maintenant, j'ai comme un blanc, monté en neige, bien sûr !!
    Au fait c'est la pointe de la Saulire sur le 4° cliché?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est la pointe de la Saulire, j'ai tapé paysages enneigés dans Google Et je suis tombée sur de merveilleuses photos...

      Supprimer
  19. J'aime la neige, partout, tout le temps... et pourtant, dès qu'il en tombe en Bretagne cela cause pas mal de soucis. J'aime sa texture, la joie qu'inévitablement on lit sur les visages, les pas, les traces, et toute cette pureté qu'elle pose sur le gris. Tes photos sont belles, en ville comme en pleine nature, c'est dire comme la neige rend beau. Ma Célestine, je dois te dire que je n'aime pas, mais pas du tout quand on utilise ce terme 'schizophrénie" en dehors de son contexte. La "schizophrénie" est une maladie qui cause bien des souffrances mais pas le dédoublement de personnalité comme beaucoup le pensent. Je sais bien que tu l'as fait sans malice, c'est pourquoi je te le dis sans rancune non plus. J'aimerais tellement que plus de gens connaissent cette maladie sans stigmatiser, sans amalgames. Je te souhaite un magnifique WE plein de douceurs... bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment désolée, Brizou, je ne pensais pas à mal, je sais que l'ignorance populaire associe souvent deux choses qui n'ont rien à voir, et que cela fait du mal aux gens qui le vivent dans leur quotidien. Veux-tu que j'enlève ce mot de mon billet ?
      Je t'embrasse très fort ma Brizou.

      Supprimer
    2. J'ai moi-même récemment utilisé ce terme de façon impropre, le reprenant tel qu'il m'avait été formulé. Dans le langage courant il est évidemment à prendre au sens populaire (et étymologique : "fractionnement de l'esprit"). De la même façon on emploie à tort des termes comme "parano", ou "pervers", ou "sadique", ou "bipolaire"…

      Cela dit, effectivement, ça peut heurter les personnes qui, parce que ça les touche de près, peuvent le prendre au sens littéral.

      Supprimer
    3. je sais bien que tu ne pensais pas à mal ma belle. C'est simplement que on utilise trop souvent ce terme à tors et à travers alors qu'on ne le ferait pas pour diabétique ou cancéreux par exemple... La définition de Pierre est assez juste. Ce qui me navre c'est l'emploi systématique de ce terme et sa banalisation y compris et surtout dans les médias. Et il est exact que parano, bipolair ou pervers, cela peut blesser aussi.

      Supprimer
    4. @Pierre

      Tu as raison, on ne fait jamais assez attention aux mots que l'on emploie...mais on ne pense pas toujours à mal, heureusement...

      @Brizou

      J'essaierai de penser à l'avenir à ne pas utiliser ce mot à tort et à travers...et surtout pas pour plaisanter.Je comprends que cela t'ait heurtée.
      Je t'embrasse

      Supprimer
  20. Moi j'aime la neige partout :-)!
    Mais en ville je l'aime quand elle vient de tomber et qu'elle est encore bien blanche ! Après lorsqu'elle devient gadoue je ne l'aime plus!
    Mais là où je la préfère quand même c'est sous mes skis:-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...le ski, unique objet de mon ressentiment...les mains et les pieds gelés sur les télésièges, la queue au tire-fesses, les moniteurs lourdingues qui draguent tous azimuts, les skis qui ne glissent pas, les chaussures qui nous donnent des allures d'astronautes, le brouillard, le grésil...
      Non ce que j'aime dans le ski, c'est boire un thé chaud sur une terrasse ensoleillée, manger une raclette, bouquiner dans un transat en regardant les autres s'agiter, faire les boutiques, manger des crêpes et aller en boite le soir pour être élue miss Alpe D'huez...

      Supprimer
    2. A une époque déjà lointaine où je faisais encore du ski (de descente), j'étais amusé de la course à la performance des copains.
      - T'es descendu en combien?
      Et moi de leur répondre goguenard:
      - Le temps de fumer deux pipées... (oui, à cette époque, je fumais aussi.)
      Une chose est certaine, je passais plus de temps qu'eux sur les pistes :-)
      Baci

      Supprimer
    3. Wouaou toi aussi tu skiais alors...je suis cernée !

      Supprimer
    4. Skier, c'est beaucoup dire... En moyenne horaire, je devais aller nettement moins vite qu'à cloche pied :-).
      Sorti du tire-fesses, je me laissais couler sur 100 mètres avant de planter les freins, sortir ma pipe et regarder le paysage un bon moment. Puis je repartais courageusement faire deux virages et rebelote. Tout le reste de la descente à lavement.
      Total, pour moins de 2 km de descente, il me fallait deux heures bien comptées.
      Tu te serais pointée dans les parages, j'aurais certainement préféré boire un godet en terrasse. Batoilles comme on sait l'être, j'en aurais même oublié ma pipe...:-D
      Ti bacio

      Supprimer
    5. Je savais que tu étais un serein contemplatif, un bucolique pas ténébreux...
      Le ski comme ça, ça me dit bien...
      Je crois que la fumée du tabac ne m'aurait même pas dérangée, parmi les odeurs de sapins !
      Molto molto baci.

      Supprimer
  21. Dans nos pays chauds quand la neige montre son bout du nez, le notre se retire totalement!
    Je me sens envahi d'un bonheur et d'une chaleur renversante sous mon manteau de zibeline. Ne t'inquiète pas Célestine pour mes élucubrations "désordinaires". c'est le froid qui gèle dans ma tête

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il neige dans le désert ? J'aimerais bien voir ça mon prince...

      Supprimer
    2. Il a neigé pourtant en janvier 2012 dans le Sahara algérien à Béchar et même dans le petite ville de "Béni ounif" dont parlait Isabelle Eberhardt lors de son escale pas loin de Ain Sefra ( la ville où elle est décédée). Voici ce qu'a déclaré la presse:
      "Algérie - Il a neigé sur le Sahara!(21janvier 2012)
      Ce sont des images improbables qui nous parviennent du désert. De la neige a recouvert les dunes et les palmiers du désert du Sahara, dans la région de Béchar, au sud-ouest de l'Algérie. A Béni Ounif, une ville située près de la frontière marocaine, il a neigé mardi 17 janvier. A gros flocons. A tel point que les habitants ont du sortir bonnets, manteaux, écharpes et gants dans une région où les températures s'approchent habituellement davantage des 50°C à l'ombre. Une première pour les habitants du Sud Ouest du Sahara, peu habitués à ce phénomène."
      Le dérèglement climatique est ici significatif avec cet exemple,!!!

      Supprimer
    3. c'est étonnant d'avoir des gants, des bonnets des écharpes et des manteaux en réserve dans ses armoires au Sahara...

      Supprimer
    4. C'est pas étonnant du tout ! en dehors de la neige, il fait un froid de canard la-bas; Les automnes , dans la matinée surtout, on a les mains et la frimousse gélifiées. Quand à l'hiver, la température dans la journée, est inversement proportionnel à celle de la nuit!! J'y ai passé dix huit mois comme conscrit.

      Supprimer
    5. Ah ben tu m'apprends plein de choses mon Bizak.
      merci d'éclairer ma lanterne pleine d'idées préconçues sur le désert.
      Bises célestes

      Supprimer
  22. Quand tout est blanc, tout est beau car tout redevient pur...
    J'aime l'émotion que provoque le tapis blanc sous nos pieds quand balade rime avec ballade, en forêt ou dans les vignes endormies.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dis les choses toujours de façon très poétique, cher Etienne.
      Les vignes endormies c'est joli...

      Supprimer
  23. Pas grave. Les blogueurs, on est habitués à la Schizo de toute manière. je connais la première ville mais je ne la retrouve pas ! Bon puisque la neige est là, Noël ne devrait pas tarder...bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première ville, c'est Rouen.
      Avec le gros horloge...

      Supprimer
    2. @ MTG
      Ben pour Noël, j'ai des inquiétudes parce qu'on dit toujours "Neige en novembre, Noël en décembre". Et il n'y avait pas de neige en novembre, alors aura-t-on quand même un Noël...?

      Supprimer
  24. Oh oui j'aime la même neige que toi, elle me manquera cette année . Et même si je n'aime pas la neige grise, j'irais bien visiter Rouen ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rouen est une très belle ville, mais il vaut mieux, à mon sens, attendre l'été pour la visiter...

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.