samedi 20 décembre 2014

Chouette, je m'ennuie !



Insomnie, torpeur, flocon, inéluctable, agapes, fuite, cheminée, démesure, verdâtre, orange, mantille, victoire, illumination, attente, invitation, courage, chauffage, réussite, enfant, parole, fatigue, ronfler, étoile, cannibale, balthazar, réflexion, emballage, crainte, papillote, caraco, se réjouir, émerveillement, désir, étrennes, apaisement, inhalation, examen, maternité, mot, quartier, quintessence, quelconque.



***




-A te lire, on dirait que tu ne t’ennuies jamais, Célestine…

-Ne croyez pas cela. Cela m’arrive encore. Mais vous savez, ce n’est pas un gros mot pour moi. Je  pourrais même m'en réjouir. A la réflexion, je crois qu’enfant, je m’ennuyais beaucoup. J’aimais m’ennuyer. L’ennui était pour moi une invitation à la rêverie, une attente douce dans la torpeur des après-midis  d’été, un apaisement subtil quand les adultes repus s’amollissaient après leurs agapes, ronflant de fatigue sur leurs chaises de jardin, chassant une quelconque mouche d’un bras flapi.

Ennui est un mot merveilleux, une illumination dans un quotidien uniforme. Parce que lorsque l’on s’ennuie, on est obligé de se creuser la cervelle, de sonder ses désirs, de faire l’examen minutieux des possibilités de fuite qui s’offrent à nous…

Je m’allongeais sans crainte au bord de l’eau et laissais mon esprit flotter vers des univers  parallèles, au fin fond d’une Afrique cannibale de pacotille, où j’affrontais, pleine de courage, les crocodiles hantant les eaux verdâtres autour de ma pirogue, sous un inéluctable  soleil orange... Je m’inventais des bals de caracos et de mantilles dans mes châteaux en Espagne, des déchirements d’héroïnes sanglantes un couteau à la main, dégoulinant …du jus de tomate chipé à la cuisine. Les copains du quartier venaient partager mes  émerveillements et inventions, Pierre devenait Balthazar, et Alain D’Artagnan. J’étais Célimène ou Antigone. Nous fabriquions des carrioles avec des planches, des flûtes dans des roseaux, des bateaux en papier journal.Nous observions déjà les étoiles... Eté comme hiver en culottes courtes, dans nos cabanes sans chauffage, nous consommions du trèfle en inhalation et des gratte-cul en confiture et en papillotes.

-Quelle imagination !

-Vous ne croyez pas si bien dire. L’ennui stimule l’imagination. Mais rassurez-moi,  la créativité, l’inventivité sont toujours des gages de réussite, non ?
En regardant virevolter les premiers flocons de noël, je m’inquiète un peu pour les enfants qui, dans une semaine, ne vont trouver pour étrennes, près de la cheminée, que des boîtes à images toutes faites, consoles et consorts,  insomnies et épilepsies programmées dans des emballages aux normes européennes…

Il serait pourtant si bon que les enfants s’ennuient un peu de temps en temps. Et cherchent en eux-mêmes leurs idées de jeux, sans béquille informatique.

La réflexion est créatrice. La parole libératoire. Et le rêve une démesure nécessaire pour se construire, de la maternité à l’adolescence. Et même après, d'ailleurs...
 Il est temps que les enfants redécouvrent leurs mains, leurs pieds, jouent "pour de vrai", se rendent compte que l'on n'a pas sept vies de rechange et remportent une saine victoire contre l’autisme virtuel. Sans, bien sûr, se priver  complètement des progrès technologiques.Je ne vais pas jouer les ronchonnes rétrogrades. Moi qui aime tant les blogs. Je sais ce que je dois à cette double culture, née à une époque où les tablettes étaient plutôt en chocolat et maintenant fan de mon Ipad... 

Veiller à ce juste équilibre, c’est, pour des parents, la quintessence de l’acte éducatif. Un beau pari. Mais qui semble de plus en plus difficile à tenir...

Pour les Plumes 38 d'Asphodèle
J'ai pris les deux listes de mots, tant qu'à faire !
Taking Flight by Music 4 Children on Grooveshark




104 commentaires:

  1. Asphodèle doit bien te connaître pour choisir des mots qui te vont si bien....

    L'ennui, mais quelle horreur! Ca stimule l'imagination et l'indépendance d'esprit.
    Vivent les loisirs organisés: Danse, Foot, Judo, Karaté, Escrime, les devoirs surveillés, les cours de tricot et de cuisine.... non, là je dis une connerie, avec Mc Do et Picard, c'est devenu inutile, mais il y a tout le reste dont je n'ai même pas idée.

    Regarde où j'en suis de m'être beaucoup ennuyé dans mon enfance....

    A quand des cours de construction de cabane au fond des bois?
    - Lorsqu'on aura reconstitué les bois (en polystyrène expansé pour éviter les accidents...)

    Molto baci sans ennui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui est des mots, ce n'est pas qu'Asphodele qui les propose, ils sont le résultat d'une collecte parmi tous les participants. D'où leur immense variété. Cette fois ci, il y avait deux listes au choix, et je n'ai pas su choisir. Comme j'aime me mettre des défis, j'ai pris les deux.
      Oui tu as raison, mio caro, les enfants ont beaucoup d'activités encadrées, de vrais emplois du temps de ministres. Quant à la phobie de l'accident, qui nous vient des habitudes procédurières d'outre atlantique, elle frise désormais bien souvent le ridicule. Je dis parfois qu'il faudrait sangler les enfants dans des matelas pour les envoyer jouer dans la cour, mais c'est un peu ça.

      Supprimer
  2. Ce n'est pas tant de s'ennuyer qui me poussais à user de mon imagination...
    L’électronique se résumait au frigidaire ou à la TV noir et blanc ainsi que la machine à laver... Je n'étais pas assujettis à de quelconques tablettes ou PC pour vivre une vie plus riche faites d'amis virtuels...
    Mon imagination était le moyen de m'évader de cette prison où j'étais. Prison émotionnelle, ou bien réelle avec des barreaux aux fenêtres parfois... J'étais un soldat en pleine guerre bravant le feu de l'ennemi, ou un beau garçon que les filles voulaient s'approprier ne serait-ce que pour lui tenir la main...
    C'était tellement rassurant...
    Aujourd'hui encore je ne m'ennuie pas... C'est juste que lorsque cette vie ne me stresse pas, mes pensées s'échappent toujours vers un univers où l'humain n'a pas sa place...
    Je redécouvre cette enveloppe charnelle qui est la mienne, et j'essaie de comprendre pourquoi j'ai tourné à droite à ce carrefour de galaxies, plutôt qu'à gauche... J'avais pourtant tourné le gyro de la soucoupe vers la gauche...
    M'enfin...
    Bisous.
    (Les cabanes j'ai jamais essayé, trop maladroit de mes mains !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maladroit de tes mains, alors que les filles rêvaient de te donner la leur ? Je ne te crois pas une seconde. Tu devais être un de ces petits garçons rêveurs, la tête dans les galaxies...
      Et tu l'es resté.
      Les choses humaines ne sont pas forcément â fuir. Il en est de très belles.
      L'important, ce n'est pas tant de tourner dans telle ou telle direction, mais de bien choisir qui nous accompagnera dans le voyage...
      Bises célestes.

      Supprimer
  3. Tout ce qui est dit là m'ennuie un peu...et m'émerveille alors...il n'est donc pas ennuyeux de s'ennuyer...tout cela est d'un ennui...si fertile alors...
    Le plus beau des rêve est donc celui que l'on fait quant on est au summum de l'ennui...
    Il faut que je trouve absolument quelque chose d'utile "à m'ennuyer ce week-end... ;-)
    Que je te souhaite très ennuyeux...sourires...bises...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as saisi l'esprit de mon billet au-delà de mes espérances !
      Merci

      Supprimer
  4. C'est vrai qu'on savait en faire des trucs ! Glisser sur la neige sur un bidon d'huile dans une rue en pente, rentrer subrepticement les pieds trempés parce qu'on avait glissé dans le ruisseau, se déchirer (modestement) la viande en tombant (quelle horreur !!!! Où sont les pompiers ???) de la cabane perchée à un mètre cinquante, accrocher sur la première mobylette arrêtée sur le trottoir un antivol trouvé je ne sais où (là, on est pas restés longtemps...), rapporter le vélo du copain avec le cadre cassé en deux...
    On savait s'occuper, alors !
    C'était mieux, ahavant !
    :oDDD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas dit que c'était mieux avant, j'aime vivre avec mon temps. Mais ces belles conneries qu'on faisait quand on était gosse,ce sont des souvenirs magnifiques, je voudrais les transmettre aux futures générations.Oui, on peut s'amuser sans une manette dans les mains... (voir plus bas le comm d'Asphodèle qui résume bien la situation.
      bises étoilées

      Supprimer
  5. Qu'est-ce que je suis content que tu t'ennuies! Ca ne m'ennuie pas de partager un peu d'ennui avec toi. Et puis tu ne nous ennuies jamais avec ton ennui. L'ennui créateur (j'aime pas trop créatif), avec toi c'est aussi l'ennui récréateur. Et puis parfois ennui est plus beau que toujours. Parfois le jour nuit à l'ennui (proverbe inuit). Je t'embrasse, ça ne m'ennuie pas le moins du monde. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Se coucher tard nuit."
      Pierre Dac ou Raymond Devos ?
      (question à 100 points.)
      ATTB

      Supprimer
    2. Ouah hé Raymond, fastoche!
      ATTB

      Supprimer
    3. Bingo, 100 points !
      (c'est plus facile que le ciné quizz !)

      Supprimer
    4. Raymond, bien sûr, mais il le chantait :
      https://www.youtube.com/watch?v=MGE_61qLWm0
      Baci

      Supprimer
    5. J'adore!

      (on peut pas faire plus court que ça...)

      Supprimer
  6. Hors de propos pour moi.
    Je ne m'ennuie jamais : je lis Célestine !
    (Et quelques autres...)

    RépondreSupprimer
  7. Ce billet ne m'a pas ennuyé et j'en suis surpris parce que c'est un billet "liste de mots"...

    Blekc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait un extrême plaisir ce que tu dis là, ô grand BleCK
      j'essaie de ne pas ennuyer mes lecteurs avec ma prose.
      J'irais même jusquu'à me risquer à penser que tu serais un peu d'accord avec moi, non ?
      Bises célestes

      Supprimer
  8. - Attention, le billet précédent est "collector" je me suis trompé dans l'orthographe de ma signature, c'est navrant mais très rare.

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le mets dans ma collection d'objets rares et précieux, donc...

      ;-)))

      Supprimer
  9. Moi, je pense qu'il est important d'apprendre à s'ennuyer... Apprendre à se laisser aller à "rien"", poser ses cabas et attendre que la créativité fasse effet... en général, elle ne tarde jamais bien longtemps pour exploser et pétiller !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est joli ton nouveau pseudo, Marllaguette, j'aime beaucoup !
      Poser les paquets, oui c,est sûr ça fait du bien, surtout le premier jour des vacances...
      Ne rien faire sous la contrainte, voilà un luxe absolu !

      Supprimer
  10. Malgré les cadeaux je crois qu'ils s'ennuient tout de même les chérubins.
    je suis un contemplatif je m'ennuie très rarement pour ne pas dire jamais. Maintenant je suis devenu un bavard du clavier mais pas que. :D
    Bonne vacances Célestine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonnes vacances à toi mon choupinou
      J'aime bien les contemplatifs. Sans doute parce que je le suis moi-même. Je peux passer de longs moments à regarder un paysage, sans bouger, en sentant juste la caresse du vent sur mon visage...
      Surtout la mer.
      Prends soin de toi

      Supprimer
  11. Un doigt... Un nez... Des heures de tranquillité ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que tu es d'une poésie torride et indubitable ?

      Supprimer
  12. Comme tu as raison, je rabâche cela à certains membres de ma famille dont les enfants sont scotchés à une tablette depuis l'âge de 4 ans, qui s'ennuient dans un jardin, ont le regard vide dès qu'on leur arrache ladite tablette... Ou alors on les "occupe" de force dans une activité qu'ils n'aiment pas toujours...et j'en passe ! Mais que va devenir l'imagination à la longue ? Et puis...tous ces enfants qui ne regardent déjà plus leurs jouets dès le lendemain de Noël (pour retourner à leur tablette)... Ça me navre ! Mais bon ! Bises et bonnes vacances ma céleste amie, un Joyeux Noël également avec les tiens ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que va devenir l'imagination, c'est à dire, quand même, la faculté de se fabriquer ses propres images ?
      Et pourtant, c'est si bon d'imaginer les personnages d'un roman...Voilà d'aileurs pourquoi nous sommes souvent déçu(e)s par les adaptations cinématographiques des romans que nous avons adorés et imaginés avec nos propres images...
      Toi aussi passe de bonnes fêtes ma chère copine.
      bisous bisous

      Supprimer

  13. L'écolière

    Bon Dieu ! que de choses à faire !

    Enlève tes souliers crottés,

    Pends donc ton écharpe au vestiaire,

    Lave tes mains pour le goûter,

    Revois tes règles de grammaire,

    Ton problème, est-il résolu ?

    Et la carte de l'Angleterre,

    Dis, quand la dessineras-tu ?

    Aurai-je le temps de bercer

    Un tout petit peu ma poupée,

    De rêver, assise par terre,

    Devant mes châteaux de nuées ?

    Bon Dieu ! que de choses à faire !

    Maurice Carême

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très beau ce poème qui fait l'éloge de l'ennui, du temps libre, des jeux secrets dont les enfants manquent tant de nos jours.Mais je suis sûr qu'il reste des enfants "normaux" qui aiment jouer à la poupée...

      Mais le vert paradis des amours enfantines,
      Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,
      Les violons vibrant derrière les collines,
      Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,
      - Mais le vert paradis des amours enfantines,

      L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,
      Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine ?
      Peut-on le rappeler avec des cris plaintifs,
      Et l'animer encore d'une voix argentine,
      L'innocent paradis plein de plaisirs furtifs ?

      Baudelaire Moesta et errabunda

      Supprimer
  14. Mais vivement que je m'ennuie ! En ce moment ce serait un luxe pour moi , mais c'est peut être ça le luxe, avoir les bras tellement chargés que l'on rêve de s'ennuyer ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est les vacances, tu vas pouvoir souffler un peu, non ?
      De tout coeur avec toi ♥

      Supprimer
  15. bin moi non plus je ne m'ennuie jamais même quand je ne fais rien et ça m'arrive souvent bin je ne m'ennuie pas ! je peux passer des heures à regarder par la fenêtre il s'en passe des choses dans le jardin ou dans le grand cèdre , j'écoute les oiseaux les avions , l'autre jour j'ai même vu passer un papillon au mois de décembre tu te rends compte ! je n'en revenais pas ! bon aller je retourne m'ennuyer mais ça ne m'ennuie pas du tout ! bisous Mme Célestine et ma petite queue vert m'a dit que c'était les vacances de Noël ! alors bonnes vacances de Noêl , j'ai décoré mon sapin ! pour le voir il faut aller sur mon blog et je l'ai mis en bannière ! et oui cet aprèm il faisait encore un temps de printemps poil aux dent ! biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. juste une question , il fait quoi l'oiseau dans la bannière ? non mais je sis ça je dis rien ! mais bon , il s'ennuie lui aussi , et bin il occupe bien son ennuie petit vicieux va !!!

      Supprimer
    2. Il est super joli ton sapin, PSV, je suis allé le voir, et je me suis émerveillée de ton imagination !
      C'est comme quand tu parles du rossignol sur la branche, tu en as de l'imagination, mais c'est vrai qu'il en profite, en fait, pour regarder sous la jupe de la fille, elle a une jolie petite culotte en dentelles et du coup, ça lui attire l'oeil à ce pauvre oiseau solitaire... On peut le comprendre !

      Supprimer
    3. mouaih ! on va dire ça comme ça ! petit coquin va !!!

      Supprimer
    4. T'es jaloux, petit singe verdâtre !

      Supprimer
    5. Pi ya aussi que Célestine fait la tête à son lapin blanc.
      Faut faire une manifestation de soutien pour le lapin blanc.
      Il faut défiler dans les blogs pour réclamer le retour du lapin blanc, au besoin, et en mesure extrême, faire la grève.
      On veut le lapin
      on veut le lapin
      on veut le lapin
      C'est vrai quoi, lui aussi à le droit de regarder sous la robe d e la demoiselle,. ya pas d'raisons...
      Baci et bisous à PSV

      Supprimer
    6. On veut le lapin
      on veut le lapin
      on veut le lapin
      On veut le lapin
      on veut le lapin
      on veut le lapin
      On veut le lapin
      on veut le lapin
      on veut le lapin
      On veut le lapin
      on veut le lapin
      on veut le lapin

      Supprimer
    7. je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux
      je suis pas jaloux

      Supprimer
    8. PSV viens te coucher au lieu de faire le con sur l'ordi !!!

      Supprimer
    9. Ouh la la ! mais c'est la révolution ici !
      Je peux pas m'absenter cinq minutes alors...Bon la ménagerie là, on se calme...
      ;-) les singes, les kangourous, les lapins, au dodo !

      Supprimer
  16. L'ennui c'est le spleen baudelairien... A fuir.
    Mais la nature n'a pas prévu l'ennui, c'est ...un truc humain!
    Un vide à combler, un désordre à faire cesser à tout prix.
    Désœuvrement, paresse, vacuité ... A proscrire.
    "Si l'ennui dans ses yeux (on l'éprouve à tout âge)
    Fait rouler quelques pleurs,
    L'Amitié les arrête, et couvre ce nuage
    D'un nuage de fleurs."
    Marceline D V

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un gros vide,oui...mais les mots de Marceline ont un grand pouvoir. Merci.

      Supprimer
  17. Moi j'aime m'ennuyer en regardant passer les voitures par la fenêtre de la bibliothèque universitaire ou bien mon linge qui sèche dans laverie d'à côté... Il est bon s'ennuyer pour pour penser à soi et ses envies. En tout cas, belle écriture, c'est agréable de lire des textes comme le vôtre! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma jeune amie, bienvenue chez moi. je suis ravie de t' accueillir dans mon espace. Va visiter mon totem !

      Supprimer
  18. Si Pierre faisait Balthazar, moi ça m'aurait bien plu de faire Melchior ou même simplement le gaspard mais on n'était pas dans la liste ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais avec toi, j'aurais joué à papa-maman, ou au docteur...c'est mieux non ?

      Supprimer
  19. Le paragraphe où vous relatez vos souvenir d'enfant est un pur délice littéraire.
    Quel talent !
    ~L~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu exagéré, comme toujours, mais je prends...en période de Noël, un cadeau ne se refuse pas !
      Bises célestes

      Supprimer
  20. Oui, cet ennui-là, je le connais bien; laisser aller sa tête et les yeux dans le vide, s'évader, s'absenter du monde réel...je le pratiquais souvent; même en cours, tout en réussissant à noter très exactement ce que disait le prof!
    Je déplore, moi aussi, le monde des jeux et distractions d'aujourd'hui, pensant que l'imaginaire enfantin ne peut y trouver son terreau; toutefois les enfants expriment et ressentent toujours autant ce besoin de merveilleux, de connaître et de curiosité, comme les enfants qui n'avaient pas à leur disposition toutes ces techniques et images.
    Je reste quand même optimiste!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aahh mais moi aussi, chère Jacou, je reste très optimiste, come tu le sais.
      Lorsque je lis Tistou les Pouces Verts à mes élèves, un vieux livre de Maurice Druon aux thèmes universels, une belle histoire d'enfant toute simple, je vois les yeux de mes élèves s'arrondir à l'écoute du merveilleux...Et ils en redemandent. Et pas un ne bronche.

      Supprimer
  21. Comme tu dis vrai, Célestine, et que tu le dis bien. L'ennui peut être positif et créatif. Quand je m'ennuie -ça m'arrive encore à mon âge !- je m'occupe, les mains, le cerveau se mettent en action !
    Je n'ai pas vu les mots imposés, trop occupée à suivre ton cheminement de pensées.
    Et tu as bien raison, "Maîtresse" de lire de belles histoires à tes petits élèves.
    Bon dimanche
    Joyeux Noël et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je dessine mes funambulles, je suis complètement absorbée par mon travail, j'oublie tout ce qui est alentour, et cela me fait un bien fou. Même chose quand je joue de la guitare ou du piano. Ou encore quand je me lance dans des mots fléchés force 4.
      Je reconnais qu'il y a toute une période de ma vie où je n'avais plus une minute à moi, j'ai élevé trois gosses en travaillant à plein temps, l'ennui et la contemplation étaient devenus des luxes, mais j'ai toujours préservé des moments pour moi, même s'ils étaient rares.
      Et nous avons appris a nos enfants le bonheur des jeux de société et des activité s de grand air, ils aiment toujours autant cela. Et quand ils disaient " je m'ennuie" je leur donnais une paire de ciseaux et un vieux magazine. Ou alors ils faisaient des courses de petites voitures en les faisant avancer avec un dé sur les carreaux du couloir.
      Bisous ma belle Soene, et joyeux Noël.

      Supprimer
    2. Quand tu dessines tes funambulles, tu oublies même d'y mettre le lapin, ni même un petit singe vert (ou bleu).
      Baci en technicolor

      Post scriptum pour Soène :
      Lorsque je clique sur l'URL et que je sélectionne les cases, mon ordi a en mémoire mes identifiants et même ceux de ma chatte. C'est je crois Firefox qui mémorise ça pour m'éviter de tout retaper.

      Supprimer
    3. Qui a dit que c'était un oubli? Peut-être que le lapin blanc est parti en vacances ?

      Supprimer
  22. Non je n'suis pas un robot ! grrrrrrrrr...
    C'est agaçant d'avoir à réécrire tout ce bla-bla et en plus prouver que l'on est bien vivant !
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que tu n'es pas obligée d'entrer ton adresse de blog ? Tu peux écrire juste Soene dans la case " nom" et laisser tomber la case "URL" . Ça te fera moins de blabla...
      Mais je sais que les lecteurs sont bien vivants, et a chaque fois je me sens impuissante. J'ai déjà dit tout ce que j'avais a dire a propos de cette captcha dont je ne suis absolument pas responsable.
      Je me dis que quand on aime, on ne compte pas... Et comme tu m'aimes...
      ;-))))

      Supprimer
  23. C'est très bien vu, encore que je ne sois pas trop sûre que le mot ennui colle vraiment à cet envol de l'imagination. Une chose est sûre, enfant j'avais transformé ma baignoire de bébé en canoë dans lequel je remontais de grandes rivières à coup de pagaie en manche à balai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que je voulais dire, c'est que l'ennui est au point de départ de cet envol de l'imagination. Tu en donnes d'ailleurs un très bon exemple... Est-ce que les enfants savent encore s'inventer des vaisseaux spatiaux à partir de vieux cartons, telle est mon interrogation...

      Supprimer
  24. Rêvasser, laisser filer le temps sans rien faire, pour moi, ce n'est pas s'ennuyer. C'est parfois même très agréable.
    L'ennui survient quand on ne fait rien et que c'est pesant. Ceci est vrai, même pour un enfant. L'ennui est étroitement lié à l'insatisfaction de l'état, le désir d'en sortir, mais pas l'énergie. D'où l'appel au secours de l'enfant qui s'ennuie : "Maman, je ne sais pas quoi faire, je m'ennuie". De l'ennui, l'imagination est absente, c'est le vide. Et c'est désagréable !
    Et quand on a mille choses à faire avant l'arrivée de tous. Qu'on se réjouit, mais qu'on aimerait avoir une baguette magique qui pense, organise et agit à notre place. Quand on voit les jours et les heures défiler, et qu'il en reste si peu, et qu'on reste assis devant l'ordinateur, pour encore souhaiter à Célestine de belles journées de Noël ? Dis, ça s'appelle comment ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça s'appelle profiter de la vie, se dire que les choses se feront quand même, à leur rythme, procrastiner juste ce qu'il fait dans la moite tiédeur d'une après-midi d'avant les fêtes, et cela me touche beaucoup que tu aies perdu un peu de ton précieux temps pour venir me poser ce long commentaire...
      Je crois que tout enfant qui s'ennuie est capable de trouver au fond de lui l'énergie de faire quelque chose. Le petit coup de pouce de maman ne doit pas devenir systématique, au risque de voir toute velléité d'autonomie disparaître chez l'enfant.
      Je te donne des idées, mais c'est toi qui choisis à quoi tu joues, et de quelle façon.

      Bises celestes
      Je te souhaite de très vieilles fêtes, très entourée, apparemment...ce sera bien, tu verras.

      Supprimer
    2. Ce n'était pas perdre mon temps, chère Célestine, que venir parler un peu avec toi. Et puis, merci de ce mot chaleureux pour moi chez Zénondelle.

      Supprimer
  25. Coucou Célestine :-)
    Toujours un plaisir de te lire ...
    Petite, je me rappelle m'être ennuyée beaucoup :-) mes parents " limitaient l'accès à la Tv
    Maintenant je ne m'ennuie plus (et je limite l'accès aux écrans à mes enfants : ils me détestent pour cela )
    Bises et bonne vacances :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis, la TV est un moindre mal, si on sait ce que les enfants regardent. Ce qui est plus pervers, c'est la tablette: un objet facile et maniable que l'enfant emmène partout , y compris dans son lit, sans parfois que les parents sachent seulement que l'on peut se connecter en wifi à la box de la maison. C'est ce qui est arrivé â une de mes élèves, dont les parents ignoraient cette possibilité. Résultat: les enfants sont confrontés seuls et sans aucun controle parental a tout un tas d'images néfastes pour leur développement. Les parents mettraient leur gamin en pyjama tout seul dans la rue a dix heures du soir, il ne courrait pas plus de danger.
      C'est un peu grave, non ?
      Bises célestes et bonnes fêtes !

      Supprimer
    2. Si les parents utilisaient des connexions filaires au lieu du Wi-Fi, ils pourraient mieux contrôler l'usage des ordis par les enfants.. Accessoirement, ils cesseraient de leur pourrir le système nerveux par ces champs électromagnétiques...
      Baci téléportés, mais pas en mode Wi-Fi.

      Supprimer
    3. C'est pas faux, Blutchy...on connaît ton combat contre les ondes...
      ;-)

      Supprimer
    4. Ben c'est vrai qu'on ne se refait pas...
      Et lorsque le manque de vitesse et de qualité dans la transmission rejoignent le manque de sureté et la nocivité, je ne vois aucune circonstance atténuante pour se démolir la santé avec ces sal... houps, ces cochonneries d'ondes numériques...
      La forte augmentation des cas d'Alzheimer et le rajeunissement des malades sont une conséquence, maintenant prouvée, des ondes de type téléphonie mobile.
      L'Etat nous ponctionne sur les prestations de la Sécu pour financer la recherche, alors qu'il devrait faire payer les coupables, soit les opérateurs et les usagers de la téléphonie mobile.
      0,10€ de contribution à la minute refroidirait bien des utilisateurs..... et leur préserverait le cerveau.
      Ti bacio Bella

      Supprimer
  26. Il y a bien longtemps...
    Moi, boudeuse sur ma chaise, la frange longue sur les yeux
    Maman : qu'est-ce que tu as ?
    Moi : j'en ai marre !
    Maman : De quoi ?
    Moi : J'en sais rien !
    Je devais m’ennuyer à mourir ce jour-là et maintenant, depuis même fort longtemps, je ne sais où donner de la tête ! :D Heureusement, depuis que je sais lire, ça aussi il y a fort longtemps (ah bazar, que je suis vieille !) j'ai trouvé dans mes lectures souvent très romanesques, l'évasion que je souhaitais. Les livres sont mes meilleurs amis ce qui ne m'empêche pas de perdre mon temps avec les technologies nouvelles. Mais... mes enfants, mon petit-fils n'en attendent pas moins de moi ! Alors je m'applique ! Quant à mon mari, il me bade, tout simplement ! ;) :D S'il savait comme c'est facile ! :D Une très joli texte et une bien agréable lecture encore une fois. Je me régale . Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie-jO, je suis restée finalement cette adolescente avec la frange sur les yeux, qui se réfugiait dans la lecture romanesque...ce qui ne m'empêche pas, comme toi, d'être polyvalente et de profiter des progrès de l'informatique, même pour dessiner ! (cf mes petits croquis, tu peux aller y jeter un oeil, tout est fait avec l'Ipad, pas un seul pinceau, et pourtant ne dirait-on pas des aquarelles ?
      Bisous célestes¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  27. je rêve d'ennui... j'ai l'impression que cela me reposerai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute...à part ton cerveau,qui se mettrait alors à pédaler et à tricoter ! mais c'est si bon de faire marcher ses neurones !
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  28. L'ennui , oui, pour nos petits chéris, l'ennui pour qu'ils cherchent par eux-même comment l'embellir!
    L'ennui ma grande , elle ne le connaît pas, toujours occupée à dessiner ou à écrire une histoire. Ou deux.
    Comme sa mère peut-être!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme sa mère, certainement...embellir l'ennui, voilà une jolie expression.
      L'essentiel étant de faire marcher son imagination.;
      dessiner, voilà quelque chose de puissamment créateur que 'ai découvert il y a un an. Depuis,je ne me lasse pas d'inventer et de réinventer mon univers.
      ¸¸.•*¨*• ☆ bises étoilées

      Supprimer
  29. J'ai tellement aimé voir mes enfants allongés sur leur lit jouer avec leurs doigts, dix petits bonhommes qui avaient chacun un rôle bien précis et entendre, par la porte de leur chambre entrouverte, les bruitages extraordinaires qu'ils faisaient pour animer les petits doigts....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant comme ce que tu dis se rapproche de ce que dit Edmée de sa mère...
      "Habillez vos doigts de pieds en petits soldats", c'est mignon...
      Les enfants sont inventifs par nature, c'est un crime de brider cette faculté là !

      Supprimer
  30. Je constate dans mon travail que les enfants disent de plus en plus souvent qu'ils s'ennuient , l'imagination, la rêverie les ont quittés. C'est triste je trouve. Comme c'était charmant d'entendre un enfant dire " on disait que toi tu es... " au grès de leur imaginaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense à ette merveilleuse chanson de Julien Clerc, toute au conditionnel, le temps du rêve et de l'imagination...

      On dirait qu'on serait comme des inventeurs...

      Supprimer
  31. Je ne savais pas que tu ne maitrisais pas ce truc de robot!!! mais meme en anonyme ils veulent savoir si je ne suis pas un robot
    Il y a dix minutes, ils s'ennuyaient , maintenant ils font des crêpes...Savent pas s'ennuyer mes deux presque grands. Mais dans dix minutes, on va se régaler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parmilessouvenirs les plus extraordinaires de mavie d'enfant aventureuse, il y avait les improvisations dans la cuisine, les gâteaux ratés (ou parfois réussis) les ^pâtes qu'on mangeait crues, les saladiers qu'on léchait avec les doigts et la farine sur le nez...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  32. Il y a des ennuis langoureux... qui ressemblent à du farniente et sont du vuolniente... envie de rien, un merveilleux ennui qui fait que si le corps est figé dans son apathie, les pensées sont délicieusement occupées.... et c'est de l'ennui qui fait du bien :)

    L'autre, on n'en veut pas! Habillez vos doigts de pieds en soldats, aurait conseillé ma mère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très jolie expression, comme je le disais à Myosotis, ta délicieuse compatriote...
      Et le vuolniente n'est-ilpas illustré par ma bannière ?
      L'ennui qui fait du bien...J'adore!
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  33. Tellement vrai ce que tu nous dis là!!! La semaine dernière en gardant mon petit fils de 10 mois, je me suis surprise à éteindre dans son parc tous les interrupteurs de ses jeux à piles, il trônait au milieu tout en s'amusant avec un cube de bois sur lequel il est resté concentré plus d'un quart d'heure!!!
    Mais ce que je ne dis pas c'est que j'ai profité de ce quart d'heure pour bloguer lol!!!Mais je te rassure, je fais plein d'activités avec lui et ma petite fille de trois ans et demi car les parents hélas n'ont pas toujours de temps à leur consacrer, mais je ne leur reproche rien, car j'ai vu pire ailleurs ;)
    Je te souhaite un très Joyeux Noël Célestine dans la sérénité de cet instant.
    Bisous
    Domi.
    http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2014/12/20/plumes-38-fuite/
    ps : tiens cette semaine dans mon défi de la cour de récré le prénom était Célestin ;)
    http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2014/12/17/meme-jeanne-se-met-au-vichy-celestins/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse que ton peti fils ait encore des cubes de bois! Il y a de l'espoir...
      Joyeux noël à toi, miss Dom !
      Va voir mon com chez toi.
      Bises ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  34. Quel beau texte si tant est que l'ennui peut générer autant d'imagination. Cela dit, on peut supposer Célestine que tu ne t'ennuies pas vraiment! Moi, c'est dans la farniente que mon imagination vague à bride abattue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La haut, la demoiselle perchée sur l'arbre, s’ennuie-elle ou c'est la farniente?

      Supprimer
    2. D'aucuns diront qu'elle ne fait rien...mais à s'approcher avec des yeux attentifs, on la verra mieux: elle écoute le coeur de l'arbre battre sous ses joues, elle entend le chant du rossignol qui berce son âme langoureusement, le clapotis de l'eau, les grenouilles qui se planquent derrière les roseaux, et dont le bruit ressemble l'été à de petits sifflets émis par des flûtes enchantées, elle sent la caresse du vent agiter ses longs cheveux d'or, et celle de la lune lui raconter des histoires de nuits fauves et de parures oubliées, elle caresse l'écorce rugueuse du bois de ses mains douces et sensibles, et sent monter dans ses jambes le frisson de la nuit.
      S'ennuie-t-elle alors, ou goûte-t-elle simplement à la joie d'être vivante, sans artifice ni faux-semblant ?

      Supprimer
    3. C'est la douceur d'un moment de plénitude qui envahit notre âme!

      Supprimer
    4. Heureuse que tu aies apprécié cet instant
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Dans ton îlot de verdure et de palmes d'or, tout est bonheur, enthousiasme, rêve et splendeur! Si l'ennui trouve tant de grâce et de crédit par ta voix ou ta plume au même titre que ton hymne à la "vie" (dans un de tes billets), alors nos instants sont encore plus remplis de bonheur et de rêve. Merci pour tout cela en insistant sur ce mot "Merci" à qui tu as déjà donné toutes les sonorités délicieuses, douces et veloutées non seulement pour notre ouïe mais aussi pour toute ton intelligence et ton esprit de convivialité . Merciiiiii!

      Supprimer
    6. Merci, cher Prince du désert
      Tu es merveilleux !

      Supprimer
    7. Le suis-je encore, après tant de temps traversé par des hauts et des bas.

      Supprimer
    8. Bien sûr que tu l'es, chaque fois que tu écris de si belles choses, telles des perles jaillissant de la fontaine de tes mots, pour couvrir ceux que tu aimes de lumière et d'or...
      Mais les orages de la vie parfois secouent notre yole qui tangue et qui nous fait perdre pied...
      C'est la vie. les hauts et les bas sont les crêtes et les creux de vagues sur cet océan de bonheur pas toujours calme. A nous de cueillir les fruits des îles que nous accostons par accalmie, afin d'avoir des provisions d'humanité pour les tempêtes. Cher et merveilleux prince du désert.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    9. Je viens de relire les mots sur funambulle et je me dis que de traversés du désert: http://funambulles.blogspot.com/2014/08/princesse-du-desert.html

      Supprimer
    10. C'est vrai...et je suis en plein dans la mienne.
      Une thérapie qui, je l'espère, parviendra à me délivrer de tout ce qui me serre la gorge...
      Avec des gens qui m'aident de toute leur gentillesse et de toute leur sincérité :-)
      Je t'embrasse, belle nuit
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  35. C'est tellement vrai ce que tu écris. J'essaie de transmettre cette idée mais c'est difficile...
    Bonnes fêtes de fin d'année
    Emilie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas si difficile de poser un grain de sel, comme tu le constates, chère Emilie.
      Et comme je te le disais en privé, la transmission ne se fait bien que si l'on croit à ce que l'on transmet.
      Bises célestes ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  36. chère Célestine, quand je vois qu'il y a déjà 94 commentaires, que puis-je ajouter sinon mon petit "joyeux Noël", n'est-ce pas ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton petit joyeux noel est aussi important que les autres Adrienne. Et j'y tiens beaucoup, je le dis souvent, tous mes lecteurs sont importants. Je te souhaite le plus doux des Noëls ...

      Supprimer
  37. Reçois ma chère Célestine mon petit grain de sel, grand par l'admiration de ton écriture, ton ressenti.. toujours un réel plaisir de venir puiser ta force dans les allées de tes mots... je te souhaite un "joyeux Noël" et un bon bout d'an. Je t'en brasse tout'étoilée... Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Den.
      Comme je le dis dans mon prochain billet, Noêl ne sera pas aussi joyeux que d'habitude, mais avec les enfants nous aurons quand même quelques moments de vraie joie, je l'espère.
      je t'embrasse fort moi aussi
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. ...C'est mon cas cette année aussi... les choses essentielles ne seront plus comme avant.... il faut l'accepter,... mais les yeux pétillants de nos petits gommeront ce qui a changé !!
      bisou.
      Den

      Supprimer
    3. La fuite du temps est plus cruciale a Noël ...il faut juste l'accepter

      Supprimer
  38. AH ah, ton texte est épatant ! Joyeux Noël !!! Bises

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.