samedi 14 juin 2014

Bilan énergétique











Ambre m'a encore refilé un de ces délicieux et spirituels amusements blogosphériens qu'on appelle tags. Mais ce tag des "onze choses à dire sur soi", je l'ai déjà fait ICI. Si vous voulez apprendre des scoops inédits sur moi, c'est le moment de cliquer sur le lien d'un geste assuré et auguste. 
Me voilà devant le mur tel le maçon - c'est d'ailleurs au pied du mur que l'on voit le mieux...le mur, comme dit le proverbe! Pleine de cette énergie fabuleuse qui me caractérise... (ahem, les fleurs ne sont pas chères) et encline à ne rien refuser à une copine qui me le demande si gentiment. Et justement, en parlant d'énergie,si je faisais le point sur ces choses qui me donnent la pêche. Pour tous ceux qui me demandent "mais comment fais-tu?"
  Attention, si cet exercice vous paraît trop  insoutenablement narcissique, en sortant d'ici, pour vous défouler, je vous autorise à mettre ma photo sur une boîte de conserve pour le chamboultou de la prochaine kermesse de l'école. 
Alors voici, puisque vous insistez, les sept secrets de mon énergie renouvelable. 

En un, j'ouvre grand les yeux, et je tente de garder, envers et contre tout, mon regard d'enfant (d'où l'image un peu bidouillée qui sert d'illustration à ce suréminent billet... 
quoi ? vous n'avez pas reconnu mon regard inénarrable de ravie de la crèche?)

En deux, je ris et je souris. Armes fatales qui désamorcent le moindre malotru remonté comme un ressort et venu pour en découdre. Et le transforment en pâte de chamallow. Ça ne m'empêche pas de pleurer par moments, mais généralement mon humour est plutôt une force.

En trois, je respire. J'aime l'air de toutes mes alvéoles. (Bon, je préfère l'air pur des cimes ou du large, au pauvre air carboné de la ville, mais ce n'est pas toujours possible de partir loin des hydrocarbures) Alors je sophronise, j'intériorise et j'ouvre mes chakras. Et je me shoote aux parfums, en ce moment, le tilleul et les genêts me font grimper aux rideaux. (C'est une image, hein! J'entends déjà les comités de défense des rideaux s'agiter dans les stalles...)

En quatre, je médite. Ne vous payez pas ma tête, ça marche. Tel mon ancêtre le Sar Rabindranath Duval, (mais avec davantage de cheveux, tout de même) dès que j'ai un moment pro-pice, (et surtout dans les moments anti-pices d'ailleurs)...j'entre en moi-même pour un petit coup de blush mental. 

En cinq, j'écoute. J'ouvre mes esgourdes et j'emplis mon coeur de musique. C'est comme une ponctuation. Comme un ourlet, un feston, ça enjolive la vie.Ça lui donne du relief.

En six, je caresse. Je suis une tactile.  Le contact du doux, du vivant, du tremblant, du chaud, du tendre, du sensuel, ça vous donne une patate! 

Et en sept, j'aime. J'aime la vie. J'aime l'amour Avec un grand Aime.  What else? comme dirait George C.

Il y a des jours , quand même, pour être tout à fait honnête avec vous, mes lecteurs chéris, je me sens comme un vieux paquet de biscuits périmés et bouffés aux mites alimentaires, oublié par erreur sur la deuxième étagère du placard de la buanderie. Mais c'est quand même assez rare, finalement. 
Tout ça grâce à mes sept secrets gratuits et à la portée de toutes les bourses (ce qui ne veut strictement rien dire étant parfaitement contradictoire mais c'est mon blog et je dis ce que je veux) 
Mais non, laissez donc, ne me remerciez pas, ça me fait plaisir (comme dit mon boucher quand il me rajoute une escalope).
Si après tout ça vous n'avez pas la pêche, je veux bien être changée sur le champ en moulinette à persil.


Minuet - Bach by Bach on Grooveshark

128 commentaires:

  1. range ta moulinette à persil, tes trucs marchent, j'ai à peu près les mêmes :-)
    bises et bonne journée, c'est la fête dans ma ville aujourd'hui, il y a du soleil et du ciel bleu, des drapeaux partout, de la musique et tout le monde est beau et gentil :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaou elle a l'air sympa cette fête belge, dis donc!
      Ici c'est la fête des pères, et le ciel est aussi bleu que chez toi.
      Profite bien, Adrienne!

      Supprimer
  2. Hilarant l'article sur les tags. Tu comprends que je ne tague jamais ni du coup ne suis tagué. Je t'embrasse, cher vieux paquet de biscuits périmés et bouffés aux mites alimentaires, oublié par erreur sur la deuxième étagère du placard de la buanderie. Mon bon souvenir au Sar Rabindranath Duval que j'ai bien connu entre cueillette des olives en Basse Provence et prise de la smala d'Abd-el-Kader par les troupes du duc d'Aumale en 18jesaisplus. Même si par là...j'entends pas grand chose. ATTB.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je cois que tu connais tes classiques! Mais une question me taraude: est-ce que tu connais le signe zodiacal de monsieur?
      ^^
      Attb, cher Claude

      Supprimer
    2. Le signe zodigliacal, plutôt, non ? ;-)

      Supprimer
    3. C'est exact vot' sérénité !

      Supprimer
    4. IL PEUT LE DIRE! c'est merveilleux, vot'sérénité, c'est fantastique! Il peut le dire, il a vraiment le don de double vue!

      ;-)

      Supprimer
    5. Hey Cel! Là on a fait fort. Quel duo d'enfer. Si pour toi c'est congénital moi c'est quand j'ai trop bu. Bonne nuit et bises picardes.

      Supprimer
    6. J'ai kiffé grave notre duo, Claude. Trop fort!

      Supprimer
    7. Ah le Sâr était Indou... mais son grand-père était un dur.
      Baci

      Supprimer
    8. Un véritable hindou de l'´Ind(r)e....

      Supprimer
  3. J'ai adoré lire ton billet, et j'ai bien ri, merci !!!
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'était le but, chère Eva.
      Je crois vraiment que le rire est une des meilleure thérapie. En tous cas la mienne, a n'en pas douter.
      C'est quand je ne ferai plus rire personne que je me poserai des questions existentielles...

      Supprimer
  4. Tant mieux, c'est la saison de la pêche!! Parce que je te préfère comme ça qu'en vieux paquet de biscuits périmés... Chez nous, Adrienne, c'est tout gris mais ça va se lever avec la marée comme disent les marins... et ça permet de traîner sur le net. bonne journée bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé! La saison de la pêche, ce n'est pas tout le temps, chez toi?
      Bon dimanche a toi ma belle, je vais tâcher de garder la patate toute la journée.
      La sieste c'est pas mal aussi, pour récupérer de l'énergie...
      Bisous célestes

      Supprimer
  5. Bindidon, j'ai encore jamais vu dans les magasins de moulinette à persil dotée de si beaux z'yeux !
    Comment ça j'fayotte ?
    C'est une bonne caisse à outils que tu nous décris là. Il faut bien ça pour encaisser les pressions multiples et permanents de ton métier de dirlette.
    Pour ma part, j'ai juste l'avantage de bénéficier d'un bon air fréquemment renouvelé et pas trop frelaté (ou en tous cas, la frelatation est pas mal diluée...).
    Et je dois ABSOLUMENT trouver le temps de méditer. Je sais, pour avoir pratiqué, combien c'est efficace (surtout pour un spasmophile), mais je suis organisé comme un poule qu'aurait trouvé un couteau !

    ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui tu fayotes un peu, mais toi au moins tu rends hommage à mon bidouillage photoshopien...
      Il doit y avoir de beaux espaces méditatifs te par chez toi, je suis sûre.
      Mais effectivement, il suffit de prendre le temps. C'est le plus difficile...bof, quand on veut on peut, non? ;-)

      Supprimer
  6. Candide, pas bon sur ce coup-là15 juin, 2014 10:51

    Hédidon, ch'uis mauvais ! Je viens découvrir que ce que je prenais pour du Mozart était en fait du grand Jean-Seb !
    Vais devoir réviser mes classiques, moi !

    0oO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aahh! C'est ça le grand bruit de cliquetis que j'ai entendu...
      Jean Seb et Amadeus qui faisaient la toupie dans leur tombe,,,

      Supprimer
    2. Candide, désopilé15 juin, 2014 16:16

      :oDDDDD

      Supprimer
    3. Not' Célestine, elle se shoote au "Minuet"...si, si, c'est écrit, juste là où la musique pianote... ;)

      Supprimer
    4. Je confirme. Bach, je le prends en perfusion, et pas seulement en fleurs...hi hi!

      Supprimer
    5. comme disait l'oncle de Hutte des bois Bach c'est pour quand ça te gratte partout !

      Supprimer
    6. Là c'est un private joke, y'en a deux qui ont compris, c'est tout...;-)))

      Supprimer
  7. Bonne idée, j'aime bien le persil, surtout le plat (et sur tout le plat) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur! Le frisé, c'est tout juste bon à mettre dans les trous de nez...
      ;-)

      Supprimer
    2. attention il ne faut pas plaisanter avec le persil frisé , quand Hutte des bois était petite sa grand mère lui pendait un petit bouquet de persil autour du coup pour éviter le mal de cœur en voiture !

      Supprimer
    3. Je corrige ce que j'ai dit: le persil frisé,c'est juste bon à mettre dans les trous de nez ou à pendre autour de cou...

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Merci Berthoise. Tout au plus des petites lignes de conduite. Pour donner des conseils, il fait avoir l'âme d'un gourou et ça j'ai pas trop...

      Supprimer
  9. et une chose aussi qu'il ne faut pas oublier de faire le matin , quand tu a fait ton popo , pense à jeter un peu de pain dans la cuvette des toilettes , c'est pour le canard WC !! sinon avec toi qui ressemble à moulinette à persil et Hutte une patate bouillie on va pouvoir se faire un bon petit repas , avec l'escalope du boucher cool !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ravissant...et légèrement hallucinogène, effectivement.
      J'en déduis que tu n'as besoin de personne pour avoir une patate d'enfer, PSV...

      Supprimer
    2. Didon, PSV, je sais pas c'que t'as fait de ta nuit, mais t'aurais pas un peu abusé des herbes de ta (presque) provence ?

      Supprimer
    3. Je crois qu'il a été petite main chez Ducros, à une époque...mais chut! Il ne faut pas le dire!

      Supprimer
    4. Candide, en poudre15 juin, 2014 16:17

      Bondieu, maiscébiensûr !

      ;o)

      Supprimer
    5. Ça c'est depuis ton stage chez gamm vert!

      Supprimer
    6. oui , demain je passe le bac du pétunia ! dur dur j'ai pas révisé , je vais sécher !

      Supprimer
    7. "Le bac du pétunia"... avec anti-sèche automatique : tu sais le goutte à goutte des pots de fleurs quand on part en vacances!

      Supprimer
    8. Bac à lauréat, ça veut dire bac à lauriers, non?

      Supprimer
    9. Vous êtes contente d'avoir eu votre bac-à-lauriers-là?
      ~L~

      Supprimer
    10. y a du répondant quand je sors une connerie ! chouette !! hé les blogueurs à Célestine venez voir un peu comme ils sont beaux mes pétunias , allez : tous chez PSV !!! vous pouvez y aller à pied pas besoin de prendre le train de toutes façon y a la grève alors !!!

      Supprimer
    11. Je vais aller voir tes pétunias, fais pas ton sauvage!

      Supprimer
    12. @ Lorenzaccio
      Joli jeu de mots!

      Supprimer
    13. Tout le plaisir est pour moi, délicieuse!
      ~L~

      Supprimer
  10. J’apprécie les 7 secrets de ton énergie renouvelable...beaucoup beaucoup...
    J'en connais bien sûr, mais respirer, ça j'oublie de faire...
    Enfin, pas au point d'en mourir, non heureusement,
    Et tout ça raconté avec ton humour...
    mais comment fais-tu pour mener tout ça de front?
    Voilà la grande question que je me pose ;-))
    (merci pour ton mail, il mérite une réponse bien réfléchie, ce sera fait demain)
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien justement ma chère Coum tout cela m'aide a reconstituer ma réserve d'énergie... Pour pouvoir mener d'autres tâches de front, beaucoup moins euphorisantes.
      Merci j'attends ton mail alors, sereinement. J'adore les rattrapages de mailles...
      Bisous celestissimes

      Supprimer
  11. En voilà un billet qui a du sens ! Et pas qu'un d'ailleurs. Au moins cinq. Merci de nous rappeler qu'il faut s'en servir :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs il existe un adjectif pour les gens comme moi...sensuel.Il a pris un sens plus retreint, mais au départ il évoquait bien cette maniere d'appréhender le monde avec tous ses sens.Il ne t'aura pas échappé que dans ma grande sagacité j'ai inclus ce billet dans la catégorie "les cinq sens".
      Alors ensuite, il y a sensitif, plus scientifique, ou sensible plus romantique...ce qu'il y a de sûr c'est que je me sens un vrai roseau oscillant sur sa tige au vent du soir!
      Et je sais que tu te sers de tes sens de la même manière que moi, sister of heart ♥

      Supprimer
  12. "Et je me shoote aux parfums, en ce moment, le tilleul et les genêts me font grimper aux rideaux"

    Et le Cerruti 1881 ? Ça te fait quoi ?
    C'est juste pour me renseigner...
    Suis-je Célestino-compatible ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, tu te livres! tu dévoiles un grand pan de ta vie privée, là...
      Je vais de ce pas me remettre dans le nez un peu de Cerruti 1881 mais j'ai déjà un a-priori favorable (ben oui, un nom italien + une date du 19° siècle, moi je craque...) ^_

      Supprimer
    2. Cela dit, ce que ça me fera, je crains que dans l'hypothèse favorable, la décence et les bonnes manières ne m'empêchent de m'exprimer ouvertement sur le sujet.
      Bien sûr tu me répondras "Mais qu'entendez-vous par là?" ^^ et comme le Sâr je devrai répliquer "par là j'entends pas grand chose!)

      Supprimer
    3. J'hallucine, Célestine !
      Je viens de terminer mon prochain billet avec la photo du Sâr RABINDRANATH DUVAL... On a dû écrire le mot au même moment...

      Supprimer
    4. Ah non, non moi je l'ai écrit hier soir à la même heure (voir mon paragraphe 4)
      Oh la la! tu vas être accusée de plagiat par la haute autorité de l'audiovisuel le paf, la sacem et hadopi.
      hi hi! mais oui, tu hallucines encore, c'est l'effet du défi qui se prolonge!
      Kiss

      Supprimer
    5. ça chie ! j'adore c'est comme chez Ruquier !

      Supprimer
    6. Mais non, on rigole, Epamine, c'est ma copine d'abord!

      Supprimer
    7. Et pis d'abord "Fluctuat nec mergitur", j'te f'rais dire PSV! C'est Georges qui l'a dit: "Les copains d'abord!"

      Supprimer
    8. N'empêche que j'ai pô vu le Sâr sur ton dernier billet, d'où mon interrogation: m'aurait-elle prise au sérieux?

      Supprimer
    9. Mais non, t'inquiète, Céleste ! C'est juste qu'il n'est pas paru, le billet du Sâr! Il est sous presse et paraîtra seulement demain dans les kiosques. Aujourd'hui y'avait Adèle!
      Mais n'empêche que je pense que nous avons écrit le mot Sâr en même temps vu la date de parution de ton billet-ci qui coïncide avec la rédaction de mon futur papotage. Je réitère: j'hallucine !
      Sourire et bises d'Ep'

      Supprimer
    10. Ah oui je comprends tout! mais tu sais, tu avais dit le "prochain" billet alors moi chuis bête et disciplinée, le prochain, c'est le prochain, quoi...
      Cela dit, non que je veuille absolument minimiser le côté hallucinatoire de la chose, mais tu as dix fois plus d chances de prononcer son nom en même temps que moi plutoôt que celui de Giscard d'Estaing par exemple...
      Les blogueurs qui me connaissent depuis longtemps savent bien que Pierre Dac est un de mes pères putatifs.
      sourire itou

      Supprimer
  13. Ah ça mais! C'est vrai qu'on se ressemble au fond....je crois que la seule chose que je n'aurais pas écrit c'est "je caresse". J'aurais dit pour ma part "je touche". Et j'aurais probablement choisi un ordre différent du genre:j'aime, je respire, je médite, je ris, je regarde, je touche, j'écoute,
    Amusant! Bizzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour j'aime, j'ai évidemment gardé le meilleur pour la fin, tu me connais!
      Pour caresser, je te vois en train de choisir des laines ou des tissus, et je te garantis que je ne vois pas bien la différence entre toucher et caresser...
      Contente de t'avoir amusée.

      Supprimer
    2. ouh là va falloir mettre le carré blanc là !

      Supprimer
    3. Didon, PSV, t'es un peu gonflé, là, de faire ton choqué quand je parle de caresser trois bouts de tissu.
      Tu veux que je te rappelle ce que tu fais des fois, avec tes potes les peluches? je dis ça...je dis rien!

      Supprimer
    4. Candide, rhôlala...16 juin, 2014 06:32

      Bindidon, on en apprend de belles ! PSV ? Avec les peluches ?
      Rhôôôh, Monsieur PSV !

      Supprimer
    5. Bon, je reste en retrait et rit en douce...

      Supprimer
    6. Hi hi, tu connais bien les facéties de PSV, Marie Madeleine!

      Supprimer
  14. Conclusion : pour avoir de l'énergie renouvelable, il faut juste aimer la vie et en être conscient au quotidien... Je vois que nous faisons partie du même club... et ça, c'est génial!

    J'adore tes comparaisons qui sont toutes hilarantes...
    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma douce Ep' j'en suis persuadée depuis que tu as passé ma porte: on est du même bois.
      Bises célestes

      Supprimer
  15. La pêche oui tu nous la donne avec tes préceptes on devrait en faite des affiches à mettre dans les métros, les écoles, les lieux où l’on transpire, les lancer des planeurs partout, pour inonder la terre la sinistrose morosité ne serait plus ce qu’elle est.
    Et je me réjouis d’avoir les mêmes penchants d’addiction pour cette drogue si douce l’amour de la vie. J’ai cependant des difficultés pour la méditation, preuve que je ne suis pas encore assez sage. Et si parfois, j’ai des coups de blues où rien ne semble sourire, c’est rarissime.
    Et avec toi je dis vive la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive la vie, oui Jak, c'est un joli leit-motiv, je trouve.
      Merci pour ton enthousiasme toujours très communicatif, c'est agréable.
      les coups de blues, qui n'en a pas? Mais c'est justement dans ces moments là que l'énergie manque, et qu'il faut utiliser ses petits reconstituants personnels.
      Il me suffit souvent d'écouter une musique de regardr un sketch ou d'embrasser un arbre, pour aller mieux et me remettre tout doucement à respirer...
      Bises Jak!

      Supprimer
  16. Pour la moulinette à persil, avec moi tu ne risques rien. Mais je suis sidéré par l'importance du 1 dans mes propres raisons d'apparaître et d'être "lou ravi de la crèche rennaise"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue au club des naïfs, des émerveillés, des ADMIREURS, des ravis, des contents...(cadeau pour toi, le billet en lien)

      Supprimer
  17. _Petit Sucre_16 juin, 2014 09:52

    C'est dommage, j'arrive après la bataille, ce qui va faire que ça va être encore plus difficile de trouver qq chose d'intelligent à dire après tout cela.
    Très surprise que tu fasses de la méditation, je ne pensais pas, - ne me demande pas pourquoi.
    Pour tout le reste, j'ai envie de dire que c'est un "cercle vicieux" et que justement si tu peux faire tout ça c'est que tu en as la force (et non pas l'inverse). Mais je suis de mauvaise foi, à moins que ce soit de mauvaise joie, parce que la mienne justement je l'ai perdue (elle doit être restée accrochée aux rideaux) et que depuis, j'ai la nausée chaque fois que (tous les points que tu énumères)
    (je sens que je vais encore te demander de supprimer mon commentaire :-))

    Merci en tout cas d'avoir joué le jeu
    Gros bisous Célestine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit Sucre, si Célestine médite, c'est sûrement un mauvais coup d:-D

      Ok ok je sors....

      Supprimer
    2. _Petit Sucre_16 juin, 2014 10:35

      il y a un jeu de mots ?
      je n'ai pas compris .....

      Supprimer
    3. Mouahaha, trop drôle Saouf.
      Maintenant libre à toi de penser que je suis un mauvais coup...

      :-P

      Supprimer
    4. Petit Sucre,
      "si tu peux faire tout ça, c'est que tu en as la force"
      euh...ça demande quand même pas beaucoup d'énergie de se caler quelque part dans un paysage agréable, avec de la musique dans les oreilles, et de glander au soleil en caressant son chat...
      je suis désolée que mon billet te donne envie de vomir.Vraiment désolée.
      Je t'embrasse

      Supprimer
    5. _Petit Sucre_16 juin, 2014 13:05

      je me suis mal exprimée, px tu supprimer mes comms stp ;-)
      bisous

      Supprimer
    6. _Petit Sucre_16 juin, 2014 13:43

      je le répète, je me suis mal exprimée et je m'en excuse infiniment. C'est ce que je vis qui me donne envie de vomir, j'ai mal à la vie, et c'était une très mauvaise idée de ma part de venir écrire sur ton blogalors que j'aurais pu me contenter (au sens littéral) de lire et d'apprécier.
      Ce que tu écris est très beau et agréable, cela fait partie de ce qui fait du bien dans la vie et heureusement qu'il existe des personnes comme toi.
      Je t'embrasse

      Supprimer
    7. Petit Sucre, les enfants qui vont très mal, je connais très bien et justement, ce n'est vraiment pas le moment de perdre l'espoir et de baisser les bras. Avoir le moral quand tout va bien, ça ne sert à rien !

      Sinon, oui c'était un mauvais jeu de mots sur l'expression un peu vieillie "méditer un mauvais coup".

      http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/mediter/

      Célestine s'est laissée aller à m'inventer des pensées scabreuses mais celles-ci n'auront jamais existé que dans sa propre imagination ;-)

      Supprimer
    8. Saoul Fifre, je suis désolée que tu connaisses cela, sincèrement
      Ceci étant si on pouvait choisir le moment pour perdre l'espoir ce serait super chouette pas vrai ? ;-)
      mais des fois yen a plus que marre de ne pas avoir de bras, je parle du bras d'un homme sur qui se reposer, ou quelque chose du genre..... c'est sûr que toi tu dois t'en moquer comme de ta première chaussette ! :-)

      "Méditer un mauvais coup", je n'aurais jamais fait le rapprochement! en + je ne voudrais pas être désagréable mais il n'y a aucun rapport entre les deux!

      Supprimer
    9. Si tu parles de manque de bras ou d'épaule où se réfugier, je pourrais être concerné, que je sois un homme ou non, mais je reconnais que je ne suis pas seul au monde et que pour réagir positivement devant l'adversité, ben ça m'aide de parler, de se confier... Mais il est rare que l'on soit vraiment et complètement seul. Il ne faut pas se laisser enfermer dans le deuil ou la solitude. Il y a les amis, la famille, des associations en recherche de bénévoles, il y a aussi l'Art, la Nature, il est important de sortir de soi-même, de bouger. Nous sommes souvent notre principal ennemi. Je me parle à moi-même aussi en me permettant de te dire ça.

      Supprimer
    10. Saoul Fifre, merci

      Supprimer
    11. @Stevia
      Je ne dis pas autre chose que Saoul Fifre,: l'art, la nature, sortir de soi-même bouger, ça ressemble fort à ce que j'ai écrit : écouter de la musique, respirer l'air de la montagne ou de la mer, et méditer ;-)

      @Saouf j'étais assez contente de mon jeu de mots, pourtant...Avoue, c'était drôle! Tu aurais pu esquisser un petit sourire pincé...

      :-DDD

      Supprimer
    12. Oui Célestine, merci
      Bisous

      Supprimer
    13. @ Célestine Si, c'était si drôle que j'en ai fait pipi. Et maintenant, c'est peut-être toi qui va venir nettoyer sous mon bureau ? Je ne te remercie pas d:^)

      Supprimer
    14. Si Bof passe par là, il va se faire un plaisir de te traiter d'incontinent... C'est malin!
      :-)))))

      Supprimer
  18. J'aime bien tes sept secrets, et merci de les partager. Il faudrait que je m'en rajoute un NUMBER one : cesser de me plaindre ! Mais j'y travaille dur! Et même, , " des fois" , ça marche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. _Petit Sucre_16 juin, 2014 10:37

      Hélène, des fois, ça fait du bien de se plaindre, et si ça tombe, ça irait mieux si on se plaignait un peu plus au lieu de tout encaisser au prétexte que la mode c'est de se sentir bien dans un beau corps souple et jeune même quand on a mal et qu'on est vieux et de trouver la vie super belle alors qu'elle est super moche et de dire que tout va bien alors que tout va mal !

      Supprimer
    2. Tu es tout miel, petit Sucre, ce matin...
      Je ne sais que dire à part que moi aussi, ça m'arrive de trouver la vie super moche et compliquée, il m'arrive de me plaindre et de me lamenter, et d'être au bout du rouleau, et de trouver que rien ne va bien, mais c'est souvent quand je n'ai plus d'énergie, que je suis essorée par mon boulot ou les problèmes et donc je cherchais juste dans ma tête: "qu'est-ce qui ce qui m'aide, dans ces moments-là, à retrouver de l'énergie pour combattre ce genre d'idées noires". En me disant que peut-être ça ferait sourire un peu les copains et les copines...
      Mais j'avoue que je ne comprends pas: je viens de voir ta balade à la mer, ça t'a pas ressourcée? Tu avais pourtant un beau sourire sur la photo. Et tes autres photos étaient magnifiques. Poser les yeux sur de belles choses, c'est ressourçant, je trouve...
      Bisous

      Supprimer
    3. _Petit Sucre_16 juin, 2014 13:03

      tu ne comprends pas parce que tes enfants vont bien (enfin je l'espère pour toi et pour eux)

      Supprimer
    4. @ Petit Sucre
      Je sais à quel point une maman Cancer peut souffrir des malheurs de ses enfants, je sais le peu de cas qu'elle peut faire de sa propre existence.
      Je sais aussi qu'elle peut s'accorder le droit à recevoir des bonheurs sans devoir culpabiliser. Que ces bonheurs qu'elle reçoit seront aussi des baumes pour ses enfants, une façon de voir que le bonheur existe et qu'après un orage, si violent fut-il, le soleil revient.
      Gros bisous à toi et ta fille, mes pensées t'accompagnent.
      Baci à Céleste

      Supprimer
    5. Heureusement que tu as l'œil! J'avais loupé cette réponse de petit sucre.
      Il faut dire que les commentaires se sont succédé à la vitesse grand V!
      Merci pour elle, je ne sais pas si elle reviendra par ici.
      Baci

      Supprimer
    6. je reviens toujours car j'ai une autre qualité en + d'être très partageuse (rhm)
      je suis fidèle ...

      PS pour toi Blutch,
      là tu sais, je ne suis pas certaine que le soleil va revenir, c'est pour ça que c'est si difficile
      mais c'est comme ça

      Bisous

      Supprimer
    7. Partageuse oui c'est le mot qui me vient spontanément quand je pense a toi... :-)
      Plus sérieusement j'ai envie de t'envoyer un cadeau tu me donnerais ton adresse par mail?
      Bisous

      Supprimer
  19. Concernant (ou consternant) le mur et le maçon je dis : "c'est au pied du mur qu'on voit si le maçon a pissé"

    Quantà tes chakras, ici au Tréport si tu veux éviter les courants d'air ravageurs ;: ferme les ! Car ici ça souffle Dedieu !

    Pour les cours d'optimisme, tu fais des heures sup. à domicile ? ];-D

    RépondreSupprimer
  20. << En six, je caresse. Je suis une tactile. Le contact du doux, du vivant, du tremblant, du chaud, du tendre, du sensuel, ça vous donne une patate! >>

    Manque pas d'air, la fée...! Ou bien alors, c'est que pendant plus de 30 heures, je n'étais ni doux, ni vivant, ni tremblant,,ni chaud, ni tendre, ni sensuel.

    Rapha, ton vieux chat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'adore caresser les tissus doux, les velours, les organdis, les feuilles de menthe, les tapis volants, le gazon fraîchement coupé, les cheveux des bébés, les joues des petits filles, la peau des pêches, les pétales des fleurs, les ailes des papillons, les lapins blancs, les pulls angoras, et les mains de ma petite maman étoilées d'étincelles brunes...
      What else, le chat? toi des fois tu sors les griffes , et j'ai peur d'un coup de patte!

      Supprimer

    2. Conviens que pour le coup ( ah! malheur ! il n'y a même pas eu de coup...) les griffes mouchetées sont plutôt des caresses, brusques peut-être, inattendues sans doute, mais de douces caresses quand même.

      Rapha, ton vieux chat

      Supprimer
    3. Il m'a semblé en effet que chez les chats, il pouvait y avoir des gentlemen...enfin, des gentlecats !
      Et je sais que tu en es un!

      Supprimer
  21. Nous avons dû, avant nos naissances, lire le même livre de recettes pour la sagesse et l'humeur prime-sauteuse... car je suis assez fidèle aux mêmes ingrédients que toi. Je serai une petite vieille qui rira tout le temps (si Dieu me laisse mes dents sans quoi je serai plus retenue...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mort de rire! bah, je suis sûre que tu trouveras une parade pour déjouer les desseins divins! tu aimes trop rire!
      ca se voit dans tes yeux.

      Supprimer
  22. Ben alors je sais pas comment tu fais... Moi aussi je respire l'herbe par toutes les pores de ma peau mais ça me donne les yeux jaunes surtout quand une vache à pisser dessus.
    Des fois j'essaie, je m'édite en noir et blanc et j'arrive pas à faire sortir mes chats crasses, ils griffent, s'accrochent. J'ai aussi tenté le persil dans les oreilles pour éviter de m'écouter mais je parle trop fort sans doute.
    Après t'avoir lu, j'ai sauté en l'air. Ben oui j'ai essayé une portée de bourses et crois-moi mes notes étaient plutôt dans les aiguës.
    J'ai une voix de castra maintenant.
    Merci Célestine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, j'avoue que tu dois être ravissant si je résume bien tous tes avantages...
      Je crois que ce que je préfère, c'est les yeux jaunes et la voix de castrat.
      Je suis heureuse de t'avoir transformé, tu peux pas savoir!
      ;-)

      Supprimer
  23. Un bain de jouvence rien que de te lire... Ça fait du bien!
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il ma semblé que tu avais rajeuni depuis l'autre jour, effectivement!
      Bises célestes.

      Supprimer
  24. Ton boucher a raison, rien ne vaut une escalope avec une belle salade...
    J'adore ta nouvelle bannière enfin ton nouveau dessin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mindounet! Pour la bannière et aussi pour m'avoir donné mon idée de menu!

      Supprimer
  25. C'est l'odeur du jasmin en ce moment qui m’enivre ..
    Toucher, gouter , respirer et entendre la douceur et la sensualité d'une voix
    hum ... la voix
    c'est beau ton inventaire , et ça rend les gens heureux hein ?
    MERCI :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui...la voix. La douce voix des anges! Comme je te comprends cinq sur cinq !

      Supprimer
  26. Moi aussi les gens qui me connaissent me disent que j'ai toujours la pêche et me demandent comment je fais ! Je ne sais jamais trop quoi leur répondre moi qui ai du mal à exprimer mes sentiments ! Mais grâce à toi maintenant je saurai car à part ta quatrième raison, "méditer" ce que je ne sais pas faire, tout le reste me correspond ! Et en particulier ouvrir grand les yeux en essayant de garder mon regard d'enfant, rire et de sourire tout le temps et Aimer bien évidemment :-)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, ça c'est un beau compliment Mammilou! Grâce à moi, savoir que répondre à cette question récurrente...

      Supprimer
  27. pour avoir la banane faut manger des ................... bananes ! c'est aussi simple que ça !! pouët pouët !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais manger des pêches alors!

      Supprimer
    2. ah ah ! elle est bonne ! et des kiwis pour dire oui ! et des pruneaux pour dire non !

      Supprimer
  28. t'as vu j'ai changé ma petite photo je ne suis plus dans les coquelicots !!

    RépondreSupprimer
  29. Purée, quel boulot lorsqu'on a l'inconscience de s'absenter quelques jours... 120 commentaires à la suite... ce que je viens de faire là, même une bête n'aurait pas pu le faire.... :-)
    Ti bacio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est a cela que l'on reconnaît ton immense grandeur d'âme, Blutchiamo...
      Et j'aurais pu rajouter dans mes secrets d'énergie, l'amitié indéfectible de mes amis...
      Ça donne la pêche de bon matin!
      Molto baci

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.