samedi 21 décembre 2013

Exercices de style (3)

Soyons légers pour commencer les vacances...
Au défi du samedi, cette photo de Doisneau devait servir de base, cette semaine, à nos élucubrations. 
Je l'ai trouvée idoine pour un troisième volet d'hommage à mon grand ami Queneau.
Pour ceux qui aiment:

92266806[1]


Surdoué

Mes parents ont cru me faire plaisir en m’offrant ce jouet mais un avion qui ne vole pas, c’est ridicule…Réfléchissons cependant…En équilibrant la masse de l’avion et la portance issue de la vitesse augmentée du carré de l’hypoténuse de la force d’attraction de la terre, l’on pourrait obtenir un maintien en vol correct de cet aéronef. Hélas, mon géniteur n’a aucune notion des lois simples de l’équilibre relatif et de l’aéronautique, je crains qu’il ne soit intéressé que par les deux créatures de sexe féminin qui nous ont emboité le pas…

Jaloux

Je me demande pourquoi elle a tant insisté pour que j'aille promener le mioche...Comme s'il avait encore l'âge de s'exhiber dans cet accoutrement ridicule!Elle avait l'air bizarre. De toute façon, elle a tout le temps l'air bizarre en ce moment. Je suis sûr qu'elle me trompe avec le bellâtre du bal de l'autre soir, et qu'elle m'a envoyé ses copines Jeannette et Simone pour me surveiller. Elles croient que je ne les ai pas vues, du coin de l’œil... Vous allez voir que dès que j'aurai le dos tourné, elle le fera pénétrer dans notre maison, me voler ma soupe, et dormir dans mon lit... Mais, je ne vais pas le laisser faire, ce moule-à-gaufre! il va tâter de ma botte secrète, ce Cyrano à quatre pattes!

Proust

Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu. Ce bruit, c’était celui du délicieux petit grincement subtil et délicat des roues de l’avion miniature que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour là nous n’allions pas à la messe) mon père poussait du bout de sa canne cependant que je prenais place aux commandes, m’installant tel un vrai pilote dans ce petit cockpit tout orné de fleurs que ma tante Léonie avaient cueillies pour moi dans le jardin où ma cousine Berthe m’avait délicatement embrassé du bout de ses lèvres rosées, cependant que je rougissais comme une pivoine sous la caresse de sa langue douce comme une madeleine trempée dans une gorgée de thé.

Interrogatif

Mais qu’est ce que c’est que cet avion ? Ça ne sortirait pas d’un film de série B, un engin pareil ? Et ce costume ? Non mais vous avez vu l’allure qu’il a ? Il s’est regardé dans une glace, le gonze ? Et le mouflet ? On lui a dit qu’il pourrait faire un procès à son père pour sévices ? A-t-on idée d’affubler un môme d’un tel couvre-chef ? Un béret de marin, c’est un truc de notre époque, ça ? Et qui nous dit que ce n’est pas un avion volé ? Quant au deux greluches, elles ont pris le type en filature, vous ne croyez pas ? Ce sont peut-être deux fliquettes ? Ou deux assistantes sociales, plutôt, non ? Ça ne vous parait pas louche, toute cette histoire ?

Charlélie Couture

Comme un avion sans aile,
j'ai chanté toute la nuit,
j'ai chanté pour celle,
qui m'a pas cru toute la nuit
Oh libellule,
toi, t'as les ailes fragiles,
moi, moi j'ai les ailes fragiles,
moi, moi j'ai la carlingue froissée
mais j'ai chanté toute la nuit.

Haïku

Marronniers en fleurs
Une grosse libellule
Va sur le chemin

Pagnol

Une grosse libellule ? Rhôô, Monsieur Brun, vous avez abusé du pastis, qué ? Ce serait pas plutôt maistre Panisse que vous avez vu sur la Canebière, avé le chapeau melon, qui poussait le petit de Fanny dans son avion à pédale ?
-Non , non, je vous assure, c’était comme un gros insecte…
-Allons, allons, Monsieur Brun ! quand je pense qu’on dit que les Marseillais exagèrent ! Allez, zou, galinette, jouez c’est votre tour ! ô Bonne Mère ! une libellule ! pourquoi pas un cornet à piston, tant que vous y êtes…Té, vous me fendez le cœur ! Quand vous sortirez naturellement, mettez le chapeau, hé, monsieur Brun, on n'est pas à Lyon, ici, le soleil risque de vous escagasser la calebasse ! Une libellule...

Fugue No. 21 in B-flat major, BWV 890 by Johann Sebastian Bach on Grooveshark






44 commentaires:

  1. Brillant! Enthousiasmant! On reste comme deux ronds de flan! Un grand bouquet d'applaudissements pour ce réjouissement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très fière de ce réussissement! :-D

      Supprimer
  2. Bravo Célestine ! C'est léger, drôle, réjouissant. J'imagine que tu as pris autant de plaisir à faire les exercices, que j'en ai eu à te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un immense plaisir, comme tu t'en doutes! Jouer avec les mots est une de mes raisons de ne pas désespérer de ce monde cruel...

      Supprimer
  3. J'adore quand tu te livres à ce genre d'exercice.
    J'aurais aimé en plus je crois une histoire un peu policière, car cet avion me paraît un camouflage parfait pour cacher quelque chose. Mais quoi ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gendarme

      -Nonobstant et subséquemment, Brrrigadier Pivoine...il me semble que ce véhicule est suspect!
      -Parrrfaitement chef ! Je dirrrais même plus: ce véhicule est suspect!
      -D'ailleurrrs, il s'agirrrait d'interrroger le prrrévenu surrr ses agissements zintrrrinsèques aux alentourrrs du lieu dit "la Blanche Combe"...prrrenez donc sa déposition, brrrigadier!
      -Oui, chef! Et le mineurrr, je l'interrroge aussi chef?
      -ah, là, brrrigadier, il nous faudrrra attendrrre la commission rrrogatoirrrre du juge pourrr enfants!
      -j'embarrrque aussi les deux prrrostituées, chef?
      -subséquemmment, brrrigadier, embarrrquez ! allez hop, tout le monde au poste, par ma moustache de brrrigadier chef! et pas de discussion!

      Supprimer
    2. Hi hi trop bon ! Merciiiiii ! :)

      Supprimer
  4. C'est un régal que de lire tes "élucubrations à la manière de"... Tu y excelles vraiment! Ceci dit... pauvre petit garçon :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le pauvre...je crains pour sa sexualité future...

      Supprimer
  5. Très fin, Celestine. L'exercice de style est fort réussi. Peut-être l'aurais je fait Souchon faisant dire à l'enfant "carrément dit non, pas beau l'avion". Je t'embrasse "Joyeux Noël".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent, c'est vrai, j'aurais pu...d'autant que j'adore Souchon, immense poète moderne.
      Merci de ton indulgence pour mes petits délires à la Queneau...
      Idem. Et idem.

      Supprimer
  6. Eh bien, tu as l'art de souffler le chaud et le froid sur ton blog ...
    Les vacances t'inspirent!
    Trop forte, Miss Célestine !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher ami du sud. Je vois que tu as bien retenu ce que je disais ICI...
      Bisou

      Supprimer
  7. Bel exercice belles châsses, les classiques revus de la sorte moi : j'adhère comme disait Clément ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clement adhère? L'inventeur de la colle? ^^
      Oui j'aime bien revisiter les classiques a ma façon. Je dirais même que c'est applicable a la vie quotidienne, ce truc-là...

      Supprimer
    2. Je revisite beaucoup les classiques de la vie quotidienne, c'est un excellent exercice pour combattre la routine...

      Supprimer
  8. Et si...
    Et s'il finissait par s'envoler ce jouet...
    Et si le père qui semble pousser l'enfant lâchait la poignée, peut-être que...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaahh! Si... Le mot merveilleux qui autorise tellement de rêves...le mot qui permet de tenir une ville dans ses mains et de la faire entrer dans un récipient a goulot aussi facilement que de faire changer de sexe la sœur de son père...
      J'aime rêver. Donc j'aime ces deux petites lettres. Merci d'avoir fait décoller ce pauvre gamin enfermé dans sa ridicule poussette...

      Supprimer
  9. Je suis complètement fan de ce genre d'exercice, c'est jubilatoire!! Bisous et joyeux Noël à toi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brizou, c'est un plaisir de faire jubiler mes lecteurs...

      Supprimer
  10. Tu n'as jamais eu d'ennuis pour plagiat? Proust et Pagnol auraient été capables de croire qu'ils l'ont écrit eux-mêmes...
    Baci Ragazza

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est gentil, même si je n'en crois pas une miette!
      Molto baci

      Supprimer
    2. Ce n'est joli-joli d'être qualifié de menteur par ses amies :-D
      Moi qui suis un modèle d'objectivité universellement reconnu par moi-même...
      L'ezagéération est pourtant une vertu des gens du sud, dont je ne suis pas :-D :-D
      Bon, je t'accorde que Proust peut-être pas, mais Pagnol a-t-il toujours écrit lui-même ses livres... Avec la flopée qu'il en a signé, pluss les films, plus ses femmes à s'occuper, quand aurait-il dormi?
      Les grands auteurs ont tous abusé de la main d'oeuvre en CDD: Allexandre, Paul-Louis, Virenque, Nabilla; tous. Alors Marcel a certainement eu besoin d'une petite étoile dont il ne relisait pas les textes....
      Ti bacio

      Supprimer
    3. Je ne me serais pas permis de te qualifier de menteur, caro mio.
      Simplement ma modestie naturelle légendaire m'obligeait à réfuter l'idée que je puisse arriver à la cheville d'auteurs de cette trempe...surtout Nabila, la future académicienne, d'ailleurs, qui possède des atouts irréfutables dont je suis hélas privée...

      Supprimer
    4. Queneau, Proust, Pagnol, Vian, Baudelaire, Rimbaud et les autres, c'est encore possible, mais Virenque et Nabilla.... C'est vrai qu'il ne faut rester modeste et ne pas vouloir rivaliser avec ces géants...
      Baci

      Supprimer
    5. C'est clerc, comme dit le notaire!

      Supprimer
  11. superbe ta bannière, j'adore !
    Belle soirée à toi Célestine

    RépondreSupprimer
  12. Quel talent dans cet exercice là , j'adore !
    la photo est bien trouvée

    allez , je me lance :
    style : langue de vipère

    "
    Vous avez vu ça ? c’est qui ce dandy tout engoncé dans son costume de ministre qui promène son gamin dans un avion en toc ?
    Il manque pas d’idées pour se faire remarquer , il f’rai mieux de rentrer son bois , retourner son jardin et faire des conserves pour l’hiver
    Faudra pas qu’il ailler piailler la faim cet hiver celui là ,nous faire croire qu’il a plus de sous pour acheter deux oranges et un sucre d’orge à son gosse , mais quel paresseux , quel irresponsable !
    Et l’autre qui fera des caprices , et qui se cognera la tête contre les murs pour avoir un avion en vrai , un truc avec hélice , à moteur pour s’envoler dans les nuages
    En voilà deux qui n’ont vraiment pas les pieds sur terre, y’a des jours où je me demande si les grands sont pas plus cons que les petits … "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! j'adore...tu te souviens tu avais déjà participé à l'exercice la première fois...
      J'adore quand les lecteurs se prêtent au jeu...et là, c'est très réussi!

      Supprimer
  13. Pour une surprise,c'est une surprise! je suis entraisn de lire "Terre des hommes" de St Exupéry où on ne parle que d'avion, d’aéronef avec des traversées comme pas possibles jusqu'en Amérique, la Cordillère de Andes etc.
    Je suis admiratif pour tant de talent, Célestine, tu es une véritable acrobate des mots. Passer d'un style à un autre, c'est fantastique! J'ai fait un tour sur tes deux autres exercices de style fait précédemment, et c'était du tonnerre! Je ne savais que tu composais du haïku. En tout cas quel bel hommage que tu rends à Raymond Queneau, pour sa formule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la bannière Célestine, c'est une merveille et je crois voir "le petit prince"! Peut être à cause des étoiles!!

      Supprimer
    2. Acrobate des mots, ça me plaît bien comme idée...
      les Haïkus j'aime bien mais je ne suis pas spécialiste. Là c'était juste pour l'exercice...
      Pour ce qui est de mon dessin, j'espère m'éloigner assez vite du petit prince, même si je ne renie pas son influence...mas peut-être est-ce ta lecture actuelle qui t'a influencé? ^^

      Supprimer
  14. Je te souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année et t'embrasse amicalement ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cathy, j'espère que tu te remets de ton zona, et que les vacances s'annoncent belles!

      Supprimer
  15. Joyeux exercice que j'ai souvent pratiqué et que tu réussis délicieusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un exercice te tente? Fais comme Jeanne, lance-toi... ;-)
      Bises ma belle.

      Supprimer
  16. surdoué-e le premier qualificatif t'irait bien je crois, bravo célestine! tu ns publierais pas un livre avec tes jolis dessins et tes ecrits magnifiques ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se pourrait bien, ça se pourrait bien...j'ai prévu de changer de métier dans quelque temps, quand l'éducation nationale en aura marre de me voir, a moins que ce ne soit le contraire...
      Ecrire des albums pour enfants me plairait bien. Je me vois déjà signer des autographes a mes anciennes collègues dans les salons du livre...mais surdouée non, je ne suis qu'une dilettante qui aime la vie. Sous toutes ses facettes.

      Supprimer
  17. Je passe juste pour te dire que j'aime ta nouvelle bannière enfin le dessin qui me fait penser au petit prince version féminine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voui...(voir ma réponse à Bizak) mais je cherche encore mon style, c'est normal.Et puis avec un billet qui parle d'avion, évidemment, par association d'idée...
      Mais tu es adorable, et je te remercie d'être passé juste pour me dire des choses gentilles. ;-)
      Gros bisous et Joyeux N. ^^

      Supprimer
  18. j'adore les exercices de style!
    et je trouve les tiens très réussis
    (j'ai abandonné les défis du samedi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le défi du samedi, c'est toute une ambiance, comme une bande de potes. j'ai du mal à lâcher...sauf quand je me consacre aux "Plumes " d'Asphodèle...
      Mais tu manques, là as. j'aimais bien tes participations.

      Supprimer

Je lis tous vos petits grains de sel. Je n'ai pas toujours le temps de répondre tout de suite. Mais je finis toujours par le faire. Vous êtes mon eau vive, mon rayon de soleil, ma force tranquille.
Merci par avance pour tout ce que vous écrirez.
Merci de faire vivre mes mots par votre écoute.